Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 8 sur 8

Risques liés à la chimie organique en laboratoire



  1. #1
    thalieDcis

    Question Risques liés à la chimie organique en laboratoire


    ------

    Bonjour,

    Je suis étudiante en master chimie organique et j'avais envie depuis un moment de faire une thèse. Seulement, après différentes visites de laboratoires publics, j'ai constaté une certaine vétusté au niveau des équipements de sécurité (ex:hotes aspirantes qui aspirent peu, voire pas,...) et je m'inquiète donc pour ma santé si je fais ça toute ma vie.

    Pouvez vous me dire si il y a un risque réel à long terme à travailler en laboratoire de chimie, ou bien est ce que mes craintes ne sont pas fondées ? Je sais qu'il y a beaucoup de facteurs agravants pour la santé dans l'environnement quotidien d'un non chimiste, mais ce qui m'inquiète est de cumuler ces risques avec ceux potentiels liés à la chimie.

    Y a t-il des secteurs de recherche qui risquent moins, si risque important il y a ?

    Merci

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    laptitefee

    Re : Risques liés à la chimie organique en laboratoire

    et dire qu'en terminale j'aurai pu mourir plusieur fois...ma main a pris feu(je crois que ça devait etre l'acide chlorhydrique et l'ether),une fois ou l'on a formé du gaz roux et une fille dans le labo n'a pas bien aspiré le gaz,un autre a chauffé de l'ether dc gros risque d'explosion, et cette année explosion de criqtaux d'acide benzoique dans un micro onde loool...aaaah vive la chimie organique

  4. #3
    Agarkha

    Re : Risques liés à la chimie organique en laboratoire

    Salut,
    Tu me dit que tu as visité beaucoup de laboratoires publics et ceux-ci etaient vétustes, c'est un peu vague quand même (même si le coup de la hôte qui fonctionne pas c'est quand même grâve)... De plus tu n'as peut-etre tout simplement pas eu de chance de tomber sur les pires...
    Savoir si oui ou non tu risques quelque chose dépend aussi (et même beaucoup) de ta manière de manipuler et celle des autres. Prend pour exemple tout ce que te raconte laptitefee où, pour moi, ce n'est pas des problèmes d'équipements mais de manipulateurs(trices). Des histoires comme ca je peut t'en raconter à la pelle (mon école a quand même sauté...).
    Ayant choisi la chimie (organique ou pas), tu t'exposes forcement plus que les autres (le fait d'etre une femme encore plus vis à vis de certain produit...), les effets des produits ne sont pas toujours connus,...
    Cependant je pense que si tu es en master tu as deja du voir beaucoup de chercheur d'un âge plus que respectable qui à leur époque manipulaient dans de bien plus mauvaises conditions... (je sais c'est pas non plus tip top comme arguments mais quand même).
    Concernant un domaine de recherche ou tu risques moins, rien ne me vient à l'esprit à mon avis quelque soit celui-ci tu sera un moment ou un autre en exposition avec des produits à risque.

  5. #4
    laptitefee

    Re : Risques liés à la chimie organique en laboratoire

    Si tu as peur des accidents ne travaille pas en labo,moi je sais que c'est ça que j'aime,savoir etre attentif,reflechir aux riques avant de se lancer dans une manip, tout cela je le decouvre cette année (BTS chimie) on est pas la pour executer des protocoles deja tentés mais d'en rediger nous meme et cela passe par l'etudes des ridques et aussi par l'experimentation qui comporte des dangers mais on a rien sans rien et les accidents sont le plus souvent du aux manipulateurs.
    Toutefois tu peux travailler dans la chimie tout en n'etant jamais exposé aux produits.

  6. #5
    thalieDcis

    Re : Risques liés à la chimie organique en laboratoire

    Merci pour les réponses mais je tiens juste à préciser que ce n'est pas les risques de manipulation qui m'inquiète mais la continuelle exposition a des produits plus ou moins toxiques. Sachant que pas mal de produits quotidients ne sont pas inoffencifs y rajouter l'inhalation de produits chimiques en laboratoire peut être un facteur agravant...

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    shaddock91

    Re : Risques liés à la chimie organique en laboratoire

    Bonsoir

    Le premier facteur aggravant est l'indiscipline des chimistes du labo.

    Un facteur à ne pas négliger est l'éventuelle exposition à certains toxiques utilisés quotidiennement (solvants, gel de silice).

