Affichage des résultats 1 à 25 sur 25

Pourquoi philosophons nous sur la vie au lieu de la vivre?



  1. #1
    maxou

    Question Pourquoi philosophons nous sur la vie au lieu de la vivre?


    ------

    Notre vie et courte mais nous n'arretons pas de nous poser des questions comme Dieu existe t il ou le temps existe t il ou bien d'autres choses mais notre vie ne dure pas une éternité. Franchement je me pose souvent la question car je ne sais pas si cela nous apporte quelque chose dont on manque vraiment. Surement pas pour frimer quoique certains n'ont que ce but, avoir une bonne note arriver au bac?non encore moins mais s'intérroger suir ca vie jusqu'a s'en prendre la tete alors que la mort arrive et que pendant ce temps la on ne résout pas la faim dans le monde ni la pollution et tous les problemes du monde parce que je pense que réfléchir sur la vie n'est pas la meilleure "occupation", je ne critique absolument pas ce site trés intéréssant et instructif mais que nous pourrions ne plus pensez qu'a nous et de penser aux personnes qui meurent de faim ou bien pire de voir sa famille mourrir.Donc j'aimerais bien savoir vos opinions car la question me trotte mais je n'y trouve jamais de réponses.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    arwen2609

    Re : Pourquoi philosophons nous sur la vie au lieu de la vivre?

    Citation Envoyé par maxou
    Surement pas pour frimer quoique certains n'ont que ce but.
    Ben moi je pense qu'il est das la nature humaine de tout remettre en cause non ? Chacun cherche un sens à sa vie donc
    , je pense , que les questions sont là pour y donner un sens .

    Voila , je ne pense pas que ça t'ait vraiment aider mais c'est ce que je pense . Perso moi je me pose pas trop de questions ( sauf en cours de philo où j'y suis un peu obligée )
    Pour réussir, il ne suffit pas de prévoir. Il faut aussi savoir improviser . ( Azimov)

  4. #3
    acerfull

    Re : Pourquoi philosophons nous sur la vie au lieu de la vivre?

    Selon moi, comme tout abut, trop philosopher (tel un TOC) est le signe que la personne n'est pas heureuse tout simplement. Un être normalement équilibré dont les besoins tels la nourriture, le sommeil, l'affections, l'amour, l'épanouissement personnel ne peut pas demeurer dans l'état d'intérrogation du sens de la vie, du temps et de tout ce que tu veux...As-tu remarqué que les remises en question subviennent souvent dans les périodes creuses? Bref, tant qu'a moi, à la place de perde du temps à chercher un sens à la vie, pourquoi pas se demander qu'est ce qu'il me faut pour être heureux. Ça paraît simple comme ça et je n'emplois pas des mots à tout casser, mais je suis convaincu de mon point de vue.

  5. #4
    Djef

    Re : Pourquoi philosophons nous sur la vie au lieu de la vivre?

    Salut,
    je pense que la philosophie est la base de toute connaissance, si l'on ne s'était jamais posé de questions sur notre vie et l'univers qui nous entoure, les sciences n'existeraient pas et le progrès non plus, ce n'est pas pour rien que dans les pays anglo-saxon le doctorat en science quelle qu'elle soit (chimie physique...) soit appelé doctorat en philosophie.
    après tout lorsque l'on veut régler le problème de la faim dans le monde c'est que l'on a également exercé une démarche philosophique visant à établir que l'homme a un devoir de solidarité envers les autres hommes (chose qui n'est à priori pas évident).

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Pierre de Québec

    Arrow Re : Pourquoi philosophons nous sur la vie au lieu de la vivre?

    Bonjour acerfull,

    Je me pose la question "À quoi ça sert de vivre ?" et je ne suis pas dans un creux ! Alors ton hypothèse ne tiens pas la route

    Plus sérieusement, poser une question qui gravite autour du sens à donner à la vie doit être vue comme une occasion d'approfondir - très scientifiquement plutôt que religieusement parlant - pleins de sujets sur la condition humaine.

