Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 32

OGM commercialisation

  1. #1
    Ph4rA

    Question OGM commercialisation

    Bonjour à tous,

    Peut-être que l'un ou l'une d'entre vous pourrait m'aider à répondre à ses questions:
    - Savez vous dans quels pays les produits à base d'OGM (taux supérieux à 1%) sont en libre vente dans les commerces? du moins j'aimerai le savoir pour les Etats-Unis, la Chine, l'Argentine, Brésil, (Australie,Nouvelle-Zélande).
    -Pour l'Europe c'est autorisé pour les produits dont le taux est inférieur à 1%, non?
    -Aussi, savez-vous si un agriculteur en Europe est autorisé à produire des OGM, ou si c'est seulement pour la recherche?

    Bon, je vous remercierai d'avance pour vos réponses d'autant plus j'aimerai que vous me précisiez si vous en êtes vraiment sûr, car c'est pour un exposé de term, voyez de quoi j'aurai l'air sinon !

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Lord M

    Re : OGM commercialisation

    Salut !

    Si tu veux des infos sur la législation francaise, un seul site : www.legifrance.gouv.fr

    D'après ce que j'ai vu en survolant rapidement quelques textes, en France il est légal d'importer, de cultiver et de vendre des OGM pour l'alimentation animale ou humaine, quelque soit le taux d'OGM dans l'aliment, à condition que celui ci ait été autorisé (autorisation de mise sur le marché : démarche obligatoire pour tout nouvel ingrédient). L'étiquetage devient obligatoire si le taux dépasse 1%.
    Lord M

    What we do in life echoes in eternity

  4. #3
    Ph4rA

    Re : OGM commercialisation

    Effectivement c'est ce que j'ai compris aussi.
    Par contre quelque chose qui m'a choqué, c'est qu'actuellement, nous sommes en mesure de produire des OGM interdits à la vente en France et de les exporter à l'étranger! ça serait comparable à revendre notre amiante, c'est vraiment "débile" ou sans éthique.

  5. #4
    camaron

    Re : OGM commercialisation

    Citation Envoyé par Ph4rA
    Effectivement c'est ce que j'ai compris aussi.
    Par contre quelque chose qui m'a choqué, c'est qu'actuellement, nous sommes en mesure de produire des OGM interdits à la vente en France et de les exporter à l'étranger! ça serait comparable à revendre notre amiante, c'est vraiment "débile" ou sans éthique.
    Ton rapprochement est particulièrement inadapté. L'amiante est connue depuis le debut de son utilisation comme un matériau dangereux. Les gens qui ont travaillé dans des installations supportant ce risque n'était peut être pas aussi informé que les mineurs de fonds mais celà se passait dans une socité ou il était "normal" que des travailleurs se retrouvent silicosé à 40 ans.

    Les OGM ne sont pas dangereux en soi, de nombreux consommateurs en Asie ou en Amérique depuis des années confirment les reflexions des scientifiques à ce sujet. En revanche, tout n'est pas connu à leur sujet et si il y a un risque ce n'est pas en les consommants que ce risque apparait. Donc les gens qui ne veulent pas d'ogm souhaite être informé pour pouvoir choisir le sproduits en connaissance de cause. Ce n'est pas trés réfléchi mais c'est un droit acceptable. En revanche la destruction des OGMs sème un doute sur la toxicité de ces produits mais c'est parfaitement scandaleux et stupide de vouloir imposer son point de vue par la violence.

    Et à lire ta réponse on comprend les dégats que cette diabolisation peuvent causer.

  6. #5
    Narduccio

    Re : OGM commercialisation

    Citation Envoyé par Ph4rA
    Effectivement c'est ce que j'ai compris aussi.
    Par contre quelque chose qui m'a choqué, c'est qu'actuellement, nous sommes en mesure de produire des OGM interdits à la vente en France et de les exporter à l'étranger! ça serait comparable à revendre notre amiante, c'est vraiment "débile" ou sans éthique.
    Si tu veux parler des recherches sur le riz doré; riz riche en vitamine A; dans notre société, la plupart des personnes recoivent une dose plus que suffisante de cette vitamine. Ce n'est pas le cas dans d'autres régions du monde. A-t'on le droit de refuser de les aider ? Qu'est-ce qui est plus éthique ?
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper

  7. #6
    Ph4rA

    Re : OGM commercialisation

    Je n'ai peut-être pas assez de recul avec l'amiante car en effet je n'étais pas au courrant que les employés étaient déjà plus ou moins au courrant des risques encourrus, cependant ce ne sont pas leur dires aujourd'hui, mais après tout c'est peut-être leur seule défence!
    Ensuite désolé mais à moins de ne comprendre tes propos tu te contredis, dans un premier temps tu dis qu'il n'est pas dangereux de consommer des OGM et ensuite tu dis qu'on ne connait pas tout à leur sujet. Alors avant de me déclarer hérétique et manipulé, il faudrait peut-être te pencher d'avantage sur le sujet! Bien que je l'avoue le sujet est lié à de nombreuses controverses.
    Voilà deux arguments scientifiques qui m'amenent à tel raisonnement:
    Des expériences faites sur des animaux ont montré que la consommation d'ogm avait une influence sur la flore intestinale de ces derniers ce qui pouvait les rendres vulnérables à des maladies que des antibiotiques ne pourraient soigner.
    Et j'espère que tu le sais avant de crier au scandale! Mais les OGM peuvent contaminer des souches! Certes en France les risques sont évalués par le gouvernement à 0.001%, mais alors pourquoi de nombreuses cultures «bio» en particulier ont étaient détruites par crainte de contamination??
    Il y'aurait donc à priori un réél problème.
    Quant à ces mouvements de violence, je pense que ce sont surtout des coups médiatiques, car sinon qui s'interesserait aux ogm ?? Les populations n'étaient pas vraiment au courrant avant ces événement. Tout le monde ne lit pas la presse scientifique.

    Bon en ce qui concerne le riz doré, c 'est inutile de dire qu'on leur apporte de l'aide car je ne sais pas si tu es au courrant, mais les habitants des pays asiatiques dont tu parles n'ont pas les moyens pour acheter ce riz, la population d'Inde connait des problèmes pour se nourrire alors que l'Inde produisait l'année dernière un excédent de 40millions de tonnes de ce riz. C'est bien beau d'appeler ça de l'aide. Dans un reportage de France2 les populations déclaraient même qu'il était plus facile de se nourrire avant.

    Les ogm première génération qui interessent les économistes présentent bien des risques pour la faune et la flore.
    Ah au fait, savez vous quel pourcentage représente ces ogm seconde génération dont vous parlez? 1%.

  8. #7
    kinette

    Re : OGM commercialisation

    Bonjour,
    Des expériences faites sur des animaux ont montré que la consommation d'ogm avait une influence sur la flore intestinale de ces derniers ce qui pouvait les rendres vulnérables à des maladies que des antibiotiques ne pourraient soigner.
    As-tu des références sur le sujet? Je n'ai pas entendu parler de telles expériences (par contre j'ai entendu parler d'autres expériences, mais pas celles-ci).

