Affichage des résultats 1 à 9 sur 9

non dualité



  1. #1
    Elmo

    Question non dualité


    ------

    J'aimerais avoir vos avis sur la non-dualité, cela consiste à un "éveil" , une présence totale au présent sans projection ni intention, en "supprimant" le mental.
    Les principaux réprésentants de cette philosophie sont J. Krishnamurti ,Jean Klein, Arnaud Desjardin, Stephen Jourdain.

    Cette page internet présente bien cette notion :
    http://perso.club-internet.fr/sergec...s/presence.htm

    Pour ceux qui ont des connaissances en philo qu'en pensez vous?

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    shokin

    Re : non dualité

    salut Elmo,

    euh, tu peux préciser ce qu'est la non-dualité ? j'ai pas très bien compris, et ça n'a pas l'air d'être le contraire de la dualité (c'est malheureusement pas la dualité)... je dois dire j'imagine mal supprimer mon mental, ne rien projeter... c'est pas le vide en soi ? j'arrive pas à concevoir ...
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.

  4. #3
    ado

    Re : non dualité

    Salut!
    La Non-Dualité est le principe essentiel de toutes les spiritualités. Il en constitue la non-substantifique moelle.

    On ne peut comprendre la réelle portée de la Non-Dualité que par l'expérience vécue. .
    Voici quelques idées développées :
    LE DEPASSEMENT DE L'EGO.

    L'ego qui aime, qui n'aime pas. Refuser que ce qui est soit, ici et maintenant. (ce qui rappelle le Shin Jin Meï :"Ce n'est qu'une fois libéré de l'amour et de la haine que la Voie apparaît..."

    Dissocier la situation et la souffrance. Seule la souffrance est insoutenable, la situation, sans dualité, est toujours supportable. "

    Se déséduquer: Abandonner les idées, opinions, préjugés, attirances et répulsions, oui-dires, superstitions, traditions, croyances... puis ensuite:

    Se rééduquer : Il faut calmement examiner ce qui est. Mettre de côté ce que vous n'avez pas examiné vous-même. Vous pouvez alors reconstruire une structure solide, juste et ouverte à la connaissance directe. Garder le vrai, éloigner le faux. Vous verrez alors que peu d'informations sont vraies. De première main. Les autres demandent complément d'informations. Mettez-les de côtés jusqu'à ce que vous ayez assez de documentation pour conclure, mais pas avant.

    La différence : La première grande vérité. Parmi les milliards d'êtres et de choses, aucune n'est tout-à-fait semblable à une autre. Alors évitons de faire des associations par analogie, et sachons voir ces différences. On voit des ressemblances qui n'existent pas. C'est dû au manque de raffinementn de notre vue. Avoir une vision fixe et rigide du monde extérieur est l'expression de l'ignorance et la cause de tous nos malheurs
    Tout change, tout est différent mais nous ne réussissons pas à le percevoir. Nous voyons toujours ce que nous voulons voir. C'est l'illusion (Maya), un voile devant nos yeux, qui nous empêche de voir ce qui est. Fondamentalement, ce qu'il faut voir, c'est que tout est différent. Je suis ici, tu es là. Les deux sont différents.

    Puisque tout est différent, personne ne peut s'attendre que l'autre agisse d'une manière particulière. Puisqu'il est différent, il ne peut que se comporter différemment. Il faut essayer de comprendre les autres plutôt que de leur attribuer le qualificatif de bon ou mauvais.

    Le changement : Deuxième grande vérité. Tout change partout et toujours.
    faites en sorte de percevoir et ressentir le changement dans chaque chose.

    Tout ce qui est, est la vérité.Acceptez ce qui est et essayez de comprendre plutôt que de souhaiter que cela soit différent.
    La dualité dans la nature. Il y a un changement continuel dans le monde extérieur. La vie et la mort se côtoyent. Il y a la lumière et l'obscurité, le soleil et l'ombre, le plaisir et la douleur, la chaleur et le froid, l'amour et la haine etc... Ces opposés sont innombrables. Mais nous aimons certains et détestons les autres.Mais la vie se compose de toutes ces expériences.
    La mère désire un enfant, mais pas les douleurs de l'enfantement. Ceci est dû à l'ignorance. Le plaisir ne va pas sans la peine. C'est uniquement quand nous connaissons la peine que nous pouvons apprécier le plaisir.

