Affichage des résultats 1 à 22 sur 22

Que pensez-vous de cette phrase ? "On es adulte le jour



  1. #1
    baticho

    "On es adulte le jour où on pardonne à ses parents..."

    Que pensez-vous de cette phrase ?
    Je l'ai inventée pour alimenter un futur site web qui permettra aux ados de mieux comuniquer avec leurs parents...

    -----
    Signature effacée par la modération.

  2. Publicité
  3. #2
    Cécile

    Salut,

    Quand on est enfant, on prend ses parents pour des dieux.
    Quand on est ado, on leur en veut de ne pas être des dieux (plus exactement, on leur en vaut pour tous leurs défauts).
    On est adultes quand on comprend que les parents ne sont pas parfaits et que c'est normal, et qu'on les accepte tels qu'ils sont.
    Ca ne doit pas toujours être facile.

  4. #3
    trisk

    Salut, en terme philosophique j'aime bien cette phrase, reflet de l'accomplissement de l'adolescence et le passage à l'age adulte en considérant ces propres parents comme des être humains ayant droit à l'erreur... Suposer dire aussi que l'on se prépare à accepter ces propres erreurs en devenant adulte à notre tour.
    Cependant cette phrase est connu... : un exemple:
    "LE POINT : Vos personnages donnent l'impression d'avoir du mal à s'émanciper, à grandir. On dit parfois qu'on devient adulte le jour où l'on « pardonne » à ses parents. Leur avez-vous pardonné ?" tu trouvera à l'adresse: http://www.lepoint.fr/litterature/do...tml?did=110197

    Pour ma part, j'aime bien celle-ci du meme genre: "On commence à se dire que notre père avait peut-être raison, le jour ou notre propre fils commence à nous donner tord...."

    C'est sympa à utiliser comme phrase, cependant ne dit pas qu'elle est de toi, même si tu l'a réinventée, vois si un philosophe connu ne l'a pas écrit auparavant sinon tu aura des retour méchants de gens mal intentionné, enfin, ce n'est que mon avis.

    Bonne continuation !

  5. #4
    shokin
    Modérateur
    belle phrase pour les parents et futurs parents !

    c'est une des étapes pour devenir adulte. On en franchit un certain nombre les unes après les autres, pour dire qu'on ne devient pas adulte du jour au lendemain (par exemple, je suis encore attaché à rester un peu ado).

    cela dit, on ne pardonne pas qu'à ses parents, même s'ils ont une valeur exclusive.
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.

  6. #5
    kinette

    Bonjour,
    Je ne sais si tout est pardonnable.
    Je suis d'accord avec Cécile pour dire que c'est "le jour où on les accepte comme ils sont", mais ça ne veut pas dire nécessairement pardonner.
    (dans certains cas: alcoolisme, violence, etc... je ne pense pas que le pardon soit une chose saine...).

    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    baticho

    En effet, cette phrase était déja sortie de la plume d'un philosophe... je m'en doutais un peu !

    Il est vrai que tout n'es pas pardonable... quelques rares exceptions ne sont pas saines à pardonner en effet... quoi que... ! ça se discute...

    J'aime bien ta phrase trisk...
    Signature effacée par la modération.

  9. Publicité
  10. #7
    trisk

    merci baticho, je l'ai lu sur un papier emrobant les chocolats de noel. Ca fait de suite moins serieux.. lol


  11. #8
    Cécile

    Salut Kinette,

    (dans certains cas: alcoolisme, violence, etc... je ne pense pas que le pardon soit une chose saine...).
    Pardon ne veut pas dire acceptation de ce qu'ils ont fait. Ni même comprendre pourquoi ils l'ont fait. Ca veut dire aller au delà de ces actes, accepter de ne plus baser la relation sur la rancune. Mais je ne suis pas sûre que je pourrais pardonner si ça m'était arrivé.

    PS : ça y est, tu l'a rendu ?

