Affichage des résultats 1 à 13 sur 13

La pensée des chiens



  1. #1
    Dav Jackson

    La pensée des chiens


    ------

    Bonjour,

    Je me demande si les chiens pensent.
    Si oui, ils peuvent penser à quoi?
    Comment?

    Je n'est pas trouvé de site qui en parle... Dommage.
    C'est un sujet vraiment intérréssant.

    Merci

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    BBer

    Re : La pensée des chiens

    A mon avis ils pensent. Pas exactement comme nous bien sur. Ils pensent à leur prochain repas, à la derniere fois qu'il sont allé au parc, a la petite chienne craquante qu'ils ont croisé la veille, a leur maitre qui va bientot arriver, pour le prochain repas... et rebelotte

    Bon en fait j'en sais rien, mais ils sont relativement futés quand meme, et donc, si ils ont ne serait ce qu'une "petite" intelligence, pourquoi pas une forme "reduite" de pensée. Je crois bien qu'on a prouvé qu'ils rêvaient. Et les rêves ne sont ils pas un peu des pensées ?

    M'enfin je ne suis pas spécialiste en pensées de chiens... Mais ils acheteraient pas whiskas pour sur...

  4. #3
    quetzal

    Re : La pensée des chiens

    il y a bien une forme de pensée chez l'animal, mais un niveau assez rudimentaire, cette pensée, est en adequation avec la représentation possible de l'environement qu'un animal peut s'en faire... on peux supposer que le chien doit avoir une pensé olffactive beaucoup plus puissante que la notre, une capacité a reconnaitre les odeurs, comme nous avons une prédisposition pour la vue... la forme humaine de pensée de base est ce que l'on apelle l'imagination, ou une certainne capacité a pensée par la manipulation d'image, de son... le chien a certainement cette capacité, mais d'une efficacité bien moindre... mais ce qui est certain est qu'il n'a pas la capacité d'avoir une pesnée symbolique basé sur un language symbolique, certain animeaux en ont quelque prémice, chimpanzé, bonobos, peut-etre les dauphins, et quelques autres.. mais rien de vriament extraodinaire, ou d'approchant avec les capacité humaine dans ce domaine...

    il y a eut des etude sur le reve chez le chat, ou l'on procedait a un cission du corps calleux afin d'empecher l'immobilisation du corps pendant la phase paradoxale... et celui-ci tout en continuant a dormir, mimait se qu'il etait en train de rever... il y avait des scene de chasse a la souris, et d'autre activité typiquement féline... on peux donc en déduire a peu près quel sont les motivations et l'interet profond du chat, et par extrapolation son mode de pensée... manger, jouer, caresse, etc... tout cela dans un mode purement inconscient, dans le sens ou le ça n'aurait qu'un petit moi, et un petit sur-moi(interdit, comme pas le droit de monter sur la table pour chipper le gigot, sauf, dans le cas du pas-vu, pas-pris, hihihi) et une forme de proto-conscience n'incluant pas une consience reflexive(conscience de soi) pouvant etre carracterisé par l'étape du mirroir...

    bref le chien comme avec un chat, la pensé resteras très proche de la satisfaction des desirs et autres pulsions, la pensé se limitant a une forme d'imagination logique afin d'obtenir satisfaction de ceux-ci sans avoir la capacité de passer par des shémas abstrait de résolution de ses problématiques... ex, le chien, si j'ai faim, aller voir le maitre, remuer la queue, se montrer, japper deux ou trois au besoin pour attirer l'attention, puis se dirriger vers la gamelle... et recommencer autant de fois jusqu'a compréhension du maitre.. mais sans vocalisation, soit un peu du même ordre, que d'imaginer un chemin(route/trajet)pour un humain vers un pizzerias... c'est une pense non verbale

  5. #4
    Bufo v

    Re : La pensée des chiens

    Bonsoir,

    Il se trouve pratiquement qu'à chaque fois "que l'on pose les bonnes questions" à bien des espèces animales, il s'avère que leurs capacités cognitives se situent quand même bien au delà du rudimentaire. Mais dans la majorité des cas de relations homme/animal ce n'est pas ce qui est fait.
    Difficile apparemment de descendre du piédestal...
    Wouah! wouah!
    Bufo v

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Dav Jackson

    Re : La pensée des chiens

    Merci pour vos réponses.

  8. #6
    Attila

    Re : La pensée des chiens

    Si le chien pensait, je pense qu'il se dirait qu'il a bien fait de ne pas se mettre à penser, sinon, il aurait la même vie que son maître : boulot, stress, chômage, transport en commun ou embouteillages, somnifères, au lieu de :

    pas de stress, petites promenades, bonne bouffe, et dodo du sommeil du juste...



