Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 26 sur 26

Fraude scientifique ?




  1. #1
    Mickey-l.ange

    Fraude scientifique ?

    Bonjour,

    Le n° 23 de la revue Le cercle psy de Décembre 2016-Février 2017 a publié un extrait du livre Malscience - De la fraude dans les labos de Nicolas Chevassus-au-Louis (Seuil - 2016).
    http://www.seuil.com/ouvrage/malscie.../9782021175950

    Quelqu'un a lu ce livre ?
    Quelqu'un connaît cet auteur ?
    La situation qu'il évoque est réellement si inquiétante ?

    Extraits :

    2 % des scientifiques reconnaissent avoir inventé ou falsifié des données.
    (...)
    La science telle que la racontent les articles scientifiques n'a qu'un lointain rapport avec celle qui se pratique dans les laboratoires.

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    obi76

    Re : Fraude scientifique ?

    Bonjour,

    je ne l'ai pas lu, mais pour tout vous dire ça m'intéresse vraiment. Je vais voir si je peux me le procurer.

    Concernant l'extrait, pour ma part je n'ai pour le moment jamais eu ce genre de perception dans le domaine où j'ai publié.
    Paradoxalement, ce sont les débats stériles qui se reproduisent le plus.

  4. #3
    Mickey-l.ange
    Dernière modification par Mickey-l.ange ; 26/06/2017 à 11h16.


  5. #4
    obi76

    Re : Fraude scientifique ?

    D'accord, merci.

    Si certaines disciplines sont relativement épargnées, comme les mathématiques (essentiellement victimes de plagiats) ou la physique (où l’ampleur des dispositifs mis en œuvre et le nombre impressionnant de signataires d’un article permettent une certaine autorégulation par les collègues), d’autres, comme la chimie, la biologie ou les sciences humaines et sociales sont largement atteintes. Particulièrement inquiétant par ses conséquences, le domaine médical est proportionnellement le plus touché.
    Étant dans la physique, je ne saurai dire si c'est vrai dans le domaine médical ou bio...
    Paradoxalement, ce sont les débats stériles qui se reproduisent le plus.

  6. #5
    Mickey-l.ange

    Re : Fraude scientifique ?


  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    minushabens

    Re : Fraude scientifique ?

    J'ai lu le livre de Chevassus-au-Louis. Il y a beaucoup d'informations intéressantes, mais j'ai trouvé que l'auteur avait une vision trop pessimiste de la recherche. D'après lui tout est pourri dans ce milieu, ou presque. Alors que d'après moi, certes il y a pas mal de laxisme (des fraudes massives je n'en ai jamais connues) mais finalement on arrive à produire de la science.

  9. #7
    JPL

    Re : Fraude scientifique ?

    Citation Envoyé par Mickey-l.ange Voir le message
    Quelqu'un connaît cet auteur ?
    C’est un excellent journaliste scientifique, docteur en neurobiologie, collaborateur de la revue La Recherche (je me demande même s’il n’y a pas eu à une époque des responsabilités importantes).
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  10. Publicité
  11. #8
    masterclassic

    Re : Fraude scientifique ?

    Plus un domaine de recherche est en relation avec l'argent, plus il pourra être affecté par l'escroquerie. C'est pour cela que cela devient plus marqué en médecine/biologie. Pour vendre mieux ses médicaments, la compagnie cherche des résultats spectaculaires. Comme là les statistiques se font souvent sur des échantillons de petite taille (peu de patients "comparables"), il suffit de changer un ou deux chiffres sur une grille de 50 chiffres, disons, pour que le coefficient crucial bascule.
    Bon, je caricature un peu mais si la signature du prochain contrat dépend de cela, ce n'est pas toujours impossible de trouver les chercheurs qui vont transformer le moyen en bon ou en très bon.
    J'espère quand même que cela ne va pas jusqu'à passer sous silence les éventuelles conséquences néfastes dans certains cas, si elles sont connues.

    J'ai demandé (il y a longtemps) mon médecin ophtalmologiste à propos des lentilles de contact jetables que l'on porte pendant une semaine sans autre traitement, par rapport aux lentilles "traditionnelles" que l'on enlève tous les soirs. Il m'a répondu qu'il a lu 3 publications sur le sujet dont l'une subventionnée par une compagnie de production de lentilles jetables, qui concluait de manière nettement favorable. Les deux autres enquêtes (indépendantes) ne montraient pas un avantage net, ou même elles montraient une légère tendance contraire !

