Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 17 sur 17

Réparation de solivage en conservant le plancher



  1. #1
    Tomdunord

    Réparation de solivage en conservant le plancher


    ------

    Suite à l'achat d'une maison type 1930, j'ai commencé pour différentes raisons par refaire intégralement une chambre au deuxième étage (isolation, placo et compagnie). Je suis maintenant obligé de refaire rapidement la chambre juste en-dessous. Après avoir poncé le parquet j'ai remarqué qu'un petit morceau était pourri, ce qui m'a décidé à casser le plafond en-dessous pour voir les dégâts (la toiture prenait l'eau avant d'être refaite aux alentours de 2005). Ce qui m'aurait permis également de remettre une planche par-dessous et de boucher le trou.
    Et donc, plusieurs choses me chagrinent.
    1- le solivage.: le plancher ne m'a jamais paru flexible, je ne me suis donc pas inquiété. Cependant, après avoir ouvert, il s'avère que le solivage est fait en bastaing (175*65) sur une portée de près de 4m50, avec des entraxes de 35cm à vue de nez. D'après les quelques abaques dénichées ici et là il faudrait au minimum du 75*200 pour un plancher courant sans cloisonnement. Il s'agit au-dessus d'une chambre, avec juste un lit, un dressing "en dur" (cloisons placo et portes coulissantes) contre un mur, et aucun meuble lourd, les charges sont limitées pour le moment.
    2- Le plancher ayant pris l'eau, la première solive, presque contre le mur de façade, est pourrie sur environ deux mètres (je traverse avec un tournevis), et la suivante sur environ un mètre (le bois n'est attaqué que superficiellement à première vue). Je suis donc obligé de les remplacer, ou au moins les moiser et / ou renforcer, mais deux difficultés se posent. Le plancher (apparent au-dessus) et cloué dessus, ce qui ne pose pas de souci particulier pour la deuxième solive. Pour la première par contre, le plancher est pris en sandwich entre la solive pourrie et le placo, j'ai vissé mon rail exactement dedans...

    J'ai donc réfléchi à différentes solutions.
    Si je coupe complètement les parties abîmées je me demande comment faire pour conserver le plancer et le placo...
    Pensez-vous qu'il soit faisable de juste bûcher la première solive puis de la doubler, en posant un bastaing contre? Dans ce cas la solive abimée ne servirait plus que de support pour le placo (la charge n'est pas lourde, il y a 85cm de placo qui repose dessus, puis un rampant suspendu aux chevrons de charpente), et la solive supplémentaire boulonnée à la première et fixée sur les murs mitoyens reprendrait les charges normales, en repointant le plancher dessus. J'ai pensé également reprendre la charge sur le mur de façade, par exemple à 1m50 de chaque extrémité, avec des sabots ou équerres?
    Pour la deuxième solive, la moins abimée, il me semble plus simple de bûcher ce qu'il faut, puis de boulonner de chaque côté un bastaing repris sur le mur?
    Pour ce qui est du dimensionnement, est-il important de renforcer le solivage? J'ai bien pensé à doubler une ou deux solives au centre de la pièce (4m50 dans la longueur des solives, et 3m50 dans l'autre sens) et éventuellement ajouter des entretoises (pour l'instant il n'y en a qu'à mi-longueur).

    Désolé si mon message est un peu brouillon, n'ayant pas encore les idées claires à ce sujet j'ai un peu de mal à exprimer tout ça convenablement...
    Et merci d'avance pour vous conseils.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    invite58706596

