Affichage des résultats du sondage: La philosophie...

Votants
35. Vous ne pouvez pas participer à ce sondage.
  • tournera en rond

    7 20,00%
  • connaîtra un progrès linéaire infini

    8 22,86%
  • sera abandonnée pour une raison X

    2 5,71%
  • arrivera à un état jugé "fini" à tort ou à raison

    2 5,71%
  • changera de formes, de méthodes, d objets...

    16 45,71%
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 41

avenir de la philosophie?



  1. #1
    Neutrino

    Bonjour

    Je viens de me rendre compte cette après-midi, le soleil m'ayant tapé sur la tête, que je ne comprend absolument pas où nous amène la philosophie. Je dis bien "amène", car la question que je me pose est "quelle est la destination de la philosophie?".
    En sciences la question est simple : à un état de connaissances où nous pourrons expliquer énormément de phénomènes et de mécanismes.
    Mais en philosophie? Une "doctrine terminale" me semble être une belle contradiction... Sommes nous condamner à voir des échanges éternels de points de vue tout aussi rationnels les uns que les autres?

    J'ai peur de penser que la philosophie sera dans quelques siècles une discipline d'érudition où chaque élève pourra à chaque fois dire beaucoup plus et beaucoup mieux sur tout que les philosophes que nous tenons pour des maîtres à penser, parce qu'il aura sous les yeux des millions de livres sur un sujet écrits par des philosophes même pas encore nés. (-> arrive à un état jugé "fini").

    J'espère que vous me ferez part de votre vision de l'avenir de la philosophie!

    -----
    Neutrino

  2. Publicité
  3. 📣 Nouveau projet éditorial de Futura
    🔥🧠 Le Mag Futura est lancé, découvrez notre 1er magazine papier

    Une belle revue de plus de 200 pages et 4 dossiers scientifiques pour tout comprendre à la science qui fera le futur. Nous avons besoin de vous 🙏 pour nous aider à le lancer...

    👉 Je découvre le projet

    Quatre questions à explorer en 2022 :
    → Quels mystères nous cache encore la Lune 🌙 ?
    → Pourra-t-on bientôt tout guérir grâce aux gènes 👩‍⚕️?
    → Comment nourrir le monde sans le détruire 🌍 ?
    → L’intelligence artificielle peut-elle devenir vraiment intelligente 🤖 ?
  4. #2
    ronronladouceur

    Citation Envoyé par Neutrino
    Bonjour quelle est la destination de la philosophie?".
    Salut Neutrino,

    Sous-question : Qu'en attends-tu toi-même? Comme si je comprenais dans ton message une certaine déception...

    Une "doctrine terminale" me semble être une belle contradiction...
    Comme en science d'ailleurs...

    Sommes nous condamner à voir des échanges éternels de points de vue tout aussi rationnels les uns que les autres?
    Faudrait-il alors explorer l'au-delà de la raison, un nouveau champ de possibles? La preuve qu'on a tourné en rond et que l'horizon philosophique est bouché dans une certaine mesure n'est-il pas un indice? Pourquoi se plaindre quand on se veut rationnel quasi absolument? N'y at-t-il pas autre chose, au-delà?

    Claude


    J'ai peur de penser que la philosophie sera dans quelques siècles une discipline d'érudition où chaque élève pourra à chaque fois dire beaucoup plus et beaucoup mieux sur tout que les philosophes que nous tenons pour des maîtres à penser, parce qu'il aura sous les yeux des millions de livres sur un sujet écrits par des philosophes même pas encore nés. (-> arrive à un état jugé "fini").

    J'espère que vous me ferez part de votre vision de l'avenir de la philosophie![/quote]

  5. #3
    Neutrino

    Il est clair que j'ai ressenti quelque chose aujourd'hui mais ce n'était pas de la déception... plutôt de l'angoisse d'un moment. Je me suis rendu compte que je ne savais justement pas quoi attendre de la philosophie mais que je m'étais contenté jusqu'à présent de penser pour penser sans but, sans finalité...

