Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 14 sur 14

Conservation par azote liquide



  1. #1
    Biglos911

    Question Conservation par azote liquide


    ------

    Bonjour à tous,

    Je suis en stage et je souhaiterai utiliser de l'azote liquide pour conserver des organes anatomique. Pourriez vous me donnée quelques informations à propos de l'utilisation de l'azote lequide pour conserver les tissus mous (sans les abimer ... brulure, changement de propriétés...) et la durée de concervation.

    Je vous remercie d'avance de votre attention à ma demande d'aide.

    Biglos911.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Flyingbike

    Re : Conservation par azote liquide

    CA dépend du tissu, de sa nature et de sa taille. Exemple : pour congeler un foie de nouveau né, je le mets dans un tube que j'immerge dans l'azote. Par contre quand c'est un foie adulte donc beaucoup plus gros, ce type de congélation n'est pas assez rapide : j'utilise un mortier refroidi dans l'azote qui permet de congeler le tissu entre deux masses métalliques, comme ça il est refroidi instantanément.
    Ces méthodes sont suffisantes pour faire ensuite des extractions d'ARN ou de protéines, si tu veux faire des coupes histo, il y a d'autres méthodes.

  4. #3
    Biglos911

    Smile Re : Conservation par azote liquide

    Merci de votre réponse. Je vais travailler sur des reins complet en premier et dans le but de voir si la congélation n'affect pas les propriétés mechaniques du rein après un cycle de congélation/décongélation. C'est pas claire pour moi cette méthode à l'azote l'équide. Pourriez vous me donnée plus d'information, par exemple est ce que je peux glisser un rein directement dans un dewar puis le sotir aprs 2 jours pour faire les testes ? ou c'est pas bien le contacte directe ? je me pose trop de question car je suis nouveau dans le domaine...

    Merci de votre compréhension.
    Biglos911

  5. #4
    Flyingbike

    Re : Conservation par azote liquide

    quel genre de test ? c'est du tissu de souris ?

  6. #5
    Nicolas.Ca

    Re : Conservation par azote liquide

    La théorie: Le principe c´est de porter le tissus à la température la plus basse possible afin d'inhiber le plus possible différents mécanismes cellulaires.

    En pratique: On peut conserver à très basse température des protéines, cellules, tissus, et petits organes humains. Mais il est quasi impossible de conserver des organismes pluricellulaires (cœur, reins). Suivant l'utilisation de l'échantillon, on dois faire attention à la vitesse de refroidissement et à la température de stockage. Un abaissement brutale de la température

    Dans ton cas: Je pense que tu cherches à conserver tes organes en attendant de les exploiter (extraction de protéines, cryosection...).
    Le fait de les congeler dans de l'azote liquide va permettre comme l'explique Flyingbike d'abaisser brutalement la température de ton organe pour avoir une "image" instantanée de l'état de l'organe.
    Tu dois éviter le contacte de l'organe avec l'azote liquide. L'idéal est d'utiliser un tube à vis, dedans tu y met ton échantillon qui sera bien à l'abri de l'azote.
    Tu peux stocker cet organe dans un congélateur à -80°C, si pour des raisons bien précise -80°C ne sera pas suffisant pour stopper le mechanisme étudié, il te reste le congelateur à -120°C (pas tout les labos en possèdent un) ou laisser ton échantillon dans l'azote (attention l'azote se réchauffe et finit par se vaporiser).

    Si tu pouvais donner plus de précisions, nous pourrions te donner plus de renseignement...

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Biglos911

    Re : Conservation par azote liquide

    Bonjour à Tous,

    Pour être plus claire, je souhaiterai mesurer le module d'élasticité du tissu rénal (rein de porc) avant et après congélation afin d'extraire les effets du cycle de congélation/décongélation. Dans mon cas je vais faire une congélation normal où je mets le rein dans un congélateur à -20°C par exemple et d'autre dans l'azote liquide à -196°C et voir le changement des propriétés mécaniques des reins en fonction de chaque méthode.

