Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 23 sur 23

Isolation phonique/acoustique sous un plancher bois existant



  1. #1
    alphanumeric

    Isolation phonique/acoustique sous un plancher bois existant


    ------

    Bonjour, après pas mal de lecture ici et là, notament la lecture de ce sujet http://forums.futura-sciences.com/ha...n-plafond.html je me tourne vers vous pour avoir un peu d'éclaircissement sur ce sujet complexe qu'est l'isolation phonique.

    Bientôt propriétaire d'un deux pièces à rénover entièrement en rez de chaussé d'un ancienne maison qui est vendu à la découpe, j'aurais donc des voisins au dessus et je voudrais bien ne pas vivre avec eux et être le plus au calme possible.

    Je vous mets un petit plan pour plus de compréhension. Il s'agit donc d'une maison en pierre sans isolation, au sol j'ai des carreaux de ciment mais je ne sais pas ce que j'ai en dessous pour le moment, au plafond un habillage en brique avec un plancher en bois et du parquet à l'étage. Aujourd'hui j'ai environ 15cm dans l'une des pièce de l'appartement entre l'habillage en brique et la fenêtre et dans l'autre j'ai 5cm à tout cassé.

    Pièce jointe 213606

    J'ai fait un petit test en faisant marché quelqu'un à l'étage, quand il tape un peu des pieds, on l'entend très bien, j'ai par contre pas était bon dans le sens où je n'ai pas fait parler cette personne...

    Passons aux solutions que j'envisage,

    - Dans un premier temps je voudrais tomber l'habillage en brique pour récupérer un peu de hauteur pour mettre de l'isolant, bonne ou mauvaise idée? La masse de cette cloison n'est-elle pas une bonne chose? Mais en contre partie j'ai vraiment pas grande place pour mettre autre chose

    - La cheminée existante ne sera pas conservé, le conduit servira pour ma hotte de cuisine, des précautions à prendre sachant que le conduit passera dans mon faux plafond et donc chez les voisins du dessus par le suite?

    - Au plafond, isolant dense surement de la laine de roche en panneaux 50kg/m3 minimum et en dessous ossature métallique reprise sur les murs périphériques sans suspente avec désolidarisation des murs par bande résiliente (j'ai entendu parler du liège) et mastic au niveau des fixations. Je pense aussi mettre un frein vapeur ou pare vapeur en tachant d'assurer une étanchéité à l'air pour le plafond et les murs pour limiter les bruits aériens
    .
    - Les murs qui donnent chez les voisins et à l'extérieur, isolation avec des panneaux de laine de roche également, ossature métallique avec bande résiliente, même principe qu'au plafond

    - Le mur de refend central, alors là grosse interrogation. Je ne voudrais pas l'isoler pour garder son inertie surtout pour l'été (maison plein sud dans le sud de la France). Je me dis aussi que je pourrais toujours l'isolé par la suite si je vois que j'ai un gros pont phonique à cette endroit. Jouable ou non selon vous?

    - Je vais surement désolidariser mon sol actuel des murs également, enfin essayer du moins, bonne idée selon vous?

    - Dernière chose, les portes fenêtre sont posés en tunnel, je vais avoir un soucis de ce côté là non?

    En gros je voudrais faire le principe de la boîte dans le boîte mais j'hésite grandement à isoler mon mur de refend. Quels sont selon vous les points très sensible auquel il faut que je fasse attention pour obtenir le meilleur résultat possible.

    J'espère avoir fait le tour, si il manque des éléments pour la compréhension de l'ensemble, je vous répondrai sans soucis.

    #### Les plans doivent être fourni dans un format graphique (JPG....) http://forums.futura-sciences.com/ha...ml#post2057456

    -----
    Dernière modification par SK69202 ; 18/03/2013 à 19h48. Motif: pièce jointe non valide

  2. Publicité
  3. #2
    Obamot

    Re : Isolation phonique/acoustique sous un plancher bois existant

    La seule chose à faire est de vous déconseiller d'acquérir ce bien immobilier, pour plusieurs raisons:

    — si pour vous le problème est l'isolation accoustique, vous pourriez éventuellement faire quelque chose pour les murs mitoyens, mais pas pour une dalle ou un plancher.