    J'ai vu moi même de petites falcifications de données expérimentales dans des domaines moins critiques (en expériences de mécanique des sols plus exactement), dans le but de faire les mesures coller mieux avec la théorie que le professeur en chef et rendre les tracés des courbes plus beaux à publier; mais heureusement les ingénieurs sérieux ne se contentent pas d'une seule théorie ou une seule formule s'il s'agit de dimensionner un ouvrage important.

    Mais finalement un 2% ne me semble pas plus élevé que le taux d'escroquerie dans la population générale.

  12. #9
    masterclassic

    Re : Fraude scientifique ?

    Sans doute l'auteur exagère un peu. Puis, ce texte de présentation (souvent imprimé au verso) est toujours un peu piquant pour persuader le public d'acheter le livre. Je ne crois pas que la recherche est globalement pourrie. D'ailleurs dans les sciences physiques une thèse non vérifiée par d'autres chercheurs ou d'autres labos n'est pas valable. Donc, un chercheur sérieux ne va pas transformer carrément le noir en blanc, il va tout au plus changer la nuance du gris et cela plutôt pas l'évaluation des résultats et les commentaires et non pas par la falcification des données brutes.

  13. #10
    invite34915237

    Re : Fraude scientifique ?

    Salut,

    Citation Envoyé par masterclassic Voir le message
    Mais finalement un 2% ne me semble pas plus élevé que le taux d'escroquerie dans la population générale.
    Mais ce n'est pas le même impact, pour faire la diffèrence, imagine qu'un (seul) escroc en math arrive à convaincre la communauté mathématique qu'un résultat qu'il sait faux, est vrai, et imagine que l'on l'utilise pour prouver sûr des protocoles de sécurités sensibles (nucléaire, aéro-spatiale, industrie lourde...), je te laisse imaginer les conséquences d'un acte.

    Cordialement.

  14. #11
    minushabens

    Re : Fraude scientifique ?

    Citation Envoyé par masterclassic Voir le message
    Mais finalement un 2% ne me semble pas plus élevé que le taux d'escroquerie dans la population générale.
    même si la fraude est très minoritaire elle est quand-même préoccupante à cause de la manière cumulative dont la science se construit. Un résultat erroné peut entraîner des conséquences durables, même s'il finit par être corrigé.

  15. #12
    masterclassic

    Re : Fraude scientifique ?

    C'est vrai que l'impact n'est pas le même. On trouve pas mal d'escrocs dans le domaine des finances qui arrivent à persuader même les experts et gonfler artificiellement les finances de toute l'humanité jusqu'à la crise suivante
    En ce qui est des défaillances de sécurité, je crois que c'est pratiquement quotidien. Mais cela se passe à mon avis parce que les systèmes personnels sont devenus beaucoup trop lourds pour chacun non professionnel du domaine. Plus on cherche le "comfort" (promis constamment pas la publicité) plus on se laisse vulnérable.

    Je crois que la communauté mathématique ne peut pas être trompée si facilement, en tout cas pas dans sa totalité (heureusement).

  16. #13
    masterclassic

    Re : Fraude scientifique ?

    Citation Envoyé par minushabens Voir le message
    ... à cause de la manière cumulative dont la science se construit. Un résultat erroné peut entraîner des conséquences durables, même s'il finit par être corrigé.
    Je suis d'accord, mais cela serait valable plutôt à court terme, tout au moins pour les sciences physiques. Un résultat de théorie qui contredit la nature et l'expérience ne peut pas tenir longtemps. Il n'y a pas un seul chercheur ou professeur qui fait l'autorité. Un résultat doit être vérifié par d'autres labos et d'autres équipes de recherche. On entend parfois annoncer des résultats spectaculaires qui sont retirés quelques semaines plus tard.

    C'est plus préoccupant pour la medecine/biologie ou les sciences humaines, où les choses ne sont pas toujours si claires.
    Dernière modification par masterclassic ; 26/06/2017 à 16h08.

  17. #14
    Topix

    Re : Fraude scientifique ?

    On a parlé des enjeux financiers, mais je pense que le politiquement correct a également son mot à dire dans certains cas.

  18. #15
    iharmed

    Re : Fraude scientifique ?

    bonjour
    C’est pas nouveau et ca ne ce passe pas inaperçu
    En 2009 : Grippe H1N1: une fabuleuse escroquerie planétaire

  19. #16
    JPL

    Re : Fraude scientifique ?

    Non, c’est bien plus compliqué que ça et le terme escroquerie n’est pas acceptable ici.