    Tout est relatif. De plus rien n'est mauvais ou bon entièrement, absolument. Il y a seulement des différences. Le venin de cobra peut être mortel, et aussi sauver des vies dans d'autres circonstances thérapeutiques.

    Ce n'est qu'une fois transcendé les différences et les changements que le sage devient un avec tout.....
    ---------------------------------------------------------------------------------

    La non dualité, en tout et pour tout cherche à supprimer le mental et selon elle tout ce qui arrive, arrive pour le mieux. Il y a une distribution divine des choses. Le destin est alors present.
    Mais selon mon avi, l'homme a été crée libre, libre de choisir sa voie, libre de differencier entre le bon et le mal, et ce n'est pas la loi divine qui le pousse à choisir tel ou autre chemin. C'est lui, grace à son mental, et la force de la pensée qu'il peut choisir soit le bon, soit le mal, et c'est sur son choix qu'il va etre jugé.

    Je suis contre aussi en ce qui concerne l'idealisme. Selon le souffisme ont ne peut s'unir à la divinité qu'avec la connaissance parfaite, la volonté parfaite et la bonté parfaite. Il faut aller toujours vers l'ideal. Ce qui est vrai dans le non dualité c'est que l'ideal est le reel. Mais se livrer à l'attente et ne pas reagir c'est pour moi incorrect.

    Nous sommes actifs.

    Mais autrement la non-dualité est vraiment interressante, ces bases se presentent dans les religions, dans la metaphysique et meme dans le macrobiotique.
    Ca se base sur l'identification, accepter soi meme et l'autre et le monde tel qu'il est avec son bon et son mal (ca me rappelle rousseau), c'est une facon de vivre ou meme un art de vivre. Ca creer un vrai bonheur quand on vit ainsi....

  5. #4
    papanoel

    Re : non dualité

    Tu l'as tout a fait dit, Arnaud Desjardins explique cela à merveille dans ses livres même si ces notions sont difficilement intégrables au sein de la vie courante de par notre éducation. Cela suppose comme tu le dis une "deséducation" et seule la personne qui souhaite vraiment s'engager, en faire le fil conducteur de sa vie a une chance d'y arriver. Tout le monde peut y arriver mais comme le sportif de très haut niveau, cela demande un travail très important et régulier.

    Concernant la présence (pas eu le temps de lire le texte de ton lien mais je vais m'y atteler), les Art Martiaux en sont un exemple frappant car la notion de Zanshin est cette notion de présence, présence à Soi, de ses mouvements, de son corps mais aussi présence à TOUT ce qui nous entoure. Il est très intéressant de travailler ça le plus souvent possible dans la vie courante et plus on le travaille plus on s'aperçoit que nous sommes des êtres complètement endormis qui vivont dans une projection passé ou future dans pratiquement tous nos actes. Desjardins le dit très bien, nous ne vivont pas réellement, nous pensons ce que nous vivons d'où la déformation constante de la réalité. A nous de travailler en ce sens, mais oh combien la tâche est difficile et longue !

  6. #5
    SpiRiT-

    Re : non dualité

    http://www.heraclitea.com/monisme1.htm
    peux etre cela va eclairer certains d'entre vous..
    a savoir qu'au fond toutes les religions tendent vers la même chose depuis des millenaires,mais leur langage n'ayant pas evolué,elle sont tres peu comprise
    prenons un exemple concret
    le "tu ne tueras point" chretien indique pour la majorité des personnes de ne pas tuer physiquement,Or il exprime le fait d'accepter toutes les choses qui se passent autour de soi,accepter l'innacceptable on va dire.autrement toutes les choses qui ne snt pas de notre ressort...par exemple le deces de qq'un,generalement le deces dune personne proche va provoquer en nous une tristesse ou une colere car nous n'acceptons pas le depart d'une personne a qui on etait attaché ( on sait d'ailleurs ce que provoque l'attachement entre ego,un jeu de dominant/dominé),Or si en acceptant que la mort de tel ou tel n'est pas de notre ressort avant son deces,nous allons plus facilement l'accepter,quitter l'esperance de le voir partir (et par consequent la peur,les deux sont liés..)et acceder a une volonté,une vacuité liberatrice.
    un autre exemple concret = un type a une maladie,notre individualité va se dire,c'est injuste ou quoi que ce soit,car il n'a pas de force contre elle,or on en sait rien si c'est injuste ou pas,le fait est que la maladie est la.On peux esperer que la maladie degage ( par consequent on a peur qu'elle reste),mais cela ne sert a rien.Or,on peux faire une chose,vouloir que la personne aille mieux dans son quotidien.une fois la maladie accepter,on s'en libere,et on tout faire par Amour de la personne ( style veiller toute une nuit par exemple) voila la force de la volonté.
    j'espere a voir été clair (oupss j'ai peur de pas etre compris )

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    shokin

    Re : non dualité

    Si je relis bien ce qu'est la non-dualité :

    Citation Envoyé par ado
    Se déséduquer: Abandonner les idées, opinions, préjugés, attirances et répulsions, oui-dires, superstitions, traditions, croyances...
    C'est le vide en soi ? il ne reste plus rien ! pour s'emplir à nouveau, se rééduquer ?

