Discussion fermée
Page 24 sur 24 PremièrePremière 24
Affichage des résultats 691 à 703 sur 703

[Âges des Métaux] La polémique d'Alésia



  1. #691
    Eclaireur-citoyen

    Re : [Âges des Métaux] La polémique d'Alésia


    ------

    Citation Envoyé par parker64 Voir le message
    Merci , je n'avais pas lu les derniers posts !
    En projection de l'utilité de cette discussion sur le mot "Jura ", il nous faut considérer "l'arc jurassien" comme la Palestine et Alésia comme Jérusalem. Inutile, vous l'aurez compris d'exiger des "sources" se serait ridicule. Il faut juste considérer cette alternative en hypothèse de travail. Bergson, nous parle "d'intuition de départ"...à chacun de saisir la branche à laquelle il peut se raccrocher.
    Pour en revenir à la dénomination de "Jura", effectivement, « Magus » le souligne, dans la citation de César, :

    "
    Id hoc facilius iis persuasit, quod undique loci natura Heluetii continentur: una ex parte flumine Rheno latissimo atque altissimo, qui agrum Heluetium a Germanis diuidit; altera ex parte monte Iura altissimo, qui est inter Sequanos et Heluetios; tertia lacu Lemanno et flumine Rhodano, qui prouinciam nostram ab Heluetiis diuidit.

    Il eut d'autant moins de peine à les persuader que les Helvètes sont de toutes parts resserrés par la nature des lieux ; d'un côté par le Rhin, fleuve très large et très profond, qui sépare leur territoire de la Germanie, d'un autre par le Jura, haute montagne qui s'élève entre la Séquanie et l'Helvétie ; d'un troisième côté, par le lac Léman et le Rhône qui sépare cette dernière de notre Province.", César, De Gal. Bel., I, 2.
    il s'agit là pour lui d'un nom, point (bien que César était "maxim pontif" http://fr.wikipedia.org/wiki/Pontifex_maximus donc était initié au conventions religieuses de l'époque). Moi même également, affirme dans mon livre (où j’explique la genèse de celui-ci) m'être opposé à ce personnage qui voyait dans "Iura altissimo" : "les droits les plus hauts" ( je l'entends encore me le dire, de façon péremptoire).
    Seulement voilà, au contraire de "Magus" qui s'oppose à moi avec le mépris qui sied au paraître de tous membres de sa formation, j'ai même logé cet homme et toute sa famille (contre loyer, bien sur) dans un de mes gites ruraux aménagé dans mon auberge ******* Quel rapport avec le sujet ????

    J'ai pu donc, en le côtoyant quotidiennement...assimiler ses travaux d'une vie entièrement vouée à la localisation d'Alésia, mais aussi et surtout, le plus intéressant pour notre actualité, sa thèse sur l'avènement du droit fondamental. http://www.guerre-des-gaules.com/assoc.htm
    Voilà, vous pouvez ainsi voir sur qui j'ai "pompé" . J'ajouterai immédiatement, que je me suis non seulement séparé de lui, en ces termes "vade retro satanas" ( lui qui traitait sa famille en despote au nom d'un droit canon catholique retrouvé). Cependant, au travers de ses carences dues à une méconnaissance du terroir… ( Monsieur se targuait d'être scientifique et adoptait un mépris hautain, aveugle, envers les hommes de terrain) = HORS SUJET, étant tout de même, ébranlé par ce personnage atypique et son intrigante et forcenée volonté à faire reconnaitre une "vérité" qui, selon lui transparait dans la dénomination de "JURA" et de ses habitants les "Mandoubiens" (homme du Doubs habitants d'Alésia), j'ai fini par transposer ses assertions, sur un autre site qui correspondait mieux au terrain et surtout détenteur d'intrigants vestiges ********

    -----
    Dernière modification par Lokelani ; 08/09/2010 à 18h50. Motif: lien vers site perso
    Attachez votre charrue à une étoile (Emerson)

  2. Publicité
  3. #692
    Lokelani

    Re : [Âges des Métaux] La polémique d'Alésia

    Avis aux acteurs de ce fil :
    merci de répondre aux participants du débat sur Alésia de l'autre forum ("Magus"), sur l'autre forum, et non sur FS (quelle est l'utilité puisqu'ils ne sont pas là pour se défendre ?)

