Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 38

Capacité d'absorption du chlorure de calcium



  1. #1
    AIMEDIEU

    Capacité d'absorption du chlorure de calcium


    ------

    Bonjour et merci à qui saura et voudra, de bien vouloir répondre à une question bassement pragmatique (parce que je ne trouve pas l'information chez les fournisseurs d'absorbeurs d'humidité) : quelle est la capacité d'absorption par du chlorure de calcium d'une part, de sodium d'autre part, de la vapeur contenu dans l'air ambiant à 80 % d'humidité, à 12°C d'abord, 20 ensuite. Autant que faire ce peut exprimé en litre/jour/kg de produit (pour me simplifier la comparaison avec les absorbeurs électriques comme pour évaluer les quantités de produit à mettre en oeuvre).

    Précisions : il s'agit d'assécher l'air d'un troglo de Touraine, le plus souvent inhabité et dépourvu de branchement EDF, pour éviter moisissure des bois, tissus... autant qu'en améliorer confort et salubrité lorsque nous y séjournons.

    MERCI

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    moco

    Re : Problème déconnexion

    On ne peut pas fournir d'information concernant la capacité d'absorption de l'eau en fonction du temps par du chlorure de calcium, ou n'importe quel autre produit d'ailleurs. Cette capacité dépend du nombre d'endroits dans la pièce où tu déposes ton produit desséchant, et du courant d'air au contact de ta poudre. Tout ce qu'on peut dire, c'est la limite inférieure de teneur en humidité qu'atteint de l'air au contact de tel ou tel produit.
    Par exemple CaCl2 absorbe de l'eau jusqu'à ce que l'air ambiant ne contienne plus que 0.3 mg H2O par litre d'air. Par comparaison, l'air ambiant contient environ 10 à 15 mg eau par litre. Donc CaCl2 absorbe la quasi totalité de l'humidité. Mais il en faudra beaucoup pour capter toute l'eau d'une salle qui doit certainement avoir un volume supérieur à 10 mètres cube. En effet 10 mètres cubes d'air contiennent 100 à 150 g d'eau. Il faut donc 100 à 150 grammes de chlorure de calcium pour assécher cette pièce. Et davantage si la salle est plus grande. Ce qu'on ne peut pas prévoir, c'est le temps que cette opération prend.
    En revanche, on peut affirmer que CaCl2 est très efficace. Le sel NaCl par exemple n'a pratiquement aucun pouvoir séchant.

  4. #3
    AIMEDIEU

    Re : Capacité d'absorption du chlorure de calcium

    MERCI et...

    "capacité d'absorption de l'eau en fonction du temps*"

    Mais alors, à défaut de pouvoir comparer avec un appareil électrique à condensation, et en acceptant de ne pas avoir d'exigence en terme de timing, y a t il un moyen d'évaluer a peu près les besoins en produit. Genre... sachant que "10 mètres cubes d'air contiennent 100 à 150 g d'eau" (en fait combien exactement à 80 % de HR ?) pour réduire d'un tiers l'humidité d'un volume d'air de 100 m3 je vais devoir absorber 150/3*10 = 500 g d'eau je met un kilo de CaCl2 à chaque coin de la pièce et... "ça va l'faire". Considérant que pour ce qui est du temps ce sera comme pour le refroidissement du canon de Fernand Renaud. En fait qu'il n'y aura qu'à en faire le constat pour savoir à quelle fréquence recharger les bacs (puisque l'humidité de l'air sera "alimentée" en permanence par celle des murs qui, dans un troglo sans chauffage est permanente.

    Précision : si "En effet 10 mètres cubes d'air contiennent 100 à 150 g d'eau. Il faut donc 100 à 150 grammes de chlorure de calcium pour assécher cette pièce" dois-je en conclure que NaCl absorbe exactement sa masse d'eau ?

    Et si oui, quand est-il de NaCl ?

    "En revanche, on peut affirmer que CaCl2 est très efficace. Le sel NaCl par exemple n'a pratiquement aucun pouvoir séchant."

    Mais alors, s'agissant d'un local où séjourner, ne dois-je pas considérer que CaCl2 est trop efficace et lui préférer NaCl qui cesse de :travailler" à 50 % de HR ?

    Ou, à contrario, me réjouir que sa plus grande efficacité me permette d'en utiliser moins.

    Dernier point sur lequel j'aimerai un avis : si "Cette capacité dépend du nombre d'endroits dans la pièce où tu déposes ton produit desséchant, et du courant d'air au contact de ta poudre." est-il idiot d'utiliser un ventilo type PC pour faire circuler l'air au dessus d'un bac de produit (ce que fait un appareil électrique sur son condenseur) ? Car pour ça, suffisent les quelques Wh dispensés par un très modeste panneau solaire.

    Qui pose une autre question... ces quelques Wh ne seraient - ils pas mieux employés à extraire l'air humide plutôt qu'à l'assécher ?

    MERCI par avance pour tes réponses.