    Citation Envoyé par ado
    Se rééduquer : Il faut calmement examiner ce qui est. Mettre de côté ce que vous n'avez pas examiné vous-même. Vous pouvez alors reconstruire une structure solide, juste et ouverte à la connaissance directe. Garder le vrai, éloigner le faux. Vous verrez alors que peu d'informations sont vraies. De première main. Les autres demandent complément d'informations. Mettez-les de côtés jusqu'à ce que vous ayez assez de documentation pour conclure, mais pas avant.
    ça me rappelle du genre Descartes, uniquement garder le vrai. A la place de la documentatoin, je préfèrerais l'expérience pour dissocier le vrai du faux...

    Citation Envoyé par ado
    La différence : La première grande vérité. Parmi les milliards d'êtres et de choses, aucune n'est tout-à-fait semblable à une autre. Alors évitons de faire des associations par analogie, et sachons voir ces différences. On voit des ressemblances qui n'existent pas. C'est dû au manque de raffinementn de notre vue. Avoir une vision fixe et rigide du monde extérieur est l'expression de l'ignorance et la cause de tous nos malheurs
    Tout change, tout est différent mais nous ne réussissons pas à le percevoir. Nous voyons toujours ce que nous voulons voir. C'est l'illusion (Maya), un voile devant nos yeux, qui nous empêche de voir ce qui est. Fondamentalement, ce qu'il faut voir, c'est que tout est différent. Je suis ici, tu es là. Les deux sont différents.

    Puisque tout est différent, personne ne peut s'attendre que l'autre agisse d'une manière particulière. Puisqu'il est différent, il ne peut que se comporter différemment. Il faut essayer de comprendre les autres plutôt que de leur attribuer le qualificatif de bon ou mauvais.
    Deux entités ne sont jamais complètement identiques, mais elles ne sont jamais complètement dissemblables non plus. Le comportement peut être semblable au mien.

    Citation Envoyé par ado
    Le changement : Deuxième grande vérité. Tout change partout et toujours.
    faites en sorte de percevoir et ressentir le changement dans chaque chose.

    Tout ce qui est, est la vérité.Acceptez ce qui est et essayez de comprendre plutôt que de souhaiter que cela soit différent.
    La dualité dans la nature. Il y a un changement continuel dans le monde extérieur. La vie et la mort se côtoyent. Il y a la lumière et l'obscurité, le soleil et l'ombre, le plaisir et la douleur, la chaleur et le froid, l'amour et la haine etc... Ces opposés sont innombrables. Mais nous aimons certains et détestons les autres.Mais la vie se compose de toutes ces expériences.
    La mère désire un enfant, mais pas les douleurs de l'enfantement. Ceci est dû à l'ignorance. Le plaisir ne va pas sans la peine. C'est uniquement quand nous connaissons la peine que nous pouvons apprécier le plaisir.
    Le changement ne découle-t-il pas de la différence, ou du conflit ? Là tu parles de dualité (et là ça me plaît !).

    Citation Envoyé par ado
    Tout est relatif. De plus rien n'est mauvais ou bon entièrement, absolument. Il y a seulement des différences. Le venin de cobra peut être mortel, et aussi sauver des vies dans d'autres circonstances thérapeutiques.

    Ce n'est qu'une fois transcendé les différences et les changements que le sage devient un avec tout...
    Ce n'est pas forcément le but de devenir sage.

    Citation Envoyé par ado
    La non dualité, en tout et pour tout cherche à supprimer le mental et selon elle tout ce qui arrive, arrive pour le mieux.
    Tout est au mieux dans le meilleur des mondes ? vraiment !
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.

  9. Publicité
  10. #7
    Camus

    Re : non dualité

    La non-dualité n'a pas grand différence d'avec le matérialisme, un vide énergitique ou un vide lumineux, ca reste un vide...