    Et j'espère que tu le sais avant de crier au scandale! Mais les OGM peuvent contaminer des souches!
    Que veux-tu dire par là? Des souches de quoi?

    Bon en ce qui concerne le riz doré, c 'est inutile de dire qu'on leur apporte de l'aide car je ne sais pas si tu es au courrant, mais les habitants des pays asiatiques dont tu parles n'ont pas les moyens pour acheter ce riz, la population d'Inde connait des problèmes pour se nourrire alors que l'Inde produisait l'année dernière un excédent de 40millions de tonnes de ce riz. C'est bien beau d'appeler ça de l'aide. Dans un reportage de France2 les populations déclaraient même qu'il était plus facile de se nourrire avant.
    Beaucoup de bruit pour rien.
    Le fameux "riz doré" développé par le CIRAD a été une première tentative pour voir si c'était possible de faire ceci. Ils ont montré que oui. Ce riz n'étant pas stérile, l'idée de base était de le fournir aux cultivateur des zones touchées par cette carence en vitamines, et qu'ils gèrent ensuite eux-même leur production.
    L'étude a été faite aussi sur le terrain, pour savoir si les consommateurs potentiels seraient intéressés par une telle variété (si je me rappelle bien de ce que les personnes du CIRAD nous ont expliqué). Malheureusement, il s'est avéré que la variété n'était pas adaptée à la culture des gens et aurait de toute façon été rejetée. Le problème n'était pas comme tu le dis un problème de prix d'achat.
    On raconté beaucoup de conneries à propos de cette variété, c'est dommage...
    http://www.infogm.org/article.php3?id_article=339
    Remarque: je viens de trouver sur le net que Monsanto avait créé sa propre variété de riz doré et s'en servait comme "alibi"... je trouve déjà ceci un peu plus étrange, car je doute qu'une telle firme privée fasse réellement l'effort d'adapter sa variété au "marché" auquel il est destiné...

    Je pense que comme pour tout, il faut garder la tête froide: ce n'est pas la technologie elle-même qui est dangereuse, mais bien l'usage qu'on en fait. Certains OGM me semblent plus "inquiétants" que d'autres, et même si c'est fatiguant, et demande de bien se renseigner, il faut juger au cas par cas, et ne pas jeter le bébé avec l'eau du bain.

    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  9. #8
    Np81

    Re : OGM commercialisation

    Encore un débat sur les ogm qui tourne au pugilat... Et tout ça parce que tu es très mal informé Ph4rA. Je sens dans tous tes propos que tu t'es axé uniquement sur certaines sources d'infos anti-ogm (faut dire t'es excusable parce qu'il y a certainement plus de sites anti que pro ou neutre sur le web) qui apportent tout un tas de pseudo-arguments contre les ogm généralement faux ou invérifiables. tu apprennes à être critique. Tes arguments ne sont en tout cas absolument pas scientifiques et aucune expérience n'a pu démontrer ce que tu affirmes. Concernant la (et non pas "de nombreuses") culture bio qui a été détruite dans le sud-ouest parce que trop proche d'une culture expérimentale GM, c'est un coup médiatique réalisé par les mouvements anti-ogm qui n'ont même pas attendu qu'il y ait des tests pour vérifier s'il y avait bien eu contamination, alors que les responsables de cet essai l'avaient proposé...
    Pour répondre en partie à tes questions :
    - Etats-Unis et Chine ne s'embêtent pas avec tous ces problèmes d'ogm : ils en cultivent et consomment allègrement. Pour les autres je ne sais pas sauf que le Brésil en cultive beaucoup (soja par ex) mais je ne crois pas que ce pays prenne ensuite des mesures particulières pour l'alimentation.
    - Comme on te l'a déjà dit pour l'Europe, c'est simplement qu'à partir de 1% de présence d'ogm, le produit doit être étiqueté avec une mention le précisant. Autrement les "évènements génétiques" avec une autorisation de mise sur le marché peuvent donc commercialisés (après il faut que les gens en veulent et ça c'est une autre histoire).
    - Un agriculteur s'il le veut (et s'il en trouve) peut tout à fait cultiver des variétés GM autorisées en Europe. Après il faudra qu'il trouve des débouchés (et ça c'est encore une autre histoire). Pour exemple, l'Espagne cultivait 58000 ha de maïs Bt en 2004. Peut-être l'Italie fait-elle exception à la règle avec un moratoire actuel imposé par le gouvernement sur la culture d'ogm tant que les régions n'auront pas défini de plans de coexistence avec les cultures non ogm.

  10. #9
    Ph4rA

    Re : OGM commercialisation

    Bonsoir,

    désolé je serais conci car très très fatigué...

    Pour répondre à ta première question Kinette:

    L'équipe allemande de Hans Heinrich Kaatz de l'institut de recherche sur les abeilles, a démontré que le gène de résistance au pesticide porté par le colza transgénique peut se transférer aux bactéries par l'intermédiaire des abeilles. Cette expérience semblerait confirmer la possibilité de transfert de gènes des plantes vers les bactéries appartenant à la flore intestinale des abeilles. L'étude a été divulguée sans l'autorisation de l'équipe de recherche.
    Source : http://www.ogm.cetiom.fr/OGM/OGMSite...d?OpenDocument

    J'avais trouvé l'information à l'origine sur un autre site (dont l'information est plus récente), mais je n'ai plus le courage de la chercher maintenant.

    D'autres scientifiques prétendent que les risques restent restreint, mais les expèriences semblent démontrer le contraire. Je le vois comme ça.

    En ce qui concerne les souches, je pensais aux sources d'origine, celles qui possèdent les gènes "ancestraux" ou du moins non-modifiés.
    Je pense que ça s'explique du fait qu'une espèce mieux adaptée à survivre dans son environnement prend le dessus tandis que l'autre s'étteint. Du moins c'est ce que j'ai vu en cours avec l'exemple de la phalène du bouleau.

    Np81, pour la destruction des cultures bio, il me semblait que des annalyses avaient été faites par les labels bio, mais je veux bien te croire. En tout cas c'était bien l'occasion de faire un coup médiatique. Aussi seul 43 départements français ont accepté de divulguer les sites.. c'est par peur des faucheurs? ou culpabilité? Le gouvernement avait promis une grande franchise auprès des citoyens. Enfin bref, ce n'était pas le sujet.

