Affichage des résultats 1 à 13 sur 13

Théorie simple



  1. #1
    invite9321657

    Théorie simple


    ------

    Bonsoir..
    J'ai depuis longtemps une idée spéciale qui semble simple et j'aimerais savoir si elle peut être démentie..
    Je propose de considérer que la distance d'un objet observé par rapport à son age apparent obeït au même type de relation que la vitesse d'un objet par rapport à la vitesse de son évolution..
    L'idée serait donc de poser la relation, concernant la distance entre trois objets alignés ABC
    D(AC)=D(AB)+D(AC) / (D(AB)*D(AC)/DMax²)
    Avec DMax la taille compléte de l'univers observé à l'instant T.
    et aussi donc :
    T(AC)=T(AB)+T(AC) / (T(AB)*T(AC)/TMax²)
    T étant la différence d'age..
    Je lit plein d'article.. et c'est marrant parce que mon idée reproduit une forte inflation apparente, en incluant une augmentation continue de TMax et DMax (lié simplement par la vitesse de la lumière : DMax=c*TMax)
    Qu'en pensez vous ?

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Coincoin

    Re : Théorie simple

    Salut,
    Comment tu définis une "distance par rapport à un âge" ou une "distance par rapport à une vitesse" ?
    Encore une victoire de Canard !

  4. #3
    Tofix

    Re : Théorie simple

    Salut,
    je n'ai pas votre érudition, je ne demande juste qu'à comprendre, mais:

    Citation Envoyé par One Eye Jack Voir le message
    ...
    Je propose de considérer que la distance d'un objet observé par rapport à son age apparent obeït au même type de relation que la vitesse d'un objet par rapport à la vitesse de son évolution..
    Là j'ai du mal?

    Citation Envoyé par One Eye Jack Voir le message
    ...
    L'idée serait donc de poser la relation, concernant la distance entre trois objets alignés ABC
    D(AC)=D(AB)+D(AC) / (D(AB)*D(AC)/DMax²)
    Avec DMax la taille compléte de l'univers observé à l'instant T.
    "T" se trouve où dans ta formulation?

    Citation Envoyé par One Eye Jack Voir le message
    ...
    et aussi donc :
    T(AC)=T(AB)+T(AC) / (T(AB)*T(AC)/TMax²)
    T étant la différence d'age..
    J...
    "T"prend ici une autre signification? Tu en as le droit, mais quel rapport ont tes deux équations entre elles dans ta "théorie"?

    Cordialement.
    Amicalement, Christophe.

  5. #4
    invite9321657

    Re : Théorie simple

    Selon la simple relativité, l'age de l'information qu'on perçoit (simplifions avec la lumière) qui voyage au mieux à la vitesse de la lumière, est donnée par

    t[Objet]=(t[Observateur]-d/c)

    L'age représente l'age depuis le big bang qu'on suppose l'age 0 pour toute chose.

    Moi je propose :

    (t[Objet]/tmax)²+(d/dmax)²=1


    tmax=t(observateur) et dmax=tmax*c

    soit :
    t[Objet]=racine(1-(d/dmax)²)*tmax

    La ressemblance avec la relativité restreinte est volontaire..

  6. #5
    invite9321657

    Re : Théorie simple

    En fait ça fait partie d'une théorie plus globale :

    On a les mêmes relation pour une série de chose. On considére l'écoulement du temps comme une "évolution" des systémes physiques. Ainsi
    - l'age (noté "t") représente une quantité de changement réalisé,
    - l'énergie une quantité de changement total (possible) (noté "e"),
    - la vitesse d'évolution du temps relative (noté "dt"), la quantité de changement par changement de l'observateur

    On a la relativité restreinte (niveau 2):

    (v/c)²+(dt)² =1

    On aurait l'équation que je propose (niveau 1):

    (d/dmax)²+(t/tmax)²=1

    La relativité générale donnerait (niveau 3):

    (a/amax)²+(e/emax)² = 1

    La troisiéme est par contre plus difficile à décrire..
    Il s'agirait de considéré que l'accélération est lié à la quantité de changement possible transmis par l'objet, notamment, au horizon de trou noir, aucune information ne peut sortir, c'est à dire aucun changement causale ne peut être induit, ce qui correspond(rait) à l'accélération maximum.. de même qu'à l'horizon cosmologique, puisqu'on ne peut savoir ce qu'il y avait avant le temps, ce qui correspond à l'accélération maximale (l'inflation originel)..