    J'aurais du mettre le "rationnels" entre guillemets, ce que je voulais dire c'est que ces positions seraient toutes de même valeur philosophique, qu'on ne pourrait pas en rejetter une par l'autre.
    Neutrino

  6. #4
    ronronladouceur

    Citation Envoyé par Neutrino
    J'aurais du mettre le "rationnels" entre guillemets, ce que je voulais dire c'est que ces positions seraient toutes de même valeur philosophique, qu'on ne pourrait pas en rejetter une par l'autre.
    J'avais le goût d'écrire que la raison est à l'utile ce que l'intuition est à l'inutile, quoique je ne trouvais pas ce mot adéquat. Je pencherais plutôt maintenant pour la gratuité, au sens fleuri du terme. «Avoir ou être» précède «être ou ne pas être». Mais ce doit être du pareil au même, j'en conviens...

    Je verrais bien une philosophie joueuse et joyeuse, au sens où Rajneesh l'entend quand il affirme que la jovialité est peut-être la seule attitude juste. Mais un des problèmes auxquels est confronté un certain type de philosophie, c'est justement sa propension à traiter le côté sombre de la vie : la nausée, l'angoisse, le non-sens... Tout un courant d'où on n'est peut-être pas encore sortis. Et puis la philosophie de l'être qui n'a pas non plus débouché sur une atualisation...

    Imagine une philosophie joyeuse, ça ne paraîtrait pas sérieux. Une philosophie qui permettrait de faire un grand ménage, de la lumière sur ce qui nous bloque l'horizon, une philosophie qui nous permettrait de comprendre que la liberté véritable n'a rien à voir avec les questions de choix... Mais le monde le veut-il? Il y a pourtant tant de livres qui en parlent. Mais cela demande un travail, un engagement, un désir fondamental d'y voir clair, une mise en route. Car ne dit-on pas encore une fois que lorsque le disciple est prêt, le maître apparaît?

    Claude

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #5
    Yoyo

    Bonsoir,

    une philosophie qui nous permettrait de comprendre que la liberté véritable n'a rien à voir avec les questions de choix...
    tu pourrais preciser ce que tu veux dire par la, car j'ai du mal a saisir ce que pourrait etre la veritable liberte autrement qu'avec le choix?

    Merci
    Yoyo

  9. #6
    ronronladouceur

    Citation Envoyé par Yoyo
    Bonsoir,

    une philosophie qui nous permettrait de comprendre que la liberté véritable n'a rien à voir avec les questions de choix...
    tu pourrais preciser ce que tu veux dire par la, car j'ai du mal a saisir ce que pourrait etre la veritable liberte autrement qu'avec le choix?

    Merci
    Yoyo
    La liberté du fondement, l'être fondamentalement libre que nous sommes, sans les surimposés, tabous, obligations imaginaires, conditionnements, restrictions religieuses et autres idées suggérées par les mots «au nom de Dieu et d'Allah, pour aller au ciel et non en enfer», etc.

    L'état d'être libre, sans culpabilité aucune, libre enfin libre, le visage dans le vent et la pluie, les yeux fermés, souriant et goûtant au simple plaisir d'être. Si heureux que les armes de combat sont tombées d'elles-mêmes comme feuilles d'automne, comme quand on aime et que la terre et le ciel en profitent aussi...

    Je sais, je suis un bel idéaliste rêveur...

    Claude tout de même...

  10. Publicité
  11. #7
    Yoyo

    Bonsoir,

    c'est bien d'etre idealiste reveur, a condition de savoir garder les pieds sur terre

    En tout cas merci pour ta reponse, je comprends mieux maintenant ce que tu voulais dire

    Yoyo

  12. #8
    ronronladouceur

    Citation Envoyé par Yoyo
    Bonsoir,
    c'est bien d'etre idealiste reveur, a condition de savoir garder les pieds sur terre ;
    Je n'ai pas vraiment besoin de m'en préoccuper puisque le quotidien s'en occupe très bien. Et l'oiseau de Minerve s'envole au crépuscule...

    Je me disais aussi que le rêve est comme un moteur qui nous mène vers le mieux... Je me rappelle ici les mots du physicien Nicolescu : «La seule approche réaliste aujourd'hui est l'utopie.»

    Claude, toujours lui-même...