    Ensuite, j'ai visité des site Anti et Pro, problème les sites Pro ne divulguent pas les données "encombrantes", et les Anti ont tendance à approfondir les progrès jusqu'aux dérapages.
    J'ai visité aussi les sites du gouvernement canadien et français, ces derniers n'ont pas de ton polémique, mais ne cachent pas non plus les risques, et avouent même pourquoi ils ne peuvent pas arrêter les essais...
    Pour l'histoire des 1% oui, la legislation européene veut aussi que des tests de trois mois soient effectués sur des rats; et pour ceux qui veulent voir omment un produit rendre sur le marché : http://www.ogm.org/pages/showregle2.php?idcomm=79;
    Pour se qui est du jugement critique, et scientifique. Mes informations sont scientifiques car elles viennent d'experiences et statistiques venant soit du gouvernement, des groupes produisant les ogm, d'études "indépendantes", de greenpeace. Quand au jugement je ne tiens pas à ce que quelqu'un d'autre pense pour moi, tout le monde est au courrant qu'il existe des risques que l'on préfère minimiser... attention à ne pas en payer les frais plus tard. Ce qui peut faire peur c'est surtout de savoir que nous pouvons poluer les cultures alors que nous ne savons toujours pas la réelle proportion des risques. Certes on admet la possibilité de guerrir du VIH ou du paludisme grâce aux OGM. Mais on pourrait très bien aussi douter de ces arguments... on le découvrira plus tard, mais je preferai aussi comme vous que les OGM soient bénéfiques, car nous avons déjà pris des risques peut-être disproportionnés...


    (pour le Brésil, depuis que Lula est président, la production d'ogm ne cesse d'augmenter, donc ça ne serait pas étonnant, d'ailleurs le mexique a autorisé la culture de plants transgèniques le mois dernier).
    Et pour l'agriculteur européen je ne pense pas qu'il puisse comme il le souhaitecultiver des OGM, car les gouvernements adoptent >en principe< des mesures de précaution de façon à isoler les champs à ogm... mais tout le monde sait qu'on retrouve même des polens dans les régions désertiques...

    bonne nuit!

  11. #10
    kinette

    Re : OGM commercialisation

    Bonjour,
    L'équipe allemande de Hans Heinrich Kaatz de l'institut de recherche sur les abeilles, a démontré que le gène de résistance au pesticide porté par le colza transgénique peut se transférer aux bactéries par l'intermédiaire des abeilles. Cette expérience semblerait confirmer la possibilité de transfert de gènes des plantes vers les bactéries appartenant à la flore intestinale des abeilles. L'étude a été divulguée sans l'autorisation de l'équipe de recherche.
    Source : http://www.ogm.cetiom.fr/OGM/OGMSit...bd?OpenDocument
    Là en fait je ne vois pas trop le problème... que les bactéries des abeilles deviennent résistantes aux pesticides serait plutôt bénéfique aux abeilles!
    Par contre, si cet exemple est réellement avéré (à vérifier) ça démontre la possibilité de transferts horizontaux de transgènes, et peut poser des problèmes pour d'autres transgènes (l'arrêt de l'utilisation de gènes de résistance aux antibiotiques pour la sélection des variétés résistante est une bonne chose de toute façon. Actuellement il me semble que cette stratégie a été adoptée).

    En ce qui concerne les souches, je pensais aux sources d'origine, celles qui possèdent les gènes "ancestraux" ou du moins non-modifiés.
    Je pense que ça s'explique du fait qu'une espèce mieux adaptée à survivre dans son environnement prend le dessus tandis que l'autre s'étteint. Du moins c'est ce que j'ai vu en cours avec l'exemple de la phalène du bouleau.
    Je ne comprends pas bien... si tu fais allusion aux plantes sauvages, un transgène ne s'installera dans ces populations que s'il est avantageux pour elles, et s'il y a possibilité de transfert (par hybridation ou éventuellement par transfert horizontal). Le risque ne semble donc important que pour les transgènes de résistance aux herbicides (mais ils ne seront sélectionnés que dans les zones agricoles) ou ceux de résistance aux insectes (là c'est plus gênant...).
    Mais même dans le dernier cas, on n'aurait pas une élimination de l'espèce sauvage, mais un transfert de gènes.

    le mexique a autorisé la culture de plants transgèniques le mois dernier).
    Ca tu viens de me l'apprendre... mais de toute façon le pays était malheureusement déjà très "contaminé" par du maïs en provenance des USA ramené en fraude des USA par les paysans qui trouvaient ses propriétés intéressantes.
    (dans le cas du maïs Bt, son intérêt risque de diminuer toutefois assez vite, avec l'évolution des ravageurs du maïs, qui commencent à devenir résistants).

    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  12. #11
    geoffrey25

    Re : OGM commercialisation

    bonjour,

    je voudrais savoir qu'elle mention doit être faite sur un produit contenant + de 1% d'OGM...
    parce qu'en faite, on voit parfois dans la liste des ingrédients d'un produit "Amidon modifié de maïs", ou alors "amidon transformé"; y a-t-il un rapport avec les OGM ou non?

    Merci

  13. #12
    chrisgir

    Re : OGM commercialisation

    Personnellement je ne suis pas opposé aux OGM. Pourquoi devrait-il y avoir plus de risques qu'avec les plantes transformées de manière conventionnelle (sélection variétale...)?
    Qu'il existe un transfert horizontal entre des gènes de résistance et des bactéries, c'est possible mais est-ce que ça prouve pour autant que ce transfert est dû au fait que le gène soit d'origine exogène?
    Personnellement je pense que le seul risque pour les OGM type Maïs BT est de voir apparaître des populations de ravageurs résistantes.

    Ensuite le point que je n'arrive pas à comprendre est le suivant : on soigne les diabétiques avec de l'insuline. Or, cette insuline est produite par des bactéries auquelles on a ajouté le gêne de production de l'insuline. On fait de l'OGM depuis des années avec les bactéries et ça n'a jamais posé de problèmes aux gens alors même qu'ils se soignent avec!!!

    Pourquoi deux poids deux mesures???


    Ensuite le gros problème est qu'on ne peut pas connaître les risques parce qu'on ne peut pas mener d'expérimentations au champ sous risque de les voir se faire détruire. Comment voulez-vous savoir les avantages et inconvénients des espèces dans ce cas-là??

  14. #13
    John78

    Re : OGM commercialisation

    Salut

    Citation Envoyé par chrisgir
    Pourquoi deux poids deux mesures???

    La production d'insuline est effectuée dans des fermenteurs parfaitement stérile et completement isolé du milieu extérieur. Les risques de transferts de gènes sont nul. En champs, c'est l'inverse, il y a un flux colossal de gène dans l'environement par ex. via le pollen. C'est pour cette raison que les agriculteurs bio craignent les contaminations ou que beaucoup d'environementalistes redoutent l'apparition de plantes sauvages contenant le transgène...

