Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

Montée des eaux : dois-je m'en inquiéter ?



  1. #1
    Eragon

    Question Montée des eaux : dois-je m'en inquiéter ?

    Bonjour.

    Je profite de la venue de scientifiques sur ce forum pour poser une question qui me trouble.

    J'habite en Bretagne, à proximité des côtes, donc de la mer. Depuis quelques années j'entends que l'effet de serre augmente d'intensité et fait fondre le Pôle Nord, entraînant la fonte des glaciers et donc, la montée des eaux.

    Depuis peu, j'ai remarqué que la mer montait de plus en plus haut et faisait tomber petit à petit l'enrochement qui soutient une dune surplombant une plage à proximité de chez moi. Si cet enrochement venait à s'écrouler, la dune s'effondrerait et je verrai le bord de la mer ainsi que ma maison inondés.

    Ainsi je voulais poser ces questions : Suite au réchauffement de la planète, dois-je craindre des inondations ? Et si c'était le cas,savez-vous quand cette catastrophe pourrait se produire ?, et alors,quelles seront les mesures de sécurité à prendre ?

    Je vous remercie d'avance pour vos réponses.
    Cordialement.

    -----

    Le présent et le passé sont l'un et l'autre présents dans le futur et le futur contenu dans le passé

  2. #2
    Robert Kandel

    Re : Montée des eaux : dois-je m'en inquiéter ?

    L'intensification anthropique de l'effet de serre conduit effectivement à une fonte accélérée des glaces des glaciers de montagne, et à une réduction marquée de la couverture de glace flottante sur l'Océan Arctique, autour du Pôle Nord. Toutefois, par le principe d'Archimède, la fonte de la glace qui flotte ne changera pas le niveau de la mer. Essayez avec un verre rempli à ras bord d'eau et de glaçons, l'eau n'aura pas débordé quand les glaçons seront tous fondus. Quant aux glaciers de montagne, leur disparition changera le paysage et modifiera les possibilités de ski ainsi que la gestion des retenues sur les rivières en aval, mais la quantité d'eau en cause est trop faible pour modifier sensiblement le niveau de la mer. Ce qui compte, c'est l'eau qui existe sous forme des grandes calottes de glace sur le Groenland et en Antarctique. Si tout cela fond, le niveau de a mer montera de plus de 60 mètres. Mais généralement on estime que cela mettra plusieurs siècles, sauf glissade catastrophique et improbable d'une partie importante de la calotte continentale vers la mer. Les débâcles spectaculaires des banquises Larsen et autres concernent des glaces qui flottent déjà.

    Pour les décennies qui viennent, le niveau de la mer montera, peut-être de 60 cm d'ici l'an 2100, essentiellement suite à la dilatation thermique des couches réchauffées des océans. Cela posera déjà des problèmes sur certaines îles et plaines côtières, mais plus encore, cela augmentera les risques lors de tempêtes et de cyclones. En effet, les dégâts viennent généralement avec les événements violents. Là il y a des aspects aléatoires - où précisément va passer la tempête, et passera-t-elle au moment d'une forte marée ? Les risques dépendent aussi de la situation géographique précise. Ces facteurs se sont conjugués lors des inondations catastrophiques sur les côtes de la Mer du Nord en 1953, notamment dans le sud des Pays-Bas.

    Les côtes de la Bretagne sont bien variées, certains endroits plus vulnérables que d'autres. Si l'altitude est faible, si en plus il y a là des rivières pouvant être en crue, le risque peut être important lors d'une tempête accompagnée de pluies très fortes. Les dunes sont de toute façon mobiles, toute construction sur une dune risque de s'écrouler à terme. Les falaises aussi s'écroulent parfois sous les coups de butoir de la mer lors des tempêtes. En Haute-Normandie, Etretat a ainsi perdu certains éléments renommés de ses falaises. Un peu plus au nord, à Criel, plusieurs belles maisons au sommet de la falaise ne peuvent plus être habitées : elles ne risquent point d'être inondées, elles risquent de tomber sur la plage.

    Alors au cours des années à venir, il faut faire attention aux prévisions de tempêtes. A plus long terme, pour vos petits-enfants, les risques dépendent de l'altitude et de la géographie du coin. Si la rue s'appelle Rue de l'Inondation (cela existe !), pensez que l'événement commémoré ainsi peut se reproduire. Mais les possibilités de baignade vont s'améliorer avec le réchauffement, et les canicules seront plus supportables que dans le Midi !

    RK

  3. #3
    Eragon

    Thumbs up Re : Montée des eaux : dois-je m'en inquiéter ?

    Bonjour !

    Merci beaucoup Robert Kandel pour cette explication très détaillée et intéressante. J'ai désormais les réponses à mes questions.

    Cordialement.
    Le présent et le passé sont l'un et l'autre présents dans le futur et le futur contenu dans le passé

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Montée des eaux
    Par perplexe dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 15
    Dernier message: 05/09/2007, 02h34
  2. montée des eaux
    Par batman dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 16
    Dernier message: 10/04/2007, 11h00
  3. Montée des eaux
    Par dgino dans le forum Actualités
    Réponses: 74
    Dernier message: 14/12/2006, 21h31
  4. montée des eaux
    Par Amethyste dans le forum Réchauffement climatique : la Terre a la fièvre
    Réponses: 1
    Dernier message: 20/10/2006, 16h44