dans un trou noir (mystere grand mystere!) - Page 2
Page 2 sur 2 PremièrePremière 2
Affichage des résultats 31 à 50 sur 50

dans un trou noir (mystere grand mystere!)



  1. #31
    invitea0790fa4

    Re : dans un trous noir (mystere grand mystere!)


    ------

    selon certaine théorie il dise cela

    Trou noir et information [modifier]
    En mécanique quantique, il est stipulé qu'une partie de l'information décrivant un système physique est toujours conservée. On dit alors que le système suit une évolution unitaire. Or l'étude des trous noirs dans le cadre de la relativité générale indique qu'une grande partie de l'information concernant la matière qui a servi à fabriquer le trou noir est perdue lors de sa formation (voir les exemples ci-dessus). L'évolution qu'elle subit n'est plus unitaire. Une telle situation est incompatible avec la physique des particules et est considérée comme l'indication que la relativité générale échoue à décrire en totalité la physique des trous noirs. Il est supposé qu'une théorie de la gravitation quantique encore à découvrir devrait permettre de réconcilier physique des trous noirs et unitarité.

    Il est probable que ce problème soit en relation étroite avec le devenir d'un trou noir suite au processus de rayonnement de Hawking, un ensemble d'effets d'origine quantique responsables d'un très faible rayonnement émis par les trous noirs, tendant à leur faire perdre leur masse jusqu'à éventuellement disparaître. Cet effet peut être décrit dans le cadre de la relativité générale, à l'exception de ses toutes dernières étapes, lorsque le trou noir atteint une masse très petite, proche de la masse de Planck. Il est possible que lors de cette ultime phase, toute ou partie de l'information jusque là perdue soit finalement restituée par le trou noir.
    Une autre possibilité, plus répandue parmi les physiciens pensant que l'unitarité est préservée, conjecture que l'information contenue dans un corps plongeant dans un trou noir serait restaurée par de subtiles corrélations contenues au sein même du rayonnement Hawking du trou noir[2]. En Juillet 2005, Stephen Hawking a publié un article dans lequel il affirme avoir démontré que l'unitarité est effectivement préservée d'un point de vue quantique mais sa démonstration n'est pas universellement acceptée dans la communauté scientifique[3].

    Le lien entre théorème de calvitie et rayonnement de Hawking peut se comprendre en notant que du point de vue de la relativité générale, le trou noir peut être vu doté d'une entropie infinie, ce qui n'est rien d'autre que la formulation dans le cadre de la physique statistique du fait que presque toute l'information relative à la matière qui forme le trou noir est perdue. Or, la démonstration de l'existence du rayonnement de Hawking permet de montrer que les trous noirs sont en réalité dotés d'une entropie certes immense, mais finie. Il n'est malheureusement pas possible dans l'état actuel des connaissances d'associer cette entropie à un ensemble d'états différents qui caractériseraient le trou noir[4], mais il est vraisemblable que cette entropie soit en relation étroite avec l'information initiale.

    Bien que ne constituant pas encore une théorie de la gravité quantique achevée, il est à noter que la théorie des supercordes a permi de trouver avec succès une description microcanonique d'une classe particulière de trous noirs[5] appelée trous noirs extrêmaux (on dit aussi trous noirs BPS) vérifiant une relation particulière entre leur masse et leur charge, dite borne BPS[6]. Pour ces trous noirs, cette description microcanonique se fait en termes de D-branes de la théorie et aboutit à une expression rigoureusement exacte de la formule de Bekenstein-Hawking pour l'entropie des trous noirs.
    source wikki

    mais ca ne répond pas vraiment a ma question, il est possible qu'en fin de vie, le trou noir restitue l'information ( comprendre ce qu'il a absorber, enfin je pense) mais on ne sais toujours pas ou est stoker toute la matière

    -----

  2. #32
    invite435e9512

    Re : dans un trou noir (mystere grand mystere!)