  13. #9
    coco

    Citation Envoyé par ronronladouceur
    La liberté du fondement, l'être fondamentalement libre que nous sommes, sans les surimposés, tabous, obligations imaginaires, conditionnements, restrictions religieuses et autres idées suggérées par les mots «au nom de Dieu et d'Allah, pour aller au ciel et non en enfer», etc.
    Sommes-nous vraiment libres??? mais cela est un autre problème! dans un autre fil peut-être....

  14. #10
    alfred

    Salut a vous,
    Je pense que réflechir a l'avenir de la philosophie est une "erreur", c'est un peu comme réflechir à l'avenir du marteau.

  15. #11
    ronronladouceur

    Citation Envoyé par alfred
    Salut a vous,
    Je pense que réflechir a l'avenir de la philosophie est une "erreur", c'est un peu comme réflechir à l'avenir du marteau.
    Salut Alfred,

    Je suis ouvert aux nouvelles idées... Que veux-tu dire au juste?

  16. #12
    coco

    Citation Envoyé par ronronladouceur
    L'état d'être libre, sans culpabilité aucune, libre enfin libre, le visage dans le vent et la pluie, les yeux fermés, souriant et goûtant au simple plaisir d'être. Si heureux que les armes de combat sont tombées d'elles-mêmes comme feuilles d'automne, comme quand on aime et que la terre et le ciel en profitent aussi...
    La philosophie peut nous amener à cela... enfin, sa propre philosophie... Car en effet la liberté n'est pas une question de choix...pas que ça...

    Mais il faudrait d'abord définir ce qu'est la liberté... Et on fait alors de la philosophie...
    Par exemple est-on libre d'aimer... non, je ne crois pas... Mais cette réponse ne signifie rien, si je n'ai pas défini la liberté...

  17. Publicité
  18. #13
    ronronladouceur

    Citation Envoyé par coco
    Mais il faudrait d'abord définir ce qu'est la liberté... Et on fait alors de la philosophie...
    Par exemple est-on libre d'aimer... non, je ne crois pas... Mais cette réponse ne signifie rien, si je n'ai pas défini la liberté...
    Salut coco,

    Je lance, comme ça, une idée :

    Aimer, c'est être libre et laisser libre...

    Claude

  19. #14
    coco

    Bonjour,
    Citation Envoyé par ronronladouceur
    Aimer, c'est être libre et laisser libre...
    Pour moi seule la deuxième partie de la phrase est admissible...
    On ne raisonne pas pour aimer je veux dire il n'y a pas de choix, donc pas de liberté de choix..., cela vous tombe dessus, ou les faits vous y amènent... nous sommes pris en charge par ... nous...
    Par contre laisser libre, c'est à dire ne pas essayer de changer l'autre... oui, sinon, ce n'est plus de l'amour... je le pense aussi...
    mais ma réponse s'est appuyée sur une certaine définition de la liberté... non???

  20. #15
    alfred

    Citation Envoyé par ronronladouceur
    [quote:9e66caf6ee="alfred"]Salut a vous,
    Je pense que réflechir a l'avenir de la philosophie est une "erreur", c'est un peu comme réflechir à l'avenir du marteau.
    Salut Alfred,

    Je suis ouvert aux nouvelles idées... Que veux-tu dire au juste?[/quote:9e66caf6ee]

    Ne perçois tu pas la philosophie comme un outil ?

  21. #16
    ronronladouceur

    Citation Envoyé par coco
    Bonjour,
    [quote:cbcb26d71e="ronronladouc eur"]Aimer, c'est être libre et laisser libre...
    Pour moi seule la deuxième partie de la phrase est admissible...
    On ne raisonne pas pour aimer je veux dire il n'y a pas de choix, donc pas de liberté de choix..., cela vous tombe dessus, ou les faits vous y amènent... nous sommes pris en charge par ... nous...
    Par contre laisser libre, c'est à dire ne pas essayer de changer l'autre... oui, sinon, ce n'est plus de l'amour... je le pense aussi...
    mais ma réponse s'est appuyée sur une certaine définition de la liberté... non???[/quote:cbcb26d71e]

    Salut coco,

    Je me rends compte encore une fois que c'est mon petit côté idéaliste qui a été éveillé par ta réponse... En ce sens, je dirais qu'une fois enlevés de l'amour les besoins, les attentes, les inégalités, la jalousie et peut-être aussi la peur, ne reste de l'amour que le meilleur, à l'image du soleil qui brille car telle est sa nature. Donc le coeur, délié, dégagé, plein soleil, rayonnant, non lié à quelque condition que ce soit... Mais ça, c'est encore une idée du bel idéaliste rêveur que je suis et donc une vision-version de moi non encore advenue.