  5. #4
    moco

    Re : Capacité d'absorption du chlorure de calcium

    1. Je ne sais pas ce que le mot torcol signifie.

    2. Mettre du sel de cuisine (chlorure de sodium) ou ne pas en mettre revient exactement au même au niveau de l'assèchement. NaCl n'a aucun effet desséchant. Pour dessécher un local, il n'y a pas d'alternative au chlorure de calcium.

    3. Et comme tu dis, cela prendra "un certain temps". D'autant plus que si les murs sont humides à t'entendre, il faudra peut-être des mois. Et tout cela va encore dépendre de l'étanchéité des portes et fenêtres. Est-ce que tu n'aurais pas meilleur temps d'employer un déshumidificateur électrique ? On peut en louer dans les grandes surfaces. C'est ce que je ferais moi.

    4. La teneur en humidité de l'air varie beaucoup avec la température

  6. #5
    AIMEDIEU

    Re : Capacité d'absorption du chlorure de calcium

    Et voilà que le cauchemars de la déconnexion reconnexion au moment de l'envoi du post recommence !

    Donc...
    MERCI et mes réponses :

    1. "Je ne sais pas ce que le mot torcol signifie." Moi non plus. Qui en parle ?

    2. "NaCl n'a aucun effet desséchant." Sur quelles bases cette certitude ? Parce que pas ce que je lis ailleurs (notamment de son usage en labo pour obtenir de l'air à 50 % de HR). Ni ce que je constate dans ma salière.

    3. " il faudra peut-être des mois " Bien ce dont j'ai besoin de faire une estimation même grossière pour savoir si je dois commander 10 Kg ou une Tonne de produit.

    "Et tout cela va encore dépendre de l'étanchéité des portes et fenêtres"
    Ça c'est réglé. Même s'il reste à démontrer qu'il soit plus efficace d'empêcher l'entrée d'air (toujours moins humide que les murs) pour optimiser l'efficacité des absorbeurs que d'en augmenter une circulation qui s'avère insuffisante.

    " meilleur temps d'employer un déshumidificateur électrique ? "

    Bien ce que j'aurais fait, sans me poser de question sur l'efficacité des systèmes passif si... je disposais de l'électricité nécessaire.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    moco

    Re : Capacité d'absorption du chlorure de calcium

    Suite de la discussion.

    1. Quand j'écris en minuscule et sans les tirets le mot T-R-O-G-L-O, mon ordinateur corrige spontanément et écrit torcol.

    2. NaCl attire bien quelques milligrammes d'eau, juste assez pour coller entre eux les grains de sel d'une salière. De là à assécher l'humidité d'une pièce, il y a un pas ... Et si l'idée d'avoir de l'air dont l'humidité est de 50% te plaît, grand bien te fasse. Mais ce ne serait guère un progrès par rapport à l'absence de traitement. Car l'humidité ambiante est de l'ordre de 60 à 80% Est-ce que la ramener à 50% constitue un vrai progrès ?

    3. Commence par acheter 10 kg de chlorure de calcium. Cela ne coûte presque rien. Mais fais bien attention de soigneusement refermer le flacon ou le sac après l'avoir ouvert. S'il y a des fuites d'air, les grains de surface vont rapidement absorber l'humidité ambiante. Cela formera une croûte dure qui bloquera l'accès au produit sous-jacent.

  9. Publicité
  10. #7
    AIMEDIEU

    Re : Capacité d'absorption du chlorure de calcium

    MERCI et réponses :

    "NaCl attire bien quelques milligrammes d'eau"

    Pourquoi pas plus ? Et si pas plus pourquoi est-il utilisé en labo ? Pcq limité Ã* l'air d'un flacon son action est suffisante ?

    "si l'idée d'avoir de l'air dont l'humidité est de 50% te plaît, grand bien te fasse. Mais ce ne serait guère un progrès par rapport Ã* l'absence de traitement."

    Pourquoi alors qu'Ã* travers ce que je lis sur le sujet 50 % est dans la fourchette de taux ad hoc pour le confort des humains ? Maintenant si tu as des raisons d"estimer qu'un taux plus faible est mieux adapté l'humidité, je suis preneur de tes sources.

    "chlorureÂ*deÂ*calcium (...) attention de soigneusement refermer (...) les grains de surface vont rapidement absorber l'humidité ambiante. Cela formera une croûte dure qui bloquera l'accès au produit sous-jacent." Grand merci pour ce précieux conseil, car sans lui j'aurais fait l'erreur Ã* tout coup. Si pas en refermant mal, en mettant une couche trop épaisse sur le tamis.

    A ce propos, as-tu une idée de l'épaisseur ad hoc ? Ou de la forme. Et pourquoi les Rubson et consorts utisent des pastilles ?




    Â*Â*Â*Â*

  11. #8
    AIMEDIEU

    Re : Capacité d'absorption du chlorure de calcium

    Désolé pour le texte précédent que ce rodudjuuuuuu de foutu truc à transcrit comme ça après m'avoir obligé à me reconnecter au terme des quelques minutes nécessaires à la rédaction du post !!!! Et sans que je puisse le recoller car j'avais oublié de le copier avant envoi.

  12. #9
    Sethy

    Re : Capacité d'absorption du chlorure de calcium

    Troglo est probablement l'apocope de troglodytes.