    — la raison en est, que pour faire faire une ISOLATION PHONIQUE, il faut utiliser des matériaux lourds de forte densité (Loi de masse). Tout le reste que l'on vous propose est sans garantie (ce n'est pas de l'ISOLATION mais de la correction phonique, à ne pas confondre).

    — par ailleurs, si tant est qu'un génie de la correction accoustique vous proposait une formule de déphasage qui fonctionne (certains en font la promotion sur des forums malfamés ou l'expression des croyance y est encouragé...), cela ne vous enlèverait pas les bruits d'impacts. Et là vous dépendez du bon vouloir de votre voisin du dessus (de mettre des tapis, une moquette ou de marcher en pantoufles). Donc ça produit un résultat très alléatoire, qui peut fluctuer au gré des gens et de leur humeur, il me semble.

    — par ailleurs, il faut savoir que la PPE (ce qui est votre cas) ou dans des lotissements en co-propriété, il y a des frais d'entretien important, qui atteint parfois le prix d'un loyer. Et là aussi vous êtes confrontés aux bons rapports de voisinages (qui est plus qu'alléatoire entre petits propriétaires jaloux de leur bien!). Donc je ne le ferais jamais, mais c'est personnel.

  4. #3
    Obamot

    Re : Isolation phonique/acoustique sous un plancher bois existant

    PS: Par ailleurs, puisque vous êtes métreur, vos collègues et connaissances professionnels dans la branche, ne vous ont-ils pas déjà donné quelques pistes du métier?

  5. #4
    alphanumeric

    Re : Isolation phonique/acoustique sous un plancher bois existant

    Citation Envoyé par Obamot Voir le message
    La seule chose à faire est de vous déconseiller d'acquérir ce bien immobilier, pour plusieurs raisons:

    — si pour vous le problème est l'isolation accoustique, vous pourriez éventuellement faire quelque chose pour les murs mitoyens, mais pas pour une dalle ou un plancher.

    — la raison en est, que pour faire faire une ISOLATION PHONIQUE, il faut utiliser des matériaux lourds de forte densité (Loi de masse). Tout le reste que l'on vous propose est sans garantie (ce n'est pas de l'ISOLATION mais de la correction phonique, à ne pas confondre).

    — par ailleurs, si tant est qu'un génie de la correction accoustique vous proposait une formule de déphasage qui fonctionne (certains en font la promotion sur des forums malfamés ou l'expression des croyance y est encouragé...), cela ne vous enlèverait pas les bruits d'impacts. Et là vous dépendez du bon vouloir de votre voisin du dessus (de mettre des tapis, une moquette ou de marcher en pantoufles). Donc ça produit un résultat très alléatoire, qui peut fluctuer au gré des gens et de leur humeur, il me semble.
    Merci pour votre réponse, pour ne pas acquérir le bien, à vrai dire je dois signer la vente définitive dans 2 à 3 semaines, donc je vais mettre cette option de côté

    Pourquoi je ne pourrais rien faire sur le plancher, une ossature métallique désolidarisé du dit plancher haut, n'est selon vous pas efficace du tout? Effectivement je ne cherche pas à vivre dans le calme d'une église de campagne, mais avoir un minimum de confort au niveau du bruit extérieur.

    Dans les solutions que j'expose plus haut, selon vous aucune ne m'apportera d'amélioration sensible?

    Citation Envoyé par Obamot Voir le message
    — par ailleurs, il faut savoir que la PPE (ce qui est votre cas) ou dans des lotissements en co-propriété, il y a des frais d'entretien important, qui atteint parfois le prix d'un loyer. Et là aussi vous êtes confrontés aux bons rapports de voisinages (qui est plus qu'alléatoire entre petits propriétaires jaloux de leur bien!). Donc je ne le ferais jamais, mais c'est personnel.
    Pour cette dernière remarque, je dirais simplement que je n'ai pas vraiment les moyens de m'acheter un terrain hors d'un lotissement et d'y faire une maison dessus. C'est un premier investissement pour moi, plus tard, oui j'essaierai d'être plus au calme qu'en centre ville mais pour le moment... Ensuite, il n'y aura pas vraiment de charges exorbitantes, pas de partie commune, pas d'entretien particulier de chaudière commune ou autre, juste un compteur d'eau en commun avec sous compteur...


