Page 2 sur 3 PremièrePremière 2 DernièreDernière
Affichage des résultats 31 à 60 sur 77

Proxima du Centaure



  1. #31
    Steph-astro

    Re : Proxima du Centaure

    Mon ami Gilgamesh n'a pas évoqué le projet Longshot, ancienne étude (très conceptuelle) d'une sonde censée justement explorer le système d'Alpha du Centaure :
    http://en.wikipedia.org/wiki/Project_Longshot
    http://ntrs.nasa.gov/archive/nasa/ca...1989007533.pdf

    On peut également citer le projet Dédale et son actualisation par la fondation Tau Zéro, le projet Icare :
    http://en.wikipedia.org/wiki/Project_Daedalus
    http://en.wikipedia.org/wiki/Project...esign_Study%29

    Je rappelle, tout cela reste très conceptuel.

    -----


  2. Publicité
  3. #32
    bintang

    Re : Proxima du Centaure

    Bonsoir,

    Certains projets de voyages interstellaires comme Daedalus sont basés sur la propulsion nucléaire.

    D'autres projets futuristes de voyages interstellaires sont au contraire basés sur l'absence de carburant embarqué : Voile poussée par un laser de milliers de terawatts, vaisseau avec un gigantesque entonoir capturant sur son passage les atomes d'hydrogène des nuages interstellaires (Projet RAMJET) ...

    Avant la phase de voyage interstellaire, il faut commencer par sortir du systeme solaire et de son attraction gravitationnelle.

    Pour un vaisseau partant de la Terre, il faut au minimum une vitesse d'injection en orbite basse de 16,85 km/s + 29,8 km/s de vitesse orbitale terrestre pour atteindre la vitesse de libération du systeme solaire qui est de 42, 12 km/s à 1 UA du Soleil. Cette vitesse de libération permettra de sortir du système solaire à une vitesse heliocentrique ..... quasi nulle !

    On n'est pas encore pret de pouvoir zoner autour de Proxima du Centaure !
    Bintang

  4. #33
    Carcharodon

    Re : Proxima du Centaure

    Citation Envoyé par bintang Voir le message
    On n'est pas encore pret de pouvoir zoner autour de Proxima du Centaure !

    L'interstellaire reste totalement inconcevable aujourd'hui.

    Mais l'interplanétaire devrait se voir booster d'ici quelques décennies (5 a 20 quand même) grâce aux futures motorisations qui pourraient mettre mars a quelques semaines, si les résultats sont à la hauteur des attentes.

    Restera alors a trouver a quoi ça peut servir d'aller sur ces cailloux hostiles
    Restons superficiel pour ne pas fâcher

  5. #34
    Futura2009

    Re : Proxima du Centaure

    Si l'univers s'étend de 70 km/s ; on n'atteindra jamais Proxima à cette vitesse !
    L'erreur est humaine ! Errare humanum est

  6. #35
    schok

    Re : Proxima du Centaure

    C'est sur qu'on ira pas loin avec les systemes de propulsion actuelle(chimique),mais c'est pas comme si on manquait d'idée pour le remplacer.Et le vasimr va bien finir(j'espère)par remplacer la propulsion chimique pour les voyages interplanetaires,disons dans quelques décennies(20,30 ans?).

    Si on va plus loin dans le temps,on peut imaginer du nucleothermique,non?Ensuite,po ur de l'interstellaire,je me fis au projet de Gilgamesh.

    Merci.

  7. #36
    Andrei2010

    Re : Proxima du Centaure

    Citation Envoyé par Futura2009 Voir le message
    Si l'univers s'étend de 70 km/s ; on n'atteindra jamais Proxima à cette vitesse !
    L'expansion de l'univers se produit exclusivement entre les galaxies, et pas à l'intérieur de celles-ci. Le Soleil et Proxima du Centaure étant dans la même galaxie, la variation de leur distance n'est pas due à l'expansion, mais au mouvement normal des étoiles dans la Voie Lactée.