    Pour comprendre le problème, Aimedieu, le mieux est de raisonner avec l'oxygène. Quand tu es dans l'habitation, tu consommes de l'Oxygène. La concentration en Oxygène dans l'air s'affaibli donc et doit être remplacée. Or, j'imagine que tu ne fais rien de spécial pour cela (Snorkel, ...), donc cet Oxygène rentre librement par les différents orifices, trous, joints, ... Dès lors, comment imaginer que l'humidité extérieure ne suit pas le même chemin.

    Comme l'a dit Moco, l'humidité varie fortement avec le température. Un apéro avec un ou deux glaçons permet de voir le phénomène de rosée (l'eau se condense sur les parois froides).

    Si on refroidi de l'air à 20°C contenant seulement 35% d'humidité relative jusqu'à 10°C, l'humidité relative passe à 80% !

    L'habitation agit donc comme un vrai piège à humidité.

    Ce qu'il faut aussi bien comprendre, c'est qu'il n'y a rien de magique. Si on raisonne sur l'Oxygène, à tout moment il y a autant d'Oxygène qui sort de l'habitation (enfin quand elle est inoccupée) que d'Oxygène qui y entre. Lorsqu'on l'occupe, la teneur en Oxygène baisse et dès lors il y a moins d'Oxygène qui sort de la maison, mais la quantité qui entre, reste la même. C'est ce qui permet qu'on ne meure pas asphyxié.

    Pour l'eau, c'est pareil. Au plus tu sècheras la maison, au plus d'eau de l'extérieur y entrera.

    Ce que j'imagine, c'est que les anciens avaient des trucs, du genre par exemple, de faire une sorte de trappe à eau. En disposant dans les zones basses, une pièce plus froide qui permettait à l'eau de se condenser avant de gagner les parties plus chaudes et plus élevées (oui, la chaleur monte .

    En conclusion, c'est soit installer une dispositif électrique permanent, soit recourir à un de ces trucs d'anciens.

  13. #10
    RomVi

    Re : Problème déconnexion

    Bonjour

    Citation Envoyé par moco Voir le message
    Par exemple CaCl2 absorbe de l'eau jusqu'à ce que l'air ambiant ne contienne plus que 0.3 mg H2O par litre d'air. Par comparaison, l'air ambiant contient environ 10 à 15 mg eau par litre.
    Serait il possible d'avoir la source de ces données ? Parce qu'elles sont visiblement erronées, ou hors contexte.
    Le CaCl2 s'équilibre à environ 40% d'humidité dans l'air, c’est à dire qu'au dessus de cette hygrométrie il capture de l'eau (jusqu'à temps de s’être totalement hydraté sous la forme CaCl2,6H2O), en dessous il en libère.
    Pour avoir 0.3mg d'eau dans l'air et 40% d’hygrométrie il faudrait se placer environ à -20°C. La quantité d'eau présente dans l'air dépend de l'hygrométrie et de la température.

    Pour ce qui est de NaCl l'équilibre se situe à 75% d'hygrométrie, donc il n'est pas adapté pour contrôler l'hygrométrie d'une pièce d'habitation, pour laquelle on vise en général 60%.

    La quantité de sel nécessaire dépend de la quantité d'eau à capturer, qui est très variable selon les conditions (nombres d'habitants, ventilation etc).

  14. #11
    AIMEDIEU

    Re : Capacité d'absorption du chlorure de calcium

    MERCI et...

    " Pour comprendre.. Au plus tu sècheras la maison, au plus d'eau de l'extérieur y entrera."

    Merci pour ses doctes explications mais je crains qu'elles soient largement une tête au dessus des mes basses considérations pratiques ET de la source de l'humidité. A savoir que je suis assez peu demandeur d'évacuation de l'humidité produite par ma personne, mais seulement de celles émanant des parois lorsque le local est vide toute présence animale.

    Pourquoi ? Deux raisons :

    a. L'humidité qu'il s'agit de réduire ne provient nullement de l'extérieur (dans les hangars alentours rien ne moisi) mais seulement des parois (murs et plafonds), provenant donc de la masse de craie qui les constituent sur plus de trois mètres d'épaisseur au dessus, trente en dessous - niveau du Cher -, et deux pour les parois Nord et Sud et quelques centaines pour celle de l'Est (l'épaisseur de la colline).

    b. Quand je suis là je chauffe et aère et évacue donc une bonne part de l'excès d'humidité.

    "Ce que j'imagine, c'est que les anciens avaient des trucs, du genre par exemple, de faire une sorte de trappe à eau. En disposant dans les zones basses, une pièce plus froide qui permettait à l'eau de se condenser avant de gagner les parties plus chaudes et plus élevées"

    Voila qui est BIGREMENT intéressant. D'autant que dans une des pièces, et justement en le point le plus bas de l'ensemble, se trouve une sorte de cuve creusé dans le sol, de la taille d'un gros évier, et dont je ne comprenais pas la fonction, car bien qu'à proximité d'une excavation en demi cercle qui a sans doute contenu un pressoir, il ne comportait aucune trace d'écoulement de jus de raisin. ET contient parfois un peu d'eau. De plus j'ai trouvé l'équivalent de ça dans d'autres caves de la région (sans que personne puisse m'en expliquer la fonction). En tout cas, bien que l'efficacité du système soit manifestement insuffisante, je serais bigrement intéressé de savoir d'où tu le connais. D'autant que je ne me souviens pas d'avoir lu ça dans toute la littérature que je me suis farci sur les habitats troglodytes.