    Pour conclure, je ne cherche pas à vivre reclus dans ma boîte mais vivre un minimum dans le calme, existe-t-il des mesures à prendre sans sans aller jusqu'à ruiner le parquet du dessus pour que les futurs acheteurs soient obligés de refaire un nouveau sol et donc apporter eux aussi une attention à la dite isolation

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    cpasmoi

    Re : Isolation phonique/acoustique sous un plancher bois existant

    Je rejoins l'avis d'Obamot, les solutions envisageables n'apporteront pas grand chose.
    Pour isoler phonétiquement, il faut suivre le principe "masse-ressort-masse"; or dans votre cas vous ne pourrez pas agir sur beaucoup d'éléments.

    Citation Envoyé par alphanumeric Voir le message
    Pour cette dernière remarque, je dirais simplement que je n'ai pas vraiment les moyens de m'acheter un terrain hors d'un lotissement et d'y faire une maison dessus. C'est un premier investissement pour moi, plus tard, oui j'essaierai d'être plus au calme qu'en centre ville mais pour le moment...
    C'est un peu HS, mais je ne pense pas que le moment soit très opportun pour se lancer dans le fameux "parcours résidentiel"....renseignez-vous bien sur le sujet.
    Actuellement, la location est peut être la solution la pus avantageuse financièrement.

  8. #6
    CHEVRIER

    Re : Isolation phonique/acoustique sous un plancher bois existant

    Bonjour Alphanuméric,

    j'ai chez moi des planchers et plafonds qui semblent faits de la même façon. Ils ne sont pas isolés. Ils sont effectivement très sonores. Je peux juste vous dire que les 10cm de LDB que j'ai mis sous le plancher du rdc (donnant sur le sous-sol, donc sans plafond briques) amortissent un peu les voix mais pas les bruits d'impact. Ce n'est que 10cm, et il n'y a pas de plafond en dessous.
    Vous proposez de démolir le plafond pour l'isoler. ça me semble dommage et inutile : un plafond "suspendu" et "isolé" comme vous le proposez ne répond pas à la nécessité "masse-ressort-masse" donc parle cpasmoi. Pour bien isoler ce plancher, il faudrait poser sur celui-ci (donc chez le voisin!) un isolant (= un ressort) puis un nouveau plancher (= une nouvelle masse) désolidarisé des murs périphériques.... Vous ne marchez pas sur votre plafond.
    Peut-être en revanche qu'un isolant entre plancher et plafond permettrait d'amortir les bruits aériens (comme je l'ai décrit pour mon sous-sol!). Vous aurez de meilleurs avis/arguments sur ce forum. Dans ce cas, pourquoi ne pas insuffler de la ouate de cellulose par exemple : quelques trous dans le plafond qui seront rebouchés ensuite...
    En tout cas, si vos plafonds briques sont en bon état, je ne les sacrifierais pas. Parce qu'ils sont très durables (je compte 10 mini fissures et des écailles de peinture dans les 75m2 de plafonds de 1930 qui sont chez moi - ils n'ont jamais été rénovés). C'est aussi le savoir-faire correspondant qu'on met à la poubelle. Enfin : bon courage pour faire vos nouveaux plafonds
    Pour les murs extérieurs et le refend : je penserais d'abord au confort thermique!
    Pour le sol : idem. Vous ne devez pas faire un barouf délirant en marchant sur vos carreaux de ciment....?

    Enfin : une chute d'eaux usées mal placée/isolée est bien plus pénible que des pas...

    Bonne soirée
    Google maps / Itinéraire : USA - Japan / point 31 :-)

  9. Publicité
  10. #7
    Obamot

    Re : Isolation phonique/acoustique sous un plancher bois existant

    Citation Envoyé par alphanumeric Voir le message
    Pour cette dernière remarque, je dirais simplement que je n'ai pas vraiment les moyens de m'acheter un terrain hors d'un lotissement et d'y faire une maison dessus. C'est un premier investissement pour moi, plus tard, oui j'essaierai d'être plus au calme qu'en centre ville mais pour le moment.
    Il ne faut jamais répondre à ces questions, en tenant trop compte de la situation personnelle (c'est ce que j'ai fait). Parce qu'on peut être influencé et tenté de changer son jugement (et donc de s'écarter de la solution "qui va bien").