    Citation Envoyé par clanki357 Voir le message
    Bonsoir tout le monde,je suis tout nouveau c'est mon premier message j'espere que je suis la bienvenue!

    alors voici ma question:
    On parle beaucoup de trous noirs et de ce mystere de l'espace!
    mais alors j'ai une question sans doute trés dificille mais je pense trés trés trés interessante:

    1:qui a t'il dans ces fameux et etranges trous noirs???
    2:serait il possible que un trous noir aspire completement la terre???
    3u trouve on le plus les trous noirs???(dans quelle galaxie???)
    4:les trous noirs peuvent ils vraiment tout aspiré???

    voila lol quand vous aurez repondu aux questions la,vous aurez pris une bonne dose de univers!lol

    non mais en vrai,c'est trés important pour moi car je vais pas le cacher mais j'en ai vraiment trés trés trés PEUR!!!
    et j'ai peur quand je me dis "oh lala,si j'étais dans une fusée qui rencontrait un trous noir je serais mort automatiquement mais si je pouvais survivre,je n'oserais même pas regarder ce qui se passe dans ce trous noirs!

    MERCI DU FOND DU COEUR!!!
    Bonjour - Je m'appelle Stephan LEWIS, écrivain de SF et mon dernier roman LE MYSTERE DE L'ILE DES GEANTS vient de sortir, il y est justement question de ces fameux trous noirs - Ce sont en fait des résidus d'étoiles mortes, capables de déformer l'espace-temps et de faire communiquer, tel un tunnel interdimensionnel, deux régions du cosmos, même éloignées de plusieurs années lumières, ou bien encore, de créer une faille temporelle, d'ouvrir une porte vers l'inconnu, vers un monde parallèle -
    Voilà en gros la définition - Bonne journée - S.LW

  3. #33
    invite275db609

    Re : dans un trou noir (mystere grand mystere!)

    Bonjour ...

    Une chose à dire : LOL

  4. #34
    invite88ef51f0

    Re : dans un trou noir (mystere grand mystere!)

    Citation Envoyé par FANTOMEAVENDRE Voir le message
    Bonjour - Je m'appelle Stephan LEWIS, écrivain de SF et mon dernier roman LE MYSTERE DE L'ILE DES GEANTS vient de sortir, il y est justement question de ces fameux trous noirs - Ce sont en fait des résidus d'étoiles mortes, capables de déformer l'espace-temps et de faire communiquer, tel un tunnel interdimensionnel, deux régions du cosmos, même éloignées de plusieurs années lumières, ou bien encore, de créer une faille temporelle, d'ouvrir une porte vers l'inconnu, vers un monde parallèle -
    Voilà en gros la définition - Bonne journée - S.LW
    C'est toute la différence entre science-fiction et science...

  5. #35
    invitefb07af93

    Re : dans un trou noir (mystere grand mystere!)

    mdr t'as pas à t'en faire je pense pas qu'il y a aura des trous noir proche de nous sauf si une étoile s'éffondre, cepandant que sa nous affecte je pense pas
    Un trou noir ne se forme pas comme ça ...

  6. #36
    Garion

    Re : dans un trou noir (mystere grand mystere!)

    De toute façon, un trou noir, ça n'est pas plus dangereux pour nous que n'importe quelle étoile. Son pouvoir d'attraction n'est pas plus important qu'une étoile (sauf pour les trous noirs centraux des galaxies) ,et il y en a beaucoup moins que d'étoiles. La seule différence par rapport à aux autres astres, c'est que la matière engloutie ne peut pas en sortir.

    Au final, on a beaucoup plus de chance de se prendre une étoile dans la figure un jour que de se prendre un trou noir... Et quand on connait les distances qui séparents les étoiles, on n'a vraiment pas lieu de s'inquiéter.

  7. #37
    Garion

    Re : dans un trous noir (mystere grand mystere!)

    Citation Envoyé par michelc687 Voir le message
    Voila ce qui me fait pensser qu'un trou noir peut se changer en big bang.
    Comme le dit coincoin, ça n'a rien à voir. Le big bang est phénomène qui s'est produit partout à la fois alors qu'un trou noir est un phénomène localisé à un endroit.
    De plus durant le big bang, c'est l'espace qui grandit entre les particules alors que pour l'évaporation d'un trou noir, ce sont des particules qui sont éjectése.

