Répondre à la discussion
Page 1 sur 3 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 63

Traitement de l'air anti-covid par UV lors des réunions en intérieur



  1. #1
    FDFD

    Traitement de l'air anti-covid par UV lors des réunions en intérieur


    ------

    Bonjour,

    Il y a quelques temps j'ai posté mon projet d'unité de traitement anticovid dans la rubrique Techno:

    https://forums.futura-sciences.com/t...ovid-19-a.html

    Je l'ai réalisé et je suis en train de tester les aspects circulation de l'air avec un générateur de fumée.

    J'en donnerai la description détaillée dans une semaine ou deux sur un site de DIY (Wikifab)
    Nota: Par rapport à ce qui est décrit initialement, la chambre d'irradiation et la puissances des lampes UV ont augmenté. Je devrais pouvoir traiter environ 100 m3 d'air à l'heure.

    Je serais intéressé par vos remarques d'ordre général. Merci d'avance !

    Cdt.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    yves95210

    Re : Traitement de l'air anti-covid par UV lors des réunions en intérieur

    Salut,

    Tu n'est pas le seul sur le forum à penser à une solution de ce genre, et à avoir un projet en cours : https://forums.futura-sciences.com/c...ml#post6629666

  4. #3
    FDFD

    Re : Traitement de l'air anti-covid par UV lors des réunions en intérieur

    Eh oui ! j'ai vu ça juste aujourd'hui après avoir commencé et terminé mon design....

    J'en suis donc aux tests de validation
    - vérification de la circulation de l'air
    Le tube étant posé au milieu d'une table avec les convives assis autour, il faut que les aérosols émis par un convive contaminé soient préférentiellement aspirés et non pas éparpillés dans toute la pièce
    - vérification de la non production d'ozone
    Facile à détecter au nez qui y est très sensible. C'est normalement garanti par la spécification des tubes UV C Osram.
    - vérification des calculs
    A ce niveau il faut prendre des marges suffisantes par rapport aux valeurs (Joules / m2) nécessaires pour désactiver le virus. Heureusement il existe des tubes puissants et de taille réduite qui peuvent être facilement utilisés. De plus la chambre d'irradiation est chemisée d'aluminium brillant qui renforce l'éclairement de plus d'un facteur 2

    Bref, j'en suis actuellement aux tests de circulation avec un générateur de fumée (ceux utilisés dans les spectacles ou les fêtes).

    Merci d'avance pour d'éventuelles remarques constructives.

    Cdt.

  5. #4
    christophej

    Re : Traitement de l'air anti-covid par UV lors des réunions en intérieur

    Bonjour,

    Je n'avais pas vu non plus, comme quoi ça doit être dans l'ére du temps.
    La désinfection UV a été utilisée très tôt par les Chinois, dès le mois de février.
    Mais après une recherche rapide je n'ai rien trouvé dans sa version "boîte à lumière", il doit probablement déjà y en avoir quelque part dans les méandres du net.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Anathorn

    Re : Traitement de l'air anti-covid par UV lors des réunions en intérieur

    et ça serait quoi le protocole d'utilisation ?
    traitement avant/après la réunion ou pendant la réunion ?
    J'ai du mal a considérer pendant la réunion, certaines personnes passent beaucoup de temps en réunion.
    peut-être des pauses toutes les 30 mn avec vidage de la pièce pour traitement ?
    Je vois beaucoup d'obstacles a ce genre de système, que ce soit au niveau du cout et des protocoles d'utilisation.
    Vu qu'on expose pas inconsidérément des humains a des grosses doses d'UV.
    La lumière en pleine face pendant la réunion, faut oublier, ou fournir un masque facial complet qui n'expose pas de peau.
    Les certifications médicales pour ce genre de trucs seront impossibles a obtenir.

  8. #6
    christophej

    Re : Traitement de l'air anti-covid par UV lors des réunions en intérieur

    Bonjour,

    Vous avez tout à fait raison pour l'exposition UV d'ou le concept de boîte à lumière.
    L'air ambiant passe dans une boîte dans laquelle il est exposé à la lumière UV et ressort désinfecté.
    La lumière ne sort pas de la boîte, donc pas d'exposition directe.

