Répondre à la discussion
Page 4 sur 4 PremièrePremière 4
Affichage des résultats 91 à 106 sur 106

Base lunaire ou station spatiale ?



  1. #91
    Lambda0

    Re : Base lunaire ou station spatiale ?

    Précision sur le message précédent :
    en réalité, ce volume de 65m3 correspond au réacteur avec les radiateurs repliés pour le transport. Le réacteur lui-même, donc la partie qui doit être enterrée est beaucoup plus petite (quelques m3), et les radiateurs se déploient en surface sur environ 300m3.

    Je précise aussi les acronymes :
    TBT = très basse tension (quelques V)
    BT = basse tension (220V par exemple)
    HT = haute tension

    A+

    -----

    Dernière modification par Lambda0 ; 27/06/2005 à 18h27.

  2. Publicité
  3. #92
    Argyre

    Re : Base lunaire ou station spatiale ?

    La question "Base lunaire ou station spatiale" est très mal posée. La vraie question, c'est "base martienne ou station spatiale" ? ... et je m'en explique.

    De nombreux messages ont déjà expliqué les besoins de ressources pour une colonie extra-terrestre. Sur le long terme, on peut envisager des stations comme celle proposée par O'Neill, un cylindre géant en rotation, mais le nombre de lancements de fusée nécessaire à sa création est trop important, au moins dans le contexte de nos technologies actuelles.
    Les besoins en ressources sont en réalité très très importants, car pour survivre, une colonie doit maximiser son indépendance : eau, carbone, produits azotés, mais aussi roches riches en aluminium, en fer, en soufre, etc. Il est en effet inenvisageable (au moins actuellement) qu'on envoie des centaines de tonnes de matériel vers cette colonie chaque année.
    Le problème fondamental de la future colonie est donc son autonomie. Or, la Lune est une planète morte au sens géologique, elle n'offre donc pas beaucoup de perspectives en terme de minerais. Il y a de tout dans les roches, mais s'il faut une dépense énergétique colossale pour extraire quelques grammes de fer (par exemple), l'autonomie se complique fortement. De plus, la lune n'a pas d'atmosphère, donc pas de bouclier anti-radiations, pas de produits carbonés facilement accessible (comme Mars), pas ou quasiment pas de composés azotés non plus, donc à importer depuis la Terre, etc., etc.
    Comme le montre Zubrin dans son libre Cap sur Mars, la lune est une sirène qui nous attire parce que c'est plus proche, mais la distance n'est pas le plus important, loin de là, car les spécialistes d'astronautique savent qu'un voyage vers la Lune ou vers Mars est à peu près aussi difficile d'un point de vue énergétique, le plus dur et le plus dangereux étant le décollage (et sortie de l'attraction terrestre) et l'atterrissage.

    Mars a une géologie active (anciennement de l'eau et des volcans, encore aujourd'hui des tempêtes de sable, des gels et dégels de glaces aux pôles, des glissements de terrain ...), avec donc des minerais diversifiés dont certains sont déjà connus grâce aux satellites d'observation.
    Mars a une atmosphère qui protège un minimum contre les radiations (certains disent d'ailleurs qu'il est préférable de rester sur Mars plutôt que de revenir sur Terre, à cause des radiations de l'espace).
    Mais Mars a surtout de la glace d'eau en abondance aux pôles et sans doute aussi dans le sous-sol, ainsi que du CO2 dans l'atmosphère, mais aussi un petit peu d'azote.
    Bref, il est beaucoup plus facile d'atteindre l'autonomie sur Mars que sur la Lune et donc, s'il doit y avoir une colonie (pas 10 personnes, mais 1000 ou plus) sur un astre, cela commencera par Mars, c'est une question de bon sens. Toute autre alternative ne sera que plus complexe, plus couteuse et plus longue.

  4. #93
    Glpilot

    Re : Base lunaire ou station spatiale ?