    En dehors du fait qu'il n'y a pas l'air d'y avoir une solution technique "qui va bien" à ce cas, je vais donner un avis perso et vous verrez qu'il n'y a rien à regretter: aujourd'hui il vaudrait mieu arrêter avec «l'ancien», qui n'est plus adapté à notre époque.

    Ce sont des mines à problèmes et on ne les découvre pas toujours toutes tout de suite (difficile en effet à isoler, car nombreux ponts de froid en ITI, trop d'isolation peut ruiner des murs anciens, ITE difficile à réaliser et dans votre cas impossible à aboutir sans l'accord de vos voisins, transformations soumises à "autorisation de construire" qui feront tôt ou tard planer la menace de mise à niveau de la construction en conformité avec de nouvelles réglementations RTxx: bref, on n'en sort difficilement "indemne" et à peu de frais).

    Investir dans l'immobilier, nécessite souvent de s'endetter, or nul ne sait de quoi demain sera fait! (Est-ce du provisoire qui va finalement durer jusqu'à la fin de ses jours pour cause d'endettement?) Et de l'ancien ne prendra pas de valeur, car chauffer de vieilles maisons coûte très cher. C'est là où je veux en venir — sauf cas faciles à résoudre — investir dans la pierre aujourd'hui est beaucoup plus intéressant dans une maison passive, parce que la simple économie de chauffage amortira une partie de la maison (toute à long terme?) , et la valeur de revente est garantie et ne pourra qu'augmenter avec le temps. Dans votre cas, je comprend bien que ce ne soit pas possible: à vous de voir quel est le "compromis acceptable".

    Mais s'endetter pour un "bien immobilier" qui réseve déjà des soucis d'entrée: est-ce bien raisonnable de s'y engager? Le bon marché ne coûte-t-il pas cher? Avez-vous les autorisations pour transformer et mettre des plaques métaliques au plafond. qui vont alourdir une structure (le plancher) qui n'a pas été étudiée pour ça (et qui vont l'alourdir, nonobstant le fait qu'elles peuvent tomber en cas de secousse sismique ou quelque chose? Donc est-ce légal, quid des assurances?). Bref pourquoi s'engager d'ores et déjà dans un nid à problème. C'est pourquoi je n'aime plus trop les constructions anciennes, car elles ne correspondent plus — souvent en tout point — à ce qui est recherché à notre époque. Si je caricature, c'est parfois un peu comme investir dans un véhicule neuf, déjà rongé par la rouille. A vous de voir.
    Dernière modification par Obamot ; 20/03/2013 à 08h45.

  11. #8
    cpasmoi

    Re : Isolation phonique/acoustique sous un plancher bois existant

    Citation Envoyé par Obamot Voir le message
    la valeur de revente est garantie et ne pourra qu'augmenter avec le temps.
    Tu t'engages à assurer les pertes si jamais "ta théorie" ne fonctionne pas ?
    L'immobilier est comme tout domaine, il fluctue, il a des cycles haussier ou baissier.
    Ce n'est pas le "bon" forum pour discuter de cela, mais le marché immobilier est tout sauf simple.

  12. #9
    Obamot

    Re : Isolation phonique/acoustique sous un plancher bois existant

    Le raisonnement ne tient que si on compare les DEUX biens immobiliers: une maison passive VS un nid à problèmes, non? Dans ce cas là, et après avoir fait tous les comptes qui ne serait pas prêt à tenir la comparaison!?
    Dernière modification par Obamot ; 20/03/2013 à 09h29.

  13. #10
    cpasmoi

    Re : Isolation phonique/acoustique sous un plancher bois existant

    Faut réécrire ta phrase alors, car on ne comprend pas cela en la lisant.