  8. #38
    invitee0b12794

    Re : dans un trou noir (mystere grand mystere!)

    Quels sont les éléments qui nous indiquent que le Big Bang a eu lieu « partout à la fois » ?

  9. #39
    Deedee81
    Modérateur

    Re : dans un trou noir (mystere grand mystere!)

    Bonjour Képhri,

    Citation Envoyé par Khépri Voir le message
    Quels sont les éléments qui nous indiquent que le Big Bang a eu lieu « partout à la fois » ?
    L'observation.
    L'univers est homogène et isotrope (à très grande échelle,
    bien sûr, en "moyennant").
    Le cas typique étant le rayonnement fossile
    (émis lorsque l'univers avait environ 300000 ans),
    extrêmement isotrope (le même à un chouillat près
    dans toute les directions).
    (le chouillat est important, c'est la minuscule trace
    des petites fluctuations qui ont permis au gaz primordial
    de se condenser et de former les galaxies).

    Note que certains auteurs prennent la précaution
    de dire que cela n'est vrai avec certitude que de
    l'univers observable (une portion sphérique d'environ 15 milliards
    d'années lumière, au-delà la lumière n'a pas encore eut le
    temps de nous parvenir) et qu'au-delà, peut-être à
    des distances considérables, cela pourrait ne
    plus être vrai.

  10. #40
    invitee0b12794

    Re : dans un trou noir (mystere grand mystere!)

    Je te remercie pour ta réponse, Deedee, mais malgré tout j'ai encore du mal à comprendre. Je peux comprendre ce que tu m'expliques mais je n'y vois pas l'explication du Big Bang qui s'est créé partout à la fois.

    Il est vrai que sans illustration ce n'est pas si simple parfois.
    Mais je te remercie tout de même.

  11. #41
    Deedee81
    Modérateur

    Re : dans un trou noir (mystere grand mystere!)

    Citation Envoyé par Khépri Voir le message
    Je peux comprendre ce que tu m'expliques mais je n'y vois pas l'explication du Big Bang qui s'est créé partout à la fois.
    Ok, je comprend mieux ton interrogation
    (heuuuu..... En fait, je vois deux possibilités ,
    je répond donc aux deux)
    .
    En fait, c'est une déduction des observations.
    Si l'univers est le même partout, il a le même âge partout,
    etc...

    Si ta question est "pourquoi partout et pas en un
    point précis" c'est juste pour une question de logique.
    Le Big Bang n'est PAS une explosion.
    Ce n'est pas quelque chose qui s'est mis à enfler
    dans un "espace préexistant".
    Le BigBang c'est la description de l'univers
    et l'univers c'est tout, y compris l'espace lui-même !

    Il y a alors deux possibilités :
    - un univers infini. Dans ce cas il l'a toujours été,
    là aussi pour des raisons logiques : s'il avait une
    taille finie, elle peut doubler, tripler, millupler,
    elle sera toujours finie.
    Et donc, forcément, la "naissance" (si ce
    mot à un sens, disons le point "âge = 0") c'est tout,
    partout, en même temps.
    - un univers fini.
    Dans ce cas, intialement, il était minuscule, quasiment
    un point. Mais c'est ce petit machin qui a enflé
    et donné l'univers actuel : chaque point actuel a
    la même origine : c'est en ce sens qu'on peut dire
    qu'il n'y a pas un endroit de l'univers actuel
    qui serait l"origine"

    Notons que dans le cas fini, l'univers est un espace
    sans bord, sans centre, sans point particulier
    (si tu pouvais aller toujours tout droit, et
    si l'univers n'était pas en expansion,
    tu reviendrais à ton point de départ sans faire demi-tour
    comme dans le monde de certains jeu vidéos, comme pacman).

    Note que les modèles physiques semblent indiquer
    que l'univers est infini mais on peut difficile
    vérifier, bien sûr, pour aller voir, l'infini c'est loin

    Tu as raison en disant qu'un petit dessin ça
    aide mais vu que certaines choses
    sont difficiles à visualiser (par exemple une telle
    topologie sans bord) je me méfie
    (en plus je dessine comme un pied )

  12. #42
    invitee0b12794

    Re : dans un trou noir (mystere grand mystere!)

