Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

Histoire de couche et de sous couche



  1. #1
    marhine

    Histoire de couche et de sous couche


    ------

    Bonsoir,
    Tous d'abord je remercie toutes les personnes de ce forum qui nous aide à mieu comprendre...
    Pour ma part, je ne comprend pas l'histoire de couche et de sous couche pour les électrons!
    La couche K peut contenir 2électrons, la couche L peut en contenir 8, la couche L peut en contenir 18
    On est d'accord??
    Alors pourquoi, on dit que les couches qui suivent K (c'est à dire L, M, N...)peuvent contenir 8électrons?
    Je m'enmele!
    Et a quoi servent les sous couches? Dans la sous couche d par exemple, on peut y mettre 10électrons, mais a quoi ça sert de mettre 10 électrons dans une sous couche, si dans une couche on peut en mettre que 8?

    Merci d'avance pour la reponse

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    VJac78

    Re : Histoire de couche et de sous couche

    Pour moi, dire que "les couches qui suivent K (c'est à dire L, M, N...) peuvent contenir 8 électrons" est faux.

    Dans la couche M (n = 3); il y a trois sous-chouches :
    s (l = 0) qui contient 1 OA (m = 0), donc deux électrons maximum ;
    p (l = 1) qui contient 3 OA (m = -1 ; 0 et 1), donc six électrons maximum ;
    d (l = 2) qui contient 5 OA (m= -2 ; -1 ; 0 ; 1 ; 2), donc dix électrons maximum.
    La couche M peut donc contenir jusqu’à 18 électrons (= 2 + 6 +10).

    La couche N (n = 4) peut contenir 32 (=2 + 6 + 10 + 14) électrons maximum, puisqu’aux sous-couches s p et d, il faut ajouter la sous-couche f (l = 3). Cette dernière contient sept OA (m = -3 ; -2 ; -1 ; 0 ; 1 ; 2 ; 3) donc quatorze électrons quand elle est entièrement remplie.

    Je rappelle donc qu’une OA (quelle qu’elle soit) peut contenir zéro, un ou deux électrons (le ms d’un électron ne peut prendre que 0,5 ou -0,5 comme valeur).

    n = nombre quantique principal ;
    l = nombre quantique secondaire ;
    m = nombre quantique magnétique
    ms = nombre quantique magnétique de spin toujours égal à -0,5 ou 0,5.
    OA : orbitales atomiques (ou case quantique)

  4. #3
    marhine

    Re : Histoire de couche et de sous couche

    Alors, comment peut on expliquer la configuration éléctronique des éléments:
    Par exemple dans la couche M il y a seulement 8atomes dedans, donc 8électrons possible sur cette derniere couche??

  5. #4
    raskalnikov

    Re : Histoire de couche et de sous couche

    Citation Envoyé par VJac78 Voir le message
    Pour moi, dire que "les couches qui suivent K (c'est à dire L, M, N...) peuvent contenir 8 électrons" est faux.

    Dans la couche M (n = 3); il y a trois sous-chouches :
    s (l = 0) qui contient 1 OA (m = 0), donc deux électrons maximum ;
    p (l = 1) qui contient 3 OA (m = -1 ; 0 et 1), donc six électrons maximum ;
    d (l = 2) qui contient 5 OA (m= -2 ; -1 ; 0 ; 1 ; 2), donc dix électrons maximum.
    La couche M peut donc contenir jusqu’à 18 électrons (= 2 + 6 +10).

    La couche N (n = 4) peut contenir 32 (=2 + 6 + 10 + 14) électrons maximum, puisqu’aux sous-couches s p et d, il faut ajouter la sous-couche f (l = 3). Cette dernière contient sept OA (m = -3 ; -2 ; -1 ; 0 ; 1 ; 2 ; 3) donc quatorze électrons quand elle est entièrement remplie.

    Je rappelle donc qu’une OA (quelle qu’elle soit) peut contenir zéro, un ou deux électrons (le ms d’un électron ne peut prendre que 0,5 ou -0,5 comme valeur).

    n = nombre quantique principal ;
    l = nombre quantique secondaire ;
    m = nombre quantique magnétique
    ms = nombre quantique magnétique de spin toujours égal à -0,5 ou 0,5.
    OA : orbitales atomiques (ou case quantique)


    euh je crois que ce n'est pas faux...en fait c'est vrai au lycée en seconde general..

    Par contre j'ai oublié tout ca..désolé :X

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    VJac78

    Re : Histoire de couche et de sous couche

    Il existe trois règles de remplissage des couches électroniques : Klechkovski, Hund et Pauli. Je ne vais pas rentrer les détails ici, tu les trouveras dans des livres de chimie pour étudiants de 1ère année après le bac.

    Ce n’est qu’un concept mais si on devait partir de toutes le couches vides et les remplir électron par électron, le règle de Klechkowski impose que l’on devrait remplir dans l’ordre :
    la couche K (n=1) entièrement (H et He) ;
    la couche L (n = 2) entièrement (Li, Be, B, C, N, O, F, Ne) ;
    la sous-couche 3s (n = 3 ; l = 0) ;
    la sous-couche 3p (n = 3 ; l = 1) ;
    la sous-couche 4s (n = 4 ; l = 0) ;
    la sous-couche 3d (n = 3 ; l = 2).
    On remplit donc une partie de la couche n = 4 avant la fin de la couche n = 3.
    Les éléments qui correspondent au remplissage de la couche 3d (Sc, Ti, V, Cr, Mn, Fe, Co, Ni, Cu, Zn) sont positionnés sur la 4° ligne de la classification périodique.

    Donc, ce n’est pas la même chose de dire que
    M correspond à la 3° ligne sur le tableau de classification périodique des éléments chimiques
    ou que
    M correspond à la couche n = 3.

    Je me souviens qu’au lycée on nous montrait que M, c’était la troisième ligne sur la classification (qui ne contient effectivement que 8 éléments). Mais à la fac, on apprend que M correspond à n = 3 et que la couche n = 3 peut contenir jusqu’à 18 électrons.

    _______
    n = nombre quantique principal ;
    l = nombre quantique secondaire.

Discussions similaires

  1. Interactions sous-couche/peinture ??
    Par romut dans le forum Bricolage et décoration
    Réponses: 1
    Dernier message: 16/10/2008, 17h39
  2. Réponses: 3
    Dernier message: 17/12/2006, 16h02
  3. Graveur dvd simple couche ou double couche?
    Par le fouineur dans le forum Matériel - Hardware
    Réponses: 2
    Dernier message: 05/11/2006, 11h33
  4. Couche n=4
    Par sabforme dans le forum Chimie
    Réponses: 1
    Dernier message: 12/10/2006, 07h37
  5. [L2] Couche d''
    Par magmatic_rock dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 8
    Dernier message: 20/11/2004, 21h36