  8. Publicité
  9. #37
    Acme

    Re : Proxima du Centaure

    Bonjour,

    Citation Envoyé par Futura2009 Voir le message
    Si l'univers s'étend de 70 km/s ; on n'atteindra jamais Proxima à cette vitesse !
    C'est plutôt 70 km/s/Mpc. Concrètement, 70 km/s est la vitesse d'éloignement d'une galaxie située à 1 Mpc, soit 3,2 millions d'années lumière.
    When you have to shoot, shoot. Don’t talk! (Tuco in g,b&u)

  10. #38
    Gloubiscrapule

    Re : Proxima du Centaure

    Citation Envoyé par Futura2009 Voir le message
    Si l'univers s'étend de 70 km/s ; on n'atteindra jamais Proxima à cette vitesse !
    Il s'étend de 70km/s/Mpc. Autrement dit il s'étend de 70km/s sur une échelle d'un mégaparsec.

    Comme dit Andrei, l'expansion n'affecte pas la galaxie, et même si c'était le cas, Proxima étant à un peu plus d'UN parsec, elle s'eloignerait de nous à la vitesse de 70m/s, soit moins qu'un TGV, autant dire ridicule face à la vitesse d'une sonde spatiale!!

    EDIT: grillé par Acme
    Quand le sage montre la lune, l'imbécile regarde le doigt...

  11. #39
    Carcharodon

    Re : Proxima du Centaure

    Citation Envoyé par Acme Voir le message
    C'est plutôt 70 km/s/Mpc. Concrètement, 70 km/s est la vitesse d'éloignement d'une galaxie située à 1 Mpc, soit 3,2 millions d'années lumière.
    Et du coup, ce chiffre n'a plus aucune signification dans l'exemple pris, pour lequel deux étoiles sont au sein de la même galaxie et ne subissent donc pas l'expansion, qui ne s'applique qu'a l'échelle des amas galactiques.
    Restons superficiel pour ne pas fâcher

  12. #40
    Carcharodon

    Re : Proxima du Centaure

    Citation Envoyé par Gloubiscrapule Voir le message
    Il s'étend de 70km/s/Mpc. Autrement dit il s'étend de 70km/s sur une échelle d'un mégaparsec.

    Comme dit Andrei, l'expansion n'affecte pas la galaxie, et même si c'était le cas, Proxima étant à un peu plus d'UN parsec, elle s'eloignerait de nous à la vitesse de 70m/s, soit moins qu'un TGV, autant dire ridicule face à la vitesse d'une sonde spatiale!!

    EDIT: grillé par Acme
    70km/s/mpc divisé par un million (un parsec sur 1 million de parsec), ça ne fait pas 70m/s, ça fait 1 millionnième et pas un millième de 70km/s !
    Ça ferait (si l'expansion existait a cette échelle ce qui n'est pas le cas) quelques millimètres (7mm/s/pc), non ?
    Me goures-je ?
    Restons superficiel pour ne pas fâcher

  13. #41
    Gloubiscrapule

    Re : Proxima du Centaure

    Citation Envoyé par Carcharodon Voir le message
    Me goures-je ?
    Non tu as raison, ça fait 7mm/s, c'est encore pire quoi. Désolé pour l'erreur!!
    Quand le sage montre la lune, l'imbécile regarde le doigt...

  14. #42
    Yaourt à la viande

    Re : Proxima du Centaure

    C'est quand même terrible ça, à l'heure où l'on découvre des exoplanètes par centaines, où l'on a amassé de gigabits d'info sur notre système solaire, on en est réduit à :"regarde, mais ne touche pas" (de toute façon tu peux pas). Sachant qu'il y a 90% de chances que même ma génération ne voit pas l'homme sur Mars et que vu comme c'est parti, il faudra (si ça se fait un jour) un bon millénaire d'innovations pour qu'on puisse atteindre l'étoile la plus proche du SOleil.

    Ca va en faire, des frustrés !

    Pour rappel, Alpha Centauri était la première cible du projet Terrestrial Planet Finder ! ... annulé en 2007.
    Oh! Quelle belle forêt de palmipèdes !

  15. Publicité
  16. #43
    betatron

    Re : Proxima du Centaure

    Citation Envoyé par Yaourt à la viande Voir le message
    comme c'est parti, il faudra (si ça se fait un jour) un bon millénaire d'innovations pour qu'on puisse atteindre l'étoile la plus proche du SOleil.
    Ce serait quand même pas si mal... si on pense que l'homme existe depuis au moins un million d'années. Vu comme ça, on peut dire sans mentir qu'il est "presque au but"!

  17. #44
    Yaourt à la viande

    Re : Proxima du Centaure

    disons que j'ai essayé d'être optimiste dans mon pessimisme. J'y crois de moins en moins, à part dans mes rêveries.
    Oh! Quelle belle forêt de palmipèdes !