    Bien sûr, ce genre de question ne doit pas nous empêcher de profiter de la vie
    Aux limites du monde des faits, le philosophe a trouvé celui des idées. (Karl Jasper)

  8. #6
    Zeyss

    Re : Pourquoi philosophons nous sur la vie au lieu de la vivre?

    deja philosopher c'est douter ... donc reflechir.

    Hors le propre de l'espece humaine de c'est reflechir unpeut plus que les autres.
    J'entend parla que si nous philosophons c'est que nous percevons notre environnement et nous possons des questions decu.
    -Soit que dans les airs je vole-
    -Soit que sous la terre je rampe-
    -Je suis le génie de la lampe-

  9. Publicité
  10. #7
    halman

    Re : Pourquoi philosophons nous sur la vie au lieu de la vivre?

    Citation Envoyé par maxou
    Notre vie et courte mais nous n'arretons pas de nous poser des questions comme Dieu existe t il ou le temps existe t il ou bien d'autres choses mais notre vie ne dure pas une éternité. Franchement je me pose souvent la question car je ne sais pas si cela nous apporte quelque chose dont on manque vraiment. Surement pas pour frimer quoique certains n'ont que ce but, avoir une bonne note arriver au bac?non encore moins mais s'intérroger suir ca vie jusqu'a s'en prendre la tete alors que la mort arrive et que pendant ce temps la on ne résout pas la faim dans le monde ni la pollution et tous les problemes du monde parce que je pense que réfléchir sur la vie n'est pas la meilleure "occupation", je ne critique absolument pas ce site trés intéréssant et instructif mais que nous pourrions ne plus pensez qu'a nous et de penser aux personnes qui meurent de faim ou bien pire de voir sa famille mourrir.Donc j'aimerais bien savoir vos opinions car la question me trotte mais je n'y trouve jamais de réponses.
    Tu ne peux pas savoir à quel point tu as compris plein de choses Maxou.

    Il y a ceux qui parlent, et il y a ceux qui font, et ce ne sont jamais les memes.

    Ceux qui parlent ne font pas, et quand ils s'apperçoivent un jour qu'ils ont passé leur vie à parler sans rien faire, c'et trop tard.

    Et celui qui fait, forcement aquiers considérablement plus d'expérience que celui qui parle, donc il a largement de quoi philosopher et parler, une fois que son corps trop vieux ne peux plus faire.

    C'est aussi simple que ça.

    Il a ceux qui disent il faudrait que, j'aimerais que, je pense que, mais si on, oui mais alors, et pourquoi pas si, il me semble que ; la plupart du temps, n'ayant pas l'expérience de ce dont ils parlent, ne font que dire des anneries telles qu'on se demande si c'est une blague belge.

    Il y a un temps pour faire, et un temps pour parler, et ce ne sont jamais les mêmes.

  11. #8
    halman

    Re : Pourquoi philosophons nous sur la vie au lieu de la vivre?

    Citation Envoyé par Djef
    Salut,
    je pense que la philosophie est la base de toute connaissance, si l'on ne s'était jamais posé de questions sur notre vie et l'univers qui nous entoure, les sciences n'existeraient pas et le progrès non plus, ce n'est pas pour rien que dans les pays anglo-saxon le doctorat en science quelle qu'elle soit (chimie physique...) soit appelé doctorat en philosophie.
    après tout lorsque l'on veut régler le problème de la faim dans le monde c'est que l'on a également exercé une démarche philosophique visant à établir que l'homme a un devoir de solidarité envers les autres hommes (chose qui n'est à priori pas évident).
    Tu es certains ?

    Ce n'est pas de philosophie dont tu parles là, mais de compassion et de curiosité basiques.

    Tu connais un philosophe qui a découvert les lois de la gravitation universelle, la mécanique quantique, la relatavité, le mouvement brownien, les atomes ?

    Ce sont des expérimentateurs, des physiciens qui fabriquent leurs expériences, pas des philosophes.

    Ce sont les lois de la nature qui sont la connaissance.

    Et on ne découvre pas les lois de la nature en écrivant de gros livres, mais en fabriquant des telescopes, des ordinateurs, des accelerateurs de particules, des lampes, des circuits.