    "En conclusion, c'est soit installer une dispositif électrique permanent, soit recourir à un de ces trucs d'anciens. "

    Sauf que le premier n'est pas possible pour les raisons évoquées (sauf à recourir à l'alimentation par du photovoltaïque) et, pour tout dire, pas franchement souhaité, car j'aime les systèmes "naturels" entendez passif, à tout le moins sans apport d'énergie exogène. Et que le second n'est pas assez efficace. Encore que je ne désespère pas de l'améliorer. En en augmentant le volume déjà. Et... y plaçant un tamis recouvert de chlorate de calcium.

    Chlorate de calcium, dont nonobstant ton savant exposé, j'ai les plus grande peine à comprendre pourquoi, à l'instar de ce qu'à longueur de pub télévisée Rubson nous assure qu'il fait dans les placard ou salles de bain insuffisamment ventilée, il ne pourraient faire dans mon troglo, absorber la vapeur d'eau en excès pour en remplir un bassin sous forme liquide, ce que font très bien papiers et tissus que je cherche justement à protéger.

  15. #12
    AIMEDIEU

    Re : Capacité d'absorption du chlorure de calcium

    MERCI à toi aussi et...

    "Serait il possible d'avoir la source de ces données ? Parce qu'elles sont visiblement erronées, ou hors contexte."

    Si erronées suis très preneur des bonnes valeurs. Quant à hors contexte... nullement puisque ma question portant sur la capacité absorption du chlorure de calcium, précisément pour évaluer les quantités à me procurer pour traiter le volume d'air qui me pose souci.

    "Le CaCl2 s'équilibre à environ 40% d'humidité dans l'air, c’est à dire qu'au dessus de cette hygrométrie il capture de l'eau (jusqu'à temps de s’être totalement hydraté sous la forme CaCl2,6H2O), en dessous il en libère.".

    Voila une précieuse information. D'autant que 40 % me donne une bonne marge de manœuvre par rapport au taux "de confort" (50 à 60 %), marge sans doute bien utile

    En saurais-tu plus sur la manière de le mettre en œuvre ? Un seul grand bac au centre de l'ensemble, de plus petits dans chaque pièce, plusieurs encore plus petits par pièce...?

    Merci par avance pour tes éclaircissements.
    Pour avoir 0.3mg d'eau dans l'air et 40% d’hygrométrie il faudrait se placer environ à -20°C. La quantité d'eau présente dans l'air dépend de l'hygrométrie et de la température.

    Pour ce qui est de NaCl l'équilibre se situe à 75% d'hygrométrie, donc il n'est pas adapté pour contrôler l'hygrométrie d'une pièce d'habitation, pour laquelle on vise en général 60%.

    La quantité de sel nécessaire dépend de la quantité d'eau à capturer, qui est très variable selon les conditions (nombres d'habitants, ventilation etc)

  16. Publicité
  17. #13
    Sethy

    Re : Capacité d'absorption du chlorure de calcium

    Citation Envoyé par AIMEDIEU Voir le message
    MERCI et...

    " Pour comprendre.. Au plus tu sècheras la maison, au plus d'eau de l'extérieur y entrera."

    Merci pour ses doctes explications mais je crains qu'elles soient largement une tête au dessus des mes basses considérations pratiques ET de la source de l'humidité. A savoir que je suis assez peu demandeur d'évacuation de l'humidité produite par ma personne, mais seulement de celles émanant des parois lorsque le local est vide toute présence animale.

    Pourquoi ? Deux raisons :

    a. L'humidité qu'il s'agit de réduire ne provient nullement de l'extérieur (dans les hangars alentours rien ne moisi) mais seulement des parois (murs et plafonds), provenant donc de la masse de craie qui les constituent sur plus de trois mètres d'épaisseur au dessus, trente en dessous - niveau du Cher -, et deux pour les parois Nord et Sud et quelques centaines pour celle de l'Est (l'épaisseur de la colline).
    Ce que je suspecte, c'est que les Hangars sont à l'équilibre thermique, contrairement à l'intérieur de la maison troglodyte. Je reprends l'exemple de l'apéro en été. Aucune condensation nulle part autour de soi, sauf sur le verre d'apéro. Pourquoi ? Parce qu'il est plus froid, et qu'à proximité l'air est refroidi, ce qui fait qu'elle peut emmagasiner moins d'eau, d'où rosée sur le verre.

    Je suis persuadé qu'une partie de l'humidité vient de l'air extérieur, mais bon peu importe. Quand le lavabo est obstrué et déborde, ce n'est pas important de savoir si c'est le robinet d'eau chaude ou d'eau froide qui est allumé.