  12. #9
    kinette

    Pardon ne veut pas dire acceptation de ce qu'ils ont fait. Ni même comprendre pourquoi ils l'ont fait. Ca veut dire aller au delà de ces actes, accepter de ne plus baser la relation sur la rancune. Mais je ne suis pas sûre que je pourrais pardonner si ça m'était arrivé.
    Bon je pense qu'il y a surtout un problème de vocabulaire... je ne suis pas sûre qu'on donne exactement la même signification au mot "pardon".
    Je suis d'accord que la rancune est quelque chose de négatif et qui agit contre soi-même, donc qui peut aller contre un comportement "adulte".
    Arriver à s'en débarrasser peut donc être un passage vers la maturité. Mais ça ne signifie pas nécessairement avoir par la même occasion des rapports meilleurs avec ses parents. Ca peut aussi dans certains cas vouloir dire s'en éloigner. Je pense que dans tous les cas, c'est surtout le recul, la prise de distance par rapport aux parents, et aux rapports qu'on a eus enfant avec eux qui compte. Cette distance peut permettre des rapports plus sains, plus proches, ou au contraire éloigner vraiment.

    K.
    PS: oui je l'ai rendu! (sans relecture par mon chef mais les autres membres de mon équipe ont été adorable et m'ont aidée, même pour le reliage de dernière minute...)
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  13. #10
    quetzal

    pour moi, une vie consiste a tenter de reparer les humaines erreurs né des choix plus ou moins volontaire que nos parents on eut pour nous...

    leurs pardonner, oui, une fois que l'on a réussit a récuperer sa propre vie au-dela des choix qu'ils ont fait pour nous...

    mais, je me demande vraiment si le pardon intervient vraiment dans ce cas de figure... le pardon ne peux intervenir que lorsqu'il y a eut réelle intention de nuire.. or pour la plupard des parents, cette intention n'existe pas, ils font ce qu'il peuvent...

    certains dise a propos de l'education:" parents, que vous fassiez noir ou que vous fassiez blanc, de toute façon se seras toujours mal, car l'adolescent vous reprocheras toujours le choix que vous avez fait pour lui alors que lui-même n'étais pas en mesure de faire ce choix en conscience"

    est-il pensable de pardonner à quelqu'un d'avoir fait de bonne foi de mauvais choix...
    l'on ne peux donner son pardon a quelqu'un que si celui-ci a commis en conscience un choix qu'il savait pertinament mauvais, et que ce choix se révèle etre finalement destructeur et mauvais pour l'enfant/adolescent...

    car pardonner c'est etre plus fort que le mal commis, et plus fort que la conscience de qui ce mal parviens, un peu comme d'etre impassible sous la torture du boureau.. c'est affirmer que le mal commis n'a pas de prise ou n'a plus de prise sur sa propre personalité... c'est enfin nier la volonté de l'autre, son ego, et lui enlever le succès de son entreprise destructrice...

    c'est se sentir colombe en face du crapeau, le pardon est un moyen de s'envoler..

  14. #11
    shokin
    Modérateur
    pardonner, c'est lâcher prise, lâcher ce fardeau qu'est la rancune. Et ce n'est pas qu'une question d'éthique ou de philosophie, mais surtout de bien-être.

    Donc pour votre bien-être de tous les jours, pardonnez !
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.

  15. #12
    Cécile

    Mais ça ne signifie pas nécessairement avoir par la même occasion des rapports meilleurs avec ses parents.
    Je pense que pardonner, c'est avoir des rapport apaisés. Ce qui ne veut pas dire plus fréquents, ou même meilleurs.

  16. Publicité
  17. #13
    kinette

    OK merci pour les explications.

    Donc si j'ai bien compris ces explications, pardonner dans ce sens signifie plus être en paix avec soi-même (laisser les choses dans le passé), qu'accepter passivement ce qui a été fait (bref on peut continuer à penser que les actes sont condamnables, et rester révolté contre les personnes agissant de la même façon).