    Les vrais philosophes sont les phyisiciens, les astrophysiciens, et tous ceux qui mettent la mains dans le cambouis, ceux qui connaissent la réalité de la vie, vie courante, vie des étoiles, vie des particules, vie de la matiere, vie des gens.

    Ce sont les astrophysiciens et les chercheurs qui découvrent des philosophies nouvelles en premiers, découvertes dans leurs équations, leurs spectres, leurs observations.
    Et quelques années après on découvre ce que les astrophysiciens disaient les premiers, dans les livres de philosophes à la mode celebres qui fréquentent assidument les conférences scientifiques et ne font que répéter et disserter avec plus ou moins de compétence ce qu'ils ont entendu.
    Qui dissertent avec éloquence de la théorie des super cordes et du big bang en utilisant des images conceptuelles naives et erronées qui bien sur sont reprises par un public néophite et naif.
    Et on obtient des choses insuportables genre big bang égale grosse explosion.
    C'est grace à eux qu'on entend des choses délirantes du genre "il faut inclure des statistiques dans la mécanique quantique", ou alors qui confondent l'expérience du chat de Schroedinger, expérience purement physique, et essais philosophiques.
    Comme si les quantas faisaient de la philosophie et des statistiques !
    Idées de phisosophes memes pas capables d'écrire les équations de la gravité de Newton, jamais de physiciens !

    Comment peut on comprendre la connaissance, par simple pensée, sans connaitre les causes naturelles, la réalité, les phénomènes physiques à la base.

    Comme le prétendait Platon.

    C'est de la pure utopie.

    Un philosophe, penché sur ses livres ne pourra jamais deviner les lois de la nature, sinon ce serait fait, l'un d'eux nous aurait expliqué le virus contre le sida, la gravitation universelle, la relativité, la théorie unifiée de la gravité quantique.
    Dernière modification par halman ; 23/10/2004 à 10h43.

  12. #9
    kalywake

    Re : Pourquoi philosophons nous sur la vie au lieu de la vivre?

    Trop philosopher est peut être le signe d’une personne qui n’est pas heureuse, mais philosopher un minimum est, à mon avis, une très bonne chose, qui permet notamment de définir avec plus de précision ce que l’on peut et veut de la vie.

    Point n’est besoin d’être malheureux pour philosopher. Point n’est besoin non plus d’y passer toute sa vie. Perso, j’ai passé quelques heures à me poser ces questions et y trouver des réponses. C’était en général plutôt dans des périodes de bien être et de calme. A l’heure actuelle, cela me permet de savoir où je vais et ce que je dois faire. Ce qui n’est pas inutile du tout, et me permet d’apprécier pleinement la vie.

    Voilà, c’était juste un petit témoignage pour dire qu’il n’est pas inutile de philosopher, à condition, il est vrai de ne pas en faire un toc. Un conseil pour bien philosopher : être réaliste, tout en ayant une vision large des choses !
    A un problème, il y a des tas de solutions !

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Accueil

  13. #10
    Pierre de Québec

    Talking Re : Pourquoi philosophons nous sur la vie au lieu de la vivre?

    Bonjour hallman,

    Je suis d'accord en grande partie avec toi. Mais d'après toi, jusqu'où ira un physicien s'il ne réfléchi pas à la signification de ses observations ?

    Détacher la philosophie de la science est un non sens. Au sujet de Platon, je crois simplement qu'il était extrémiste dans un certain sens en se cantonnant dans la pensée pure. Aujourd'hui, c'est la réconciliation de l'approche "Platonique" avec l'expérimentation (i.e. les mains dans le cambouis pour reprendre ton exemple) qui fonctionne bien ... et c'est tant mieux !
    Aux limites du monde des faits, le philosophe a trouvé celui des idées. (Karl Jasper)

  14. #11
    halman

    Re : Pourquoi philosophons nous sur la vie au lieu de la vivre?

    La nature trouve toujours son sens, elle n'a pas besoin de l'humain pour ça.

  15. #12
    eterlou66

    Re : Pourquoi philosophons nous sur la vie au lieu de la vivre?