    Je suis presque tout à fait d'accord avec toi.
    Il serait beaucoup plus facile et beaucoup plus profitable à la science d'envoyer des missions sur Mars, sauf en ce qui concerne le trajet. (3-4 jours pour la Lune, quelques mois pour Mars)
    Le seul problème c'est que nous ne sommes pas aux commandes et que la NASA, seule agence spatiale qui puisse avoir les moyens de l'aventure, envisage préférentiellement une colonisation de la Lune...(sous l'impulsion de G.W.Bush... )
    si l'envie de travailler te prend, assied toi et attend que ça passe

  5. #94
    Lambda0

    Re : Base lunaire ou station spatiale ?

    Citation Envoyé par Argyre
    La question "Base lunaire ou station spatiale" est très mal posée. La vraie question, c'est "base martienne ou station spatiale" ? ... et je m'en explique.
    ...
    Je connais le plan de Zubrin, il est pertinent, mais aussi très (trop ?) optimiste et risqué.
    Il commence à y avoir un consensus sur le fait qu'une station orbitale qui servirait d'"astroport" est inutile.
    En ce qui concerne une base lunaire, il a tout à fait raison sur le fait qu'on n'est pas prêt d'y développer une industrie métallurgique. Sa composition est assez différente de la Terre, certains métaux importants, comme le cuivre, sont pratiquement inexistants, et l'extraction des autres est assez coûteuse en énergie.
    Il y a quand même deux ressources qu'il serait intéressant d'exploiter : l'oxygène (40% du régolithe lunaire, en masse), et à plus long terme, l'hélium 3 (qui n'existe pas plus sur Mars que sur la Terre) pour les réacteur à fusion.
    L'oxygène servirait bien sûr à alimenter la base elle-même, mais surtout à la propulsion des vaisseaux interplanétaire.
    Il est bien moins coûteux en énergie d'expédier des réservoirs d'oxygène depuis la Lune que depuis la Terre (il ne faut pas oublier que le rapport MLEO/M0 ne dépasse par 5% depuis la Terre).
    Pour rappel, la NASA a lancé un appel d'offre sur l'extraction de l'oxygène, et la première société qui arrivera à extraire 5 kg d'oxygène depuis le sol lunaire devrait remporter des contrats de mise en place de l'infrastructure.

    La Lune servirait d'autre part de base d'entrainement et de test des différents équipements (robustesse aux écarts de température, au vide, à la poussière, etc.). On y testerait également des techniques de construction à partir de matériaux locaux, puisque même sur Mars, il se passera du temps avant qu'on soit capable de mettre en place une métallurgie. Il y a bien des différences avec l'environnement martien, mais aussi beaucoup de points communs.
    En ce qui concerne l'autonomie, une base lunaire atteindrait quand même un bon niveau de quasi-autonomie une fois construite : tout se recycle.

    Le plan de Zubrin est séduisant, mais il me semble qu'il y a quand même bien des points faibles dans son argumentation, et quelques effets pervers (sur l'investissement dans les nouveaux systèmes de propulsion par exemple).
    J'ai déjà expliqué ailleurs pourquoi il n'y avait aucune urgence à aller sur Mars tant qu'on ne disposerait pas d'un système de propulsion plus sur, permettant de faire le voyage en 2 mois, et de cargos à propulsion électrique pouvant acheminer des charges utiles de plusieurs centaines de tonnes, avec un bien meilleur rapport de masse que les systèmes actuels.

    En gros, Ok pour aller sur la Lune entre 2010 et 2020, et y construire une base. Mars attendra bien 20 ans de plus.
    Voilà, un point de vue parmi d'autres.

    A+

  6. #95
    Argyre

    Re : Base lunaire ou station spatiale ?

    Citation Envoyé par Glpilot
    .... Le seul problème c'est que nous ne sommes pas aux commandes et que la NASA, seule agence spatiale qui puisse avoir les moyens de l'aventure, envisage préférentiellement une colonisation de la Lune...(sous l'impulsion de G.W.Bush... )
    Bush l'annonçait dans son discours, mais la NASA ne se prononce pas encore à ce niveau. Ils vont peut-être envoyer quelques fusées vers la lune pour tester leur capacité à faire des voyages dans l'espace, mais ils ne vont pas oser la "coloniser" dans un avenir proche.