  9. Publicité
  10. #7
    Bounoume

    Re : Traitement de l'air anti-covid par UV lors des réunions en intérieur

    Oh horreur! pas d' exposition directe!!!! jamais !
    Jamais directement exposé à des choses pas naturelles.....

    Seulement, une petite question:
    Lors de l' exposition NORMALE, en plein air, d 'un individu normal, illuminé par des radiations solaires normales, par 'beau temps' , sans atténuation par les fumées et poussières urbaines.....
    quel est le spectre de radiations UV reçues? Quelles sont les densités de puissances radiatives appliquées normalement à une surface (de peau nue, bien sûr....)

    Si des sources artificielles germicides ne dépassent pas les densités d' énergie produites par le Soleil, si la surface exposée est celle non occultée par des vêtements (et non celle de nudistes prenant un bain de soleil ), alors pourquoi récuser une méchante source artificielle à rayonnement direct?*

    Dans le cas de grands rassemblements, ou/et de présence populaire dense, en l' absence [ou insuffisance] de lumière naturelle, l' irradiation directe ne pourrait-elle participer à la réduction du risque ? Le réduisant au moins au risque en espace 'naturel' ouvert?

    *euh, naturel ou artificiel, ça ne protège pas les gens contre leur bêtise: je me souviens d' un certain "miracle de Fatima" où des niais regardaient et fixaient le Soleil en face un long moment...
    Après, il y a eu (sauf effet protecteur du Miracle, évidemment..) un certain nombre de pertes de la vision précise et colorée (destruction de la fovea rétinienne, littéralement 'cuite' par la chaleur de l' image du soleil desus.....
    ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés (les animaux malades de la peste)!

  11. #8
    invite63450017

    Re : Traitement de l'air anti-covid par UV lors des réunions en intérieur

    Citation Envoyé par Bounoume Voir le message
    *euh, naturel ou artificiel, ça ne protège pas les gens contre leur bêtise: je me souviens d' un certain "miracle de Fatima" où des niais regardaient et fixaient le Soleil en face un long moment...
    Il existe aussi des gens qui ne sont pas niais, et qui ne font pas ce que vous relatez. Ici, il y a choix. Ombre, pas ombre, chacun se débrouille devant le soleil. Mais s'il y avait installation d'appareils produisant des UV directement vers les gens dans les lieux publiques ou les salles de réunion, y aurait t-il encore choix ?

  12. #9
    GBo

    Re : Traitement de l'air anti-covid par UV lors des réunions en intérieur

    On ne voit pas les UVC "purs", ni à quelle puissance on les reçoit, c'est pour ça qu'il faut s'en méfier.
    Le soleil au moins, ça éblouit, donc en effet à part d'être c..
    PS. personne avant toi n'a parlé du coté artificiel vs. naturel
    Le mélange de vrai et de faux est énormément plus toxique que le faux pur - Paul Valéry

  13. #10
    christophej

    Re : Traitement de l'air anti-covid par UV lors des réunions en intérieur

    Bonjour,

    La lumière naturelle du soleil peut être dangereuse aussi. En particulier lorsque la couche d'ozone est percée comme ce fut le cas en Argentine ou en Patagonie:
    https://www.liberation.fr/terre/2003...d-ozone_447876
    Normalement les UVC (les plus dangereux) sont entièrement arrêtés par la couche d'ozone. Pour les UVA et UVB ça dépend de la météo, voir indice UV.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Indice_UV

    Pour l'exposition aux UV artificiels, il y a des normes (on pouvait s'en douter ).

    La boîte à lumière à l'avantage pouvoir y exposer les virus (contenus dans les gouttelettes aérosol en suspension dans l'air) sans avoir à exposer les humains.