    Pourquoi pas un néant lumineux... Athéisme et non-dualité et même bouddhisme, ca revient pratiquement a la même chose (comme constat de base)...

    C'est tout simplement du monisme de l'esprit.


  11. #8
    Nexis

    Re : non dualité

    La non-dualité n'est pas souhaitable. Voici pourquoi, je pars de cette citation. Il y a tout de même plusieurs bons points dans les textes, mais ces bon points ne sont pas ceux qui mène inévitablement à la non-dualité.

    Dissocier la situation et la souffrance. Seule la souffrance est insoutenable, la situation, sans dualité, est toujours supportable.
    Tout-à-fait, la situation n'est souvent pas à blâmer en elle-même. Ce qui est à blâmer, c'est notre position face à la situation, car c'est notre position qui nous cause de la souffrance.
    On peut donenr une situation en exemple: Je souhaite recevoir un ps2 à ma fête, je reçois seulement 2 chandails, donc je suis porté à dire que ma fête (la situation) est mauvaise, douloureuse. Par contre, le problème n'était pas la situation, mais plutôt mon attente ridicule (recevoir un ps2) face à celle-ci qui elle seule m'a causé de la souffrance.

    Mais ceci explique seulement la souffrance dans une des deux dimensions de la vie, la souffrance mentale, qui peut être évitée mais qui existe quand même. Que fait-on de la souffrance physique? Par exemple, supposons que je traverse la rue en vélo à un feu de circulation, mais une voiture brule ce feu et me frappe violement. Je me retrouve à terre avec une jambe cassé qui me cause beaucoup de souffrance.
    Analysons les deux souffrances possibles: Je peux dire que la vie est injuste à cause que je respectais tout, et celui qui est venu violer des lois est indemme. Ici, c'est encore de la souffrance mentale, on ne devrait pas crier injustice car c'est ridicule de supposer que le monde est juste, tout le monde sait que certains s'en sorts mieux que d'autres! On peut aussi blâmer la fragilité de notre corps, mais ce n'est pas encore un bon point car j'avais seulement à le solidifier avant de m'engager à vélo. Donc on peut souffrir mentalement, mais on devrait l'éviter.
    L'autre souffrance, j'ai mal à la jambe, de la souffrance physique. Qu'est-ce que je peux y faire? Rien pour l'instant, j'accepte ma douleur en me disant que c'est normal, c'était un risque à prendre si je voulais me promener en vélo. Mais est-ce supportable?? pas du tout!
    Par contre, je peux très bien faire quelque chose pour éviter que ça se reproduise, car je veux éviter de revivre l'expérience douleur physique. Ce que je peux faire (et qui a déjà été fait dans la vie), c'est conditionner les enfants pour qu'ils aient des émotions (qui mènent à la souffrance/plaisir mental) et associer ces émotions à des situations précisent pour encourager un comportement particulier (de la sensibilisation).

    Donc si je veux éviter la souffrance mentale dans la vie, je vais faire souffrir davantage physiquement les autres (car je serais indifférent au fait de bruler un feu rouge et frapper un cycliste), mais si je veux souffrir moins physiquement, je dois faire en sorte que les autres souffre mentalement (pour éviter losrque je suis un cycliste de me faire frapper par une voiture).

    Ce qu'il faut c'est un équilibre entre les deux, il me semble que le total des souffrances serait moins lourd. Et je crois qu'il faut cela car je suis déjà équilibré, car si je n'avais pas de souffrance mentale, j'appliquerais la théorie de Machiavel et je dirais:"tant pi pour les autres, ils souffriront mentalement pour m'éviter de la souffrance physique et ils souffriront plus physiquement car je ne veux pas souffrir mentalement".
    Qui suis-je? J'étais.

  12. #9
    annecy

    Re : non dualité

    Si j'ai bien compris, dualité veut dire soit l'un ou l'autre par opposition avec l'un et l'autre (non-dualité) ?

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. la dualité
    Par idkazzi dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 4
    Dernier message: 19/10/2007, 20h05
  2. dualité moteurs 2T/4T?
    Par Pierre-Ad dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 7
    Dernier message: 18/02/2006, 18h14
  3. tipe dualité
    Par oph dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 1
    Dernier message: 24/08/2005, 18h18
  4. la dualite en sciences
    Par arach100 dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 1
    Dernier message: 01/07/2005, 15h52
  5. Dualité
    Par Quinto dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 26
    Dernier message: 30/06/2005, 17h39