    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    Il y a alors deux possibilités :
    - un univers infini. Dans ce cas il l'a toujours été,
    là aussi pour des raisons logiques : s'il avait une
    taille finie, elle peut doubler, tripler, millupler,
    elle sera toujours finie.
    Et donc, forcément, la "naissance" (si ce
    mot à un sens, disons le point "âge = 0") c'est tout,
    partout, en même temps.
    - un univers fini.
    Dans ce cas, intialement, il était minuscule, quasiment
    un point. Mais c'est ce petit machin qui a enflé
    et donné l'univers actuel : chaque point actuel a
    la même origine : c'est en ce sens qu'on peut dire
    qu'il n'y a pas un endroit de l'univers actuel
    qui serait l"origine"
    Je commence à comprendre un peu mieux.
    Je me visualisais dans le second cas, où l'univers se serait créé en un minuscule point d'une densité monumentale, explosant à cause d'une donnée inconnue.
    C'est dans le cas que je ne pouvais imaginer que le Big Bang était partout, car il viendrait d'un seul point.

    Nous ne pouvons malheureusement pas définir si l'univers est fini ou infini, s'il est donc le fruit d'autre chose que l'éternel.
    Nous ne pouvons donc pas conclure que l'univers s'est créé partout à la fois, sauf si nous nous mettons du point de vu d'un univers infini.

    Correct ?

  13. #43
    Deedee81
    Modérateur

    Re : dans un trou noir (mystere grand mystere!)

    Citation Envoyé par Khépri Voir le message
    Nous ne pouvons donc pas conclure que l'univers s'est créé partout à la fois, sauf si nous nous mettons du point de vu d'un univers infini.
    Correct ?
    Si si, on peut aussi dans le cas d'un univers fini. Je disais bien que dans ce cas : tout point de l'univers a pour origine le minuscule petit univers originel. Et donc, dans ce sens, il n'y a pas de point de l'univers "où il serait né". Et il n'y a pas d'espace extérieur (l'univers EST l'espace et son contenu) où dire "là, l'univers est né".

    Mais je vois ce que tu veux dire : dans le cas d'un univers fini, au départ il était minuscule (quasiment un point, la "singularité" originelle). C'est sans doute cela que tu veux dire ? "Un" point originel.

    Mais en fait les deux points de vue sont correct puisque dans ce cas, ce "point" originel est aussi "tout" (y a de quoi devenir avec l'univers)

    Citation Envoyé par Khépri Voir le message
    Nous ne pouvons malheureusement pas définir si l'univers est fini ou infini, s'il est donc le fruit d'autre chose que l'éternel.
    Je ne comprend pas bien ton "le fruit d'autre chose que l'éternel".
    Tu veux dire "existe de tout temps" ?
    Beaucoup de théories unifiées maintenant ont un "pré big bang".
    Bon, de toute façon, c'est comme l'infini, ce sera difficile à vérifier : difficile de recevoir un message d'avant la singularité originale, c'est un fameux laminoire (mais bon, on ne sais jamais, dans ces théories c'est plutôt un "étranglement" qu'une singularité).

    Si tu parles de Dieu, trois remarques :
    - Dieu pourrait avoir créé un univers fini (on ne peut préjuger de ce que LUI veut, pense ou estime parfait ou imparfait, on n'est pas Dieu).
    - Aucune science de réfutera ni ne prouvera Dieu qui est affaire de foi. Inutile de le chercher au fond d'une éprouvette, il n'y sera pas
    - Je suis athée
    - J'espère ne pas violer la charte en parlant de ça

    Oui, je sais, il y a quatre remarques, c'est normal, c'est pas de la science

  14. #44
    invitee0b12794

    Re : dans un trou noir (mystere grand mystere!)

