Page 3 sur 6 PremièrePremière 3 DernièreDernière
Affichage des résultats 61 à 90 sur 168

Cannabis, Cocaine, drogue et psychologie



  1. #61
    Dude75011

    Re : Cannabis, Cocaine, drogue et psychologie


    ------

    Concernant la pureté d'un produit, sa légalisation ou dépénalisation ne changerait pas grand chose. Où alors il faudrait faire une différenciation entre la marijuana (herbes, beuh, etc) et la résine de cannabis (le shit) Il y a peu de chance qu'on te coupe ta beuh avec du laurier, par contre le shit sans hénné et paraphine, ça fait des décennies qu'on en a perdu la recette.

    Et si on fait le parallèle avec la cigarette, cette drogue est pourtant légale, et cela n'empêche pas les ''mafias" (même si ces mafias sont étatisés ou honorable, du fait qu'elle paye presque normalement leurs taxes et impots) de decupler la nicotine contenu naturellement dans le tabac.

    Il serait diffissile de légaliser l'un sans l'autre.

    Coté casier judicière, la loi protège les mineurs de leurs propres conneries, surtout lorsqu'il s'agit d'entorses aux stupéfiants. Tu peux effectivement te retrouver ficher pour avoir consommer un simple joint à la sortie du collège, mais si t'es pas trop con, toutes traces de ce problème avec la justice sera ''rangé'' à ta majorité. ''Rangé'' car ce ne sera jamais certes vraiment effacé, mais aucun employeur ne devrait avoir accès à ce dossier, même si tu veux devenir fonctionnaire. Peut-être que tu ne peux pas entrer dans la police? Ca, je n'en suis pas sur. Je n'ai jamais imaginé rentrer dans la police.

    Personnellement, je bosse pour une grosse entreprise à mi chemin entre de la privatisation, et si elle n'embauche plus de fonctionnaires, il y en a encore beaucoup dans ses murs. J'ai pas eu de problème pour y entrer... Et pourtant, mon CV policier est presque plus long que mon CV de demandeur d'emploi.

    -----

  2. Publicité
  3. #62
    invite36602837

    Re : Cannabis, Cocaine, drogue et psychologie

    Je suis content, le debat ce passe bien.

    Citation Envoyé par Pymous
    Si le cannabis ne répond pas à un besoin, en l'occurence il le crée.
    En effet, avant d'avoir essayé, avez-vous senti le besoin de le consommer? Aviez-vous identifiez un besoin?
    N'est ce pas le fonctionnement de notre société dit de consommation, crée de nouveau produit dont on c'est toujours passé, mais dont on ne peut plus une fois essayé ??? Le telephone portable en est un symbole. Avant, on avait pas besoin de se "smser" (nouveau verbe ) ou de se telephoner a tout va et n'importe ou. Si on avais un problème, on allait dans une cabine telephonique. Qui d'entre nous a reelement besoin d'un portable ??? Moi personnellement j'en ai pas vraiment besoin, mais j'en ai un parce que c'est pratique. Ceci dit, certain sont deja toxicomane du portable. Ils ne peuvent pas s'en passé, on des sueur froide quant ils le perdent, ne jure que par cet appareil. A ce niveau, ca devient limite pathologique, comme pour les cas d'addiction aux drogues. Le problème est le meme avec des milliers de produit tous plus legal les uns que les autres. En fait, toute activité percu comme etant prioritaire peut etre considerer comme une drogues. Les passionné de tel ou tel chose font passer leur passion avant le reste. L'autre jour encore sur M6, je regardait "On as echangé nos maman". L'une des 2 familles avait un père dont la passion est "Johnny". Le pere ne fesait rien a la maison a part ecouté Johnny. Ni menage, ni aide a sa femme, ni s'occupé des enfants. A ce prix, je me demande vraiment ou se situe la limite drogue/loisir.

    En se qui concerne les problèmes de dépendance, j'aimerais vraiment savoir ce qui fondamentalement vous dérange la dedans. On a tous qqch a laquelle on tiens plus que tout. Et bien cette chose pt etre considerer comme votre drogue. Vous ne pouvez pas vous en passer. Quant il s'agit de votre abonnement a C+, ca ne derange personne. Vous dépensé des sous la dedans alors que vous n'en avez pas besoin d'un point de vue fondamentale. Qu'est ce que peut bien vous apporté C+ ??? La diffusion du foot ?? J'aime pas le foot. Vais-je vous l'interdire sous pretexte que je ne l'aime pas. Sous pretexte que mon frere (plus jeune) ne fais que de voir des gens de son club de foot, qu'il ne parle que de ca. Non, parce que c'est votre choix de vous mettre devant un match de foot, et le sien de limité sa vie sociale a ce milieu (qui n'est pas meilleur que d'autre milieu, a mon avis). Donc je ne vois pas se qui peut bien deranger la société quant je me fume mon joint et que je ne fais rien d'autre.

    Citation Envoyé par kinette
    Est-ce ta consommation actuelle?
    Oups, une erreur est survenue dans l'ecriture. Il faut lire :

    "Petit a petit, j'ai commencé a fumé occasionnellement, puis regulierement, pour finir a 16-17 ans quotidiennement. "

    Mais a 16-17ans, j'en fumait une 20ene quotidiennement. Je depensait jusqu'a 50.- par JOUR. Et a cette epoque, j'etais en formation d'informaticien que j'ai fini haut la main, surpeter le jour de l'exam (d'ailleurs, la moitié de la classe etait pété se jour la, et on a tous reussi l'exam). Ceci dit, je ne conseil pas de faire un exam pété, mais l'un n'empeche pas l'autre (pour information, j'ai fini avec 4.8 sur 6, le meilleur du canton etant a 5.2, et le projet de fin de formation avec 5.5).

    Citation Envoyé par kinette
    Je trouve que ça fait beaucoup, et il est certain que ça ne doit plus te faire grand chose (j'ai constaté la même chose pour le tabac: si on ne fume jamais, une cigarette suffit à faire tourner la tête... par contre pour une fumeur habituel, ça ne fait plus grand chose).. Je pense que pour ton confort personnel et ta santé (et ton portefeuille si tu achètes) le mieux serait d'arriver à diminuer un peu (pour obtenir les effets que tu recherche avec des doses inférieures).
    J'ai très vite reagit après avoir fini ma formation. Aller au cours surpété, ca va. Aller au travail, ca le fais pas du tout. Après avoir consommé en moyenne 20joint par jour pendant mes etudes, j'en suis, 2 ans après, a 3-4 et exclusivement le soir (a par les week-end, on je retrouve presque mon niveau d'avant, mais c'est "normal" puisque on a congé). Et effectivement, ou avant il me fallait 3-4 joint pour sentir ne serais-ce qu'un mini effet, maintenant, dès le premier, j'ai des effets. Mais je tiens a dire qu'actuellement, je ne fume pas pour etre pété (a ce prix, une biere et je suis saoul. Je tiens pas l'alcool), mais par habitude (comme la clope) et pour le gout. J'ai aussi un avantage personnel a consommé. Quant j'ai pris un joint, je ne peut plus touché une clope, ca m'ecoeure. Et le pire, c'est que si qqun a coté de moi fume, ca va me faire eternué et me degouté (je sors carrement de la piece). Pourquoi, j'en sais rien, mais c'est un fait et un avantage. Je veux arreter la clope, je fume dès le matin un joint, ca me coupe pour la journée. Le week-end, je ne fume aucune clope (a part roulée avec un joint). La semaine, je fume 1 paquet en 2-3 jours, parce que je ne roule pas les clopes dans des joints. Le week-end, je fume 4-5 joint, donc en realité 4-5 clopes au lieu d'un paquet (si je ne roulait pas). Donc je diminue ma consommation de tabac en fumant du cannabis.

    Citation Envoyé par kinette
    Enfin c'est juste un conseil, n'y vois pas de culpabilisation.
    Il est impossible de me faire culpabilisé sur ce sujet puisque j'ai fais mon choix en connaissance de cause. Donc pas de soucis .

  4. #63
    Lord M

    Re : Cannabis, Cocaine, drogue et psychologie

    Faut aussi arrêter de penser que la légalisation va régler tous les problèmes : le trafic de cigarettes en France est une activité illégale qui rapporte encore beaucoup d'argent malhonnètement. Qui n'a jamais entendu parler de ces camions arrêtés à la frontière avec des tonnes de cigarettes de contrebande ?

    Si le cannabis devient légal, la consommation augmentera énormément, donc les prix aussi, donc il y aura toujours autant (voir plus) de petits malins qui couperont la marchandise pour se faire du pognon. La légalisation résoudrait certains problèmes et en apporterait d'autres.
    Lord M

    What we do in life echoes in eternity

  5. #64
    L'Hérétique

    Re : Cannabis, Cocaine, drogue et psychologie

    Salut,
    Et pourtant des solutions existent ...
    http://www.ibogaine.org/goutarel.html
    Allez jetter un oeil, ça vaut la peine !
    A+

  6. #65
    invite36602837

    Re : Cannabis, Cocaine, drogue et psychologie

    Au vu du debat, il semble que tout les participants soit d'accord pour dire que la consommation de drogues est un problème d'ordre privé. Certain estime que l'etat a le droit d'intervenir. C'est leur avis et je le respecte. Personnellemnt, je serais d'avis de dire que l'etat n'intervient que dans des problèmes d'ordre public, et pas privé. Mais c'est mon avis.

