Répondre à la discussion
Page 2 sur 2 PremièrePremière 2
Affichage des résultats 31 à 33 sur 33

L'Homme évolue t'il ?



  1. #31
    naklan
    A notre époque il y a une sélection naturelle au niveau de l'argent, je m'explique: les riches ont un meilleur accés au soin et survivent mieux... ils peuvent par exemple se payer une aide à domicile ce qui empechera une personne àgée de mourir aprés une chute sur le tapis de la salle de bain, ils peuvent survivre à la canicule grâce à des équipements que ne peuvent s'offrir une personne à faible revenu. Pourtant les riches même si il vivent plus vieux ne font pas autant d'enfant que les pauvres.
    L'évolution est aussi médicale, les gens sont plus grands car tel est le potentiel de l'humain une fois les contraintes médicales enlevées. Toutefois l'homme engendre moins de spermatozoïdes et ils sont moins vigoureux ce qui peut entraîner une dégradation de l'être humain. Aujourd'hui la médecine permet à tout le monde d'avoir des enfants également une persone victime d'une malformation génétique.
    IL y a 500 ans une personne malvoyante ou avec un bras en moins avait peu de chance de survivre et de se reproduire
    www.actuasciences.com

    -----


  2. Publicité
  3. #32
    Cécile
    BOnjour,

    Je reprends ma question en la développant.
    l'homme fait de l'antisélection dans le sens où il rend "viable" beaucoup de défauts.
    J'imagine notament toutes les techniques de procreation artificielles, qui permettent a des couples steriles d'avoir des enfants
    il y a les vaccins, les médicaments, la chirurgie, l'ensemble de la médecine et de la pharamacopée est une armée anti-sélection naturelle
    Les "défauts" guéris grâce à notre pharmacopée actuelle sont-ils vraiment vecteurs d'antisélection ? Je m'explique : imaginons un enfant atteint de méningite, une maladie grâve, que l'on peut guérir grâce à des antibiotiques. Est-ce que cet enfant était atteint en raison d'une moindre résistance aux bactéries ? dans ce cas, la pharmacopée évite en effet d'éliminer un enfant moins résistant. Mais peut-être cet enfant aurait-il de toute façon été infecté, quelle que soit sa résistance, du fait du mode de propagation de l'épidémie ? Auquel cas le fait de le sauver ne change rien à la sélection naturelle.
    De tout temps, il y a eu une sélection antinaturelle, puisque certains enfants étaient plus protégés par leur famille, tandis que d'autres survivaient comme ils pouvaient. De nombreux enfants costauds sont morts sans descendance (ne serait-ce que parce qu'ils étaient soldats), tandis que d'autres plus fragiles avaient beaucoup d'enfants, parce qu'ils avaient été plus protégés.
    Par ailleurs, l'hygiène a aussi du bon, me semble-t-il, en terme d'évolution : une mère fragilisée par son environnement mettra au monde un enfant plus fragile qu'une même mère en bonne santé grâce à une vie saine (aidée éventuellement par la pharmacopée).
    Enfin, il faut voir qu'une bonne partie de la pharmacopée (vaccins exceptés) est utilisée pour des personnes adultes, qui ont déjà leur descendance, et que les sauver ou non ne change rien du point de vue de l'évolution.

    VOilà, tout ça pour dire que l'évolution et la sélection naturelle me semblent un sujet plus compliqué qu'au premier abord, et qu'il faut se méfier des tentations eugénistes.

  4. #33
    Jeremy
    D'autant qu'on ne sait pas si la séléction naturelle est le seul moyen d'évolution .. mon avis est que non.

    Dans ce cas l'homme continuera d'évoluer, la question reste vers quoi ?

Sur le même thème :

Page 2 sur 2 PremièrePremière 2

Discussions similaires

  1. L'homme évolue ?
    Par kyusu dans le forum Biologie
    Réponses: 46
    Dernier message: 24/04/2007, 10h50
  2. Le chimpanzé serait génétiquement plus évolué que l'homme
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 34
    Dernier message: 22/04/2007, 16h24
  3. pourquoi un systeme chimique evolue t'il ?
    Par tethys dans le forum Chimie
    Réponses: 8
    Dernier message: 04/10/2005, 15h48