Page 2 sur 3 PremièrePremière 2 DernièreDernière
Affichage des résultats 31 à 60 sur 63

Comment réduire les conflits entre groupes humains?



  1. #31
    shokin

    Re : Comment réduire les conflits entre groupes humains?


    ------

    Ouais, une utopie, et non souhaitable, comme on l'a dit précédemment.

    L'imposer n'est pas efficace manière.

    L'unicité d'une langue ? vraiment utopique ! tirons plutôt parti de la diversité ! nous avons toutes et tous notre propre vécu et nos différences qui nous différencient. Tirons parti de la différence !

    Quand je suis avec Paul, nous jouons aux cartes parce que tous deux savons et aimons jouer à la pomme. Quand je suis avec André, nous préférons jouer aux échecs.

    Il en est de même pour les langues. Nous trouvons un compromis avec chaque personne, et ce compromis est différent d'une personne à l'autre, d'une situation à l'autre.

    Shokin

    -----
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.

  2. Publicité
  3. #32
    Rincevent

    Re : Comment réduire les conflits entre groupes humains?

    Citation Envoyé par shokin
    L'imposer n'est pas efficace manière.
    perso je parle pas de l'imposer mais d'aider à son développement....

    L'unicité d'une langue ?
    en ce qui me concerne, je n'ai jamais dit être partisan d'une langue unique, mais je suis partisan de l'aide au développement d'une langue commune...

    Il en est de même pour les langues. Nous trouvons un compromis avec chaque personne, et ce compromis est différent d'une personne à l'autre, d'une situation à l'autre.
    certes, mais faire en sorte que plus de gens aient plus de choses communes (dont des notions dans une langue commune) ne pourrait qu'aider à diminuer les conflits, non?

  4. #33
    shokin

    Re : Comment réduire les conflits entre groupes humains?

    Une langue commune aiderait à la compréhension mutuelle, oui, comme l'anglais par exemple.

    Mais de là à ce qu'elle remplace, tue les autres langues, non merci. Les autres langues doivent aussi être transmises.

    Je ne crois pas qu'une langue commune résoudrait en soi les conflits. Les conflits ne viennent au fond pas du problème des langues, mais de la diversité des opinions, goûts, croyances, intérêts, cultures, etc.

    Comme je l'ai dit précédemment, pour moi, le conflit n'est pas une mauvaise chose. Il est même nécessaire au changement, à l'échange. Il devient mauvais s'il dure sans cesse, sans être résolu. C'est justement cette peur du changement qui provient de la peur du conflit (ou inversément).

    Les langues ne restent pas figées, elles évoluent avec l'usage, tout comme le sens des mots, elles changent, même (surtout ?) les langues communes comme l'anglais.

    Une langue commune aiderait à mieux faire face aux conflits. Mais je pense avant tout que c'est à chacune et à chacun de prendre conscience que le conflit est nécessaire au changement (quelle que soit la nature du conflit).

    Bien sûr, si une partie refuse le conflit, l'autre ne peut pas la forcer.

    Imagine deux empires immobiles, puis le choc soudain de ces deux mondes.

    Tandis que s'ils avaient cohabité continuellement, échangé, le choc ne serait pas aussi fort, si choc il y eût.

    C'est un peu comme quand tu revois un ami que tu n'as plus vu depuis très longtemps.

    Shokin
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.

  5. #34
    Rincevent

    Re : Comment réduire les conflits entre groupes humains?

    Citation Envoyé par shokin
    Mais de là à ce qu'elle remplace, tue les autres langues, non merci. Les autres langues doivent aussi être transmises.
    jamais pensé ou dit le contraire...

    Les conflits ne viennent au fond pas du problème des langues, mais de la diversité des opinions, goûts, croyances, intérêts, cultures, etc.
    l'incompréhension ou le malentendu sont des bons facteurs aussi...

    Comme je l'ai dit précédemment, pour moi, le conflit n'est pas une mauvaise chose. Il est même nécessaire au changement, à l'échange.
    faudrait voir ce que tu appelles "conflit"... et après, ça dépend aussi de tes définitions du bien et du mal... pas mal flou tout ça...

    Les langues ne restent pas figées, elles évoluent avec l'usage, tout comme le sens des mots, elles changent, même (surtout ?) les langues communes comme l'anglais.
    oui, et alors?

    Mais je pense avant tout que c'est à chacune et à chacun de prendre conscience que le conflit est nécessaire au changement (quelle que soit la nature du conflit).
    je suis d'accord sur la nécessité du changement, de l'interaction entre les opinions, mais le conflit... enfin, j'ai l'impression qu'on parle pas tout à fait du même sens du terme...