    Ce que je demande et je cherche à savoir c'est l'utilisation de l'azote liquide et la méthode de conservation employer pour un organe comme le rein. Se n'est pas pour des études de transplantation ou d'extractions d'ARN ou de protéines. C’est juste comment je dois manipuler l’azote liquide et le rein.

    Désolé de cette absence à cause de la charge du travail. Je vous remercie de votre attention et de vos conseils.

    Merci Flyingbike et Nicolas.Ca

    Biglos911

  9. Publicité
  10. #7
    Nicolas.Ca

    Re : Conservation par azote liquide

    Double question:

    Comment tu mesures les propriétées élastique? (References stp)
    A quoi correspond cet effet d'un oint de vu biologique?

    --> et la promis on trouve la solution ^^

  11. #8
    Biglos911

    Re : Conservation par azote liquide

    Bonjour Nicolas,

    Désolé de te répondre ci tard. Je n'ai pas pue utiliser l'azote liquide cause de manque d'expérience et ignorance de ces effets sur les tissus mous d'un point de vue propriétés mécaniques.

    Je vous remercie tous de vos réponse.

  12. #9
    neschi12

    Re : Conservation par azote liquide

    Bonjour,
    j'ai une question à vous posez toujours par rapport à la conservation dans l'azote liquide.
    Je voudrai y conserver mes echantillons (colons de souris) afin de préserver mes activitées enzymatiques.
    Esque je suis censée mettre mon échantillon dans un tampon ou je le met directement dans le cryotube que j'introduit dans l'azote liquide.
    merci

  13. #10
    Nicolas.Ca

    Re : Conservation par azote liquide

    Pourquoi tu voudrais le mettre dans un tampon? Les solutions tampons ont géneralement pour but de garder le pH constant.

    Dans mon labo, on insère directement les tissus dans le cryotube (et uniquement dans un cryotube, sécurité oblige!).

    D'ailleur j'y pense, est-ce que tu va "laver" ton échantion avant la cryoconseravtion?

  14. #11
    Flyingbike

    Re : Conservation par azote liquide

    ouais c'est ce que j'allais dire, pour l'intestin qui est très très fragile si on veut récupérer des protéines et/ou des ARN, il vaut mieux le rincer avant a l'intérieur (avec PBS ou sérum phy) et ne pas trainer pour le congeler.

  15. #12
    neschi12

    Re : Conservation par azote liquide

    Bonsoir à tous,
    Je m'explique:
    le sacrifice des souris est réalisé au niveau de notre animalerie (à l'université) et effectivement dés que je récupère mon colon, je l'ouvre et je le rince avec le tampon PBS puis je l'introduit à +4° le temps de terminer rapidement mes sacrifices et d'acheminer mes échantillons à l'hopital où j'ai la possibilité de les conserver dans l'azote liquide. Donc en faite je transporte mes echantillons à +4° dans du tampon PBS avant de les introduires dans l'azote liquide ... et j'ai peur de bousiller mes enzymes....

  16. Publicité
  17. #13
    Flyingbike

    Re : Conservation par azote liquide

    euh ce genre de tissu il vaut mieux le congeler au moment du prélèvement.
    Je sais qu'il est difficile de rentrer de l'azote dans une animalerie (pfff que des bâtons dans les roues ces réglementations) mais je pense que tu devrais essayer.
    Quel type de travail fais tu en aval ?

  18. #14
    neschi12

    Re : Conservation par azote liquide

    Les marqueurs du stress oxydatif et du switch angiogénique + des RTPCR
    merci

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Azote liquide
    Par Biglos911 dans le forum Chimie
    Réponses: 3
    Dernier message: 11/05/2010, 13h20
  2. Azote liquide
    Par Charly Boy dans le forum Physique
    Réponses: 2
    Dernier message: 12/10/2009, 11h01
  3. azote liquide
    Par gcortex dans le forum Physique
    Réponses: 12
    Dernier message: 11/08/2009, 22h05
  4. Réponses: 2
    Dernier message: 05/01/2009, 23h10
  5. azote liquide
    Par alma89 dans le forum Chimie
    Réponses: 0
    Dernier message: 08/05/2006, 03h03