Discussion fermée
Affichage des résultats 1 à 11 sur 11

Gsm Dangereux !!!



  1. #1
    RaKoK

    Gsm Dangereux !!!

    De grosses firmes commercialisant les téléphones mobiles aux état-unis ont commandé une étude médicale, il y a plusieurs années, à des scientifiques et médecins dans le but de prouver que leur utilisation est totalement sans danger. Après six années de recherches, ces derniers sont arrivés avec des résultats catastrophiques: ces engins exposent les utilisateurs à des ondes electromagnétiques qui cassent les structures d'adn, et peuvent entraîner des tumeurs au cerveau ! Plusieurs cas de personnes travaillant pour des firmes de portables, testant les produit, se sont retrouvés avec des tumeurs après 3 années d'utilisation.

    Des procès énormes sont en train d'être mis en place aux étas-unis pour prouver la dangerosité de ces téléphones. Certains avocats aux fortunes collosales ont même déjà investi dans des firmes commercialisant les oreillettes pour portables étant sûr qu'ils allaient bientôt gagner ces procès.

    En effet, l'utilisation d'oreillette réduit considérablement le risque de développer des cellules cancéreuses car ces engins déploient un halo d'ondes electromagnétique faisant 10/15 cm de diamètre tout autour de lui. Il est également fortement conseillé de ne pas les portés à la ceinture.

    D'autres firmes aux moyens illimités ont déjà dévellopé des portables équipés de transistores qui annulent ces ondes extrêment dangereuse pour l'organisme. D'içi peu, je pense qu'il équiperont tout les portables.

    Mais d'içi la, soyez prudent.
    Pour ma part, je n'ai quasiment jamais utilisé ces engins, excepté une fois ou l'autre, et notamment je me souviens d'une longue conversation qui m'avais complètement cuit l'oreille gauche, depuis, j'ai toujours refusé d'en aquérire ou de les utilisé, sentant que ces engins étaient réelement dangereux. Mais depuis que j'ai vu cette émission enregistrée sur K7 hier soir, toutes ces craintes me sont totalment confirmées !

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    matthias

    Re : Gsm Dangereux !!!

    Citation Envoyé par RaKoK
    je me souviens d'une longue conversation qui m'avais complètement cuit l'oreille gauche
    Mais bien sûr

    Blonde's Ear

    A blonde with two red ears went to her doctor. The doctor asked her what had happened to her ears and she answered, "I was ironing a shirt and the phone rang - but instead of picking up the phone I accidentally picked up the iron and stuck it to my ear."

    "Oh Dear!" the doctor exclaimed in disbelief. "But, what happened to your other ear?"

    "The jerk called back!"

  4. #3
    RaKoK

    Re : Gsm Dangereux !!!

    Peu de gens sont pret à croire ces faits car ils sont bcp trop dépendent de ces nouvelles technologies !!! Mais de plus en plus de scientifiques et de médecins commencent à sortir des resultats désastreux quant à l'utilisation des portables, c'est pas ma faute

  5. #4
    RaKoK

    Re : Gsm Dangereux !!!

    Qu’est-ce qu’une onde émise par un GSM ?

    Marion Crasson : Les GSM émettent des radiofréquences dont la fréquence se situe actuellement autour de 900 - 1800 MHz. Les radiofréquences (RF) font partie des rayonnements électromagnétiques non ionisants, c’est-à-dire qu’ils ne peuvent pas briser les liaisons chimiques ni provoquer d’ionisation des molécules biologiques. Ils ne sont donc pas à confondre avec les rayonnements ionisants, comme les rayons gamma ou les rayons X. Ces radiofréquences produisent toutefois des effets thermiques pour des intensités relativement élevées. En pénétrant dans l’organisme à des profondeurs variant selon leur fréquence, les champs RF produisent une élévation de température des tissus qui peut, à des intensités élevées, dépasser les mécanismes de thermorégulation. Dès lors, les effets néfastes avérés et reconnus sur la santé sont liés à cet échauffement des tissus. L’effet thermique est un phénomène qu’il faut essayer d’éviter en respectant les recommandations nationales et internationales dans ce domaine.

    Quelles sont les conclusions des dernières études sur les effets des radiofréquences émises par les GSM ?

