Page 2 sur 2 PremièrePremière 2
Affichage des résultats 31 à 38 sur 38

Quoi penser de "élève manquant de confiance en lui"



  1. #31
    Cécile

    Salut Dupo,

    ah , pour le jazz, c'est très intellectuelle comme musique,
    et ça je doute qu'on puisse en faire avant d'être d'abord un vrai musicien qui a d'abord bêtement appris...
    Ah oui, et ils faisaient comment, les premiers jazzmen (et les suivants, d'ailleurs) ?
    J'ai un vieux pote de 80 ans qui a appris le jazz "sur le tas", il a des doigtés qui n'appartiennent qu'à lui, mais il joue sacrément bien. Alors que des tas de musiciens que je connais ne savent faire une "impro" que quand elle est écrite !

    personellement, je connais aussi un prof de piano classique qui ne sait pas jouer sur les grilles,
    à le limite, je lui apprendrais un peu de théorie jazzy,mais, il joue liszt à une main...
    bref, tout ça pour dire que c'est 2 domaine assez différent...
    Justement, c'est cette séparation que je reproche. T'es soit impro, soit classique. Ben non, on peut faire les deux et prendre son pied dans les deux.

    si on veut jouer chopin , beethoven, mieux vaut faire un peu de technique pur, et aller au conservatoire , au risque de jouer un peu n'importe quoi
    Mon copain qui joue Chopin n'a pas été au conservatoire. Il n'a passé aucun examen. Il a appris avec des profs qui ne lui imposaient pas deux ans de solfège avant de jouer. Ca ne lui a pas empêché de donner des cours d'harmonie en école de musique !

    maintenant, je garde ma position en disant que:
    si l'enfant veut simplement d'éveiller à la musique, ben qu'il attende en 6e les cours au collège et puis les chorale du collège, pas besoin d'un super niveau de solfège.
    si l'enfant, veut aller plus loin et écoute mozart, et compagnie et veut vraiment s'investir (il peut avoir 12 comme 6 ans), ben le mieux est de faire les conservatoires...
    Moi je garde ma position en disant que c'est stupide d'avoir soit le haut niveau, soit rien, comme tu proposes. Alors que la majorité des gens veut simplement faire de la musique en se faisant plaisir.
    En sport, tu ne dis pas aux gens : soit tu fais du sport en première division, soit tu es supporter. On accepte les petits niveaux, les petits tournois locaux, où les gens se font plaisir. Pourquoi est-ce qu'en musique, il faudrait forcément se prendre la tête ?

    si'l veut faire du jazz...c'est vrai qu'il y a plusieurs écoles, être d'abord un musicien classique puis être dégouté par tant de rigueur,
    ou bien, être totalement autodidacte, mais il lui manquera toujours de la technique...
    C'est bizarre, tu m'as l'air réfractaire au juste milieu.
    Sans parler que, depuis longtemps, certaines écoles proposent du jazz sans passer par le classique. Ce qui ne veut pas dire sans technique.

    concernant, le boeuf, je crois que si celui qui lit parfaitement la musique, n'arrivent pas à suivre les autres , c'est que justement, les autres ne savent pas ce qu'ils font et devrait apprendre un peu les accords....
    Faux. J'ai vu des gens très bons en classique incapables de s'intégrer à des gens qui faisaient du jazz tout à fait rigoureux.
    Une anecdote : après un petit concert décontracté, mon copain s'est mis au piano et s'est amusé à faire le thème de la "truite" de Schubert sous tous les styles : valse, tango, Mozart, boîte à musique, etc. Une prof de piano a dit " je ne sais pas faire ça" et elle le regrettait. Voilà ce que je reproche à la formation "conservatoire" : les gens sont incapables de jouer sans partition, et incapables de déconner en musique.

    d'où vient le problème ?
    celui qui joue avec les accords et les partoches et qui te déchiffre le morceau en un coup , ou le joueur "à l'oreille " qui doit déjà connaitre la musique ?
    C'est super de pouvoir déchiffrer facilement. Mais on n'a pas toujours les partitions qu'on veut sur soi, et c'est quand même sacrément pratique de connaître au moins les standards par coeur.