    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  18. #14
    Cécile

    Donc si j'ai bien compris ces explications, pardonner dans ce sens signifie plus être en paix avec soi-même (laisser les choses dans le passé), qu'accepter passivement ce qui a été fait (bref on peut continuer à penser que les actes sont condamnables, et rester révolté contre les personnes agissant de la même façon).
    Oui, mais ce n'est que ma façon de voir, pas une définition universelle !
    Pardonner, ça me semble être en paix avec soi-même et l'autre, comprendre pourquoi il/elle a fait ça, même si ça ne veut pas dire l'accepter.

  19. #15
    dupo

    ah, excuse moi, mais, je n'aime pas cette phrase.
    je ne vois pas ce qu'on a pardonné à ceux qui nous ont mis au monde.
    c'est plutot à nous ne nous faire pardonné d'avoir été C.. pendant, l'ado.
    enfin, chacun a son histoire de famille...

  20. #16
    coco

    Oui, chacun a son histoire de famille...
    C'est vrai, que, comme le dit Cécile, quand on est des enfants, on prend ses parents pour des Dieux... puis... et enfin on se rend compte que se sont des individus comme nous... avec leurs qualités et leurs faiblesses...

    Et je trouve qu'il n'y a rien à pardonner, sauf cas particuliers comme le dit Kinette... et là chacun fait comme il peut...
    Mais en général, ce qui a été fait, l'a été pour le bien des enfants... et ce n'est pas facile d'élever un enfant... de toute façon vouloir trop bien faire, fait parfois faire des bêtises...
    Je dirais "on est adulte, le jour où on comprend ses parents..."
    Cette phrase aussi est très juste:
    Citation Envoyé par trisk
    : "On commence à se dire que notre père avait peut-être raison, le jour ou notre propre fils commence à nous donner tord...."

  21. #17
    Karibou Blanc

    Salut,

    Et que pensez-vous de celle-là :

    On devient adulte seulement le jour où on comprend que l'on restera toujours un enfant.

  22. #18
    coco

    ça c'est évident... Mais pour savoir que l'on restera toujours un enfant.... il faut devenir adulte!

    Alors, je dirais, humm... on croit devenir adulte... en fait, on reste toujours l'enfant qu'on a été...

  23. Publicité
  24. #19
    dupo

    karibou a trouvé là un bien bon paradoxe !
    excellent.

  25. #20
    Erkenbrands

    Re : Que pensez-vous de cette phrase ? "On es adulte le jour

    Et que faites vous de ceux qui souhaitent rester ados ? N'est-ce pas là une classe à part ? Un classe où l'on recherche sans cesse des solutions, des réponses ... enfin je ne sais pas trop après c'est peut être seulement dans mon cas. Je pense pouvoir pardonner et pourtant je ne me considère pas comme étant un adulte.

    Après il faudrait arriver à définir l'adolescence ... une prise de conscience ? Tout le monde prend-il un jour réellement conscience ?

  26. #21
    kinette

    Re : Que pensez-vous de cette phrase ? "On es adulte le jour

    Il est à noter que la distinction d'une période d'adolescence n'existe pas dans toutes les cultures, et il me semble qu'elle n'est apparue que récemment...
    L'adolescence, création de notre société???

    K.ado
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  27. #22
    Erkenbrands

    Re : Que pensez-vous de cette phrase ? "On es adulte le jour

    Ou peut etre destruction ...

Discussions similaires

  1. [identification] Ce "caillou" est-il un météorite ? Qu'en pensez vous ?
    Par Diederick dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 9
    Dernier message: 08/02/2009, 18h25
  2. Cette phrase contient sept mots ou l'autoréférence.
    Par Dordon dans le forum Epistémologie et Logique (archives)
    Réponses: 38
    Dernier message: 26/02/2006, 23h44
  3. Que pensez vous de cette dualité?
    Par Jutom dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 5
    Dernier message: 12/07/2005, 13h08