    J'aimerais juste reagir a ce qu'a dit yat, qui il me semble est important

    Citation Envoyé par yat
    En l'occurence, ici le pouvoir supprime une liberté individuelle qui n'implique que l'individu qui la prend. dans ce genre de cas, on est effectivement privé d'une liberté plus que légitime. (Bon, on se l'accorde quand même, mais c'est injuste qu'on soit obligé de se placer hors la loi)
    Il est vrai que chaque consommateur ne se pose pas trop de question vis-a-vis de la loi et dans ce cas, la loi n'est pas le problème (quoique, quant la police debarque, c'est parce que la loi l'y autorise). Mais j'aimerais demandé l'avis des non fumeurs :

    Est-ce que vous trouveriez normale que l'une de vos activité personnelle soit socialement tolérée et dans le meme temps illegal ???

    Moi personnellement, si je demande une dépénalisation, c'est par principe. Je ne vois pas pourquoi quant je surf sur le net, je le fais parfaitement legalement (alors que le contenu d'internet n'est pas totalement legal) tandis que quant je me roule un joint, c'est illegal mais toléré. C'est de l'hypocrisie et d'un certain point de vue immoral dans une démocratie.

    J'ai parler plus haut d'une affaire juridique de vol/recel. Je vais vous dire ce que je trouve totalement honteux de la part de la justice. Quant la police a perquisitionné chez moi, ils ont rien trouvé en relation avec l'affaire pour laquelle ils sont venus (rien de rien, on avais deja tout viré), par contre, ils ont trouvé des "culs" de joint dans un cendrier mais aucun produit (pas de packs, ni de feuille). Ils m'ont pris la tete pendant 2 heure simplement parce qu'ils ont vu ces culs (qui aurais pu etre de clope roulé, de qqun d'autre). Alors moi je veux bien coopérer avec la police et la respecté (pas d'insulte) dans le cadre d'une affaire juridique, mais de la a accepter de me faire prendre la tete pour qqch simplement sur des suppositions, y a des limites. Et la je vous parle de mon experience personnel, pas de rumeur ou je ne sais quoi d'autre.

    Et je vous ai fait grace des différences de traitement entre canton. Si mon affaire avait eu lieu a Zurich, la police ne m'aurait interrogé que sur le vol/recel, et pas sur les culs de joint. Mais comme le canton de Vaud est le plus repressif, ben ils en on profiter.

    Alors moi je demande une coherence :

    1. entre canton
    2. entre drogue
    3. entre pays

    Et juste pour rappeler qqch qu'on oublie vite.

    Selon les traité internationaux, l'etat ne peut pas permettre a un commerce de se mettre en place legalement. Ce traité a été signé par tout les gouverment du monde, france et suisse y compris. Precison que sous le terme drogue, on parle des substances placée sur "la liste des drogues" par l'OMS. L'alcool et le tabac en font partie (c'est d'ailleurs pour ca qu'on les considere comme des drogues), sachant que pour l'OMS, il n'existe pas de drogue douce/dur, mais des drogues tout cours. Les etats sont donc dans une position illegal face a ce traité, mais personne n'est choquer de ce comportement de dealer (sauf moi). Parce que si l'etat touche des taxes sur l'alcool et le tabac, c'est un commerce d'etat legal, illegal du point de vu international, et l'etat devient donc le plus gros dealer de tout les temps et on pourrais presque le trainé devant la justice international (cours européenne des droits de l'homme, par exemple). Moi quant je constate ce genre d'hypocrisie, je me demande vraiment ce que signifie "Etat de droit" si le droit n'est deja pas respecté par ses meme etat (de travers ). J'estime parfaitement legitime de ne pas respecté une loi d'un etat qui ne respect pas les lois internationals.

  7. #66
    invite36602837

    Re : Cannabis, Cocaine, drogue et psychologie

    Citation Envoyé par Lord M
    Si le cannabis devient légal
    Citation Envoyé par Lord M
    la consommation augmentera énormément
    Pas forcement. Si la consommation augmente, ca revelera un malaise caché depuis des années. Parce que si les gens ne consomme pas actuellement, ce n'est pas a cause des problèmes de santé, mais par peur du flic. Controler les gens par la peur est digne de l'allemagne nazi.

    Mais personnellement, je doute que la consommation augmente. Aujourd'hui, chez les adultes, la consommation stagne. Il n'y a que chez les jeunes qu'elle augmente. Et la proportion de jeune qui continue a consommé a l'age adulte est faible par rapport a la proportion de jeune qui fume.

    Citation Envoyé par Lord M
    donc les prix aussi
    Pas forcement. Est-ce que parce qu'il y a de plus de fumeur que le prix des clopes augmente. Le fait de depenalisé le cannabis ne signifie pas qu'il sera en vente libre. L'etat peut parfaitement controlé les prix, comme il le fait avec les clopes. A lui de trouvé le juste milieu entre prix attractif et prix prohibitif. Parce que si l'etat fais le gramme a 50.- et que moi je le trouve a 10.- dans la rue, ca ne reglera pas les problèmes de trafic. Par contre, si l'etat le vend a 10.- et que mon dealer le fais aussi a 10.-, j'ai meilleurs temps d'aller dans un commerce d'etat plutot que d'aller voir un dealer. J'ai moins de risque d'etre arreter (d'ailleurs, j'en ai pas si je vais dans un commerce). Pt etre que les jeunes iront toujours dans la rue, mais personnellement, les dealers que je connais ne vend pas dans la rue (ca evite des problème) et ne vend pas a des mineurs. On est pas tous des criminel en puissance et certain on un minimum de principe, en general c'est les consommateurs-cultivateurs les plus respectueux, et je ne me fournit personnellement que chez eux, j'ai donc tout avantage a soutenir une depenalisation que le maintient du systeme actuel. ca signifie aussi que je suis pour une repression acru contre les mineurs et les dealers "sans licence", si je peux me permettre. En fait, je trouve le modele hollandais très bien, à l'exception de la production qui est toujours illegal en hollande mais qui devient legal après etre passé entre les mains d'un propiétaire de coffee shop (un residu d'hypocrisie).

    Citation Envoyé par Lord M
    donc il y aura toujours autant (voir plus) de petits malins qui couperont la marchandise pour se faire du pognon
    Sauf qu'ils seront en concurrence avec les produit legaux. Prenons un exemple concret.
    Je vais dans un coffee shop, j'achete de la beu local indoor (sous sodium) au prix de 10.-/G. J'en achete pour 50.- (quantité habituel pour moi). Ce qui fais que je resorte avec 5g de beu indoor suisse de haut qualité (parce que je connais le vendeur du coffee, je lui fais confiance, meme si ca peut arrivé de tombé sur une moindre qualité). Resultat, j'ai une bonne beu, de bonne qualité, dont je connais plus ou moins la provenance et en tout legalité (meme si le fais d'en posseder me met hors la loi)

    Prenons le cas decrit par Lord M :

    Je vais dans la rue, j'achete a un dealer que je ne connais pas. Deja, je m'excuse, mais faut etre con pour se fournir en drogue chez qqun qu'on ne connais pas, a moins de demandé un echantillon gratuit (veridique, ca marche 1 fois sur 2 avec le cannabis). Imaginons qu'il refuse de me donné un echantillon et que je lui achete quant meme un peu de beu (deja personnellement, je part, parce que j'exige un echantillon gratuit avant l'achat). Je vais aller la gouté. Si elle me plait, je vais reprendre contact avec lui et lui il aura un habitué. Mais si elle ne me plait pas, il aura perdu un client, voir meme bcp de clients puisque je connais d'autre consommateurs et que je leur deconseillerais d'aller le voir. Il a le choix, soit il m'arnaque, soit il est correct. Et pour les consommateurs, les dealers qui coupe leur produit sont considerer comme des arnaqueurs, donc pas un bon point pour eux, surtout dans une situation de concurrence archarnée entre réseau illegaux et le futur reseau legal (si legalisation il y a).

    Citation Envoyé par Lord M
    La légalisation résoudrait certains problèmes et en apporterait d'autres.
    Franchement, a part les problème de santé, je vois pas quel problème la legalisation apportera. Oui, je veux bien, des problèmes administratif, mais c'est a l'etat de gerer ces details et y a pas que le cannabis que pose se genre de problème.

    Par contre, moi je vois plein d'avantage, direct et indirect:

    Avantage direct
    Financier : plus d'argent pour les caisses de l'etat et supression des réseaux de distribution illegaux
    Social : moins de delinquence et de marginalisation
    Surpopulation carceral: moins de dealer de cannabis en prison puisque plus de deale de cannabis (voir comparaison au dessus réseau legaux/reseau illegaux), d'ou un gain de place pour d'autre forme de delinquance/criminalité

    Avantage indirect
    Personnel : meilleur consideration personnel pour le consommateur, qui ne se sent plus hors la loi mais simplement comme un individu comme les autres.
    Familiale : Meilleur rapport entre les membre de la famille puisque l'etat en reconnaissant les consommateurs permet de retrouvé un dialogue que le statu de hors la loi ne permet pas.
    Social : Moins de cas psychologique puisque la société reconnais les consommateurs de cannabis comme des individu "normaux".
    Criminalité/delinquance : disparition d'une classe de criminel/delinquant (les "drogués"), donc moins de travail pour les forces de l'ordre qui pourront, pt etre un jour, etre efficace pour la securité des personnes physique.
    Etatique : Arret de l'hypocrisie et restauration de la confiance que les consommateurs echaudé on vis-a-vis de l'etat (perso, j'ai aucune confiance en un etat qui me prend la tete pour 3 culs de joint).