    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    Si si, on peut aussi dans le cas d'un univers fini. Je disais bien que dans ce cas : tout point de l'univers a pour origine le minuscule petit univers originel. Et donc, dans ce sens, il n'y a pas de point de l'univers "où il serait né". Et il n'y a pas d'espace extérieur (l'univers EST l'espace et son contenu) où dire "là, l'univers est né".

    Mais je vois ce que tu veux dire : dans le cas d'un univers fini, au départ il était minuscule (quasiment un point, la "singularité" originelle). C'est sans doute cela que tu veux dire ? "Un" point originel.

    Mais en fait les deux points de vue sont correct puisque dans ce cas, ce "point" originel est aussi "tout" (y a de quoi devenir avec l'univers)
    Ca y est, j’ai bien compris désormais !
    Effectivement, il ne peut y avoir un point originel puisque ce même point (la création du Big Bang) a créé le « Tout ».
    Il est donc partout à la fois.

    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    Je ne comprend pas bien ton "le fruit d'autre chose que l'éternel".
    Tu veux dire "existe de tout temps" ?
    Beaucoup de théories unifiées maintenant ont un "pré big bang".
    Bon, de toute façon, c'est comme l'infini, ce sera difficile à vérifier : difficile de recevoir un message d'avant la singularité originale, c'est un fameux laminoire (mais bon, on ne sais jamais, dans ces théories c'est plutôt un "étranglement" qu'une singularité).

    Si tu parles de Dieu, trois remarques :
    - Dieu pourrait avoir créé un univers fini (on ne peut préjuger de ce que LUI veut, pense ou estime parfait ou imparfait, on n'est pas Dieu).
    - Aucune science de réfutera ni ne prouvera Dieu qui est affaire de foi. Inutile de le chercher au fond d'une éprouvette, il n'y sera pas
    - Je suis athée
    - J'espère ne pas violer la charte en parlant de ça

    Oui, je sais, il y a quatre remarques, c'est normal, c'est pas de la science
    Non, je ne parle en aucun cas de dieu, je suis comme toi, un athée sans intérêt pour la religion.
    Il est vrai que le mot « Eternel » pouvait porter à confusion, mais j’ai employé celui-ci afin de décrire l’univers s’il était infini.
    Il serait donc là depuis toujours, soit : ∞ (Infini) < Présent < ∞ (Infini)
    D’où l’emploi du mot.

  15. #45
    Deedee81
    Modérateur

    Re : dans un trou noir (mystere grand mystere!)

    Citation Envoyé par Khépri Voir le message
    Non, je ne parle en aucun cas de dieu, je suis comme toi, un athée sans intérêt pour la religion.
    Il est vrai que le mot « Eternel » pouvait porter à confusion, mais j’ai employé celui-ci afin de décrire l’univers s’il était infini.
    Il serait donc là depuis toujours, soit : ∞ (Infini) < Présent < ∞ (Infini)
    D’où l’emploi du mot.
    Oh, toutes mes excuses.

    Hum.... Il est vrai qu'il est assez difficile d'imaginer l'apparition (quel sens donner à ce mot si le temps commence à ce moment là, brrrrr..... les pièges du langage ) d'un univers infini comme ça d'un seul bloc.
    Bien que ce soit un modèle possible en relativité générale !

    Mais, bon, je suis plus en faveur des théories unifiées (ou plutôt des théories candidates, comme la gravité quantique à boucles) qui prédisent un pré-bigbang. Donc, à mon avis, la question que je soulève n'a pas vraiment d'importance.

  16. #46
    invitee0b12794

    Re : dans un trou noir (mystere grand mystere!)

    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    [...]comme la gravité quantique à boucles
    Quelle différence entre cette théorie (que je ne connais pas) et celle des cordes ?

  17. #47
    Deedee81
    Modérateur

    Re : dans un trou noir (mystere grand mystere!)

    Citation Envoyé par Khépri Voir le message
    Quelle différence entre cette théorie (que je ne connais pas) et celle des cordes ?
    Oulàlà, quasiment aucun points communs.
    La gravité quantique à boucles est dérivée de la gravité quantique canonique qui est une tentative de quantifier directement la relativité générale.

