Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 7 sur 7

Amorcer une electrolyse



  1. #1
    witry

    Amorcer une electrolyse


    ------

    Bonjour,

    j'aimerais savoir le temps necessaire pour amorcer une electrolyse
    en effet je voudrais savoir quel temps faut-il entre larrivé du courant et les premiere bulle de gaz degagée .

    merci d'avance !

    witry !!

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Micki2a

    Re : amorcer une electrolyse

    Euh, je pense que cela dépend de ce que contient l'electrolyse. Et puis je sais pas si il existe un temps précis. Voilà

  4. #3
    witry

    Re : Amorcer une electrolyse

    merci de ta reponse ,
    En realité ce serai un melange d'eau et de soude ( pour l'electrolyte) . Je pose cette question dans le cadre des tpe cette année, en effet notre problematique etant en quelle mesure pourrai-t-on recuperer l'energie degager par la foudre , nous avons penser à une electrolyse pour "stocker" l'energie sous forme forme d'hydrogene. nous savons que le projet n'est pas viable , on trouve d'aileurs plusieurs sujet à ce propos sur ce même forum, néanmoins ,nous nous interessons à la possibilité physique de ce projet, en étant optimise on peu dire que la durée des plus longs eclairs est au maximum de une seconde , la question est ici :
    Une decharge d'une seconde peut-elle mettre en route une electrolyse (ici je parle de maniere theorique et sans compter la puissance enorme degager par un eclair) et si oui quelle type d'electrolyse.

    voile jespere que quelqu'un poura nous donner un debut d'idée , merci

  5. #4
    witry

    Re : Amorcer une electrolyse

    aucunes suggestions? ....
    je me permet d'insister car nous avons vraiment besoin de cette donné,sans elle nous ne pouvons plus avancer notre tpe ...
    Ou au moins un confirmation du fait que c'est impossible à prevoir?

    merci d'avance
    witry

  6. #5
    alopex

    Re : Amorcer une electrolyse

    Hello,
    J'ai déjà fait les manips d'électrolyse avec une pile 4,5 V (c'est plus que nécessaire mais j'avais que ça sous la main) aussi bien avec de la soude
    que de l'eau salée, et on peut considérer que la réaction démarre quasi-instantanément à la mise en place des électrodes. (Disons peut-être 1 sec pour atteindre le "régime nominal")

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    chatelot16

    Re : Amorcer une electrolyse

    l'electrolyse de l'eau marche a 1.2V : c'est le courant qui fait la quantité de gaz produit

    la foudre est une tres haute tension: si seul 1.2v est utile c'est mal parti

    va chercher un transformateur pour augmenter le courant de la foudre en diminuant la tension

    tu peux aussi brancher 200 000 cellules d'electrolyses en serie et attendre que la foudre tombe dessus ?

    le demarrage d'une electrolyse est instantané : un electron fait un atome de H

    le probleme avec la foudre et que ca peut etre tellement violent que ca va non seulement produire de l'hydrogene et oxygene , mais aussi faire bouillir l'eau et faire tout exploser

    a moins que l'electrolyseur soit suffisament gros , mais comment attirer la foudre dessus : comment rentabiliser un truc enorme si la foudre y tombe tout les 36 du mois

    l'energie de la foudre est grande parceque concentré en un temps tres court mais la puissance moyenne de tout les coup de foudre qui tombent en france ne me fait pas rever

  9. Publicité
  10. #7
    machiavel

    Re : Amorcer une electrolyse

    il existe des études très intéressantes à ce sujet (je compte l'approfondir dailleurs)... en fait, il est en théorie possible d'utiliser l'énergie de la foudre... le problème, comme la fait justement remarquer chatelot, c'est que l'energie est concentrée en un temps très court.... l'avenir réside dans les matériaux hyper conducteurs et dans la théorie cristallo quantique... il faut (on y arrivera, il suffit d'être patient) parvenir à conduire le foudre dans une matrice hyper conductrice (capable de lui résister)... par effet hyper conducteur, il n'y aura pas de chauffage et la foudre sera conservée quasi indéfiniment dans la matrice qu'il suffira de décharger à petit feu...
    evidemment y a des trucs qui clochent... tout d'abord, les matériaux hyper conducteurs ne le sont qu'a des températures proches du zéro absolu... températures assez compliquees à atteindre... il faut être certain que la forme "foudre" de l'énergie est assimilable à la matrice et bien entendu savoir qu'elle doit être la taille de matériaux...
    La réponse et les solutions à ces questions font l'objet de la cristallo quantique... l'idée est de parvenir à définir une théorie générale de croissance cristalline permettant de construire des cristaux hyper conducteurs... mais l'étant à des températures raisonnables... (c'est l'avenir du stockage de l'énergie... et surtout des moteurs d'un demain malheureusement encore très lointain... mais c'est passionnant à suivre ^^)

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Arret automatique d une electrolyse
    Par tryphe dans le forum Électronique
    Réponses: 10
    Dernier message: 22/10/2007, 11h23
  2. Sens du courant pour une electrolyse
    Par carter21 dans le forum Chimie
    Réponses: 9
    Dernier message: 09/06/2007, 20h03
  3. Electrolyse avec une PAC alcaline
    Par Bourkanieche dans le forum Chimie
    Réponses: 3
    Dernier message: 03/02/2007, 17h47
  4. Résistance et tension imposée pour une électrolyse
    Par grisouille dans le forum Chimie
    Réponses: 6
    Dernier message: 05/05/2006, 14h12
  5. Surtension (electrolyse d une solution)
    Par xreadron dans le forum Chimie
    Réponses: 7
    Dernier message: 05/01/2006, 21h34