    Pour la modération,

    Lokelani

  4. #693
    quetzal

    Re : [Âges des Métaux] La polémique d'Alésia

    Citation Envoyé par parker64
    Tu confonds avec l'armée de secours demandée par Vercingétorix pendant le siège d'Alésia , en timing il y a juste entre un mois et deux mois de différence , une paille ...
    m'éttonerais, parceque cesar dit bien que voulant allez aider la provinces, il dit que toute les routes sont bloqué, donc celle des séquanes aussi.

    cesar est fait comme un rat en guaule, même en passant par la médiomatrice et les triboques, il est bloqué, il est "contraint de choisir de passer par le peuple le plus commode pour aller à la province...

    et il n'y a que les rèmes et les leucques voisin qui ne sont pas cité dans l'armée de secours, pour le reste, les haedui, les ségusiave et les séquane tienne la route de la saone... les médimatrices(triboque inclus) les lingons et séquanes, tiennes la route est audela des vosges... et a eux seul les sequane tienne le jura.

    d'ailleurs pour bien démontré la thèse comme quoi les peuples qui vont envoyé une armée de secours sont deja celle présente sur l'oppidum d'alésia, c'est que césar envoie les cavaliers de ces "région" chercher du secours chez eux. donc quand césar fait la liste des peuples qui envoient du monde, c'est que deja leurs cavaliers y sont deja engagé depuis le concile de bibracte.

    par contre, je suis extrement contant que l'on dise que les mandubiens sont affilié par Auguste aux lingons... cela limite le champs de recherche.

    ce qui serait on ne peu plus logique...

  5. #694
    parker64

    Re : [Âges des Métaux] La polémique d'Alésia

    Citation Envoyé par Eclaireur-citoyen Voir le message
    En projection de l'utilité de cette discussion sur le mot "Jura ", il nous faut considérer "l'arc jurassien" comme la Palestine et Alésia comme Jérusalem. Inutile, vous l'aurez compris d'exiger des "sources" se serait ridicule.
    J'ai bien compris que tu n'étais pas sur le même niveau de perception que les autres chercheurs sur le sujet , mais pourquoi intervenir sur un forum d'archéologie , alors ?

    Et attention quand même , dans Mandarom aussi il y a Mand ...

    Citation Envoyé par quetzal Voir le message
    m'éttonerais, parceque cesar dit bien que voulant allez aider la provinces, il dit que toute les routes sont bloqué, donc celle des séquanes aussi.
    Donc si toutes les routes sont bloquées , César renonce à faire retraite vers la province , c'est bien le sens de ta démonstration ?

    Faut dire que les séquanes devaient lui faire une peur bleue au César , il a dû regretter de les avoir aidé quelques années plus tôt , quand ils l'ont appelé au secours parce qu'ils étaient en passe de disparaître , mangés par les méchants germains !

    il est "contraint de choisir de passer par le peuple le plus commode pour aller à la province...
    Ah , non , finalement , il ne renonce pas , quel est le peuple le plus commode ? Les Eduens ?
    Pas mal , ça les eduens , ça tombe bien , heureux hasard , Alise est dans le coin ...

    pour le reste, les haedui, les ségusiave et les séquane tienne la route de la saone...
    [7,64] il ordonne aux Héduens et aux Ségusiaves, limitrophes de la province, de lever dix mille fantassins ; il y ajoute huit cents cavaliers.Il confie le commandement de ces troupes au frère d'Éporédorix, et lui dit de porter la guerre chez les Allobroges.

    Je ne vois pas les Sequanes , c'est chagrinant ça , je dois posséder une mauvaise édition .
    Dès que j'en change , on en reparle !

    d'ailleurs pour bien démontré la thèse comme quoi les peuples qui vont envoyé une armée de secours sont deja celle présente sur l'oppidum d'alésia
    Bien sûr , la cavalerie de Vercingétorix était composée majoritairement par des chevaliers Eduens ( voir chapitres sur Gergovie ) mais depuis bibracte , elle était aussi relativement hétérogène .

    Pour le reste l'infanterie était très probablement majoritairement constituée d'Arvernes .