    Citation Envoyé par AIMEDIEU Voir le message
    b. Quand je suis là je chauffe et aère et évacue donc une bonne part de l'excès d'humidité.
    Tu fais comme dans les hangars, tu rétablis l'équilibre thermique et puis tu l'inverses en chauffant.

    Citation Envoyé par AIMEDIEU Voir le message
    "Ce que j'imagine, c'est que les anciens avaient des trucs, du genre par exemple, de faire une sorte de trappe à eau. En disposant dans les zones basses, une pièce plus froide qui permettait à l'eau de se condenser avant de gagner les parties plus chaudes et plus élevées"

    Voila qui est BIGREMENT intéressant. D'autant que dans une des pièces, et justement en le point le plus bas de l'ensemble, se trouve une sorte de cuve creusé dans le sol, de la taille d'un gros évier, et dont je ne comprenais pas la fonction, car bien qu'à proximité d'une excavation en demi cercle qui a sans doute contenu un pressoir, il ne comportait aucune trace d'écoulement de jus de raisin. ET contient parfois un peu d'eau. De plus j'ai trouvé l'équivalent de ça dans d'autres caves de la région (sans que personne puisse m'en expliquer la fonction). En tout cas, bien que l'efficacité du système soit manifestement insuffisante, je serais bigrement intéressé de savoir d'où tu le connais. D'autant que je ne me souviens pas d'avoir lu ça dans toute la littérature que je me suis farci sur les habitats troglodytes.
    Honnêtement, c'est une simple conjecture de ma part. Tout comme, en Belgique, on met un petit carton en dessous des bières servies bien froides pour absorber la rosée dont je te parlais, je me suis dit que les anciens devaient faire face à ce genre de problème pour les troglodytes. La chaleur montant d'une part, et les pièces les plus basses devant logiquement être les plus froides (raisons géologiques), le plus logique est d'imaginer de forcer la circulation d'air. Entrée par le bas, avec condensation de l'humidité dans la zone la plus froide. Ensuite l'air se réchauffe en remontant, ce qui implique que son humidité relative baisse (as-tu bien compris ce point capital ?) et donc l'eau ne condense plus.

    Citation Envoyé par AIMEDIEU Voir le message
    "En conclusion, c'est soit installer une dispositif électrique permanent, soit recourir à un de ces trucs d'anciens. "

    Sauf que le premier n'est pas possible pour les raisons évoquées (sauf à recourir à l'alimentation par du photovoltaïque) et, pour tout dire, pas franchement souhaité, car j'aime les systèmes "naturels" entendez passif, à tout le moins sans apport d'énergie exogène. Et que le second n'est pas assez efficace. Encore que je ne désespère pas de l'améliorer. En en augmentant le volume déjà. Et... y plaçant un tamis recouvert de chlorate de calcium.

    Chlorate de calcium, dont nonobstant ton savant exposé, j'ai les plus grande peine à comprendre pourquoi, à l'instar de ce qu'à longueur de pub télévisée Rubson nous assure qu'il fait dans les placard ou salles de bain insuffisamment ventilée, il ne pourraient faire dans mon troglo, absorber la vapeur d'eau en excès pour en remplir un bassin sous forme liquide, ce que font très bien papiers et tissus que je cherche justement à protéger.
    Précisons, que c'est du chlorure et pas du chlorate ("quand le moteur fait boum", si tu as la référence dans Tintin).

    Ensuite, nos maisons ne sont pas à l'équilibre thermique, elles sont chauffées. Néanmoins, dans les pièces plus froide, ou celles, où l'humidité est artificiellement élevée (salle de bains), il peut y avoir un développement de moisissures. C'est la que Rubson peut aider, car les quantités d'eau à condenser sont des pichenettes en comparaison du piège à eau que constitue une troglodyte.

    A ce stade, je suis bloqué car je ne peux que raisonner, mais il me manque l'expérience du terrain. Si mon explication tient la route, on peut déduire certaines choses :
    - toute tentative pour chauffer / calfeutrer les pièces inférieures est une mauvaise idée
    - toute tentative pour colmater (outre le simple bon sens de ne pas laisser ouvert) les entrées d'air des pièces inférieures est une mauvaise idée
    - tout ce qui va toucher à cet "évier" dont tu parles est une mauvaise idée. Il doit être le plus froid possible
    - les aérations aux niveaux moyens de l'habitation sont à proscrire (elles feraient rentrer de l'air humide qui ne demande qu'à se condenser sans être passée par le piège de l'évier)
    - toute tentative d'empêcher l'air de sortir des pièces supérieures est une mauvaise idée, car cela contrecarre l'effet cheminée qu'on cherche à provoquer.

    Evidemment tout ça, part d'une idée qui je le pense est la bonne : le problème d"humidité est bien en lien avec l'air extérieur. J'imagine d'ailleurs que quand tu chauffes, comme par miracle, les murs arrêtent de suinter ... ce qui convenons-en, n'a pas de sens. Si l'eau passer majoritairement par eux, ce ne sont pas quelques degrés d'écarts qui auront le moindre effet, encore faudrait-il expliquer quel effet.
    Dernière modification par Sethy ; 19/01/2016 à 09h58.