    Re : Réparation de solivage en conservant le plancher

    Bonsoir Tomdunord,
    1- le solivage.: le plancher ne m'a jamais paru flexible, je ne me suis donc pas inquiété. Cependant, après avoir ouvert, il s'avère que le solivage est fait en bastaing (175*65) sur une portée de près de 4m50, avec des entraxes de 35cm à vue de nez. D'après les quelques abaques dénichées ici et là il faudrait au minimum du 75*200 pour un plancher courant sans cloisonnement. Il s'agit au-dessus d'une chambre, avec juste un lit, un dressing "en dur" (cloisons placo et portes coulissantes) contre un mur, et aucun meuble lourd, les charges sont limitées pour le moment.
    Qu'as-tu comme empilement au niveau de ce plancher??
    Parquet > Epaisseur??? Isolation phonique/thermique??? Plafond > Placo ou autre... > Oui d'après la suite de ton texte..
    Surface habitable en étage doit répondre au critère de 150 kg/m² (meules, personnes et cloison légères > placo, fermacell, lambris,...)
    J'ai donc réfléchi à différentes solutions.
    Pour moiser correctement, prendre en sandwich la solive défaillante...
    Si les solives sont envahies par la moisissure, il est préférable d'enlever les morceaux malades pour éviter la transmission de champignons dont le plus virulent est la mérule (se transmet même aux murs).
    J'ai pensé également reprendre la charge sur le mur de façade, par exemple à 1m50 de chaque extrémité, avec des sabots ou équerres?
    Si tu pouvais faire un petit schéma... Les connecteurs métalliques (sabots entre autres) sont fréquemment utilisés...
    Pour ce qui est du dimensionnement, est-il important de renforcer le solivage?
    A savoir si pour toi, si tu veux considérer cette surface comme habitable ou non (plus-value à la revente par exemple) > Charges d'utilisation pouvant être diminuées à 80 ou 100kg/m².
    Je retiens > Solives de 65 X 175, entre-axes de 35 cm "à vue de nez" avec portée de 4,50 m > J'attends ton empilement...
    A+

  4. #3
    Tomdunord

    Re : Réparation de solivage en conservant le plancher

    Bonjour AMATY, et merci de ton intérêt.
    Citation Envoyé par AMATY Voir le message
    Bonsoir Tomdunord,

    Qu'as-tu comme empilement au niveau de ce plancher??
    Parquet > Epaisseur??? Isolation phonique/thermique??? Plafond > Placo ou autre... > Oui d'après la suite de ton texte..
    Surface habitable en étage doit répondre au critère de 150 kg/m² (meules, personnes et cloison légères > placo, fermacell, lambris,...)
    Le parquet est celui d'origine en sapin, il fait environ 20mm d'épaisseur.
    Sur la première solive respose mon placo (BA13 NF) sur ossature métallique avec isolantion: j'ai utilisé des montants doublés tous les 600mm, taillés sur l'arrière au niveau de l'angle allège/rampant pour pouvoir les plier, et au niveau du rampant je les ai boulonnés à des morceaux de fourrures fixés sur les chevrons avec des suspentes (une fourrure en haut du rampant et une en bas). Derrière tout ça, j'ai une couche de LDV de 45mm prise entre les montants, une couche croisée derrière, et au niveau du rampant une troisième couche entre les chevrons. On va supposer que l'ensemble repose sur la première solive, soit 2m50 de placo (une plaque m'a suffi pour faire rampant et allège en hauteur, avec une petite chute). A 10kg le m² ça nous fait 25kg de placo au mètre linéaire. Ajoutons 10kg au mètre linéaire pour la laine de verre et l'ossature et on sera proches de la réalité, sachant que je ne tiens pas compte du fait qu'une partie de l'ossature est suspendue à la charpente. Au sol, pour l'instant et par souci d'économie nous avons poncé et peint le plancher, mais j'ai prévu la possibilité de poser un parquet flottant. J'en ai acheté 50m² pour le RDC, la palette pesait 450kg donc pour les 15m² de la chambre on sera dans les 150kg. J'ai fait un petit schéma vite fait pour illustrer tout ça:


    Citation Envoyé par AMATY Voir le message
    Pour moiser correctement, prendre en sandwich la solive défaillante...
    Si les solives sont envahies par la moisissure, il est préférable d'enlever les morceaux malades pour éviter la transmission de champignons dont le plus virulent est la mérule (se transmet même aux murs).
    Ce sera fait, je n'ai aucune envie de devoir re-casser mon futur plafond pour réparer à nouveau, encore moins de passer à travers.

    Citation Envoyé par AMATY Voir le message
    Si tu pouvais faire un petit schéma... Les connecteurs métalliques (sabots entre autres) sont fréquemment utilisés...

    A savoir si pour toi, si tu veux considérer cette surface comme habitable ou non (plus-value à la revente par exemple) > Charges d'utilisation pouvant être diminuées à 80 ou 100kg/m².
    Je retiens > Solives de 65 X 175, entre-axes de 35 cm "à vue de nez" avec portée de 4,50 m > J'attends ton empilement...
    A+
    Voici le schéma du solivage existant:

    Avec en noir les parties malades qu'il faut impérativement remplacer.
    Il faudra que je mesure précisément, j'ai coté "à la louche" et les entraxes sont irréguliers. J'ai compté 11 solives sur 3m50, et la portée est légèrement inférieure à 4m50, cote sur laquelle je me base pour approvisionner placo et compagnie.

