Page 3 sur 3 PremièrePremière 3
Affichage des résultats 61 à 65 sur 65

l'intelligence



  1. #61
    enderalartic

    Re : l'intelligence


    ------

    Citation Envoyé par Rhedae
    moi je crois que chaque mouvement habrite la vie potentielement qu'il soit minneral, vegetal ou animal .. a notre niveau de perception ou a un autre niveau de perception ..

    Moi c est le mouvement mineral qui m a toujours fait rever

    -----

  2. Publicité
  3. #62
    Rhedae

    Re : l'intelligence

    Citation Envoyé par enderalartic
    Moi c est le mouvement mineral qui m a toujours fait rever
    le mouvement de l'ensemble de la matire .;disons notre gallaxie , faut prendre du recul sur le nombre d'or et l'eleptoide .. mais dans sont present ou ca realité la gallaxie et son troue noir au centre ne sont pas acesible a la vue ..ou au sens .. ..c'est sur ca fait rever ..que des instrument optique plustot que sonder le passé comptemple le present de notre univers ..ou meme de notre gallaxie ..inaccesible ..mais existant

    Notre perception premiere de la matire c'est le fixe et l'absence de vide ..alors que rien n'est fixe et il y a ennormement de vide dnas la matiere , et plus on rentre dans l'intimité de lza matiere plus ont decouvre des particules a hautes energie ..Comme disait boudah tt est illusion !! Et meme plus on s'y approche et plus on voit la matiere se deplacé de facon instantané d'un pt A a un pt B ..cest facsinat , ca laisse pensé a la teletransportation .. ou a un etat stable immobile impossible ..une energie perpetuelle sur un balancier ..comme une grande horloge ..

    en tt cas la matiere semble s'assemble vers tjs plus d'intelligence ..ca doit etre un sacré competition dans l'univers pour qu'une intelligence maitrise le gamma ..heu le soleil pour commencé, mais bon il est patient dans le metal ...
    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."

  4. #63
    quetzal

    Re : l'intelligence

    Citation Envoyé par annecy
    Non justement il n'est pas intelligent car il ignore ce qui se passe autour de lui. La définition "l'intelligence = l'inverse de l'ignorance" comme je l'ai dit s'applique dans tous les cas.

    heu, j'ai l'impréssion surtout que ta définition sert surtout de fourre tout et somme toute bien que sympathique ne fait pas franchement avancé le smillblick...
    parceque l'inverse naturel de l'ignorance, c'est le savoir.. or depuis montaigne une tete bien pleine n'equivault pas a une tete bien faite...
    mais il semble aussi que ta définition pose d'emblé l'intélligence comme la capacité a connaitre et a savoir, c'est a dire la capacité a se sortir de l'ignorance... mais cette fameuse capacité a connaitre, on la nomme conscience, ou bien perception...

    mais je te l'accorde, sans cette conscience de quelquechose, il est difficile qu'il puisse y avoir intélligence... ethymologiquement intelligence, c'est inter-ligere, soit liée-ensemble... donc une sorte de capacité a lié des notions des objet ensemble... le cervau humain procède le plus souvant par annalogisme... un cheval est semblable a un ane a plus de 90% il peuvent donc etre lié dans un shème commun...
    l'on note aussi et surtout que l'intelligence est le moment ou se résoud un problème quelqueconque... plus un etre est intélligent et plus il est a même de faire appel a différend shème de résolution de problème du a son expérience(voir jeu d'echec) et d'opter pour la stratégies la plus adéquate... le temps moyen de résolution d'un problème posé definie sa cette capacité... ou la puissance de celle-ci...
    une mouche mettra très longtemps a résoudre le problème vitre transparente, et a opté pour une stratégie adéquate de contournement... comme tu le dis, l'ignorence crasse de la mouche en face même de la nature du problème qui lui est posé, démontre son ignorence, mais en aucun cas, sa non-capacité a résoudre le problème du contournement de cet obstacle transparent...