    Citation Envoyé par Pierre de Québec
    Détacher la philosophie de la science est un non sens. Au sujet de Platon, je crois simplement qu'il était extrémiste dans un certain sens en se cantonnant dans la pensée pure. Aujourd'hui, c'est la réconciliation de l'approche "Platonique" avec l'expérimentation (i.e. les mains dans le cambouis pour reprendre ton exemple) qui fonctionne bien ... et c'est tant mieux !
    Je pense qu'il est bon que nous ayons des philosophes qui se cantonnent à la pensée pure comme l'a fait un Platon (et à un moindre degré Socrate, puisque ce dernier a tout de même participé à la vie de la Cité, malgré que Platon, son "porte-plume" lui fait dire souvent qu'il ne faut pas y participer).
    Ne pas avoir les mains dans le cambouis, pour reprendre cette expression, permet d'avoir le nécessaire recul pour atteindre -même si ce n'est que platonique- la Vertu.
    La confrontation avec la réalité oblige à des concessions qui altèrent la pensée.
    Certes la pensée ne peut toujours résoudre les problèmes, mais elle peut et doit servir de repères à ceux qui ont les mains dans le cambouis.
    Elle rappelle aussi ces derniers à l'ordre.
    Aujourd'hui nous avons qqles penseurs, mais à trop vouloir imposer leurs vues et en s'immisçant trop dans la réalité, ils en perdent toute crédibilité, parce qu'ils doivent vite gérer leurs contradictions.
    Est-à-dire que la pensée de Platon est une utopie.
    Non point. Un repère, un aiguillon qui fait quand même avancer le monde.

    Dès lors je partage l'avis de Pierre, mais j'y ajoute qu'il est bon que d'autres se cantonnent à la pensée seule, et que ceux qui ont les mains dans le cambouis n'oublient pas le but final de leurs applications : l'homme qui pense.
    Cordialement
    Maurice

  16. Publicité
  17. #13
    Nemesis01

    Re : Pourquoi philosophons nous sur la vie au lieu de la vivre?

    Bonjour à tous,

    Je suis toute nouvelle sur ce forum, et je n'ai pas l'habitude d'écrire a propos de sujets aussi sérieux ( prénenez moi si je dis des choses insensées !!!!!!!! ) Mais la question soulevée m'a poussée à titiller mon clavier.

    Etant en classe de première, je n'ai pas encore beaucoup approfondi mes connaissances en Philo, mais je pense qu'un avis "philosophiquement-neutre" peut être utile.
    La philo telle que je l'imagine est un outil qui permet de mieux comprendre les bases et le sens de la vie POUR MIEUX SAVOIR EN PROFITER. Il faut connaitre sa juste valeur.
    Je pense aussi que les réflexions philoosphiques peuvent nous aider à mieux faie face aux problèmes auxquels nous sommes confrontés. Pour ma part, quand le moral va pas fort (et c pas seulement la faute à cette ****** de crise d'ado !) j'essaye de me détacher de tout les horribles choses qui font parti de ma vie avec un soupçon de ma philosophie à moi, sans tomber dans un fatalisme bidon non plus. (Enfin je me comprends. !!!)

    Je peux comprendre aussi qu'un abus de philosophie peut paraitre inutile pour résoudre les problèmes de faim dans le monde. Mais un esprit bien éveillé et lucide ne serait-il pas super efficace pour résoudre ce genre de problèmes ??? Il faut se bouger, ca je le crie haut et fort ( RALALALA ces jeunes qui veulent changer le monde !!!), mais si l'intelect ne suis pas, on ne pourra pas faire évoluer la situation méga efficacement.

    Enfin voila j'ai déballé tout ce que je pensais au sujet de la philo.
    J'ai pas dit trop de bêtises tout de même ??!!??
    Alors à bientôt les gens.
    XXX

    Choisir le doute comme philosophie de vie c'est comme choisir l'immobilité comme mode de transport. (Yann Martel)
    C'est bien contre le vent que les cerfs volant volent le plus haut !

  18. #14
    kalywake

    Re : Pourquoi philosophons nous sur la vie au lieu de la vivre?