    A+
    John

  15. #14
    Np81

    Re : OGM commercialisation

    Citation Envoyé par Ph4rA
    L'équipe allemande de Hans Heinrich Kaatz de l'institut de recherche sur les abeilles, a démontré que le gène de résistance au pesticide porté par le colza transgénique peut se transférer aux bactéries par l'intermédiaire des abeilles. Cette expérience semblerait confirmer la possibilité de transfert de gènes des plantes vers les bactéries appartenant à la flore intestinale des abeilles. L'étude a été divulguée sans l'autorisation de l'équipe de recherche.
    Ce genre de brulot est à prendre avec des pincettes, dire que cela a été démontré est un résumé trés exagéré. Il faut pour valider ce genre de fait pouvoir répéter l'expérience. De plus le fait que l'étude a été divulguée sans autorisation des chercheurs doit nous inciter à la plus grande prudence car cela veut aussi dire que ces chercheurs n'ont pas pu effectuer les vérif. qui s'imposent.
    Citation Envoyé par Ph4rA
    Ensuite, j'ai visité des site Anti et Pro, problème les sites Pro ne divulguent pas les données "encombrantes",
    Pourtant tu as quand même trouvé ton info sur les risques de transfert horizontal vers la flore interne des abeilles sur un site géré par le CETIOM que je qualifierais de sérieux mais légérement "pro" sur les bords (bien que cet institut ne fait plus la promotion des PGM car ce n'est pas politiquement correct dans le contexte actuel...).
    Citation Envoyé par Ph4rA
    et les Anti ont tendance à approfondir les progrès jusqu'aux dérapages.
    Malheureusement on ne peut pas dire qu'ils approfondissent... Ils déforment et amplifient, ça d'accord. Les sites comme celui de Greenpeace en sont un parfait exemple.
    Citation Envoyé par Ph4rA
    Et pour l'agriculteur européen je ne pense pas qu'il puisse comme il le souhaitecultiver des OGM, car les gouvernements adoptent >en principe< des mesures de précaution de façon à isoler les champs à ogm...
    Relis bien ce que je t'ai dit. C'est une histoire d'absence de débouchés. Essaye par ex. de vendre du maïs ou du soja GM en france, je te souhaites bien du courage. Quant aux mesures de précaution pour les cultures, elles ne concernent que les expérimentations actuellement, pour les cultures de variétés GM autorisées les mesures de précaution ne sont encore qu'à l'état de projets (même s'ils sont très avancés et très sérieux). En conclusion, si un agriculteur veut cultiver une variété GM autorisée il peut très bien le faire. Dans certains pays européens, ils ne se gènent pas pour le faire.

  16. #15
    Ph4rA

    Re : OGM commercialisation

    En ce qui concernait l'exemple de la flore intestinale j'aurai pu prendre un autre exemple il est vrai qui cette fois ci est sûrement d'avantage connu et révélateur. L'Argentine qui est l'un des principaux producteurs d'OGM a passé sa consommation en pesticides de 20 millions de litres à 60 millions, cela sûrement en raison de l'apparition d'une forme de résistance. Les cultures se trouveraient donc d'avantage engorgées par ces produits nocifs entraînant vraissemblablement des conséquences...

    (Et dans un autre cas le risque de voir les antibiotiques inefficaces n'est pas nul, actuellement des surdoses sont déjà capables de les rendres inefficaces.)

    Et effectivement je n'avais pas fait attention au mot "autorisés".

    En ce qui concerne Greenpeace et d'autres sites ou organisations, je pense que c'est quand même un atout de les avoir car sinon on se laisserait vraissemblablement endormir par les producteurs. Non? Car l'histoire des OGM seconde génération c'est quand même bien beau, mais même s'ils étaient bénéfiques étc, il y'a l'histoire du brevetage comme on l'a vu avec les médicaments destiné aux populations africaines principalement, pour répondre indirectement à chrisgir.

    Geoffrey25, pour ce qui est question de l'étiquetage et de la traçabilité tu devrais trouver des réponses ici : http://www.ogm.gouv.fr/savoir_plus/fiches/fiche6.htm.

    En ce qui concerne la subtilité entre "Amidon modifié de maïs" et "amidon transformé", je ne craind de pouvoir t'aider.

  17. #16
    quetzal

    Re : OGM commercialisation

    Citation Envoyé par Narduccio
    Si tu veux parler des recherches sur le riz doré; riz riche en vitamine A; dans notre société, la plupart des personnes recoivent une dose plus que suffisante de cette vitamine. Ce n'est pas le cas dans d'autres régions du monde. A-t'on le droit de refuser de les aider ? Qu'est-ce qui est plus éthique ?
    hm, narduccio te souviens tu de cette polémique lors de la vache folle en angleterre, certains préconisait qu'au lieu de détruire le cheptel il aurait été préférable d'envoyer les carcasses en corée du nord car il y sévissait une térrible famine... le prétexte etait que de toute façon ce ne pouvait-etre qu'un bien en comparaison d'une mort quasi-certainne de beaucoup de nord-coréen, le risque lié au prion de la vache folle(mode de transmission alors encore inconnu), n'étais pas un problème de fait dans cette situation... si je ne trompe aucun envoie n'a été effectué...

    pour ma part je pense réelement que nous n'avons pas assez de recul sur cette technologie, pour l'employer dans un cadre alimentaire... il reste beaucoup trop d'incertitude, trop d'etude venant contredire ce que les semanciers propagande a loisir... de plus rajouter une propriété a un aliment, n'en fait-il pas un alicament??? c'est produit ne devrait-il pas etre soumis a une autorisation d'inocuité semblable a celle des medicaments??
    après tout il en fallut du temps pur que le liens entre cigarette et cancers soit reconnu.. sans parler des medicaments aux etudes douteuse, viox, ou autres, des organo-phospohoré dtt, agent orange, etc.. c'est sans doute le drame de toute nouvelle technologie aujourd'hui, si les promesses sont réelles, l'expérience nous amène a etre réellement prudent face au convoitise et profit que certains souhaite réaliser sur le dos de la santé publique...
    pour ma par je souhaite de tout coeur que ces techniques soit effectivement sans danger, du fait de ce quelles autorisent... mais j'ai vaguement quelques doutes sur la capacités des biologistes a prévoir les intérraction et tout les problème lié a leurs emploies, tant aujourd'hui au niveau des biotopes, que dans 50ans au niveau de la santé humaine...

