Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 11 sur 11

conseil plancher bois existant




  1. #1
    micky65

    conseil plancher bois existant

    bonjour a tous, toutes et bonne année et meilleurs voeux

    Apres avoir naviguer sur plusieur sujet concernant les plancher bois je me suis vite rendu compte que chaque cas de figure est different suivant la pose et les contraintes c est pour cela que je vous expose le mien:

    donc plancher renover en totalité il y a trois ans et là je m apercois que tout ceci a bouger au niveau du centre des poutres porteuses entre 1 et 1.5 cm ceci est flagrant entre le parquet flottant et les plinthes
    j ai fais un croquis ce qui sera plus parlant qu un long discourt ,precision que je n ai pas inscrite ,c est une maison ancienne avec mur terre ,galet ,brique d environ 50 cm d epaisseur
    est ce que le plancher n a pas etait bien dimensionné ,est ce normal?
    je sais que vos infos ne sont qu a titres indicatives mais de ce que j ai pu lire ,elles sont tout de meme tres presices au vu des calculs effeuctués par certains d entre vous!
    merci par avance

    ps j espere que la pieces jointe sera assez lisible et comprehensible

    -----

    Fichiers attachés Fichiers attachés

  2. Publicité
  3. #2
    micky65

    Re : conseil plancher bois existant

    bonjour
    j ai cherché un peu partout, donc j ai essayé de faire quelques calculs de charges et je tombes sur environ 5000 kilos pour la totalité de mon etage Juste en materiaux.
    Ce poids la prend en compte sous face placo + LDR 100mm ,les 4 poutres ,les chevrons,osb,parquet flottant,cloison étage placo.
    pour rappel mon plancher fait 55 m² donc environs 90 kilos/m²
    il me semble avoir lu 150 kilos d exploitation
    total 90+150 =240 kilos/m²
    total 55m²*240 kilos =13200 kilos
    ceci vous semble t il coherent?
    du coup apres je cale ,faut il diviser ce poids total par le nombre de poutre ? ou autre
    merci

  4. #3
    ilovir

    Re : conseil plancher bois existant

    Bonjour

    Merci pour toutes ces précisions dans l'énoncé du problème.

    Je pars sur : OSB 18 (11.3 kg) + isolation (5kg) + plafond (14 kg) + cloisons (50kg/m² au sol) + Sol (12 ) kg + Entretoises (2 kg/m²)
    Ne connaissant pas la qualité du bois mis en œuvre, j'ai supposé du C18. Locaux de classe 1 : chauffé et habité (dessous et dessus)
    Si c'est pas ça, dites-le.

    Chevrons 10 x 10 entraxe 50 cm, portées 2 m : flèche active : 0.5 cm, soit L/400. C'est acceptable, même si le confort est à L/500

    Poutres 20 x 30 entraxe 2.20 m, portée 5.55 m : flèche active 2.3 cm soit L/240. Là c'est bien sous le critère (non inscrit dans la norme mais connu) de confort < L/500. Par contre, c'est limite conforme avec flèche net finale de 2.6 cm, soit juste < L/200, qui est le critère de conformité de l'eurocode 5.
    Sans surprise, quand on est juste à la conformité Eurocode, pour la flèche, c'est inconfortable : souplesse, flexion venant désordonner les cloisons et portes, etc ..

    Au confort vibratoire : fréquence propre 4.4 Hz, ce qui est moins bons que les 8 Hz mini recommandés. Mais l'amplitude est limitée : 0.9 mm/kN, ce qui est meilleur que la limite de 1.6. Peut-être avez-vous plus le problème de la déformée que celui de la sensation de souplesse, surtout si les cloisons en file centrale amortissent et raidissent.

    Et à noter : je trouve un taux de travail en flexion à 96 %, donc presque la limite de 100 %. Pour un F m,d de 11.1 MPa, ce qui correspond au C18. C'est quand-même tangent.

    NB :
    Je n'ai pas pris en compte la portance des chevrons de 10 cloués contre les poutres, qu'ils renforcent si ils sont bien continus sur les 5.5 m.

    Si le bois est de classe structurale C24, les performances sont meilleures, mais quand-même pas encore vraiment satisfaisantes. Exemple flèche active de la poutre en C24 : 1.9 cm (au lieu de 2.6 en C18).

    Si ça avait été moi, j'aurais dimensionné plus fort.

    Voilà, comparez à d'autres avis.