    [7,64] ( Vercingétorix ) qu'il se contente de l'infanterie qu'il a déjà ;

    [7,66] Pendant le temps employé à toutes ces choses, les corps ennemis envoyés par les Arvernes et la cavalerie levée dans tous les états de la Gaule, se réunirent


    Là , je dois encore avoir un problème avec mon édition , je vois marqué Arvernes ...

    Finalement pourquoi se creuser la tête pendant des années à comprendre ce texte , puisqu'en quelques jours tu as tout décrypté et tout compris , je m'incline ...

  6. #695
    quetzal

    Re : [Âges des Métaux] La polémique d'Alésia

    [7,66] Pendant le temps employé à toutes ces choses, les corps ennemis envoyés par les Arvernes et la cavalerie levée dans tous les états de la Gaule, se réunirent

    est-ce besoin d'en rajouter...

    toute routes coupé, et cavalerie gauloise, pas simplement arverne.
    quand aux sequanes c'est même obélix qui me l'a fait remarquer ils envoient des milliers d'homme supplémentaire à Alésia.

    cesar fait donc route vers... le pays séquane, via les confins de celui des lingons... et on n'en sais pas plus, ormis qu'avec Auguste et selon vos dire parker64, ils ne serait pas allé plus loin que ces confins lingonii...

    quand à allez dans une montagne, là ou il peu aller à la province par la plaine(ain, rhone), il faudrait-être dément pour allez se faire etripper en montagne... en plus cesar ne bataille jamais en terrain désavantageux, donc etant deja dans la mouîse, pourquoi se caner avec les corridors jurassiens(qui sont en plus loin d'être des collines,mais des mont)

    quand à avoir étudié un texte pendant des lustres, cela ne fait pas arguments, ou alors on peux avancer celle de l'œil neuf

  7. #696
    quetzal

    Re : [Âges des Métaux] La polémique d'Alésia

    Je ne vois pas les Sequanes , c'est chagrinant ça , je dois posséder une mauvaise édition .
    Dès que j'en change , on en reparle !
    tu possèdes surtout une mauvaise cartes, parceque les eduens, les ségusiave et les séquanes sont bien au limites de la province... ceci n'est pas dit d'un seul bloc dans le texte... mais ayant reconstitué les implantation possibles des peuples. promis vu la liste qu'il fait des pueples engagé contre lui, il est au pire endroit possible, parcequ'effectivement toute les routes vers la province lui sont interdites, que ce soit par l'alasace, par le jura, par la saone, ou encore mieux en pasant par l'allier et en repassant les cévènes(il l'a deja fait)

    quand tout est interdit ou difficiles, quel chemin prend-tu le plus facile, ou bien le plus long, ou encore le plus montagneux ? perdu pour perdu, le plus simple et le moins pentu, une armée ait faite pour se battre donc

    par l'alsace, cela tout de même un saré détour, puisque la route la plus simple en partant de bâle est de remonter le rhin puis de contourner le jura via l'helvétie direction la province...

    reste qu'une fois que labiénus l'a rejoint, et peut-être après un stop de ravitallement et d'attente des troupes germaine en Rémii, il plonge plein sud a travers le pays lingon(avant les vosges) et fonce vers la séquanie sud(l'ain)

    mais je me perd en conjecture, et puis trouver un oppidium qui tienne la route (a vue de pif sur google earth, je sèche)

  8. Publicité
  9. #697
    parker64

    Re : [Âges des Métaux] La polémique d'Alésia

    Citation Envoyé par quetzal Voir le message
    quand tout est interdit ou difficiles, quel chemin prend-tu le plus facile, ou bien le plus long, ou encore le plus montagneux ?
    Personnellement je prendrai celui auquel on ne penserait pas !

    Quand à avoir étudié un texte pendant des lustres, cela ne fait pas arguments, ou alors on peux avancer celle de l'œil neuf
    C'est ce que disent entre autres , tous les inventeurs d'Alésia alternatives , une vision nouvelle pour un site nouveau !
    Y'a toujours quelqu'un de nouveau qui a retraduit le texte ou compris César mieux que tous les autres avant lui ...

    Tu piétines allégrement le texte en supprimant ou en rajoutant des éléments , en mélangeant les chronologies ...
    Tous ceux qui ont étudié le texte , moi y compris , ont usé de parti-pris et ont commis des erreurs , tu en a donc le droit , mais de mon point de vue , il existe des limites .