  8. Publicité
  9. #67
    invite765732342432
    Invité

    Re : Cannabis, Cocaine, drogue et psychologie

    Citation Envoyé par uinet_propane
    Franchement, a part les problème de santé, je vois pas quel problème la legalisation apportera. Oui, je veux bien, des problèmes administratif, mais c'est a l'etat de gerer ces details et y a pas que le cannabis que pose se genre de problème.
    Voilà quelques inconvénients en vrac:
    Surpopulation carceral: moins de dealer de cannabis en prison puisque plus de deale de cannabis
    Criminalité/delinquance : disparition d'une classe de criminel/delinquant (les "drogués"), donc moins de travail pour les forces de l'ordre qui pourront, pt etre un jour, etre efficace pour la securité des personnes physique.
    Que vont devenir les dealers de cannabis ? Se mettre à travailler ? ou vendre des drogues plus dures ?
    Social : moins de delinquence et de marginalisation
    Oui, les chiffres de la délinquance vont baisser puisqu'on ne pourra plus comptabiliser les fumeurs/dealers de cannabis... Est-ce que les délinquants changeront leur comportement pour autant ?
    Familiale : Meilleur rapport entre les membre de la famille puisque l'etat en reconnaissant les consommateurs permet de retrouvé un dialogue que le statu de hors la loi ne permet pas.
    Pourquoi les jeunes fument du cannabis ? n'est-ce pas, au moins en partie, pour montrer leur différence par rapport aux parents ?
    Si le cannabis est légalisé, aura-t-il autant d'attrait pour les jeunes ? Ou leur faudra-t-il quelque chose de "plus interdit" pour montrer qu'ils sont rebelles ?

    Et le pire selon moi:
    Etatique : Arret de l'hypocrisie et restauration de la confiance que les consommateurs echaudé on vis-a-vis de l'etat (perso, j'ai aucune confiance en un etat qui me prend la tete pour 3 culs de joint).
    Et 2 ans plus tard, tous les consomateurs de cocaïne (drogue à la mode utilisée en fêtes privées) (ou n'importe quelle autre m...e) crieront au scandale que des drogues comme le cannabis soient légalisées et que l'on "prenne la tête aux pauvres consommateurs de cocaïne qui ne dérangent personne et consomment en privé". Où s'arrèter ? à l'héro ? plus loin ?

    En bref, la légalisation c'est très sympa, mais il ne faut pas oublier les causes de la consommation et les conséquences de la vente libre...
    Petite prédiction personnelle pour la France: si le cannabis est légalisé, les jeunes se trouveront une nouvelle drogue (cocaïne ou exta par ex), la consommation du cannabis explosera comme a explosé la consommation de tabac pendant les dernières années, les gosses mal dans leur peau consommeront autre chose et le conflit avec leurs parents ne cessera pas pour autant, tout le monde trouvera absurde que l'alcool, le tabac et le cannabis soient légalisés alors que l'usage des autres drogues est encore réprimé. Un utilisateur postera sur ce forum "cocaïne, pour la légalisation".

    Penses tu à ces dérives possibles quand tu prônes la libéralisation du cannabis pour te permettre de dormir tranquille en laissant tes mégots de joints dans ton cendrier ?

  10. #68
    KarmaStuff

    Re : Cannabis, Cocaine, drogue et psychologie

    Citation Envoyé par Faith
    Que vont devenir les dealers de cannabis ? Se mettre à travailler ? ou vendre des drogues plus dures ?
    Donc, en partant de ce principe, on ne devrait pas tout mettre en oeuvre pour empêcher le vol de mobilettes de peur que les délinquants s'attaquent ensuite aux voitures...
    Citation Envoyé par Faith
    Oui, les chiffres de la délinquance vont baisser puisqu'on ne pourra plus comptabiliser les fumeurs/dealers de cannabis... Est-ce que les délinquants changeront leur comportement pour autant ?
    Ce que voulait dire uinet_propane me semble-t-il, c'est que la police gagnera du temps à ne plus faire la "chasse" aux petits fumeurs, et ce gain de temps serait consacré notamment à la chasse aux "vrais" délinquants => baisse de la délinquance...

    Citation Envoyé par Faith
    Pourquoi les jeunes fument du cannabis ? n'est-ce pas, au moins en partie, pour montrer leur différence par rapport aux parents ?
    Si le cannabis est légalisé, aura-t-il autant d'attrait pour les jeunes ? Ou leur faudra-t-il quelque chose de "plus interdit" pour montrer qu'ils sont rebelles ?
    Le cannabis, même légalisé, serait toujours un interdit pour les jeunes - mineurs. Ils n'y auraient pas accès (légalement), donc ça restera un interdit...
    Citation Envoyé par Faith
    Et le pire selon moi:
    Et 2 ans plus tard, tous les consomateurs de cocaïne (drogue à la mode utilisée en fêtes privées) (ou n'importe quelle autre m...e) crieront au scandale que des drogues comme le cannabis soient légalisées et que l'on "prenne la tête aux pauvres consommateurs de cocaïne qui ne dérangent personne et consomment en privé". Où s'arrèter ? à l'héro ? plus loin ?
    La grande différence entre le cannabis et les autres drogues que tu cites, c'est qu'elles sont terriblement plus mortelles à plus ou moins long terme (comme l'alcool et le tabac d'ailleurs tu me diras, mais celles-ci sont dans nos us et coutumes depuis des siècles), alors que le cannabis n'a jamais tué personne directement...
    Citation Envoyé par Faith
    Petite prédiction personnelle pour la France: si le cannabis est légalisé, les jeunes se trouveront une nouvelle drogue (cocaïne ou exta par ex), la consommation du cannabis explosera comme a explosé la consommation de tabac pendant les dernières années, les gosses mal dans leur peau consommeront autre chose et le conflit avec leurs parents ne cessera pas pour autant, tout le monde trouvera absurde que l'alcool, le tabac et le cannabis soient légalisés alors que l'usage des autres drogues est encore réprimé. Un utilisateur postera sur ce forum "cocaïne, pour la légalisation".
    Si l'on prend un exemple concret, c'est-à-dire un pays comme la Hollande où le cannabis est légalisé/toléré dans les coffee shops... Pas tout le monde y a accès, il y a des restrictions légales. Si l'on compare la Hollande et la France, les consommateurs de drogues dures ne sont pas supérieurs aux Pays-Bas qu'en France en proportion. L'accès au cannabis ne signifie pas forcément accès et désirs des drogues dures, ce n'est pas une condition sine qua non.

    Il ne faut pas imaginer que les gens sont ignorants ou bêtes ; combien y a-t-il de fumeurs quotidiens de maji juana qui n'ont jamais, mais jamais touché aux drogues dures et qui ne désirent pas y toucher ? Beaucoup, je peux te l'assurer (moi-même ayant un peu fumé, et j'ai bcp d'exemples de fumeurs réguliers autour de moi)...
    Et que le cannabis soit légalisé ou pas, chacun, s'il le désire vraiment, peut avoir accès (malheureusement) à des drogues plus dures...

    Je ne fais en aucun cas de la publicité ou l'apologie du cannabis, mais par principe, un adulte de nos jours est considéré légalement comme un "délinquant", hors-la-loi, s'il fume un joint chez lui... Alors que boire une bouteille de whisky chez lui (bien pire qu'un joint car les effets sont beaucoup plus néfastes à court et à long terme) est permis par la loi... Et c'est ce principe qui me gêne !
    Connais-toi toi-même et l'Univers n'aura plus aucun secret pour toi...

  11. #69
    invite765732342432
    Invité

    Re : Cannabis, Cocaine, drogue et psychologie

    Citation Envoyé par KarmaStuff
    Donc, en partant de ce principe, on ne devrait pas tout mettre en oeuvre pour empêcher le vol de mobilettes de peur que les délinquants s'attaquent ensuite aux voitures...
    Tu as mal compris ma remarque: Si tu légalise le cannabis, les dealers de cannabis disparaissent (c'est ce qu'à dit uinet_propane). Je faisais juste remarquer que ces dealers ne feront que se reconvertir (car beaucoup de dealers ne dealent QUE du cannabis).
    Par conséquent le gain présupposé n'en est pas un.

    Citation Envoyé par KarmaStuff
    Ce que voulait dire uinet_propane me semble-t-il, c'est que la police gagnera du temps à ne plus faire la "chasse" aux petits fumeurs, et ce gain de temps serait consacré notamment à la chasse aux "vrais" délinquants => baisse de la délinquance...
    La police ne fait déjà pas la chasse aux petits fumeurs (en France au moins). Le gain que tu cites n'existe donc pas...

    Citation Envoyé par KarmaStuff
    Le cannabis, même légalisé, serait toujours un interdit pour les jeunes - mineurs. Ils n'y auraient pas accès (légalement), donc ça restera un interdit...
    Comme le tabac... Texte

    Citation Envoyé par KarmaStuff
    La grande différence entre le cannabis et les autres drogues que tu cites, c'est qu'elles sont terriblement plus mortelles à plus ou moins long terme (comme l'alcool et le tabac d'ailleurs tu me diras, mais celles-ci sont dans nos us et coutumes depuis des siècles), alors que le cannabis n'a jamais tué personne directement...
    Et te semble-t-il plus logique d'autoriser une drogue de plus ou de toutes les interdire ?
    Rappel des dernières actions des gouvernements contre le tabac (et un peu l'alcool): spots publicitaires, interdiction de faire de la pub, hausse sensible des taxes, interdiction de fumer dans le lieux publics...
    Depuis 10 ou 15 ans, la politique (gauche et droite confondue) me semble aller dans le même sens: élimination progressive des drogues, quelle qu'elles soient. C'est ce que je considère être cohérent.