    Bien sûr, si une partie refuse le conflit, l'autre ne peut pas la forcer.
    j'aurais tendance à dire que des gens comme Hitler ont un peu forcé les autres au conflit... même si les pays occidentaux préfèraient au départ le laisser faire un peu tout ce qu'il voulait...

  6. #35
    quetzal

    Re : Comment réduire les conflits entre groupes humains?

    salut rincevent, que penses tu de l'IDO qui me semble une langue tout a fait honorable pour servir de pont entre les nations, et surtout entre les cultures sans toutefois abimer celle-ci, comme l'anglais, par sont coté intrusif et dominateur ressemble plus a une légalisation de force d'un système de pensée prédéfinis et a une sorte de sauf conduit pour les hautes admistrations pour tous ceux de culture anglo-saxonne, c'est a dire les natif speakers, or mother tong... il y a eut un très gros problème a ce sujet au niveau européen sur cette question puisque de institution européenne recrutait exclusivement ses personne-là... véhiculant de fait par leur culture, le point de vue anglo-saxon au ceint de la haute-administration européenne... ce qui n'est pas sans posé beaucoup de problème sur l'orientation politique européene...
    le pire est que je préfère la langue anglaise par ses sonorités a la mienne...

    pour ma part je serais assez contant qu'une langue pont soi spécialement crée par une armée de linguiste européen, pour former un européano.. langue qui pourrais servir de support au depart d'une vrai culture européene, d'une identité européene, point essentiel simplment pour l'expréssion démocratique.. +de 30 langues, cela relève presque du comique, mais plutôt d'une volonté expresse de ne pas faire l'europe avec ses citoyens, mais en s'accordant le privilège d'etre l'intermédaire obligé entre chaque citoyens de cette future europe...
    j'aime bien personnelment l'IDO, ou bien la lingua internaciona, mais elle se trouve etre un peu trop latine a ce que j'ai put entendre et difficile pour les pays slave et scandinave...
    reste qu'avec deux ans d'apprentissage au lieu de six minima pour n'importe quel autre langue, sans compter les voyages obligatoires pour connaitre la langue a fond... une langue rationelle se trouve etre un candidat parfait a cette fin... sans parler d'internet qui est un moyen tip-top pour s'exercer a une langue... rendant l'execice encore plus simple..
    pour ma part, et si l'on regarde la bible DSL por la référence, il est bien décrit comment dieu géné par l'orgueil humain et que nous ne puissions pas nous comprendre les uns les autres de donner une langue a chacun.. cqfd, faire le chemin inverse, est le moyen de rendre a l'homme les moyen de ses projets et de son humanisme...

  7. #36
    Narduccio

    Re : Comment réduire les conflits entre groupes humains?

    Depuis quelques messages tous les intervenants se focalisent sur le fait qu'une langue commune devrait aider à limiter, voire à désamorcer les conflits. Or, l'histoire nous a souvent démontré l'inverse. Si de nombreux conflits eurent lieu entre des pays qui ne se comprennnaient pas (quoique l'élite avait souvent un langage commun), nombreux furent les cas de nations ou d'empires qui utyilisèrent ou utilisent plusieurs idiomes sans que cela ne crée de conflits. Et nombreux sont les cas de peuples parlant le même idiome mais qui s'entredéchirairent allégrement.
    La Chine fut un pays uni depuis environ 2 millénaires, bien entendu les crises ne manquèrent pas. Mais les chinois ne parlent pas tous mandarins. L'inde aussi est partagée entre plusieurs dizaines de langues, sans compter les patois. Le fait de parler la même langue n'empêcha pas la guerre de sécession, la guerre du Liban, la guerre en Yougoslavie et bien d'autres encores.
    Si le désir de surmonter ces différences et ces a-priori éxiste, la langue n'est pas un obstacle. Entre gens de bonnes volontés, il y a toujours moyen de s'entendre. Mais il n'y a pire sourd que celui qui ne veut pas entendre. Ces 2 proverbes, issus de la sagesse populaire, ont été démontrés maintes et maintes fois. Il suffit d'ouvrir un livre d'histoire ou un journal d'actualité pour s'en apercevoir.
    Obligez le monde entier à parler une seule et même langue, vous verrez cela ne diminuera aucunement les conflits. Au contraire, certains se déchireront parce qu'ils déclareront que leur prononciation est la seule valide!
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper

  8. Publicité
  9. #37
    quetzal

    Re : Comment réduire les conflits entre groupes humains?