    Sur un sujet aussi complexe que celui-ci , ne tenir aucun compte des analyses menées depuis 150 ans par les latinistes , par les hellénistes , par les philologues , par les historiens , voire par les archéologues ou les militaires ( qu'ils soient pro ou anti-Alise ) , en prétendant avoir tout compris en trois lectures du chapitre VII du bellum gallicum, me semble un peu prétentieux !

    Je ne suis nullement habilité à donner des leçons , alors j'arrête là , mais sache que dans ce débat je laisse peu de place aux idées personnelles , je puise mes analyses dans l'extraordinaire vivier bouillonnant d'érudition accumulé sur le sujet par Jullian et ses disciples , jusqu'à Reddé et Porte .

    Ce qui ne m'empêche pas de commettre encore des erreurs , ou de pointer celles des autres .

  10. #698
    obelix39

    Re : [Âges des Métaux] La polémique d'Alésia

    Citation Envoyé par parker64 Voir le message
    ... jusqu'à Reddé et Porte ...
    C'est du vice ?

  11. #699
    parker64

    Re : [Âges des Métaux] La polémique d'Alésia

    J'avais émis l'idée de bricoler un petit résumé sur la situation d'Alise et de son pagus , c'est fait !
    Je ne rentre pas dans la bataille linguistique très pointue et d'ailleurs inachevée , sur la possibilité ou non que le E d'Alésia ait pu se transformer en I , ou qu'il ait pu exister une langue indigène que César n'aurait pas retransmis correctement .

    En ce qui me concerne et en l'état , sous réserve de preuves à venir , Alésia ne s'orthographie pas comme Alisiia .

    Par contre , il est intéressant de s'arrêter sur les textes qui citent Alisia du Ve au IXe siècle , même si il s'agit majoritairement de copies ultérieures , les originaux étant perdus .

    J'oublie volontairement un texte pour y revenir par la suite .

    Tous ces textes sont issus de J. Le Gall, E. de Saint-Denis, R. Weil et Abbé J. Marillier, Alesia, textes antiques et médiévaux ; textes originaux et traductions , édition de 1973 , les Belles Lettres .

    Et on y constatera aisément que le E fait défaut :

    Vie de st-Amâtre ( 388-418 ) rédigée par le prêtre Etienne l'Africain vers 575 :

    ex oppido alisiense


    Mention de l'oppidum , mention d'Alise , mais aucune relation avec Alésia .

    Vie de st-Germain de Paris rédigée par Venance Fortunat dans le dernier quart du VIe siècle :

    in pago alisiense


    ( autres exemplaires : in pago aliense Xe , in pago alisiense XIe )

    Vie de st-Loup , manuscrit du VIIe :

    iuxta alisiam


    Le martyrologue Hieronymien , ouvrage de la fin du VIIIe

    Codex bernensis :

    in territorio Edua civitate , loco Alisia

    Codex wissemburgensis :

    Edue civitate in Gallia , locum Alisiane



    Acte de la fondation de l'abbaye de Flavigny , texte du samedi 27 mai 719 :

    Sancte regine martyris

    Aucune mention du siège , aucune mention d'Alésia , aucun rapport à priori entre sainte Reine et Alésia ...


    Testament de l'abbé Guire , vers 723

    Sancte regine alsince
    in pago alsince
    in Alisconio


    Toujours pas d'Alésia !

    Alors , quand apparaît Alésia ?

    Heri d'Auxerre rédigea vers 865 , un poème sur la vie de st-Germain d'Auxerre , tous ceux qui connaissent le sujet reconnaîtront ces quelques mots :
    Te quoque , Caeseareis , fatalis Alésia castris

    A peu près à la même époque vers 866 ( et avant 871 ) a lieu la translation du corps de la martyre ste-Reine du mont Auxois à l'abbaye de Flavigny .
    Dans le compte-rendu il y est question de : Eversionis Alesiae causa , en effet l'écrivain introduit deux paragraphes sur la guerre des Gaules .

    A se demander , si il ne s'agit pas du même rédacteur .

    Alors comment se fait-il qu'avant le milieu du IXe siècle , il ne soit jamais question à propos d'Alisia : de la guerre des Gaules ou d' Alésia ?
    Et que subitement en quelques années la relation soit faite ...