  18. #17
    Np81

    Re : OGM commercialisation

    Citation Envoyé par Ph4rA
    En ce qui concernait l'exemple de la flore intestinale j'aurai pu prendre un autre exemple il est vrai qui cette fois ci est sûrement d'avantage connu et révélateur. L'Argentine qui est l'un des principaux producteurs d'OGM a passé sa consommation en pesticides de 20 millions de litres à 60 millions, cela sûrement en raison de l'apparition d'une forme de résistance. Les cultures se trouveraient donc d'avantage engorgées par ces produits nocifs entraînant vraissemblablement des conséquences...
    (Et dans un autre cas le risque de voir les antibiotiques inefficaces n'est pas nul, actuellement des surdoses sont déjà capables de les rendres inefficaces.)
    Tu mélanges deux choses les PGM résistantes aux herbicides ou aux insectes et les OGM avec des gènes de résistance aux antibio. Dans ce dernier cas, Kinette te l'a déjà fait remarquer, ce type de construction génétique est interdit. Concernant cette info pour l'Argentine, je ne sais pas où tu as trouvé ça, j'aimerais bien avoir une référence, ça me paraît complétement farfelu et dire que l'apparition d'une résistance explique ces chiffres (s'ils sont vrais) un raccourci pas très sérieux. Autrement jette un oeil sur ce lien très intéressant vers un rapport de l'AFSSA : http://www.afssa.fr/ftp/afssa/2004-...A9fices-OGM.pdf
    Tu pourras constater que les plantes résistantes aux insectes (ex. Maïs ou Coton Bt) ont plutôt au contraire l'avantage de permettre une diminution très significative des insecticides appliqués.
    Citation Envoyé par Ph4rA
    En ce qui concerne Greenpeace et d'autres sites ou organisations, je pense que c'est quand même un atout de les avoir car sinon on se laisserait vraissemblablement endormir par les producteurs. Non?
    Peut-être... Mais les arguments ne sont malheureusement pas très objectifs et le débat reste stérile.
    Citation Envoyé par Ph4rA
    Car l'histoire des OGM seconde génération c'est quand même bien beau, mais même s'ils étaient bénéfiques étc, il y'a l'histoire du brevetage comme on l'a vu avec les médicaments destiné aux populations africaines principalement, pour répondre indirectement à chrisgir.
    Ca par exemple c'est complétement stérile comme débat. Ce problème d'éthique doit-il interdire cette technologie ? Doit-on alors interdire les médicaments ?
    Citation Envoyé par quetzal
    pour ma part je pense réelement que nous n'avons pas assez de recul sur cette technologie, pour l'employer dans un cadre alimentaire... il reste beaucoup trop d'incertitude, trop d'etude venant contredire ce que les semanciers propagande a loisir...
    Trop d'études venant contredire ? Ah bon ? Lesquelles ?
    "La propagande des semenciers" : voilà un autre discours de propagande complétement réducteur ? Evidemment que CERTAINS semenciers (merci de ne pas mettre tout le monde dans le même sac comme les 240 semenciers en France qui sont loin d'être tous concernés) ont des intérêts dans l'affaire et qu'ils défendent ce dossier contre vents et marées (avec je te l'accorde parfois qqs erreurs de communication) ! Qui d'autre le ferait avec autant d'acharnement quand personne ne veut entendre ? L'INRA a baissé les bras et abandonné ses recherches et investissements énormes. Les instituts techniques ont laissé tomber également. Quant aux politiques, ils regardent avant tout les conséquences sur le résultat des urnes !

  19. #18
    Ph4rA

    Re : OGM commercialisation

    Bon alors, non je ne confond pas c'est pour montrer que dans les deux cas, il se forme une "résistance". C'est de la mauvaise fois?

    Ensuite non ce n'est pas une restriction et le gouvernement lui-même ainsi que le site ogm.org dit qu'on essaye de limiter ceux-ci.

    Et ton lien ne marche pas...

    Autre chose, c'est sûr que si tu te bases uniquement sur des sites Pro-OGM tu pourras comme tu me le fesais remarquer à propos des sites Anti-OGM prôner la désinformation. Car l'AFSSA et je pense que tu t'en doute n'est pas là pour polémiquer.
    Ensuite tu déclares que les plantes permettent de réduire l'utilisation d'insecticide. Evidement les plantes produisent des toxines, et les espèces développent par la suite une résistance, poussant soit à augmenter les insecticides (cas de l'Argentine) ou ce qui pourrait les rendres inutiles.
    Il faut se répeter combien de fois? Pourtant c'est tout bonnement logique, c'est la continuation dans un temps plus grand des minimes progrès que tu constates sur quelques mois! De la rigolade.

    Tu es peut-être pour laisser tous les pouvoirs aux mains des économistes? Ce n'est pas un débat stérile et heureusement que greenpeace ou autres sont encore là. Sinon on verait tout bonnement s'imposer les OGM "nouvelle technologie" en prenant le risque d'engendrer une possible catastrophe hélas sans retour possible, car ici là stérilité n'existe pas.

    Il n'y a pas de médicaments il me semble, trouves-en. Et ne sort pas la production d'insuline produit en milieu confiné. Ce sont plutôt des déclarations qui permettraient de donner des remords à ceux qui sont opposés aux OGM. D'autant plus qu'aucun effort réél n'est fait pour développer ces "médicaments". Donc je pense que les partisants devraient arrêter de sortir cet argument. Ensuite qu'en au problème éthique, il vient des limites du libéralisme. Ces médicaments ne seront vraissemblablement pas produits et si oui certainement trop cher. Hélas.

    Concernant tes dernières déclarations les politiques ne laisseront jamais tomber la politique concernant les OGM, même s'il est vrai qu'on ose déclarer qu'on a un retard par rapport à d'autres... mais si c'est un retard vers la catastrophe autant en profiter.
    Quant aux études dont tu dis ne pas soupçonner l'existance et qui vont à l'encontre des partisants, il est certain que tu ne la trouvera pas sur les sites pro-ogm, mais tu le sais déjà... alors pourquoi renier chacunes d'entres elles?

  20. #19
    chrisgir

    Re : OGM commercialisation

    En fait le gros problème avec les OGM : c'est qu'ils arriveront de toute façon et à ce moment là, la France aura perdu :

    les brevets (d'où royalties importantes à payer)
    les infrastructures de recherche (plus personne ne veut travailler dessus par peur des casseurs, je sais de quoi je parle, je fais mes études à l'ENSA-INRA)
    les chercheurs (partis aux Etats-Unis où les conditions de travail et de rémunération sont bien meilleurs)
    une compétivité énorme par rapport aux autres pays (Chine et Inde principalement où les surfaces agricoles cultivées en OGm sont en explosion croissante)

    En gros une grosse part de l'agriculture française se cassera la figure sur le plan mondial (je rappelle quand même que l'agriculture est un solde excédentaire au niveau des profits générés)

  21. #20
    chrisgir

    Re : OGM commercialisation

    Ce que je comprends pas pour les OGM BT : qu'est-ce qu'on préfère : faire une campagne d'épandage de BT par avion, avec tous les risques de dérive des produits phytosanitaires que cela comporte, ne rien faire et perdre une énorme partie des récoltes ou bien produire un OGM BT qui a l'avantage de permettre de tuer les ravageurs avec les mêmes inconvénients qu'un produit phytosanitaire classique pour ce qui est des résistances (à savoir qu'il y aura des populations résistantes aux OGM BT de toute façon).
    On peut aussi tenter la Lutte Bio mais alors là bon courage vu les prix de production