    Marion Crasson : La question la plus souvent posée dans les études actuelles est de savoir si les radiofréquences émises par les GSM et les antennes peuvent entraîner une incidence accrue de certaines tumeurs bénignes et/ou malignes (« cancers »). Comme les GSM sont placés près de la tête lors de leur utilisation, plusieurs études épidémiologiques ont eu pour but d’analyser les risques d’augmenter la prévalence de certaines tumeurs au niveau de la tête : les gliomes, neurinomes de l’acoustique, tumeurs des glandes salivaires, etc. Les paramètres à analyser sont multiples. Le risque de tumeur est-il fonction de l’ intensité (nombre de communications par jour, conditions de ces communications) et/ou de la durée de l’utilisation (en années) ? Ces risques sont-ils surtout accrus du côté de la tête où est placé le GSM ? Ces relations, si elles sont établies, peuvent être révélatrices d’un effet potentiel des GSM. Toutefois, les résultats sont controversés. Dans la plupart des cas, les études arrivent à des conclusions négatives quant aux effets réels des GSM sur l’apparition des tumeurs. Les études positives sont souvent plus médiatisées car elles sont fatalement plus prisées par les médias.

    Pourriez-vous citer quelques exemples d’études positives ou négatives ?

    Vincent Seutin : L’étude de Lönn et al., sortie en 2004, constate un risque accru de neurinome de l’acoustique. Il s’agit d’une tumeur bénigne du nerf acoustique qui peut provoquer une surdité, des acouphènes et des troubles de l’équilibre et nécessite souvent une intervention neurochirurgicale. L’auteur avait réalisé auparavant une étude qui ne montrait pas de risque accru de méningiome ni de gliome (autres tumeurs cérébrales) , quelle que fût l’utilisation et le type de GSM.

    Marion Crasson : Ce mois-ci, une étude de Hardell et al. ( Use of cellular telephones and brain tumour risk in urban and rural areas. Occup Environ Med 2005 ;62/390-394) conclut que les habitants des campagnes présentent un risque accru de tumeur cérébrale par rapports aux citadins. La puissance d’émission des téléphones cellulaires serait en effet plus importante dans les campagnes, dans des zones qui sont plus éloignées des antennes GSM que dans les villes. Cette étude concernait des utilisateurs de plus de 5 ans. Par contre, une étude danoise (celle de Christensen) arrive à des conclusions strictement opposées. Elle ne constate aucun risque accru de gliome ou méningiome chez les utilisateurs de téléphones cellulaires au Danemark. On voit bien qu’il est impossible à l’heure actuelle de tirer une conclusion claire de l’ensemble des études réalisées.

    Ces études sont souvent réalisées à court terme. Cette durée d’observation peut-elle constituer un biais ?

    Marion Crasson : Pour étudier la relation de cause à effet entre la RF et l’apparition de tumeurs, il faudrait avoir un recul suffisamment grand d’utilisation du GSM. Or, dans nos pays, cela ne fait guère qu’une dizaine d’années que l’on utilise des téléphones mobiles. Il y a peu de sujets exposés depuis très longtemps (15-20 ans par exemple), à ce type de radiofréquences. Les résultats que nous avons ne sont donc valables que pour des expositions d’une période de 10 ans maximum. Toutefois, les études récemment publiées sont de plus en plus fiables car elles prennent mieux en considération les paramètres liés à l’exposition des personnes et contrôlent mieux les biais inhérents à ce type d’étude.

    Comment peut-on être sûr que l’apparition d’une tumeur est causée par des radiofréquences de GSM et non par d’autres fréquences émises par tous les appareils électriques entourant notre quotidien ?

    Marion Crasson : La qualité des études repose d’abord sur la constitution de l’échantillon. Les études procèdent généralement à des interrogatoires assez précis pour savoir combien de fois par jour les sujets observés téléphonent, combien de temps, depuis quand, et quels sont les autres appareils générant des champs électromagnétiques utilisés dans leur environnement quotidien privé ou professionnel. Il faut donc prendre également les autres sources d’exposition en considération : téléphone sans fils, WIFI, etc. Ces études essaient de comparer des gens qui sont plus exposés à d’autres qui le sont moins. Le problème de ce type d’étude est de trouver des non utilisateurs ou des personnes non exposées aux champs émis par ces systèmes.

    Vincent Seutin : Sans remettre en cause la fiabilité scientifique des études précitées, qui sont souvent le fruit de laboratoires de renom, il faut se rappeler les enjeux économiques importants de l’industrie du GSM et savoir que de nombreuses études sont financées par des grandes entreprises du secteur téléphonique. Quand on a une étude sous les yeux, on ne connaît pas la nature du contrat qui lie le laboratoire avec ses financeurs. Au nom de la vérité scientifique et de la santé publique, tout laboratoire doit garantir son indépendance. Si le Belgian BioElectroMagnetic Group (BBEMG) est financé par l’entreprise Elia, qui est responsable du transport de l’électricité en Belgique, les laboratoires compris dans le BBEMG jouissent d’une liberté scientifique totale garantie par le contrat. Ce n’est pas le cas de certains centres de recherche.