  18. #14
    RomVi

    Re : Capacité d'absorption du chlorure de calcium

    Bonjour

    Citation Envoyé par AIMEDIEU Voir le message
    Si erronées suis très preneur des bonnes valeurs.
    J'ai donné les bonnes valeurs. Le chlorure de calcium s'équilibre à 40% d'hygromètrie (environ).

    Quant à hors contexte... nullement puisque ma question portant sur la capacité absorption du chlorure de calcium, précisément pour évaluer les quantités à me procurer pour traiter le volume d'air qui me pose souci.
    Cette remarque ne t'était pas destinée, je parlais de cette valeur de 0.3mg

    En saurais-tu plus sur la manière de le mettre en œuvre ? Un seul grand bac au centre de l'ensemble, de plus petits dans chaque pièce, plusieurs encore plus petits par pièce...?
    L'humidité de l'air se comporte un peu comme une odeur, elle est très mobile, donc si les portes ne sont pas fermées un seul bac sera pratiquement aussi efficace que plusieurs petits.

    Si je peux me permettre un conseil je te recommande de prendre un bac qui fonctionne avec des recharges de 1kg (ou à défaut un simple seau que tu posséderait déjà sur lequel tu peux poser une passoire), avec 3 recharges supplémentaires de 1kg.
    Tu mesures la durée de chaque recharge : Au fur et à mesure que le sel capte de l'eau il "disparait" du sac et se retrouve donc en solution saturée dans le bac en dessous. Attention il ne se videra pas totalement car le sel n'est pas pur, mais tu vois qu'il ne reste pas grand chose.
    L'idéal serait encore de mesurer la quantité de liquide en bas au fil du temps.

    Logiquement le 1er sac devrait partir assez vite car l'air est chargé en humidité, mais par ailleurs tout ce que l'habitation contient s'est équilibré avec ce taux d'humidité : Bois, paroi minérale, parquet etc, et ces matériaux vont relarguer de la vapeur d'eau.
    Au bout d'un certain temps le débit d'eau capté devrait ralentir de façon notable, et tu pourra alors quantifier ce qu'il faut retirer en continu pour atteindre l’hygrométrie souhaité. Cette quantité journalière permettra alors de choisir le matériel le plus adapté pour ton besoin : Continuer à utiliser des recharges, ou utiliser un appareil électrique et choisir convenablement sa capacité à déshumidifier.
    Dernière modification par RomVi ; 19/01/2016 à 18h13.

  19. #15
    Sethy

    Re : Capacité d'absorption du chlorure de calcium

    Quel est le volume total de la maison troglodyte ?

    Chez moi, ma salle de bain est approximativement de 40m3, j'ai des murs étanches, des fenêtres en double vitrage et une aération que je mets en marche pendant bains et douches. Un bloc de Rubson (qui doit faire 500 g) tient 2-3 semaines dans ces conditions.

  20. #16
    RomVi

    Re : Capacité d'absorption du chlorure de calcium

    On ne peut pas extrapoler si facilement, pour comparaison chez moi (maison de 80m²) une recharge de Rubson de 1kg durait 3 jours.
    J'utilise un déshumidificateur électrique.

  21. #17
    Sethy

    Re : Capacité d'absorption du chlorure de calcium

    Citation Envoyé par RomVi Voir le message
    On ne peut pas extrapoler si facilement, pour comparaison chez moi (maison de 80m²) une recharge de Rubson de 1kg durait 3 jours.
    J'utilise un déshumidificateur électrique.
    Un rapide calcul montre pourtant que les résultats sont comparables. 80m2, font environ 240 m3, soit 6x plus que la salle de bains.

    500g par 2 semaines x 6, cela représenterait 3kg par 2 semaines pour votre maison, soit 0,65 kg par 3 jours. C'est proche de votre kg par 3 jours.

  22. #18
    RomVi

    Re : Capacité d'absorption du chlorure de calcium

    Si ces rapports sont proches il s'agit simplement d'un hasard.
    La quantité d'eau à retirer vient en partie de la salle de bain, mais surtout de la respiration des occupants qui rejettent environ 1 litre d'eau par jour et par personne. Quand je pars en vacances je laisse le déshumidificateur tourner, et le bac se rempli très peu.

  23. Publicité
  24. #19
    AIMEDIEU

    Re : Capacité d'absorption du chlorure de calcium

    Ben ça commence quand même à de l'info PRATIQUE (dont MERCI) extrapolable (si, si... même si à la louche*). Parce que (en estimant que le "très peu" = 0) si 1 kg / 3 j / X personne / 240 m3, ne me manque plus pour répondre à ma question de depart que...
    a. Vous vouliez bien me dire combien de personnes partagent cette maison avec vous.
    b. Trouver le moyen d'évaluer l'humidité générée par mes parois (toutes suggestions bienvenues).

    * Bien suffisant puisque ce que je suis venu chercher est une estimation des quantités à mettre en oeuvre : dizaines, centaines, milliers de kg...?

  25. #20
    RomVi

    Re : Capacité d'absorption du chlorure de calcium

    Bonjour

    Ces données valent pour 2 personnes. En ce qui concerne l'estimation il suffit de suivre le petit protocole que j'ai donné plus haut.