    il reste qu'il est plus difficile de faire faire la guerre a des gens qui ont la même langue qu'a ceux qui ne pourrons jamais se comprendre facilement, parceque la langue permet le dialogue, la ou son absence n'autorise que les poings...
    le cas de la yougoslavie comme celui de la chine sont a part, puisque les haines sous-jacente a ce pays existait depuis belle-lurette, et etais etouffé sous des carcant de fer... lsi tu prend l'exemple de la chine,qui possède une seul système d'ecriture mais des centaine de manière de le prononcé est identique... les haines entre ses différent peuple n'apparaissent pas a cause de la poigne de fer pluri-millénaire qui ont toujours pesé sur eux... c'est sans doute pourquoi la chine ne deviendra jamais une démocratie... desserer l'étau, équivauderais a liberer de très vieux demon nationaliste, et religieux...
    mais par exemple si tu prend le cas de l'amérique latinne, ou bien de l'amérique du nord, et en particulier les etat-unis, il est facile de se rendre compte qu'etre unis dans une même langue dans la possibilité de s'exprimer par un medium commun se trouve etre quoique l'on dise un facteur d'unité et d'amitié...
    l'on peux citer en se sens, la francophonie (salut les quebecois et ceux d'afrique ou d'extrème oriant,ou autre) mais aussi la sphère anglo saxonne.. une langue finit de toute manière par créer une identité de groupe, a lui donner une specificité et une culture en propre... une fois bien sur que les conflit sous-jacent ont été résolut...

    ton exemple sur le fait ue chaque peuple parlant la même langue trouverait leur pronociation la meilleure est sans doute vrai, il n'ya qu'a voir comment les anglais rie du machouillement inepte de la langue de shakespeare, et comment les américains s'amuse de l'australophonie... il n'en reste pas moins que je ne pense pas qu'il ferons une guerre pour cela... et puis comme disent les quebecois,

    -"ho t'es bien un français toi, quand tu causes j'ai l'impréssion de lire un livre "

    allez tiens vive internet

  10. #38
    Narduccio

    Re : Comment réduire les conflits entre groupes humains?

    J'ai vu un reportage sur un camionneur bolivien dans une émission sur Planète (je crois, je suis pas sur de la chaine). Ce camionneur fait du transport entre le Chili et la Bolivie. Les chiliens et les boliviens se détestent, se haïssent. Les boliviens estiment qu'un accés à la mer est vital à leur pays. Les chiliens ne veulent pas rendre les terres (un morceau de désert) qu'ils ont pris lors d'une guerre il doit bien y avoir cent ans. Pourtant, ces deux peuples parlent la même langue. Les exemples abondent, les barrière du langage n'as jamais empeché ceux qui le désiraient de discuter ensembles. Quand à ceux qui ne veulent pas discuter, qu'ils parlent la même langue ou deux langues différentes, cela ne change strictement rien à l'affaire.
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper

  11. #39
    LittleBrain

    Re : Comment réduire les conflits entre groupes humains?

    Le problème c'est l'incrompréhension entre les peuples.
    Mais je suis d'accord avec Narduccio...
    La langue n'explique pas tout... Parfois l'incompréhension découle de la mauvaise volonté voir de la mauvaise fois...
    Mais on ne peut pas reprocher à un peuple de défendre ses interets... Mes interets ne sont pas tes interets... En plus, nous avons été ennemi dans le passé alors pourquoi devrais je te faire confiance ? On peut donc parler la même langue et ne pas se comprendre tout simplement parce que l'on a pas envie...
    Dans le fond, pour réduire les conflits entre groupes humains, il faudrait déjà qu'il y ait la volonté et là, voyez vous je doute que cette volonté existe vraiment...

    LittleBrain
    Petit mais costaud !

  12. #40
    pi-r2

    Re : Comment réduire les conflits entre groupes humains?

    Le problème est la notion de groupe même. Dès qu'on classe les humains dans un groupe et qu'on généralise, on fait une erreur, un amalgame. Un seul individu du groupe commet un crime et on punit le groupe entier. Ceux injustement traités se vengent contre l'autre groupe et l'escalade est partie...
    Dès que l'on s'exprime sur un sujet, on est classé dans un groupe pro ou anti. Que ce soit dans le domaine religieux, politique, ou même scientifique. Le seul groupe dont nous fassions partie est l'humanité. Le nationalisme, les communautarismes de toute nature sont dangereux, et absurdes en plus.
    Les bonnes idées triomphent toujours... C'est à cela qu'on reconnait qu'elles étaient bonnes !

  13. #41
    LittleBrain

    Re : Comment réduire les conflits entre groupes humains?

    Oui mais la notion de groupes est partout...
    Y compris dans la nature...
    Un groupe, ca n'est pas les pro et les anti quelques choses seulement, c'est aussi un ensemble d'individu (hommes ou animaux) qui partage un objectif/des idees communes ou se rassemble pour assurer leur survie... De surcroit nous (les humains) nous reconnaisons tous dans un groupe ou plutot un ensemble de groupe.