  18. #45
    Acme

    Re : Proxima du Centaure

    Citation Envoyé par betatron Voir le message
    Vu comme ça, on peut dire sans mentir qu'il est "presque au but"!
    quel but ?
    When you have to shoot, shoot. Don’t talk! (Tuco in g,b&u)

  19. #46
    Yaourt à la viande

    Re : Proxima du Centaure

    croissez, et multipliez et blablabla jusqu'à remplir la galaxie ?
    Oh! Quelle belle forêt de palmipèdes !

  20. #47
    betatron

    Re : Proxima du Centaure

    Citation Envoyé par Acme Voir le message
    quel but ?
    Ben, aller dans les étoiles!
    Quoi? ça va devenir interdit aussi?

  21. #48
    betatron

    Re : Proxima du Centaure

    Citation Envoyé par Yaourt à la viande Voir le message
    croissez, et multipliez et blablabla jusqu'à remplir la galaxie ?
    Faut pas abuser d'Isaac Asimov, quand même!

  22. Publicité
  23. #49
    schok

    Re : Proxima du Centaure

    On abuse jamais d'Isaac Asimov!

    Yaourt à la viande Re : Proxima du Centaure

    --------------------------------------------------------------------------------
    disons que j'ai essayé d'être optimiste dans mon pessimisme. J'y crois de moins en moins, à part dans mes rêveries.
    Pourquoi?Moi,j'y croit de plus en plus.

    C'est sur qu'il faut laisser de coté les solutions "warp drive"(et même la,on peut se garder un peu d'espoir au cas où on inventerait une theorie qui permette le voyage luminique/supraluminique,même si y'a peu de chance),mais toutes les autre solutions peuvent eventuellement marcher.
    -Relativiste:ca demande "juste" de savoir produire de l'antimatiere en grande quantité(a mon avis ce probleme est plus technologique qu'autre chose)entre autre choses;
    -Vaisseau generation:y'a qu'a lire ce que dit gilgamesh sur différent forum et site(je suis totalement converti a son culte);
    -entre les deux(plus ou moins rapide):"type orion",qui peut emporter plusieurs personnes(moins qu'un vaisseau generation)mais qui va on ne peut plus vite(sans atteindre des vitesse relativiste.Le temps de trajet peut varier entre 45 ans(j'ai vu ce chiffre-tres optimiste-sur wikipedia)et,disons,un siecle(selon la masse du vehicule,bien sur).


    Tout ca n'est qu'un grotesque résumé de ces solutions possibles,mais ca montre que,même si il est certain qu'on ira pas sur proxima avant au moins quelques siecles,y'a pas besoin de devenir pessimiste(ca aide pas la science a avancer).

    Merci.

  24. #50
    Acme

    Re : Proxima du Centaure

    Citation Envoyé par betatron Voir le message
    Ben, aller dans les étoiles!
    Quoi? ça va devenir interdit aussi?
    Je ne savais pas que c'était le but de l'homme...
    When you have to shoot, shoot. Don’t talk! (Tuco in g,b&u)

  25. #51
    Gilgamesh

    Re : Proxima du Centaure

    Le but est moral, il n'y a aucune nécessité contraignante à rechercher à droite à gauche. L'espace est bien trop grand pour nous contraindre à y aller pour une raison qui n'appartiendrait qu'à lui. C'est nous qui viendront à lui, si nous y allons, pas lui qui nous contraindra à venir.

    J'avais écrit ça à ce sujet pour en expliciter les raisons, qui me semblent claires (ça ne tient pas en un post Futura, je donne le lien):

    La Prophétie de Tsiolkovsky
    Parcours Etranges

  26. #52
    Futura2009

    Re : Proxima du Centaure

    Mais outre le fait de pouvoir trouver une forme de vie sur ces exoplanètes, il y a aussi l'intérêt qu'on peut porter dans le cas où la Terre deviendrait inhabitable : trop de monde, problèmes nucléaires, réchauffement climatique etc...
    L'erreur est humaine ! Errare humanum est