    Que les vents nous soient favorables sous le regard doux et bienveillant d'une muse étoile,

    Claude

  22. #17
    ronronladouceur

    Citation Envoyé par alfred
    [quote:7cc0e316fd="ronronladouc eur"][quote:7cc0e316fd="alfred"]Salut a vous,
    Je pense que réflechir a l'avenir de la philosophie est une "erreur", c'est un peu comme réflechir à l'avenir du marteau.
    Salut Alfred,

    Je suis ouvert aux nouvelles idées... Que veux-tu dire au juste?[/quote:7cc0e316fd]

    Ne perçois tu pas la philosophie comme un outil ?[/quote:7cc0e316fd]
    Salut Alfred,

    Ce n'est pas ce que j'avais cru lire dans ton message... D'ailleurs après avoir posté ma réponse, je me suis dit que c'était là bien vite enfoncer le clou, et puis j'y ai regardé de plus près. Je trouve en fait l'analogie assez intéressante. À quoi sert en effet un marteau? Construire certes, mais aussi démolir et, mieux peut-être encore, réparer, faire des ajustements, etc. Ça m'a fait réfléchir... Donc une philosophie effective, qui aide à mieux vivre, à mieux nous entendre, qui réfléchit ce qui ne fonctionne plus compte tenu de l'éveil actuel de la conscience planétaire, qui invite à une vision commune où n'attend plus que l'aube de l'humanité...

    Encore le bel utopiste qui rêve en somme à l'an UN de l'humanité...

    À la planète tout entière, mes voeux fraternoëls,

    Claude

  23. #18
    alfred

    Citation Envoyé par ronronladouceur
    Construire certes, mais aussi démolir et, mieux peut-être encore, réparer, faire des ajustements, etc. Ça m'a fait réfléchir... Donc une philosophie effective, qui aide à mieux vivre, à mieux nous entendre, qui réfléchit ce qui ne fonctionne plus compte tenu de l'éveil actuel de la conscience planétaire, qui invite à une vision commune où n'attend plus que l'aube de l'humanité...

    Encore le bel utopiste qui rêve en somme à l'an UN de l'humanité...

    À la planète tout entière, mes voeux fraternoëls,

    Claude
    Je suis d'accord avec toi sur la métaphore de l'outil mais,je ne voulais pas allez aussi loin...le philosophe est peut etre utopiste, la philosophie n'a pas de conscience.Elle est un outil, qui façonne pour atteindre une vérité qui peut déplaire même à celui qui a décidé de l'utiliser.
    En bref on peut se poser des questions sur l'avenir de l'humain utilisant la philosophie, mais se poser des questions sur l'outil reste pour moi une "erreur".
    a bientot
    alfred

  24. Publicité
  25. #19
    ronronladouceur

    Citation Envoyé par alfred
    ... la philosophie n'a pas de conscience.Elle est un outil, qui façonne pour atteindre une vérité qui peut déplaire même à celui qui a décidé de l'utiliser.
    En bref on peut se poser des questions sur l'avenir de l'humain utilisant la philosophie, mais se poser des questions sur l'outil reste pour moi une "erreur".
    alfred
    Salut Alfred,

    La philosophie [...] est un outil...

    De quelle philosophie parle-t-on? Le sujet est très vaste...

    La philosophie comme outil-sonde du réel, d'accord, mais de quelle philosophie parle-t-on, de quel système, de quel philosophe (quelle marque de marteau)? La philosophie actuelle revêt-elle la qualité requise pour atteindre l'objectif que tu décris bien? Où en est la philosophie, où en sont les philosophes? La philosophie se meurt-elle de ne pas avoir «livré la marchandise»? Peut-être avions-nous mis en elle beaucoup d'espoir, mais qu'en est-il? Que deviendra la philosophie? Un mouvement historique? En d'autres mots, est-elle en train de passer à l'histoire à l'image des religions qui se meurent faute de se renouveler? Y a-t-il un présent pour elle, un avenir? Elle-même peut-elle se renouveller? Et dans quelle direction?