    Juste 2 points pour la comparaison neuf/ancien :
    - écologiquement, l'ancien permet de recycler en quelque sorte. Son empreinte est donc moindre.
    - la rénovation de l'ancien permet parfois de le faire soi même étape par étape (si le bien est habitable en l'état)

  14. #11
    Obamot

    Re : Isolation phonique/acoustique sous un plancher bois existant

    Oui on peut même "passiver" une maison traditionnelle:
    http://www.atlb.ch/accueil/accueil.html

    Mais ce ne sont pas des travaux qui se font "à la petite semaine", j'imagine!

    D'ailleurs, pour revenir dans le droit fil, selon les coins on peut obtenir des subventions pour la construction d'une maison passive (ou à bilan énergétique positif, puisque l'on n'arrête pas de progresser en ce domaine)!
    Dernière modification par Obamot ; 20/03/2013 à 10h13.

  15. #12
    Obamot

    Re : Isolation phonique/acoustique sous un plancher bois existant

    [Edit:] Et tout ça c'est bien beau lorsque l'on est déjà propriétaire, mais si on a encore le choix?

  16. Publicité
  17. #13
    alphanumeric

    Re : Isolation phonique/acoustique sous un plancher bois existant

    Merci à vous pour les réponses mêmes si j'avoue, je ne vois pas d'avancer dans ma recherche... J'ai un peu de retard mais j'ai lu avec attention ce que vous avez pu noter. Je ne m'attarderai pas sur l'achat, pas achat, neuf, ancien, je dirais juste que j'ai fait ce choix pour tout un tas de raison et que je ne reviendrais pas en arrière donc si on pouvait rester seulement sur le sujet de départ sans méchanceté aucune.

    J'ai bien noté que le plafond actuel apporte de la masse (environ 45kg/m²), il manque donc le ressort, l'étanchéité doit être à l'heure actuelle assurée par l'enduit. J'ai un doute sur l'insufflation de ouate, est-ce que le plafond actuel reprendra le poids et qu'elle hauteur j'ai entre ce plafond et le plancher au dessus, ça je ne le sais pas... Mais c'est une idée, je ferai une petite investigation quand j'aurais signé.

    Une question toute bête, est-ce qu'un mur en pierre calcaire, transmet moins bien ou mieux les bruits d'impacts qu'un mur en béton armé?

  18. #14
    cpasmoi

    Re : Isolation phonique/acoustique sous un plancher bois existant

    Citation Envoyé par alphanumeric Voir le message
    Une question toute bête, est-ce qu'un mur en pierre calcaire, transmet moins bien ou mieux les bruits d'impacts qu'un mur en béton armé?
    Je pense que la différence n'est pas flagrante.
    Entre le béton et la pierre, le coefficient d’absorption acoustique est pratiquement identique.
    La différence peut se jouer peut être sur le fait que le béton est plein et la pierre a des joints.

    PS : Par "béton armé", tu veux dire béton banché et non mur en parpaings/agglo ?

  19. #15
    alphanumeric

    Re : Isolation phonique/acoustique sous un plancher bois existant

    Citation Envoyé par cpasmoi Voir le message
    PS : Par "béton armé", tu veux dire béton banché et non mur en parpaings/agglo ?
    Oui, oui je parle bien de béton banché ferraillé.

  20. #16
    Obamot

    Re : Isolation phonique/acoustique sous un plancher bois existant

    Tout a été dit non?

    Isolation phonique => matériau lourd de forte densité. Donc non ce sera moins bien que le béton armé, beaucoup moins bien avec de la pierre calcaire, puisque beaucoup plus légère. (Loi de masse)

    Pour le reste, tout a déjà été dit non? C'est pas tant le fait qu'on imagine des solutions que cela soit "méchant" ou pas, plutôt que simplement les lois de la physique qui vont s'appliquer "bêtement" sans appréciation émotionnelle. On sent dès le départ que vous vous étes déjà très "investit" dans votre projet. Gare au fait que ça peut vous faire prendre des décisions irrationnelles, comme celle d'insister avec la ouate de cellulose (alors que la réponse a déjà été donnée).

    Cependant, acquérir ce bien immobilier pour ensuite seulement investiguer, me semble quand même révélateur d'une façon inappopriée de voir, allant à rebours du bon sens et qui semble faire passer votre "volonté personnelle", avant l'observation objective des faits! Mais du moment que vous savez de quoi il en retourne...

