Affichage des résultats 1 à 7 sur 7

[Systeme Solaire]Pourquoi le Berylium 7 ou 10 ne provient pas d'une supernova



  1. #1
    domano

    [Systeme Solaire]Pourquoi le Berylium 7 ou 10 ne provient pas d'une supernova


    ------

    Bonjour,

    Lors de la formation du système solaire pourquoi que le Bérylium 7 ou 10 (ainsi que d'autres éléments Al etc ..) ne peuvent provenir d'une supernova. Le fer 60 quant à lui vient d'une supernova. Est ce que le fer présent sur terre vient de cette supernova.

    Merci

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    domano

    Re : [Systeme Solaire]Pourquoi le Berylium 7 ou 10 ne provient pas d'une supernova

    Pas de réponse?
    Bon j'ai trouvé une première explication. Ce serait dû à la courte durée de vie du bérylium 7 qui est 53,28 jours. Je continue mes recherches.

  4. #3
    Calvert

    Re : [Systeme Solaire]Pourquoi le Berylium 7 ou 10 ne provient pas d'une supernova

    Oui, leur demi-vie est trop courte pour subsister depuis la formation du Soleil.

  5. #4
    domano

    Re : [Systeme Solaire]Pourquoi le Berylium 7 ou 10 ne provient pas d'une supernova

    OK, merci Calvert.
    D'ou provient-il alors ds rayons X émis par le soleil dans sa phase T-Tauri? cette phase n'a duré que 53 jours? Je n'ai pas compris

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Gilgamesh
    Modérateur

    Re : [Systeme Solaire]Pourquoi le Berylium 7 ou 10 ne provient pas d'une supernova

    Citation Envoyé par domano Voir le message
    OK, merci Calvert.
    D'ou provient-il alors ds rayons X émis par le soleil dans sa phase T-Tauri? cette phase n'a duré que 53 jours? Je n'ai pas compris
    53 jours...

    Aucune phase de la vie stellaire ne peut désigner des épisodes aussi courts (à part les "collapses" de type supernovae).

    Pour la phase T-Tauri, le temps caractéristique est celui de Kelvin-Helmholtz, c'est le temps qu'il faut à l'étoile pour évacuer toute l'énergie gravitationnelle de l'effondrement :



    G : cte de grav 6,67e-11
    M la masse (en kg)
    R le rayon (en m)
    L la luminosité (en W)
    avec A la surface de l'étoile, sigma la cte de Stefan et T la température

    L'étoile brille en évacuant son énergie gravitationnelle (et non en libérant l'énergie de fusion). La température est plus élevée que dans la phase qui va suivre et le vent stellaire est élevé. Par ailleurs (Calvert me corrigera...) l'étoile tourne sans doute plus vite et elle est couplée avec son disque d'accrétion par son champs magnétique. Les brutales reconnections de lignes magnétiques du fait des torsions induites par la rotation rapide peuvent porter le plasma à des millions de K, ce qui expliquerait les bouffée X de ces jeunes étoiles.

    a+
    Dernière modification par Gilgamesh ; 21/09/2007 à 18h09.
    Parcours Etranges

  8. #6
    Calvert

    Re : [Systeme Solaire]Pourquoi le Berylium 7 ou 10 ne provient pas d'une supernova

    @domano: le 7Be, au vu de sa demi-vie, ne peut pas provenir d'une phase antérieure. Il doit être produit sur place s'il y en a. Comment, je n'an sais rien: peut-être par interaction avec les rayons cosmiques.

    @Gilgamesh: on pense que c'est ça, même si c'est encore extrêment mal compris (les simulatiosn en sont pas encore très très claires à ce sujet). Le champ magnétique serait produit par effet dynamo dans la zone convective superficielle du Soleil.

    D'un point de vue général, je ne pense pas que le rayonnement X puisse produire du 7Be.

  9. Publicité
  10. #7
    ssas_am

    Re : [Systeme Solaire]Pourquoi le Berylium 7 ou 10 ne provient pas d'une supernova

    En fait,Al(26), Be(10), Ca sont tous des radionucléides à courte période, c'est précisement pour cette raison qu'un modéle faisant intervenir l'explosion d'un supernovae a été invoqué : ces élements auraient été synthétisés dans une étoile et son explosion aurait permis d' ensemencer le nuage moléculaire à l'origine du système solaire, Dans ce modèle, c'est meme l'explosion d'une supernovae qui aurait pu provoquer l'effondrement du nuage moléculaire Le problème du Be(10), (principalement) vient du fait que cet élement n'est pas formé dans les étoiles lors de la nucléosynthese stellaire mais plutôt détruit !

    Il existe effectivement un modèle qui conçoit la formation de ces élements radioactifs par nucléosynthèse non thermique où des rayons cosmiques solaires interagissent avec la poussière nébulaire pour former les radionucléides de courte periode, en particulier Be(10). Ceci n'est possible que dans la phase proto-etoile du soleil ou celui ci emet un vent stellaire important. Le problème de ce modèle est que beaucoup de paramètres qui interviennent ne sont pas connus avec precision (luminosité X .... ) et nepermettent pas de contraindre suffisemment le modèle.
    Pour l'instant, il semblerait que ce modèle ne permette pas de retrouver exactement les abondances observées dans les inclusions des météorites mais c'est a confirmer car je n'ai pas d'infos très recentes sur le sujet...
    Le sucre, c'est ce qui donne mauvais goût au café quand on n'en met pas.

Discussions similaires

  1. Solaire : pourquoi pas de l'huile
    Par Ciscoo dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 4
    Dernier message: 30/11/2007, 12h00
  2. Achat d'une chaudière à granulés : et pourquoi pas la Suisse ?
    Par FloFlo les Pinceaux dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 1
    Dernier message: 25/03/2006, 09h24
  3. TPE: aide, pourquoi le système solaire tel qu'il est???
    Par bubba25 dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 0
    Dernier message: 18/11/2005, 19h56
  4. Réponses: 22
    Dernier message: 29/07/2005, 16h20
  5. Réponses: 49
    Dernier message: 28/01/2005, 09h28