    Je tiens à insister sur le fait que cette situation soulève la question du manque de financement public de la recherche. Je considère personnellement que ce type d’étude de santé publique devrait être financé à 100% par les pouvoirs publics (après appel d’offres et évaluation des projets par une Commission scientifique du type des commissions du FNRS), ce qui constituerait une garantie de qualité et d’objectivité.

    Face à la division des études, l’utilisateur de GSM est placé dans la même configuration que le croyant devant le « pari » de Pascal : à lui de parier si oui ou non les radiofréquences provoquent des cancers ?

    Marion Crasson : La communauté scientifique étant divisée sur le sujet, en attendant les comptes-rendus d’experts et face à ces incertitudes, il reste à chacun de se faire sa propre opinion. Les usagers sont laissés à leur propre jugement. Soit ils estiment que c’est dangereux et prennent des précautions, soit ils continuent leur utilisation sans se préoccuper d’éventuels effets. Les croyances de chacun interviennent dans la perception du risque. Cependant, les utilisateurs peuvent attendre le rapport de l’OMS et du Centre International de Recherche sur le Cancer pour asseoir leur jugement.

    Vincent Seutin : Même si les études sont autant négatives que positives, je suis d’avis qu’il vaut mieux obéir au principe de précaution. La dernière étude de Lönn (voir infra) conclut quand même que les personnes observées développaient plus de tumeurs du côté de la tête où était placé le GSM que de l’autre. On peut s’inquiéter de cette corrélation. Cela ne veut pas dire qu’il faut jeter son GSM. Il ne faut toutefois pas en abuser et il est utile de prendre des précautions élémentaires : ne pas utiliser le GSM, ou de manière exceptionnelle, dans des locaux fermés (voiture, bâtiment, ascenseur), être le plus possible à l’extérieur et proche d’un relais. Plus généralement, je trouve affolante l’utilisation abusive du GSM qui me paraît relever d’une espèce d’addiction. Les gens ne savent plus se passer de leur cellulaire. A tout moment, on peut entendre des conversations du type : « Où es-tu ? Moi, je suis au supermarché. Et toi ? Ah tu es la banque. Ben, à tout à l’heure. ». Ceci me paraît superflu (et coûteux à terme). Ne peut-on pas réserver le GSM à des usages plus utiles ? De la façon dont évolue l’usage, je crains que l’on constate d’ici 50 ans une incidence accrue de certains problèmes de santé. Il revient à l’usager d’avoir un comportement responsable (dans ce domaine comme dans beaucoup d’autres domaines de santé publique).

    En dernier ressort, quels sont les moyens de se prémunir d’éventuels effets néfastes ?

    Marion Crasson : Généralement, si on veut réduire son exposition, il faut éviter de téléphoner dans certains lieux enfermés ou bétonnés où les conditions de transmission sont mauvaises (ex : voiture, wagon de train, tram ou métro, une cage d'ascenseur, sous-sol d'un bâtiment en béton armé, etc.). Il faut vraiment éviter de téléphoner en voiture, si l’on ne dispose pas d’un système d’antenne externe. D’une part, l’utilisation déconcentre le conducteur et accroît ses risques d’accident, particulièrement lors de la prise de ligne. Elle altère la capacité du conducteur à réagir à des situations potentiellement dangereuses sur la route. D’autre part, dans la voiture, comme dans une cage de Faraday, la puissance du cellulaire nécessaire à la communication augmente. On peut également utiliser au maximum le kit mains-libres pour éviter d’approcher le téléphone de la tête. Il est préférable aussi de téléphoner à l’arrêt plutôt qu’en mouvement, surtout rapide (véhicule), afin d'éviter les élévations du niveau de puissance d'émission qui existent, notamment, lors du passage d'un réseau GSM à un autre. Enfin, on devrait limiter l’utilisation par des enfants. C’est du moins ce que prônent certains experts dans le domaine, en l’absence de données à ce sujet. Puisque nous ne connaissons pas actuellement les effets des champs RF à très long terme, nous pouvons décider d’utiliser le GSM rationnellement.