    L'accès au cannabis ne signifie pas forcément accès et désirs des drogues dures, ce n'est pas une condition sine qua non.
    Effectivement, et c'est bien ce que je redoute: si le cannabis entre trop dans les moeurs, les adolescents "rebelles" se tourneront vers autre chose... (sans même passer par la case cannabis...)

    Il ne faut pas imaginer que les gens sont ignorants ou bêtes ; combien y a-t-il de fumeurs quotidiens de maji juana qui n'ont jamais, mais jamais touché aux drogues dures et qui ne désirent pas y toucher ?
    Mon problème n'est pas le comportement des adultes... C'est la cour d'école quand j'aurai des enfants. Dans une cour d'école, les adolescents sont souvent ignorants ET bêtes dès qu'il s'agit de faire des bétises... (je parle d'expérience)

  12. #70
    boblafro

    Re : Cannabis, Cocaine, drogue et psychologie

    Citation Envoyé par Lord M
    Faut aussi arrêter de penser que la légalisation va régler tous les problèmes : le trafic de cigarettes en France est une activité illégale qui rapporte encore beaucoup d'argent malhonnètement. Qui n'a jamais entendu parler de ces camions arrêtés à la frontière avec des tonnes de cigarettes de contrebande ?
    Et bien si les fumeurs de cannabis sont moindrement intelligent, ils feront pousser leur propre cannabis, seul une minorité (du genre j'ai pas le temps de m'en occuper) continuera d'en acheter.

  13. #71
    invite36602837

    Re : Cannabis, Cocaine, drogue et psychologie

    Citation Envoyé par KarmaStuff
    Ce que voulait dire uinet_propane me semble-t-il, c'est que la police gagnera du temps à ne plus faire la "chasse" aux petits fumeurs, et ce gain de temps serait consacré notamment à la chasse aux "vrais" délinquants => baisse de la délinquance...
    Exactement. Si vous preferez que la police s'occupe de petit consommateur plutot que d'arreter les vrai trafiquant (je parle pas du dealer du bout de la chaine, mais du premier producteur), on arrivera jamais a regler le problème des trafics.

    Citation Envoyé par KarmaStuff
    Il ne faut pas imaginer que les gens sont ignorants ou bêtes ; combien y a-t-il de fumeurs quotidiens de maji juana qui n'ont jamais, mais jamais touché aux drogues dures et qui ne désirent pas y toucher ? Beaucoup, je peux te l'assurer (moi-même ayant un peu fumé, et j'ai bcp d'exemples de fumeurs réguliers autour de moi)...
    Et moi avec.

    J'en ai marre qu'on ramene toujours les drogues dur après le cannabis. Si les gens sont assez cons pour passé a autre chose, c'est leur problème, j'ai pas a assumé pour eux. Quel est la proportions de fumeur qui vont passé a autre chose ? 1% ? 2% ?? Si tu trouve que c'est trop, alors interdisont aussi les armes a feu, parce qu'avec le nombre d'adepte de la chasse ou du tir sportif, on risque de voir le nombre de tueur augmenté ces prochaine années. Non mais faut arreter, faut pas tout melangé.

    Citation Envoyé par KarmaStuff
    Et que le cannabis soit légalisé ou pas, chacun, s'il le désire vraiment, peut avoir accès (malheureusement) à des drogues plus dures...
    Exactement. Quant je pense qu'il est aussi facile d'avoir du LSD que du cannabis, je me demande vraiment si les gens connaissent reelement le fonctionnement des réseaux. Une fois, j'ai pris le train de Bienne (ville suisse connu pour ces coffee) et j'ai rencontré une personne de mon age (~20-25ans). le type avait 10 fiole de LSD sur lui, en plein jour dans la rue. Il m'en a proposé, j'ai refusé poliment. Si les gens ne savent pas dire non, c'est pas a cause du cannabis, mais a cause de leur education.

    Citation Envoyé par KarmaStuff
    Je ne fais en aucun cas de la publicité ou l'apologie du cannabis, mais par principe, un adulte de nos jours est considéré légalement comme un "délinquant", hors-la-loi, s'il fume un joint chez lui... Alors que boire une bouteille de whisky chez lui (bien pire qu'un joint car les effets sont beaucoup plus néfastes à court et à long terme) est permis par la loi... Et c'est ce principe qui me gêne !
    Tout est dit.

    Citation Envoyé par Faith
    Tu as mal compris ma remarque: Si tu légalise le cannabis, les dealers de cannabis disparaissent (c'est ce qu'à dit uinet_propane). Je faisais juste remarquer que ces dealers ne feront que se reconvertir (car beaucoup de dealers ne dealent QUE du cannabis).
    Par conséquent le gain présupposé n'en est pas un.
    C'est bien pour ca qu'il y a quelques années en suisse, une initiative populaire a demandé la legalisation de TOUTES les drogues, histoire de coupé l'herbe sous le pied des dealers (initiative droleg). Les trafic existent parce qu'il y a des sous a se faire, et que comme c'est un commerce illegal, les prix sont defini a la tete du client. Donc les dealers on tous les avantages. Si maintenant l'etat fait aussi commerce, les dealers se retrouve betement en concurrence avec un mastodonte, et les consommateurs vont vite faire leur choix. Entre garanti des prix et qualité ou hasard, le choix est vite fait personnellement. Surtout si acheter dans la rue reste illegal.

    Citation Envoyé par Faith
    La police ne fait déjà pas la chasse aux petits fumeurs (en France au moins). Le gain que tu cites n'existe donc pas...
    Je te propose de contacté mon cousin parisien a ce propos. Il a un avis bien différent du tiens. Et lui est aussi un simple consommateur, pas un dealer.

    Citation Envoyé par Faith
    Et te semble-t-il plus logique d'autoriser une drogue de plus ou de toutes les interdire ?
    Ben pose toi la question par rapport au tabac ou l'alcool, sachant que ces drogues sont deja legalisé. Alors autorisé une de plus, ou toute les interdire ????

    Citation Envoyé par Faith
    Rappel des dernières actions des gouvernements contre le tabac (et un peu l'alcool): spots publicitaires, interdiction de faire de la pub, hausse sensible des taxes, interdiction de fumer dans le lieux publics...
    Depuis 10 ou 15 ans, la politique (gauche et droite confondue) me semble aller dans le même sens: élimination progressive des drogues, quelle qu'elles soient. C'est ce que je considère être cohérent.
    Eh bien si l'etat voulais reelement supprimé les drogues, y a plus simple, rendre illegal Philips Morris et Marlboro. A oui, c'est pas possible a cause des chomeurs et des pressions gouvernementale que va subir la france. Et ben dans ce cas, me demandez pas d'etre correct si l'etat ne le fais pas. Je vois pas pourquoi les producteur de cannabis sont considerer comme hors la loi, alors que les producteurs de tabac on pignons sur rue. C'est toujours plus simple de s'attaquer au consommateur et le faire culpabilisé que de s'attaquer a la source du problème. Et en plus, les producteurs de tabac, contrairement au dealer de fleur de cannabis (la beu, pas le shit), nous empoissonnne. Mais personne ne leur dit rien, on utilise meme leur methode pour nous faire peur (pub antitabac). L'etat, en connaissance de cause, devient complice d'un massacre a grande echelle industriellement organisé, puisque il ne fait rien pour limiter, voir empecher l'utilisation d'additif toxique. Le tabac, en tant que denrée alimentaire, doit etre le moins toxique possible. Rajouté de l'amoniac ne diminue pas sa toxicité, ca devrait donc etre illegal. On rajoute pas de l'amoniac dans le boeuf pour faire resortir son gout, alors pourquoi le fait-on avec le tabac ??? Pour que se soit plus supportable a la consommation. Mais il faut savoir, ou on interdit et on fait tout pour degouté (quitte a changé le gout) ou on autorise et on fait tout pour nous seduire. Actuellement, on nous seduit d'un coté et on nous fais la morale de l'autre.

    Citation Envoyé par Faith
    Effectivement, et c'est bien ce que je redoute: si le cannabis entre trop dans les moeurs, les adolescents "rebelles" se tourneront vers autre chose... (sans même passer par la case cannabis...)
    Mais bon sang, dit moi bien ce qui te fais dire que les jeunes iront voir d'autre drogues. Donne moi ne sers-ce qu'un argument (et le fais d'etre illegal n'est pas un argument, sinon on aurais pas de fumeur de tabac) Pose toi plutot la question de savoir pourquoi ils ont besoin de ces drogues. On ne parle que de drogues, mais on a pas encore discuté de se qui pousse a aller prendre une drogue. Personnellement, je ne suis pas un exemple représentatif, puisque j'ai choisi de consommé, je n'ai pas été poussé. Il serait interessant d'avoir l'avis d'un de ses soit disant jeunes a problèmes.

    Citation Envoyé par Faith
    Mon problème n'est pas le comportement des adultes... C'est la cour d'école quand j'aurai des enfants. Dans une cour d'école, les adolescents sont souvent ignorants ET bêtes dès qu'il s'agit de faire des bétises... (je parle d'expérience)
    Bien que je soit d'accord avec toi, je vais te dire qqch très clairement :

    Tes enfants ce sont tes enfants, je ne suis pas responsable de leur problèmes. Je n'est pas a assumé pour les betise qu'il ferais. Je ne t'es pas accusé de m'avoir perturbé avec ton discoure quant je me suis fais arreter par la police. Alors ne melange pas tes problèmes avec mes problèmes. Tes enfants choissiront pt etre de consommé, mais c'est a toi et a eux que tu n'as qu'a t'en prendre, pas a moi.