    Pour la charge, c'est une pièce qui était déja aménagée et qui a été utilisée comme chambre, mais j'aimerais tout de même m'assurer que le solivage est suffisant et éentuellement le renforcer au besoin. Tant que c'est ouvert, pourquoi s'en priver?

  5. #4
    Tomdunord

    Re : Réparation de solivage en conservant le plancher

    Et donc, la méthode un peu plus réfléchie pour effectuer la réparation:
    -Il faut maintenir ce qu'il y a sur le plancher. pour ce faire, je pense étayer la partie saine de la première solive (toujours avec reprise au rez-de-chaussée).

    Ensuite, placer des étais à intervalles réguliers sur la partie malade, par exemple au niveau de chaque bande de placo. En espérant que l'ensemble BA13 + ossature métallique soit assez rigide pour n'être maintenu que par les extrémités sans bouger, ça me permettra d'enlever des tronçons de solive malade:

    Puis, placer des équerres solidement fixées dans le mur de façade, et calées pour reprendre la charge de mon placo:

    Ce qui me permettrait de supprimer les morceaux de solives restants:

    Puis de remettre un morceau de bastaing pour prolonger la partie saine, en taillant bien sûr des créneaux pour laisser passer les équerres:

    Et enfin, venir boulonner dessus un bastaing sur toute la longueur, lui aussi repris dans la maçonnerie soit par des demi-sabots, soit par encastrement (je pense que l'encastrement sera préférable, les joints des briques m'ont l'air un peu vieux, et percer pour poser des chevilles chimiques risquerait d'exploser les briques).

    Qu'en dites-vous?

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    invite58706596

    Re : Réparation de solivage en conservant le plancher

    J'ai l'impression que tu as bien cogité ta réparation (vu les schémas...).
    Petite remarque > Un bastaing positionné à champ avec 2 étais peuvent être suffisants....
    Ce soir, c'est un peu tard, je regarde demain pour la
    résistance de tes solives...
    A+

  8. #6
    Tomdunord

    Re : Réparation de solivage en conservant le plancher

    Citation Envoyé par AMATY Voir le message
    J'ai l'impression que tu as bien cogité ta réparation (vu les schémas...).
    Oui, j'ai beaucoup de mal à travailler sans savoir où je vais
    Citation Envoyé par AMATY Voir le message
    Petite remarque > Un bastaing positionné à champ avec 2 étais peuvent être suffisants....
    Pour maintenir le placo?
    Citation Envoyé par AMATY Voir le message
    Ce soir, c'est un peu tard, je regarde demain pour la
    résistance de tes solives...
    A+
    J'ai trouvé des abaques ici:
    http://boisphile.over-blog.com/categorie-508552.html
    A priori ça passe juste pour un plancher léger (55 + 120kg/m²) sachant que la portée est de 4m40 et l'entraxe varie de 300 à 350mm.
    J'ai pensé que la pose d'étrésillons, tous les mètres par exemple, fixés solidement (équerres renforcées + grosse vis ou tire-fonds), pourrait répartir la charge entre mes solives? Est-ce suffisant?

    Autre question (hors-sujet), je profite des travaux pour isoler le plancher et le mur de façade. Je me pose une question au sujet du frein-vapeur (j'ai un reste de frein vapeur peu émissif que je comptais utiliser).
    D'après mes recherches, il n'est pas utile d'en poser un entre deux pièces chauffées. Cependant l'espace entre mon plancher et mon plafond sera au contact du mur de façade, un pont thermique donc. Sans frein vapeur, si l'humidité passe dans l'isolant ça va condenser et l'imprégner, avec les problèmes qui vont avec, et aussi refroidir l'espace dans le plancher, et madame est frileuse .
    J'ai donc pensé poser mon frein-vapeur sur le mur de façade et le plafond, en étanchant bien les extrémités. Est-ce une bonne solution?

    EDIT: Encore une fois, merci de ton intérêt AMATY
    Dernière modification par Tomdunord ; 25/07/2011 à 09h31. Motif: Merci

  9. Publicité
  10. #7
    Tomdunord

    Re : Réparation de solivage en conservant le plancher

    Re-bonjour.
    J'ai trouvé un tableau ici:
    http://abc.maconnerie.pagesperso-ora...ns/solives.htm

    Avec une portée de 5m et un entraxe de 350mm du 65x155 serait suffisant?