    Le but n'était pas de vous décourager, or d'un autre côté il n'y a pas de raison de donner de faux espoirs. Parce qu'après on dira "mais qu'est-ce qu'il m'a racconté comme couacs celui-là"... Donc bonne chance pour votre future acquisition, et si vous avez déjà accepté que vous devrez vivre avec les défauts et limitation qu'il comporte et que vous connaissez déjà, et bien vous ne regretterez rien!

    Citation Envoyé par cpasmoi Voir le message
    Je pense que la différence n'est pas flagrante.
    Entre le béton et la pierre, le coefficient d’absorption acoustique est pratiquement identique.
    La différence peut se jouer peut être sur le fait que le béton est plein et la pierre a des joints.

    PS : Par "béton armé", tu veux dire béton banché et non mur en parpaings/agglo ?
    Au lieu de répondre sans savoir, peut-être qu'il vaudrait mieux s'abstenir parfois de donner des réponses lorsqu'on n'est pas sûr, non?

  21. #17
    cpasmoi

    Re : Isolation phonique/acoustique sous un plancher bois existant

    Citation Envoyé par Obamot Voir le message
    Isolation phonique => matériau lourd de forte densité. Donc non ce sera moins bien que le béton armé, beaucoup moins bien avec de la pierre calcaire, puisque beaucoup plus légère. (Loi de masse)


    Au lieu de répondre sans savoir, peut-être qu'il vaudrait mieux s'abstenir parfois de donner des réponses lorsqu'on n'est pas sûr, non?
    Le ton employé n'est pas approprié...merci de rester courtois surtout sur un forum où l'on ne connaît peu son interlocuteur

    J'ai justement vérifier avant de répondre et utiliser des termes appropriés.
    L'absorption acoustique (coefficient de Sabine) du béton et de la pierre sont du même ordre de grandeur; donc ces 2 matériaux n'auront que peu de différence au niveau acoustique.
    http://www.deparisnet.be/Bruit/faqbr..._materiaux.pdf
    http://www.cnidep.com/D335.pdf

    La densité ne fait pas tout dans la transmission des bruits solidiens (bruit d'impacts); donc le fait que le béton soit plus dense que la pierre n'est pas une réponse valable. (je pourrais faire une remarque la dessus en utilisant le même ton....).
    Déjà, il faut savoir qu'il y a des différences selon les fréquences étudiées, ensuite, d'autres paramètres entre en compte comme la porosité, la rugosité et bien d'autres ( pour ceux qui veulent en savoir plus http://asalvucci.free.fr/travaux/rapport_de_projet.pdf )

    La comparaison des 2 parois est très difficile : il y aura surement une différence d'épaisseur (les murs en pierre sont bien plus épais que les murs en béton banché); la composition de ces murs n'est pas uniforme (béton avec des morceaux de férailles qui auront lors importance; mur en pierre avec jointement).

  22. #18
    Obamot

    Re : Isolation phonique/acoustique sous un plancher bois existant

    Hors sujet...

    Il faut faire le tri entre ce qui est masse volumique et masse surfacique par exemple!

    Les pierres calcaires sont légères (les pyramides d'Égypte, ce n'est pas du béton armé!) et leur masse spécifique par surface (m' en kg/m2) n'est pas la même que le béton, ce qui se traduit par une différence notable en indice d'isolement pondéré (R' w en dBA).

    Les "acousticiens" ne sont pas toujours des ingénieurs structure! On voit même des entreprises faire de la promo vantant les mérites «««d'isolants»»» acoustiques tel que la ouate de cellulose (qui est un isolant, oui mais thermique) ou que sais-je!

    «Matériaux acoustiques», ne veut strictement rien dire! Encore si on parlait éventuellement de «l'acoustique des matériaux», ça passerait! Décidément !

    Ces «acousticiens» confondent régulièrement «correction acoustique» VS «isolants phoniques». C'est deux mondes différents et même les méthodes de calcul n'ont pas les mêmes bases.

    Bref, tout n'est pas faux dans ces documents, et c'est bien là le problème: lorsque l'on mélange des concepts corrects avec des notions fausses. Sans offense aucune, ça serait zéro pointé en fac.

