Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 11 sur 11

Bougie d'allumage electrode platine



  1. #1
    dragon9

    Bougie d'allumage electrode platine


    ------

    Bonjours

    petite question : peut-on récupérer la tige centrale d'une bougie neuve pour s'en servir comme électrode de platine (ou catalyseur) ? Et si oui, est-ce efficace ?

    Comment distinguer si le revêtement de la tige est fait de nickel, de platine ou de palladium ? (à vue d'oeil, de préférence, inutile de faire des tests chimiques vu l'épaisseur du dépôt)

    merci d'avance

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    moco

    Re : bougie d'allumage electrode platine

    Bonsoir,
    A l'oeil, ces métaux ont la même apparence. On ne peut pas les distinguer.
    On peut bien sûr utiliser la tige centrale d'une bougie comme électrode. Mais sa surface est extrêmement faible, et le courant est proportionnel à la surface de l'électrode. Il ne sera donc jamais bien grand

  4. #3
    dragon9

    Re : Bougie d'allumage electrode platine

    Mais dans les cas ou une catalyse au platine est nécessaire, ça peut servir quand même

  5. #4
    40CDV20

    Re : Bougie d'allumage electrode platine

    Slt dragon9,
    Pour la rénovation d'une Mach 3 2 temps j'avais un temps essayé de savoir le fin mot de l'histoire sur ces bougies miracles, platine, iridium, ruthenium,...c'est très opaque ! Quand il y a du métal noble de masse, c'est une micropastille soudée par flux d'electrons. A défaut c'est de la PVD. Mais dans tous les cas le noyau de l'electrode centrale est en cuivre.
    Cdt

  6. #5
    dragon9

    Re : Bougie d'allumage electrode platine

    Généralement, les procédés catalytiques décrits dans les livres parlent d'un simple filament de platine. Je suppose donc qu'une petite surface n'est pas incapacitante.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    ecolami

    Re : Bougie d'allumage electrode platine

    Le platine massif exposée a une flamme et porté au rouge n'aura pas changé de couleur au refroidissement. Maintenant pour des couches ultra mince j'ignore s'il ne risque pas d'apparaitre un alliage qui s'oxydera.
    Le test a la flamme est valable pour les métaux nobles.

  9. Publicité
  10. #7
    dragon9

    Re : Bougie d'allumage electrode platine

    Autre idée : le platine se comporterais comme une électrode inerte (comme graphite) s'il on l'emploie comme borne d'une pile, non? C'est un test de reconnaissance des métaux nobles.

    De plus, même si il s'ionise, la fem mesurée sera caractéristique du couple platine/ion platine. J'ai déjà tenté d'utiliser une couche mince d'or comme électrode, avec une poinre en graphite, et je n'ai observé aucune fem
    Dernière modification par dragon9 ; 21/08/2018 à 22h45.

  11. #8
    ecolami

    Re : Bougie d'allumage electrode platine

    Cette idée d'électrode inerte aux bornes d'une pile ne te sera pas d'un grand secours...Cela ne prouve pas que ce soit du platine. Si tu fais passer du courant et qu'il y ait des ions chlorures tu as une chance d'attaquer le platine (si du Chlore se dépose dessus).

  12. #9
    dragon9

    Re : Bougie d'allumage electrode platine

    Donc en fait seules les électrodes de carbone sont fiables en tant que matériau inerte... les métaux, je vous jure...

  13. #10
    40CDV20

    Re : Bougie d'allumage electrode platine

    Bjr,
    Pas de conclusions hâtives ça dépend de l'application. S'il s'agit par ex. d'électrolyser une solution d'acide sulfurique, et si on considère les surtensions cathodiques, le graphite est assez proche du plomb (-0.75V) mais très éloigné du platine (-0.05V). Par ailleurs, le graphite n'est pas toujours inerte, c'est le platine (et certains platinoïdes) qui présentent les immunités les plus élevées
    Cdt

  14. #11
    dragon9

    Re : Bougie d'allumage electrode platine

    D'accord, mais s'il y a possibilité que des électrodes de platine soient attaquées (surtout par un anion aussi banal que Cl- ) je dois avouer que pour le prix d'UNE électrode, le graphite est aisément donné gagnant. de plus, si c'est pour usage électrolytique, le fait que le graphite soit attaqué ne gêne pas tant que ça, il suffit que le produit de l'attaque n'interfère pas avec la suite de l'électrolyse (ce qui n'est généralement pas le cas). Si l'usage n'est pas électrolytique (disons chauffage a 300° d'acide sulfurique pur) , il existe, si je ne me trompe pas, des carbures de métaux banales aussi inertes chimiquement parlant que le platine, et qui reviennent, encore une fois moins chers.

    Conclusion, le platine est surcoté.

Discussions similaires

  1. [Thermique] bougie d'allumage palazetti
    Par poucinetteserge dans le forum Dépannage
    Réponses: 0
    Dernier message: 12/02/2018, 21h15
  2. [Thermique] test sur electrode allumage /ionisation (2 fonctions, 1 electrode)[résolu]
    Par julien38 dans le forum Dépannage
    Réponses: 12
    Dernier message: 24/01/2018, 12h33
  3. [Blanc] Bougie allumage gazinière FAR C3650
    Par hary dans le forum Dépannage
    Réponses: 7
    Dernier message: 30/01/2015, 17h11
  4. bougie d'allumage
    Par paiselox dans le forum Technologies
    Réponses: 17
    Dernier message: 06/12/2006, 10h19
  5. Electrode de carbone et électrode de platine
    Par Fajan dans le forum Chimie
    Réponses: 6
    Dernier message: 27/06/2005, 07h19