    Attila

  9. Publicité
  10. #7
    kalywake

    Re : La pensée des chiens

    Attention à ne pas confondre intelligence et conscience... Ce sont deux notions différentes dont beaucoup font l'amalgame. Le fait que le chien aie un QI inférieur à l'homme ne veut pas dire qu'il est moins sensible à son environnement et aux nombreuses sensations qu’il perçoit. Parce qu’en définitive se sont surtout les sensations perçues qui nous renseignent de notre existence. Il n’est pas nécessaire de se poser des questions pour percevoir la vie. Certes, les capacités cognitives permettent d’approfondir ses réflexions, mais elles ne font pas tout, loin de là.
    Je crois que la difficulté de l’homme à se la jouer modeste est dû au fait que le chien (et les autres animaux) n’ont pas le même langage, ce qui fait qu’en l’absence de communication suffisante, l’homme en conclu, à l’arrache, que l’animal n’est pas grand chose.

    Ce qui m’amuse le plus, c’est lorsque je vois certaines personnes demander à leur animaux préférés (et autres) de réagir avec plus de diplomatie qu’eux même…

    Un brin de modestie ne ferait pas de mal !
    Dernière modification par kalywake ; 17/09/2004 à 23h55.
    A un problème, il y a des tas de solutions !

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Accueil

  11. #8
    quetzal

    Re : La pensée des chiens

    je t'avouerais que même avec de la bonne volonté, il est difficile a l'homme d'etre modeste, il est le meilleur dans sa catégorie, il s'est spécialisé dans le cérébral et pour un etre aussi chétif qu lui sa lui a bien réussi...
    après tout le guepard se la pète grave avec 110Km/h a la course, et l'aigle royal vole le plus haut, je ne parle pas du faucon qui frime a330Km/h en piqué... ou bien du cachalot qui reste des heures en apnée et plonge a plus 2 000 mètre sans problème...
    je ne parle pas des bacteries qui ont conquie tout les millieux et qui sont les plus nombreuse sur terre, et des virus qui peuvent nous tuer quand il le veulent... bref l'intelligence c'est bien, ça l'fait sa en jète au colloque inter-espèce, mais bon, l'importance est d'etre bien adapté a son millieu, et de survivre longtemps longtemps...
    parceque c'est sur la durée que se juge le succès d'une spécialisation, inutile d'etr un crack en math si tu n'arrive pas avoir le bac général...(mais bon ça aide avec les coefs hihihi)

  12. #9
    Attila

    Re : La pensée des chiens

    Hier soir, en rentrant du boulot, mon ordinateur était allumé, et il y avait le texte suivant écrit sous Word. Qu’en pensez vous ?

    Cordialement,

    Attila :


    « Cher maître,


    Excusez-moi si j’ai fait quelques fautes de frappe, mais vous savez, ça n’est pas très facile pour moi d’utiliser votre clavier. Il n’est pas adapté à mes pattes. Figurez-vous que j’étais en train de jouer avec une vieille lampe au grenier, lorsque soudain, une grande lumière jaillit. Au même instant, une chose étonnante se produisit en moi : je me mis à me parler à moi-même. La lumière me dit : ne t’effraie pas, ça s’appelle « la pensée » ! Je suis un Génie. En jouant avec la lampe, tu m’as libéré, et maintenant, tu peux formuler trois vœux. En fait, tu n’en as plus droit qu’ à deux. En effet, pour pouvoir t’expliquer ces choses, j’ai dû te donner la pensée, pour pouvoir communiquer avec toi, et te demander quels étaient tes deux autres souhaits.

    Quand je fus un peu remis de mes émotions, j’ai commencé à jouer avec ma nouvelle faculté, qui, si j’ai bien compris est aussi la votre. Comme je ne savais quel deuxième souhait demander, je me suis rappelé qu’il y avait une activité que vous pratiquiez beaucoup : la lecture. J’ai donc demandé comme deuxième vœu, la faculté de pouvoir lire, ce qui me fut donné. J’ ai lu les bouquins qui traînaient sur votre bureau : « le discours de la méthode », d’un certain Descartes, etc …Je peux vous dire que c’est un tissu d’ âneries. Je ne suis pas, comme le prétend ce monsieur, une simple mécanique. Je suis beaucoup plus que cela, et j’éprouve pour vous de réels sentiments, ce qu’une machine ne fera jamais. De plus, je ne vois pas pourquoi les idées de sa raison seraient plus sûres et plus claires qu les impressions éprouvées par ses sens. Quand à moi, j’étais avant même de penser, et serai encore quand je ne penserai plus. L’existence précède la pensée, et non l’inverse. Si la pensée sert à proférer de telles âneries, je préfère m’en passer (sans vouloir vous vexer, bien sûr).
    Par ailleurs, je me suis rendu compte que le fait de posséder la raison allait m’amener à vivre comme vous, et ça je ne le souhaite absolument pas. Donc, j’ai demandé au Génie, comme troisième voeu, qu’il me retire la pensée, et me remette dans mon état précédent.