    A ce prix, tu ne verra pas d'inconvegnient a ce que je leur propose un verre de whisky, puisque le whisky est legal.

  14. #72
    invite36602837

    Re : Cannabis, Cocaine, drogue et psychologie

    Citation Envoyé par Faith
    Et 2 ans plus tard, tous les consomateurs de cocaïne (drogue à la mode utilisée en fêtes privées) (ou n'importe quelle autre m...e) crieront au scandale que des drogues comme le cannabis soient légalisées et que l'on "prenne la tête aux pauvres consommateurs de cocaïne qui ne dérangent personne et consomment en privé". Où s'arrèter ? à l'héro ? plus loin ?
    Je le redit, pour evité cette surenchere, il ne faut pas faire de différence entre tabac, alcool, cannabis, hero, LSD et coke. Ce sont toute des drogues. Y a quant france ou l'idée de drogues douce/dur perdure. Ailleurs, on as arreter de faire cette classification. Ce sont des drogues un point c'est tout. Si on en legalise une, il faut legalisé les autres, pour etre coherent.

    Citation Envoyé par Faith
    Petite prédiction personnelle pour la France: si le cannabis est légalisé, les jeunes se trouveront une nouvelle drogue (cocaïne ou exta par ex), la consommation du cannabis explosera comme a explosé la consommation de tabac pendant les dernières années, les gosses mal dans leur peau consommeront autre chose et le conflit avec leurs parents ne cessera pas pour autant, tout le monde trouvera absurde que l'alcool, le tabac et le cannabis soient légalisés alors que l'usage des autres drogues est encore réprimé. Un utilisateur postera sur ce forum "cocaïne, pour la légalisation".
    Petite question, pourquoi dit tu :

    "les gosses mal dans leur peau consommeront autre chose"

    Si tu estime que ces gosses sont mal dans leur peau, essaye deja de savoir pourquoi avant de prendre des mesures. Vaux mieux prevenir que guerir.

    Citation Envoyé par Faith
    Penses tu à ces dérives possibles quand tu prônes la libéralisation du cannabis pour te permettre de dormir tranquille en laissant tes mégots de joints dans ton cendrier ?
    J'y pense a chaque fois, c'est bien pour ca que je demande une legalisation totale. Toi tu estime devoir flicé les gens pour leur permettre d'etre bien. J'estime qu'il faut leur foutre la paix pour qu'il soit bien. Moi personnellemnt, c'est pas en ayant mon patron sur le dos toute la journée que je vais bien bossé. Toi pt etre, mais ne generalise pas ton cas a la société. Et je ne generalise pas en demandant la legalisation justement, puisque chacun sera libre de faire ses choix, en connaissance de cause. Je ne demande pas l'obligation de consommé, mais l'autorisation.

  15. Publicité
  16. #73
    Lord M

    Re : Cannabis, Cocaine, drogue et psychologie

    De toute facon avec ce genre de grandes idées nobles, morales et pronant l'amitié éternelle entre tous les hommes, les conséquences sont rarement prévisibles.

    Je n'essaye pas de montrer ce qui va se passer en proposant des arguments qui seront de toute facon réfutables. Je me base sur ce qui a déjà été fait dans ce domaine pour dire que la légalisation aura des effets néfastes.

    Exemple de la prohibition de l'alcool aux USA :
    en gros c'est la même chose, en inversé. Le principe était bien : on interdit l'alcool, donc on réduit les accidents de la routes, les dépenses de santé, on rapproche les citoyens et l'Etat en faisant augmenter la morale. Résultat : trafics, alcool frelatés...

    Exemple de la légalisation partielle aux Pays Bas :
    c'est cool, on va dans des coffee shop, et la moitié des jeunes d'Europe vont se fournir la bas. Problème : avec l'assouplissement de la législation, les Pays Bas deviennent une plaque tournante du trafic de drogues (toutes les drogues) en Europe.

    Exemple de la cigarette en France :
    il n'y a jamais eu de véritable légalisation, vue qu'il n'y a jamais eu de véritable interdiction. Mais après un siècle, on se rend compte que c'est super mauvais pour la santé, qu'il y a toujours un énorme trafic et des "dealers" qui vendent ca sous le manteau moins cher, car ils ont trafiqué la marchandise.

    J'aimerais beaucoup être anarchiste. J'aimerais croire que si tu donnes aux gens la liberté de faire ce qu'ils veulent, ils feront le bien autour d'eux. Malheureusement je n'y crois pas une seule seconde.
    Lord M

    What we do in life echoes in eternity

  17. #74
    invite36602837

    Re : Cannabis, Cocaine, drogue et psychologie

    Citation Envoyé par Lord M
    Exemple de la légalisation partielle aux Pays Bas :
    c'est cool, on va dans des coffee shop, et la moitié des jeunes d'Europe vont se fournir la bas. Problème : avec l'assouplissement de la législation, les Pays Bas deviennent une plaque tournante du trafic de drogues (toutes les drogues) en Europe.
    Chaque pays est la plaque tournante de divers drogues. Aucun pays n'as le monopole. L'Espagne est une plaque tournante pour le trafique de shit, la hollande pour les exta et le cannabis, la suisse pour la coke et le cannabis (on en vois assez des francais venir acheter en suisse), l'angleterre pour les clopes. D'ailleurs, je viens de constaté un truc, les pays plaque tournante tourne autour de ... la france. Pt etre y a-t-il qqch en france qui les attire plus qu'ailleurs.

    La france, en tant que pays consommateur, a tout les problèmes. Et si un pays est une plaque tournante, c'est que les trafiquant on un interet a faire de ce pays une plaque tournante, et ca n'as rien a voir avec la legislation local concernant les drogues, puisque pour le dealer, tout les pays sont dangereux. Ce qui va l'interessé, c'est les connections entre pays. La suisse pourrait etre une plaque tournante centrale, a cause de sa position geographique, mais il y a bcp de risque a le faire, a cause des frontieres qui sont toujours en place. Si les trafiquant vont en hollande, c'est pt etre parce que les taxe d'atterissage sont moins chere, tout simplement. Et non pas parce que la legislation est plus souple (plus souple pour le consommateur, pas pour le producteur ni le dealer, je le rappel).

    D'ailleurs, la Hollande n'as pas forcement la premiere place en Europe si on fais le detail par drogues.

  18. #75
    KarmaStuff

    Re : Cannabis, Cocaine, drogue et psychologie

    Citation Envoyé par Lord M
    Exemple de la prohibition de l'alcool aux USA :
    en gros c'est la même chose, en inversé. Le principe était bien : on interdit l'alcool, donc on réduit les accidents de la routes, les dépenses de santé, on rapproche les citoyens et l'Etat en faisant augmenter la morale. Résultat : trafics, alcool frelatés...
    Pourquoi Al Capone et ses acolytes ont trouvé là une opportunité de se remplir les poches ? Parce-que tu pourras rendre prohibitif un produit, si la population veut en acheter, elle le fera, peu importe l'interdiction... Les USA ont dû revoir les lois et sont revenus sur la prohibition...

    Bien sûr qu'interdire l'alcool éviterait les acidents de la route, les siroses du foi, les cancers, ... Bien sûr que s'il n'y avait pas de vices sur Terre, ce serait un havre de paix...

    MAIS LE MONDE N'EST PAS AINSI FAIT ! A vous lire, on dirait que vous prônez l'idée que tout le monde doit être beau, tout le monde doit être gentil... Mais c'est une utopie, et on pourra prendre les mesures internationales les plus sévères, il y aura toujours un traffic qui se mettra en place.

    Citation Envoyé par Lord M
    Exemple de la cigarette en France :
    il n'y a jamais eu de véritable légalisation, vue qu'il n'y a jamais eu de véritable interdiction. Mais après un siècle, on se rend compte que c'est super mauvais pour la santé, qu'il y a toujours un énorme trafic et des "dealers" qui vendent ca sous le manteau moins cher, car ils ont trafiqué la marchandise.
    Et oui, c'est parce que l'Etat n'arrête pas l'inflation du prix du tabac qu'il y a du traffic. Je dirais presque que c'est logique, et je mets sans risque ma main à couper que si le prix du paquet double, les traffics vont augmenter... Là, c'est une condition sine qua non ! Pas d'augmentation du prix sans croissance du traffic... La police fait ce qu'elle peut, mais n'enraye pas tout.

    Alors, faisons un petit bilan car j'ai l'impression qu'à force de tourner autour du pot, on va ressentir des vertiges :

    1) Le tabac est légalisé mais l'Etat augmente les prix pour soit-disant diminuer la consommation ; entre nous, vous avouerez qu'il y retrouve son compte car ça rapporte quand même des milliards d'€... Vous me direz que ça coûte aussi des milliards d'€ à la sécurité sociale. Mais si l'Etat ne pratiquait pas une politique hypocrite du "je pense aux citoyens et consommateurs, j'augmente le prix pour éviter qu'ils fument", et s'il imposait aux multinationales de ne pas mettre des additifs - http://dispourquoipapa.free.fr/homme/ho0053.htm - pour notamment rendre plus dépendants, ce serait d'autant plus altruiste de sa part... L'Etat trouverait scandaleux que l'on mette de l'arsenic, de l'ammoniac ou du mercure dans des yahourts, eaux minérales, ... Pourquoi il ne dit rien pour la cigarette ?