    Mais J'ai l'impression que tu parles ici de la pensée en général, de la lumière de l'intelligence... La qualité de lumière serait donc un élément-clé. Comment encore faire en sorte que cette lumière soit à ce point pure qu'elle ne nous mente pas sur la direction prise?

    Cordialement,

    Claude

  26. #20
    coco

    Citation Envoyé par ronronladouceur
    Comment encore faire en sorte que cette lumière soit à ce point pure qu'elle ne nous mente pas sur la direction prise?
    C'est quoi une lumière "pure" ???
    La "lumière" de l'intelligence éclaire-t-elle dans une seule direction ???
    Y a-t-il une direction préférentielle ???
    ....

  27. #21
    ronronladouceur

    C'est quoi une lumière "pure" ???
    Salut coco,

    Une clarté de propos si clairs que cela sonne juste à ton coeur...

    La "lumière" de l'intelligence éclaire-t-elle dans une seule direction ???
    Qu'en penses-tu?

    Y a-t-il une direction préférentielle ???
    Peut-être as-tu des préférences quant à certains philosophes ou types de pensées : matérialisme, ontologie, spiritualisme, etc.

    Cordialement,

    Claude

  28. #22
    coco

    Bonjour, (sans jeu de mots... )
    Citation Envoyé par ronronladouceur
    Une clarté de propos si clairs que cela sonne juste à ton coeur...
    Ah...

    Peut-être as-tu des préférences quant à certains philosophes ou types de pensées : matérialisme, ontologie, spiritualisme, etc.
    La lumière de l'intelligence devrait éclairer dans toutes les directions, pour reprendre cette métaphore... je dirais même que j'ai tendance à me méfier de mes préférences... je suis persuadée que dans tous les types de pensées il y a quelque chose d'utile pour comprendre les autres... mais je sais nous sommes très limités... et nous nous en rendons à peine compte...
    Oui donc à la lumière... absolue!

  29. #23
    alfred

    Citation Envoyé par ronronladouceur
    C'est quoi une lumière "pure" ???

    Salut coco,

    Une clarté de propos si clairs que cela sonne juste à ton coeur...
    Je suis désolé de dire cela mais ce que tu viens de dire me semble trés dangeureux et me fait peur!
    A moins que je n'ai mal compris tes propos...
    Quand tu parle de "juste a ton coeur" veut tu parler de sentiments, d'affects?
    La philosophie ne peut et ne doit laisser de place au sentiments et aux affects! Nous ne parlons pas ici de poésie...
    Beaucoup d'hommes ont masacrés d'autres hommes pour des principes pseudo philosophiques ayant un son de cloche semblable a la leur, car cela leur paraissait si clairs que cela sonnait juste à leur coeur!
    Notre coeur nous guide plus facilement vers ce qui nous touche et nous donne du plaisir.
    Sincerement
    Alfred

  30. #24
    ronronladouceur

    Citation Envoyé par alfred
    [quote:0baecd5596="ronronladouc eur"]C'est quoi une lumière "pure" ???

    Salut coco,

    Une clarté de propos si clairs que cela sonne juste à ton coeur...
    Je suis désolé de dire cela mais ce que tu viens de dire me semble trés dangeureux et me fait peur!
    A moins que je n'ai mal compris tes propos...
    Quand tu parle de "juste a ton coeur" veut tu parler de sentiments, d'affects?
    La philosophie ne peut et ne doit laisser de place au sentiments et aux affects! Nous ne parlons pas ici de poésie...
    Beaucoup d'hommes ont masacrés d'autres hommes pour des principes pseudo philosophiques ayant un son de cloche semblable a la leur, car cela leur paraissait si clairs que cela sonnait juste à leur coeur!
    Notre coeur nous guide plus facilement vers ce qui nous touche et nous donne du plaisir.
    Sincerement
    Alfred[/quote:0baecd5596]
    Salut Alfred,

    Évidemment ma réponse s'adressait à notre ami coco, dans le contexte de notre échange, et donc à tout l'être de la personne, c'est-à-dire à ce qu'elle est profondément.