    J'y perds mon latin

  11. #8
    invite58706596

    Re : Réparation de solivage en conservant le plancher

    A priori ça passe juste pour un plancher léger (55 + 120kg/m²) sachant que la portée est de 4m40 et l'entraxe varie de 300 à 350mm.
    Je prends tes chiffres et je regarde...
    Pour maintenir le placo?
    J'ai dit bastaing mais un chevron peut suffire... J'ai dit cela pour limiter le nombre d'étais (à moins que tu en possèdes un wagon...)
    J'ai pensé que la pose d'étrésillons, tous les mètres par exemple, fixés solidement (équerres renforcées + grosse vis ou tire-fonds), pourrait répartir la charge entre mes solives? Est-ce suffisant?
    Pour un calcul de charges uniformément réparties, non...
    Admettons 200 kg par solive... 200 kg sur une solive ou 2 fois 200 kg sur 2 solives... C'est le même fléchissement...
    Par contre en cas de charge ponctuelle (3 personnes sur 1 m²) le poids de 200kg se répartira sur les solives adjacentes effectivement...
    Sans frein vapeur, si l'humidité passe dans l'isolant ça va condenser et l'imprégner, avec les problèmes qui vont avec, et aussi refroidir l'espace dans le plancher, et madame est frileuse
    Frein-vapeur ou pas, la condensation ou phénomène de point de rosée est une histoire d'air chaud qui transite vers une zone froide...
    En complément, mettre un isolant compact (hors laine minérale ou végétale,...) pour avoir la T° de condensation à l'intérieur de celui-ci...(valable pour bloquer un pont thermique existant).
    Voir le lien suivant...
    http://forums.futura-sciences.com/br...t=condensation...

    Je suis impardonnable (Cram va me jeter des cailloux)... Tomdunord, pour mettre des pièces jointes sur le forum, il faut suivre la procédure suivante > http://forums.futura-sciences.com/br...ointes-pj.html

    Calcul solivage :
    Solive 65 x 175 > Charge uniformément répartie avec flèche admissible de L/500 > portée/500 > 4400/500= 8,8 mm.
    Avec une charge uniformément répartie de 175 kg, la flèche avoisinerait 8,5 mm.
    En prenant une flèche possible en L/400 (qui est admit actuellement par les sociétés de conception pour valider un plancher habitable), une charge de 205 à 210 kg [55 kg + 150 kg)/m²], la flèche serait alors de 10 mm pour 11 mm admissible.
    Donc correct et conforme...
    A+

  12. #9
    Tomdunord

    Re : Réparation de solivage en conservant le plancher

    Citation Envoyé par AMATY Voir le message
    Je prends tes chiffres et je regarde...

    J'ai dit bastaing mais un chevron peut suffire... J'ai dit cela pour limiter le nombre d'étais (à moins que tu en possèdes un wagon...)
    Me faire prêter des étais n'est pas un problème, j'en ai ramené 8 déjà.
    Je note pour le chevron, mais le souci est qu'il faudra à un moment ou à un autre l'enlever, et donc ne plus soutenir mon placo, pour poser le morceau de bastaing à la place.

    Citation Envoyé par AMATY Voir le message
    Pour un calcul de charges uniformément réparties, non...
    Admettons 200 kg par solive... 200 kg sur une solive ou 2 fois 200 kg sur 2 solives... C'est le même fléchissement...
    Par contre en cas de charge ponctuelle (3 personnes sur 1 m²) le poids de 200kg se répartira sur les solives adjacentes effectivement...
    Donc, le seul intérêt sera d'avoir un plancher plus rigide, qui limitera l'effet trampoline et donnera l'impression d'être plus solide. Simple question de confort donc.
    En principe j'imagine qu'il faut que les entretoises fassent la même hauteur que les solives, et qu'elle soient soit parfaitement ajustées puis clouées (travail de découpe fastidieux), soit solidement fixées avec des équerres et calées (même à 0.50€ pièce ça fait cher en équerres...)

    Citation Envoyé par AMATY Voir le message
    Frein-vapeur ou pas, la condensation ou phénomène de point de rosée est une histoire d'air chaud qui transite vers une zone froide...
    En complément, mettre un isolant compact (hors laine minérale ou végétale,...) pour avoir la T° de condensation à l'intérieur de celui-ci...(valable pour bloquer un pont thermique existant).
    Voir le lien suivant...
    http://forums.futura-sciences.com/br...t=condensation...
    Merci pour le lien, je vais étudier la question.