    Autre chose : l'Etat met maintenant des avertissements sur les paquets... Pourquoi ? Pense-t-il avec altruisme aux consommateurs ? NON ! C'est pour éviter les éventuels procès futurs et dire : "Mais nous, on les avait prévenus les consommateurs que le tabac c'est po bon !"

    2) L'alcool : on a bien vu que la prohibition n'arrange rien... Alors, l'Etat, pour encore une fois penser à nous, comme on ne peut pas l'interdire, on applique des fortes taxes sur l'alcool... Pourquoi encore une fois ? Pour éviter que l'on maltraite notre petit foi ? La réponse vous la connaissez...

    3) Cannabis : c'est prohibé. Pourtant, la France est le pays d'Europe qui compte le plus de consomateurs... Tiens, c'est bizarre, c'est interdit, et pourtant, il y a des gens qui fument ! L'alcool qui tue gravement est autorisé, mais pas le cannabis...

    Par une extension un peu tirée par les cheveux, mais elle est concise : "Vous avez le droit de battre vos enfants, ça c'est autorisé. Mais vous n'avez pas le droit de les giffler, sinon, c'est la prison !"...
    C'est un peu ça la politique et la loi concernant le cannabis ! Qu'on le veuille ou non, ce produit peu nocif est interdit et il y a des consommateurs. Légaliser ne signifierait pas trouver du cannabis au supermarché dans le rayon "Produits bio"... Il y aurait des restrictions comme pour le tabac évidemment.

    Interdit : les jeunes et les moins jeunes y ont accès... Cela engendre des traffics qui alimentent une économie souterraine, une certaine mafia, si ce n'est la mafia, qui fait de l'argent sale sur le dos de personnes "honnêtes" qui ne font que fumer... La Police fait la "guerre" aux fumeurs et perd un temps qui pourrait être consacré à d'autres malveillances... Les lois n'empêchent pas la vente et l'achat du cannabis, donc les lois ne servent pas ou mal leur but principal et le citoyen...

    Dépénalisé ou légalisé : la loi autorise les MAJEURS à fumer. Ils ont accès à des produits contrôlés (pas coupés), moins de risques de maladies, cancer (l'Etat bienfaiteur pense à nous). L'économie souterraine concernant le cannabis et les traffics disparaissent d'eux-mêmes... Il faut évidemment que le cannabis mis à disposition ne doit pas être 4 fois plus cher que sur le marché noir, sinon, ça ne sert à rien... L'idée du cannabis interdit, donc attrayant pour les mineurs, cela ne change rien que ce soit prohibé ou autorisé (INTERDIT AUX MINEURS quoi qu'il en soit)...
    Petit plus : l'Etat se fait une petite marge sur la vente. Il se fait un % sur la vente d'une drogue ? Choquant ? Non m'sieur, il le fait déjà avec l'alcool et le tabac...

    Le fait est que ce produit est de loin moins nocif que l'alcool... Le fait est aussi qu'il existe des centaines de milliers de fumeurs en France... Des gens qui travaillent, payent leurs impôts, et qui, en rentrant chez eux, s'installent sur leur canapé et fument un petit joint devant le film du dimanche soir... Ca gêne qui que Monsieur X fume un joint ? Ca dérange son voisin ? Ca dérange les gens qui marchent dans la rue ? Ca dérange Monsieur le Président à l'Elysée ? Ca dérange personne en fait...

    Parcontre, Monsieur X a le droit de passer tout son week-end (et même la semaine ) au bar du coin de la rue, à boire comme un trou pendant des heures... Personne ne lui dira rien, certainement pas le patron du bar, ni l'Etat et les lois qu'il promulgue... (peut-être sa femme quand il rentrera chez lui).

    Ne trouvez-vous pas là qu'il y a une injustice ? Tous les arguments de ceux qui sont contre la légalisation, voire la dépénalisation du cannabis, on pourrait les utiliser pour l'alcool... (oui, j'insiste, mais c'est la réalité).
    Connais-toi toi-même et l'Univers n'aura plus aucun secret pour toi...

  19. #76
    invite36602837

    Re : Cannabis, Cocaine, drogue et psychologie

    Pour moi, KarmaStuff a parfaitement resumé et mis en evidence les incoherences du systeme.

    Et de tout facon, le problème des drogues ne pourra etre resolu que le jour ou la société civil se remettra reelement en question. Parce que moi en tant que consommateur, que l'etat legalise ou pas, ca ne changera rien, je consommerait toujours. La seul chose que je trouve dommage, c'est donner mes sous a un dealer plutot qu'a l'etat, parce qu'avec ce que je depense par année, on pourrait en faire des choses. Mais si l'etat prefere augmenté les impots, grand bien lui fasse, avec mon revenu, c'est pas moi qui va avoir une augmentation. Ca sera les honnetes gens qui supporterons les couts du demantellement des trafic. Moi ca ne me derange pas, j'arriverais toujours a trouvé qqun qui me vendra, mais je trouve dommage de faire supporté le cout de l'absence de volonté politique sur le dos des "travailleurs".

    Enfin bref, tout ca pour dire qu'en realité, c'est pas le consommateur qui est vraiment embeter, mais le citoyen qui paye des impots pour demanteller des réseaux plutot que pour renfloué les caisses de l'etat ou investire dans des infrastructures public tel que des ecoles ou des hopitaux.

    Et je n'est aucun sentiment de culpabilité par rapport a ce que je viens d'ecrire, parce que c'est l'etat qui fais ce choix, et pas moi.

  20. #77
    invite765732342432
    Invité

    Re : Cannabis, Cocaine, drogue et psychologie

    Citation Envoyé par KarmaStuff
    Dépénalisé ou légalisé : la loi autorise les MAJEURS à fumer. Ils ont accès à des produits contrôlés (pas coupés), moins de risques de maladies, cancer (l'Etat bienfaiteur pense à nous). L'économie souterraine concernant le cannabis et les traffics disparaissent d'eux-mêmes... Il faut évidemment que le cannabis mis à disposition ne doit pas être 4 fois plus cher que sur le marché noir, sinon, ça ne sert à rien... L'idée du cannabis interdit, donc attrayant pour les mineurs, cela ne change rien que ce soit prohibé ou autorisé (INTERDIT AUX MINEURS quoi qu'il en soit)...
    Trève de plaisanteries...
    Quelle est la proportion de mineurs parmi les fumeurs de cannabis ?

    Vous n'allez pas me dire que du jour au lendemain, les mineurs vont se dire, j'arrête le cannabis, je reprendrai quand j'aurais 18 ans !!!
    Ces mineurs iront voir le gars super cool qui est en terminale après avoir redoublé une ou deux classes (et qui est donc majeur) et lui demanderont de les approvisionner...

    La dépénalisation aura tranquilisé les adultes, mais n'aura rien arrangé chez les mineurs...

  21. #78
    Lord M

    Re : Cannabis, Cocaine, drogue et psychologie

    Citation Envoyé par KarmaStuff
    Pourquoi Al Capone et ses acolytes ont trouvé là une opportunité de se remplir les poches ? Parce-que tu pourras rendre prohibitif un produit, si la population veut en acheter, elle le fera, peu importe l'interdiction... Les USA ont dû revoir les lois et sont revenus sur la prohibition...

    Bien sûr qu'interdire l'alcool éviterait les acidents de la route, les siroses du foi, les cancers, ... Bien sûr que s'il n'y avait pas de vices sur Terre, ce serait un havre de paix...

    MAIS LE MONDE N'EST PAS AINSI FAIT ! A vous lire, on dirait que vous prônez l'idée que tout le monde doit être beau, tout le monde doit être gentil... Mais c'est une utopie, et on pourra prendre les mesures internationales les plus sévères, il y aura toujours un traffic qui se mettra en place.
    C'est exactement ce que je voulais dire, merci

    La légalisation a beau paraitre super vu d'ici (ou plutot de maintenant), qui sait quels en seront les effets secondaires ? Faut vraiment être naïf pour croire que ca va résoudre tous les problèmes.
    Lord M

    What we do in life echoes in eternity

  22. Publicité
  23. #79
    yat

    Re : Cannabis, Cocaine, drogue et psychologie

    Citation Envoyé par Faith
    La dépénalisation aura tranquilisé les adultes, mais n'aura rien arrangé chez les mineurs...
    Admettons.
    C'est déjà pas mal, non ?
    Et c'est quoi la contrepartie ?

  24. #80
    invite765732342432
    Invité

    Re : Cannabis, Cocaine, drogue et psychologie

    Citation Envoyé par yat
    Admettons.
    C'est déjà pas mal, non ?
    Et c'est quoi la contrepartie ?
    La contrepartie a déjà été évoquée plus haut: les enfants auront-ils envie d'imiter leurs parents ou voudront-ils montrer qu'ils peuvent aller plus loin qu'eux ?

    Je penche pour la deuxième solution...

  25. #81
    KarmaStuff

    Re : Cannabis, Cocaine, drogue et psychologie

    Citation Envoyé par Faith
    Vous n'allez pas me dire que du jour au lendemain, les mineurs vont se dire, j'arrête le cannabis, je reprendrai quand j'aurais 18 ans !!!
    Ces mineurs iront voir le gars super cool qui est en terminale après avoir redoublé une ou deux classes (et qui est donc majeur) et lui demanderont de les approvisionner...
    La dépénalisation aura tranquilisé les adultes, mais n'aura rien arrangé chez les mineurs...
    Merci, mais c'est ce que je dis depuis le début... Que ce soit dépénalisé ou pas, les mineurs qui cherchent à s'en procurer y parviendront quand même... Après, c'est aux parents de gérer leurs gamins et de les éduquer ; pour ça, il n'y a pas de loi assez efficace...

