Répondre à la discussion
Page 4 sur 6 PremièrePremière 4 DernièreDernière
Affichage des résultats 91 à 120 sur 173

Ariane 6: le rapport qui fâche...



  1. #91
    Vador59

    Re : Ariane 6: le rapport qui fâche...


    ------

    Salut à tous!
    Je ne résiste pas au plaisir de vous rappeler l'excellent article de FS sur Ariane6:
    http://www.futura-sciences.com/fr/ne...emprunt_22342/

    Bonne lecture!

    -----
    Zeiss Telementor, AS 100/1000, Zeiss Asalumen E 110/1300 (1907), Zeiss E 130/1950 (1923)

  2. Publicité
  3. #92
    Lockheed

    Re : Ariane 6: le rapport qui fâche...

    Bonjour Vador,

    Cet article me ramène à ce que j'ai toujours pensé sur le système Ariane 5, et ce malgré qu'on ne nous dit pas tout !

    Pas besoin d'être une ''lumière'' pour s'apercevoir qu'il y a un problème dans l'exploitation économique de ce lanceur. Son dernier vol était flagrant : un seul satellite payant de 4,2 tonnes alors que la capacité disponible était de 10 tonnes (SSO)?
    ____
    L'erreur date du choix du concept calqué sur le Shuttle. La possibilité d'embarquer aussi Hermes ne devait pas arranger ses affaires car la polyvalence n'est pas toujours adéquate dans ce milieu.
    ____
    Cependant, Ariane 5 est là et il faut faire avec

    Une situation qui obligeait les responsables à une fuite en avant avec des coûts de développement importants pour lui procurer plus de performances.
    ____
    Un bon lanceur modulable aurait évité cela et ainsi, on aurait pas eu besoin d'aller chercher un lanceur complémentaire russe.
    ____
    Donc, les dirigeants essaient de corriger le tir au travers d'Ariane 6.

    Son concept annonce un retour logique à la philosophie modulaire ayant fait le succès d'Ariane 4. Cependant le chemln semble encore long.
    ___
    Fort heureusement pour Arianespace, l'environnement concurrentiel (sérieux) sur son segment (satcoms GTO) ne se résume plus qu'à ILS (Proton) .
    Donc les prix ne peuvent que se détendre et de plus, elle peut encore s'appuyer sur les subventions de l'ESA (jusqu'en 2011 suivant mes données)

  4. #93
    Saint-Sandouz

    Re : Ariane 6: le rapport qui fâche...

    Citation Envoyé par Lockheed Voir le message
    on ne nous dit pas tout !
    Je trouve aussi qu’en ces temps où on met le bonnet d’âne sur le monde financier pour ses dérives, il faudrait en profiter pour faire aussi le ménage dans ce genre d’agence. Ils ont vécu trop longtemps dans les jupes de l’état. Ils ont besoin d’une cure de bonne gestion, à commencer par la transparence et la concurrence. Ça risque de faire mal. C’est comme pour les carries, il vaut avoir un peu mal tout de suite que très mal plus tard.

    Citation Envoyé par Lockheed Voir le message
    Son dernier vol était flagrant : un seul satellite payant de 4,2 tonnes alors que la capacité disponible était de 10 tonnes (SSO)?
    Pour une orbite polaire quelle était l’alternative ? Quel a été le montant de la facture ?

    Citation Envoyé par Lockheed Voir le message
    L'erreur date du choix du concept calqué sur le Shuttle. La possibilité d'embarquer aussi Hermes ne devait pas arranger ses affaires car la polyvalence n'est pas toujours adéquate dans ce milieu.
    C’est sûr que c’est une illustration de l’erreur de se laisser influencer par le paradigme dominant. On voit aujourd’hui les problèmes de Toyota pour avoir fait pendant des années une course à la taille, aux volumes de production et aux économies d’échelle au détriment de la qualité. Ils se sont trompés d’objectifs. Ils voulaient être numéro 1 alors que le seul objectif valable est le retour sur investissement et la pérennité. GM de son côté faisait tout pour rester numéro 1. Les voilà tous les deux avec la gueule de bois.

    J’en reviens à ma question de simple amateur : Ariane 5 c’est la combinaison d’un corps central et de deux boosters. Est-ce que ce ne serait pas modulable sans booster ou avec des boosters plus petits ?