    Vincent Seutin : Toutes les études, qu’elles soient négatives ou positives, s’accordent pour dire que c’est l’usage chronique, répété et dans des mauvaises conditions qui risque de poser problème. Ce n’est pas le gamin qui utilise son GSM une fois par semaine pour que ses parents viennent le rechercher au sortir d’une soirée qui encourt un risque. C’est sans doute préférable au fait de revenir en voiture avec un copain un peu éméché. Tout n’est qu’une question de juste mesure. De manière plus générale, je ne trouve pas très sain d’être parasité sans cesse par le GSM. Les gens perdent l’habitude d’observer leur environnement. Je crains que ce parasitage des activités quotidiennes ait des répercussions cognitives défavorables à terme (perte de concentration, par exemple). La question des effets du GSM sur la santé devrait donc se poser aussi de manière plus globale et non pas uniquement en terme d’incidence des champs RF sur la prévalence de certaines tumeurs.

  6. #5
    RaKoK

    Re : Gsm Dangereux !!!

    Il est absurde de lancer sur le marché des produits dont on étudie seulement après coup les dangers potentiels. C'est pourtant ce que font les industriels en question. C'est exactement comme si une firme pharmaceutique mettait un médicament sur le marché avant d'en évaluer les risques d’effets indésirables...

    Les études déjà publiées sur ce problème, un peu partout dans le monde mais surtout en Australie, en Nouvelle-Zélande, aux USA, en Allemagne et en Suède ont commencé à en cerner clairement certains aspects... Tumeurs au cerveau, perte de mémoire, troubles de la concentration, maux de tête, les études se multiplient pour démontrer les dangers des téléphones portables.

    Les ondes émises par le téléphone portable se situent dans la gamme des ultracourtes (micro-ondes). Lors d'une communication, l'appareil se trouve à 1 cm de notre cerveau, un organe d'une sensibilité extrême.

    A l'instar du four à micro-ondes, ces rayonnements agissent inévitablement sur les tissus contenant de l'eau (notre cerveau en contient 85%). En plus de l'échauffement, les cellules perdent leur équilibre oscillatoire naturel. C'est pourquoi le risque de lésion irréversible est étayé et envisagé par de nombreux scientifiques. C'est ainsi que ce merveilleux outil de communication peut représenter un danger potentiel pour notre santé.

    Mais que pensent les médecins de tout ça ?

    Sans attendre les résultats des études sur les risques des portables, les médecins conseillent la plus grande prudence : Utilisez une oreillette (ou kit main-libre) tant qu'il y a des doutes subsistants, car quand ils seront levés, ce sera peut-être trop tard. Néanmoins, il faut nuancer ce conseil car une équipe de scientifiques a récemment prouvé que l’oreillette augmentait le taux de radiations par 3 dans certains cas.

    Par exemple, les chercheurs n'ont pas attendu les résultats des études sur les risque du portable, ils ont déjà modifié leur comportement. Colin Blakemore, professeur de physiologie à l'université d'Oxford, et membre de la commission gouvernementale sur les téléphones cellulaires, a cessé de se servir du sien, car il a déjà noté des problèmes de concentration au cours de communications sans fil. Or l'écouteur du portable, générateur d'ondes éléctromagnétiques, se pose face à la zone du cerveau qui gère la mémoire à court terme. Une étude néerlandaise a prouvé qu'une utilisation intensive avait pour effet de susciter des maux de tête.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    matthias

    Re : Gsm Dangereux !!!

    Citation Envoyé par RaKoK
    Peu de gens sont pret à croire ces faits car ils sont bcp trop dépendent de ces nouvelles technologies !!!
    Je n'ai rien prétendu croire ou ne pas croire quant à la dangerosité des portables. Mon message était juste la pour essayer de te faire comprendre que ce n'est pas avec une anecdote "bidon" que tu peux espérer convaincre quiconque. Ca a plutôt tendance à décridibiliser l'ensemble du message.

    Pour une discussion plus sérieuse : http://forums.futura-sciences.com/thread1113.html

  9. Publicité
  10. #7
    RaKoK

    Re : Gsm Dangereux !!!

