Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

Analyse des sulfites et analyse de l'alcalinité en entreprise : substitution produit CMR



  1. #1
    cedricbl

    Analyse des sulfites et analyse de l'alcalinité en entreprise : substitution produit CMR


    ------

    Bonjour,

    L'entreprise dans laquelle j'effectue mon stage réalise des tests d'eaux de chaudière pour analyse des sulfites et de l'alcalinité ( TA - TAC ). Mes cours de chimie remontant à quelques années, je ne suis pas certain de mon raisonnement.
    Lors de ces analyses, la phenolphtaléine est utilisée en tant qu'indicateur coloré. Ce produit étant classé CMR ( cancérigène ), nous sommes dans l'obligation de le substituer si cela est techniquement possible. Pourriez vous m'indiquer si la modification que j'ai apporté à la procédure a un sens svp?

    Analyse des sulfites actuelle

    Il est important de commencer les analyses de chaudières par l’analyse des sulfites pour l’obtention de résultats représentatifs. L’eau doit être à température ambiante et être analysée le plus rapidement possible après la mise à l’air.
    - Prélever un échantillon de 20 mL
    - Ajouter 1 goutte de phénolphtaléine, l'eau deviendra "rouge-mauve"
    - Ajouter 1 ou plusieurs mesurettes d'acide sulfamique jusqu'à disparition de la couleur "rouge-mauve" ( doser par mesurette complète ).
    - Ajouter 2 ml de Starch Indicator ( amidon )
    - Titre avec la solution d'iodate-iodide 0.3998 Hach jusqu'au virage de l'incolore au bleu stable ( bleu ciel, pas le bleu foncé )

    Le résultat obtenu est égal au nombre de "ppm" de sulfite en chaudière.


    Analyse de sulfite modifiée

    Il est important de commencer les analyses de chaudières par l’analyse des sulfites pour l’obtention de résultats représentatifs. L’eau doit être à température ambiante et être analysée le plus rapidement possible après la mise à l’air.
    • Prélever un échantillon de 20 ml.
    Ajouter 1 goutte de phénol rouge, l’eau deviendra « rouge-violet ».
    • Ajouter 1 ou plusieurs mesurettes d’acide sulfamique jusqu’à apparition d’une couleur « jaunâtre »
    • Ajouter 2 mL de Starch Indicator (Amidon)
    • Ensuite, titrer avec la solution d’iodate-iodide 0.3998 Hach jusqu’au virage du jaune au vert stable.

    Le résultat obtenu est égal au nombre de ppm.

    L'indicateur qui remplace la phenolphtaléine est le phénol rouge. Pour ma version modifiée, après ajout de l'acide sulfamique, la solution sera "jaunâtre". Ainsi, avec le deuxième indicateur qu'est l'amidon, est-ce qu'on peut combiner les deux couleurs pour donner une solution de couleur verte ? ( jaune + bleu = vert ).

    Pour l'analyse de l'alcalinité, j'ai un problème car on utilise du méthyl orange comme deuxième indicateur et j'ai peur que la différence de couleur ne soit pas assez marquée avec la couleur du phénol rouge en milieu acide. Celui-ci prend une couleur jaune et le méthyl orange une couleur jaune-orange.
    D'autant plus que toutes les sources présentant l'analyse de l'alcalinité, utilisent la phénolphtaléine. Connaisez-vous une alternative à l'usage de la phénolphtaléine pour analyse de l'alcalinité? Par exemple un indicteur coloré adéquat?

    Merci pour votre aide

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    moco

    Re : Analyse des sulfites et analyse de l'alcalinité en entreprise : substitution produit CMR

    Bonjour,

    Tout d'abord, l'expression "phénol rouge" n'est pas française. Il faut dire "rouge de phénol". Le terme "phénol rouge" est une mauvaise traduction mot à mot de l'anglais "phenol red". L'expression "phénol rouge", si elle existait, correspondrait à l'anglais "red phenol", car en anglais les adjectifs précèdent toujours les noms. Donc ne dites pas "phénol rouge", mais "rouge de phénol".

