Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 17 sur 17

la température au niveau moléculaire



  1. #1
    Romain-des-Bois

    la température au niveau moléculaire

    Bonjour à tous

    j'ai fait une petite recherche sur le forum, mais ... rien trouvé...

    donc :

    ma question est TRES simple : qu'est-ce que ça donne au niveau moléculaire une hausse ou une baisse de température ?
    (je dis au niveau moléculaire, mais c'est peut-être plutôt au niveau atomique, ou plus petit encore, j'en sais rien).

    Je pose une autre question (fondamentale pour moi ) : à quoi sert le Ke (accessoirement le pKe) (à part pour l'introduire dans les calculs) : en fait, pourquoi lui avoir donné ce nom, etc ...

    merci !

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Iforire

    Re : la température au niveau moléculaire

    Salut !

    Réponse rapide (en attendant mieux ) :
    La température mesure l'agitation moléculaire, donc lorsque la température augmente les molécules vibrent plus et inversement.
    L'explication de Ke se fait par la thermodynamique. Désolé pas le temps mais aussi la compétence pour développer, fais une recherche sur google avec "constante d'équilibre thermodynamique", ça pourrait peut être t'aider.

    A plus !

  4. #3
    Romain-des-Bois

    Re : la température au niveau moléculaire

    Je te remercie pour cette réponse rapide (oui), mais néanmoins claire et qui confirme ma pensée (sur l'agitation des molécules).

    merci

  5. #4
    benjy_star

    Re : la température au niveau moléculaire

    Une hausse de température augmente l'agitation des molécules, ainsi que l'oscillation des atomes entre eux, dans une certaine limite, en supposant qu'il n'y a pas de décomposition ou autre "piège"

    Le Ke, si on parle bien de la constant d'acidité de l'eau, est le produit : [H+][OH-], donnée pour une certaine tempréature... Plus de précisions ?

  6. #5
    Romain-des-Bois

    Re : la température au niveau moléculaire

    Citation Envoyé par benjy_star
    Une hausse de température augmente l'agitation des molécules, ainsi que l'oscillation des atomes entre eux, dans une certaine limite, en supposant qu'il n'y a pas de décomposition ou autre "piège"

    Le Ke, si on parle bien de la constant d'acidité de l'eau, est le produit : [H+][OH-], donnée pour une certaine tempréature... Plus de précisions ?
    Salut !

    merci pour la réponse à la question 1. C'est tout ce que je voulais savoir

    Pour la 2. Je sais bien ce qu'est le Ke. mais vu qu'il ne change jamais (enfin, c'est ce que j'ai vu en TS), je me demandais s'il avait une autre importance que celle qu'il a en TS (l'introduire dans les calculs de pKa etc pour trouver des pH.)

    merci

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Fajan

    Re : la température au niveau moléculaire

    Ke change avec la température .

    ke sert à calculer des pH oui... Mais pas des plus précis, il donne une idée, mais en réalité le pH n'est jamais celui calculé avec précision

  9. Publicité
  10. #7
    Duke Alchemist

    Re : la température au niveau moléculaire

    Bonsoir.

    Le Ke, qui est le produit ionique de l'eau (bon là, je n'apprend rien à personne !?), n'est autre que la constante d'acidité Ka du couple (H3O+/H2O) de la réaction de dissociation de l'eau (pour ceux qui ne sont pas convaicus, partez de la définition de Ka pour un couple (AH/A-...).

    Sa valeur est de 10-14 à 25°C et comme l'a indiqué Fajan, varie en fonction de la température. -(1/2) log Ke = 7 (toujours à 25°C) qui correspond au pH de la limite "classique" acide/base (= neutre )...
    C'est sans doute la raison pour laquelle un pH neutre ne correspond pas toujours à 7 (aïe, aïe, aïe... c'est pire que de dire que la racine d'un nombre négatif n'existe pas ) : dans le corps humain, la neutralité correspond à un pH plus petit (voir la valeur de Ke à 37°C).

    Il me semble que l'utilisation du Ke n'est valable que dans la cas où le solvant est l'eau... me trompé-je ?

    Duke.

  11. #8
    Brikkhe

    Re : la température au niveau moléculaire

    Lut,

    Donc si la T° est trop élevée, les vibrations sont très fortes et les liaisons atomique se rompent si qui leur sonne le statut de liquide, c'est ca?

    @pluche!

  12. #9
    Fajan

    Re : la température au niveau moléculaire

    oui plus tu chauffes, plus tu vas agiter les molécules et moins leur ponts hydrogènes vont suffir à les stabiliser

  13. #10
    benjy_star

    Re : la température au niveau moléculaire

    Citation Envoyé par marcelito
    Lut,

    Donc si la T° est trop élevée, les vibrations sont très fortes et les liaisons atomique se rompent si qui leur sonne le statut de liquide, c'est ca?

