Affichage des résultats 1 à 2 sur 2

Montée de la sève




  1. #1
    kinette

    Montée de la sève

    Bonjour,
    Le sujet a déjà été abordé sur ce forum, mais la question reste intéressante, et mérite certainement d'être développée.
    Les plantes sont confrontées à un problème, lors de la photosynthèse, qui est "comment faire monter la sève brute"?
    Pouvez-vous nous expliquer comment elles le font (il me semble que l'évapotranspiration n'est pas toujours la seule force...?)?
    Certaines plantes soumises à des contraintes plus strictes (plantes de déserts, de forêts tropicale où le taux d'humidité de l'air est proche de 100%) ont-elles des adaptations différentes?
    Est-ce observable au niveau de la morphologie des plantes?

    Merci d'avance pour votre réponse!
    K.

    -----

    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  2. #2
    R.Prat

    Re : Montée de la sève

    Citation Envoyé par kinette
    Bonjour,
    Le sujet a déjà été abordé sur ce forum, mais la question reste intéressante, et mérite certainement d'être développée.
    Les plantes sont confrontées à un problème, lors de la photosynthèse, qui est "comment faire monter la sève brute"?
    Pouvez-vous nous expliquer comment elles le font (il me semble que l'évapotranspiration n'est pas toujours la seule force...?)?
    Certaines plantes soumises à des contraintes plus strictes (plantes de déserts, de forêts tropicale où le taux d'humidité de l'air est proche de 100%) ont-elles des adaptations différentes?
    Est-ce observable au niveau de la morphologie des plantes?

    Merci d'avance pour votre réponse!
    K.
    Le problème est très complexe. Quelques pistes:

    1-Le moteur principal est la transpiration
    2-Cela ne fonctionne pour de fortes hauteurs que grace aux propriétés de l'eau (cohésion des molécules d'eau dans la colonne d'eau réalisée dans les vaisseaux). Cela permet à la tension réalisée par la transpiration (en haut) de se transmettre vers le bas.
    3-L'activité de la racine (poussée radiculaire) joue un rôle
    4-Au printemps quand il n'y a pas de feuilles, la concentration en sucres des cellules du bois peut être impliquée (exemple de l'érable à sucre).

    Remarque : même quand l'air est très humide, son potentiel hydrique est inférieur à celui des feuilles (sauf dans le cas de serres parfaitement closes...) et attire l'eau de la plante

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. La montée de la sève brute chez les grands arbres
    Par Josquin dans le forum Physique
    Réponses: 13
    Dernier message: 06/11/2015, 16h17
  2. [Biologie végétale] transport de la sève
    Par clémence62 dans le forum Biologie
    Réponses: 14
    Dernier message: 07/05/2009, 10h45
  3. Montée de séve et mise à la terre
    Par cat93 dans le forum Biologie
    Réponses: 9
    Dernier message: 11/02/2008, 06h20
  4. Montée de la sève brute
    Par Josquin dans le forum Biologie
    Réponses: 5
    Dernier message: 01/05/2005, 08h57
  5. Comment la sève ...
    Par Tam dans le forum Biologie
    Réponses: 13
    Dernier message: 07/11/2004, 15h16