Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

Interaction, fusion et ebullition



  1. #1
    toanorik

    Question Interaction, fusion et ebullition

    Bonjour, je faisais un qcm quand je suis tombé sur la question : classer ces molécules dans l'ordre de température de fusion croissant en vous basant sur la nature et l'énergie des interactions mises en œuvre :
    C6H6 , (CH3)3-OH , CO2 , Ne , CaO , NaF.
    Dans la logique j'aurai pensé à Ne plus petit car gaz parfait et donc interactions chimiques minimes et (CH3)3-OH car liaison Hydrogène mais cet ordre ne figure pas...
    Je sais que le masse molaire influe mais les liaison hydrogène sont pourtant les liaisons faibles les plus fortes !
    Quelqu'un pourrait me dire qu'elle sont les règles qui permettent de classer les températures en fonction des interaction ?
    Et tant que je pose la question j'aimerai savoir si les température d'ébullition suivent le même ordre en fonction des interactions ?

    -----


  2. #2
    moco

    Re : Interaction, fusion et ebullition

    Les composés ioniques (CaO, NaF)sont ceux qui ont les plus élevées températures de fusion et d'ébullition. Mais ces températures sont les plus hautes pour CaO, car CaO est formé d'ions chargés deux fois. Ils sont plus difficiles à séparer que Na et F, qui ne sont chargés qu'une fois.
    Pour les autres, il faut juger de la force relative des forces qui les lie, à savoir la force de van der Wals, les liaisons dipôle-dipôle (forte pour CO2) et la liaison hydrogène (forte pour le t-butanol (CH3)3COH.
    Le néon est celui où toutes ces forces sont les plus faibles de tous. Il font et bout à la plus basse température, proche de -245°C. CO2 a des liaisons dipôle-dipôle relativement fortes. Il fond et bout en même temps (sublimation) à -78°C.Le benzène n'a que des liaisons van der Wals entre deux molécules voisines. Sa température de fusion et d'ébullition est supérieure à celle de CO2. Le t-butanol peut faire une liaison hydrogène, relativement solide. Mais il n'y en qu'une, pour une molécule relativement encombrante. Il fond à 25°C et bout à 82°. On n'arrive pas bien à le différencier du benzène C6H6, qui n'a que des liaisons van der Wals entre deux molécules voisines. Il fond à 5°C et bout à 80°C.

  3. #3
    toanorik

    Re : Interaction, fusion et ebullition

    Ahh ! Un grand merci je ne savais pas du tout que les ions jouaient sur ces températures !
    C'est à cause de l'énergie réticulaire ?

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Fusion et ébullition en fonction de la pression
    Par Ypherus dans le forum Physique
    Réponses: 4
    Dernier message: 21/10/2012, 14h03
  2. vitesse de fusion, d'ebullition d'un corps pur(T)
    Par tensy dans le forum Chimie
    Réponses: 7
    Dernier message: 09/11/2010, 15h19
  3. Réponses: 6
    Dernier message: 05/03/2010, 11h55
  4. températures de fusion et d'ébullition
    Par Lorik93 dans le forum Chimie
    Réponses: 9
    Dernier message: 23/08/2009, 20h37
  5. Point de fusion/ebullition
    Par vinze dans le forum Physique
    Réponses: 8
    Dernier message: 10/11/2004, 08h21