  14. #11
    yves95210

    Re : Traitement de l'air anti-covid par UV lors des réunions en intérieur

    J'ai l'impression que les commentaires de certains intervenants sont à côté de la plaque faute d'avoir lu la description du dispositif proposé par FDFD (et indépendamment par christophej qui en avait parlé dans un autre fil). Le minimum avant de critiquer serait de prendre connaissance de ce qu'on critique...

    Il ne s'agit pas d'une exposition directe, mais d'aspirer à l'aide d'un ventilateur l'air ambiant dans une boîte dans laquelle il sera exposé aux UV pendant un temps suffisant pour inactiver le virus, avant d'en ressortir. Il n'y a donc aucun inconvénient à l'utiliser dans un local quelconque même occupé (à condition bien sûr que les parois de la boîte ne laissent pas passer les UV, ce qui ne doit pas être bien compliqué à réaliser...).

    Il me semble que c'est plutôt astucieux pour lutter contre la transmission par aérosols, et sans danger. Reste à voir à quel point ça peut être efficace.

  15. #12
    GBo

    Re : Traitement de l'air anti-covid par UV lors des réunions en intérieur

    @christophej : Par contre je ne vois comment vous comptez aspirer tout l'air d'une salle de réunion pour le recracher, propre, sous la table.
    Si je prend l'exemple d'un aspirateur domestique, j'ai l'impression que ça n'aspire que ce qui est à proximité de la brosse (mais je me trompe peut-être, n'ayant pas vérifié avec de la fumée).
    Le mélange de vrai et de faux est énormément plus toxique que le faux pur - Paul Valéry

  16. Publicité
  17. #13
    christophej

    Re : Traitement de l'air anti-covid par UV lors des réunions en intérieur

    Oui il aspire l'air à proximité de la brosse, mais l'air se diffuse dans la totalité de la pièce par convection.
    On peut s'en rendre compte avec la fumée de cigarette par exemple, elle finira toujours par remplir la totalité de la pièce.
    De même qu'une hotte de cuisine finira par filtrer la totalité de l'air de la pièce.
    La charge virale en suspension dans l'air va décroitre de manière exponentielle avec une période de demi atténuation qui dépendra du débit de ventilation.

  18. #14
    JPL
    Responsable des forums

    Re : Traitement de l'air anti-covid par UV lors des réunions en intérieur

    Tu as raison, l’aspiration varie en fonction inverse de la puissance 4ème de la distance. Autrement dit c’est peanut dès qu’on s’écarte un peu de la bouche de l’aspiration.

    Si j’ai dit une bêtise sur cet exposant (car c’est un vague souvenir) un physicien me corrigera. Mais quoi qu’il en soit c’est très inefficace.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  19. #15
    invite63450017

    Re : Traitement de l'air anti-covid par UV lors des réunions en intérieur

    Bonjour,

    Citation Envoyé par FDFD Voir le message
    Je devrais pouvoir traiter environ 100 m3 d'air à l'heure.
    Quel est l'avantage à traiter l'air ambiant et à le ré-injecter, devant une circulation qui vire l'air vicié au bénéfice d'air frais et dénué de contamination au covid, venant de dehors ? Est-ce le coût de l'energie nécessaire pour réchauffer l'air frais avant qu'il n'entre, dans les températures basses de l'hiver, qui fait obstacle à utiliser des moyens déjà connus ? Dans les ateliers où la poussière peut être présente, par exemple, le renouvellement de l'air est en conséquence, la ventilation ne peut-elle pas être ré-étudiée dans les lieux publiques où elle est jugée actuellement insuffisante ? Ou bien y a t-il un autre avantage à faire tourner en rond l'air présent ?
    Dernière modification par ylona ; 14/08/2020 à 23h36.