    ND
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  5. #94
    Lockheed

    Re : Ariane 6: le rapport qui fâche...

    Bonsoir Nicolas,

    Je pense que tu n'as lu les arguments successifs des responsables car ils répondent (en partie) à tes interrogations.
    ___
    Je pense aussi (malgré le respect que je te dois) que tu n'as pas conscience du coût des énormes EAP.
    ____
    Tu imagines bien que si les ingénieurs avaient trouvé la solution pour rendre Ariane 5 modulable, il ne serait pas question de Soyouz à Kourou ni d'Ariane 6 (tout au moins, en aurait parler beaucoup plus tard).
    ___
    Je te remets l'exemple d'un Ariane 4 (modulable donc) qui n'avait pas besoin de coûteux boosters pour accomplir sa mission (SSO).
    Ainsi, Arianespace déboursait beaucoup moins auprès des industriels pour acquérir ce lanceur.

    Image supprimée. Les images hébergées sur un serveur extérieur ne sont pas acceptées.
    JPL, modérateur

    http://farm3.static.flickr.com/2565/...60dbaa97_b.jpg
    Dernière modification par JPL ; 30/01/2010 à 13h31.

  6. #95
    LaRacineCarree

    Re : Ariane 6: le rapport qui fâche...

    Petite question sur le mot à la mode sur ce sujet :

    Est ce que la modularité (passée d'Ariane 4 et future d'Ariane 6) se résume à la possibilité d'ajouter un nombre variable de propulseurs d'appoint au corps principal de la fusée?

    Il est vrai que cela est plus "facile" avec des "petits" propulseurs qu'avec des gros boosters tels que ceux d'Ariane 5.

  7. #96
    Saint-Sandouz

    Re : Ariane 6: le rapport qui fâche...

    Citation Envoyé par Lockheed Voir le message
    Je pense aussi (malgré le respect que je te dois) que tu n'as pas conscience du coût des énormes EAP.
    Très juste, je n’en ai pas conscience et j’aimerais justement avoir conscience des couts de tout. Comme on ne me les communique pas, je mets en réserve mon jugement et je ne sais pas si je peux croire ce qu’on me dit.

    ND
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  8. Publicité
  9. #97
    Vador59

    Re : Ariane 6: le rapport qui fâche...

    Salut à tous!

    Citation Envoyé par Nicolas Daum
    Pour une orbite polaire quelle était l’alternative ? Quel a été le montant de la facture ?
    De l'alternative, il y en a, mais difficilement pour de l'aussi lourd: Proton (85M€), Delta IV ou Atlas5 en version Heavy(254M$).
    Mais il ne s'agit pas que d'une question de prix, il s'agit également de souveraineté, dans ce domaine pointu, difficile d'imaginer faire appel à des solutions autres qu'institutionnelles...même si on a vu un satellite militaire italien lancé par une fusée ukrainienne!!

    Est-ce que ce ne serait pas modulable sans booster ou avec des boosters plus petits ?
    Sans boosters, Ariane ne décolle pas! Calcul simple: poussée du Vulcain2: 130T, masse d'Ariane5 sans boosters: 270T...Sans appel. Donc il faudrait trouver au moins 140T de poussée complémentaire par 2 ou plusieurs petits boosters.

    Citation Envoyé par La RacineCarrée
    Est ce que la modularité (passée d'Ariane 4 et future d'Ariane 6) se résume à la possibilité d'ajouter un nombre variable de propulseurs d'appoint au corps principal de la fusée?
    Réponse: non. Tout peut (et dans l'idéal, doit) être modulable. Cela pourrait se résumer à choisir "sur le menu", le moteur principal cryo (version 1 ou 2), le nombre des boosters donc, mais aussi le moteur du composite supérieur (EPS, ECA ou ECB), ainsi que le type de coiffe en fonction de la mission. La modularité concerne donc l'ensemble de l'architecture du lanceur, mais elle a aussi un coût (il faut que chaque version puisse être lancée sans avoir à procéder à de coûteuses mises au point spécifiques). Dans l'idéal, Ariane6 devrait être un Lego...