  27. #53
    Yaourt à la viande

    Re : Proxima du Centaure

    Très bon texte Gilgamesh !... mais même le pessimiste (actuellement huhu) que je suis trouve l'exercice un peu bancal : nous avons le regard de notre époque. Mais si l'on situe notre raisonnement dans un univers où l'homme posséderais les moyens de rallier d'autres systèmes en un laps de temps "humain", je ne vois ce qui empêcherais des groupe sociaux de s'établir ailleurs pour fonder leur propre civilisation/Etat-Nation, pour y appliquer un projet commun. La terre est vaste, en effet, mais sur les milliers d'ethnies, de nations sans territoire, de groupes sociaux divers, qu'elle compte, combiens vivent à l'intérieur d'un Etat-Nation leur imposant, par la force, la peur, le prosélytisme, l'acculturation ou autre de vivre à l'intérieur de frontières définis ? Si ces mêmes groupes avaient l'occasion de poser les germes de nouvelles sociétés libres ailleurs, pourquoi ne le feraient-elles pas ? La promesse d'un monde entier vierge de toute présence humaine est une carotte suffisante AMHA.

    Sur certains points je ne vous rejoins pas non plus : l'idée de voyager dans une arche, à une époque (fantasmée, hein !) où l'homme aurait les moyens d'amplifier sa mémoire à l'aide d'implants, me paraît un peu saugrenue : pourquoi ne pas s'employer plutôt à la recherche fondamentale sur les états hibernatoires ? Pas besoin d'un vaisseau immense abritant biosphères et capacités d'acceuil pour une population suffisamment nombreuse. L'idée de cages à lapins avec des corps en "stase" (je sais ça veut rien dire) me paraît plus légitime/réaliste (dans ce référentiel là en tout cas)

    D'une manière générale, tout est conditionné par la possibilité de voyager "rapidemment", cad au moins dans des laps de temps humainement supportable, entre différents systèmes. En tout cas, la frustration sera immense pour notre génération et les prochaines :des myriades d'exoplanètes, la pluralité des mondes, enfin ! ... inaccessible.
    Oh! Quelle belle forêt de palmipèdes !

  28. #54
    schok

    Re : Proxima du Centaure

    Sur certains points je ne vous rejoins pas non plus : l'idée de voyager dans une arche, à une époque (fantasmée, hein !) où l'homme aurait les moyens d'amplifier sa mémoire à l'aide d'implants, me paraît un peu saugrenue : pourquoi ne pas s'employer plutôt à la recherche fondamentale sur les états hibernatoires ? Pas besoin d'un vaisseau immense abritant biosphères et capacités d'acceuil pour une population suffisamment nombreuse. L'idée de cages à lapins avec des corps en "stase" (je sais ça veut rien dire) me paraît plus légitime/réaliste (dans ce référentiel là en tout cas)
    Je ne crois pas que Gilgamesh ai parlé d'implant pour amplifier la mémoire.Le vaisseau est lui-même pourvu d'une très grande mémoire pour sauvegarder toutes les informations.

    Aussi,l'hibernation pour des siecles est un idée infiniment plus saugrenue que tous ce que Gilgamesh a proposé.
    Pour l'hibernation,on en est assez loin,même en théorie,mais construire une arche comme celle decrite par gilgamesh ne demande aucunes avancés théoriques réelles,seulement un defi pratique.

    Le voyage long semble être la seule possibilité qui soit réaliste d'imaginer pour le moyen terme.
    L'autre option est le voyage relativiste,mais cette option,certe plus rapide,a aussi ses defauts(voir les articles de Gilgamesh) et beaucoup moins facile à réaliser.

    (Vous voyer,je parle comme un vrai disciple citant la sainte bible de Gilgamesh)

    Merci.

  29. Publicité
  30. #55
    schok

    Re : Proxima du Centaure

    Acme Re : Proxima du Centaure

    --------------------------------------------------------------------------------
    Envoyé par betatron
    Ben, aller dans les étoiles!
    Quoi? ça va devenir interdit aussi?
    Je ne savais pas que c'était le but de l'homme...
    Si ca ne l'est pas,ca devait l'être.
    Quesqu'on peut bien faire d'autre,sinon rester à glander sur notre belle boule bleu à attendre qu'un méteore nous tombe sur la tête,ou encore que notre soleil explose(ca fait quelques milliard d'années à rien foutre quand on compte).
    C'est sur qu'on à le temps,mais vaut mieux prévenir que guérir,non?

    Faut bien s'occuper à quelqueque chose aussi?Mettre notre connaisance à profit.Dépensez de l'argent dans quelque chose(qui est deja plus sensé que de le mettre dans la guerre,par exemple)

    Perso,je crois que sans but,l'homme ne sert a rien,et c'est pour ca qu'on s'auto-detruit.C'est parce qu'on s'ennuit(entre autre chose).Avoir un but pourra peut-être nous empêcher de faire ce genre de chose, et nous pousser a inover,a s'entraider pour accomplir ce même but(constuire un giganstesque vaisseau est un travail de plusieurs nations,et donc un facteur d'alliance).