    Aucun auteur antique , pendant toute la période gallo-romaine n'identifie Alise avec Alésia !
    Aucun auteur postérieur à l'époque romaine mais antérieur au IXe siècle , n'a de toute évidence connaissance de cette possible relation !

    Et pourtant de grands érudits nous affirment sans rire qu'Alisia a toujours été identifié à Alésia " en se fondant sur
    une très ancienne tradition " .

    Antérieurement à la fin de l'antiquité , il semble bien que la connaissance du de bello gallico soit perdue , le dernier auteur antique à faire référence à cette bataille est Orose vers 416/417 ( sans lien avec Alisia ) .
    Après il faudra Héri et ses vers pour revoir les commentaires de César .

    D'après certaines sources , il semblerait que tout (re)commence à l'abbaye de Fulda ( Allemagne , fondation 744 ), où l'abbé de ferrières-en-Gâtinais , Loup , étudie sous la direction de Raban-maur
    Il découvre le bellum gallicum sur un exemplaire qui semble-t-il , appartenait à Eginhard ( biographe de Charlemagne ) , puis il revient à Ferrières vers 836 , à partir de ce moment le texte de César va commencer à se diffuser dans la région Seine-Yonne .
    Cette notion est importante , puisque heureux hasard , il s'agit justement de la région où est située Alise .

    On a la preuve que Loup connaissait le texte par une lettre qu'il écrit à son frère entre 841 et 847 :

    Caius Julius César n'est pas un historiographe romain .
    Les commentaires de la guerre des gaules , dont la renommée vous est parvenue , existent , et il n'y a rien qui , à ma connaissance , importe autant à l'histoire ...
    Dès que je pourrai les avoir , j'aurai soin de vous les envoyer ...
    Or le moine Héri est l'un des élèves de Ferrières , il prend donc connaissance de l'ouvrage césarien et prié par son abbé Lothaire de versifier la vie de st Germain d'Auxerre , il ne fait que constater l'homonymie entre Alisia et Alésia .
    De l'école d'Auxerre , le texte de César et l'identification d'Alise avec Alésia , va se diffuser rapidement . .

    Il est donc facile de constater qu'avant la redécouverte des commentaires de César , Alisia non seulement ne s'appelait pas Alésia , mais qu'il n'y avait même aucune relation entre les ruines de l'oppidum et la bataille ; comment peut-on dès lors faire d'une invention du IXe siècle une preuve qu'Alisia s'était nommée Alésia au 1er siècle av. J-C.?

    Je suis tombé dernièrement ( mais M.Reddé avait déjà entériné le fait dans Alésia , l'archéologie face à l'imaginaire ) sur l'exploitation du même style d'argument :

    Cet argument se situe sur site Alésia.com dans le chapitre consacré à la tradition médiévale , histoire - c'est où .

    Il y est écrit :

    Composée vers 480, la Vie de saint Germain, évêque d'Auxerre de 418 à 448, évoque son séjour à Alésia (in alesiensi loco). C'est la première mention (conservée) par une source locale de la forme latine classique Alesia au sujet du Mont-Auxois.
    C'est de bonne guerre , mais quand même ...

    La vie de saint Germain a bien été écrite vers 480 par le prêtre Constance et effectivement dans une retranscription dont on ne connaît pas la date ( texte dans M.G.H , W.Lewinson , 1919 ) il est fait mention de alesiensi loco ... Le problème c'est qu'il existe d'autres copies de ce document , toutes datées du IX au XV ème siècle , et elles ne délivrent pas exactement la même retranscription :

    On trouve : In alefia ( XIIIe ) in Alesia ( XVe ) in alesensu loco ( IXe ) in alteriensi loco ( XIIIe ) in aliensi loco ( Xe ) in alisiensi loco ( XIe )

    Toutes les copies de ces textes sont à priori postérieures au IXe siècle et il est facile de constater qu'elles délivrent soit Alésia , soit Alisia ...
    Pourquoi ? Sans aucun doute parce que les textes postérieurs à l'identification du haut-moyen-âge on été influencés par la nouvelle graphie du lieu , et celle-ci a donc été corrigée en conséquence !

    Ce point est plus longuement développé dans le dernier ouvrage de D.Porte .

