Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

Phénotype immunitaire



  1. #1
    azertyxx

    Phénotype immunitaire

    Bonjour,
    La diversité du phénotype immunitaire a pour origine des mécanismes génétiques (d'épissage alternatif notamment) et ce répertoire évolue au contact de l'environnement.
    Or, si j'ai bien compris, la "qualité" (c'est à dire leur spécificité) des clones immunocompétents lymphocytaires est initialement (avant tout
    contact avec un antigène) aléatoire mais orientée par la sélection naturelle.
    Ce répertoire est présent à un moment donné et on va avoir au fil du temps des clones disparaître car jamais sollicités et d'autres apparaître par l'épissage alternatif aléatoire.
    Là ou je "bloque" dans ce raisonnement c'est pour le cas où l'organisme serait au contact d'un antigène pour lequel il n'aurait pas de clone lymphocytaire spécifique (par exemple dans le cas d'apparition d'un nouveau virus ou d'une nouvelle bactérie). Est-ce que dans ce cas là on aura des effecteurs qui vont permettre un épissage alternatif spécifique pour qu'on puisse avoir des lymphocytes avec des anticorps membranaires spécifiques de ce nouvel intrus ? Ou bien l'organisme ne peut rien faire d'autre (au niveau de la réaction immunitaire adaptative) que d'attendre un épissage alternatif aléatoirement favorable ?
    Autre question: puisque le répertoire immunitaire est constamment renouvelé par la disparition de certains clones (qui meurent au bout d'un moment si ils ne sont pas sollicités) et l'apparition aléatoire de nouveaux clones (même si on dispose de lymphocytes mémoire en réserve), est-il possible que certaines personnes n'aient pas de clones lymphocytaires spécifiques d'agents pathogènes courants ? (parce qu'elles n'en n'ont jamais synthétisé ou parce que, n'ayant jamais été sollicités, ils auraient disparu). Donc se seraient des personnes extrêmement vulnérables et si on leur faisait un vaccin se serait bien inutile puisqu'ils n'auraient pas les récepteurs nécessaires pour reconnaître l'agent pathogène. Je pense que cela est peu probable mais je ne trouve pas d'explication.

    Voilà, je sens bien que quelque chose m'échappe là dedans mais cela m'aiderait beaucoup si quelqu'un pouvait me dire où je fais fausse route, merci d'avance.

    -----

    Dernière modification par azertyxx ; 01/08/2014 à 01h55.

  2. #2
    biseibutsu

    Re : Phénotype immunitaire

    Bonjour,

    Je ne suis pas un pro en immuno, mais il me semble que tu as bien compris.
    Après, il faut comme même ramener au nombre de clone lymphocytaire global que l'on a dans le corps (plusieurs milliards différents), et que si certains anticorps sont ultra-spécifique, d'autre le sont un peu moins (et sont donc capable de détecter des antigènes légèrement différent).
    Mais sinon, au niveau de la "stimulation" de certains clones spécifiques, tu as (pour moi) bien compris. On peut donner comme exemple que les amérindiens (les "vrais" américains) n'avait pour ainsi dire aucune défense immunitaire à présenter face au germes ramener par les conquistadors et les colons européens...
    微生物

  3. #3
    azertyxx

    Re : Phénotype immunitaire

    Merci de ta réponse, je pensais que tous les anticorps étaient très spécifiques c'est intéressant tout comme l'exemple des amérindiens, je n'y avais pas pensé merci de cet éclairage!

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. [Pré-BAC] Les facteurs à l'origine du phénotype reine et du phénotype ouvrière chez les fourmis
    Par colacao89 dans le forum Exercices en biologie
    Réponses: 3
    Dernier message: 21/11/2009, 14h38
  2. [Génétique] Phénotype et ADN :
    Par filireaos dans le forum Biologie
    Réponses: 4
    Dernier message: 06/11/2008, 19h50
  3. [Génétique] Phénotype
    Par aya932 dans le forum Biologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 07/09/2008, 10h15
  4. phénotype
    Par scholasticus dans le forum Biologie
    Réponses: 12
    Dernier message: 18/01/2007, 20h17
  5. Phénotype
    Par melili52 dans le forum Biologie
    Réponses: 3
    Dernier message: 12/05/2004, 11h50