Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 8 sur 8

SiRNA ou inhibiteurs phamacologiques




  1. #1
    sarra672

    Question SiRNA ou inhibiteurs phamacologiques

    Bonjour,

    un SiRNA EGFR et des inhibiteurs pharmacologiques contre l'EGFR ne me donnent pas les mêmes résultats!seuls les inhibiteurs pharmacologiques inhibent la transduction du signal...
    je ne peux toujours rien conclure quant à l'implication de l'EGFR dans ma cascade de signalisation...

    qu'est ce que vous en pensez?




    merci pour vos suggestions!

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Flyingbike

    Re : SiRNA ou inhibiteurs phamacologiques

    il y a des dizaines d'explications possibles, notamment concernant la spécificité de l'inhibiteur, d'éventuels mécanismes compensatoires, des histoires de timing (siRNA + lent qu'un inhibiteur)....

  4. #3
    sarra672

    Re : SiRNA ou inhibiteurs phamacologiques

    en fait j'utilise 3 inhibiteurs EGFR vendus en tant qu'inhibiteurs spécifiques qui inhibent + ou - le signal alors que le siRNA est fonctionnel mais n'inhibe pas le signal.
    c'est peut etre un problème de spécifité d'inhibiteurs mais je ne pense pas que ce soit un problème de timing puisque les protocoles sont bien adaptés pour chaque méthode.
    qu'est ce que vous voulez dire par mécanismes compensatoires?


    voyez-vous d'autres explications?
    qu'y a t-il à faire pour pouvoir conclure?


  5. #4
    Flyingbike

    Re : SiRNA ou inhibiteurs phamacologiques

    Avez vous vérifié l'efficacité du siRNA ? L'interférence n'est jamais totale, et selon la cascade que vous étudiez, il est possible que la petite quantité d'EGFR restante suffise a transduire un signal.


    Pour les mécanismes compensatoires, c'etait une idée mais je n'ai pas trop de connaissances sur l'EGFR. Peut être que ce récepteur agit en dimère comme beaucoup d'autres et que le siRNA soit compensé par la dimérisation du récepteur restant avec d'autres. On peut aussi imaginer qu'il existe des transcrits alternatifs de ce récepteur qui échapperaient au siRNA.

  6. #5
    sarra672

    Re : SiRNA ou inhibiteurs phamacologiques

    j'ai bien entendu vérifier l'efficacité du siRNA, certes l'inhibition n'est pas totale, elle est d'environ 80% (je ne pense pas qu'en siRNA on puisse obtenir plus)...

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Flyingbike

    Re : SiRNA ou inhibiteurs phamacologiques

    80 % c'est pas mal mais peut etre que cela ne suffit pas pour eteindre la transduction. Peut etre pouvez vous vérifier qu'il reste une activation du récepteur même en présence du si ?

  9. #7
    sarra672

    Re : SiRNA ou inhibiteurs phamacologiques

    effectivement je pensais voir la phosphorylation de l'EGFR dans des cellules siRNA EGFR. je pense que ça va éclaircir plus les choses!enfin j'espère

  10. Publicité
  11. #8
    LXR

    Re : SiRNA ou inhibiteurs phamacologiques

    Le but d'un siRNA est de montrer qu'un gène est impliqué dans un effet particulier. Si on veut voir comment se comporte une cellule en l'absence d'un gène, on fait ça sur des cellules KO pour le gène.

    Greg

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Inhibiteurs de corrosion
    Par amigo88 dans le forum Chimie
    Réponses: 8
    Dernier message: 16/07/2009, 12h30
  2. [Biochimie] siRNA
    Par bodum dans le forum Biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 11/06/2009, 12h01
  3. Neurotransmetteurs inhibiteurs et SN Somatique
    Par caribou.volant dans le forum Neuropsychologie et Psychologie
    Réponses: 4
    Dernier message: 24/08/2008, 15h29
  4. [Biochimie] inhibiteurs enzymatiques
    Par samantha dans le forum Biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 30/12/2007, 16h21
  5. siRNA
    Par solly dans le forum Biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 05/11/2005, 20h45