Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 9 sur 9

polymerisation de l'huile de lin



  1. #1
    fasar

    polymerisation de l'huile de lin


    ------

    Bonjour,

    Je m’intéresse à la polymérisation de l'huile afin de protéger une poêle en fonte.

    La protection des poêles est réalisée en faisant un culottage.
    Le procédé utilisé par tout le monde est de mettre une fine couche de n'importe quelle huile et de mettre au four très chaud (250 degré ou plus).
    De répéter cette opération plusieurs fois (6 fois min).

    Suite à la thèse de Md. Ornella Zovi, je comprends:
    - L'huile de lin est la meilleure afin de créer la couche de protection des poêles. Grace à la polymérisation de cette huile.
    - La polymérisation est réalisée avec ou sans oxygène. Avec oxygène entre 60 et 100 degrés. Sans oxygène à plus de 200 degrés.
    - ou polymérisation par UV

    Ma question principale est :
    - Est-ce que le polymère ainsi créé est mauvais pour la santé ? Pourquoi ?


    Mes autres questions :
    - Est-ce que le résultat final est le même suite aux différents procédés de polymérisation (avec, sans oxygène, avec UV) ?
    - Comment connaître le temps nécessaire à la polymérisation de l'huile suivant ces procédés ?
    - Est-ce qu'une polymérisation avec oxygène et une grande source de chaleur (250 degré) fait aussi le job ?
    - Est-ce qu'une huile mise au soleil va se polymériser toute seule ?
    - Est-ce que le point de fumé a quelque chose à voir avec la polymérisation ?


    Merci d'avance pour votre intérêt !


    Source:
    - thèse de Md. Ornella Zovi: https://www.google.com/url?sa=t&rct=...9fSttAYBesAkvY
    - huile de lin polymérisé est-il sur pour la santé : https://www.drkarafitzgerald.com/201...ast-iron-pans/ . Voir le commentaire de "Person" du 30 decembre 2020.

    -----

  2. Publicité
  3. 📣 Nouveau projet éditorial de Futura
    🔥🧠 Le Mag Futura est lancé, découvrez notre 1er magazine papier

    Une belle revue de plus de 200 pages et 4 dossiers scientifiques pour tout comprendre à la science qui fera le futur. Nous avons besoin de vous 🙏 pour nous aider à le lancer...

    👉 Je découvre le projet

    Quatre questions à explorer en 2022 :
    → Quels mystères nous cache encore la Lune 🌙 ?
    → Pourra-t-on bientôt tout guérir grâce aux gènes 👩‍⚕️?
    → Comment nourrir le monde sans le détruire 🌍 ?
    → L’intelligence artificielle peut-elle devenir vraiment intelligente 🤖 ?
  4. #2
    40CDV20

    Re : polymerisation de l'huile de lin

    Bsr,
    Je ne vois pas très bien ce qu'apporterait un "culottage" fait avec de l'huile de lin. J'imagine qu'il y a ici une visée de protection anticorrosion, mais ce n'est pas l'objectif premier qui est la recherche d'une bonne non-adhérence. Il va y avoir effectivement formation de polymères (lesquels ?), par contre, ceux-ci seront irrémédiablement détruits (formation de carbone ou carbonisation), si la température de la poële dépasse sur de longues périodes les 250°. Sauf bien entendu si ce culottage a une fonction décors.
    Il y a quantité d'articles sur la cuisson des huiles de lin (par ex. avec une fonction lien dans les moules de fonderie ou simplement la fabrication des mastics dits de vitrier), mais je n'ai jamais lu une ligne sur la précaution alimentaire.
    Je vous mets un lien qui définit le culottage fonctionnel de plaques de fonte à usage alimentaire. Il est essentiellement utilisé des huiles de tournesol ou de colza. Ça fonctionne parfaitement bien. (je le pratique.)

    https://www.krampouz.com/conseils_kr...%204%20minutes.

    Cdt

  5. #3
    chimhet

    Re : polymerisation de l'huile de lin

    Bonjour,
    Avant l'huile de lin était interdite en France pour l'alimentation parce qu'elle devenait toxique une fois oxydée.

    mentions d'étiquetage définie par afssa : « réserver à l'assaisonnement ; ne pas chauffer ; conserver à l'abri de la chaleur avant ouverture ; conserver au réfrigérateur après ouverture ».