    Citation Envoyé par Nemesis01
    ... La philo telle que je l'imagine est un outil qui permet de mieux comprendre les bases et le sens de la vie POUR MIEUX SAVOIR EN PROFITER. Il faut connaitre sa juste valeur.
    Je pense aussi que les réflexions philoosphiques peuvent nous aider à mieux faie face aux problèmes auxquels nous sommes confrontés...
    Voilà de la bonne graine de philosophie. Tu es bien partie, et je te rassure, tes écrits sont très sensés.
    Bonne continuation.
    A un problème, il y a des tas de solutions !

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Accueil

  19. #15
    quetzal

    Re : Pourquoi philosophons nous sur la vie au lieu de la vivre?

    salut maxou, alors comment c'est de philosopher... philosopher c'est exercer son esprit critique sur ce qui est... et c'est précisement le sens de ton intervention qui est purement de type philosophique... critiquer c'est penser, c'est remettre en cause, ou bien douter comme le fit descartes... et puisque tu doute, tu pense donc tu existe...

    mais , il y a un mais,(il y a toujoours un "mais" en philosophie) a ta critique, je vais supperposer ma critique de ta critique... qui est celle-ci:

    si tu veux vraiment philosopher et emetre des critique sur les choses, il est necessaire pour que cette critique soit valable, que celle-ci suive un raisonement le plus logique possible.. c'est la ou se trouve la méthode de la critique typique de la philosophie...
    et c'est un art que de présenter sa pensé sous une forme ordoné et logique afin de pouvoir faire de sa critique, une critique pertinante du sujet qui t'interesse...

    or a ce que vois ta critique n'est pas vraiment une critique de type purement philosophique.. car tu ne m'ordonnepas ta pensée, elle reste au niveau du sentiment, ou du ressentiment, et ce sans qu'il apparraisse une réelle argumentation...

    car enfin bon, quoi!!
    si tu prend l'histoire de la pensée humaine, la philosphie ou methode de rationalisation des phenomènes et du réel, a quand même permit de faire faire a l'humanitée beaucoup de progrès... au moins dans la compréhesion globale d'elle même, du monde ou elle vit, et de notre façon de vivre ensemble...

    de plus le monde dans lequel tu vis est entierement parcouru de structure philosophique... et ce a travers les sciences et les mathématique, ainsi que de la politique...

    oui il est vrai qu'il est penible de savoir que des gens meurent de faim dans le monde,mais il tout aussi pénible de saoir que beaucoup de personne vivent sous des dictature, et de savoir que chaque jours, les droit de l'homme son floué au pied...

    je pense surtout que tu ne mesure pas encore ce que peu la philosphie, car tu n'a pas une conscience de ce qui sous-tend ton petit univers personel... univers qui te semble normal mais qui tout entier une construction rationelle, basé a moment ou un autre sur une critique rationelle du monde... c'est ce type de pensée qui a permit par exemple de définir la methode scientifique, relis descartes et le discours de la méthode, tu y liras peut-etre et sans doute les formules qui ont te permtte aujoursd'hui de communiquer via ton ordinateur... qui te permette d'avoir de l'electricité, de l'eau potable, une télévision, des journeaux, une information libre, et de qualité, et enfin d'etre libre d'aller ou tu veux quand tu le veux, d'avoir des droits politique, et fondamentaux... d'etre protégé par tes droits... et des instituions politique...

    non franchement, la seule chose que je remarque dans ta critique est qu'elle n'est en rien fondé sur quoique se soit...
    ainsi au lieu de te plaindre que des gens réflechisse de trop au lieu de s'occuper de ceux qui ont faim, tu de vrais etre pas mal heureux d'avoir la chance d'avoir conscience que beaucoup de chose ne tourne pas très rond sur cette planète... car il y a peu tu n'aurais même pas put avoir accès a cette information...

    de plus, par ta critique même tu fais une erreur de pensée fondamentale, puisque tu porte une critique sur toi-même qui pense de trop et qui prefère philosopher sur un forum au lieu d'aller aider les plus deshérité de ce monde de merde...

    je t'apprendrais aussi que tout individu sur cette planète éssaye de faire du mieux qu'il peu et ce avec les moyens et les qualités dont il dispose(c'est pas facile tout les jours)... ainsi critiquer les autres en ce sens, ne prouve qu'une seule chose;
    ton manque d'expérience de la vie, ceci etant mis en exergue par ton manque d'indulgence devant la souffrance inérante de la condition humaine...
    celle d'etre seul, perdu dans un monde apparament completement absurde et sans sens aucun...