    [QUOTE=AMATY;3644345]Je suis impardonnable (Cram va me jeter des cailloux)... Tomdunord, pour mettre des pièces jointes sur le forum, il faut suivre la procédure suivante > http://forums.futura-sciences.com/br...ointes-pj.html
    Oops, désolé. Très (trop!) habitué à certains forums j'ai toujours hébergé mes images de cette façon, je retiens.


    Citation Envoyé par AMATY Voir le message
    Calcul solivage :
    Solive 65 x 175 > Charge uniformément répartie avec flèche admissible de L/500 > portée/500 > 4400/500= 8,8 mm.
    Avec une charge uniformément répartie de 175 kg, la flèche avoisinerait 8,5 mm.
    En prenant une flèche possible en L/400 (qui est admit actuellement par les sociétés de conception pour valider un plancher habitable), une charge de 205 à 210 kg [55 kg + 150 kg)/m²], la flèche serait alors de 10 mm pour 11 mm admissible.
    Donc correct et conforme...
    A+
    Merci d'y avoir consacré du temps, ça me rassure!

    Maintenant, au boulot!

  13. #10
    invite58706596

    Re : Réparation de solivage en conservant le plancher

    Je note pour le chevron, mais le souci est qu'il faudra à un moment ou à un autre l'enlever, et donc ne plus soutenir mon placo, pour poser le morceau de bastaing à la place.
    Donc, pas d'erreur, tu as bien cogité ta solution...
    Je m'en doutais un peu (vu le nombre d'étais) mais comme ça, j'en suis sûr....
    En principe j'imagine qu'il faut que les entretoises fassent la même hauteur que les solives, et qu'elle soient soit parfaitement ajustées puis clouées (travail de découpe fastidieux), soit solidement fixées avec des équerres et calées
    Oui, tout à fait ou bien fixées par des tire-fond en mettant en quinconce les étrésillons...
    A+

  14. #11
    Tomdunord

    Re : Réparation de solivage en conservant le plancher

    Citation Envoyé par AMATY Voir le message
    Donc, pas d'erreur, tu as bien cogité ta solution...
    Oui et non, un détail m'a échappé: je risque fort de ne pas avoir assez de place pour percer mes deux bastaings en place (ma perceuse seule ne passe pas, alors avec une mèche de 15 centimètres en plus ), ni pour passer une clef pour serrer entre bastaing et mur.
    Je suppose que des tire-fonds feront l'affaire, quitte à en utiliser un peu plus? Dans ce cas je n'aurais qu'à prépercer le bastaing "extérieur", ce qui pourra être fait à terre sans ensuite intervenir une fois en place.

  15. #12
    invite58706596

    Re : Réparation de solivage en conservant le plancher

    ma perceuse seule ne passe pas, alors avec une mèche de 15 centimètres en plus
    Aie!!! Le truc qui tue... Reste le renvoi d'angle à nonante degré... Heu!! Pardon, à 90°....
    Je suppose que des tire-fonds feront l'affaire,
    Parfaitement...
    A+

  16. Publicité
  17. #13
    Tomdunord

    Re : Réparation de solivage en conservant le plancher

    Bonjour.
    Quelques nouvelles, depuis le temps...
    J'ai eu des surprises supplémentaires: dans le mur mitoyen est maçonné un chevron en guise de muraillère, qui était bien sûr pourri côté façade. Par chance il était assemblé à mi-bois juste après la partie abîmée, j'ai donc pu le remplacer facilement.
    Et en façade, une fenêtre a été bouchée il y a visiblement très longtemps, en conservant le linteau bois qui a largement eu le temps de moisir. Je l'ai remplacé par deux chevrons assemblés avec trois tire-fonds de 120*10 histoire de pouvoir les sceller facilement (j'ai posé et scellé le premier, puis posé, boulonné et scellé le deuxième).
    J'ai donc pu remplacer la partie abîmée de la deuxième solive sans trop de mal, et surtout sans rien faire bouger. Le coup de la muraillère m'a finalement bien aidé, j'ai assemblé le nouveau morceau de solive sur l'ancien, contraint le tout avec un étai, et fait levier sous la muraillère pour la plaquer dessus avant de la sceller.