  22. #21
    Np81

    Re : OGM commercialisation

    Ce lien vers le rapport de l'AFSSA marchera peut-être mieux : http://www.afssa.fr/ftp/afssa/2004-S...9fices-OGM.pdf
    Citation Envoyé par Ph4rA
    Bon alors, non je ne confond pas c'est pour montrer que dans les deux cas, il se forme une "résistance". C'est de la mauvaise fois?
    Je suis désolé Ph4rA mais tu continues à mélanger des problématiques complètement différentes et à faire des erreurs, chose qui arrive souvent quand on met tous les ogm dans le même sac et qu'on ne les raisonne pas au cas par cas.
    Une petite mise au point s'impose sur les 3 cas différents que tu abordes :
    - la présence d'un gène de résistance à un antibiotique est depuis un certain temps interdite pour éviter les risques de transfert (même s'ils sont minimes) vers d'autres organismes (notamment la flore bactérienne pathogène présente dans le sol ou dans le système digestif). Il ne servait qu'à sélectionner les bactéries vectrices de la construction génétique à intégrer et les plantes transformées ayant bien intégré cette construction attendue.
    - les plantes résistantes à des herbicides présentent un système qui les rend insensibles à une matière active donnée, généralement grâce au fait que l'enzyme cible est modifiée. Un système supplémentaire peut être ajouté permettant de dégrader la matière active pour améliorer la résistance. Ce type de plantes ne produisent donc pas de pesticides.
    - les plantes résistantes à des insectes (les variétés Bt) produisent effectivement elles-mêmes une toxine bactérienne spécifique (utilisée en agriculture biologique pour info) leur permettant de se défendre toutes seules.
    Les risques d'apparition de résistance, les mécanismes et les conséquences sont complètement différents dans ces 3 cas. Pour le 1er cas nous ne sommes plus concernés donc ce n'est même plus la peine d'en parler. Pour les 2 autres, les risques existent bien à long terme :
    - des populations de mauvaises herbes peuvent devenir résistantes à l'herbicide parce que des individus résistants préexistant sont sélectionnés à force d'être exposés toujours au même herbicide ou bien parce que ces populations sont capables de s'hybrider avec l'espèce cultivée proche et donc d'intégrer les gènes de résistance.
    - des populations d'insectes résistantes sélectionnées (parce qu’il préexiste qqs individus déjà résistants) à force d'être en contact toujours avec la même toxine dans leur nourriture.
    La proba d'apparition de résistances naturelles dans ces 2 cas n’est pas nulle bien sûr mais reste assez faible du fait de la complexité des transformations génétiques qu'elles requièrent (les matières actives touchent des voies métaboliques primordiales qui supportent difficilement les mutations). Quand bien même une résistance se développerait, que se passerait-il ? Et bien la technologie serait perdue et on serait forcé de passer à d'autres systèmes pendant un certain temps. L'idée d'une application inconsidérée de plus en plus massive de pesticides est aberrante, d'abord parce que les agriculteurs n'en auraient alors plus pour leur argent et en plus ils deviendraient hors la loi en dépassant les doses homologuées. Au pire, le bénéfice des économies de pesticides permises par ces PGM serait perdu et on reviendrait au niveau d'utilisation existant avant. Enfin, précisons que ces résistances ne présentent un avantage sélectif que lorsque la pression de sélection (application du pesticide) est maintenue, sans celle-ci, il s'agit d'un "coût" qui désavantage les individus porteurs de la résistance par rapport aux autres non porteurs, la sélection naturelle opérant, un retour à la normale est prévisible au bout d’un certain temps. Ces résistances méritent-elles donc qu’on s’inquiète autant ? Qui seraient alors les plus grands perdants dans l’histoire ?
    Après tout ça, tu comprendras que je doute fort de tes affirmations surtout quand je lis le contraire dans la bibliographie faite par l'AFSSA, ce qui correspond d’ailleurs nettement plus à la logique...
    Citation Envoyé par Ph4rA
    Il n'y a pas de médicaments il me semble, trouves-en…
    Laisse tomber on ne parle pas de la même chose
    Citation Envoyé par Ph4rA
    Tu es peut-être pour laisser tous les pouvoirs aux mains des économistes?
    Tu interprètes facilement n’importe quoi !
    Citation Envoyé par Ph4rA
    Quant aux études dont tu dis ne pas soupçonner l'existance et qui vont à l'encontre des partisants, il est certain que tu ne la trouvera pas sur les sites pro-ogm, mais tu le sais déjà... alors pourquoi renier chacunes d'entres elles?
    Trouve des choses sérieuses et on en reparle.
    Par ailleurs, si je peux me permettre de te donner un conseil puisque je crois que tu as un exposé à faire, il faut bien que tu te rendes compte que parler des risques liés aux ogm sans distinguer les différents types est bien trop vague et ne mène pas à grand chose. Il est vraiment nécessaire de les considérer au cas par cas : selon l'espèce, sa biologie, le type d'évènement génétique, leur utilisation, etc. les conséquences sont totalement différentes. Après si tu es contre toute avancée scientifique parce que c'est nouveau, parce qu'on ne peut jamais tout prévoir à l'avance, parce que des grands groupes s'y intéressent aussi, c'est un débat stérile et sans issue.

  23. #22
    camaron

    Re : OGM commercialisation

    Ph4rA si tu veux des réponses à tes questions du début, en plus d'être plus ouvert aux réponses détaillées que NP81 se donnent le mal de te rédiger, tu peux aller acheter cet ouvrage récent.

    http://www.decitre.fr/service/search...12/index.dhtml

  24. #23
    Ph4rA

    Post Re : OGM commercialisation

    bonsoir,

    Merci pour toutes les réponses, je n'ai pas pu répondre avant maintenant car j'avais mon passage oral pour le TPE, et résultats de bac blanc..

    Merci pour l'ouvrage conseillé camaron, mais je dois rendre cet exposé pour la semaine prochaine, et donc jamais le temps de me le procurer.

    Chrisgir, et d'autres peut-être, <il me semble:>, que de toute façon l'agriculture en france et en europe ne soit pas vraiment rentable à en voir le problème des subventions, donc qu'on ait de l'avance ou pas ça ne changera vraissemblablement rien. En plus on a pas les même surfaces de terres qu'en argentine, chine...
    à cela vient s'ajouter comme tu le disais la remarque suivante: on produit déjà un surplus. Si l'avenir de l'Europe n'est pas dans l'exportation des produits agricoles alors pourquoi en produire plus? Si on en a suffisement... Il n'y a pas de profil perdant sur un tel marché concernant l'Europe à mon sens.

    Np81, merci pour tes précisions sur les differents types d'ogm. (La résistance qu'elle se fasse par tel ou tel mécanisme, reste une résistance...à mon avis, mais bon..). Désolé de te voir aussi hautain, à certains moments.

    Pour ce qui concernait l'utilisation des herbicides (et non d'insecticides, comme je l'avais dit) ,voir : http://www.infogm.org/article.php3?id_article=1554

    Ensuite comme t'aurai pu le comprendre je ne suis pas là pour dire "STOP aux OGM" par ce que c'est une nouvelle technologie. Par contre j'ai été amené à constater que les essais en labo n'étaient pas suffisement, et étant donné les risques potentiels j'imaginais que les tests labos seraient insufisant.

    bon si qqn est intéressé pour voir la tournure de mon exposé, je l'ai presque fini le week end dernier.. ça serait sympa;
    voir : http://mtwnetwork.free.fr/ , aller dans OGM-ECJS, et document pdf du même nom, y'a encore quelques notes qui trainent... la conclu pas finie... mais bon c'est déjà ça.. si vous avez des conseils sur des choses à repprendre. Aussi je vais tenir compte de la dernière remarque de Np81 sur les differents ogm.

  25. #24
    sdebliquy

    Re : OGM commercialisation

    Citation Envoyé par Np81
    Après si tu es contre toute avancée scientifique parce que c'est nouveau, parce qu'on ne peut jamais tout prévoir à l'avance, parce que des grands groupes s'y intéressent aussi, c'est un débat stérile et sans issue.
    Personnellement, je crois avoir compris qu'il n'y a pas ici de personne "contre toute avancée scientifique". Ni même d'ailleurs contre les OGM. Juste quelqu'un qui se pose la question de savoir si toutes les précautions ont été prises par les chercheurs pour permettre d' "avancer" sans conséquences (même minimes) sur l'environnement. Ca parait louable...