    j’aimerais justement avoir conscience des couts de tout
    C'est caché malheureusement; on ne peut s'en faire qu'une idée intuitive...Peut-être connais-tu ce document? Concernant les boosters, il faut aller voir du côté de "Regulus" et "Europropulsion": les segments S2 et S3 sont produits sur place à Kourou, alors que le S1 est produit en Italie (société mixte donc partage coûteux des tâches...) puis
    EUROPROPULSION passe des sous-contrats à la SNECMA pour la tuyère et le corps du propulseur nu (CPN), réalisé par MAN, et à FiatAvio pour les protections thermiques, l'allumeur et le chargement réalisés à Kourou par REGULUS (filiale de FiatAvio et SNPE).
    Autant dire qu'avec un tel mic-mac, les opérations deviennent vite onéreuses...C'est encore pire avec le reste du lanceur (voir début du doc.) On ne donne peut-être pas de chiffres pour éviter de se faire peur

    Bonne journée à tous!
    Zeiss Telementor, AS 100/1000, Zeiss Asalumen E 110/1300 (1907), Zeiss E 130/1950 (1923)

  10. #98
    Lockheed

    Re : Ariane 6: le rapport qui fâche...

    Bon mes amis, vous pouvez tourner le problème dans tous les sens,
    le lanceur idéal pour injecter des charges dans l'espace est le concept modulaire (dans la pure formule Ariane 4).
    ___
    Ainsi lors du dernier vol Ariane 5, le client (tout DGA qu'il soit), ne pouvait que payer le prix au kg en orbite SSO, alors qu'Arianespace avait acheté un lanceur pouvant injecter 10 tonnes.
    A noter que si cette dernière avait pu mettre en oeuvre un lanceur adapté à la performance du passager, cela aurait été plus sérieux vis à vis de la facture payée aux industrels (et par riccochet au contribuable)
    ____
    Ci-joint en exemple le H-2A nippon(en dépit de ses 10 ans d'existence), un lanceur modulable type autour d'un corps cenral.
    Heureusement pour Arianespace, les Japonais (pour diverses raisons), n'ont toujours pas la moindre volonté de s'introduire sur le marché commercial.

    Image supprimée. Les images sur les serveurs extérieurs ne sont pas acceptées. Le lien suffit.
    JPL, modérateur

    http://farm5.static.flickr.com/4051/...ed0f96ca27.jpg

    En ce qui concerne le chapitre Ariane 6, la feuille de route semble désormais incontournable, soit un lanceur biétage fortement modulable et le retour au lancement simple.
    Pour l'instant, les matières grises européennes n'en sont qu'au stade des épures. Le concept débouchant sur un véritable concept devra donc encore attendre.
    Espérons qu'elles ne renouvelleront pas l'erreur du choix de la filière Ariane 5 !
    Dernière modification par JPL ; 30/01/2010 à 15h03.

  11. #99
    Saint-Sandouz

    Re : Ariane 6: le rapport qui fâche...

    CapCom est toujours un puits de science… sauf sur les questions économiques. Mais il n’est pas le seul, c’est un domaine systématiquement passé sous silence.
    Ce site a un petit défaut, partagé avec bien d’autres, c’est que ses pages ne sont jamais datées. Or les infos ont quelquefois des dates de péremption.

    Que penser de ces chiffres ?
    Ariane 44L : un lancement = 120 M$ pour 4500 kg de charge utile => 27 k$ / kg
    Ariane 5G (P1) : un lancement = 170 M$ pour 5500 kg de charge utile => 31 k$ / kg
    Ariane 5E/CA : un lancement = 120 M$ (estimé) pour 10000 kg de charge utile => 12 k$ / kg

    S’ils sont exacts, Ariane 5E/CA reste économiquement valable par rapport à Ariane 4.

    ND
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  12. #100
    Lockheed

    Re : Ariane 6: le rapport qui fâche...

    Bonjour Nicolas,

    Ne te fis pas aux chiffres, mais pose toi seulement de simples questions
    1) pourquoi le PDG d'Arianespace déclare que le véritable enjeu est d'avoir Ariane 6 le plus vite possible.
    2) pourquoi allez chercher Soyouz si Ariane 5 était si économique
    etc.
    ___
    Ne compares pas AR 4 et AR 5, mais seulement le concept modulable du premier qui s'adaptait à la CU embarquée, chose qu'AR5 est incapable.

    à suivre...?

  13. #101
    Lockheed

    Re : Ariane 6: le rapport qui fâche...

    A j'oubliais de dire pourquoi les EAP sont des propulseurs aux coûts monstrueux.

    Ce ne sont pas de simples boosters mais de véritables étages pilotés à l'intar de ceux du Shuttle.