    C'est pareil pour "Starch indicator". Pourquoi ne dis-tu pas "indicateur amidon" ?

    Pour finir, il faut savoir que la couleur du complexe iode-amidon est d'un bleu vraiment très foncé. Cette couleur bleue masque complètement la pâle couleur jaune du rouge de phénol. Le virage passe du jaune au bleu à une goutte près, et on n'arrive pas à atteindre le vert.

    Et enfin, pour le titrage acide-base, moi je n'utiliserais pas le méthylorange, dont le domaine de virage se situe de pH 3.2 à 4.4. C'est fortement déplacé en milieu acide. En fait, cela dépend un peu de la nature de l'acide et de la base. Mais, a priori, moi, je prendrais le rouge de méthyle, dont le domaine de virage pas de 4.5 à 6.3. Quelle est la nature de l'acide et de la base de ce titrage ?

  4. #3
    cedricbl

    Re : Analyse des sulfites et analyse de l'alcalinité en entreprise : substitution produit CMR

    Bonjour,

    Merci pour votre retour. Manque d'attention de ma part, l'entreprise est développée à l'internationnal et donc les procédures et noms des produits sont en anglais, voilà pourquoi j'ai utilisé le nom starch indicator (qui est de plus le nom commercial du produit).

    La nature de l'acide du titrage est de l'acide sulfurique concentré à 1.6N comme vous pouvez le voir dans la procédure ci-dessous:

    - Prélever 10 mL d'eau.
    - Ajouter 3 gouttes de phénolphtaléine. Si l'échantillon reste incolore, le TA de l'eau est de 0. Si l'eau vire au rouge, titrer avec l'acide sulfurique 1.6N jusqu'à disparition de la couleur rouge.
    - Noter le nombre de ml ajouté.
    - Le TA en ppm est le nombre de mL de H2SO4 ajouté multiplié par 10.
    -Ajouter 4 gouttes de méthyle orange, l'eau prendra une teinture jaune, titrer avec du H2SO4 jusqu'au virage du jaune à l'orange.
    - Noter le nombre total de ml de H2SO4 ajouté.
    - Le TAC en ppm est le nombre total de ml de H2SO4 utilisé multiplié par 10.

    Comment pourrait-on se passer de la phénolphtaléine ici?

  5. #4
    moco

    Re : Analyse des sulfites et analyse de l'alcalinité en entreprise : substitution produit CMR

    Bonjour,
    Pour titrer un acide comme l'acide sulfurique, on n'est pas obligé reprendre la phénolphtaléine. Mais si on tiens, le plus simple est d'utiliser un indicateur comme le bleu de bromothymol, qui et bleu en milieu basique, et jaune en milieu acide. Le point de virage est entre 6 et 7.6.
    Quoi qu'il en soit, la phénolphtaléine pure est interdite, c'est vrai. Mais la solution diluée d'indicateur ne l'est pas.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    ecolami

    Re : Analyse des sulfites et analyse de l'alcalinité en entreprise : substitution produit CMR

    Bonjour,
    Cherhce +liste indicateurs colorés ph+ sur google pour avoir tout un choix d'indicateurs adaptés. Si la phénophtaléine est interdite évite de choisir des molécules apparentées.

Discussions similaires

  1. Analyse d'un produit
    Par roland59 dans le forum Chimie
    Réponses: 8
    Dernier message: 12/10/2013, 06h16
  2. Analyse sulfites
    Par Chimiste2012 dans le forum Chimie
    Réponses: 5
    Dernier message: 03/07/2012, 08h49
  3. question d'analyse (produit de cauchy)
    Par ghani-206 dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 0
    Dernier message: 03/12/2011, 10h32
  4. Analyse du son que produit une craie
    Par Ptite prune dans le forum Physique
    Réponses: 0
    Dernier message: 09/06/2009, 21h38
  5. GC-Ms analyse d'un produit.
    Par Fajan dans le forum Chimie
    Réponses: 2
    Dernier message: 23/11/2006, 20h24