    Le groupe existera toujours... Il n'y a donc pas de solution... où alors il faut définir un super groupe contenant tous les autres. N'est ce pas un peu le role des Nations-Unis ?

    LittleBrain
    Dernière modification par LittleBrain ; 13/11/2004 à 14h07.
    Petit mais costaud !

  14. #42
    paulb

    Re : Comment réduire les conflits entre groupes humains?

    Bonjour,
    Ne croyez-vous pas que nous avons assez parlé de la langue commune (et non unique, bien sûr) qui faciliterait la compréhension mutuelle entre groupes humains, mais évidemment n'entraînerait pas ipso facto la paix universelle! Plusieurs d'entre vous ne choisiraient pas l'anglais, mais je pense que personne n'est en mesure de choisir, c'est l'usage qui fera émerger une langue ou une autre. Pour l'instant personne ne peut nier que l'anglais a le vent en poupe.
    Seriez-vous d'accord pour passer à un autre moyen d'aplanir les conflits? Je pense à l'émancipation des femmes.
    Il est maintenant prouvé que cette émancipation est l'un des facteurs principaux de la transition démographique, c'est à dire la diminution progressive de la natalité, encore en excès dans beaucoup de pays où la mortalité a diminué ou est en train de diminuer, pas suffisamment suivie par la natalité, ce qui crée une surpopulation dangereuse.
    Est-ce que l'émancipation des femmes aurait des effets favorables sur la fréquence des conflits?
    Naturellement je parle exclusivement de conflits armés, qui sont rarement "constructifs" alors que les conflits d'opinion peuvent l'être, ce que plusieurs d'entre vous ont souligné.
    Actuellement en France nous avons un ministre des armées féminin, est-ce que ceci augmente nos chances d'échapper aux conflits?
    L'un des conseillers du Pt. Bush est également une femme, classée unanimement parmi les "faucons". A-t-elle eu une influence décisive dans la guerre d'Irak? Toutes ces questions trottent dans ma tête.
    Dans l'ensemble je crois que si les femmes avaient plus de voix au chapitre, ceci diminuerait les dangers de conflit. Qu'en pensez vous?
    Amicalement paulb.

  15. Publicité
  16. #43
    LittleBrain

    Re : Comment réduire les conflits entre groupes humains?

    C'est possible mais pas sur... Derrière tout cela il y a une notion de pouvoir... Et je ne suis pas persuadé qu'une femme à qui on a donné le pouvoir serait meilleure ou pire qu'un homme.

    Le pouvoir, ca ouvre l'appétit surtout quand on est assoifé...
    Oui je sais, c'est très profond

    LittleBrain
    Dernière modification par LittleBrain ; 14/11/2004 à 16h59.
    Petit mais costaud !

  17. #44
    mrtouit

    Re : Comment réduire les conflits entre groupes humains?

    Tout dépend ce que chaque personne désire. La tendance unificatrice de ce thread, c'est que le seul groupe légitime auquel on appartient tous, c'est l'humanité. Après d'autres limiteront leurs points communs à une culture et seront nationalistes. D'autres voudront encore étendre et mettront tous les mammifères à notre égal. Vous définissez le groupe légitime selon vous-mêmes, c'est à dire le degré d'acceptation de la différence.
    Personnellement, je considère tout humain comme mon égal, au niveau des droits, mais mes affinités elles ne se font que dans les gens qui me sont proches ou ceux que je cotoie fréquemment...je ne serais pas aussi tolérant avec un inconnu qu'avec un ami. Parce que l'un est dans ma sphère et l'autre non. Finalement la volonté d'acceptation n'est pas évidente et il appartient à chacun de délimiter la sienne.

  18. #45
    Narduccio

    Re : Comment réduire les conflits entre groupes humains?

    Donc, apparemment, la voie de l'entente, c'est la fin de la différence. Ou du moins des différences qui peuvent fâcher. Il me semble plutôt qu ela solution ce situe à l'inverse de cette tendance. La solution, c'est la compréhension et l'acceptation des différences. A partir du moment ou l'on accepte que les autres sont différents et ne pensent pas forcément comme nous, on fait un pas énorme vers la compréhesion de l'autre et à partir de ce moment-là on peut désamorcer les conflits.
    Or, actuellement, l'on voit une montée de tous les intégrismes (pas seulement religieux d'ailleurs). Si tout le monde est sur d'avoir raison, le dialogue va avoir du mal à s'installer. Pour résoudre un conflit, le premier pas est d'écouter ce qu'on à dire les différentes parties. Ensuite, on peut pratiquer la médiation et chercher une solution acceptable par le plus grand nombre. C'est ainsi qu'il comvient d'opérer quand il s'agit de conflits dans une petite unitée de travail. Je reste persuadé que la solution fonctionne aussi à des niveaux supérieurs dont lle niveau des nations.
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper

  19. #46
    paulb

    Re : Comment réduire les conflits entre groupes humains?