    Le niveau 0 correspondrait à la géométrie :

    (ag/agmax)²+(ec/ecmax)²= 1

    Ag correspondant au stérangle d'un objet vue et échelle à l'échelle/la distance, autrement dit, la façon dont l'angle varie avec la distance d'un objet.. c'est à dire la perpective qui transforme un univers en 3D en un point de vue..

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    invite9321657

    Re : Théorie simple

    Ce qui est intéressant, c'est que dans cette vision, la vitesse (apparente) des photons est lié à leur age, pour d proche de dmax,
    t change trés vite avec la distance, ce qui signifie que le temps, la quantité de changement évolue plus rapidement.. ce qui reproduit l'inflation originel je crois.. car c'est équivalent à une compression de l'espace..

  9. Publicité
  10. #7
    invite9321657

    Re : Théorie simple

    Citation Envoyé par One Eye Jack Voir le message
    Ce qui est intéressant, c'est que dans cette vision, la vitesse (apparente) des photons est lié à leur age, pour d proche de dmax,
    t change trés vite avec la distance, ce qui signifie que le temps, la quantité de changement évolue plus rapidement.. ce qui reproduit l'inflation originel je crois.. car c'est équivalent à une compression de l'espace..
    En fait il manque quelque chose à ces équations.. il faut que pour d tend vers 0 que le rapport tendent vers la vitesse c.. en fait je pensais que c'était à cause de l'augmentation de tmax..

  11. #8
    invite9321657

    Re : Théorie simple

    Citation Envoyé par One Eye Jack Voir le message
    En fait il manque quelque chose à ces équations.. il faut que pour d tend vers 0 que le rapport tendent vers la vitesse c.. en fait je pensais que c'était à cause de l'augmentation de tmax..
    En gros pour vous aider encore mieux à comprendre.. ça signifierais que l'image que l'on a, à un instant donné, le cône de lumière passé en relativité, serait en faite une hypersphére, dont l'autre extrémité serait le bigbang. ça correspond bien puisque le bigbang, est un "endroit unique", un autre point. et que d'ailleurs les distances lors du bigbang était trés courtes... ce qui montre bien que ou qu'on regarde, on voit des endroits proches les uns des autres.. donc vous avez sous les yeux, une projection de la surface d'une hypersphére sur ce qui semble être un hyper cône.
    Le passage du temps, qui explique le trajet de l'information (la vitesse c qui du coup implique que la fonction donne bien une vitesse à l'information) correspond au changement de sphére continuellement, la sphére passé étant l'image que vous perceviez l'instant d'avant.. vous voyez toujours, la sphére du moment, l'état des objets qui sont sur la même sphére que vous...
    Vous voyez ?

  12. #9
    DavidCH

    Re : Théorie simple

    Slt,

    J'essaie de comprendre mais j'ai du mal. Si le big bang avait eu lieu dans un point unique alors les objets le plus éloignés, donc les plus jeunes serait observés dans la même région du ciel. non?

    David
    T250 FD4.8 NEQ6 300D Baaderisé Inova Plx

  13. #10
    invite9321657

    Re : Théorie simple

    Citation Envoyé par DavidCH Voir le message
    Slt,

    J'essaie de comprendre mais j'ai du mal. Si le big bang avait eu lieu dans un point unique alors les objets le plus éloignés, donc les plus jeunes serait observés dans la même région du ciel. non?

    David
    non justement, d'ailleurs ce n'est pas une particularité de mon idée, le big bang implique déjà que le bigbang forme une singularité de densité infinie, donc un seul endroit tout autours.. pour mieux comprendre, il faut savoir que l'expension éloigne les photons les uns des autres..
    Si on prend un espace classique euclidien et qu'on imagine la trajectoire des photons, le cone passé, l'idée de bigbang, l'expansion signifie qu'on prend cette espace et qu'on le compresse en remontant dans le temps.. faut imaginer une transformation de type perspective en fonction du temps..
    En fait le bigbang, la singularité est visible tout autours de nous, tout en étant un seul point.. (certe, en réalité on ne voit que le fond cosmologique quand l'univers est devenu transparent, et donc on voit bien plusieurs endroit, mais ici on parle de l'instant 0 hypothétique)
    Mon idée implique seulement la forme de la distortion.. de sorte que la "distance" des objets soit lié à la distance maximum et qu'elle soit relative, autrement dit, limité.. comment dire.. le fond cosmologique serait le "plus loin" en apparence, mais selon ma formule, ce serait un horizon, une constante, et donc tout les objets qui s'y trouve serait proche entre eux..
    Un peu comme la vitesse relativiste.. si un objet B va à c-1 par rapport à A et que C va à c-1 par rapport à B, alors C va à c-0.0001 (c'est grosso modo, lol) par rapport à A.. autrement dit, A voit B aller à c-1 et C aller à c-0.00001.. la différence de vitesse apparente entre B et C pour A devient faible, moins de 1 (km/h par exemple)...
    Mon idée signifie la même chose, mais pour les distances.. Tous les objets situés à DMax de vous serait trés loins, mais apparement trés proche entre eux.. comme l'autre bout d'une sphére.