    il est a noté que fasse a un problème entièrement nouveaux en face duquel il n'existe pas d'experience, de schème stratégique auquel s'accrocher pour résoudre un problème donnée, la résolution de ce problème ne pourras se faire que par tatonement donc une résolution par la chance et le hasard, puisque toute les solutions possible peuvent etre testé jusqu'a ce que le problème soit résolu...

    la mouche en ce sens, ne semble trouver la porte de sortie qu'après bien des essais infructueux apparement completement aléatoire(après l'on dit qu'il ne serta rien de regardé les mouche voler) ;o)

    contrairement au joueur d'echec qui sauras par l'intuition retrouver d'emblé une solution pré-existente dans son expérience de joueur afin de résoudre un problème présent.. la ou la machine, elle ne peut compter que sur sa force brute, ormis pour la plupard des machine, pour les series d'ouverture préprogramée, soit une expérience virtuelle innée, et non apprise...

    le drame est que la méthode scientifique est elle aussi prisonière de se shémas aléatoire dans la résolution des problèmes nouveaux qui lui sont posé, si, il n'existe pas dans l'experience scientifique un mode possible de résolution de problème.. toute ces découvertes sur les mode de résolution sont le bien le plus préscieux de l'humanité, car il permette de résoudre la plupart des problèmes connu... ou presque... la science avance par tatonement... un peu comme un matheux extrait manuellement une racine carré par approximation, en cernant de plus en plus près un problème...

    l'intelligence se base sur une capacité d'extraire d'une expérience donnée un mode opératoire et de le plaquer sur un problème nouveaux dans l'espoir que se schème vienne a bout du problème... ceci ce fait par une comparaison annalogique entre le deja expérimenté, et l'apparence du nouveaux problème... afin de choisir le shème apparent le plus adequat... la puissance d'une intelligence se définie par le temps necéssaire a lier le problème nouveaux a une ou des expériences deja connue, dans l'espoir d'une résolution rapide, ou bien, dans une sorte de force brute de calcul des possibles d'un arbre combinatoire, en esperant trouver le schème de résolution adéquat... c'est la formulation d'une hyppothèse... et sa confrontation avec le réel du problème... c'est le shème prédominant a l'oeuvre dans l'extraction manuelle d'une racine carré par approximation.. c'est long et barbant...

    d'ailleurs dans ce sens, il est facile de remarquer qu'étant plutôt econome en temps de travail cérébral, nous somme plus facilement enclin a nous servir de shème préexistant pour la résolution de problème neuf, plutôt que de chercher a résoudre ce problème sans tenir compte de l'expérience passé souvant inadequate... seul un oeil neuf sans apriori permet de résoudre un problème.. c'est le fameux imbécile qui la fait alors que c'étais jugé impossible... hihihi

    d'ailleurs la science qui se trouve toujours en face de problématique nouvelle travaille en réseaux afin d'augmenter les chances de résolution d'un problème donnée, par le test de différente hyppothèse visant affiner toujours plus les théories noté comme efficiente... l'histoire de la science dans la recherche du vrai possible, de la Vérité (le problème donné et premier de la science) est en soi l'intelligence en marche vers la résolution de se problème... et c'est de l'intelligence de l'humanitée en tant que que réseaux qui est a l'oeuvre... toute les disciplines et les résultats acquis etant des approximations du problème existenciel scientifique supposé, l'existence d'une Vérité unique connaisable...