  26. #25
    camaron

    Re : OGM commercialisation

    Citation Envoyé par sdebliquy
    Personnellement, je crois avoir compris qu'il n'y a pas ici de personne "contre toute avancée scientifique". Ni même d'ailleurs contre les OGM. Juste quelqu'un qui se pose la question de savoir si toutes les précautions ont été prises par les chercheurs pour permettre d' "avancer" sans conséquences (même minimes) sur l'environnement. Ca parait louable...
    Sauf que pour démontrer qu'il n'y a PAS de conséquence il faut tout arrêter.

    C'est d'ailleurs la dialectique des agresseurs soit disant non violent labellisé pour une "autre développement". Et qui disent en substance si on nous démontre pas qu'il n'y a pas d'effet on en veut pas et si vous tenter de mesurer les effets ont détruit tant que la preuve n'est pas faite.

    Je ne sais pas si mon propos démontre l'absurdité du raisonnement mais de dire qu'on ai pas contre toute avancée scientifique mais qu'on veut la preuve absolue qu'il n'y a que des points positifs n'a pas de sens.

  27. #26
    sdebliquy

    Re : OGM commercialisation

    Citation Envoyé par camaron
    Sauf que pour démontrer qu'il n'y a PAS de conséquence il faut tout arrêter.
    Je ne vois pas en quoi un protocole expérimental bien conduit ne peut pas démontrer l'inexistence d'un transfert de gène entre espèces ? Si toutefois le risque existe, il me parait quand même logique de ne pas balancer dans l'environnement des modifications génétiques, quelles qu'en soient les conséquences sur la recherche et ses potentialités. Le problème est que des pays peu regardants sur les risques potentiels foncent et imposent une pression aux autres. A chacun de suivre sa conscience... Personnellement, je pense que les OGM sont une avancée extraordianaire pour l'Homme, mais ça ne m'empêche pas d'être inquiet des dérapages liés à l'utilisation peut-être trop précoce de cette connaissance (en tous cas pour ce qui est des cultures)...



    Citation Envoyé par camaron
    C'est d'ailleurs la dialectique des agresseurs soit disant non violent labellisé pour une "autre développement". Et qui disent en substance si on nous démontre pas qu'il n'y a pas d'effet on en veut pas et si vous tenter de mesurer les effets ont détruit tant que la preuve n'est pas faite.
    J'avais cru comprendre que les zones détruites ne présentaient justement pas suffisamment d'absence de risque de disémination... Mais peut-être n'ai-je pas assez suivi l'info...


    Citation Envoyé par camaron
    Je ne sais pas si mon propos démontre l'absurdité du raisonnement mais de dire qu'on ai pas contre toute avancée scientifique mais qu'on veut la preuve absolue qu'il n'y a que des points positifs n'a pas de sens.
    Il s'agit d'évaluer le risque, pas forcément de le rejeter dans son ensemble, et de le mesurer en terme d'impact sur l'environnement. Le risque est aussi à mettre en parallèle avec les avantages procurés. Il est aussi absurde, dans ce cas, de dire qu' "il y a des risques, qu'ils ne sont pas quantifiés, mais que si on ne cultive pas, on ne saura pas ce qui va se passer". On parle quand même de modification des génomes...

    Ceci étant, souhaitons la meilleure note possible à Ph4Ra pour son TPE qui nous permet un débat aussi joyeux !
    Dernière modification par sdebliquy ; 06/03/2005 à 19h34.

  28. #27
    Np81

    Re : OGM commercialisation

    Citation Envoyé par Ph4rA
    Np81, ... Désolé de te voir aussi hautain, à certains moments.
    Alors là t'es vraiment gonflé, je ne sais pas si j'ai bien fait de me contenir devant le ton agressif que tu prenais et certains propos qui manquaient franchement d'objectivité...
    Citation Envoyé par Ph4rA
    bon si qqn est intéressé pour voir la tournure de mon exposé, je l'ai presque fini le week end dernier.. ça serait sympa;
    voir : http://mtwnetwork.free.fr/ , aller dans OGM-ECJS, et document pdf du même nom, y'a encore quelques notes qui trainent... la conclu pas finie... mais bon c'est déjà ça.. si vous avez des conseils sur des choses à repprendre. Aussi je vais tenir compte de la dernière remarque de Np81 sur les differents ogm.
    J'ai parcouru ton rapport et je me permets quelques critiques que tu trouveras encore certainement très hautaines !...
    En page 2 : Je ne crois pas que les Etats-Unis aient porté plainte contre le refus de l'Europe d'homologuer des produits génétiques. C'est plutôt contre le refus d'importer des ogm.
    En page 3 : tu oublies de dire que les gènes de résistance aux antibio ont été interdits. Tu oublies aussi de dire que ce fameux gène issu de la noix du Brésil a bien sûr été immédiatemment retiré lorsque le problème s'est révélé.
    En page 4 : Désolé, je vais être rude : ta présentation des dangers manque vraiment d'objectivité et ça sent le pure recopiage de sites de propagande... L'augmentation si incroyable que tu présentes de l'herbicide roundup en Argentine (quelle est la source ? c'est à mon avis très important de la citer pour ce type d'exemple surtout que ces chiffres sont fort douteux) est à mettre en parallèle d'un développement des cultures GM résistantes à cet herbicide mais en aucun cas à l'apparition éventuelle de plantes sauvages devenues résistantes naturellement ou suite à un transfert de la résistance à partir de la plante cultivée. On le saurait si c'était le cas ! Le problème à soulever est effectivement que le risque est que tous les agriculteurs cultivent des plantes avec ce même type résistance à un unique herbicide d'où des risques de pollution, de lutte contre les repousses inéfficace et peut-être d'apparition de mauvaises herbes résistantes. Pour être provocateur, développer plus de variétés génétiquement modifiées résistantes à d'autres types d'herbicides pourrait être une solution... Autrement, beaucoup plus simple, une agriculture raisonnée tenant compte de l'importance des rotations éviterait ces problèmes qui ne sont pas propres qu'aux ogm.
    De plus, tu ne précises pas que les études sur le monarque qui ont fait tant de tapage en 1999 ont été réalisées en LABORATOIRE dans des conditions inusitées à l'extérieur : d'abord parce que ces papillons ne mangent pas de maïs et aussi parcequ'il s'agissait de pollen déposé sur leur nourriture en quantité impossible à retrouver à proximité d'un champ de maïs.
    Ton rapport est bien pour les parties de présentation du contexte mondial, de la réglementation mais sent vraiment le parti-pris anti-ogm pour le reste. Ca manque de recul et de sens critique pour les parties avantages et dangers : tu agites simplement les grandes peurs. Tu aurais dû regarder le rapport de l'Afssa dont je t'avais donné le lien. Quand tu parles des "pôles d'opinion", tu es complétement manichéen : il y a pour toi uniquement "le mal" : les grandes firmes avides de profit et "le bien" : les gentilles associations anti-ogm martyrisées ( je cite : Les associations anti-ogm "victimes de la politique française")... Oubliés les agriculteurs sauf la confédération paysanne. Oubliés les institus techniques comme le CETIOM, ARVALIS, etc. Oubliés tous les chercheurs divers et variés qui cherchent à améliorer la qualité de l'agriculture, à lutter contre la malnutrition, à dépolluer les sols, à aider la recherche médicale,... Oubliéé la position des chercheurs certains affichant leur méfiance ou leur refus total (JM PELT, E SERALINI...) mais beaucoup d'autres prônant le dialogue et l'objectivité (dans les news d'il y a qqs mois de futura tu trouveras l'appel des directeurs de recherche d'organismes publics en réaction aux destructions).
    Bon j'insiste pas plus.
    Concernant ton mot sur les brevets note pour les espèces cultivées que l'Europe (à l'opposé des Etats-unis) accèpte le brevet sur la construction génétique intégrée mais pas sur la variété elle-même qui reste soumise au système de protection classique (certificat d'obtention végétale) laissant le fond génétique en accès libre pour les autres sélectionneurs.
    A bon entendeur, salut !