    Voir, par exemple :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Gravita...%C3%A0_boucles
    La référence inclue suivante est très bien :
    http://relativity.livingreviews.org/...es/lrr-1998-1/
    (cela a été mon premier contact avec la théorie avant que je cherche des articles plus techniques).

  18. #48
    invite7753e15a

    Re : dans un trou noir (mystere grand mystere!)

    Citation Envoyé par clanki357 Voir le message
    1:qui a t'il dans ces fameux et etranges trous noirs???
    2:serait il possible que un trous noir aspire completement la terre???
    3u trouve on le plus les trous noirs???(dans quelle galaxie???)
    4:les trous noirs peuvent ils vraiment tout aspiré???
    Bonjours et bienvenue :

    Pour t'as première question, je crois que personne ne le sait vraiment !
    Pour t'as seconde question, oui, cela est possible, mais ce n'est pas pour tout de suite. Personnellement, je pense qu'il n'y aura plus de vie sur terre que ça ne sera toujours pas arrivé !
    Pour ta troisième question, j'en sais rien, tous ce que je sais, c'est qu'au centre de chaque galaxies, il y en a un !
    Pour ta quatrième question, les TN peuvent a aspirer tous ce qui passe dans leur horizon. Contrairement à ce que tous les mondes pensent, les TN ne sont pas des aspirateurs géants. Le soleil pourrait très bien se compacter instantanément et devenir un TN maintenant, la terre ne le remarquerai même pas, gravitationnellement parlant ! (ce qui veut dire, qu'on ne serait pas aspiré)

    Voilà, j'ai dis ce que je pensais, après si j'ai dis une bêtise veuille m'en excuser.

    Je te conseil de d'acheter des revus spécialisé, voir même des romans, (d'auteurs scientifiques comme Hubert Reeves) ils te seront très utiles !

  19. #49
    caribou.volant

    Re : dans un trou noir (mystere grand mystere!)

    J'avais une interrogation : pourquoi d'après les partisans des théories de la singularité initiale, l'essence d'un trou noir serait de même nature que celle de l'instant T=0 prè-mur de Planck.
    [J'ai lu cela dans un ouvrage engagé ds la S.I des fréres Bogdanov]

  20. #50
    Deedee81
    Modérateur

    Re : dans un trou noir (mystere grand mystere!)

    Citation Envoyé par caribou.volant Voir le message
    J'avais une interrogation : pourquoi d'après les partisans des théories de la singularité initiale, l'essence d'un trou noir serait de même nature que celle de l'instant T=0 prè-mur de Planck.
    [J'ai lu cela dans un ouvrage engagé ds la S.I des fréres Bogdanov]
    Bonjour Caribou,

    D'abord, précisons qu'il n'y a pas besoin d'une singularité. Il suffit que ce soit compacté à l'extrême (disons quelques longueurs de Planck).

    Pour ce qui est de la même nature, disons que c'est une déduction de ce que l'on sait sur la physique de la matière. Plus tu as des états hyper comprimés, chaud, etc... plus la matière perd de sa structures (les molécules se décomposent, les électrons fusionnent avec les protons pour donner des neutrons, etc...). L'état de la matière au final n'est plus décrit que par une équation d'état "assez simple" prenant en paramètre la densité, la température,... Et de là : mêmes conditions physiques => même nature.

    Et précision finale : ça va être difficile à vérifier dans une éprouvette , mais on peut quand même étudier des états très proches (comme le plasma de quark et gluon) avec des accélérateurs de particules.

Page 2 sur 2 PremièrePremière 2

Discussions similaires

  1. gravitation dans un trou noir
    Par acropole dans le forum Archives
    Réponses: 37
    Dernier message: 28/08/2007, 12h16
  2. Espace infini dans un trou noir...
    Par jack185 dans le forum Physique
    Réponses: 7
    Dernier message: 15/06/2006, 00h57
  3. un trou noir dans l'ordinateur
    Par invite06020107 dans le forum Physique
    Réponses: 3
    Dernier message: 16/11/2004, 22h54
  4. Univers dans trou noir
    Par Jiav dans le forum Archives
    Réponses: 52
    Dernier message: 08/10/2004, 23h05