    effectivement, il faut faire de la théorie avant la pratique et donc connaitre son instrument techniquement avant de faire autre chose
    Non, c'est là où je ne suis pas d'accord.
    On apprend l'instrument et la théorie en même temps. Dire "fais tes exos d'abord, tu feras de la musique après" est la meilleure manière de dégouter les gens. Alors que dire "on travaille le morceau qui te plaît et qui est de ton niveau", puis, pour les traits difficiles, dire "là, ça passerait mieux si tu faisais tel exo", c'est quand même beaucoup plus logique. Comme tu es motivé par le morceau, tu es motivé par l'exo qui t'aide à faire le morceau.

    et aussi, il ne faut pas se leurrer, l'oreille absolue des musiciens est très rares, et on ne peut pas trouver des accords jazzy en suivant les autres pendant un boeuf...comme ça, sans support (un gars qui te dit les accord, ou une partition)
    Pas besoin de l'oreille absolue. Tu tatonnes un peu et tu trouves dans quel ton il est.
    Ca m'arrive de faire ça, au contraire. Je ne dis pas qu'il n'y a pas de fausse note Y'en a même pas mal. Mais on s'amuse, et les autres ne se bouchent pas les oreilles. Bien sûr, c'est différent dans les concerts officiels. Je te parle de soirées entre potes.

    Bref, sauf si l'on est pro, plaisir avant tout. Et même pour les pros, d'ailleurs.
    Très bonne soirée à toi aussi.

    PS pour les modérateurs : désolée, on a totalement dévié du sujet.

    -----

  2. Publicité
  3. #32
    Damon

    Me revoilà,

    En ce qui concerne les cours de musique, ayant travaillé avec pas mal de musicien et dans le monde de la musique, stages de vacances et classes de découvertes axés sur la musique, ayant également connus pas mal de "dégoutés" de la musique.

    L'avis est unanime, commencer à apprendre uniquement du solfège est une très mauvaise méthode particulièrement avec les enfants, je parle ici de l'avis de vrais musiciens (second et premier prix du conservatoire [pas sûr que ce soit la même nomenclataure en France], professeurs d'académie ou de conservatoire etc) pas des joueurs de coin de rue incapables de distinguer une clef d'ut d'une clef de sol.

    L'approche doit être conjointe, spécialement avec les jeunes enfants, à qui il est possible d'apprendre à jouer un morceau en quelques heures et donc de produire quelques chose d'audible et d'harmonieux (donc source de fierté).

    Ne faire que du solfège équivaut à apprendre à lire sans connaître les sons des combinaisons de lettres.
    Certes la théorie à son importance mais une approche purement théorique n'est pas de la musique, et n'est que du décodage qui n'a pas beaucoup de sens.

    En ce qui concerne la pratique, le choix de l'instrument est également important, certains sont plus faciles que d'autre, mais là également le choix de l'élève doit primer.

    Damon
    Un EeePc ça change la vie !

  4. #33
    quetzal

    vous connaissez la blague:

    comment faire pour qu'un musiciens classique arrete de jouer, ben tu lui retire la partition

    et comment faire pour qu'un rocker arrete de faire du bruit avec sa guitare, ben tu lui donne une partition...

    les premiers jazzman, étais souvant de très bon lecteur a la base, et tous d'excelent musicien... parceque le jazz en big-band ça ne plaisante pas, quand y'a 15 personne qui joue, il est préférable de s'en tenir a la partition..

  5. #34
    Cécile

    Ha ha, très bon !!!

    les premiers jazzman, étais souvant de très bon lecteur a la base, et tous d'excelent musicien... parceque le jazz en big-band ça ne plaisante pas, quand y'a 15 personne qui joue, il est préférable de s'en tenir a la partition..
    Les premiers jazzmen ne faisaient pas du big band, mais du new orleans. Et ils ne connaissaient pas le solfège.
    Django Reinhart non plus, ne savait pas lire les notes.