    Citation Envoyé par LittleBrain
    C'est possible mais pas sur... Derrière tout cela il y a une notion de pouvoir... Et je ne suis pas persuadé qu'une femme à qui on a donné le pouvoir serait meilleure ou pire qu'un homme.
    Bonjour,
    Voilà enfin un point où nous sommes d'accord, le pouvoir change souvent les mentalités. Mais je ne pense pas (seulement) aux femmes au pouvoir, mais à toutes les femmes, qui jusqu'ici n'ont pas joué de rôle déterminant dans la genèse des conflits. A part Hélène de Troie qui d'ailleurs jouait un rôle passif dans l'affaire, je ne vois pas beaucoup de femmes à l'origine de conflits (je répète, conflits armés). C'est peut-être leur faible participation à la politique et aux "affaires qui fâchent", mais ceci justifierait d'essayer de les mettre partout à égalité avec les hommes, surtout dans des métiers sensibles comme par exemple la diplomatie.
    Évidemment, il serait vain de les y forcer, mais je crois que si la reconnaissance de leurs droits était universelle, leur participation à la vie politique contribuerait à adoucir les mœurs. Malheureusement c'est loin d'être le cas et il existe encore beaucoup de résistances à surmonter.
    Amicalement paulb.

  20. #47
    [PSO]Fabrice.g

    Re : Comment réduire les conflits entre groupes humains?

    Citation Envoyé par Narduccio
    Donc, apparemment, la voie de l'entente, c'est la fin de la différence. Ou du moins des différences qui peuvent fâcher. Il me semble plutôt qu ela solution ce situe à l'inverse de cette tendance. La solution, c'est la compréhension et l'acceptation des différences. A partir du moment ou l'on accepte que les autres sont différents et ne pensent pas forcément comme nous, on fait un pas énorme vers la compréhesion de l'autre et à partir de ce moment-là on peut désamorcer les conflits.
    Presque !
    Tu as raison, dans ce que tu affirmes. D'un point de vue théorique, on a montré que les êtres humains avaient besoin d'un niveau optimale de distinctivité, c'est à dire qu'ils ont besoin de n'être ni trop différent (ce qui menerait au rejet et à la solitude) ni trop similaires aux autres. Les revendications de certains groupes minoritaires nous le montrent bien, d'abord ils demandent à na pas être traités différents des autres (comme les féministes d'une époque, qui voulaient que les femmes soient traitées à l'égal des hommes) et ensuite ils demandent à conserver certains avantages issus de leurs différences.

    Cela me laisse penser que "la fin de la différence" n'est pas une solution en soit, puisque, n'ayant pas ce niveau de distincitivité optimal, certains groupes sociaux, si ce n'est tous, vont tenter de réaffirmer leurs spécificités. Les différences vont cristalliser les conflits, comme c'est le cas aujourd'hui. La fin des différences aurait en fait comme conséquence de focaliser les individus sur leurs spécificités.

    L'opposé, l'affirmation des différences est soumis à autant de risque d'exacerber les conflits. Les gens sont motivés à avoir une identité positive. En se comparant aux autres groupes sociaux, ils vont mettre l'accent sur des caractéristiques qui font que leur groupe est meilleur que l'autre. L'affirmation des différences va aussi permettre de justifier le traitement inégalitaire, ou les préjugés, d'un groupe sur l'autre, comme c'est le cas avec les femmes (voir autre fil.)

    Une solution pourrait être de concentrer l'attention des gens sur leur identité personnelle, puisque, comme Shérif l'a montré, le simple fait de créer des groupes suffit parfois à entrainer des conflits. Donc, ne pas diminuer les différences, mais effacer les catégories. Cela permettrait de réduire les préjugés intergroupes, ou les conflits interethniques, si les ethnies n'existent plus. Effaçons les frontières, et exit les guerres de territoire! Des études en psychologie sociale montrent que les personnes sont moins discriminantes que les groupes, et on ressent moins la discrimination au niveau personnel qu'au niveau groupal.
    Mais comment peut on faire ?

  21. #48
    Cécile

    Re : Comment réduire les conflits entre groupes humains?