  20. #16
    Vincent PETIT
    Animateur Électronique

    Re : Traitement de l'air anti-covid par UV lors des réunions en intérieur

    Bonjour à tous,
    Citation Envoyé par ylona
    Quel est l'avantage à traiter l'air ambiant et à le ré-injecter, devant une circulation qui vire l'air vicié au bénéfice d'air frais et dénué de contamination au covid, venant de dehors ?
    Oui comme dans une salle blanche en surpression, mais sans le filtre extérieur par contre le système est efficace car l’étanchéité est contrôlé. Dans une pièce de maison, pas sur que le résultat soit bon (problème de durée de renouvellement, problème des turbulences possibles alors qu'il faudrait avoir un flux d'air laminaire.)

    Citation Envoyé par christophej Voir le message
    La charge virale en suspension dans l'air va décroitre de manière exponentielle avec une période de demi atténuation qui dépendra du débit de ventilation.
    Citation Envoyé par JPL Voir le message
    Tu as raison, l’aspiration varie en fonction inverse de la puissance 4ème de la distance. Autrement dit c’est peanut dès qu’on s’écarte un peu de la bouche de l’aspiration.
    Je crains que le débit soit monstrueux pour obtenir rapidement un bon résultat ?

    Je me demande comment faire une expérience (fumée de cigarette ? pas trop lourd ?) et aussi si on ne peut pas vraiment se fier aux documents constructeurs des extracteurs d'air car il y a toutes les chances qu'ils annoncent des débits de renouvellement à l'heure (m3/h) dans un volume contrôlé.
    Là où il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème.

  21. #17
    Anathorn

    Re : Traitement de l'air anti-covid par UV lors des réunions en intérieur

    D'accord sur "la boite a UV" au point de vue technique, compris, mais pas du tout d'accord au point de vue financier.
    Hors de prix et techniquement ultra chiant (limite obligé d'avoir un opérateur qui vérifie que tout les protocoles sont respectés).
    Quitte a stériliser une salle aux UV, je pense que faire sortir tout le monde avant d'allumer des projo UV aux 4 coins de la pièce pendant quelques minutes serait plus envisageable techniquement et financièrement.
    genre 5 MN d'UV toutes les heures (après une brève aération) + les masques pour tous + obligations d'utiliser du gel hydro-alcoolique a chaque fois en rentrant et sortant avant de toucher quoi que ce soit, déjà, là, le SARS, il a du boulot pour nous pondre un cluster, même avec plusieurs infectés asymptomatiques donc incognito dans le groupe de la réunion dans une salle fermée.

  22. #18
    FDFD

    Re : Traitement de l'air anti-covid par UV lors des réunions en intérieur

    Bonjour à tous et merci pour la discussion !

    Je suis en plein dans la visualisation de la circulation de l'air.

    Je confirme d'abord ce que dit JPL: la "portée" de l'aspiration est faible et ne peut être utilisée seule pour capter les particules émises par les dîneurs réunis autour d'une table ou alors il faut faire une véritable haute aspirante au dessus des convives.

    Après quelques essais avec le générateur de fumée, c'est bien sur ce principe que je me dirige....
    J'utilise toujours mon tube qui aspire côté haut et souffle côté bas grâce à une turbine capable de faire circuler l'air avec un débit de 100 m3/H. Le diamètre de la chambre d'irradiation et la puissance des tubes UVC sont adaptés de façon à avoir une irradiation du virus de 64 Joules /m2, ce qui correspond à la dose inanctivante pour 90% du virus.

    Mais tel quel, ça ne marche pas du tout pour attirer un aérosol émis au niveau de la tête d'un convive !

    Par contre, si je mets un toit juste au dessus du tube, ça marche pas mal, à condition que ce toit se retrouve au dessus des têtes. La "portée" de l'aspiration combinée au souffle de l'air émis par le bas du tube sont suffisants pour orienter les aérosols vers les fentes d'aspiration.

    C'est clairement une convection d'air purifié organisée autour des dîneurs et non pas un nettoyage de l'air total de la pièce...

    Bon j'y retourne immédiatement !
    A+

  23. Publicité
  24. #19
    FDFD

    Re : Traitement de l'air anti-covid par UV lors des réunions en intérieur

    Juste un petit dessin pour illustrer mes propos...