    Là on mélange des pommes avec des oranges.
    Dernière modification par Philou67 ; 27/03/2013 à 14h51. Motif: Ad hominem

  23. Publicité
  24. #19
    Obamot

    Re : Isolation phonique/acoustique sous un plancher bois existant

    Pour la deuxième partie de la réponse, c'est encore plus difficile à dire et dépend de la conception même de la construction. Donc si on admet que la mise en œuvre est correcte, le béton ne devrait pas transmettre les bruits d'impact et conserverait son avantage en masse surfacique (on aura mis des joints en thiokol en néoprène ou que sais-je...). Dans une conception de construction mal fichue, il se pourrait bien alors que la pierre calcaire l'emporte! La vérité (ou en tout cas la réponse raisonnable) est donc qu'on ne peut pas répondre de façon catégorique sans connaître tous les paramètres: c'est un VRAI job de faire ça!

  25. #20
    cpasmoi

    Re : Isolation phonique/acoustique sous un plancher bois existant

    ### Hors sujet

    Citation Envoyé par Obamot Voir le message
    Les pierres calcaires sont légères (les pyramides d'Égypte, ce n'est pas du béton armé!) et leur masse spécifique par surface (m' en kg/m2) n'est pas la même que le béton, ce qui se traduit par une différence notable en indice d'isolement pondéré (R' w en dBA).
    ### Hors sujet
    R (ou R') c'est l'indice d'affaiblissement acoustique et D (D') c'est l'indice d'isolement acoustique.
    Ici c'est R qui nous intéresse, on parle de différence acoustique entre 2 murs mais l'autre problème c'est qu'il caractérise les bruits aériens, or alphanumeric demandait la différence pour les bruits d'impact, soit les bruits solidiens.

    Si j'ai parlé d'absorption acoustique c'est pas anodin. Le coefficient de Sabine (α) est plus générique puisqu'il caractérise la capacité d’un produit à absorber les sons réverbérés. (les ondes qu'elles soient acoustique, lumineuse (électromagnétique), thermique, ou autre; elles ont une partie qui est absorbée, réfléchie et transmise)

    Citation Envoyé par Obamot Voir le message
    Les "acousticiens" ne sont pas toujours des ingénieurs structure! On voit même des entreprises faire de la promo vantant les mérites «««d'isolants»»» acoustiques tel que la ouate de cellulose (qui est un isolant, oui mais thermique) ou que sais-je!

    «Matériaux acoustiques», ne veut strictement rien dire! Encore si on parlait éventuellement de «l'acoustique des matériaux», ça passerait! Décidément !

    Ces «acousticiens» confondent régulièrement «correction acoustique» VS «isolants phoniques». C'est deux mondes différents et même les méthodes de calcul n'ont pas les mêmes bases.

    Bref, tout n'est pas faux dans ces documents, et c'est bien là le problème: lorsque l'on mélange des concepts corrects avec des notions fausses. Sans offense aucune, ça serait zéro pointé en fac.

    Là on mélange des pommes avec des oranges.
    oui et ?

    Citation Envoyé par Obamot Voir le message
    La vérité (ou en tout cas la réponse raisonnable) est donc qu'on ne peut pas répondre de façon catégorique sans connaître tous les paramètres: c'est un VRAI job de faire ça!
    Tout ça pour arriver à une conclusion que j'ai déjà donné!
    Pour finir, le plus drôle étant le fait que depuis le début je modère mes propos car la réponse est très complexe ("je pense", "La comparaison des 2 parois est très difficile") alors que toi tu étais catégorique
    Dernière modification par Philou67 ; 27/03/2013 à 14h53. Motif: Ad hominem

  26. #21
    SK69202

    Re : Isolation phonique/acoustique sous un plancher bois existant

    On va revenir à la question technique de l'isolation accoustique

  27. #22
    Darnell

    Re : Isolation phonique/acoustique sous un plancher bois existant

    Bonjour,

    J'habite dans une maison de 1960, à l'étage un parquet bois (chambres) sous le parquet bois du vide et pour finir un placo clouté...je souhaite isoler cela phoniquement. J'ai déjà dans une pièce (11m2) fais "tomber" le plafond placo et installé des suspentes avec des rails...