  20. #16
    quanta62

    Re : Pourquoi philosophons nous sur la vie au lieu de la vivre?

    Philosopher c'est crée, c'est tendre vers le surhumain de Nietzsche.

    Un societe qui ne philosophe pas est une societe malade.

    Dans un certain sens le philosophe est un homme d'action !

    Je fais cette réponse dans le but de casser cette image completement absurde d'un philosophe inutile a la societe.

  21. #17
    Djef

    Re : Pourquoi philosophons nous sur la vie au lieu de la vivre?

    Citation Envoyé par halman
    Tu es certains ?

    Ce n'est pas de philosophie dont tu parles là, mais de compassion et de curiosité basiques..
    D'où viennent, les systèmes de valeurs, bien/ mal, si ce n'est de réflexion philosophiques sur la société, ce ne sont pas des caractères absolus et naturels vu qu'ils ont évolués au cours du temps.

    Tu connais un philosophe qui a découvert les lois de la gravitation universelle, la mécanique quantique, la relatavité, le mouvement brownien, les atomes ?
    Les philosophes grecs sont à la base des mathématiques et de nmbreux grands philosophes ont apportés leur pierre à l'édifice scientifque (Descartes par exemple).

    Ce sont des expérimentateurs, des physiciens qui fabriquent leurs expériences, pas des philosophes.
    Ne peut-on être expérimentateur et avoir une démarche philosophique? Je pense que le contraire serait dangereux, la pensée philosophique est avant tout une pensée critique et donc utile à l'expérimentateur.

    Ce sont les lois de la nature qui sont la connaissance.
    Non, celles-ci sont immuables or notre connaissance a évolué, la connaissance c'est d'appréhender et de comprendre les lois de la nature.

    Et on ne découvre pas les lois de la nature en écrivant de gros livres, mais en fabriquant des telescopes, des ordinateurs, des accelerateurs de particules, des lampes, des circuits.
    .

    Ta vision de la philosophie est bien réductrice, la philosophie ne se résume pas à ceux qui se réclament philosophes juste parce qu'ils écrivent des livres. La philosophie est une démarche active que nous appliquons tous un jour ou l'autre dans notre vie, ce n'est pas une science cloisonnée et marginale.

    Quant au reste de ton post, je dirais juste que je n'ai jamais sous entendu que la philosophie pourrait se substituer à la science, mais simplement que la démarche philosophique sous-tend la démarche scientifique. Un peu comme la charpente du toit, ce n'est pas elle qui protège de la pluie, mais sans elle pas de toit.

  22. #18
    Soren

    Re : Pourquoi philosophons nous sur la vie au lieu de la vivre?

    Par ce que la philosophie aide a relativiser les choses, savoir ce qui est important et ce qui ne l'est pas, elle aide a vivre .
    Elle renforce et affine l'ame ,pourrait-on dire .
    Alors que ceux qui ne font que se vautrer dans la vie sans se poser de question : ne comprennent rien , n'appréçient rien ,ne vivent pas (intensivement).
    C'est un peu l'histoire du goinfre et du gourmet .

  23. Publicité
  24. #19
    Soren

    Re : Pourquoi philosophons nous sur la vie au lieu de la vivre?

    Citation Envoyé par halman
    Tu es certains ?

    Ce n'est pas de philosophie dont tu parles là, mais de compassion et de curiosité basiques.

    Tu connais un philosophe qui a découvert les lois de la gravitation universelle, la mécanique quantique, la relatavité, le mouvement brownien, les atomes ?

    Ce sont des expérimentateurs, des physiciens qui fabriquent leurs expériences, pas des philosophes.