    Mais il y a beaucoup de vrai dans ce que tu écris par rapport à tes craintes sont fondées. Il faut donc voir ce que recouvre ou laisse découvrir ce beau «Coeur», avec un grand «C». D'ailleurs tu l'écris toi-même : «Notre coeur nous guide plus facilement vers ce qui nous touche et nous donne du plaisir». Pour moi, voilà une affirmation philosophique. En ce sens l'hédonisme mène à l'eudémonisme (de la joie donc vers le bonheur). Et puis, quelqu'un d'heureux a-t-il véritablement le goût de partir en guerre?

    Une philosophie du bonheur, est-ce pensable? Peut-être est-ce là le futur de la philosophie qui nous offrira des outils pour retrouver notre état d'être primordial...

    Je crois aussi que la philosophie ne peut faire l'économie de la psychologie, de la poésie, de la science, de la spiritualité et même du mysticisme au sens où «un au-delà de la pensée est impensable». En un mot, la réalité, ouverte à l'infini...

    Cordialement,

    Claude

  31. Publicité
  32. #25
    coco

    Citation Envoyé par alfred
    Beaucoup d'hommes ont masacrés d'autres hommes pour des principes pseudo philosophiques ayant un son de cloche semblable a la leur, car cela leur paraissait si clairs que cela sonnait juste à leur coeur!
    Ce n'étaient pas des propos philosophiques, mais idéologiques!!!! Si la philosophie n'a pas de coeur, elle n'a pas non plus de haine!!!
    Citation Envoyé par ronronladouceur
    Une philosophie du bonheur, est-ce pensable? Peut-être est-ce là le futur de la philosophie qui nous offrira des outils pour retrouver notre état d'être primordial...
    Tout le monde essaie de trouver le bonheur... et je crois aussi que ça peut passer par la philosophie...

  33. #26
    alfred

    Ce n'étaient pas des propos philosophiques, mais idéologiques!!!! Si la philosophie n'a pas de coeur, elle n'a pas non plus de haine!!!

    Bonjour à tous,

    Coco, si tu relis bien mon précedent message, je ne parle pas de philosophie, mais de pseudo philosophie.
    Et voila justement ce que la philosophie veut éviter.Favoriser une idée au détriment de la vérité. La philosophie est un instrument de vérité avant d'étre un recours pour arriver à la notion du bonheur ou du malheur(différente selon chaque individu).

    Voici une citation intéressante sur le rapport entre l' idéologie et la philosophie.

    L'idéologie est à la philosophie dans un rapport comparable à celui de la vulgarisation à la science. Souvent celle-ci, vue à travers celle-là, est méconnaissable : mais la vulgarisation n'en doit pas moins le jour à la science.
    J. MONNEROT

    Oui la philosophie n'a ni coeur ni haine, mais l'humain et le philosophe ne font souvent pas bon ménage.

    Je suis d'accord avec toi Neutrino. Oui nous pouvons utiliser la poésie en philosophie, mais avec extremement de prudence.La poésie ne doit servir que pour illustrer un propos, tout au plus faire une métaphore pour illustrer une conclusion.Mais il faut se méfier de ne pas utiliser une métaphore pour essayer de progresser dans une réflexion philosophique.
    Par exemple on peut voir la philosophie comme une lumière ou un marteau...Mais il ne faut en aucun cas essayer d'attribuer les propriétés physiques de la lumière (ou du marteau) à la philosophie et continuer sa réflexion, sous peine de faire des graves erreurs et manquer de précision.
    a bientot
    alfred

  34. #27
    coco

    Citation Envoyé par alfred
    Coco, si tu relis bien mon précedent message, je ne parle pas de philosophie, mais de pseudo philosophie.
    Oui la philosophie n'a ni coeur ni haine, mais l'humain et le philosophe ne font souvent pas bon ménage.
    OK! ops:

  35. #28
    Fulcanelli

    Citation Envoyé par Neutrino

    Mais en philosophie? Une "doctrine terminale" me semble être une belle contradiction... Sommes nous condamner à voir des échanges éternels de points de vue tout aussi rationnels les uns que les autres?