    L’avis de Decodex (journal Le Monde) sur le site dont est tiré ce titre :

    2012 un nouveau paradigme

    Un site éclectique qui mélange vraies et fausses informations, et parle notamment de présence extraterrestre sur Terre ou de guerre en Syrie.
    Notre avis

    Ce site diffuse un nombre significatif de fausses informations et/ou d’articles trompeurs. Restez vigilant et croisez avec d’autres sources plus fiables. Si possible, remontez à l’origine de l’information.
    Traduit en français : un site complotiste.
    Dernière modification par JPL ; 26/06/2017 à 19h56.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  20. #17
    BioBen

    Re : Fraude scientifique ?

    Citation Envoyé par masterclassic Voir le message
    Je suis d'accord, mais cela serait valable plutôt à court terme, tout au moins pour les sciences physiques. Un résultat de théorie qui contredit la nature et l'expérience ne peut pas tenir longtemps. Il n'y a pas un seul chercheur ou professeur qui fait l'autorité. Un résultat doit être vérifié par d'autres labos et d'autres équipes de recherche. On entend parfois annoncer des résultats spectaculaires qui sont retirés quelques semaines plus tard.
    L'expérience de Milikan montre qu'il peut y avoir un comportement moutonnier jusque dans les résultats d'une expérience, pendant plusieurs années.
    Dernière modification par BioBen ; 26/06/2017 à 22h45.

  21. #18
    minushabens

    Re : Fraude scientifique ?

    Citation Envoyé par masterclassic Voir le message
    Je suis d'accord, mais cela serait valable plutôt à court terme, tout au moins pour les sciences physiques. Un résultat de théorie qui contredit la nature et l'expérience ne peut pas tenir longtemps. Il n'y a pas un seul chercheur ou professeur qui fait l'autorité.
    s'il y a fraude en physique, c'est probablement du côté des données expérimentales. Et des données "arrangées" ne contredisent pas nécessairement la théorie, elles peuvent au contraire avoir été produites dans le but de valider une théorie. Dans ce cas la fraude peut tenir longtemps.

    mais je suis d'acord avec le fait que la fraude doit être plus rare en physique qu'en biologie. C'est aussi ce que pense Chevassus-au-Louis.

  22. #19
    Resartus

    Re : Fraude scientifique ?

    Bonjour,
    Bioben, l'affaire Millikan est une application de ce qu'un de mes profs appelait la loi "de variation des constantes" : une mesure fausse a une durée de vie proportionnelle à la réputation de l'auteur.... Feynman explique très bien le processus sous-jacent dans une de ses conférences, mais je n'arrive pas à remettre la main dessus.

    Et minusHabens, quand on pense que c'est parce qu'il a truandé ses mesures que Newton a réussi à révolutionner la physique...

    Il y a à mon avis plus grave que les données arrangées, c'est le mandarinat, .
    L'exemple souvent cité est celui de Berthelot, dont le refus des théories atomiques a stérilisé la recherche Française en chimie pendant des décennies, mais je pense qu'il ne serait pas trop difficile d'en trouver quelques exemples actuels, même en physique (qui bien sûr ne seront révélés qu'au décès des intéressés..), Mais il est vrai que l'internationalisation permet de réduire leur durée de nuisance
    Why, sometimes I've believed as many as six impossible things before breakfast

  23. #20
    Tawahi-Kiwi

    Re : Fraude scientifique ?

    Citation Envoyé par masterclassic Voir le message
    Plus un domaine de recherche est en relation avec l'argent, plus il pourra être affecté par l'escroquerie.
    Pas certain, je dirais que moins la science est "exacte", plus il est facile de tweaké ses données. J'imagine donc bien qu'il y a un gradient Mathematique< Physique<Chimie<Geologie-Biologie<Medecine<Sciences sociales. Inventer des données est comme un autre pas a franchir.

    Le tweaking (=~ "amélioration" des données en supprimant des les abberations, ou en choisissant des données multivariées adéquates) n'est pas vraiment considéré comme une fraude dans certaines sciences, alors qu'il pourrait l'etre dans d'autre. Dans mon domaine, ce qui est acceptable en sedimentologie ne le sera pas en mineralogie; pour une multitude de raisons.

    Cela dit, ce n'est pas nouveau, deja en 1860, il y a toujours cette histoire pas claire....