    Et tu le dis toi-même, c'est un plus pour les adultes, et ça ne change rien pour les mineurs. Alors, si sur deux problèmes, on en résoud un, n'est-ce pas bénéfique ?
    Citation Envoyé par Faith
    les enfants auront-ils envie d'imiter leurs parents ou voudront-ils montrer qu'ils peuvent aller plus loin qu'eux ?
    Je penche pour la deuxième solution...
    Pourquoi les enfants voudraient-ils aller plus loin ?!! Et même si le père d'un gamin passe sa vie au bar, c'est pas pour ça que l'adolescent va faire pareil. Je veux bien que le Monde ne soit pas tout rose, mais il ne faut pas voir le pessimisme partout...
    Connais-toi toi-même et l'Univers n'aura plus aucun secret pour toi...

  26. #82
    Leonpolou

    Re : Cannabis, Cocaine, drogue et psychologie

    Excuse j' ai aps eu le temps de tout lire

    Mais avant tout si ils interdissent ça c' est pour vous, je sais pas si tu le sais mais une comsommation quotidienne ca peut etre dangereux.
    1 joins de temps en temps ca apsse mais 20 joins par jour je sias aps si tu te rencontre c' est énorme.

    De plus je crois que si la douane laisse passer de la drogue elle a des amendes un truc dans le style

  27. #83
    KarmaStuff

    Re : Cannabis, Cocaine, drogue et psychologie

    Citation Envoyé par Leonpolou
    Excuse j' ai aps eu le temps de tout lire

    Mais avant tout si ils interdissent ça c' est pour vous, je sais pas si tu le sais mais une comsommation quotidienne ca peut etre dangereux.
    1 joins de temps en temps ca apsse mais 20 joins par jour je sias aps si tu te rencontre c' est énorme.
    Mouais, d'accord avec toi... Mais 20 cigarettes par jour, c'est bon pour la santé ?
    Citation Envoyé par Leonpolou
    De plus je crois que si la douane laisse passer de la drogue elle a des amendes un truc dans le style
    Comprends po...
    Connais-toi toi-même et l'Univers n'aura plus aucun secret pour toi...

  28. #84
    invite765732342432
    Invité

    Re : Cannabis, Cocaine, drogue et psychologie

    Citation Envoyé par KarmaStuff
    Pourquoi les enfants voudraient-ils aller plus loin ?!!
    Crise d'adolescence, refus de l'autorité, rebellion à tout sujet et hors de sujet, affirmation de sa personnalité, ...

    Les raisons ne manquent pas.

    Tant que l'enfant sait que le cannabis est interdit, il se dit que ses parents n'ont jamais du y toucher (même rebelles, les enfants sont souvent naïfs), ainsi ils marquent leur individualité.
    Si le cannabis est légal, ils se douteront (à tort ou à raison) que leurs parents en fumaient dans leur jeune temps. Ils chercheront donc un autre moyen de s'affirmer...

  29. Publicité
  30. #85
    KarmaStuff

    Re : Cannabis, Cocaine, drogue et psychologie

    Citation Envoyé par Faith
    Crise d'adolescence, refus de l'autorité, rebellion à tout sujet et hors de sujet, affirmation de sa personnalité, ...
    Les raisons ne manquent pas.
    Je sais pas si t'es au courant, mais de nos jours c'est également le cas...
    Citation Envoyé par Faith
    Tant que l'enfant sait que le cannabis est interdit, il se dit que ses parents n'ont jamais du y toucher (même rebelles, les enfants sont souvent naïfs), ainsi ils marquent leur individualité.
    Si le cannabis est légal, ils se douteront (à tort ou à raison) que leurs parents en fumaient dans leur jeune temps. Ils chercheront donc un autre moyen de s'affirmer...
    Dialogues-tu avec tes parents ? As-tu dialogué avec tes parents ? S'ils avaient fumé, te le diraient-ils ou te mentiraient-ils ? Pourquoi les enfants devraient se douter que les parents l'ont fait ? Pourquoi n'en parleraient-ils pas librement avec eux ? Est-ce tabou ? Si mes enfants m'en parlent lorsqu'ils seront en âge de le faire, je leur dirai le pourquoi du comment, et les méfaits qu'ils encourent s'ils y touchent... Mais ce sera un dialogue ouvert, sans tabou, je ne leur cacherai rien.

    Cela va-t-il les encourager à le faire ? En tout cas, si le sujet est tabou, je ne saurais pas s'ils ont déjà fumé, ou s'ils désirent le faire, et rien ne pourrait l'empêcher si l'on n'en parle pas. En cas de non-dialogue, je ne saurais pas ce qu'ils font avec leurs amis... Mieux vaut prévenir que guérir.

    Pour dire la vérité, je ne les encouragerais pas à s'y mettre, car à l'âge de l'adolescence, je ne le préfèrerais pas. Parcontre, à l'âge adulte, ils feront ce qu'ils voudront (ou presque), je ne peux pas leur interdire ce que j'ai déjà fait, tant qu'il n'y a pas d'abus...

    Donc, dans ton affirmation, le fait que ce soit interdit les découragerait plus que si c'était permis ? Je ne suis pas de cet avis...
    De toute manière, l'interdiction actuelle n'empêche pas les mineurs de fumer, et de plus en plus !
    Connais-toi toi-même et l'Univers n'aura plus aucun secret pour toi...

  31. #86
    invite765732342432
    Invité

    Re : Cannabis, Cocaine, drogue et psychologie

    Citation Envoyé par KarmaStuff
    Je sais pas si t'es au courant, mais de nos jours c'est également le cas...
    Précisément: c'est déjà le cas et ils fument des joints alors que leurs parents se "révoltaient" au tabac

    Pourquoi n'en parleraient-ils pas librement avec eux ? Est-ce tabou ?
    Les enfants cherchent à avoir de l'autonomie, il ne sont pas sans arrêt à demander l'avis de leurs parents. Et heureusement...
    En particulier quand un gosse sent qu'il va faire une bétise, il n'en parle pas avec ses parents, il la fait d'avord et après en parle...

    Donc, dans ton affirmation, le fait que ce soit interdit les découragerait plus que si c'était permis ? Je ne suis pas de cet avis...
    Je ne suis pas de cet avis non plus:
    Si c'était permis, ça n'aurait pas autant d'attrait, par contre d'autres drogues resteront interdites et conserveront cet attrait... Voilà tout le problème dont je parle depuis X posts (et visiblement tu es d'un avis similaire, il n'y a que sur la conclusion que nous ne nous entendons pas)

  32. #87
    invite36602837

    Re : Cannabis, Cocaine, drogue et psychologie

    Citation Envoyé par Faith
    Précisément: c'est déjà le cas et ils fument des joints alors que leurs parents se "révoltaient" au tabac
    De quel "epoque" parle tu ???

    Mes parents se revoltait pas au tabac, mais deja au cannabis (je parle des années 60-70). Après, ca a été la coke (année 80), avant c'etait l'opium (je rappel qu'en europe, les fumeries avait pignon sur rue au siecle passé). Donc je vois pas en quoi nos parents se revoltaient au tabac.

    Bon, bien sur, si tu as l'age de mes parents, tes parents (qui serait de la generation de mes grand-parents) n'avaient pas les memes occasions.

    Faut pas oublié que la consommation de drogues, c'est aussi pour appartenir a un groupe. Si les jeunes aujourd'hui fume des clopes, c'est pas pour ce revolté, c'est pour faire partie d'un groupe. Je me demande si ca serais pas aussi le cas pour le cannabis (c'est une hypothese tout aussi valable que celle de la revolte, surtout avec l'augmentation du nombre de consommateur quotidien, majeur et mineur).

    Finalement, je croit qu'on est tous d'accord pour dire que du point de vue des majeurs, on peut legalisé. Le problème reste les mineurs.

    Mais j'aimerais savoir si ici il y a des joueurs de jeux video. Il y a quelques années, des adolescents on fait des crimes soit disant parce qu'ils avaient joué a counter strike. Etant moi meme joueur occasionnel, je constate que ce jeu est joué autant par des mineurs que par des majeurs. Selon le debat ici, on pourrait parfaitement decidé d'interdire ce genre de jeux, sous pretexte que certain mineur n'arrive pas a faire la différence entre jeu et realité (et a ce prix, a par SimCity et The Sim, on interdit tout les jeux). Estimez vous correct d'interdire a des adultes psychologiquement bien (vous et moi) ce jeu, sous pretexte que 2 idiots on massacré leur copain de classe. Ben je trouve personellement narvant ce genre de comportement. Parce qu'a ce prix, tout ce qu'on fait comporte une part de risque et que parce qu'il y a ce risque, on peut interdire. A quant l'interdiction de respiré, de sortir ou de mangé, vu qu'il est risqué de le faire (vache folle, poulet a la dioxine, pollution a l'ozone regulierement, risque d'accidents divers, etc...). A un moment, faut responsabilisé les gens. S'il ne sont pas capable de mettre des limites a leur enfants, c'est pas la faute de la société.