  7. #96
    elmahir7

    Smile Re : Base lunaire ou station spatiale ?

    A mon avis le plus important dans tout ça c'est l'avènement de la chine et de l'inde au rang de pays capable d'envoyer des hommes dans l'espace...
    On peut penser (et ça a deja commencer) que les états unis vont tout faire pour garder leur domination sur tout ce qui touche a l'espace il suffit pour cela que la chine ou l'Inde les y pousse !!!
    Je ne sais pas s'il faut aller sur mars sur la lune ou construire une station internationale géante mais je sais que tout dépendra de la géopolitique mondiale.

  8. Publicité
  9. #97
    Glpilot

    Re : Base lunaire ou station spatiale ?

    Je crois que l'Inde n'est pas encore capable d'envoyer des hommes dans l'espace... Pour la Chine, d'accord elle a envoyé des hommes dans l'espace, mais quand on y regarde un peu, on voit que les chinois se sont très largement inspirés des vaisseaux russes pour mettre au point leurs propres vaisseaux alors, à mon avis, il vont mettre un peu de temps avant de lancer d'autres vaisseaux, de conception réellement nouvelle...
    si l'envie de travailler te prend, assied toi et attend que ça passe

  10. #98
    Argyre

    Re : Base lunaire ou station spatiale ?

    Citation Envoyé par Lambda0
    L'oxygène servirait bien sûr à alimenter la base elle-même, mais surtout à la propulsion des vaisseaux interplanétaire.
    Je ne comprends pas bien. L'oxygène peut certes servir à une hypothétique base et à d'hypothétiques vaisseaux, mais le problème reste l'autonomie et s'il faut envoyer des tonnes de matériel depuis la Terre, il ne sert à rien d'avoir de l'oxygène pour le retour des vaisseaux. Le goulot d'étranglement, ou si vous préférez le problème numéro 1, c'est la quantité de matériel qu'il faut apporter de la Terre pour la survie à long terme de la colonie. L'objectif est donc de minimiser le nombre de voyages, pas de faciliter les voyages retours.
    C'est en tout cas mon point de vue.

    Citation Envoyé par Lambda0
    La Lune servirait d'autre part de base d'entrainement et de test des différents équipements (robustesse aux écarts de température, au vide, à la poussière, etc.). On y testerait également des techniques de construction à partir de matériaux locaux, puisque même sur Mars, il se passera du temps avant qu'on soit capable de mettre en place une métallurgie.
    A priori, ces arguments me paraissent tous discutables. Pour les écarts de température et de pression, on peut faire ça sur Terre, et on le fera sur Terre, c'est sûr, ça fait partie des spécifications pour tous les matériels qui partent dans l'espace. Pour la poussière, ce n'est pas la même, il serait dangereux de croire qu'une validation pour la Lune validerait pour Mars. Pour les techniques de construction, la composition du sol étant différente, tout comme la présence d'une atmosphère, là encore il n'y a aucune raison de passer par la Lune. D'ailleurs, parmi les techniques pouvant être utilisées, l'une d'elles consiste à exploiter des roches riches en soufre qu'on peut espérer trouver sur Mars.

    Citation Envoyé par Lambda0
    En ce qui concerne l'autonomie, une base lunaire atteindrait quand même un bon niveau de quasi-autonomie une fois construite : tout se recycle.
    Tout se recycle, c'est vite dit. Un véhicule dure 10 à 20 ans au mieux et on ne le réparera pas avec un marteau et un tournevis. Des conduites d'eau ou d'air ont également une durée limitée. Les ordinateurs durent au maximum 10 ans. Etc etc.
    Par ailleurs, pour recycler efficacement, il faut une véritable petite industrie, avec un four, des produits chimiques, de l'eau, etc. etc.
    Si c'est une base pour 10 ans, ok, mais si c'est pour 20 ans et plus, ça se complique beaucoup.
    En réalité, personne ne sait vraiment quelle est l'industrie minimale permettant d'avoir une autonomie raisonnable sur le long terme. Je pense néanmoins qu'il s'agit là du problème numéro 1 et c'est pour cela que Mars a pour l'instant ma faveur et que je pense que la Lune est une sirène.

