Répondre à la discussion
Page 3 sur 3 PremièrePremière 3
Affichage des résultats 61 à 67 sur 67

[évolution] Et après Homo sapiens sapiens ?



  1. #61
    invité576543
    Invité

    Re : Et après Homo sapiens sapiens ?


    ------

    Citation Envoyé par javiou Voir le message
    Le régime alimentaire, on n'y avait pas encore pensé.

    Tu as des arguments ?
    Un argument indirect est la spécialisation. Un régime trop spécialisé peut amener, mais pas nécessairement, à une morphologie trop spécialisée. Mais ce n'est alors qu'un cas particulier, celui d'une morphologie trop spécialisée à un mode de vie spécifique.

    Personnellement, je ne pense pas que le régime alimentaire per se soit un critère important, simplement parce qu'il change assez vite dans les lignées pas trop morphologiquement marquées.

    Par exemple, chez les carnivores au sens du groupe, on trouve des régimes très variés dans les familles peu spécialisées, à la morphologie proche du "mammifère moyen", les ours, les pandas, les viverridés et les procyonidés.

    D'autres groupes à morphologie moyenne ont des régimes alimentaires variés, primates, rongeurs (toujours ces deux groupes)...

    A l'opposé, des groupes très spécialisés morphologiquement le sont aussi du point de vue alimentaire, cétacés (dauphins, cachalots et baleines, chacun dans son secteur), mais aussi les ruminants.

    En résumé, la non-spécialisation morphologique semble plus importante que le régime alimentaire présent. Dans des lignées comme les ours ou les procyonidés ou les rongeurs, le régime pourrait changer très rapidement, comme il l'a fait dans notre lignée.

    Cordialement,

    -----

  2. Publicité
  3. #62
    javiou

    Re : Et après Homo sapiens sapiens ?

    L'homme a beau changé son environnement, en quoi cela peut-il favoriser l'apparition de l'intelligence dans les autres groupes ?

    Si l'homme vit encore un peu, il changera assez l'environnement pour qu'on envisage une nouvelle façon de voir la vie : par exemple s'adapter à une atmosphère riche en saloperie (selon la nomenclature actuelle) mais cela ne semble pas favoriser l'apparition de l'intelligence...

    Pour le moment on en est à un manipulateur précis, la taille du cerveau, vie en communauté, pas trop de spécialisation.

  4. #63
    invité576543
    Invité

    Re : Et après Homo sapiens sapiens ?

    Citation Envoyé par javiou Voir le message
    L'homme a beau changé son environnement, en quoi cela peut-il favoriser l'apparition de l'intelligence dans les autres groupes ?
    C'est plutôt le contraire, non? Que l'emprise de l'homme interdise une telle évolution semble plus facile à défendre que le contraire (1). D'où la manière de poser la question en postulant sa disparition préalable.

    Cordialement,

    (1) Même si on était capable un jour de modifier par OGM une espèce pour forcer une évolution vers une intelligence comparable ou supérieure à la nôtre, le ferait-on?

  5. #64
    javiou

    Re : Et après Homo sapiens sapiens ?

    Je pensais pas à la manipulation de l'homme sur les êtres vivants. Dans ce cas en effet, mais, c'est du génie génétique...
    Je restais dans l'optique l'homme change son environnement (au sens biotope), et ensuite on regarde ce que fait l'évolution (un peu comme l'apparition du dioxygène).

    Pour reprendre la discussion :
    la non spécialisation morphologique, ça se présente comment ?

  6. #65
    invité576543
    Invité

    Re : Et après Homo sapiens sapiens ?

    Citation Envoyé par javiou Voir le message
    :
    la non spécialisation morphologique, ça se présente comment ?
    Bonjour,

    C'est assez relatif, en fait. La notion de tétrapode correspond à un plan d'ensemble, entre autre. On constate que dans les lignées des tétrapodes, il y a souvent évolution par simplification du plan d'ensemble, spécialisation de telle ou telle partie du corps par simplification: disparition de membres (serpents, cétacés, moa géant), disparition de portion de membres (disparition des doigts, un seul doigt restant chez le cheval), disparition des dents (oiseaux, baleines).

    De fait, le plan d'ensemble des tétrapodes, ou celui des mammifères, a pu s'adapter de très nombreuses façons différentes: il a été l'objet d'une radiation très ample. On peut imaginer que la simplification du plan, ou certaines spécialisations, rendraient difficile l'évolution ultérieure vers autant de façons différentes. Plus le plan est proche de celui originel (des tétrapodes, ou des mammifères), plus on peut supposer qu'une radiation de même amplitude resterait possible.

    Une autre manière de poser la question est de se demander si, si de très nombreuses niches venaient à disparaître d'un seul coup, quelle radiation une espèce donnée serait-elle capable d'engendrer. Est-ce que des lignées descendant d'une espèce spécialisée seraient capable d'évoluer pour retrouver certaines fonctionnalité, soit par une sorte de retour en arrière (considéré en général comme pas possible), soit par création à partir d'autre chose. On trouve couramment (dans les écrits sur l'évolution) l'idée qu'une espèce trop spécialisée ne pourrait pas aboutir à une radiation importante. Une sorte d'antinomie entre spécialisation et potentiel de radiation.

    En gros, à défaut d'autres informations, l'idée est que si la morphologie est proche du mammifère (ou autre) moyen, le potentiel de radiation reste proche de celui du mammifère (ou autre) ancestral, donc inclut à peu près n'importe quelle spécialisation visible chez les mammifères (ou autres) actuels.

    Cette idée est appuyée par l'existence de deux et peut-être trois grandes radiations de mammifères, les marsupiaux et les placentaires, et, hypothèse discutée, au sein des placentaires les afrothères et les autres. Et ces deux ou trois radiations présentent un richesse radiative comparable, et de très nombreuses convergences

    Cordialement,

  7. #66
    Mikka

    Re : Et après Homo sapiens sapiens ?

    Les hommes sont t'ils trop spécialisés pour effectuer une radiation? Après tout, au niveau physiologique, nous sommes des animaux très standard!

    Serait-ce possible une spéciation à partir de l'espèces humaine? (comme dans "the Time machine" de H.G. Wells pour ceux qui l'ont lut!

  8. Publicité
  9. #67
    invité576543
    Invité

    Re : Et après Homo sapiens sapiens ?

    Citation Envoyé par Mikka Voir le message
    Les hommes sont t'ils trop spécialisés pour effectuer une radiation? Après tout, au niveau physiologique, nous sommes des animaux très standard!

    Serait-ce possible une spéciation à partir de l'espèces humaine?
    C'est une autre question que celle du fil.

    Une spéciation, c'est une radiation a minima : 1 espèce --> 2 espèces.

    Que ce soit pour une radiation d'envergure, ou une spéciation, il faudrait un isolement génétique, et le mode de vie actuel ne va pas du tout dans ce sens.

    Cordialement,

Page 3 sur 3 PremièrePremière 3

Discussions similaires

  1. [Evolution] Evolution humaine, nouvelle génération, homo sapiens évolué ?
    Par herman dans le forum Biologie
    Réponses: 203
    Dernier message: 23/12/2011, 19h49
  2. [Paléo Humaine] Néandertaliens et Homo sapiens sapiens
    Par Jano dans le forum Paléontologie
    Réponses: 8
    Dernier message: 26/03/2007, 19h17
  3. homo sapiens sapiens, taxonomie douteuse?
    Par invite158967239 dans le forum Biologie
    Réponses: 59
    Dernier message: 04/01/2007, 08h19