  29. #28
    camaron

    Re : OGM commercialisation

    Citation Envoyé par sdebliquy
    J'avais cru comprendre que les zones détruites ne présentaient justement pas suffisamment d'absence de risque de disémination... Mais peut-être n'ai-je pas assez suivi l'info...
    La dissemination du pollen de maïs est trés limitée dans l'espace (100m maxi, à 10 m 90% du pollen est tombé). Dans le cas du maïs de la société Meristem qui a été détruit pour lutter contre les "nécrotechnologie impérialiste", les précautions de distance pour éviter un risque trés hypothétique étaient prises largement. Mais des gens ont osé détruire le travail d'une société innovante francaise qui cherche à mettre au point des molécules pour faciliter la vie des enfants malades de la mucoviscidose. Je ne sais pas ce qu'on peut faire de plus pour justifier des essais et prévenir des risques.

    Les autres cas d'arachages sont tous aussi criticables mais là les bornes de la dictature intellectuelle et de la violence ont été dépassées par la bétise d'ignorants obscurantistes.

    Mais on peut encore croire que les distances de sécurités ne sont pas suffisantes....C'est ce que dit Bové à la télé alors c'est vrai ?

  30. #29
    sdebliquy

    Re : OGM commercialisation

    Citation Envoyé par camaron
    Mais on peut encore croire que les distances de sécurités ne sont pas suffisantes....C'est ce que dit Bové à la télé alors c'est vrai ?
    Je suis encore capable de me faire une idée autrement qu'en regardant les infos... Sur ce, on va pas se crêper le chignon indéfiniment, bonne continuation aux "ignorants obscurantistes" et aux chercheurs, en espérant qu'un consensus se dégagera un jour...

  31. #30
    Ph4rA

    Thumbs up Re : OGM commercialisation

    1/ à vrai dire je ne sais plus vraiment si c'était pour l'homologation ou l'importation, j'ai longuement hésité, mais après ta réflexion mes doutes sont enfin résolus, merci!
    2/ oui, mais je pense que cela va de soit, on s'imagine bien qu'il ne vont pas laisser tel produit sur le commerce. Je vais cependant l'indiquer, au moins ça évitera de faire "parti pris".
    3/ Pour l'histoire du Round Up, je l'ai appris sur le site d'une academie où étaient présentés des cours dipensée par un prof... mais c'est vrai qu'il ne ménageait pas ses propos envers les OGM... Aussi je l'ai reppris car je l'avais sur un autre site... (oui tu vas me dire que tout peux se propager sur le net... aussi bien les conneries que le reste, mais je préciserai tout de même l'origine des sources)
    D'ailleurs dans la partie sur les médias qu'il faut que je finisse je vais parler plus emplement du problème qu'il y'a eu avec un scientifique écossais... où des magasines on divulguées des informations que ce scientifique avait trafiqué.

    Pour ce qui est du recopiage, j'ai fait de la reformulation en ce qui concerne les sites des gouvernements français et canadien, une fois en ce qui concerne ogm.org et pour le reste pas du tout j'ai surtout comparé les infos pour essayer d'avoir celles qui paraissaient le moins aberrantes mais je conçois que ce n'était pas facile. D'autant plus qu'au premier abord de ma rédaction, j'avais adopté un opinion vraiment anti, et qu'il s'est depuis modéré... mais il est vrai que j'avais envie de donner un ton un peu polémique à l'exposé en ce qui concerne le débat qui va suivre... j'avoue je commence à avoir des remords...

    Pour ce qui concerne les grandes firmes, oui je pense bien qu'autre l'argent qui est en jeu (et le pouvoir?), elles n'ont pas vraiment de soucis...
    En ce qui concerne les autres institus : «CETIOM...» et chercheurs, à part les infos trouvées sur le site de l'INRA, j'ai pas d'info sur ça... d'ailleurs si tu as des liens ils m'interessent, mais essayes de me transmettre ça avant demain soir, car je rend mon exposé mercredi matin et j'ai déjà eu droit à un rabais car j'ai dû formater mon pc...
    Et merci pour la rectification sur le brevetage, je te fais confiance!

    Pour ce qui est du site, je l'avais rapidement parcourus avant que mon ordi ne tombe en rade, aussi j'avais prévu de lire toutes ces pages ce week-end, mais malheureusement ça n'a pas pu être possible. En le survolant j'ai pu voir une très bonne intro et certaines remarques comme celle à propos des expériences sur le Monarque... alors même si je n'ai pas le temps de tout notifier pour le dossier écrit, je tâcherai de ne rien oublier à l'oral... en tout cas il est vrai que si parfois les rapports ont été difficiles, je pense que c'est parceque ça me fesait un choc de lire "l'avocat du diable" (ce que j'imaginais avant)...

    Bon au fait, y'a peut-être 1 ou 2 semaines un matin, pas très bien réveillé dans ma douche, j'ai crû entendre à la radio, qu'une loi (car c'est à la mode) pourrait entrer en vigueur et elle permettrai de porter plaintes contre toutes les atteintes à l'environnement et aussi dans le cas où on ne sait pas vraiment s'il y'a des risques, par la suite ils auraient rapidement évoqué le cas des OGM. Vous en savez quelque chose? ou probable fabulation d'un esprit émergeant?

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Admission en DUT Techniques de commercialisation
    Par franqu1 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 4
    Dernier message: 09/06/2009, 17h02
  2. Décret sur la coexistence cultures OGM/non OGM publié
    Par chrisgir dans le forum Actualités
    Réponses: 98
    Dernier message: 25/04/2007, 23h02
  3. Nouveautés scientifiques: commercialisation éthique
    Par paulb dans le forum Éthique des sciences
    Réponses: 9
    Dernier message: 22/07/2006, 10h13
  4. Les OGM, bons ou mauvais ? quels OGM ?
    Par shokin dans le forum Débats scientifiques
    Réponses: 231
    Dernier message: 25/07/2005, 11h10