    Ce sont les lois de la nature qui sont la connaissance.

    Et on ne découvre pas les lois de la nature en écrivant de gros livres, mais en fabriquant des telescopes, des ordinateurs, des accelerateurs de particules, des lampes, des circuits.

    Les vrais philosophes sont les phyisiciens, les astrophysiciens, et tous ceux qui mettent la mains dans le cambouis, ceux qui connaissent la réalité de la vie, vie courante, vie des étoiles, vie des particules, vie de la matiere, vie des gens.

    Ce sont les astrophysiciens et les chercheurs qui découvrent des philosophies nouvelles en premiers, découvertes dans leurs équations, leurs spectres, leurs observations.
    Et quelques années après on découvre ce que les astrophysiciens disaient les premiers, dans les livres de philosophes à la mode celebres qui fréquentent assidument les conférences scientifiques et ne font que répéter et disserter avec plus ou moins de compétence ce qu'ils ont entendu.
    Qui dissertent avec éloquence de la théorie des super cordes et du big bang en utilisant des images conceptuelles naives et erronées qui bien sur sont reprises par un public néophite et naif.
    Et on obtient des choses insuportables genre big bang égale grosse explosion.
    C'est grace à eux qu'on entend des choses délirantes du genre "il faut inclure des statistiques dans la mécanique quantique", ou alors qui confondent l'expérience du chat de Schroedinger, expérience purement physique, et essais philosophiques.
    Comme si les quantas faisaient de la philosophie et des statistiques !
    Idées de phisosophes memes pas capables d'écrire les équations de la gravité de Newton, jamais de physiciens !

    Comment peut on comprendre la connaissance, par simple pensée, sans connaitre les causes naturelles, la réalité, les phénomènes physiques à la base.

    Comme le prétendait Platon.

    C'est de la pure utopie.

    Un philosophe, penché sur ses livres ne pourra jamais deviner les lois de la nature, sinon ce serait fait, l'un d'eux nous aurait expliqué le virus contre le sida, la gravitation universelle, la relativité, la théorie unifiée de la gravité quantique.
    Thalés, pythagore, Democrite, Pascal, Descartes ,Spinoza, Leibniz...
    Ont pas mal apporté a la science.
    J'ai oui dire egalement qu'Einstein ne faisait que des expériences de pensées . Ce qui ne l'a pas empeché de "decouvrir" certaines lois de la nature.
    Un bon scientifique ne dedaigne pas la philosophie, un bon philosophe ne dedaigne pas la science.
    Enfin c'est mon avis.

  25. #20
    Soren

    Re : Pourquoi philosophons nous sur la vie au lieu de la vivre?

    Je m'aperçois que personne n'a cité la celebre phrase de Rabelais:
    "science sans conscience , n'est que ruine de l'ame"
    Je rajoute egalement que ,selon moi, si on veut ameliorer la société , le moyen le plus efficace est de passer par les individus.
    C'est l'individu qui doit changer la société et non l'inverse.

  26. #21
    Nexis

    Re : Pourquoi philosophons nous sur la vie au lieu de la vivre?

    Bonjour Maxou,

    Tout d'abord, pourquoi supposes-tu que nous ne vivons pas la vie lorsque nous philosophons?
    Qui suis-je? J'étais.

  27. #22
    quanta62

    Re : Pourquoi philosophons nous sur la vie au lieu de la vivre?

    Simplisme+ démagogie =


    [QUOTE=halman]

    Il y a ceux qui parlent, et il y a ceux qui font, et ce ne sont jamais les memes.

    Ceux qui parlent ne font pas, et quand ils s'apperçoivent un jour qu'ils ont passé leur vie à parler sans rien faire, c'et trop tard.

    Et celui qui fait, forcement aquiers considérablement plus d'expérience que celui qui parle, donc il a largement de quoi philosopher et parler, une fois que son corps trop vieux ne peux plus faire.

    C'est aussi simple que ça.