    Dans la mesure où il existe un doute sérieux sur l'authenticité de la citation , il me semblerait tout aussi sérieux de s'en passer !
    Il me semble que les " preuves" archéologiques irréfutables retrouvées à alise devraient suffire !
    Dernière modification par parker64 ; 09/09/2010 à 22h18.

  12. #700
    quetzal

    Re : [Âges des Métaux] La polémique d'Alésia

    Citation Envoyé par parker64 Voir le message
    Personnellement je prendrai celui auquel on ne penserait pas !



    C'est ce que disent entre autres , tous les inventeurs d'Alésia alternatives , une vision nouvelle pour un site nouveau !
    Y'a toujours quelqu'un de nouveau qui a retraduit le texte ou compris César mieux que tous les autres avant lui ...

    Tu piétines allégrement le texte en supprimant ou en rajoutant des éléments , en mélangeant les chronologies ...
    Tous ceux qui ont étudié le texte , moi y compris , ont usé de parti-pris et ont commis des erreurs , tu en a donc le droit , mais de mon point de vue , il existe des limites .

    Sur un sujet aussi complexe que celui-ci , ne tenir aucun compte des analyses menées depuis 150 ans par les latinistes , par les hellénistes , par les philologues , par les historiens , voire par les archéologues ou les militaires ( qu'ils soient pro ou anti-Alise ) , en prétendant avoir tout compris en trois lectures du chapitre VII du bellum gallicum, me semble un peu prétentieux !

    Je ne suis nullement habilité à donner des leçons , alors j'arrête là , mais sache que dans ce débat je laisse peu de place aux idées personnelles , je puise mes analyses dans l'extraordinaire vivier bouillonnant d'érudition accumulé sur le sujet par Jullian et ses disciples , jusqu'à Reddé et Porte .

    Ce qui ne m'empêche pas de commettre encore des erreurs , ou de pointer celles des autres .
    ouaip je vois, plus d'argument raisonnable donc on passe au dénigrement systématique, dommage, je vous pensais honnête intellectuellement cher parker...
    pour ma part mon opinion sr le sujet est fait... et n'ayant pas grand chose a ajouter... je vous souhaite à tous bonne chance...

    Merci de conserver un minimum de courtoisie au sein de vos échanges. La divergence de points de vue ne devrait pas engendrer des attaques personnelles pour autant.
    Pour la modération,
    Lokelani
    Dernière modification par Lokelani ; 10/09/2010 à 00h15.

  13. #701
    obelix39

    Re : [Âges des Métaux] La polémique d'Alésia

    Revenons-en aux faits ...

  14. #702
    parker64

    Re : [Âges des Métaux] La polémique d'Alésia

    Citation Envoyé par quetzal Voir le message
    ouaip je vois, plus d'argument raisonnable donc on passe au dénigrement systématique, dommage, je vous pensais honnête intellectuellement cher parker...
    Quetzal , ce n'est pas tes hypothèses qui posent problème , si elles sont logiques et bien amenées , on peut en discuter .
    Ce sont tes bases de réflexions , on ne peut pas rajouter ou enlever des mots au texte pour aller dans le sens du vent , à la limite on peut préciser un sens ou retraduire un mot qui peut avoir plusieurs sens différents suivant le contexte , mais aller plus loin empêche toute discussion équilibrée .

    Ce n'est pas un hasard , si cette discussion a presque toujours été affaire de spécialistes ; pour pouvoir en maîtriser tous les aspects , il faudrait au minimum , être spécialiste en latin et grec , historien , philologue , polémologue et archéologue ,

    D'ailleurs , après l'entrée en matière de Delacroix au XIXe siècle , les deux plus grands adversaires d'Alise à cette époque , n'étaient pas des érudits de villages ( ceci n'est pas péjoratif ).

    Émile Desjardins était membre de l'institut et spécialiste de la géographie antique

    Quant à Jules-Etienne Quicherat ( 1814-1882 ) , il fut un des fondateurs de l'archéologie moderne , puis professeur à l'école des chartes qu'il dirigea de 1871 jusqu' à sa mort .
    Il a notamment écrit : L'Alésia de César rendue à la Franche-Comté ( 1857 ) . NB : Il n'était pas franc-Comtois .