    Merci pour vos commentaires

    A+

    dessin_principe.jpg

  25. #20
    Flyingbike
    Modérateur

    Re : Traitement de l'air anti-covid par UV lors des réunions en intérieur

    Ce système ne fera rien aux aérosols déposés
    Et on ne sait pas s’ils ne sont pas au moins aussi contaminants, en principe.
    La vie trouve toujours un chemin

  26. #21
    FDFD

    Re : Traitement de l'air anti-covid par UV lors des réunions en intérieur

    Bonsoir Flyingbike,

    On a constaté que les contaminations se faisaient surtout en milieu confiné et non pas à l'extérieur.

    J'ai joué aujourd'hui avec ma machine à fumée sur une table à l'extérieur et sur une table dans un intérieur fermé ... et on comprend bien pourquoi les contaminations par les aérosols sont plus faciles en intérieur .... La salle fermée se sature très vite d'aérosols que l'on respire ensuite pendant des heures alors qu'à l'extérieur, même sans vent, les aérosols se dispersent très vite.

    Les réunions de famille en extérieur ne sont pas très risquées si l'on respecte la distanciation et le lavage des mains. L'intérêt de mon système, quand la bise sera venue, sera de pouvoir se retrouver dans un intérieur clos et chauffé... sans risque avec les aérosols, comme en extérieur....

    Par contre, comme en extérieur il faudra quand même respecter la distanciation et le lavage des mains.

    A+
    Dernière modification par FDFD ; 15/08/2020 à 22h02.

  27. #22
    invite63450017

    Re : Traitement de l'air anti-covid par UV lors des réunions en intérieur

    Bonjour,

    Quelquechose m'intrigue dans votre processus. Ne vous fâchez pas, mon interrogation n'est pas basée sur la critique gratuite, je cherche à comprendre.

    Je vois deux principes successifs dans votre invention, confirmez ou infirmez que c'est cela votre cahier des charges :

    Le premier consiste à capter les aérosols potentiellement contaminés au plus près de leur émission, pour éviter qu'ils ne s'échappent plus loin. D'où la grande casquette la-haut, et l'aspiration centrale.
    Cela parait complètement adapté, comme une compensation du masque lorsqu'on ne peut pas le porter (quand on mange par exemple, et je me permets d'imaginer que c'est pour cela que vous parlez prioritairement de convives). Un aspirateur devant chaque nez n'étant ni concevable ni souhaitable, la succion centralisée peut faire le boulot, avec beaucoup moins d'encombrement, ok. Il ne reste que cette espèce de poteau au milieu, mais bon, on peut pencher la tête pour se voir parler, (pas trop non-plus, sinon ça rapproche du voisin immédiat), et arriver à trouver une place pour la soupière, la fondue savoyarde est facultative....

    Le deuxième principe est celui de recyclage de l'air vicié aspiré par le système, avec traitement aux UV, donc dégradation optimisée du virus, et ré-injection dans le milieu restreint de la table.

    Pour le premier principe, c'est une diminution de la diffusion au voisin de table de nos propres aérosols, ok.

    Mais pour le deuxième, permettez-moi d'insister, dans la mesure où toute habitation ou lieu de rencontre est soumis à une obligation de renouvellement de l'air, même bien avant l'apparition du sars-cov-2 (par vmc pour les maisons récentes, ou convection liée aux manques d'étanchéité dans les maisons anciennes), à quoi bon traiter l'air vicié, quand il suffit de l'extraire en le dirigeant vers l'extérieur. (en branchant le tuyau d'aspiration du premier principe sur l'évacuation par la vmc simple-flux, par exemple). Ici, il n'y a plus à s'occuper de taux de désinfection de l'air aspiré, puisqu'on l'envoie dehors.

    Votre système parait manier des volumes d'air similaires aux vmc simple-flux, voir en dessous.

    Au-delà, avez-vous mesuré le niveau sonore de l'installation, et l'acceptation d'un ronronnement potentiel en cours de repas ? L'aspiration par vmc, on ne l'entend pas trop, car elle est au plafond, à distance, mais là, juste au dessus du front ?