  11. #99
    Lambda0

    Re : Base lunaire ou station spatiale ?

    Rep Argyre

    C'est mot pour mot l'argument de Zubrin, qui a bien de bonnes idées, et tout se tient techniquement.
    Sauf qu'en cas de pépin, ou si on a oublié la clé de 12, il vaut quand même mieux être sur la Lune, à 2 ou 3 jours de voyage de la Terre. Je pense qu'il sous-estime bien des risques et certains problèmes de logistique.

    Sinon, pour ce qui est du recyclage, le problème se pose bien de la même façon sur Mars : il faudra de toute façon importer tous les produits de haute technologie, et même les métaux raffinés. Par contre, sur Mars comme sur la Lune, on peut bien recycler les métaux par exemple.
    Le choix d'aller directement sur Mars s'imposerait sans doute si on pouvait y mettre en place rapidement une industrie métallurgique, mais suivant toute vraisemblance, celà prendra des décennies.

    Il s'agit de se faire la main sur un "petit" projet lunaire, qui présente aussi un intérêt en soi. Pour Mars, on n'en est pas à 20 ou 30 ans près.
    Mais bon, là, on peut probablement discuter indéfiniment des avantages et inconvénients de chaque stratégie.
    Zubrin défend un point de vue, la NASA en défend un autre.
    En attendant, Zubrin chiffrait son projet initial à 30 G$, parce qu'il négligeait beaucoup de risques. La NASA a modifié le scénario initial pour revenir à un niveau de sécurité acceptable, et on arrive à 120 G$. On peut se dire que la NASA n'est pas réputée pour son sens de l'économie et de la gestion, mais ce qui est intéressant est que l'ESA est arrivée indépendamment au même chiffre.

    De plus, Zubrin passe totalement sous silence un aspect : il ne s'agit pas de la vie des astronautes, qui connaissent les risques de leur métier, mais de l'impact politique d'un échec du premier vol interplanétaire habité. Une agence spatiale, et même peut-être un gouvernement, ne survivrait probablement pas à un échec ayant englouti des dizaines de G$, alors que beaucoup de gens sont déjà contre les vols habités, perçus comme une dépense extravagantes alors qu'il y a tant de problèmes à résoudre sur Terre. Ce serait tout simplement la fin des vols interplanétaires, pour longtemps.

    J'espère qu'on ira un jour sur Mars, qu'on y batira des colonies, mais toute l'argumentation de Zubrin est construite sur l'idée qu'il faut y aller le plus vite possible, ce qui est très contestable.

    A+

  12. #100
    Ged

    Re : Base lunaire ou station spatiale ?

    Bonjour,
    Composition roche lunaire :
    silicium 20 %
    magnésium 19 %
    fer 10,2 %
    calcium 3,2 %
    aluminium 3,2 %
    Le chrome et le titane sont plus abondants que sur la Terre. Les roches sont composées à 60 % d' oxygène.

    Apparement il suffit de se baisser pour l'extraire.

    Pour l'expédition, je voulais simplement revenir sur le canon éléctromagnétique.
    En fait il suffit d'utiliser un train!
    Et oui un équivalent du MAGLEV qui sur terre atteind la vitesse de 250 km/h en 90 secondes et après trois minutes 431 km/h. Sur terre il pourrait atteindre 700 à 800 km/h.

    Vous faites un wagon plat (avec une butée arriére bien sur) vous posez votre conteneur dessus et ça démarre.Au bout d'une 60aine de kms vous stoppez le wagon et hop satellisation du conteneur voir même expédition en orbite terrestre ou a un point Lagrange.

    Ged qui rêve de prendre le train de l'espace

  13. #101
    Argyre

    Re : Base lunaire ou station spatiale ?

    Citation Envoyé par Lambda0
    C'est mot pour mot l'argument de Zubrin, qui a bien de bonnes idées, et tout se tient techniquement.
    Le livre de Zubrin est effectivement un de mes préférés ...