    Il a ceux qui disent il faudrait que, j'aimerais que, je pense que, mais si on, oui mais alors, et pourquoi pas si, il me semble que ; la plupart du temps, n'ayant pas l'expérience de ce dont ils parlent, ne font que dire des anneries telles qu'on se demande si c'est une blague belge.

    [QUOTE]

    = vieux préjugé sur les philosophes !

  28. #23
    remureur

    Re : Pourquoi philosophons nous sur la vie au lieu de la vivre?

    Pourquoi toujours dissocier pensée et action? je crois que c'est l'un des problèmes majeurs de nos sociétés, particulièrement en France où l'on parle bcp et où l'on fait peu (désolé pour la généralisation).
    La réflexion doit avoir pour finalité l'action sans quoi l'on risque de se détacher de la réalité, de raisonner abstraitement. Et, réciproquement, l'action doit être mûrement réfléchie afin d'échapper aux multiples obstacles qui ne manquent jms de surgir.
    Bref, "En tout, point d'excès" : trop philosopher n'est pas forcément bon, mais se jeter à corps perdu ds un quelconque projet, sans réfléchir au préalable, n'est pas un meilleure solution.
    Quant à la question de départ « pourquoi philosophons nous sur la vie au lieu de la vivre ? », elle me semble dénuée de sens ; vivre sans penser, sans se poser de questions, c’est être à demi-animal : « je pense donc je suis » disait Descartes. Philosopher, raisonner, réfléchir, penser, c’est prendre conscience de notre existence, c’est pouvoir se dire : « je vis ». Nous vivons en ayant différents degrés de conscience de notre vie, nous sommes même fréquemment dans cet état de « demi-animal », mais j’ai l’impression que les moments les plus intenses en émotion, en sensation, en vie justement, sont ces moments où nous avons une conscience particulièrement élevée de ce que nous sommes en train de vivre. En résumé, vivre et philosopher, vivre et penser c’est la même chose : plus penser, c’est « plus » vivre.
    Tout cela évidemment est un avis personnel, mais je crois en être convaincu.
    P.S. : pour celui qui disait qu’aucun philosophe n’avait fait des découvertes scientifiques fondamentales, qu’il sache que Platon (qu’il cite allégrement), que Newton (qu’il évoque tout aussi allégrement), que Pascal, que Descartes, que la plupart des « savants » antiques, mais aussi de la Renaissance et même du 19e et 20e siècles, étaient autant philosophes que scientifiques ; que Voltaire et Diderot (pour citer deux des grands philosophes français ) étaient passionnés de sciences ; que la science résout plus les pb d’ordre rationnel que spirituel ; que les scientifiques écrivent aussi des gros livres ; enfin qu’il vaut mieux s’informer et réfléchir avant de jeter des paroles en l’air (on revient au problème posé en début de message !)

  29. #24
    Auguste

    Re : Pourquoi philosophons nous sur la vie au lieu de la vivre?

    Un matin avant que le soleil se lève, il ya bien longtemps, un homme préhistorique qui avait mal dormi, sortit de sa grotte et s'étira en arrière. Son regard fut attiré par les étoiles et il les contempla un long moment. Il venait de fonder la Philosophie. Nous n'avons malheureusement pas conservé son nom.

  30. Publicité
  31. #25
    célène

    Re : Pourquoi philosophons nous sur la vie au lieu de la vivre?

    Bonsoir

    L’étymologie du mot philosophe est « j’aime la sagesse ».
    L’être humain acquiert tout au long de sa vie des connaissances et des expériences qui l’amène à devenir plus sage (dans la plupart des cas). Nous vivons tous donc philosophons tous tel le Mr Jourdain. Il n’y a donc que ceux qui vivent qui philosophent

Discussions similaires

  1. Allons-nous bientôt vivre entourés de robots ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 11
    Dernier message: 24/07/2008, 03h46
  2. Pourquoi sommes nous "si mal protègés contre la souffrance lorsque nous aimons"?
    Par a mi me duele el corazon dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 2
    Dernier message: 18/01/2007, 21h15
  3. La vie sur Mars à cause de nous
    Par stephnouch dans le forum À la conquête de Mars
    Réponses: 29
    Dernier message: 20/10/2005, 20h46