    Image supprimée. Les images sur les serveurs extérieurs ne sont pas acceptées. Le lien suffit.
    JPL, modérateur


    http://farm3.static.flickr.com/2766/...b0f95f68_b.jpg
    Dernière modification par JPL ; 15/10/2019 à 13h25.

  14. #102
    Saint-Sandouz

    Re : Ariane 6: le rapport qui fâche...

    Citation Envoyé par Lockheed Voir le message
    Ne te fis pas aux chiffres, mais pose toi seulement de simples questions
    1) pourquoi le PDG d'Arianespace déclare que le véritable enjeu est d'avoir Ariane 6 le plus vite possible.
    2) pourquoi allez chercher Soyouz si Ariane 5 était si économique
    Tout ça ne répond pas à ma question : est-ce que ces chiffres sont dans une fourchette raisonnable ?
    A-t-on une idée des prix des différents éléments : un EAP, un EPC, un Vulcain avec toute sa quincaillerie (turbopompes, etc.) ?
    Pour moi, les déclarations générales des responsables ne sont pas une indication fiable. Ces gens-là jouent toujours du billard à 3 bandes au minimum. Si tu n’es pas dans le sérail c’est presque toujours impossible à décoder. J’ai vu trop de ces dossiers qui, pour le monde extérieur et d’abord pour la presse ou pour les décideurs politiques, présentaient une façade bien ordonnée et quand, quelque temps plus tard, on a le fin mot de l’affaire, prennent une allure totalement différente. Pour moi ce dossier sent à plein nez la manipulation : impossible de savoir exactement quels sont les vrais enjeux, qui manipule qui, ce qu’on veut vraiment obtenir, qu’est-ce qu’on est prêt à lâcher en échange.
    Je regrette de me répéter : seul un bilan chiffré et garanti pourrait me permettre de me faire une idée. Croyez-en mon expérience, j’ai un certain flair pour déceler ces coups tordus.

    D’ailleurs l’article de FS Ariane 6 devrait voler en 2025 conclue : « Bref, conclusions et recommandations semblent quelque peu contradictoires ». C'est le moins qu'on puisse en dire et si c'était le seul problème...

    ND
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  15. Publicité
  16. #103
    Lockheed

    Re : Ariane 6: le rapport qui fâche...

    Au contraire, les déclarations des responsables sont souvent trop pompeuses à mon goût par rapport à la réalité.
    ____
    J'ai oublié que les chiffres de Capcom ne prennent absolument pas en compte de multiples paramètres.
    ____
    Ariane 4 n'a jamais mis en péril Arianespace, alors qu'Ariane 5 a failli la faire disparaître en 2003/4.
    Sans les subvensions de l'ESA (minimum jusqu'en 2011), je ne perçois pas où cette société en serait aujourd'hui.
    ____
    Bien entendu Ariane 5 est là et il faut faire avec.
    Je ne doute pas que les décideurs sauront optimiser son exploitation avec l'aide russe (Soyouz) et le marginal Vega.

    Qu'il s'agit de lancer 1 kg ou 10 tonnes, Ariane 5 est toujours obligé de décoller dans une même configuration.
    Il ne faut pas prendre pour des idiots les responsables qui essaieront d'effacer ce talon tachille au travers d'Ariane 6.

  17. #104
    Saint-Sandouz

    Re : Ariane 6: le rapport qui fâche...

    Qu’est-ce qu’on a des précisions sur cette Ariane 6 ?
    Si l’on se réfère à l’image de l’article http://www.futura-sciences.com/fr/ne...emprunt_22342/
    * En quoi consiste l’étage central ? Un EPC comme Ariane 5 ? Quelle taille, quel moteur ?
    * Les boosters ? On reconduit le principe des EAP mais en plus petit ?

    ND
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  18. #105
    Geb

    Re : Ariane 6: le rapport qui fâche...

    Bonjour à tous,

    Je prends le train en marche, soyez indulgents en cas d'erreur(s) de ma part

    Dans le guide normatif simplifié du CNES destiné aux projets spatiaux, on peut lire dans la section « Organisation d’un projet » :
    "… le terme « projet » désignera ici le cycle Conception / Définition / Réalisation / Intégration / Validation / Qualification / Exploitation d’une instrumentation ou d’une expérience spécifique dont le résultat sera nommé produit."
    Si on applique cette définition à ce lanceur Ariane, 6e du nom, où en est-on avec son développement ?