    J'ai peur de penser que la philosophie sera dans quelques siècles une discipline d'érudition où chaque élève pourra à chaque fois dire beaucoup plus et beaucoup mieux sur tout que les philosophes que nous tenons pour des maîtres à penser, parce qu'il aura sous les yeux des millions de livres sur un sujet écrits par des philosophes même pas encore nés. (-> arrive à un état jugé "fini").

    J'espère que vous me ferez part de votre vision de l'avenir de la philosophie!
    Pourquoi une doctrine définitive sur le réel devrait constituer une contradiction ? Cette question d'ailleurs relève de la philosophie qui est le système des savoirs le plus élaboré mais encore faut-il le savoir. Cela dit, la doctrine finale est encore loin devant nous, qui ne pensons pas encore (au sens d'Heidegger).

    Pourquoi imaginer la philo dans plusieurs siècles ? Est-ce une déformation scientifique ? Il serait plus raisonnable de débattre des vingt prochaines années.

    Sinon, pour répondre à ta question, je pense que la philosophie, si elle est faite par un individu qui possède en plus de son aptitude à penser et de ses connaissance des textes classiques, un bagage scientifique conséquent, sera un phare pour la science, aux avant-postes, bref, un Art savant, capable d'élucider les fondements, les pourquoi, expliquant le réel en le comprenant, bref, de la métaphysique de belle facture.
    La science est parvenue à sa fin, elle ne peut plus avancer sans la métaphysique.


  36. #29
    Neutrino

    La science est parvenue à sa fin[...]
    C'est le fin mot du message auquel je me permet de répondre. Je ne vois pas en quoi la science a atteint sa fin. Avait-elle un fin, au sens d'un but, un objectif, une utilité? je ne pense pas. Comment parler de science finie alors que 90% de la matière de l'univers et presque la même proportion de son histoire nous échappent? et à une échelle plus proche, même nos zoologie et botanique sont incomplètes, même pour la faune et la flore terrestre!
    Alors la science n'est ni bloquée ni finie. Elle suit son cours.

    Cordialement
    Neutrino

  37. #30
    Fulcanelli

    Mais la science n'aura plus de possibilités sauf à se métamorphoser. Qui dit que l'Univers, même s'il évolue, à un début et une fin, qui peut être certain du Big Bang, qui pourrait être une fable, voire même un mythe rationnel. Qui dit que la matière noire n'est pas une fiction ou du moins un résidu sans intérêt pour la connaissance scientifique, sauf à être conçue comme résidu, un peu comme le rayonnement fossile, graal qui justifia en son temps les investissement de Hubble mais qui n'a apporté rien de déterminant et les scientifiques de s'extasier et les inbéciles médiatiques de répercuter la prosternation des savants devant la technologie, tournés vers le ciel comme d'autres le sont vers la Mecque !

    En quoi l'archivage des espèces serait un progrès scientifique. Admettont qu'on, découvre une énième espèces, ça mène à quoi. Moi, parfois, je vois de nouveaux gens dans ma résidence, je ne vois pas où est le progrès, même si j'apprécie parler avec eux comme un scientifique peut causer à une libellule, enfin pas tout à fait, disons qu'il observe les arabesques de son vol.

    Donc je n'ai pas dit que la science était finie mais achevée dans son essence, elle n'a plus rien à dire, elle est dans une région de l'étant déjà ouverte et sans l'appui des métaphysiciens, elle ne fera que du sur place, notamment en France, pays sinistré en cette matière, épistémologique et métaphysique mais on se demande pourquoi ?

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. avenir de la planète
    Par thebiboun34 dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 11
    Dernier message: 18/06/2005, 18h24
  2. philosophie
    Par wallen dans le forum [ARCHIVE] Philosophie
    Réponses: 2
    Dernier message: 10/01/2005, 15h37
  3. Avenir marsien
    Par L'euclidien dans le forum À la conquête de Mars
    Réponses: 4
    Dernier message: 04/09/2004, 13h42
  4. avenir ?
    Par essegas dans le forum Archives
    Réponses: 2
    Dernier message: 18/06/2004, 12h01