    C’est pourquoi, quand vous rentrerez ce soir, vous me trouverez comme d’habitude en train de remuer la queue et d’aboyer de joie en vous voyant arriver. Que voulez-vous, j’aime les joies simples de la vie. Je suis comme ça, ne m’en veuillez pas trop.

    Votre fidèle et dévoué serviteur,

    Qui vous aime comme une bête,

    Médor. »

  13. #10
    paulb

    Re : La pensée des chiens

    Citation Envoyé par kalywake
    Je crois que la difficulté de l’homme à se la jouer modeste est dû au fait que le chien (et les autres animaux) n’ont pas le même langage, ce qui fait qu’en l’absence de communication suffisante, l’homme en conclu, à l’arrache, que l’animal n’est pas grand chose.
    Un brin de modestie ne ferait pas de mal !

    Bonjour Kalywake!
    Eh oui, nous n'avons pas le même langage, mais nous avons chacun le nôtre. Ce qui est confondant, c'est que les chiens comprennent le nôtre et interprètent correctement une centaine de mots (ce qui suppose un équipement intellectuel performant). Par contre, les hommes ne sont pas souvent capables de comprendre leur langage qui consiste en vocalises et en un gestuel pourtant très significatifs. Ce langage traduit plus des états d'âme (quel mot utiliser à la place d'âme?) ou des rapports sociaux que ce que nous appelons "pensée" et pourtant j'ai de nombreux exemples attestant que le pensée ne leur manque pas et qu'ils sont par exemple capables de choisir le moindre mal dans une alternative.
    L'un de mes chiens, qui n'est plus, était soumis à deux interdits: entrer dans notre chambre à coucher (il avait son coussin dans l'entrée) et (naturellement) de faire ses besoins dans la maison, interdits qu'il respectait scrupuleusement. Une nuit, il est venu tirer ma couverture et s'est dirigé vers la porte de sortie en couinant: il avait la colique. Il a donc consciemment choisi le moindre mal entre deux interdits.
    Mon chien actuel a étendu sa "zone de propreté" à notre jardin, le malin, ce qui m'oblige à le promener deux fois par jour. Je ne pense quand même pas que c'est pour ça qu'il a pris cette décision, mais il l'a prise, sans aucune incitation.
    Il ne faut jamais donner la parole à un ami des chiens, il ne voudra jamais vous la rendre!
    Amicalement paulb.

  14. #11
    Neust

    Re : La pensée des chiens

    Citation Envoyé par Attila
    Hier soir, en rentrant du boulot, mon ordinateur était allumé, et il y avait le texte suivant écrit sous Word. Qu’en pensez vous ?
    Franchement j'y crois pas trop..., un chien qui joue avec une lampe dans le grenier ?...

    Non mais belle histoire, je ne suis pas sur de ce que j'aurais choisi à sa place en troisième voeux.

    Citation Envoyé par paulb
    Il a donc consciemment choisi le moindre mal entre deux interdits.
    Je ne suis pas sur qu'il ai fait un choix entre les 2, il faudrait pour cela qu'il connaisse les réels concéquences des deux actes.

  15. #12
    Attila

    Re : La pensée des chiens

    Citation Envoyé par paulb
    Une nuit, il est venu tirer ma couverture et s'est dirigé vers la porte de sortie en couinant: il avait la colique. Il a donc consciemment choisi le moindre mal entre deux interdits.
    Je trouve que ce témoignange est très intéressant. Ca semble être un exemple de ce qu'Aristote nommait "l'estimative" chez l'animal, et qui correspond à ce qu'il appelait la "cogitative" chez l'homme.

    Attila

  16. Publicité
  17. #13
    kalywake

    Re : La pensée des chiens

    Citation Envoyé par Neust
    ...Je ne suis pas sur qu'il ai fait un choix entre les 2, il faudrait pour cela qu'il connaisse les réels concéquences des deux actes.
    Le chien de Paulb a forcément eu connaissance et conscience des conséquences des deux actes ! Sinon, il n'aurait même pas pris la peine de se déplacer.
    A un problème, il y a des tas de solutions !

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Accueil

Discussions similaires

  1. Des chiens recouvrent la vue grâce à une thérapie génique
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 3
    Dernier message: 08/10/2006, 07h23
  2. Formes de pensée des chiens
    Par Ted42 dans le forum Psychologies (archives)
    Réponses: 11
    Dernier message: 29/11/2005, 13h43
  3. De la prédominance des mathématiques sur la pensée
    Par Lostin dans le forum [ARCHIVE] Philosophie
    Réponses: 3
    Dernier message: 16/09/2004, 05h10