    Citation Envoyé par Lambda0
    Sauf qu'en cas de pépin, ou si on a oublié la clé de 12, il vaut quand même mieux être sur la Lune, à 2 ou 3 jours de voyage de la Terre. Je pense qu'il sous-estime bien des risques et certains problèmes de logistique.
    En ce qui concerne les risques, ils sont assez forts, ça reste à voir, mais je ne crois pas qu'être sur la Lune soit moins risqué que sur Mars pour 2 raisons :
    1) Le seul avantage d'être sur la Lune est de pouvoir être rappatrié en environ 2 semaines pour être soigné sur Terre de quelque chose qu'on ne peut soigner à distance. Hors, les risques principaux sont au décollage, à l'atterrissage ou en sortie extra-véhiculaire mais avec un danger de mort immédiate ou rapide. Dans la plupart des cas d'accidents non mortels, des soins peuvent être prodigués sur place par un collègue et le patient peut récupérer sur place. Les cas de nécessité de sauvetage en 15 jours doivent être très rares.
    2) La surface martienne est mieux protégée des radiations que la surface lunaire. Et donc, les risques cancérigènes sont supérieurs sur la Lune !
    L'un dans l'autre, il me semble donc que les risques sont en première approximation équivalents et qu'il n'y a donc pas lieu de justifier la Lune pour de telles raisons.

    En ce qui concerne la logistique, c'est plus complexe à analyser. Si on a besoin d'envoyer une fusée pour remplacer un rover défectueux, c'est vrai que c'est plus facile vers la Lune. Cependant, en pratique, ce qui va arriver, c'est qu'on n'enverra aucune fusée supplémentaire ! Les astronautes auront des objectifs revus à la baisse et ils reviendront normalement, qu'ils soient allés sur la Lune ou sur Mars. Si la logistique concerne le voyage retour, là, c'est plus compliqué. Cependant, dans tous les scénarios lunaires ou martiens, il est prévu de dupliquer les vaisseaux de retour pour minimiser les risques.

    Citation Envoyé par Lambda0
    Sinon, pour ce qui est du recyclage, le problème se pose bien de la même façon sur Mars : il faudra de toute façon importer tous les produits de haute technologie, et même les métaux raffinés. Par contre, sur Mars comme sur la Lune, on peut bien recycler les métaux par exemple.
    Les minerais martiens sont beaucoup plus riches et diversifiés que les minerais lunaires, d'où un gain en productivité et une simplification des procédés technologiques.

    Mais ... si on faisait de la chimie plutôt que de la métallurgie ?
    Zubrin et d'autres ont proposé d'utiliser le CO2 de Mars pour démarrer une industrie du plastic. La Lune ne le permet pas, car elle n'a pas de carbone. D'ailleurs, un autre aspect important, c'est l'agriculture. Or, il faut du carbone, mais aussi de l'azote, ce que n'a pas du tout la Lune, alors que Mars en a !

    Mais en tout état de cause, qu'on veuille faire de la métallurgie ou du plastic, de l'agriculture, du recyclage, ou simplement vivre décemment, l'élément essentiel, c'est l'eau. Et là encore, la Lune n'est pas la référence.

  14. #102
    Lambda0

    Re : Base lunaire ou station spatiale ?

    Citation Envoyé par Argyre
    Mais ... si on faisait de la chimie plutôt que de la métallurgie ?
    Zubrin et d'autres ont proposé d'utiliser le CO2 de Mars pour démarrer une industrie du plastic. La Lune ne le permet pas, car elle n'a pas de carbone. D'ailleurs, un autre aspect important, c'est l'agriculture. Or, il faut du carbone, mais aussi de l'azote, ce que n'a pas du tout la Lune, alors que Mars en a !
    Tout à fait d'accord. Il faudrait importer certains éléments, et de toute façon, la seule exploitation praticable à court terme semble être l'oxygène. De toute façon, je ne pensais pas à une très grande base lunaire : ce serait essentiellement une station scientifique, et une exploitation d'extraction de l'oxygène, pas vraiment un avant-poste de colonisation.
    A un peu plus long terme, la possibilité d'extraction de l'hélium 3 est également intéressante, pour la fusion.