    La chose qui me "chagrine" est quoi mettre dans les 20cms ? au début j'avais pensé 20cms de laine de roche rouleau...mais la densité a une importance non ?

    A partir de quelle densité avons nous un gain ?

    J'ai pensé mettre sous le parquet une laine semi-rigide en fibres de bois par exemple de 10cms , 10cms de vide (apparemment) bien pour l'isolation phonique ? et un BA13

    J'ai pensé aussi mettre 2 couches de BA13 mais j'avoue avoir peur du poids

    Merci pour vos conseils ^^

  28. #23
    Obamot

    Re : Isolation phonique/acoustique sous un plancher bois existant

    Citation Envoyé par Darnell Voir le message
    J'ai pensé mettre sous le parquet une laine semi-rigide en fibres de bois par exemple de 10cms , 10cms de vide (apparemment) bien pour l'isolation phonique ? et un BA13
    Est-ce que Darnell a lu toutes les interventions de ce fil?

    C'est pas grave, ça me permet du même coup de répondre à l'histoire HS du coef Sabine, qui touche à l'aspect acoustique (correction/réverberation des sons) et non de l'isolation phonique. Donc ou pourra au mieux améliorer/corriger le confort acoustique, et au pire amplifier certains bruits (c'est pourquoi il faut faire gaffe): c'est là l'intérêt du coef Sabine, de choisir un ensemble de différents matériaux, qui vont agir comme autant de "répulsifs aux sons" ainsi "traités"gamme de fréquence par gamme de fréquence, comme autant de "seuils parasites". Même si je n'y crois pas tant que ça (dans certains cas, ça peut marcher, mais en aucun cas on ne parlera d'isolation phonique, ça, c'est un autre domaine)

    Citation Envoyé par Darnell Voir le message
    Bonjour,

    J'habite dans une maison de 1960, à l'étage un parquet bois (chambres) sous le parquet bois du vide et pour finir un placo clouté...je souhaite isoler cela phoniquement. J'ai déjà dans une pièce (11m2) fais "tomber" le plafond placo et installé des suspentes avec des rails...

    La chose qui me "chagrine" est quoi mettre dans les 20cms ? au début j'avais pensé 20cms de laine de roche rouleau...mais la densité a une importance non ?

    A partir de quelle densité avons nous un gain ?
    Un «gain» d'atténuation je présume?

    Citation Envoyé par Darnell Voir le message
    J'ai pensé aussi mettre 2 couches de BA13 mais j'avoue avoir peur du poids

    Merci pour vos conseils ^^
    1) Il ne faut pas attendre de miracle d'une «correction acoustique», mais on peut tenter améliorer les choses, en procédant soigneusement pour ne pas les empirer.

    2) Si il fallait être le plus efficace possible (je ne suis pas accousticien) je me renseignerais sur le "sandwich" qu'ils mettent dans les portes des studios d'enregistrement, car bien qu'étant de la correction acoustique, c'est bien là celle qui semble la plus appropriée.

    3) A priori, après avoir trouvé les matériaux de déphasage acoustique "qui vont bien" dans les caissons (il devrait y en avoir plusieurs, chacun coupant/corrigeant la plage de fréquence pour laquelle il est le plus efficace => ce serait ça le principe!), je remettrais du placo plus épais que ce qu'il y avait avant (le plus épais possible).
    Je ne vois guère rien d'autre que ça. Si il y a d'autres avis...
    Dernière modification par Obamot ; 31/03/2013 à 17h58.

Discussions similaires

  1. isolation phonique et acoustique plancher ancien
    Par xalotx dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 2
    Dernier message: 13/01/2015, 23h36
  2. Isolation phonique plancher bois
    Par filip24 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 7
    Dernier message: 14/12/2012, 10h56
  3. Isolation phonique plancher bois
    Par bigorne dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 33
    Dernier message: 08/11/2011, 17h55
  4. Isolation phonique plafond/plancher bois
    Par JLH9535 dans le forum Bricolage et décoration
    Réponses: 0
    Dernier message: 05/07/2010, 07h48
  5. Isolation phonique et acoustique d'un coffrage bois
    Par pechu dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 0
    Dernier message: 18/10/2009, 22h04
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...