  26. #21
    Sethy

    Re : Capacité d'absorption du chlorure de calcium

    Si on réfléchi bien, il est impossible de répondre à la question que vous nous posez. Vous ne nous demandez pas l'efficacité du chlorure de calcium (à ça des chimistes peuvent répondre), vous nous demandez d'estimer la quantité d'eau qui rentre "par les murs" et celle qui rentre "par diffusion et convection" dans votre maison troglodyte. Comment voulez-vous qu'on réponde à cette question ?

    Si on prend l'analogie de l'évier, vous nous demandez d'estimer le diamètre du tube de sortie alors qu'on a aucune idée des débits qui y sont versés.

    Si vous nous communiquer le débit entrant, la on peut vous donner une idée de la taille de l'évier (la quantité totale de Chlorure de Calcium) et du diamètre de sortie (la quantité de Chlorure de Calcium qu'il faut remplacer chaque mois). Je m'avance car c'est un boulot d'ingénieur, mais au moins avec cette donnée, on peut se battre. Ici, il n'y a pas match.

    Evidemment, il y a d'autres problèmes. Si vous en mettez beaucoup en une fois, l'humidité va descendre en flèche et puis remonter quand tout sera épuisé. L'idéal serait donc de mettre du Chlorure frais tous les mois, etc. Rubson avec sa forme compacte résout le problème de la coalescence que vous aurez avec du vrac, etc.
    Dernière modification par Sethy ; 22/01/2016 à 09h25.

  27. #22
    AIMEDIEU

    Re : Capacité d'absorption du chlorure de calcium

    Comme le fonctionnement de ce site reste aussi catastrophique dès que le temps de rédaction est un peu long... bis : "Pourquoi "impossible" ? D'autant que je me contrefout des autres sources d'humidité que les parois (comme indiqué précédemment le problème ne se pose pas dans les autres locaux alentours et ne me soucie qu'en absence d'occupant).
    So... "si on réfléchi bien" (sans être ingénieur mais doté de bon gros bon sens),*à partir des donnés de RomVi (merci encore) on peut extrapoler les capacités d'absorbtion du produit par m3 d'air et par jour. Donc en mesurant le taux d'humidité de l'air connaître la masse d'eau à absorber. Certes ça nous dira pas si la vitesse d'absorption est supérieure à celle de la "production". Ça, sauf à bénéficier de l'intervention d'un sachant par l'expérience (ce dont je ne désespère pas) ce sera affaire d'expérimentation et ajustement par essai et erreur.
    Mais grâce aux données de RomVi, en posant l'hypothèse que mes murs ne fassent pas mieux que deux humains, on a déjà une idée des quantités à mettre en oeuvre pour un mois par exemple. Mous au terme duquel l'écart du taux d'humidité entre dates et la pesé du produit hydraté nous permettra d'y voir plus clair. Ce qui rejoint l'idée "de mettre du Chlorure frais tous les mois".
    Qui m'amène une question : pourquoi systématiquement "frais" ? Un inconvénient si pas totalement "consommé" et réceptacle pas plein de juste en "remettre une couche" ?
    Et une autre encore : "problème de la coalescence avec du vrac" : une solution qui évite de subir le tarif Rubson ?"

  28. #23
    Sethy

    Re : Capacité d'absorption du chlorure de calcium

    Je suis désolé. J'essaie de vous aider. Votre dernier message est clair, vous ne croyez pas ce que j'écris. Soit, j'en prends bonne note.

  29. #24
    AIMEDIEU

    Re : Capacité d'absorption du chlorure de calcium

    MERCI pour votre aide (dont je reste demandeur, notamment quant à la mise en oeuvre du produit, à commencer par le problème de la coalescence du vrac, l'emploi d'un ou plusieurs absorbeurs, disposés comment, etc...). Quant à "vous ne croyez pas ce que j'écris"... s'agit pas de foi ou croyance mais juste de ne pas partager votre pessimisme quant à l'impossibilité d'apporter une réponse, même imparfaite, à une question somme toute assez triviale à un problème d'humidité SANS apport d'énergie. Voyez vous une faille dans mon raisonnement ? Une donnée m'aurait elle échappée ?

  30. Publicité
  31. #25
    RomVi

    Re : Capacité d'absorption du chlorure de calcium

    Bonjour

    Citation Envoyé par AIMEDIEU Voir le message
    Donc en mesurant le taux d'humidité de l'air connaître la masse d'eau à absorber.
    Attention, c'est vrai sur une durée très courte. Prenons par exemple une pièce de 40m3 contenant une étagère en bois de 40kg. La pièce est à 15°C et 75% d'humidité, soit 9.6g/m3.
    L'air contient donc un total de 384g d'eau

    On veut descendre l'hygrométrie à 60% (7.7g/m3, soit 308g). On pourrait penser qu'il suffit de retirer 384 - 308g = 76g

    En réalité le bois contient également de l'eau, et son humidité dépend de l'humidité de l'air : Du bois en contact avec de l'air à 75% à 15°C contient environ 15% d'humidité ( 15% * 40 000g = 6000g), à 15°C et 60% d'HR il en contient environ 11%, soit 4400g.