    Bye

  31. #56
    Gilgamesh

    Re : Proxima du Centaure

    Citation Envoyé par Yaourt à la viande Voir le message
    Très bon texte Gilgamesh !... mais même le pessimiste (actuellement huhu) que je suis trouve l'exercice un peu bancal : nous avons le regard de notre époque. Mais si l'on situe notre raisonnement dans un univers où l'homme posséderais les moyens de rallier d'autres systèmes en un laps de temps "humain", je ne vois ce qui empêcherais des groupe sociaux de s'établir ailleurs pour fonder leur propre civilisation/Etat-Nation, pour y appliquer un projet commun.
    Merci.

    Le point est que je ne pense pas qu'il soit possible de situer notre raisonnement dans un contexte où "l'homme posséderais les moyens de rallier d'autres systèmes en un laps de temps "humain""

    Plus exactement il n'est pas possible de le faire sans dépenser des quantité d'énergie absolument inouies comme on l'a vu sur ce fil.

    Et même si on y parvenait, je me cite (l'article sur strangepaths est en vrac) :

    Un autre aspect que l'énergie doit également être pris en compte qui relève non pas du pur domaine de l'astronautique (fusée, moteur...) mais du champs de l'astrophysique et de l'exobiologie. Il concerne la planète-cible ou plutôt le système stellaire cible, tout entier, incluant les petits corps gris (astéroïdes, comètes).

    On ne peut accélérer que de petites structures à des vitesses relativistes, vu les ratios M0/M que réclame l'atteinte de tels vitesses. Petites structures qui devraient néanmoins abriter le minimum d'humains permettant d'assurer une diversité génétique suffisante, soit au moins 1000 personnes. Il est possible de diminuer les exigences de structure dans le cas relativiste en faisant hiberner une fraction appréciable des partants. Mais c'est avec l'exigence forte que la planète soit immédiatement habitable "tête nue" , c'est à dire sans terraformation. Par ailleurs, envisager un stratégie courte pour rejoindre un corps très éloigné implique d'atteindre une cible qu'on ne connaît qu'à distance. Car s'il s'agit d'envoyer des sondes automatiques pour explorer préalablement le système, il faut qu'elles-même se déplacent à des vitesses relativistes tandis que les futurs voyageurs se trouvent au repos, attendant que l'information leur revienne par émission radio. Dès lors que la cible se situe au-delà de quelques siècles-lumière, le temps d'attente (un millénaire pour une cible situé à 500 al) excède ce qu'il est possible d'atteindre sans attendre, en stratégie longue en choisissant un système plus proche, même s'il est moins viable, nous verrons pourquoi. Si on décide d'y aller sans exploration préalable dans un "petit" vaisseau, il faut alors être certain que le système est habitable "tête nue".


    Pour voyager dans un laps de temps qui tienne dans une fraction de vie humaine, il faudrait avoir à disposition une planète proche des standards terrestre. Et il y a de bonnes raisons de penser que la première "gaia" est situé nettement plus loin que 100 années lumières (volume de 100 al représente moins de 20 000 étoiles).

    Sur au moins quelques centaines de km² contigus il faudrait s'assurer de disposer des conditions d'existence suivantes :
    - Gravité : 0,5 - 2 g
    - Dose annuelle de rayonnement : <100 milliSievert
    - Pression atmosphérique : 0,5 et 5 atm
    - Pression partielle d'O2 : 0,1 - 0,5 atm
    - Température : -50 et +50°C
    - Présence d'eau en surface ou sub-surface
    - Absence de gaz toxiques

    Pour atteindre les "standards" de la Terre, il faudrait ajouter :
    - systèmes climatiques diversifiés basés sur le cycle de l'eau
    - océans d'eau liquide
    - spectre stellaire à ~6000K
    - écosystème accueillant