  6. #35
    quetzal

    c'est pas du jazz, c'est du new-orleans, y'a aussi le dixie land...
    ...mais bon c'est vrai que celle-ci a finit par devenir un vrai fourre tout...
    mais l'appelation jazz commence avec les bigband de dancing club... et avec le swing...chabadada, le neworleans n'a pas la même pulsation, mais ressemble au jazz, c'est pourquoi on lui accolé l'étiquette jazz par la suite

    exact pour django, idem pour hendrix, et pas mal de musiciens a travers le monde. l'écriture musicale reste très minoritaire, mais permet de belle chose...

  7. #36
    Cornemuse

    Salut,

    Je reviens sur mon sujet :
    Ce matin, j'ai vu la prof. et le Directeur.
    Bien sûr, il n'y avait aucune méchanceté dans cette note, a dit la prof.
    Et cela dans l'intérêt de l'enfant.

    En ce qui concerne les remarques diverses, oui, bien sûr, une première année de solfège, c'est ennuyeux, surtout sans instrument, j'ai du mal me faire comprendre dans la mesure où ma fille a bien une initiation musicale sous forme de jeux, ainsi qu'un éveil instrumental avec démonstration, approche de l'instrument, et divers instruments programmés tout le long de l'année. Donc c'est super !

    Bon courage à tous.
    Cornemuse
    :P

  8. Publicité
  9. #37
    Cornemuse

    une toute petite précision que j'ai oubliée et qui a son importance ! en entrant dans le bureau pour voir la prof. et le directeur, j'ai lancé un bonjour, sans réponse, et une deuxième fois aussi sans succès non plus ! Alors s'il faut leur apprendre à dire bonjour ! évidemment !!! De plus, ma fille a dit qu'elle préférait l'autre professeur, très gentille, et celle-ci moins gentille. La vérité sort de la bouche des enfants et son frère dit : beaucoup de mes copains ne veulent pas aller avec elle :P Tout est dit !
    ◄▼▲☺♫ ♪▲▼►

  10. #38
    lakatos'pupil

    Je crois que dans ton cas, il faut faut envisager trois choses bien disctinctes: 1 - le rapport entre toi et le ou les éducateurs en contact avec ta fille. 2 - le rapport entre toi et ta fille. 3 - le rapport entre ta fille et les éducateurs.
    Il est certain qu'à 6 ans, il n'est pas malin de dire à un enfant qu'il est bête, maladroit, ... Par contre, le fait qu'un éducatuer te fasses part, de manière constructive, d'un comportement qu'il lui semble montrer un manque de confiance en soi est important. Tu ne pourras que mieux prévénir les problèmes qui pourront survenir par la suite.
    Tu as tout à fait raison. En tant que mère, tu te dois d'encourager ton enfant, même si la tâche semble difficile. Qui le fera sinon. Il ne faut pas oublier que dans les premières années de sa vie, et même après, un enfant construit essentiellement sa personnalité dans son rapport à des "autrui siginificatif", à savoir, toi, son père. Son assurance future dépendra donc, dans une certaine mesure, de la manière dont tu t'es montrée apte à être un tremplin pour ses ambitions.
    Je ne pense pas qu'il faille désespérer à cause de la remarque d'un professeur de musique, et même à cause des remarques de mille professeurs. A 6 ans, on a encore en soi des capacitès insoupçonnées, à décourvrir, et c'est décourverte progressive, dans son rapport, avec sa famille, qui pemettra à ta fille de prendre en confiance en elle.
    Quant fait d'en dire un mot au professeur, je suis tout à fait d'accord, mais si les éducateurs ne sont pas capables de le comprendre eux mêmes, c'est qu'ils ne sont pas à laur place.

Page 2 sur 2 PremièrePremière 2

Discussions similaires

  1. c'est quoi les "registres"?et ça sert a quoi ?
    Par syham dans le forum Logiciel - Software - Open Source
    Réponses: 16
    Dernier message: 04/05/2009, 21h35
  2. Que penser de "la bonne maison" ?
    Par vert de gris dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 85
    Dernier message: 15/10/2008, 08h44
  3. "Système d'exploitation manquant"
    Par Zuriv dans le forum Logiciel - Software - Open Source
    Réponses: 14
    Dernier message: 25/09/2005, 17h54