    Devant les études et les rapports qui s'accumulent sur les effets nocifs des micro-ondes de la téléphonie mobile GSM sur la santé, le lobby de la téléphonie mobile n'a pas d'autres choix que de tenter de discréditer les chercheurs indépendants, en utilisant des méthodes criminelles et mafieuses. Tous les experts officiels ou dirigeants de lobbies industriels, doivent être considérés comme des criminels qui ont des choses à se reprocher et à dissimuler dès qu'ils tentent de discréditer leurs adversaires, par des arguments non scientifiques, en essayant de les assimiler à des sectes, à des partis politiques extrémistes, organisations conspirationnistes, associations de faibles d'esprit, méthodes courantes, j'en passe et des meilleures. Tous représentants de lobbies qui affirment que leurs opposants sont paranoïaques, conspirationnistes ou psychologiquement dérangés, doivent être considérés comme de vulgaires crapules qui tentent de dissimuler la vérité. Ils ont un problème, c'est qu'aucun de ces messieurs et experts officiels ne peut accepter un débat public contradictoire, car on verrait tout de suite qu'ils mentent.

    En clair le lobby de la téléphonie mobile utilise les mêmes méthodes que les sectes et se comporte comme une secte, en pratiquant la désinformation et manipulation mentale de la population française. La loi sur la manipulation mentale des sectes pourrait s'appliquer au lobby de la téléphonie mobile, puisqu'ils utilisent les mêmes méthodes. Ils ont une autre méthode qui consiste aussi à infiltrer les associations indépendantes pour y semer le désordre, et pour faire la récolte d'informations, et notamment les listes d'adhérents, pour y exercer des pressions.

    Tout le monde sait que les champs électromagnétiques (CEM) ont des effets nocifs sur la santé depuis les années 40, et que le syndrome des micro-ondes existe. D'ailleurs un document officiel français de 1972 pour les sites militaires y fait référence, cependant tous les ministres de la santé successifs, de droite comme de gauche, veulent ignorer le problème. Or nous constatons depuis 1995 une explosions des pathologies, des cancers, tumeurs du cerveau, en corrélation avec la progression de la couverture GSM dans toute la France. Cependant les autorités de l'état refusent de faire un lien avec le GSM, bien que le trou de la sécurité sociale explose aussi, et que des études confirment la nocivité des CEM.

    Pourront être poursuivis en justice dans une courte période, tous les ministres de la santé successifs, les membres de la DGS, de l'AFSSE, de l'OPECT, mais aussi les premiers ministres, pour le laxisme criminel dont ils ont fait preuve. C'est une nouvelle affaire Garetta qui va exploser, mais qui sera encore plus scandaleuse, parce que toute la population est touchée, et est sous le FEU des antennes relais GSM.

  11. #8
    matthias

    Re : Gsm Dangereux !!!

    On retrouve la même prose sur ce site, et puis ici, et aussi (entre autres).
    Etonnant non ?

  12. #9
    RaKoK

    Re : Gsm Dangereux !!!

    J'ai pondu le premier post de ce forum et je fais des copier - coller de tout les autres articles qui me paraissent interessant.

  13. #10
    Rincevent

    Re : Gsm Dangereux !!!

    Vue l'argumentation, je ferme. A suivre...

    Pour la modération,

  14. #11
    Pierre de Québec

    Re : Gsm Dangereux !!!

    Petit avertissement.

    L'objectif d'un forum est d'être un lieux de discussions et cela suppose que les participants font un effort intellectuel minimal pour pondrent des proses originales. Les copier - coller ne sont mêmes pas un effort intellectuel !

    Sans oublier leurs effets abrutissants tout comme ces enchaînements de messages du même participant sans même laisser le temps aux autres foreumeurs de s'insérer dans la discussion. Un lien judicieusement inséré dans le message avec un texte expliquant/résumant en quoi le contenu du site est pertinent et contribu à l'argumentaire est beaucoup plus intéressant.

    Sans compter, de votre part, un certain ressenti négatif envers des institutions et une industrie. Cela est votre droit mais sur FSG une certaine retenue est souhaitable pour éviter que les discussions soit empoisonnées par des politicailleries sans intérêts.

    Merci de porter attention à ces quelques remarques.

    Pour la modération.
    Aux limites du monde des faits, le philosophe a trouvé celui des idées. (Karl Jasper)

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. tonalité GSM
    Par hersco1 dans le forum Électronique
    Réponses: 0
    Dernier message: 05/12/2006, 18h45
  2. Tonalité GSM
    Par san josé dans le forum Électronique
    Réponses: 0
    Dernier message: 05/12/2006, 14h51
  3. Chargeurs GSM
    Par lignux dans le forum Technologies
    Réponses: 5
    Dernier message: 01/08/2006, 09h51
  4. Charge de GSM
    Par rif raf dans le forum Dépannage
    Réponses: 2
    Dernier message: 04/04/2006, 19h30
  5. Alarme GSM
    Par jsh dans le forum Électronique
    Réponses: 4
    Dernier message: 05/03/2006, 12h34