    Concernant la fréquence prévisible de telles planètes dans les systèmes alentours, les prochaines décennies devraient nous en dire beaucoup, et c'est avec beaucoup d'impatience que nous l'attendons. Mais il ne me semble pas présomptueux de prédire que cette fréquence sera faible si l'on considère les exigences énumérées ci-dessus.
    Et quoique l'astrophysique observationnelle fasse des progrès exponentiels, à quelle échéance peut-on s'attendre à ce que l'observation purement radioélectrique d'un système lointain, situé à des centaines, des milliers ou des dizaines de milliers d'années-lumière nous livre une information si totalement satisfaisante qu'elle autorise à prédire la possibilité de le coloniser "dès l'atterrissage" ? Notamment en ce qui concerne la nature de l'écosystème. Il y a sans doute peu à craindre du très gros (bêtes féroces...) ou du nano (virus, nécessitant un compatibilité des systèmes génétiques). Mais les micro-organismes de type bactériens ou fongiques ne nécessitent pour se développer que d'un substrat organique. En soi le risque reste raisonnable, mais il donne à voir sur le risque global encouru. Tout peut arriver, et tout sera envisagé par les partants de façon bien plus accru que ne le peut cette réflexion. Une colonie réduite au minimum dans un vaisseau lui-même minimal est livrée pieds et poings liés au moindre imprévu, sans espoir d'aucun secours terrestre, même moral. Or peut-on imaginer plus fertile en imprévus que ce premier trajet hors du système solaire ? Que se passerait-il si les 20 ans prévus se traduisaient par 200 ans de vie confinée ?


    Je pense qu'il est difficile de contourner l'exigence d'un gros vaisseau.


    La terre est vaste, en effet, mais sur les milliers d'ethnies, de nations sans territoire, de groupes sociaux divers, qu'elle compte, combiens vivent à l'intérieur d'un Etat-Nation leur imposant, par la force, la peur, le prosélytisme, l'acculturation ou autre de vivre à l'intérieur de frontières définis ? Si ces mêmes groupes avaient l'occasion de poser les germes de nouvelles sociétés libres ailleurs, pourquoi ne le feraient-elles pas ? La promesse d'un monde entier vierge de toute présence humaine est une carotte suffisante AMHA.
    Un groupe humain qui est en situation de domination dans sa patrie n'a aucun moyen raisonnable de s'ouvrir par lui même un trajet vers l'espace. Il était possible de s'embarquer en cassant sa tirelire dans les soutes des cargo pour le Nouveau Monde. Et aujourd'hui, on en voit qui embarque dans des coquille de noix à travers la Méditerranée. Mais l'espace n'offre aucune facilité semblable. Et on ne construit pas des navettes spatiales dans des arrières court, sans parler de l'hôtellerie en orbite... Un tel projet ne peut être mené à bien que par une nation constituée spécialement dans ce but, aidée au départ par une coopération internationale relativement désintéressée.


    Sur certains points je ne vous rejoins pas non plus : l'idée de voyager dans une arche, à une époque (fantasmée, hein !) où l'homme aurait les moyens d'amplifier sa mémoire à l'aide d'implants, me paraît un peu saugrenue : pourquoi ne pas s'employer plutôt à la recherche fondamentale sur les états hibernatoires ? Pas besoin d'un vaisseau immense abritant biosphères et capacités d'acceuil pour une population suffisamment nombreuse. L'idée de cages à lapins avec des corps en "stase" (je sais ça veut rien dire) me paraît plus légitime/réaliste (dans ce référentiel là en tout cas)
    L'hibernation est sans doute l'alternative la plus sérieuse en effet. Mais il ne faut pas se berner avec ce terme. L'hibernation stricto senu, ce n'est qu'un état de métabolisme bas niveau et non son arrêt. Les espèces qui le pratiquent ne sont pas spécialement plus longévives : c'est un moyen de traverser une période de disette, et non un moyen de prolonger l'existence. Or ici, c'est bien l'exigence. Il faut pouvoir vivre plusieurs centaines d'années sans vieillissement prononcé. La perspective d'embarquer à 20 ans et de se réveiller à 80 ans sans avoir rien vécu est assez glauque.

    Il y a une écart vertigineux entre ralentir un métabolisme et l'interrompre complètement. La seule solution c'est de congeler complètement le corps, mais il n'est pas possible de le faire suffisament rapidement pour éviter l'apparition de cristaux de glace qui endommagent les cellules (on sait chauffer rapidement dans la masse, mais pas refroidir de même). L'hibernation dont il est question dans les roman de science fiction est une solution située en dehors de l'horizon technologique.