    A-t-on une idée de quand les différentes étapes pourraient être franchies ?

    - Conception
    - Définition
    - Réalisation
    - Intégration
    - Validation
    - Qualification
    - Exploitation


    Cordialement

  19. #106
    Lockheed

    Re : Ariane 6: le rapport qui fâche...

    Pour l'instant Nicolas, la feuille de route Ariane 6 destinée aux ingénieurs du CNES et des industriels est encore embryonnaire, à l'instar d'Ariane 5 durant la charnière des années 70/80.
    ___
    Toutefois, il ne serait question de se détourner d'un concept fortement modulable avec le confort (pour ''leur cerveau'') de revenir au lancement simple.

  20. #107
    Vador59

    Re : Ariane 6: le rapport qui fâche...

    Salut à tous!

    Les choses semblent avancer dans le bon sens, puisque l'autre gros contributeur de l'ESA, l'Allemagne, rejoint Ariane6:

    Citation Envoyé par source: France24
    L'Allemagne devrait également annoncer jeudi sa participation au programme Ariane 6, le lanceur spatial censé succéder à l'actuelle Ariane 5.
    Citation Envoyé par source: Le Petit Journal
    Par ailleurs Ariane 6, le lanceur spatial censé succéder à l'actuelle Ariane 5, devrait être aidé par la coopération entre des instituts de recherches, tels Max-Planck et le CNRS.
    Citation Envoyé par source: Ad Hoc News
    Angela Merkel a donné son accord au conseil des ministres de jeudi à Paris à la construction d'une Ariane 6. Merkel et Sarkozy veulent renforcer la coopération dans le domaine spatial entre leurs deux pays dans un agenda 2020. Les deux responsables ont également annoncé la construction d'un satellité franco-allemand destiné à mesurer la concentration de méthane dans l'atmosphère.La France souhaite poursuivre la voie d'un accès indépendant à l'espace. La fusée Ariane6 devra se révéler plus flexible que l'actuelle Ariane5 pour le lancement de satellites. les lanceurs seront réalisés sous maitrise d'oeuvre d'EADS Astrium; le CNES va bénéficier dès cette année d'une enveloppe de 500M€ pour des études préalables.
    Citation Envoyé par source: VDI Nachrichten
    Une version, même partiellement réutilisable, d'Ariane6 n'est pas envisagée par les Européens: "trop cher" pour Le Gall, PDG d'Arianespace
    Zeiss Telementor, AS 100/1000, Zeiss Asalumen E 110/1300 (1907), Zeiss E 130/1950 (1923)

  21. #108
    lanf

    Re : Ariane 6: le rapport qui fâche...

    Citation Envoyé par Lockheed Voir le message
    Bonjour Vador,

    Cet article me ramène à ce que j'ai toujours pensé sur le système Ariane 5, et ce malgré qu'on ne nous dit pas tout !

    Pas besoin d'être une ''lumière'' pour s'apercevoir qu'il y a un problème dans l'exploitation économique de ce lanceur. Son dernier vol était flagrant : un seul satellite payant de 4,2 tonnes alors que la capacité disponible était de 10 tonnes (SSO)?
    Tout simplement parce que la DGA ne voulait pas qu'il y ait un second passager avec H2B. Après niveau contrat, on ne sait pas combien la DGA a payé pour le tir. Si ça se trouve, c'était le prix fort !

  22. Publicité
  23. #109
    Saint-Sandouz

    Re : Ariane 6: le rapport qui fâche...

    Citation Envoyé par lanf Voir le message
    Tout simplement parce que la DGA ne voulait pas qu'il y ait un second passager avec H2B. Après niveau contrat, on ne sait pas combien la DGA a payé pour le tir. Si ça se trouve, c'était le prix fort !
    Je regrette de revenir sur le même point.
    Est-ce que tu pourrais citer tes sources ? Est-ce que c’est un fait ou une supposition ? Tout ce fil est basé sur éléments assez spéculatifs provenant de documents plutôt vagues.
    Que la DGA réserve le lancement pour elle seule semble logique, d’autant que c’était une orbite polaire pour laquelle il n’y a pas énormément de candidats.

    Je voudrais des infos et des chiffres contrôlés.
    Pour moi, si l’on examine les documents rendus publics, on est dans le brouillard.