    @pluche!
    C'est un petit peu ça... Prends l'eau par exemple, quand elle est liquide, l'agitation thermique est telle que si tu diminues la tempréature, du fait de la polarité de la molécule et de la baisse de leur agitation, elle vont s'orienter, puis former un cristal. Mais attention, il ne se créent que des liaisons électrostatiques... En passant à l'état liquide, ce sont ces liaisons électrostatiques qui rompent, et non pas les liaisons au sein de la molécule (entre H et O quoi).

    Mais ce n'est que l'exemple de l'eau...

  14. #11
    curieuxdenature

    Re : la température au niveau moléculaire

    Bonjour,

    si j'ai bien suivi le film, au niveau moléculaire, avant l'agitation désordonnée il y a la rotation de la molécule (cf. rotation moléculaire sur google).

    Le domaine spectral se situe dans la région millimétrique, on n'est donc pas encore dans l'infrarouge. Pour y arriver, il faut chauffer encore un peu

  15. #12
    FC05

    Re : la température au niveau moléculaire

    Que ce soit clair, par agitation, on désigne en fait l'énergie cinétique, ou la vitesse. On se rapporte donc au centre de gravité.

    Il y a aussi des effets au niveau des vibrations (élongation, torsion et autres déformations) de la molécule et aussi au niveau des rotations.

    Juste un truc, les photons micro-ondes sont moins énergétiques que les infra-rouge ... Donc l'aborbtion d'un photon IR peut se traduire par des effet rotationnels ... parce que curieuxdenature ta phrase et pour le moins ambigue.
    "La réalité c'est ce qui reste quand on refuse d'y croire" P.K. Dick

  16. Publicité
  17. #13
    koursk

    Re : la température au niveau moléculaire

    Citation Envoyé par Duke Alchemist
    Bonsoir.

    (aïe, aïe, aïe... c'est pire que de dire que la racine d'un nombre négatif n'existe pas ) :
    Duke.
    i dans les nombres complexes. i au carre = -1

  18. #14
    Duke Alchemist

    Re : la température au niveau moléculaire

    Bonsoir.

    En version simplifiée :
    Le solide est constitué de molécules (ou d'atomes) qui sont serrées et ordonnées (on met de côté les solides amorphes) qui vibrent un peu sauf au zéro absolu - où là rien ne bouge !

    Quand on chauffe (ou quand la température augmente), les molécules s'agitent davantage et l'édifice solide s'effondre à partir d'une température (de fusion) pour laisser place à l'état liquide dans lequel les molécules sont plus agitées.

    Si on chauffe davantage (ou si la température est encore plus élevée), les molécules s'agitent tellement qu'elles finissent par se rentrer dedans (comme un billard avec des milliards de milliards de boules). C'est l'état gazeux qui apparaît au delà de la température d'ébullition.

    Bon aprés, il y a le plasma... mais là c'est une autre histoire ! (sans oublier l'état de Bose-Einstein )


    Citation Envoyé par koursk
    i dans les nombres complexes. i au carre = -1
    Euh... C'était une boutade !
    (d'où le smiley (bide) utilisé...)

    See ya.
    Duke.

  19. #15
    FC05

    Re : la température au niveau moléculaire

    Il me semblait qu'en quantique on démontrait qu'au zéro absolu on avait quand même des vibrations, vu qu'on ne peut pas être tout au fond du puit de potentiel ... non ?
    "La réalité c'est ce qui reste quand on refuse d'y croire" P.K. Dick

  20. #16
    Fajan

    Re : la température au niveau moléculaire

    Oui, à 0K ,ca continue à vibrer , la preuve, l'énergie de vibration est Evib=(1/2+v)h

    Même quand v=0 il y'a une énergie de vibration.

    Une autre preuve est l'incertitude d'Heisemberg.

    Si la particule ne vibrait pas, à 0° on pourrait connaitre son énergie et sa position!

  21. #17
    Duke Alchemist

    Re : la température au niveau moléculaire

    Bonjour.

    Merci pour ces précisions ! On apprend plein de choses ici

    Mais rassurez-moi, cela correspond bien quand même à un minimum d'activité moléculaire le 0K !

    See ya.
    Duke.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Réponses: 3
    Dernier message: 16/08/2007, 15h40
  2. Température et agitation moléculaire
    Par mujef dans le forum Physique
    Réponses: 4
    Dernier message: 20/06/2007, 23h22
  3. Poussée d'Archimède niveau moléculaire ?
    Par Ombre de Lune dans le forum Chimie
    Réponses: 1
    Dernier message: 29/03/2007, 20h29
  4. Vibration moléculaire/atomique, température.
    Par Jackyzgood dans le forum Physique
    Réponses: 6
    Dernier message: 08/01/2007, 15h47
  5. Hydrophobie : causes au niveau moléculaire ?
    Par AirBoeingBoeing dans le forum Chimie
    Réponses: 3
    Dernier message: 08/02/2006, 15h51