    Citation Envoyé par Argyre
    Mais en tout état de cause, qu'on veuille faire de la métallurgie ou du plastic, de l'agriculture, du recyclage, ou simplement vivre décemment, l'élément essentiel, c'est l'eau. Et là encore, la Lune n'est pas la référence.
    Ok. D'un autre côté, il y a bien de l'oxygène dans le sous-sol lunaire, c'est même le principal constituant. Et également de l'hydrogène.
    C'est un peu plus couteux en énergie, mais peut-être pas infaisable de fabriquer l'eau. A voir.

    A+

  15. Publicité
  16. #103
    mercury

    Re : Base lunaire ou station spatiale ?

    Bonjour à tous.

    Bon j'ai pris la discussion en cours de route et j'ai tout lu d'un trait donc je vais un peu sauter d'un sujet à l'autre pour vous faire part de toutes les réflexions qui me sont venues. Comme je sort tout juste de terminale, on ne peut pas dire que j'ai des bases solides pour étayer mais idées, vous voudrez bien m'en excuser. (Autre précision je switch assez vite du mode SF on ou mode SF off, désolé!)

    Tout d'abord j'ai vu qu'on parlait d'utiliser de la pierre comme matériau de base pour une éventuelle station orbitale. Si la pierre offre un bonne protection face aux radiations etc, est-ce qu'elle n'est pas plus fragile que le métal face aux impacts de micro météorites, pas seulement pour l'impact lui-même mais aussi pour les micro fissures et donc la fragilisation de la structure qu'il pourrait entraîner?

    Le deuxième point que je voudrais aborder est le problème d'un réacteur nucléaire comme source d'énergie. Il me semble que c'est un peu un incontournable si l'on veut développer une véritable colonie sur la Lune (ou Mars). En effet une colonisation, avec le développement de différentes activités qu'elle entrainerait, nécessiterait une source d'énergie importante et fiable. Or les panneaux solaires, s'ils sont très utiles comme énergie d'appoint ou pour des besoins énergétiques assez faibles, ne seraient pas forcément une bonne solution car il faudrait une surface de panneau très importante et donc très vulnérable au divers météorites qui frappent le sol lunaire. Quelqu'un soulevait le problème du confinement d'un réacteur nucléaire, il me semble que les sous-marins utilisent une pile à combustibles comme source d'énergie. Si c'est possible dans un sous-marins, pourquoi pas sur la Lune.

    On a aussi parlé d'une base gonflable sur la Lune, comme cela a été dit je pense que les météorites posent un problème insoluble pour ce type d'installation. En revanche une base enterrée ne serait-elle pas une solution viable ? Cela aurait l'avantage de protéger des radiations tout en limitant les écarts thermiques. Quant à l'effet psychologique de voir le Soleil qui a été évoqué plus haut, je prend encore une fois l'exemple d'un sous-marin où les marins ne voient parfois pas le Soleil pendant plusieurs semaines, sans pour autant devenir dépressif .

    Installer une colonies sur la Lune ou Mars d'accord, mais quelle colonies? Car à terme, cette colonies va devoir être en mesure de se débrouiller plus ou moins seule et d'assurer sa subsistance. Donc je pose la question, y a-t-il eu des études de faites sur la population, les compétences, les connaissances qui seraient indispensables pour qu'une colonie puisse être à peu près autonome loin de la Terre? Y a-t-il des solutions envisagées pour la production de nourriture ou autre? (et oui je sais je suis matérialiste je parle de bouffe quand certains parle d'industrie métallurgique, un vrai homme de cro-magnon mais bon c'est quand même plus important d'avoir le ventre plein ) Parce que le gros problème est qu'une base extra planétaire, où qu'on l'installe va devoir être un minimum rentable pour pouvoir se développer car malheureusment le monde est aux mains des hommes d'affaires, non pas des scientifiques. Pour cela il vaut mieux ne pas avoir à apporter 90% de ce qu'on consomme depuis la Terre. Bien sûr je suis partis sur l'idée d'une véritable colonisation pas d'une mission de quelques personnes.

