Affichage des résultats 1 à 10 sur 10

Quelle fac pour un étudiant frustré?



  1. #1
    Nirgal

    Quelle fac pour un étudiant frustré?


    ------

    Je viens de passer une année en deug de philo à Nancy et j'ai été terriblement déçu par l'enseignement proposé, à tel point que j'ai arrété en fin d'année d'assister aux cours car la plupart avaient un contenu que je trouvais presque aberrant. Le seul cours qui me passionnait était un cours qui portait sur Nietzsche et Schopenhauer. étant passionné par la philo, je souhaiterai recomencer une année mais dans une fac qui propose un enseignement qui ait le moins de rapports possibles avec la tradition analytique, qui ait des profs intéressants, et qui ait bonne réputation. Et surtout qui soit plus moderne, j'aime bien les philosophes antiques mais je suis un Nietzchéen convaincu, donc si une fac a un enseignement qui va dans cette voie, je vous remercierait de me dire laquelle.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Elegyr Menahel

    Re : Quelle fac pour un étudiant frustré?

    Salut !

    Question délicate, parce que cela dépend tellement de ton approche, de ta sensibilité, des auteurs qui ont ta préférence. Pour ma part, je t'en conseillerais bien deux/trois, mais l'inconvénient, c'est qu'elles sont parisiennes.

    - Jussieu Paris VII
    - Nanterre Paris X (la plus réputée... ces derniers temps).

    Plus traditionnel :
    - Paris I (d'excellents professeurs... et Normal Sup à côté).

    Elegyr.

  4. #3
    shokin

    Re : Quelle fac pour un étudiant frustré?

    Etant un philosophe, ne devrais-tu pas avoir une approche ouverte aux autres philosophies et approches de la philosophie ?
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.

  5. #4
    Elegyr Menahel

    Re : Quelle fac pour un étudiant frustré?

    L'ouverture à la pluralité des philosophies n'est pas tellement une qualité partagée par les philosophes. Cela tient au fonctionnement même de la philosophie, qui prétend être dans la vérité en soutenant telle ou telle thèse.

    L'ouverture est davantage une qualité d'historien des idées, voire d'historien de la philosophie.

    La frustration de nombreux étudiants en philosophie exprime bien cette ambiguïté : en faculté de philosophie, on n'apprend pas tellement à philosopher, on n'apprend pas davantage la philosophie, mais on dispense des connaissances [factuelles, historiques, tout dépend des méthodes appliquées] sur la philosophie et les philosophes.

    Si tu veux aborder ton année en faculté avec sérénité, il te faudra garder en tête cette différence.

  6. #5
    Nirgal

    Re : Quelle fac pour un étudiant frustré?

    En fait je suis très ouvert, on peut parler de nombreux sujets sensibles avec moi, je peux m'intéresser à absolument tout, mais dans le même temps, j'ai un sens critique très développé et ce qui me parait stupide me fait horreur. Or, et pour ne citer qu'un exemple, cette année j'ai été amené à étudier la théologie naturelle, en particulier les textes de Swinburne, ceux de St-Thomas d'Aquin. Des écrits dont le but est de prouver l'existence de Dieu par l'argumentation. Pour moi, ce n'est guère de la philosophie et je ne veut pas perdre mon temps avec des questions aussi peu utiles.
    Je ne me crois pas fermé d'esprit mais plutôt très exigeant par rapport à l'enseignement. Je ne me considère pas comme une tête à formater pour correspondre à des exigences académiques, je tiens à conserver mon indépendance idéologique. Et je ne veux pas perdre de temps à apprendre des choses qui ne me concernent pas.
    Suis-je dans mon tort?
    Et je me renseignerai pour les facs citées plus haut. Merci

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Elegyr Menahel

    Re : Quelle fac pour un étudiant frustré?

    Il s'agit de prendre ces enseignements comme des éléments de culture, propices à élargir notre compréhension de la mentalité, de l'histoire, et des idiosyncrasies de tel ou tel philosophe.

    Tu te confrontes à la difficile épreuve qui consiste à te distancier des prétentions d'une philosophie ["j'énonce la vérité", "j'indique la marche à suivre", "je soutiens la cause véritable"] pour ne retenir de celle-ci que sa stricte factualité [ce qui est dit, pensé, élaboré, soutenu, etc.].

    Relativisme : consiste à suspendre son jugement [son adhésion affective] à l'égard des prétentions d'une philosophie [à dire la vérité] pour ne retenir de celle-ci que son contenu factuel.

    Dans le fond, je te conseille Nanterre : la fac "rouge" (Nietzche, Spinoza, Freud, Marx sont à l'honneur - mais toutes les tendances sont aussi représentées - excellente faculté).

  9. Publicité
  10. #7
    bardamu

    Re : Quelle fac pour un étudiant frustré?