    Quant aux hottes qui ne tirent pas, elles doivent être contrôlées et soumises à des normes (vérification avec un anémomètre). Une hotte est efficace lorsqu'elle est ouverte à une hauteur de 40 cm et il faut la refermer lorsqu'on ne l'utilise pas pour éviter une perte de charge préjudiciable aux autres hottes raccordées au même groupe d'aspiration ,etc...

    En + de 35 ans de chimie de synthèse en laboratoire, je n'ai pas noté de "surmortalité" ou autre intoxication très grave... évidemment cela n'engage que moi. Cela dit c'est une activité à risques qu'il faut essayer de minimiser.

    Sinon tu peux t'orienter vers la chimie "papier", brevets, documentation...

  9. Publicité
  10. #7
    jgiovan

    Re : Risques liés à la chimie organique en laboratoire

    Je trouve ce genre de préoccupations très saines.

    Dans un grand nombre de laboratoires, les conditions de travail sont absolument indignes et extrémement éloignées des standards de sécurité actuels.

    Rétrospectivement, après quelques années dans l'industrie, je me dis que j'étais inconscient pendant ma thèse :

    - gants inadaptés
    - manipulation de diazométhane, HF, phosgene, ozone etc. dans des conditions limite
    - hydrogénations à robinet ouvert (et fenêtre aussi !)
    - quelques explosions
    - un incendie
    - une mauvaise odeur permanente dans les labos (solvents etc.)
    - etc.

    Pour ce qui est des effets à long terme, je te dirai ca dans 10 ou 20 ans...

    C'était un cas un peu extrème mais j'ai visité de nombreux labos qui n'étaient pas mieux lottis.

    J'ai visité quelques labos plutôt chouettes à l'étranger (en Suisse, EPFL et ETH, en Espagne).

    Si tu veux éviter ce genre de dérives, fais ta thèse dans l'industrie. Ou dans un labo/institut flambant neuf, parfaitement aux norms.

    Je trouve que la culture HSE n'est pas encore très présente dans le milieu académique alors que c'est une préoccupation quotidienne dans l'industrie, quitte à être paralysant (solvants interdits, paperasse, psychose de l'accident du travail etc.).

    J'ai toujours pensé que les industriels passaient des contrats avec les labos universitaires pour éviter les lourdeurs en interne et limiter leurs couts. En toute logique, ils devraient faire un audit sécurité des laboratoires académiques qui travaillent pour eux. Ce qui n'est jamais le cas...

  11. #8
    FC05

    Re : Risques liés à la chimie organique en laboratoire

    Tout à fait d'accord, certains labos de fac sont dans des états lamentables, et certains tiennent des raisonnements du style : "ça fait 20 ans que j'y suis et je ne suis pas encore mort, alors pourquoi arrêter ?".

    Pour la petite histoire, j'ai vu des thésards attaqués au gaz moutarde ! Ils en faisaient en petites quantités, c'était un produit largement minoritaire, mais la toxicité faisait que c'était suffisant pour causer des problèmes. Quand j'ai suggéré que le problème venait de là, vu le ressemblance de certains intermédiaires et les que les traces sur leurs main ressemblaient à des photos de la première guerre ... on m'a dit que je ne connaissait rien à la chimie du S et que je n'était qu'un petite crotte (en plus poli ... enfin à peine). Seulement le "grand professeur" en question ne connaissait même pas la formule du gaz moutarde !
    C'est un "grand professeur" ... de médecine qui a mis les points sur les i, un an après.

    Drôle d'histoire, mais si on a même pas idée des formules des molécules toxiques et pourquoi elles sont toxiques, on continue à faire n'importe quoi.

    Dans les années 90, il était sorti une étude disant que les gens qui travaillent en labo de recherche en chimie avaient une espérance de vie diminuée d'une dizaine d'année (pas de ref ... désolé).
    "La réalité c'est ce qui reste quand on refuse d'y croire" P.K. Dick

Discussions similaires

  1. Laboratoire de chimie
    Par kerysta33 dans le forum Chimie
    Réponses: 22
    Dernier message: 23/08/2007, 23h18
  2. Le café diminue-t-il les risques liés aux maladies cardiovasculaires ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 3
    Dernier message: 13/04/2007, 10h29
  3. Risques liés à une exposition au micro-ondes
    Par Michel7866 dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 8
    Dernier message: 31/01/2007, 15h52
  4. Terrafirma réduit les risques liés aux mouvements du sol
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 18/10/2006, 11h22