    Merci pour votre patience à bien vouloir expliquer cette nécessité de recyclage de l'air devant ce qu'on fait habituellement, hiver ou été : le renouvellement.
    Cordialement.
    Dernière modification par ylona ; 16/08/2020 à 03h09.

  28. #23
    Flyingbike
    Modérateur

    Re : Traitement de l'air anti-covid par UV lors des réunions en intérieur

    Ça me fait penser à autre chose

    Si ce dispositif ne détruit pas 100% du virus en un seul passage (ce qui est possible et en tout cas à vérifier), son utilisation potentialiserz la contamination plutôt que de l’éviter.
    La vie trouve toujours un chemin

  29. #24
    FDFD

    Re : Traitement de l'air anti-covid par UV lors des réunions en intérieur

    Bonjour,

    @Ylona

    Merci pour vos bonnes remarques.
    - OK pour votre compréhension du premier principe
    - OK aussi votre deuxième remarque.
    Je n'ai pas adopté cette solution car j'avais dans l'idée de fabriquer un appareil portable, sans toit, qu'on aurait simplement posé au centre de la table (même si encombrant). En expérimentant avec mon générateur de fumée j'ai vu que je devais adjoindre un toit avec bordure pour que ça marche efficacement. Ce que je ne sais pas encore, c'est si le soufflage de l'air au niveau de la surface de la table est indispensable ou non (effet de convection). Si ce n'est pas indispensable, alors c'est une très bonne idée de l'injecter à l'extérieur ! Mais à ce moment, mon système est difficilement transportable.
    Au niveau du bruit, c'est tout à fait acceptable.


    @Flyingbike
    C'est également mon premier souci ! Il faut être certain d'en détruire le maximum avant la ré-injection. Malheureusement il faut se fier à la donnée de base sur la dose de désactivation du virus. Personnellement je choisis de prendre des marges de sécurité par rapport à cette dose trouvée dans une documentation d'une lampe de désinfection en Joules / m2 (voir dans mon post https://forums.futura-sciences.com/c...ovid-19-a.html). Pour ça on joue sur la vitesse et le mélange de l'air dans la chambre d'irradiation et sur la puissance des lampes (dont il existe des modèles très puissants).

    Merci encore pour vos remarques pertinentes !
    Cordialement.
    Dernière modification par FDFD ; 16/08/2020 à 08h47.

  30. Publicité
  31. #25
    christophej

    Re : Traitement de l'air anti-covid par UV lors des réunions en intérieur

    Bonjour à tous,

    Si nous avons eu la même idée sur le principe, FDFD et moi, nous avons une approche différente sur la mise en application.
    Je vise un renouvellement de l'air global, alors que FDFD compte générer des mouvements de convection pour drainer l'air vicié dans la boite.
    L'approche de FDFD se veut plus efficace mais est beaucoup plus délicate à mettre en oeuvre.
    Elle demande un réglage pour chaque installation. La mienne s'accroche simplement au plafond via deux chevilles et se branche sur l'éclairage, c'est du clef en main.
    La solution de FDFD convient uniquement dans certaines situations ou chacun reste à sa place, elle ne convient pas dans un magasin ouvert au public.

    @JPL Oui l'aspirateur va aspirer l'air qui se trouve à sa proximité. Mais il finira par aspirer tout l'air de la pièce, en raison des mouvements de convection de celui-ci, c'est le principe d'entropie maximale. De la même façon qu'une pointe de lait versée dans un café finira toujours par se diluer, l'inverse ne se produira jamais.
    On peut vérifier facilement ce principe lorsque quelqu'un lâche un pet dans une pièce confinée, même s'il est à l'autre bout de pièce et que ton nez n'aspire que l'air à sa proximité, tu t'en rendras compte très vite.

    Lorsqu'un Covidé éternue dans une pièce confinée, on peut considérer qu'au bout de deux minutes, la charge virale qu'on trouvera dans l'air de la pièce sera quasi identique quelque soit l'endroit du prélèvement.