  6. #4
    dr.Garou

    Re : polymerisation de l'huile de lin

    Dans des conditions normales d'utilisation en cuisine, la fonte ne rouille pas, sa teneur en carbone élevée la protégeant de ce phénomène. Le culottage n'a donc qu'une fonction antiadhérente.
    Pour ce qui est de l'emploi de l'huile de lin, vu que les autres huile employées font parfaitement leur office, je n'en vois pas trop l'intérêt.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #5
    40CDV20

    Re : polymerisation de l'huile de lin

    Bjr,
    +1,
    Effectivement, interdiction de près d'un siècle dit on. L'huile de lin fait partie des huiles végétales très sensibles au phénomène d'oxydation, on en dénombre une bonne vingtaine remis au goût du jour pas la mode "vert-éco-bio" qui suggère souvent de "passer" par les graines ! (il suffit de les broyer selon besoin et de les consommer ou de les intégrer à un plat.
    L'huile de lin ne conduit pas à un culottage plus aisé ou plus durable. L'huile de tournesol fait ça très bien.
    L'huile de lin "modifiée" est appréciée des peintres artistiques ou non et les déclinaisons sont parfaitement caractérisées. (data sheet et CAS number)
    -huile de lin "nature" plus ou moins raffinée
    -huile de lin cuite (c'est clair !)
    -la standolie (accélération par des carboxylates lourds de certains métaux tels cobalts, strontium,...Dits siccatifs. Sachant que le plus efficace est le plomb. Bien entendu, ici "l'alimentarité" est le dernier des soucis.
    Je vais mettre un lien où tout ceci est bien documenté.
    Cdt

  9. #6
    antek

    Re : polymerisation de l'huile de lin

    - toutes les huiles courantes oxydées sont néfastes pour la santée (la flemme de re-rechercher des références), aussi on enduit les planches en bois avec de l'huile minérale (paraffine, ?)
    - les quantités d'huile utilisées en protection, une fois oxydées, sont-elles néfastes ?
    - recette de culottage (pour anti-adhérence) des wok neufs en tôle d'acier fournie par un cuisinier chinois : frotter/laver/rincer/sécher - mettre à feu vif à sec jusqu'à ce qu'il passe par toutes les couleurs - la tôle encore chaude, appliquer de l'huile alimentaire en frottant - toujours cuisiner avec de l'huile ou de la graisse
    - vous êtes sûrs que l'huile de lin polymérise ?
    KIS - keep it short

  10. Publicité
  11. #7
    40CDV20

    Re : polymerisation de l'huile de lin

    https://www.mon-droguiste.com/standolie-lin-45p.html
    Simple, accessible et bien fait
    Ce n'est pas totalement complet, car il existe une bonne dizaine de processus de transformation de l'huile de lin selon les applications qui ne sont pas toutes du périmètre artisanal. Pour la fabrication du linoléum par ex. l'huile est dite "flexibilisée"
    Cdt

  12. #8
    polux4

    Re : polymerisation de l'huile de lin

    Bonjour,

    Sans rentrer dans la chimie des graisses et huiles, une poêle en fonte, une plancha ou une cocotte se culotte après chaque entreposage ou chaque nouvelle utilisation non régulière quelqu'en soit l'huile ou la graisse car celle-ci ranci au fil du temps.

    Pour ma part je n'utilise pas d'huile de colza qui fume trop vite, ni d'huile de lin dont l'odeur me déplaît, une simple huile ayant une bonne tenue en température telle que tournesol, arachide, olive suffit.

    Si elle adhère, un lavage au gros sel (abrasif) et huile suffit, avant entreposage et pour une nouvelle utilisation, une bonne mise en température avec un sopalin pour la nettoyer suffit, une huile propre et c'est reparti, l'important est d'avoir un entreposage au sec et pour une cocotte ne pas y laisser traîner un plat en sauce.

    Je la nettoie même en faisant bouillir de l'eau pour supprimer le gras rance et utilisation à sec comme un grill si je fais une viande rouge, ou sinon huile sans excès pour les crèpes et blinis, huile en excès pour les poissons et pour toute autre utilisation, vive le téflon !

    C'est pluôt commentaire cuisine que chimie, mais bon pour ce que ça vaut

  13. #9
    40CDV20

    Re : polymerisation de l'huile de lin

    Bjr,
    Un culottage bien fait à visée première d'anti-adhérence, conduit à une structure stratifiée dont l'épaisseur peut atteindre le 1/10 de mm, à l'aspect laque de chine. Il ne faut pas perdre de vue que cette couche se délite inévitablement à l'usage, donc "se consomme" par agression thermique mais également chimique. Par exemple, un culottage au tournesol se "marque facilement" par la simple cuisson d'œufs au plat ou de certains légumes.
    Cdt

Discussions similaires

  1. Réponses: 10
    Dernier message: 25/11/2021, 21h04
  2. Actualité - Quelle différence entre huile végétale et huile essentielle
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 13/11/2016, 09h40
  3. Réponses: 3
    Dernier message: 09/12/2012, 16h22
  4. Réponses: 1
    Dernier message: 15/11/2012, 11h37
  5. polymerisation d'une huile
    Par alaet dans le forum Chimie
    Réponses: 10
    Dernier message: 07/02/2006, 22h09