    D'ailleurs pendant que j'y suis, un facteur que, il me semble, personne n'a évoqué, c'est le facteur humain, qui est pourtant essentiel dans l'équation. A mon sens, si on envisage une colonisation de la Lune, et c'est encore plus vrai pour Mars, il s'agit d'un travail de longue haleine, donc pas question de faire de constant aller et retour jusqu'à la Terre et même dans le cas de voyages retours, il est probable que les "colons" devront vivre loin de la Terre pour plusieurs années. D'une part, comment va être vécu cet éloignement, jusqu'à présent les plus longues missions se sont déroulées en orbite terrestre donc somme toute près de chez soi. Et d'autre part, je pense qu'il faut penser que plus la mission est envisagée sur la longue durée, plus le nombre de personne qui y participeront devra être important. En effet, tant que l'Homme sera l'Homme, il y aura des frictions dès qu'il y aura proximité. Donc sur la longue durée, il sera nécessaire d'envoyé un nombre important de personnes ne serait-ce que pour ne pas "voir toujours les mêmes têtes". Ce qui rejoint le problème de former une colonies capable d'évoluer comme une véritable petite société.

    Cela m'amène à une réflexion qui a été faite à propos de familles entières qui formeraient ces colonies. On a dit que la micro gravité gênait le développement de l'embryon. Or je ne crois pas qu'on ai jamais envoyé de femme enceinte dans l'espace donc j'aimerais savoir comment on a obtenu ce résultat et d'autre part, si l'on veut coloniser la Lune, Mars voire au-delà, il faudra bien y arriver, aux familles entières expatriées loin de la Terre.

    Et je reviens donc au sujet principal de cette discussion qui est, je vous le rappelle, "base lunaire ou station spatiale?". Pour expédier une colonies importante, pas forcément sur la Lune ou Mars mais plus loin, il faudra à un moment, du fait de la vitesse de voyage et de la distance à parcourir, envisager les voyages spatiaux sur une durée beaucoup plus importante, sur plusieurs générations. Dans ce cas de figure, les vaisseaux nécessaires seront probablement énormes. Ne serait-il pas préférable de les assembler en orbite? Dans ce cas il me semble qu'une station spatiale serait incontournable alors qu'une base lunaire ne présenterais pas d'avantage évident.

    Un autre problème que cette discussion a soulevé c'est celui des navettes. Vu que les navettes américaines semblent appellées à disparaitre, il va bien falloir les remplacées (ou tirer un trait sur les vols habités, au choix ). Est-il envisageable de créer une navette qui pourrait décoller à l'horizontale et de façon autonome (sans moteurs d'appoint) car il me semble que pour envisager le colonisation de la Lune ou de Mars, ce serait un plus de disposer d'une navette de ce type, ou ne serait-ce que pour faire des allers retours jusqu'à l'ISS ou une hypothétique autre station orbitale?

    Enfin pour terminer (et oui j'en ai des trucs à dire) une question SF. Pour les fans de "Dune", est-il envisageable de terraformer la Lune ou Mars pour les rendre habitables dans des conditions proches de celles de la Terre? Si oui, a-t-on une idée des délais d'un tel processus?

    Bon bah voilà, j'ai enfin fini, ça m'ap ris près d'une heure de rédiger tout ça alors amusez vous bien à me lire. Bien sûr, comme je n'est pas vraiment de connaissance précises sur le sujet, j'essaie surtout d'alimenter le débat donc ne m'en veuillez pas si j'ai énoncé quelque hérésie.

    Pour finir, je suis d'accord avec ce qui a été dit précédement, ce n'est pas une nation seule qui pourra fournir les moyens d'une station orbitale ou d'une base lunaire, n'en déplaise à Mr W Bush. Il serait donc peut-être temps que ce mette en place une véritable collaboration spatiale internationale (pourquoi pas sous l'égide de l'ONU). Scientifiques du monde entier unissez vous, laissons la politique aux politiciens et occupons nous de ce qui est vraiment important à savoir le progrès de l'humanité . (Peut-être un peu trop grandiloquent sur la fin mais bon)

    a+ tout le monde et merci d'avance pour les éventuels réponses et commentaires.

