Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

Nucléophilie d'un alcoolate?



  1. #1
    Fajan

    Nucléophilie d'un alcoolate?


    ------

    Bonjour à tous!

    Petite question : pour vous, quel est l'acoolate le plus nucléophile vis à vis d'un ester (pour une transesterification)


    Un alcoolate de magnésium? Un alcoolate d'aluminium ou bien un alcoolate de fer?

    merci d'avance!

    -----

  2. #2
    WestCoast85

    Re : Nucléophilie d'un alcoolate?

    Salut !

    Si l'on se base sur la théorie HSAB pour déterminer quel est le meilleur acide de Lewis, les trois ions sont considérées comme "Hard Lewis Acid"...

    Maintenant, dans le cas d'une transestérification, le côté oxophile joue un rôle prépondérant donc je dirais que l'alcoolate d'aluminium est le plus nucléophile.

    @+
    La curiosité ne favorise que les esprits préparés

  3. #3
    iouou

    Re : Nucléophilie d'un alcoolate?

    Ca va pas faire avancer la discussion mais ça up un peu, c'est déjà ça....

    Je suis pas du tout spécialiste en la matière et je n'ai jamais expérimenté aucun de ces alcoolates pour une trans-estérification... Après y'a une sorte de dichotomie parce que d'une part, on serait tenté de dire qu'un contre ion très mou permettrait d'exalter la nucléophilie de l'alcoolate. D'autre part, plus le contre ion est dur, plus il aura tendance à activer le C=O de l'ester, ce qui constitue une étape importante de la trans-estérification. Du coup je suis partagée. Cela dit, pour qu'il y ait activation, faut que le contre ion ait des propriétés chélatantes... enfin c'est pas le terme mais j'ai perdu l'autre .
    Du coup, l'aluminium (Al3+ je présume) devrait être bien adapté, avec sa petite taille, ses trois charges et sa "case vide"... non ?

    Après, ça fait ptet pas du tout avancer l'histoire .


    EDIT : et merde, grillée... une fois n'est pas coutume !
    Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage.

  4. #4
    Fajan

    Re : Nucléophilie d'un alcoolate?

    Et oui... là est mon problème... Plus le cation est un bon acide de Lewis (Al par exemple), plus il va activer le carbonyle de l'ester, mais plus il va rester coordiner à l'alcoolate (et diminuer sa nucléophilie)...

  5. A voir en vidéo sur Futura
  6. #5
    WestCoast85

    Re : Nucléophilie d'un alcoolate?

    Et si tu en mets un large excès ?

    Sinon, je ne sais pas ce que tu veux faire exactement comme réaction de transestérification mais pense au catalyseur d'Otera que Trost utilise de temps en temps !

    Tu as un Chem. Rev. d'Otera justement où il parle des différentes méthodes, je ne sais pas si tu l'a sous les yeux : Chem. Rev., 1993, 1449-1470
    La curiosité ne favorise que les esprits préparés

Discussions similaires

  1. pka d'un alcoolate
    Par QENT1 dans le forum Chimie
    Réponses: 2
    Dernier message: 21/06/2009, 19h46
  2. nucléophilie de l'ion alcoolate
    Par ptite_doudou05 dans le forum Chimie
    Réponses: 1
    Dernier message: 04/05/2009, 21h52
  3. Nucléophilie
    Par chicourette dans le forum Chimie
    Réponses: 2
    Dernier message: 18/01/2009, 16h36
  4. Phénolate et alcoolate
    Par Maud9 dans le forum Chimie
    Réponses: 2
    Dernier message: 20/05/2008, 12h27
  5. alcoolate nuclophile, base?
    Par bipbip44 dans le forum Chimie
    Réponses: 8
    Dernier message: 22/04/2007, 23h19