    ND
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  24. #110
    lanf

    Re : Ariane 6: le rapport qui fâche...

    Citation Envoyé par Nicolas Daum Voir le message
    Je regrette de revenir sur le même point.
    Est-ce que tu pourrais citer tes sources ? Est-ce que c’est un fait ou une supposition ? Tout ce fil est basé sur éléments assez spéculatifs provenant de documents plutôt vagues.
    Que la DGA réserve le lancement pour elle seule semble logique, d’autant que c’était une orbite polaire pour laquelle il n’y a pas énormément de candidats.

    Je voudrais des infos et des chiffres contrôlés.
    Pour moi, si l’on examine les documents rendus publics, on est dans le brouillard.

    ND
    Je ne peux pas citer de sources et oui c'est un fait.

  25. #111
    JPL
    Responsable des forums

    Re : Ariane 6: le rapport qui fâche...

    Tu ne peux pas parce que tu n'as pas le droit ou parce que tu n'as aucune autre source que des on-dits ?
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  26. #112
    Saint-Sandouz

    Re : Ariane 6: le rapport qui fâche...

    Citation Envoyé par lanf Voir le message
    Je ne peux pas citer de sources et oui c'est un fait.
    À dire vrai ce que tu dis me parait vraisemblable mais le problème de ce fil c’est qu’on n’a que des rumeurs et divers documents officiels plutôt vagues, contradictoires et entachés de langue de bois.
    Il est impossible de se faire une idée qui tienne la route.
    Je ne fonctionne pas avec des suppositions ou des déductions.
    Pour moi il vaudrait mieux ne rien dire si ça ne peut pas être vérifiable. Nous sommes sur un site scientifique, nous sommes tenus à la rigueur.

    ND
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  27. #113
    JPL
    Responsable des forums

    Re : Ariane 6: le rapport qui fâche...

    Sauf si quelqu'un n'a pas le droit de citer ses sources.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  28. #114
    Lockheed

    Re : Ariane 6: le rapport qui fâche...

    Absolument pas, si l'on avait pu mette un co-passager, même des auxiliaires, tout le monde aurait été content.
    Mais, il n'y avait pas d'autre satellite disponible sur le créneau SSO ce jour là.

    La DGA a un budget à respecter et ne paie pas le prix fort.

    On a beau retourner le problème dans tous les sens, une exploitation rentable passe par un lanceur modulable.

    Une erreur d'aiguillage à la base du concept Ariane 5.

  29. Publicité
  30. #115
    Vador59

    Re : Ariane 6: le rapport qui fâche...

    Salut à tous!

    Une erreur d'aiguillage à la base du concept Ariane 5.
    Sauf erreur de ma part, Ariane 5 devait emporter des spationautes à bord de la navette européenne Hermès...
    D'où le design d'Ariane5, très semblable à la navette américaine, mais avec le véhicule monté au sommet (ce qui -soit dit en passant - évite les problèmes de débris tombant sur les bords d'attaque...).
    Hermès ayant eu les ailes coupées, il a bien fallu poursuivre mais avec le GTO comme objectif...
    Zeiss Telementor, AS 100/1000, Zeiss Asalumen E 110/1300 (1907), Zeiss E 130/1950 (1923)

  31. #116
    Lockheed

    Re : Ariane 6: le rapport qui fâche...

    Oui, mais il y avait aussi deux autres filières en compétition, modulables celles-là, et avec également l'emport d'Hermes prévu.

    Mais en ce temps là (j'y étais) la fascination pour le Shuttle battait son plein et le choix du CNES reprenait la même technologie, soit deux gros boosters à poudre latéraux et un corps central cryo.

    ____
    En ce qui concerne les militaires, sur l'orbite GTO, leurs satellites sont associés sans problème avec des co-passagers civils.
    En effet sur cette orbite, il y a beaucoup plus de disponibilités en satellites

    Seule la préparation du satellite à Kourou demande des mesures de discrétion.

  32. #117
    Vador59

    Re : Ariane 6: le rapport qui fâche...

    Bonsoir à tous!

    Quelques nouvelles concernant le successeur d'Ariane5, mais qui posent toujours autant de questions.