    Je vois pas pourquoi je devrait assumer l'absence d'autorité de certain parents, ou l'absence de dialogue entre eux et leur enfant. Si un enfant va commencé a fumer, il faut deja chercher des causes soit dans son entourage familiale (pression), soit dans ses amis (influence). Et l'un comme l'autre est de la responsabilité des parents. S'ils autorisent leur enfant a sortir jusqu'a 2 heure du mat et sans surveillance, c'est entierement de leur faute. L'etat n'as pas intervenir. Sur une discution sur l'education, on m'as assez rabaché que c'etait la chasse gardé des parents. Alors ils assument leur erreur. S'ils ne sont pas capable de se remettre en question, ce n'est pas de ma faute.

    Et je rappel juste un element important, un jeune va commencé a fumer des clopes avant de fumer du cannabis (dans 90% des cas). Pourquoi la société ne dit rien quant un jeune fume une cigarette, mais interdit tout bonnement le cannabis sous pretexte que des jeunes fument du cannabis. C'est au moment ou il touche aux cigarettes qu'il faut commencé a s'inquété, pas quant il est deja au cannabis. Mais c'est vrai que pour les parents, il est difficile d'expliquer a un enfant qu'il n'est pas bon de fumé du tabac quant l'etat autorise cette drogues. Alors l'enfant n'ecoute plus ces parents quant ceux ci lui font la morale sur le cannabis. Parce que pour un enfant (comme pour une partie de la population), il est incoherent de dire qu'il est dangereux de fumé du tabac et de boire alors que tout le monde le fait. Et après, l'enfant ne peut pas se rendre compte du danger qu'il y a a consommé du cannabis, parce que pour lui, l'argument illegal n'est pas un argument sanitaire, puisque a ce prix, le tabac devrait etre interdit.

    On as le meme problème avec les aliments trop riche. On nous martele de pub de 0% avec du gout. Les enfants (et les parents, en plus) pensent qu'on peut se gavé de ses produits. Et quelques années plus tard, on se retrouve avec des obeses. Je croit qu'il est plus urgent d'interdire cette publicité mensongere legal que de reglé le problèmes des drogues illegal (et les legal aussi d'ailleurs). Parce que c'est pas les drogues le premier problème sanitaire en europe, mais l'obesité et l'augmentation des maladies respiratoire. Mais il est plus facile de focalisé l'attention des medias (et donc de la population) sur le cannabis que sur les emissions de gaz ou l'indutrie agroalimentaire.

  33. #88
    Tofu

    Re : Cannabis, Cocaine, drogue et psychologie

    uinet_propane a écrit :
    http://www.unice.fr/zetetique/articl...a_analyse.html
    Estimez vous correct d'interdire a des adultes psychologiquement bien (vous et moi) ce jeu, sous pretexte que 2 idiots on massacré leur copain de classe. Ben je trouve personellement narvant ce genre de comportement. Parce qu'a ce prix, tout ce qu'on fait comporte une part de risque et que parce qu'il y a ce risque, on peut interdire. A quant l'interdiction de respiré, de sortir ou de mangé, vu qu'il est risqué de le faire (vache folle, poulet a la dioxine, pollution a l'ozone regulierement, risque d'accidents divers, etc...). A un moment, faut responsabilisé les gens. S'il ne sont pas capable de mettre des limites a leur enfants, c'est pas la faute de la société.
    Je cite que ça mais je suis d'accord sur tout le reste.

  34. #89
    KarmaStuff

    Re : Cannabis, Cocaine, drogue et psychologie

    Le pot est-il assez grand pour tout le monde afin de tourner autour sans se mélanger les pinceaux ? Le fil avance, mais sur le fil du rasoir...

    Bref, décidément, je me rapprohe bien plus des posts de uinet_propane que des tiens Faith. Je hôche la tête de haut en bas à chacune des lignes qu'il écrit...

    Tout ceci me fait penser, même si c'est un peu hors-sujet (quoi que), à la prostitution. On sait que ça existe, on ne peut pas l'interdire, mais faisons des lois contre cela parce-que c'est... pas très "catholique" tout ça !
    Ben, le cannabis c'est un peu pareil j'ai l'impression. Plutôt que de regarder le problème les yeux dans les yeux, on le pousse un peu plus loin afin de ne pas le régler tout de suite...

    Sarkozy avait lancé une loi interdisant la prostitution, pour (officiellement) éradiquer le traffic humain notamment des filles de l'Est...
    Bien sûr on ne va pas critiquer une loi qui permettrait d'arrêter l'esclavagisme moderne. Mais le résultat a-t-il été convainquant ?

    Et les prostitués qui travaillent à leur compte ? Comment cesser du jour au lendemain le plus vieux métier du Monde ? C'est le comble de l'ironie du sort de l'utopie... Et les clients ? Même ceux qui promulguent ces lois pratiquent régulièrement (l'ancien directeur en communication de Raffarin s'est fait attraper avec une fille de 17 ans). Et les Hommes qui ne peuvent avoir de rapports réguliers, comment feraient-ils ? Ca va faire augmenter les viols...

    Second parallèle : les films pornos...
    Il y a eu un débat en France, il y a 2 ou 3 ans afin d'interdire la pornographie à la TV !

    Les seuls arguments que trouvaient ceux qui ne voulaient plus voir ces films dans le PAF étaient :
    "Oui, mais si mon enfant tombait par hasard sur l'un de ces films, il en serait traumatisé !"
    Là, j'avais envie de zapper tellement ça m'énervait et dire : "Mais c'est à toi mon gars de faire attention... Tu vas pas interdire à des millions de Français de recevoir chez eux des films pornos parce-que ton enfant dort pas la nuit !"

    Simple cryptage, double cryptage, heures tardives... Si avec ça les enfants parviennent à en voir un, c'est vraiment que vous le faites exprès.

    Je pense qu'il y a un peu de tout ça pour le cannabis.

    1) L'Etat ne regarde pas le problème en face et le détourne d'un revers de la main sans trop y trouver de solution pour, tout au moins, les adultes. On fait une loi, et pis c'est tout ! C'est interdit, c'est INTERDIT et on ne reviendra pas dessus ! (Et pourtant on continue à fumer, comme la prostitution, ça continue malgré la loi).

    2) Et si nos enfants se mettent à fumer ! ! ! C'est comme pour les films pornos... On aura beau leur interdire, s'ils le désirent vraiment, ils finiront toujours par aller en regarder un en douce chez un copain (qui ose dire qu'il ne l'a jamais fait ). Et, encore une fois, c'est illégal pour les mineurs, mais ils sont tentés.

    Alors, imaginons que l'on fasse la même loi en vigueur contre le cannabis pour les films porno... Les adultes ne se priveraient pas, ça je pense qu'on est d'accord. Et les ados ? Ben je pense qu'ils se gêneraient pas non plus, et regarderaient avec les potes, quand les parents sont partis, les films de papa qu'il cache au-dessus de l'armoire de sa chambre. Pourtant ce serait illégal au-vu de la loi ! Mais cela ne changerait rien ! (on voit d'ailleurs qu'en Allemagne, la pornographie vidéo est interdite, et on assite à des vidéos clandestines les plus crades et choquantes pour le Genre Humain... Est-ce la solution d'interdire ? )

    Et pour revenir sur la "mal-bouffe" et les "fast-food" (non, je donnerai pas de marque) que consomment nos petites têtes blondes, on connaît le résultat sur les jeunes Américains, on l'a sous les yeux mais on est tellement hypnotisés par les médias et toute cette publicité qu'on les laisse y aller sans rechigner...

    Mais ce qui se passe aux USA arrive en Europe quelques années plus tard, c'est bien connu, et ç'a déjà commencé...

    Un jour, Mike Donuts (c tout ce que j'ai trouvé) dira :"Nous, on a forcé personne. Les gens sont assez grands pour savoir ce qu'ils font avec leurs enfants. On ne force personne de venir manger chez nous !" Non, vous ne forcez pas, mais vous incitez plutôt avec une certaine insistance compte tenu de toute la promo que vous faites partout...

    Ce mal guette les Européens, et plus vite qu'on ne le pense ! Pourquoi de nos jours 1/3 des Américains sont obèses ?! 1/3, c'est énorme ! ! !

    Là, cette "drogue" nutritive ne gêne personne... Elles est "légale", et pourtant elle tue massivement : maladies vasculaires, cardiaques, ... j'en passe et des meilleurs...

    L'Etat devrait s'occuper de ces dangers qui sont déjà en train de tuer à petit feu, plutôt que de faire la guerre aux fumeurs de cannabis.
    Connais-toi toi-même et l'Univers n'aura plus aucun secret pour toi...

  35. #90
    Lord M

    Re : Cannabis, Cocaine, drogue et psychologie

    C'est marrant c'est souvent aussi l'excuse du chauffard : "ils ont rien d'autre de mieux à faire ces flics, comme par exemple courir après des pilleurs de banque, plutôt que de m'arrêter alors que je roule tranquillement à 150 en ville !"

    Sérieusement, dire que l'état devrait s'occuper plutôt de la nutrition que du cannabis, ca ne résoud absolument rien. L'état s'occupe déjà (très faiblement) d'établir des programmes de nutrition, d'informer les gens sur les régimes équilibrés, etc...

    On ne concentre pas tous les efforts sur un seul problème selon la logique d'un état. Ca n'aurait aucun sens. On répartit les efforts : un peu sur les problèmes de bouffe, un peu sur le cannabis.
    Lord M

    What we do in life echoes in eternity

Page 3 sur 6 PremièrePremière 3 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Psychologie de l'espace-psychologie du temps : au coeur de la géographie
    Par albius21 dans le forum Psychologies (archives)
    Réponses: 4
    Dernier message: 02/03/2006, 06h22