  14. #11
    invite9321657

    Re : Théorie simple

    ce n'est jamais qu'une théorie de la relativité de pluss, appliqué cette fois à la position au lieu de vitesse

  15. #12
    invite9321657

    Re : Théorie simple

    Ce qui est intéressant aussi, c'est que si je suis mon raisonnement instinctif.. (mais je peux me tromper, c'est assez flou).. alors l'univers serait une singularité de la courbure de position, comme un trou noir est une singularité pour la courbure de vitesse.. ça se voit quand on comprend bien la topologie particulière de la vitesse : la vitesse des objets pour un observateur est toujours entre c et -c, et pourtant, il y a une continuité, autrement dit, si on change de place avec un objet, la transformation de lorentz modifie l'éventail des vitesses de sorte que les objets se répartissent encore entre c et -c..
    J'imagine ça assez bien en voyant un livre ouvert (dont les pages sont laisser librement et se répartissent en éventaille écraser sur les cotés).. Un changement de point de vu se traduit par une rotation des pages du livre..
    On voit donc que le livre peut être infini tout en présentant des propriétés géométriques apparente finit.. à mon avis la topologie de l'espace temps dans son ensemble et similaire.. si des E.T. était à des milliards de milliards d'années lumière, il verrait la même chose que nous : un espace qui présente une structure d'allure 4D (structure qu'il déduise) en ne voyant en faite à chaque qu'une surface 3D (le cone)

  16. Publicité
  17. #13
    invite9321657

    Re : Théorie simple

    L'autre aspect important de ma symétrie, est une forme de rotation entre temps et information, en fonction de l'échelle. La matière est organisé en niveau de complexité, définit comme suit :
    Chaque élément d'un niveau communique et s'organise pour former les éléments du niveau supérieur mais les éléments du niveau supérieur sont virtuels.. uniquement définit comme la matérialisation dans le temps de l'organisation des éléments, comme par exemple les cultures humaines forme des groupes qui n'existe que dans le comportement de ses représentants.
    bref..
    Entre ces niveaux se trouvent une symétrie, notament entre premierère bactérie et communauté humaine, selon le degrés d'organisation des éléments. Dans cette optique, chaque niveau inférieur à un instant donné représentent une version évolué (à n plus 1) du niveau considéré. Exemple : les humains sont formés de cellule qui sont fortement organisés. Les cellules sont formé de molécules qui sont encore plus organisés, etc..
    Dans cette optique, comment définir les régles de la Mécanique Quantique..
    Il y a à mon avis, un bonne exemple : le scénario du voyage dans le temps..
    L'idée d'une stratégie avec remonté dans le temps, implique la possibilité de "rejouer la réalité". Dans une concurrence, le gagnant élimine la branche futur respective de l'adversaire en empéchant le destin qui a permis sont apparitions. Mais il est encore possible que le destin suivant donne encore une nouvelle version de l'opposant. etc etc..
    L'intêret par rapport à la théorie, c'est qu'on arrive à l'essence de la symétrie entre niveau : le rapport entre matiére et information. Dans ce modéle de stratégie, la réalité et l'information qui la décrit sont indifférentiables : la réalité en cours n'est qu'une des versions possibles du destin final, une des théories partagés de la stratégie des opposants.
    On retrouve bien, d'un point de vue formel, les équations des diagrammes de Feynman.. comme si la physique quantique était un "space&time opéra"..

Discussions similaires

  1. La théorie des cordes est-elle une théorie scientifique ?
    Par JPL dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 215
    Dernier message: 22/08/2011, 19h56
  2. Pendule simple(pas si simple que ça!!)
    Par annn7 dans le forum Physique
    Réponses: 2
    Dernier message: 08/04/2006, 22h29
  3. Simple
    Par MagStellon dans le forum Logiciel - Software - Open Source
    Réponses: 5
    Dernier message: 09/01/2006, 10h50
  4. Simple
    Par DOUTE dans le forum Archives
    Réponses: 4
    Dernier message: 27/06/2005, 01h23
  5. Théorie des cordes et théorie M
    Par JFK dans le forum Physique
    Réponses: 5
    Dernier message: 06/07/2003, 20h22