  5. #4
    micky65

    Re : conseil plancher bois existant

    bonsoir Ilovir,
    merci pour votre reponse qui ne fait que conforter mes craintes,pour comparer c est le seul que j ai aujourd hui avec ces precisions.
    Voila ce qui arrive quand on écoute trop les conseilleurs qui ne sont pas les payeurs!

    pour moi cette situation n est pas acceptable ,comment dormir tranquille!

    redresser sera quasiment ,voir impossible!je pense
    mais j envisage de consolider tout ceci,dans l idée:

    ouvrir le plafond du rdc ,facade (qui ne sont pas refaite encore) pour glisser des poutres métal type IPN ,HEA ou HEB ou autres a definir je suis pas connaisseur
    1 ere option : rajouter 1 poutre metal en // de chaque poutre bois existante en sachant que si la poutre metal est visible en rdc ce n est pas tres geneant mais pas trop non plus j ai un plafond a
    2.35m

    2 eme option : rajouter 1 poutre de chaque coté de chaque poutre bois , en soit la meme chose qu en option 1 en double, cela permetter peut etre que les nouvelles poutres soit invisible(mais la j en
    sais rien c est une idée)

    3 eme option : rajouter 1 poutre metal sous chaque poutre bois , sol fini à poutre bois 2.40 m comme option 1 le coté indus ne me gene pas, faudrait pas etre trop bas

    de toute façon faut que je fasse quelque chose ,d apres vous qu elle solution proposeriez vous?peut etre autres choses? quelle section?
    merci
    mickael

  6. #5
    micky65

    Re : conseil plancher bois existant

    Enfin je dis poutre métal mais peut être en bois?
    Merci

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    ilovir

    Re : conseil plancher bois existant

    Dans vos solutions, le plafond du dessous se trouverait donc à refaire complètement. Renforcer les poutres bois par des poutrelles acier c'est possible. Mais pour être gagnant de façon sensible, il faudrait quelque chose du genre HEA 100 ou 120 de chaque côté de chaque poutre, sous les chevrons filants 10 x 10. Il faut pouvoir les appuyer sur les murs. Pas facile à faire me semble-t'il.

    Autre possibilité qui me semble plus facile : puisque le plafond est fichu, mettre une poutrelle acier sous les milieux des travées de 2 m des chevrons 10 x 10 , ce qui recouperait leur portée en deux. Les chevrons existants s'appuieraient un coup sur le bois, un coup sur l'acier. Hauteur de poutrelle genre IPE 160 ou 180, à préciser (au pire 200, ou prendre des H). Pas de perte de HsP ensuite, puisque ça fait pas plus haut que les retombées actuelles de poutres bois. Il leur faudra un appui dans les murs (je ne sais pas comment sont vos murs).

    Par contre, sur cette hauteur, une poutre bois genre 20 x 20 à la place de l'IPE, ne suffirait pas.

    Qu'en pensez-vous ?

  9. #7
    micky65

    Re : conseil plancher bois existant

    bonjour,
    pour la nature des murs ils sont pierres,terre,brique....sur 50 a 60 cm d epaisseur
    recouper en 2 la portée des chevrons va etre compliqué car entre les poutres existantes j ai des ouvertures et je vais arriver contre les linteaux.

    oubli de ma part qui a surement son importance, c est que les chevrons sont redoublés par du 150*50 et en appui sur les chevron fillant le long des poutres.

    En imaginant que je double chaque poutre de chaque cotés(la solution pour moi la plus realisable,je pense)faut quelle section?bien entendu en creant des appui maçonnés

    juste une precision. en realisant ceci vais-je juste stopper la deformation ou bien augmenter la resistance de mon ensemble en revenant dans les normes?
    merci

  10. Publicité
  11. #8
    ilovir

    Re : conseil plancher bois existant

    Je vais considérer deux états :

    1) Etat actuel sans renforts, mais sans charge d’exploitation, ce qui correspond au plancher après enlèvement de la plupart des meubles, sauf quelques uns ramenés contre les murs.

    Dans cet état, la contrainte dans le bois de poutre est de 40 % de sa capacité.
    La flèche est de 1.46 cm, correspondant aux charges fixes + fluage.
    Cette flèche est donc maintenant acquise quoiqu’il arrive.

    2) Ajout de la charge pleine d’exploitation (150 kg/m²)

    Cela ajoute une contrainte de 56 % de la capacité de la poutre, ce qui aboutit au taux de travail déjà évoqué de 96 %, et ajoute une flèche de 1.03 cm, aboutissant à la flèche totale de 2.49 cm. C’est une situation qui reste limite conforme aux normes, mais que vous voudriez améliorer.

    Si on place des renforts avant de mettre la charge d’exploitation, la contrainte ajoutée dans la poutre ne sera plus que de 34 % de sa capacité, car une partie de la charge passera dans les renforts. Donc dans ce cas, le taux de travail poutre final sera ramené à 74 %. Quand à la flèche, elle n’augmentera que de 0.69 cm (au lieu de 1.03), portant la flèche totale à 2.15 cm.