    En résumé en plus des 76g d'humidité dans l'air il faudra retirer aussi 6000 - 4400 = 1600g d'humidité pour un simple meuble en bois. 20 fois plus que ce qu'on a dans l'air, juste pour une simple étagère.

    Pour une estimation fiable de la quantité à piéger je pense qu'il n'est pas possible de faire autrement qu'avec la méthode que je t'ai donné plus haut.


    Qui m'amène une question : pourquoi systématiquement "frais" ? Un inconvénient si pas totalement "consommé" et réceptacle pas plein de juste en "remettre une couche" ?
    Et une autre encore : "problème de la coalescence avec du vrac" : une solution qui évite de subir le tarif Rubson ?"
    On peut très bien utiliser du CaCl2 en vrac, il faut simplement le poser sur une petite grille pour éviter qu'il ne tombe dans l'eau, où son efficacité serait réduite.
    Dernière modification par RomVi ; 22/01/2016 à 18h57.

  32. #26
    AIMEDIEU

    Re : Capacité d'absorption du chlorure de calcium

    Après nouvelle galère de déconnexion / reconnexion ... REbis...

    "Merci pour ces précisions. D'importance car je n'avais effectivement pas songé aux étagères que... je n'ai pas. Mais que je saurais devoir éviter. En tous cas en matériaux absorbants. Encore que si du
    bois en contact avec de l'air à 75% à 15°C contient environ 15% d'humidité une fois celle de l'air retombé à 50 %, j'imagine que celle du bois ne descend pas 0 %, et qu'il n'y a donc à extraire que quelque %. Non ? Et puis une fois le taux d'humidité de l'air atteint, si renouvellement régulier du chlorure de calcium... il n'a plus qu'à s'occuper de l'air.

    Merci aussi quand à l'avis (d'expérience ?) concernant la mise en oeuvre. D'où je conclu que n'importe quel recipient couvert de moustiquaire ou voilage sur lequel j'étalerai du chlorure de calcium (sur quelle épaisseur maxi ?) fera le job. Non ?

    Et quant à la surface et répartition des absorbeurs pas de suggestions ? "

  33. #27
    AIMEDIEU

    Re : Capacité d'absorption du chlorure de calcium

    Grrrrrrrrrrrrr ce site va me rendre fou (merci à un régulateur de passage de bien vouloir effacer mes messages pourris de caractères parasites). Donc RE-REbis :

    "Petit ajout pour m'excuser de reposer des questions auxquelles vous avez, l'un et l'autre répondu, mais que les problèmes de connexion / déconnexions de ce (mal)foutu site m'ont valu de rater.

    J'ai donc desormais à peu près tout ce qu'il me faut. A ceci près que j'ai oublié de préciser que la température ambiante, sans chauffage est à trois à quatre degré près celle de l'extérieur en hiver, et au maximum de 15°C en été. D'où je conclu que l'essentiel de l'humidité vient bien des parois et non de l''extérieur. D'autant, s'il fallait un autre élément de preuve, que les trois mètres de roche qui constituent le plafond de l'excavation sont fournissent toute l'eau dont nécessaire à un luxuriant bosquet d'une vingtaine d'ormes de plus de 15 cm de diamètre et 4 à 5 m de hauteur. "

  34. #28
    Kemiste

    Re : Capacité d'absorption du chlorure de calcium

    Citation Envoyé par AIMEDIEU Voir le message
    "Petit ajout pour m'excuser de reposer des questions auxquelles vous avez, l'un et l'autre répondu, mais que les problèmes de connexion / déconnexions de ce (mal)foutu site m'ont valu de rater.
    Il n'est pas nécessaire de critiquer le site à chaque message. Merci de faire part de tes problèmes dans la partie qui y consacrée.

  35. #29
    AIMEDIEU

    Re : Capacité d'absorption du chlorure de calcium

    Je fais part, je fais part... et rien ne change !

  36. #30
    HarleyApril

    Re : Capacité d'absorption du chlorure de calcium

    rien ne va changer
    en cas d'inactivité, le site déconnecte automatiquement
    quand tu tapes du texte, tu n'es pas détecté comme actif
    le mieux est de taper ton texte dans un logiciel quelconque puis de le poster (copier coller) ensuite

    cordialement

Sur le même thème :

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Réponses: 5
    Dernier message: 09/01/2014, 21h45
  2. chlorure de calcium
    Par strinkler dans le forum Chimie
    Réponses: 4
    Dernier message: 28/12/2012, 09h41
  3. Chlorure de calcium
    Par Corona dans le forum Chimie
    Réponses: 8
    Dernier message: 29/10/2011, 07h56
  4. Chlorure de calcium
    Par Mr.Feynman dans le forum Chimie
    Réponses: 6
    Dernier message: 22/08/2006, 10h54
  5. Chlorure de Sodium et Chlorure de Calcium ?
    Par babaz dans le forum Chimie
    Réponses: 5
    Dernier message: 22/09/2005, 17h35