    Bonjour,

    Citation Envoyé par paulb
    Est-ce que l'émancipation des femmes aurait des effets favorables sur la fréquence des conflits?
    Je ne pense pas, en relisant l'histoire. De Catherine de Médicis responsable de la Saint Barthelemy jusqu'à Indira Gandhi menant des représailles violentes contre les Sikh, les femmes au pouvoir n'ont pas été plus tendres que les hommes.

    je ne vois pas beaucoup de femmes à l'origine de conflits (je répète, conflits armés).
    Margaret Thatcher aux Malouines ?

  22. Publicité
  23. #49
    shokin

    Re : Comment réduire les conflits entre groupes humains?

    Citation Envoyé par [PSO]Fabrice.g
    Cela me laisse penser que "la fin de la différence" n'est pas une solution en soit, puisque, n'ayant pas ce niveau de distincitivité optimal, certains groupes sociaux, si ce n'est tous, vont tenter de réaffirmer leurs spécificités. Les différences vont cristalliser les conflits, comme c'est le cas aujourd'hui. La fin des différences aurait en fait comme conséquence de focaliser les individus sur leurs spécificités.
    Tirons parti de la différence comme de la similitude.

    Développons notre ouverture d'esprit. Et laissons notre estime de soi de côté un moment. (pour ne pas encourager l'avarice cognitive)

    Citation Envoyé par [PSO]Fabrice.g
    Une solution pourrait être de concentrer l'attention des gens sur leur identité personnelle, puisque, comme Shérif l'a montré, le simple fait de créer des groupes suffit parfois à entrainer des conflits. Donc, ne pas diminuer les différences, mais effacer les catégories. Cela permettrait de réduire les préjugés intergroupes, ou les conflits interethniques, si les ethnies n'existent plus. Effaçons les frontières, et exit les guerres de territoire! Des études en psychologie sociale montrent que les personnes sont moins discriminantes que les groupes, et on ressent moins la discrimination au niveau personnel qu'au niveau groupal.
    Mais comment peut on faire ?
    Mais les catégories sont des points de repères qui nous aident à ne pas uniquement considérer un tas d'individus.

    Ne plus créer de groupes, est-ce donc renoncer à se baser sur ses appartenances sociales ?

    Shokin
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.

  24. #50
    mrtouit

    Re : Comment réduire les conflits entre groupes humains?

    Citation Envoyé par Narduccio
    Je reste persuadé que la solution fonctionne aussi à des niveaux supérieurs dont lle niveau des nations.
    Mon avis, et cela n'engage que moi, que ce n'est pas possible. Autant les règles de gestion d'un groupe sont plus ou moins équivalentes, autant la grande population et le nombre incalculable d'intermédiaires rendent la gestion d'un grand groupe ingérable. Je crois beaucoup plus aux choses locales.

    L'effacement des différences non, la compréhension et la tolérance est la meilleure voie à prendre...mais ce n'est pas pour ca que l'on peut cotoyer tout le monde sans complexe. Si on allait cotoyer un vieux peuple des iles avec ses traditions et rites qui nous paraissent insensé de prime abord, on aurait du mal à vivre avec. Ce n'est pas un mal de ne pas être en accord avec des choses d'une culture. Pourquoi bon tout unifier? Je précise que je ne suis pas pour le conflit, pour la tolérance, mais si il y a des fossés énormes entre certaines personnes, faut-il vraiment se forcer? Ceci est valable pour des différences vraiment grandes seulement. Essayez accepter une tradition du style "violer sa fille a 13 ans car c le rite de passage a la maturité" par exemple...

  25. #51
    quetzal

    Re : Comment réduire les conflits entre groupes humains?

    dans quel tradition??? quel pays et quel culture, situes-tu ce viol initiatique??? il est plus courant que la virginité soit un bien extrement préscieux...

  26. #52
    invite36602837

    Re : Comment réduire les conflits entre groupes humains?

    Citation Envoyé par mrtouit
    Mon avis, et cela n'engage que moi, que ce n'est pas possible. Autant les règles de gestion d'un groupe sont plus ou moins équivalentes, autant la grande population et le nombre incalculable d'intermédiaires rendent la gestion d'un grand groupe ingérable. Je crois beaucoup plus aux choses locales.
    Sans vouloir te contredir, je pense d'ailleurs un peu comme toi, le risque d'etre local est de s'isolé sous pretexte que se qui se passe ailleurs ne nous touche pas (principe du local fasse au global). Sauf qu'aujourd'hui, un pipeline qui pete en irak influence le prix du petrole a la pompe. Donc on ne peut ignorer la composante global de notre monde moderne (qu'on vivent au fin fond de l'amazonie ou en plein Paris).