    A l'heure qu'il est j'en suis au découpage de la deuxième solive, avec un méthode peu orthodoxe mais efficace, perceuse avec foret métaux de 13mm et ciseau à bois pour terminer.

    Je ne manquerai pas de vous donner des nouvelles une fois le chantier terminé.

  18. #14
    invite58706596

    Re : Réparation de solivage en conservant le plancher

    Bonsoir Tomdunord,

    Merci du retour d'information et bien sûr, quelques photos permettent de voir la réalité des choses...
    En te souhaitant de ne pas tomber sur d'autres mauvaises surprises... Bonne Réalisation et Bon Courage...
    A+

  19. #15
    Tomdunord

    Re : Réparation de solivage en conservant le plancher

    Bonjour AMATY, et merci encore de ton intérêt et de tes encouragements. Pour les surprises, je pense avoir tout découvert de ce côté de la maison... Le côté jardin m'en réserve d'autres pas piquées des vers vu l'état apparent, il faudra sans doute remplacer la moitié des solives et une bonne partie du plancher, mais j'ai maintenant confiance pour exécuter ce genre de boulot.

    Voici une photo, pas terrible, du chantier... Hier soir j'ai pu terminer d'enlever la partie pourrie de la première solive, puis couper et placer le morceau qui la remplace.

    On voit la deuxième solive en partant du fond qui est déjà réparée, au fond le linteau remplacé, et à gauche on distingue vaguement l'espèce de muraillère maçonnée dans le mur sur laquelle reposent mes solives.

    Nom : Solives.jpg
Affichages : 1168
Taille : 84,8 Ko

    PS: En parlant de ça, j'ai remplacé 1m10 sur la première solive, et j'y ai boulonné un bastaing de 2m30 avec de chaque côté de la coupe 5 tire-fonds de 120*10 en quinconce, penses-tu que ça sera suffisant?

    PS2: On voit des fourrures déjà installées: je ne met pas la charrue avant les boeufs, je fais ce que je peux quand je peux. Nous avons un petit garçon qui se couche tôt, donc pas ou peu de bruit le soir, j'ai donc préféré avancer sur les fourrures plutôt que de regarder des âneries à la télé

  20. #16
    invite58706596

    Re : Réparation de solivage en conservant le plancher

    En parlant de ça, j'ai remplacé 1m10 sur la première solive, et j'y ai boulonné un bastaing de 2m30 avec de chaque côté de la coupe 5 tire-fonds de 120*10 en quinconce, penses-tu que ça sera suffisant?
    Plus que suffisant... 3 auraient suffit...
    je ne met pas la charrue avant les boeufs, je fais ce que je peux quand je peux.
    Le principal est de bien réfléchir à la chronologie des opérations, histoire de ne pas faire un loupé...
    Quant aux télé-réalités, toutes scénarisées, ce ne sont pas des âneries, mais il faut bien faire des téléspectateurs, des ânes ou des moutons..Béééé...
    A+

  21. #17
    Tomdunord

    Re : Réparation de solivage en conservant le plancher

    Bonjour.

    Voilà, j'en ai terminé avec ces fichues solives.
    La plus proche du mur a été doublée avec un bastaing de 4 mètres boulonné dessus avec 15 tire-fonds ( ), plus un petit morceau de 50cm pour compléter - j'ai préféré faire en deux parties pour ne pas avoir à casser plus le mur pour l'encastrement.

    Maintenant je passe à l'attaque du reste (fenêtre, isolation, électricité, placo...), ça devrait être une partie de plaisir à côté

    Un grand MERCI à AMATY pour sa patience, sa pertinence, et ses compétences

Discussions similaires

  1. solivage bois + plancher chauffant
    Par lisiquo dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 0
    Dernier message: 17/01/2011, 13h57
  2. Radiateur conservant idéalement l'humidité de l'air
    Par boulio dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 1
    Dernier message: 01/09/2010, 12h47
  3. Affinité conservant les directions de droites.
    Par Bleyblue dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 4
    Dernier message: 04/01/2009, 18h44
  4. metre plusieurs piles en conservant le Req
    Par pamplemousserose dans le forum Électronique
    Réponses: 1
    Dernier message: 01/03/2007, 12h35
  5. Écran conservant la polarisation
    Par SunnySky dans le forum Physique
    Réponses: 1
    Dernier message: 27/12/2005, 20h54
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...