    Vous avez tous du lire, il y a quelques jours, sur votre forum préféré, cet excellent article de fond: http://www.futura-sciences.com/fr/ne...riane-5_25700/
    Les grandes lignes sont fixées avec trois possibilités ayant en commun l'utilisation en étage supérieur du moteur cryo Vinci et une modularité avec l'adjonction d'un nombre variable de boosters à propergols solides: soit le tout cryo (avec étage principal à forte poussée), le propergol solide en 1er et 2ème étage ou une nouvelle motorisation avec l'utilisation du méthane... Il est clair dans cet article qu'Ariane6 a pour vocation de remplacer Ariane5

    Mais, dans cet article du Figaro, les choses semblent moins évidentes. Je cite notamment cette phrase:
    Le lanceur de nouvelle génération doit être développé en parallèle avec une nouvelle version d'Ariane, baptisée Ariane 5ME. Le premier sera capable d'emporter en orbite géostationnaire entre 3 et 8 tonnes de charges utiles pour des clients institutionnels. La seconde sera spécialisée dans les lancements très lourds (jusqu'à 11 tonnes) pour des clients publiques et privés (télécoms, télévisions etc).
    Dites-moi ce que vous en pensez, mais personnellement, je comprends que l'Europe se retrouverait avec DEUX lanceurs: Ariane5 ME pour les très grosses charges utiles et les vaisseaux lourds (ATV et capsule habitée???); Ariane6 pour des lancements plus fréquents, modulaires avec forte réactivité.

    Confirmation avec cette phrase (la dernière) tirée de l'article FS:
    Un premier vol (d'Ariane5ME) est prévu en 2016 et restera en service au-delà de 2025.
    Ainsi, Ariane6 viendrait remplacer vers 2025/2030 Soyouz (et pêut-être Vega); mais du coup l'Europe se retrouverait avec deux lanceurs à exploiter en parallèle. Cette stratégie est-elle la bonne? Souvenons-nous que l'exploitation parallèle d'Ariane4 et d'Ariane5 avait entrainé des surcoûts que l'Europe avait plus ou moins renâclé à éponger... Il est vrai que les débuts chaotiques d'Ariane5 y étaient pour quelque chose.

    Je soumets tout ceci à votre sagacité!
    Zeiss Telementor, AS 100/1000, Zeiss Asalumen E 110/1300 (1907), Zeiss E 130/1950 (1923)

  33. #118
    Saint-Sandouz

    Re : Ariane 6: le rapport qui fâche...

    Je suis comme toi, assez perplexe. Comme toujours on nous en dit à la fois trop et pas assez.
    J’aimerais avoir un cahier des charges précis, un business plan et tutti quanti… pour Ariane 5 aussi puisqu’on n’a qu’une idée très vague de son bilan économique.
    Je suis toujours surpris d’une part qu’on ne cherche pas pour Ariane 6 à recycler plus d’éléments de la 5 et d’autre part qu’on fasse toujours appel à la poudre. Cette technologie a l’avantage de la rusticité alors que le cryogénique a été long et difficile à maitriser mais maintenant que celui-ci est mature je suis surpris qu’on ne cherche pas plus à en tirer parti.
    Il faudrait savoir comment ils font leurs calculs mais ils sont muets comme des tombes.

    ND
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  34. #119
    JPL
    Responsable des forums

    Re : Ariane 6: le rapport qui fâche...

    Hypothèse (purement hypothétique) : abandonner la poudre c'est mettre en difficulté une industrie importante (en France par exemple).
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  35. #120
    Saint-Sandouz

    Re : Ariane 6: le rapport qui fâche...

    Citation Envoyé par JPL Voir le message
    Hypothèse (purement hypothétique) : abandonner la poudre c'est mettre en difficulté une industrie importante (en France par exemple).
    Ah lalala ! Quand est-ce qu'on arrivera à mettre les priorités en ordre du genre : quelle est la meilleure technologie en termes de bénéfices sur couts ? par opposition à : je choisis la solution de Paul parce que ça va rapporter à André sur un plan qui n'a rien à voir avec le problème de départ.
    La cryogénie aussi a besoin d'être soutenue d'ailleurs.

    ND
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

Page 4 sur 6 PremièrePremière 4 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Ariane 6 - The return of Ariane
    Par Invite28765432 dans le forum Astronautique
    Réponses: 4
    Dernier message: 19/11/2005, 12h48
  2. La Terre se fâche
    Par Mister Quartz dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 27
    Dernier message: 05/06/2005, 07h55