    Un article source semble etre celui-ci: Fanelli, 2009

    T-K
    Dernière modification par JPL ; 27/06/2017 à 21h40. Motif: Correction d’un lien
    If you open your mind too much, your brain will fall out (T.Minchin)

  24. #21
    Mickey-l.ange

    Re : Fraude scientifique ?

    Citation Envoyé par Resartus Voir le message
    Bonjour,
    Bioben, l'affaire Millikan est une application de ce qu'un de mes profs appelait la loi "de variation des constantes" : une mesure fausse a une durée de vie proportionnelle à la réputation de l'auteur.... Feynman explique très bien le processus sous-jacent dans une de ses conférences, mais je n'arrive pas à remettre la main dessus.
    Bonjour,

    Appelons Wiki à la rescousse :
    Ce discours de Richard Feynman lors d’un discours de remise de diplômes à Caltech en 1974 explique le phénomène:

    «*Nous avons beaucoup appris par expérience personnelle sur les façons par lesquelles on peut s’induire en erreur. Un exemple*: Millikan mesura la charge de l’électron à l’aide d’une expérience faite avec des gouttes d’huile et obtint un chiffre que nous savons aujourd’hui ne pas être complètement exact. La valeur était un peu décalée parce qu’il utilisait une valeur incorrecte de viscosité. Il est édifiant d’examiner les résultats qui ont suivi Millikan. Si on trace les valeurs obtenues en fonction de la date à laquelle elles ont été trouvées, on se rend compte que l’expérience suivant celle de Millikan donne une valeur légèrement supérieure à celle que Millikan avait trouvé, et que celle qui suit donne une valeur encore légèrement supérieure, jusqu’à ce qu’on arrive progressivement à une valeur très supérieure.
    Mais pourquoi n’ont-il pas trouvé la bonne valeur dès le début*? Les scientifiques ont honte des dessous de cette histoire car il semblerait que les choses se soient passées ainsi*: lorsqu’ils obtenaient une valeur bien plus élevée que celle de Millikan, ils se disaient qu’il devait y avoir une erreur et essayaient de comprendre ce qui avait pu mal tourner. Et lorsqu’ils trouvaient une valeur proche de celle de Millikan, ils ne se posaient pas de questions. Ils ont ainsi éliminé les valeurs trop décalées. Nous connaissons ces petites combines de nos jours et nous nous savons immunisés à ça.*»
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Exp%C3...r_scientifique

    Peut-être Feynman pèche-t-il par excès d'optimisme quand il conclut :
    Nous connaissons ces petites combines de nos jours et nous nous savons immunisés à ça.

    En matière de physique, je pense à un autre cas : l'affaire Einstein-Eddington.
    Aujourd'hui, les avis sur la rigueur d'Eddington sont très partagés. Pour Jean-Marc Bonnet-Bidaud, la sélection des mesures valables par Eddington relève du trucage, guidé par une véritable volonté de prouver à tout prix qu'Einstein avait raison. Pour Jean Eisenstaedt, dans "Einstein et la relativité générale", au contraire, Eddington a agi avec une parfaite rigueur dans sa sélection des mesures les moins entachées d'erreur (puisque la relativité générale a bien été confirmée, il est légitime de dire aujourd'hui que la valeur de 0,93 devait bien être erronée, et les autres justes). Stephen Hawking, dans "Une brève histoire du temps", est plus mesuré*: pour lui, les valeurs trouvées par Eddington malgré tous les facteurs d'erreur possible relèvent de l'effet expérimentateur, la tendance inévitable à lire dans les observations le résultat que l'on cherche alors qu'il est en fait indéterminé.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Tests_...r.C3.A9sultats

    l'examen postérieur des plaques photographiques ne permit pas de trancher en faveur d'un résultat net. Mais le scientifique déclara :*"Une plaque que j'ai mesurée donnait des résultats en accord avec Einstein". La phrase fut aussitôt reprise !*Les journaux accordèrent à l'expérience un succès total et le New York Times du 10 novembre 1919 annonçait ainsi le triomphe de la théorie d'Einstein.
    https://www.sciencesetavenir.fr/espa...generale_34533

    L'absurdité des données collectées durant l'éclipse de 1919 fut démontrée par Poor (1930), qui attira l'attention sur le fait que 85% des données de l'éclipse Sud-Américaine avaient été éliminées au motif "d'erreurs accidentelles", c'est à dire contraires à Einstein. Par une étrange coïncidence les 15 % de bons résultats satisfaisaient aux lois d'Einstein. *En quelque sorte, les étoiles qui ne suivaient pas les lois d'Einstein étaient commodément mises hors jeu temporairement - et c'est ainsi que débuta le mythe.