    Les renforts en question qui permettraient ce gain seraient deux poutres de 10 x 20 (en bois C18 bien sec à 15 %) plaquées tirefonnées sans jeu, par exemple de part et d’autre de chaque poutre et contre le dessous des chevrons filants, et qui seraient appuyées sur les murs. Cela dépasserait donc de 10 cm sous les poutres actuelles.

    Au final, cela fait beaucoup de travail pour un résultat quand-même assez modeste, du moins il me semble, avec un gain de 20 % sur le taux de travail final, et de 0.34 cm sur la flèche à venir.
    Pas vraiment évident que ça vaille le coup. Car la partie dommageable de la flexion, due à un dimensionnement initial un peu juste, s’est maintenant réalisée.
    Le renfort, ce serait juste pour limiter un peu plus la suite, et pour garder de la marge sur la capacité en résistance. Mais le plein de la capacité ne serait atteint que pour 8 tonnes de meubles, comptées 12 tonnes dans le calcul en résistance. A vous d’estimer quelle est la probabilité que ça arrive.

    Et je précise que ces résultats, même s’ils sont donnés avec 2 chiffres après la virgule, reposent quand même sur une certaine approximation quand au modèle utilisé. Ce sont surtout des ordres de grandeur.

    On peut faire mieux :

    avec un meilleur bois pour les renforts, par exemple du C24 (toujours bien sec)

    ou mieux encore avec du lamibois, ce dernier ayant l’avantage d’être plus sec et plus régulier (mais plus cher)

    et en soignant particulièrement l’assemblage des renforts sur la poutre pour arriver à constituer au moins partiellement, une section composite, c'est-à-dire une section qui est un peu plus forte que la seule somme des sections (de mon modèle), ce qui n’est pas si facile à faire.

  12. #9
    micky65

    Re : conseil plancher bois existant

    bonsoir ilovir

    bon si je comprend bien pour atteindre la fleche max faudrait rajouter 8 tonnes par rapport a aujourd hui? est ce bien ca?
    si tel est le cas ,j ai du mal a imaginé cette charge supplementaire que ce soit en mobilier,linge,jouet ou autres ca reste des chambres.

    quand vous dites:
    sur la fleche a venir.

    le plancher va t il naturellement continuer a se cintrer?

  13. #10
    ilovir

    Re : conseil plancher bois existant

    Les 8 tonnes, c'est effectivement ce qui produit les flèches maximales indiquées. C'est la valeur normalisée 150 kg/ m².
    En habitation courante, ça n'y est jamais ; on est plutôt à 30 % de ça.
    Quand on utilise sa chambre comme débarras, on peut arriver à stocker plus de 150 kg/m².

    la flèche à venir, c'est celle qui se ferait entre le moment où on a totalement vidé les lieux, et celui où on remet tout ce qu'on veut mettre, avec pour maxi donc les 150 kg/m².
    Le bois ayant terminé son fluage, si vous ne changez rien (n'enlevez ni ne rajoutez), la flèche existante ne devrait plus bouger. En fait elle bouge un peu au gré des va et viens, des vibrations, mais sans accumuler d'augmentation, ou négligeablement.

  14. #11
    micky65

    Re : conseil plancher bois existant

    bonjour,
    desolé pour la reponse tardive,
    donc la en restant dans l utiliation actuelle je suis loin d atteindre les limites de charges

    je vais relire tout ca et y reflechir par rapport aux travaux/gains ,car j ai bien consience que tout vos conseils et calculs sont tres utiles mais juste a titre informatif, en tout cas je vous remercie d avoir pri de votre temps pour avoir repondu a mes interrogations.
    Mickael

Discussions similaires

  1. Conseil isolation plancher bois cave non chauffée sur RDC
    Par Bonzo234 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 15
    Dernier message: 18/08/2016, 20h54
  2. création d'une trémie et mezzanine sur plancher bois existant: calcul de section
    Par olivier147 dans le forum Bricolage et décoration
    Réponses: 3
    Dernier message: 13/11/2014, 10h36
  3. Isolation phonique/acoustique sous un plancher bois existant
    Par alphanumeric dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 22
    Dernier message: 31/03/2013, 16h53
  4. plancher : pose de lames récupérées à bords droits sur plancher existant
    Par poctoy dans le forum Bricolage et décoration
    Réponses: 4
    Dernier message: 28/11/2012, 07h50
  5. Conseil pour renovation plancher bois
    Par bobois dans le forum Bricolage et décoration
    Réponses: 5
    Dernier message: 10/12/2009, 11h43