    Citation Envoyé par Nirgal
    (...)la théologie naturelle, en particulier les textes de Swinburne, ceux de St-Thomas d'Aquin. Des écrits dont le but est de prouver l'existence de Dieu par l'argumentation. (...)
    Mais c'est très intéressant St Thomas !
    Il faut voir où ça mène les preuves de Dieu, quel Dieu ça donne lorsqu'on doit le prouver rationnellement. Ce Dieu s'éloigne du Dieu si platonicien de la religion commune et on tend subrepticement vers le monisme immanentiste à la Spinoza. Spinoza qui est si souvent considéré comme athée, prouve aussi l'existence de Dieu, "Deus sive Natura", "Dieu c'est-à-dire la Nature".
    Et de Spinoza on passe directement à Nietzsche.
    Pour moi, ce n'est guère de la philosophie et je ne veut pas perdre mon temps avec des questions aussi peu utiles.
    Problème difficile. Quelles sont les questions utiles en philosophie ?

    A part ça, je crois que la fac de Toulouse II, le Mirail, pourrait aussi être orientée vers tes goûts.
    Les CV des profs : http://www.univ-tlse2.fr/philo/rubri...id_rubrique=32

  11. #8
    Vlad

    Re : Quelle fac pour un étudiant frustré?

    En voilà des discours arrogants ! Quoi de plus passionant et de plus exitant que d'étudier un texte où l'on n'est pas en accord avec l'auteur ? Quoi de plus mordant que de démonter les thèses de philosophes connus et reconnus ?
    Si l'on enseigne LA philosophie en fac, c'est bien parce que la fac de philo n'est pas une fac qui a pour but de créer des philosophes, et cela, aucune fac ne le peut, mais une fac qui a pour objet d'instruire des professeurs de philosophie.
    Un professeur que fait t'il ? Il interroge les textes, les osculte pour ensuite en apprendre tout les recoints à ses étudiants. Si ta ambition est réellement de devenir philsophe, et c'est ce que je pense en lisant tes propos, alors tu as deux solutions.
    La première consiste à écrire des discours philosophique et à les partager.
    La seconde consiste en la discution socratique.

    Mais pour donner des discours philosophique, mieux vaut déjà savoir ce que les autres ont dit. Pour élaborer ton discours, mieux vaut partir des idées fausses des vieux philosophes ( qui ne sont vieux que par la distance qui nous sépare d'eux ). Donc, avant de philosopher, il est judicieux d'apprendre non seulement ce qu'est la philosophie, mais aussi ce que dirent tout les philosophes.

    Sur ce... Continu tes études. Ne renonce pas.

  12. #9
    Fulcanelli

    Re : Quelle fac pour un étudiant frustré?

    Je suis étonné que nul ne t'ai conseillé des ouvrages plutôt qu'une fac ou une autre. Quand on est passionné de philosophie, c'est la seule possibilité pour se garantir une totale liberté car même dans une fac prestigieuse, on n'est pas à l'abris des influences et du formatage. Cela dit, tout dépend ce qu'on vise à la fin, un job ou bien une saisie universelle de l'Histoire de la pensée et une compréhension des différents champs de réalité. Attention, cet objectif est difficile à atteindre. La philo c'est pas comme les maths où une fois qu'un système est démontré, il n'y a plus rien à faire, sauf à créer un autre système formel et ainsi de suite. En philo, ce n'est pas pareil, d'année en année on apprend et même quand on s'appelle Comte Sponville ou Ferry, on a encore des choses à apprendre

  13. #10
    Nirgal

    Re : Quelle fac pour un étudiant frustré?

    En fait je laisse tomber la philo en fac. J'ai trouvé une formation plus intéressante. Je reste passioné de philo mais je ne pense pas que la fac soit ma voie. Peut-être puis-je sembler arrogant et peu ouvert, mais je suis extrémement critique et je pense que c'est là une bien meilleure qualité que d'apprécier des textes qui sont eux très arrogants...
    Je ne tire pas une croix sur la philo mais bien sur la philo académique. J'ai commencé en autodidacte et je continuerais ainsi.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. quelle fac choisir pour médecine?
    Par albain2 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 7
    Dernier message: 26/02/2009, 17h43
  2. Quelle FAC pour faire du droit?
    Par Stéphanie 74 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 2
    Dernier message: 30/12/2006, 18h12
  3. le rythme d'un étudiant à la fac
    Par doriana dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 1
    Dernier message: 12/09/2006, 12h20
  4. quelle fac de droit ?
    Par bobbyfischer dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 2
    Dernier message: 08/08/2006, 17h14
  5. quelle fac pour zoologiste?
    Par jenny24 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 7
    Dernier message: 10/06/2006, 18h25