    C'est ainsi que, sur la base d'une poignée de données ambigües, 200 ans de théories, d'expérimentation et d'observations ont été mises au panier pour faire place à Einstein. Encore maintenant, les expériences discréditées d'Eddington sont toujours considérées comme l'Evangile pour Stephen Hawking (1999). On peut difficilement comprendre comment Hawking peut affirmer que " La nouvelle théorie de l'espace-temps courbe appelée relativité générale a été confirmée de manière éclatante en 1919, lorsqu'une expédition britannique en Afrique de l'Ouest a observé lors d'une éclipse un léger glissement dans la position des étoiles près du soleil. Leur lumière, comme Einstein l'avait prédit, fut incurvée lorsqu'elles passèrent derrière le soleil. Ce fut une preuve directe que l'espace et le temps se déforment". Hawking croit-il honnêtement qu'une poignée de données, plus soigneusement triturées que le flanc d'un boeuf de Kobé, peut constituer une base pour jeter par dessus bord un paradigme qui a survécu à deux siècles d'examens minutieux ? *
    (...)
    le fait est que, à la fois les instruments et les conditions matérielles, ne permettent pas d'effectuer des mesures de grande précision. Ainsi que le British Institute of Precise Physics l'a signalé dans un article Internet paru en 2002, les instruments de visées utilisés dans les expéditions n'étaient précis qu'à seulement 1/25ème de degré. Ceci pour les seuls instruments de visées, alors qu'Eddington prétendait lire des valeurs plus de 200 fois plus précises...

    McCausland, en 2001, cite le précédent éditeur de Nature, Sir John Maddox: "Ils [Crommelin and Eddington] étaient résolus à mesurer la déviation de la lumière"; *"Ce qui n'est pas très connu, c'est que les mesures faites en 1919 n'étaient pas particulièrement précises "; *"En dépit du fait que les preuves expérimentales en faveur de la relativité semblent avoir été tout à fait fragiles en 1919, la renommée énorme d'Einstein est demeurée intacte et sa théorie a dès lors été tenue comme étant l'un des plus grands succès de la pensée humaine"
    http://forum.hardware.fr/hfr/Discuss...et_39001_1.htm
    Dernière modification par Mickey-l.ange ; 27/06/2017 à 09h22.

  25. #22
    Deedee81

    Re : Fraude scientifique ?

    Salut,

    Citation Envoyé par Tawahi-Kiwi Voir le message
    Le tweaking (=~ "amélioration" des données en supprimant des les abberations, ou en choisissant des données multivariées adéquates) n'est pas vraiment considéré comme une fraude dans certaines sciences, alors qu'il pourrait l'etre dans d'autre. Dans mon domaine, ce qui est acceptable en sedimentologie ne le sera pas en mineralogie; pour une multitude de raisons.
    J'avais déjà vu des cas qui parfois viennent d'une manipulation faite en toute bonne foi. Les auteurs avaient fait une expérience et des mesures (dans le domaine biologique si ma mémoire est bonne) et... les résultats n'étaient pas ceux attendus. La réflexion a été "zut, il y a eut un problème, ça n'a pas marché". Et ils ont recommencé jusqu'à avoir les résultats attendus. Par après, cela a été invalidé. En tenant compte des échecs (qui n'étaient pas des expériences ratées), le résultat était statistiquement faux. Dans le dossier où ce cas était indiqué, l'auteur disait que ce genre d'attitude était malheureusement fréquente. Un procédé fréquent est d'enlever les résultats extrêmes considérés comme anormaux. Ca peut avoir peut d'impact sur une moyenne, mais sur un écart type, bonjour.

    C'est très vicieux comme biais. Difficile de qualifier ça de fraude. Mais c'est à tout le moins une faute.

    J'avais déjà vu aussi d'autres types d'erreurs (exemple d'une bourde énorme : générer des nombres aléatoires "à la main, au pif", y a rien de pire que ça. Mais aussi des biais d'échantillonnage, un manque de vérification de la qualité de matières premières, l'utilisation d'appareils de mesures dont la classe est insuffisante : beaucoup de faux positifs sur la fusion froide par exemple sont venus de là, j'avais vu une méta-analyse édifiante là dessus : plus les appareils étaient précis, et plus les résultats étaient négatifs !!!!, erreur dans les calculs statistiques, etc... etc.... La liste est longue).