  17. #104
    pgmfi

    Re : Base lunaire ou station spatiale ?

    Citation Envoyé par SEAFIRST
    ami lecteur bonsoir,


    Peu importe les missions à venir, il faudra bien un jour quitter notre planète, apres avoir consommer son capital energetique, ou parce que nous serions trop nombreux.
    Partir de Terre, peut etre, mais d'ou ? Quel est le meilleur choix : installer une base sur la Lune, ou créer une formidable station spatiale ?
    Laquelle serait plus couteuse, plus accessible, plus realisable et ce dans quels delais ?

    Merci
    SEAFIRST 21/01/05
    je trouve ça cool de faire une base sur la lune quand je serais plus grand je veus devenir ingénieur ou astronaute dans cette base

  18. #105
    raf25

    Re : Base lunaire ou station spatiale ?

    une station orbitale? --> inconvenients: aucune ressource aux alentours (faut tout emmener de la Terre ou de la Lune), une perte d'altitude a remonter en orbite basse, pas veritablement d'apesanteur (mais de la microgravite a cause de la masse et des vibrations de la station) --------- avantages: une protection des radiations cosmique en orbite basse

    la Lune? ---> des ressources sur place (eau, elements chimiques), petite gravitation, temperatures stables aux poles.

    Alors il est clair qu'une station orbitale est un fardeaux a cause du ravitaillement perpetuelle, alors qu'une base lunaire consequente pourra etre autonome en partie.

  19. #106
    Ryoga

    Lightbulb Re : Base lunaire ou station spatiale ?

    Bonjours ceci est mon 1er post sur ce forum que je trouve fort intéressant et constructif .

    voila en fait je me demandais si l'IA et la robotique ne pouvaient pas être le point le plus important dans la colonisation du systéme solaire voir plus loin dans l'espace.

    en effet si nous arrivions à développer des robots assez polivalents, pour reproduire tte les tâches de bases
    que l'être humain sait faire, nous pourrions alors reproduire ce que nous avons fait sur terre.

    l'avantage du robot est énorme si l'on imagine qu'il n'aura pas besoin d'une géologie spécifique comme l'être humain. je pense que l'énergie pour ces robots ne serait pas nécessairement le plus gros probléme si l'on regarde bien la mission sur mars avec les robots Spirit et Opportunity perdure depuis 1 ans déja.

    Le probléme majeur je pense serais la maintenance de ces robots il faudrait alors que ces robots soient capâble d'effectuer des tâches de maintenance entre eux, mais avec quels matériels et qu'elles moyens ?.

    Si l'on voyait d'en un futur plus ou moin lointain ils finiraient par établir des structures ayant pour but de construire d'autres robots semblable voir améliorer.

    Sûrement que m'on idée serait difficilement applicable aujourd'hui du fait que nous avons quand même bcp de chemin à faire en robotique surtout au niveau de l'autosuffisance et aussi en IA. Mais je crois que cette voie peut être porteuse.

    Quand pensez vous ?
    Dernière modification par Ryoga ; 15/12/2005 à 11h20.

Sur le même thème :

Page 4 sur 4 PremièrePremière 4

Discussions similaires

  1. Ecoute de la station spatiale ISS en VHF
    Par radioastro21 dans le forum Astronautique
    Réponses: 7
    Dernier message: 12/06/2008, 20h34
  2. protection station spatiale
    Par cible dans le forum Technologies
    Réponses: 6
    Dernier message: 22/02/2007, 15h47
  3. Station Spatiale Internationale
    Par Guyguyz dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 2
    Dernier message: 15/02/2007, 00h48
  4. La vie à bord de la station spatiale
    Par albert einstein dans le forum Astronautique
    Réponses: 4
    Dernier message: 02/10/2006, 12h35
  5. Interview : l'avenir de la Station Spatiale Internationale
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 29/08/2005, 10h15