    D'une manière générale, tout est conditionné par la possibilité de voyager "rapidemment", cad au moins dans des laps de temps humainement supportable, entre différents systèmes. En tout cas, la frustration sera immense pour notre génération et les prochaines :des myriades d'exoplanètes, la pluralité des mondes, enfin ! ... inaccessible.
    Justement, plus le désir sera grand, plus la première solution possible réalisable aura des chances d'être mise en oeuvre.

    a+
    Parcours Etranges

  32. #57
    Yaourt à la viande

    Re : Proxima du Centaure

    Merci de votre réponse argumentée, surtout que j'ai tendance à poser les choses de manière un peu maladroite.

    Effectivement, si l'on base notre raisonnement dans un référentiel où les voyages seraient à ce point longs et dangereux, tout ça n'a pas lieu d'être. Concernant la probabilité de trouver une tellurique à priori accueillante, j'attends impatiemment les résultats à paraître en Février (normalement) de l'équipe de Kepler, on en saura déjà un peu plus sur l'abondance des telluriques dans les systèmes du coin.

    En parlant d'hibernation, je pensais plutôt cryogénie, bien que je connaisses les problèmes liés à l'apparition de micro cristaux de glace, il ne me paraît pas trop insensé de penser que l'on trouvera des solutions, au moins au cours du prochain millénaire . tout comme le fait qu'il ne me semble pas trop stupide d'imaginer que les colons pourraient débarquer sur un monde hostile à la vie terrestre (mais remplissant quand même certaines conditions liées à la vie tout court) et de vivre sous cloche en prenant le temps de terraformer.

    Vous soulevez aussi un problème intéressant avec l'idée de la vie extraterrestre : un tel monde me semblerait à priori plus dangereux qu'une planète comme Mars : y vivre tête nue me paräît impossible. Il suffirait d'éternuer ou faire ses besoins ( je ne dis pas ça au hazard, les voies digestives humaines sont un microcosme pour toute une faune de bactérie) dans la nature pour contaminer à long terme la biosphère. Dans le sens inverse, il suffirait de prendre un bonne goulée d'air frais pour se retrouver avec des nanos qui apprécieraient peut être un environnement chaud et humide (le corps humain) pour se reproduire : choc anaphylactique ou pire à prévoir.

    Enfin, je crois que vous êtes vous même chercheur en physique, alors je demande à l'homme instruit de ces domaines à quelle probabilité il estime à priori la découverte qui nous permettrait de voyager confortablement de systèmes en systèmes ? Avec ce que l'on sait aujourd'hui et avec ce que vous pensez que l'on pourrait découvrir demain.... La physique laisse-t-elle entrevoir une possibilité ?
    Oh! Quelle belle forêt de palmipèdes !

  33. #58
    daniel100

    Re : Proxima du Centaure

    Bonjour,

    Je me pose la pertinence d’envisager un long voyage, car entre le moment du départ et d’arrivé du vaisseau, la science aura encore considérablement progressé améliorant encore la progression du vaisseau, et ainsi de suite.

    Je me demande a quel moment on donnerait le top départ de ce long voyage ?

    Une fois que l’on ne progresserait plus beaucoup au niveau scientifique ? y aurait-il d’ailleurs une limite à la science ? difficile à concevoir.

  34. #59
    astroamateur

    Re : Proxima du Centaure

    L'espèce humaine aura surement disparue avant que l'on ne l'atteindre...
    SW 200/1000 sur HEQ5 - Nagler 26, Nagler 7, Barlow Televue 2x, Filtre O3

  35. #60
    Yaourt à la viande

    Re : Proxima du Centaure

    dans la discussion, on part du principe que ce n'est pas le cas. Sinon, pas la peine d'échanger.
    Oh! Quelle belle forêt de palmipèdes !

Sur le même thème :

Page 2 sur 3 PremièrePremière 2 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. oméga du centaure, au 200x1000
    Par patrice G dans le forum Matériel astronomique et photos d'amateurs
    Réponses: 24
    Dernier message: 14/02/2010, 14h52
  2. Planètes sur Alpha du Centaure?
    Par dom2.3 dans le forum Planètes et Exobiologie
    Réponses: 42
    Dernier message: 14/12/2009, 20h56
  3. [Thermique] Centaure Chaffoteaux et Maury
    Par trini_tron dans le forum Dépannage
    Réponses: 4
    Dernier message: 09/11/2009, 21h15
  4. club alfa centaure 26000
    Par nagasan dans le forum Matériel astronomique et photos d'amateurs
    Réponses: 1
    Dernier message: 19/05/2008, 12h51