    Et à cette époque là , si les empoignades sur le sujet était aussi viriles qu'aujourd'hui , il existait une sorte de respect mutuel , qui semble avoir disparu aujourd'hui .
    J'apprends parfois que je cherche un temple maya dans le Jura , quand ce ne sont pas des petits hommes verts ou gris ...

    Voici ce que disait le grand défenseur d'Alise , le professeur Joël Le Gall , sur ces premiers contradicteurs :

    La thèse de delacroix reçut l'appui de deux savants de grande classe , Jules Quicherat et Ernest Desjardins .
    Ne confondons pas Jules Quicherat avec son frère aîné Louis , l'auteur de ces dictionnaires latin-français et français-latin où tant de jeunes latinistes ont cherché pendant plus d'un siècle les mots dont ils avaient besoin ( ... ) , mais Jules Quicherat était lui aussi un grand savant .Spécialiste du XVe siècle , il s'était particulièrement intéressé à Jeanne d'Arc et il s'occupait beaucoup en même temps de nos antiquités nationales , aussi son approbation eut-elle un retentissement considérable .
    Du coup la polémique passa du plan régional au plan national , où Jules Quicherat allait être le principal champion de la thèse comtoise ; il entraîna l'adhésion de Desjardins , dont l'œuvre de très haute érudition , entièrement consacrée à l'antiquité , devait le conduire à l'institut ; son adhésion avait donc une très grande importance .
    Alésia , Archéologie et histoire , p 39 ,1963 .

    Jérôme Carcopino , dans Alésia et les ruses de César , parlait lui " des erreurs intelligentes" de Georges Colomb !

    De toute façon , à notre époque , seule l'archéologie pourra fournir une réponse quasi -définitive sur le sujet , quand elle voudra bien se déplacer dans le Jura .

    Voici une petite analyse philologique récente sur le sujet qui nous intéresse , comme quoi et malgré les dernières fouilles alisiennes , chez certains universitaires ( René Martin ) , le sujet n'est toujours pas tranché

    http://www.google.fr/search?hl=fr&tb...=&oq=&gs_rfai=

  15. Publicité
  16. #703
    Lokelani

    Re : [Âges des Métaux] La polémique d'Alésia

    Le dernier post de Parker64 résume assez bien à quel point ce fil commence réellement à tourner en rond.
    Il semble en effet difficile d'aller plus loin en l'état actuel des choses, du moins tant que de nouveaux éléments ne seront pas apportés au débat. L'idéal aurait été que des archéologues travaillant sur ce sujet aient pu enrichir cette discussion d'informations actuelles, nouvelles, concrètes.
    C'est pourquoi ce sujet va être fermé. Au bout de presque 40 pages, je pense qu'il aura bien vécu. Nous avons fait face à bon nombre de théories diverses et variées, mais cette impression de piétinement sonne désormais le glas de ce fil devenu scientifiquement fade.
    Il n'est pas exclu qu'à l'avenir une autre discussion sur ce thème soit ouverte, en espérant que celle-ci permettra de rafraichir un peu les connaissances concernant Alésia.

    Merci à tous les participants, vous avez su défendre vos idées avec passion, engouement (parfois trop ) et respect (j'omets volontairement les élucubrations et agressions de certains afin de terminer sur une note positive ).

    N'oubliez pas que la section recèle de bien d'autres fils intéressants et méritant participation. Pour ceux qui souhaitent poursuivre le débat, il existe toujours et encore les MP.

    Pour la modération,

    Lokelani

Sur le même thème :

Page 24 sur 24 PremièrePremière 24

Discussions similaires

  1. Réponses: 46
    Dernier message: 11/08/2009, 16h24
  2. [Âges des Métaux] Jambière
    Par schrek57 dans le forum Archéologie
    Réponses: 33
    Dernier message: 12/12/2008, 17h48
  3. [Âges des Métaux] Les Gaulois
    Par Steph99 dans le forum Archéologie
    Réponses: 4
    Dernier message: 17/10/2008, 13h39
  4. [Âges des métaux] Astronomie et préhistoire
    Par pierrerichard dans le forum Paléontologie
    Réponses: 9
    Dernier message: 12/01/2007, 19h29
  5. [Âges des métaux] L'Ours pendant les Âges des Métaux
    Par sybarite dans le forum Archéologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 15/02/2006, 17h36