    Je pense, c'est mon avis (on y va tous de notre avis personnel, mais c'est normal), qu'il faut supprimer les frontiere, les groupes artificiel pour ne laissé que les groupes naturel, qui vont naturellement tendre vers le local, mais qui doivent s'integré a une composante mondiale. Le concept de groupe "Humanité" est très bien pour ca, car il englobe directement la totalité des etre humain (vous me direz pour un groupe qui s'appel "humanité" ca semble logique d'y trouvé tout les etre humain, mais il est bon de le rappeler des fois) sans pour autant empecher des sous-groupes se former.

    En fait, on pourrais dire qu'il n'existe que 2 groupe, un minuscule qui se situe au niveau de la cellule familliale, et un geant qui est l'humanité. Tout les groupes intermediaire sont des groupes "artificielle", car ils dépendent plus de leur composante interne que de leur interaction avec l'exterieur. Ca signifie qu'un groupe d'individu s'identifira au groupe A parce que ces composantes sont plus proche de nous que celle du groupe B, mais ca ne signifie pas que des composante du groupe B ne soit pas proche de moi, c'est simplement que le groupe A (en tant que groupe) me semble plus proche de mes interet que le B, mais un individu du B sera plus proche de mes interet qu'un individu du A (je serais toujours plus proche du membre du groupe B que du president du groupe A, meme si je fais partie du groupe A). Donc appliquer a notre cas, ca signifie crée un groupe ou tout les sous-groupes sont identique (groupes d'humain) et ou un sous-groupe contient des individus semblable (la famille). C'est crée une société de "clan" libre, interconnecté a l'aide d'un denominateur commun a tout les groupes (l'humanité).

  27. #53
    paulb

    Re : Comment réduire les conflits entre groupes humains?

    Citation Envoyé par Cécile
    Bonjour,


    Je ne pense pas, en relisant l'histoire. De Catherine de Médicis responsable de la Saint Barthelemy jusqu'à Indira Gandhi menant des représailles violentes contre les Sikh, les femmes au pouvoir n'ont pas été plus tendres que les hommes.

    Margaret Thatcher aux Malouines ?
    Bonjour Cécile,
    Tu cites trois femmes: Catherine de Médicis en voulait en effet aux huguenots et était l'une de ceux qui ont poussé à la St. Barthélemy, mais ce n'est pas elle qui a pris la décision. Mais tu as raison, la ferveur religieuse aveugle aussi bien (et peut-être plus les) femmes que les hommes. Si les religions n'existaient pas, le nombre des conflits serait divisé par combien?
    Indira Gandhi et Margaret Thatcher ont répondu à deux agressions, légitimement ou non. Je n'ai jamais prôné de tendre son autre joue, peut-être à tort.
    Comme je l'ai déjà dit, je pense à toutes les femmes et pas seulement aux femmes de pouvoir!
    Amicalement paulb.

  28. #54
    LittleBrain

    Re : Comment réduire les conflits entre groupes humains?

    Ce que l'on veut dire c'est que si tu mets une femme à la place d'un homme, ca ne va pas changer grand chose car je pense malheureusement qu'on peut généraliser. Le grand défaut d'une femme, c'est aussi d'être un Homme.

    Donc discrémination vers un sexe ou l'autre, ça va rien changer...

    Maintenant, tu vas me dire si on met un homme + une femme ou si les hommes et les femmes travaillaient un peu plus ensemble, reflechissaient un peu plus ensemble, prenait des décisions ensembles, ca serait déjà un progres vers la tolérance... Sans doute !!!

    Enfin bon, c'est pas à toi que je vais pas apprendre que la tolérance, ca depend les sujets et qu'en matière de relation homme/femme je suis pas expert

    En fait, je me méfie beaucoup de l'égalité...
    L'égalité oui mais avec les avantages ET les inconvénients. Ca s'applique aux femmes et à d'autres aussi d'ailleurs.

    Peut etre qu'il faudrait commencer à arreter de prendre les blondes pour des connes, les hommes pour des gros porcs, les pd pour des vicieux, les arabes pour des voleurs,... Ca serait un bon début...


    LittleBrain
    Dernière modification par LittleBrain ; 16/11/2004 à 18h32.
    Petit mais costaud !

  29. Publicité
  30. #55
    mrtouit

    Re : Comment réduire les conflits entre groupes humains?

    Citation Envoyé par uinet_propane
    Sans vouloir te contredir, je pense d'ailleurs un peu comme toi, le risque d'etre local est de s'isolé sous pretexte que se qui se passe ailleurs ne nous touche pas (principe du local fasse au global).
    Oui mais bon je partais du principe que avoir une action et des préoccupations surtout locales n'empechaient pas de s'intéresser à d'autres modes de fonctionnements. Je ne crois pas trop à l'action à grande échelle. Effectivement pour ton exemple du pipe-line, on est arrivés à un stade où tout est lié de par une certaine mondialisation (au sens large du terme).