    Et d'expérience (de mes lectures sur le sujet), les "fautes" sont beaucoup plus courantes que les "fraudes". Il faut donc être fort prudent dans les qualificatifs. Même si on doit autant chasser les fautes que les fraudes (seules les conséquences pour leurs auteurs peuvent changer). Vu les chiffres dans le premier message, je me demande s'il n'y a pas amalgame "faute/fraude" ?
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)

  26. #23
    Mickey-l.ange

    Re : Fraude scientifique ?

    D'autres avis sur l'expérience d'Eddington :
    https://archive.is/ZXfl
    http://bonnetbidaud.free.fr/ce/relat...TE-052-456.htm
    http://www.enroweb.com/blogsciences/...taient-fausses

    Vu l'importance de la théorie testée, il s'agit là d'un cas non négligeable...

  27. #24
    Deedee81

    Re : Fraude scientifique ?

    Citation Envoyé par Mickey-l.ange Voir le message
    Vu l'importance de la théorie testée, il s'agit là d'un cas non négligeable...
    C'est clair et je ne serais pas surpris qu'il y ait bien d'autres exemples. On peut dire que Eddington a eut de la chance. Si la théorie avait été rapidement réfutée, il aurait eut l'air fin.

    En matière d'erreur monumentale qui a duré "un certain temps" (comme le fût du canon), un bon exemple célèbre : https://fr.wikipedia.org/wiki/Rayon_N
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)

  28. #25
    Mickey-l.ange

    Re : Fraude scientifique ?

    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    En matière d'erreur monumentale qui a duré "un certain temps" (comme le fût du canon), un bon exemple célèbre : https://fr.wikipedia.org/wiki/Rayon_N
    Un "certain temps" qui, apparemment, a duré quand même seulement une année...

    Il me semble que les physiciens aujourd'hui savent être prudents. Je pense à deux cas :
    - l'experience Opera ;
    - Bicep et les modes B.
    Il me semble que les équipes avaient su prendre des précautions oratoires.

    Est-ce qu'en physique la notion de "sigma" ne vise pas précisément à éviter les erreurs d'interprétation ?
    Dernière modification par Mickey-l.ange ; 27/06/2017 à 11h28.

  29. #26
    Deedee81

    Re : Fraude scientifique ?

    Citation Envoyé par Mickey-l.ange Voir le message
    seulement une année...
    Quand on voit la saga, c'est une éternité.
    Mais ce n'est pas du tout un record. Y a même des trucs plus récents (ou plus anciens)

    Citation Envoyé par Mickey-l.ange Voir le message
    Il me semble que les physiciens aujourd'hui savent être prudents. Je pense à deux cas :
    - l'experience Opera ;
    - Bicep et les modes B.
    Il me semble que les équipes avaient su prendre des précautions oratoires.
    Oui, tout à fait. Et ce sont de bons exemples. Surtout le premier. Alors que cela leur a été (injustement) reproché.
    Ils avaient pourtant cherché eux-mêmes, longtemps, puis avaient fait l'annonce publique, au conditionnel, disant qu'il devait y avoir une erreur et qu'ils se décidaient à l'annoncer pour avoir l'aide de la communauté.
    Ce sont les médias qui ont monté cela en épingle. Et les chercheurs ont payé les pots cassés.

    Citation Envoyé par Mickey-l.ange Voir le message
    Est-ce qu'en physique la notion de "sigma" ne vise pas précisément à éviter les erreurs d'interprétation ?
    Si. Et pas seulement qu'en physique (c'est juste que le "cinq sigma" en physique des particules, on en a beaucoup parlé).
    A condition..... de faire des calculs statistiques corrects, de ne pas rejeter les résultats "qu'on n'aime pas", etc...
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)

Discussions similaires

  1. VW et la fraude aux tests antipollution
    Par PIXEL dans le forum Actualités
    Réponses: 54
    Dernier message: 22/09/2015, 17h46
  2. fraude sur apb:procédure complementaire?
    Par badthink dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 5
    Dernier message: 07/05/2014, 15h27
  3. Fraude scientifique : la fusion à bulle ... !
    Par invité6543212033 dans le forum Actualités
    Réponses: 1
    Dernier message: 16/04/2011, 22h14
  4. Fraude en science
    Par Tofu dans le forum Éthique des sciences
    Réponses: 4
    Dernier message: 14/02/2008, 06h42
  5. Fraude au bac Que faire ?
    Par tarane dans le forum Orientation avant le BAC
    Réponses: 8
    Dernier message: 26/05/2007, 19h03