    l'on parle aussi souvant de l'emotivité dans l'intelligence, pour ma part, c'est un shème annexe, qui permet de connoter positivement ou négativement chaque test... le plaisir ressentie lors de la résolution d'un problème de mathématique, ou d'echec, ou la définition d'une belle hyppothèse bien ficelé, esthétique dirons nous, est ce jugement a l'oeuvre... le poisson-récompense que nous nous accordons nous même... ou bien, le desespoir et le mal de tete signifiant l'echec d'un mode de résolution... les résultat positif seront gardé en mémoire comme efficient, les autres rejetés comme inutile ou ridicule... voir astrologie, métaphysique, et autre speudo-science...
    l'emotion ne semble pas rentrer directement dans l'acte d'intélligence, mais y participe par sa connotation positive ou négative de chaque test du réel... l'emotivité, peur, amour, stress, empathie, et autre schème affectif, peuvent soit inhiber ou bien booster les capacités cognitive d'un individu... difficile de faire faire quoique ce soit a un dépréssif, tendis qu'un amoureux seras capable de résoudre pas mal de barrière pour obtenir sa récompence.. heu l'objet de son désir....

    donc l'ignorence, n'a pas grand chose a voir avec l'en-soi de l'intelligence, qui est le processus dynamique, le modus-operandi de résolution d'un problème donnée... néanmoins, si cro-magnon avait les mêmes capacité cogitive que nous, il n'en reste pas moins qu'il n'avait pas beaucoup de culture lui permettant d'acceder a la résolution de problème complexe qui nous sont aujourd'hui posé... enfin que nous nous posons nous même... des eternelles, qui suis-je?, d'ou viens-je?, ou vais-je?, a comment nous organiser pour vivre heureux ??

  5. #64
    Jarod

    Re : l'intelligence

    mais il est tres tres intelligent ce quetzal

    Il a tout dit !

    ethymologiquement intelligence, c'est inter-ligere, soit liée-ensemble... donc une sorte de capacité a lié des notions des objet ensemble... le cervau humain procède le plus souvant par annalogisme... un cheval est semblable a un ane a plus de 90% il peuvent donc etre lié dans un shème commun...
    Comme quoi l'éthymologie c'est tres utile...==>intelligence=lien+a nalogie.

    Voilà on a trouvée ! enfin il...
    Moins d'énergie, moins de pollution et du mieux vivre avec negawatt dans google...

  6. #65
    NoSoul

    Re : l'intelligence

    Je ne comprend pas ce que vous cherchez a définir : l'intelligence ou le génie ??? Car ce sont deux concepts totalement différent et j ai l impression que certain d entre vous parle de l un pendant que les autres parlent de l autre.

    L'intelligence est une donnée quantitative relative a notre referentiel humain supposé supérieur a tout. D apres ce referentiel nous plaçons une echelle non graduée où l on a classé tous les etres vivants selon des comparaisons de l un envers l autre. Le test QI ne sert qu a imaginer en quelle position on se trouve sur cette echelle ... L'etre humain a défini une barre au deçà de laquelle une personne est considérée comme un génie ( chaque barre varie selon l espece considérée bien sur ). Une intelligence " supérieure " à celle de ceux qui ont créé le test ne pourra pas etre calculée juste placée en haut quelque part.

    Maintenant, on peut discuter de ce qu est cette variable que l ont appelle intelligence, ou on peut discuter des valeurs extremes que peut prendre cette variable et que l on appelle genies ou surdoués dans d autres cas.

Page 3 sur 3 PremièrePremière 3

Discussions similaires

  1. définition de l'intelligence
    Par The Artist dans le forum Psychologies (archives)
    Réponses: 20
    Dernier message: 23/05/2009, 14h08
  2. l'intelligence
    Par swim& dans le forum Planètes et Exobiologie
    Réponses: 57
    Dernier message: 16/01/2008, 11h19
  3. L'amour et l'intelligence
    Par aiglazur dans le forum Psychologies (archives)
    Réponses: 1
    Dernier message: 19/09/2007, 00h41
  4. Le cerveau et l'intelligence
    Par aiglazur dans le forum Psychologies (archives)
    Réponses: 1
    Dernier message: 08/09/2007, 14h16
  5. Dévelopement de l'intelligence
    Par ItaKira dans le forum Psychologies (archives)
    Réponses: 20
    Dernier message: 30/05/2007, 09h37