    Même si la définition du groupe humanité me convient, et comme pour beaucoup c'est celle qui s'impose à l'esprit, elle reste arbitraire quelque part. C'est simplement le groupe avec lequel nous avons le plus de point communs, on définit le groupe par l'espèce alors. Mais pourquoi pas les mammifères en général finalement? Juste parce qu'ils nous paraissent trop différents...
    Bon c'est un détail, je ne cherche pas de solutions au problème de base à travers çà!

  31. #56
    Cécile

    Re : Comment réduire les conflits entre groupes humains?

    Bonjour Paul,

    En fait, il y a eu tellement peu de femmes au pouvoir qu'il est difficile de dire si elles sont semblables aux hommes dans l'exercice de ce pouvoir (notamment le déclenchement des conflits). J'aurais tendance à dire que oui, au vu de l'attitude des quelques unes qui ont eu ce pouvoir.
    Quant à l'attitude de l'ensemble des femmes ... il est vrai qu'historiquement, elles ont plus souvent subi les guerres qu'elles n'ont partitipé à leur déclenchement, et elles ont donc joué le rôle de modératrices. Mais je ne suis pas sûre que ce ne soit pas, là aussi, un rôle culturel qu'elles ont endossé. Donc si la société change, avec une plus grande implication des femmes dans tous les domaines de la vie, elles pourraient bien se rapprocher des hommes dans leur aspect agressif.

  32. #57
    paulb

    Re : Comment réduire les conflits entre groupes humains?

    Bonjour Cécile,
    Après toutes le réactions sur ma proposition d'émanciper les femmes je commence à me demander si je ne suis pas trop optimiste à leur égard. Mais que voulez-vous, je suis comme le regretté Sacha Guitry qui disait: "Je suis contre les femmes… tout contre".
    Il reste que leur rôle dans la transition démographique est incontestable et que grâce à elles l'espèce humaine évitera peut-être la surpopulation et les conflits meurtriers qui en résulteraient quasi mathématiquement. En tout cas j'en fais le vœu pour mes arrière-petits enfants!
    Amicalement paulb.

  33. #58
    Cécile

    Re : Comment réduire les conflits entre groupes humains?

    Bonjour Paul,

    Citation Envoyé par paulb
    Après toutes le réactions sur ma proposition d'émanciper les femmes je commence à me demander si je ne suis pas trop optimiste à leur égard.
    "émanciper" les femmes est une simple questions de justice et n'a rien à voir avec les éventuels bénéfices que la société pourrait en tirer en matière de résolution de conflits.
    Le fait que je sois sceptique sur l'aspect "pacificateur" des femmes ne m'empêche pas de souhaiter l'égalité hommes-femmes partout dans le monde.
    Il reste que leur rôle dans la transition démographique est incontestable
    Oui, tu as raison, et c'est assez logique : ce sont elles qui subissent les grossesses non désirées. Et tu as probablement aussi raison aussi sur le rôle de la surpopulation dans les conflits (même si de nombreux conflits n'ont pas cette cause). Donc via la démographie, l'émancipation des femmes pourrait en effet avoir un rôle sur la résolution des conflits.

  34. #59
    L'Hérétique

    Re : Comment réduire les conflits entre groupes humains?


    Salut,
    Il existe une solution simple !

    Il suffit d'utiliser la méthode des bonobos !

    A+

  35. #60
    Cécile

    Re : Comment réduire les conflits entre groupes humains?

    [QUOTE=L'HérétiqueIl existe une solution simple !
    Il suffit d'utiliser la méthode des bonobos !
    [/QUOTE]Est-ce si absurde ?
    Je me demande s'il existe un lien entre répression sexuelle et conflits (ou entre liberté sexuelle et réduction des conflits). A creuser.

Page 2 sur 3 PremièrePremière 2 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Une voie de régulation commune entre les plantes et les êtres humains
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 21/04/2007, 12h45
  2. exos sur les groupes et sous-groupes, quelqu'un peut-il m'aider?
    Par quentinou dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 3
    Dernier message: 29/01/2007, 22h29
  3. Réponses: 4
    Dernier message: 28/09/2006, 14h05
  4. Comment les groupes peuvent-ils exister en symbiose avec l'égo?
    Par Jenscsi dans le forum Psychologies (archives)
    Réponses: 2
    Dernier message: 24/12/2005, 16h29
  5. 5 grands groupes humains
    Par al-Wazzan dans le forum Biologie
    Réponses: 12
    Dernier message: 13/01/2005, 12h02