    On peut quantifier la portion d'air qui passe dans la boîte. Par exemple si on a un débit de 100m3/h et que le volume de la pièce est de 100m3, on aura une proportion de 1-1/e (nombre d'Euler) après une heure, 1-1/e^2 après deux heures, 1-1/e^3 après trois heure etc...

    @Ylona Oui c'est un problème de déperdition énergétique. Le modèle que j'ai prévu (rien à voir avec celui de l'auteur initial du post) aura un débit de circulation de 500 litres/heure (conseillé pour un local de 250m3 max) ce qui reviendrait à chauffer 600 kg d'air toutes les heures autrement.
    Les VMC sont initialement prévus pour des périodes de renouvellement d'air plus longues pour des raisons énergétique. Mais il est vrai qu'un VMC double flux à haut rendement surdimensionné pourrait faire l'affaire, mais nécessiterait une installation plus lourde et ne serait pas compétitif économiquement.
    Il y a aussi des cas particuliers comme les chambres froides, hauts lieux de contaminations, c'est les premiers endroits auxquels je pensais.

    Bien sûr en été il faut ventiler! Le dispositif UV n'a d'intérêt qu'en hivers.
    Il faudrait rédiger un décret imposant l'ouverture de toutes les portes et fenêtres aux établissements recevant du public, sous peine d'amande.

    @Anathorn Je te rassures, le prix de vente prévu, même pour du "made in France" est tout à fait abordable, et le ROI n'est que de quelques mois, comparativement au surcoût énergétique si on jette l'air par les fenêtres.

  32. #26
    Vincent PETIT
    Animateur Électronique

    Re : Traitement de l'air anti-covid par UV lors des réunions en intérieur

    Salut,
    Je me permets de faire quelques remarque pour la réflexion.

    Sans flux d'air laminaire, il va y avoir des turbulences qui vont, je pense, dans le cas de christophej rendre le processus de renouvellement moins efficace, mais pire encore risque d'envoyer l'air vicié un peu partout dans la pièce.

    FDFD, le chapeau que tu as ajouté permet de contenir la turbulence comme une haute de cuisine mais dans ton cas, la turbulence causée par une tiers personne qui passe à proximité de la table pour envoyer l'air vicié en dehors de la zone d'action de ton système.

    De mémoire (à confirmer) mais pour avoir un système de flux laminaire, il faut des couples extracteurs / souffleurs.

    Je pense qu'il est possible avec plusieurs systèmes extracteurs + chapeaux et bien répartis dans une pièce d'arriver à renouveler l'air presque sans turbulence (flux quasi laminaire) et rapidement. Ou un seule extracteur avec un énorme chapeau ?



    Par curiosité j'ai fait deux essais avec de la fumée de cigarette (ma femme fume) et un bon aspirateur. Un essai en milieu complètement ouvert et j'ai constaté ce que disait JPL en #14 à 15cm de l'aspirateur la perception d'aspiration disparaît. Et un autre essai dans une grande boite sans couvercle où le résultat est concluant mais étonnement long. D'un autre côté la fumée de cigarette ne semble pas un très bon candidat pour l'expérience, elle m’apparaît lourde car chargée d'humidité ça a du avoir une influence non négligeable.
    Là où il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème.

  33. #27
    FDFD

    Re : Traitement de l'air anti-covid par UV lors des réunions en intérieur

    Ah ça au moins c'est de la discussion constructive !

    Merci à tous et en particulier aux derniers ChristopheJ et Vincent Petit.


    Je suis d'accord que mon système d'aspiration n'est pas particulièrement sexy et que sa mise en œuvre peut être perturbée par des gens qui se déplacent et qui créent des courants de convection qui peuvent envoyer les volutes de fumée (Covid) en dehors de mon système d'aspiration. Par contre, hors perturbation il marche vraiment !

    Moi aussi comme ChristopheJ je me demandais si finalement il ne serait pas intéressant de l'utiliser tout autrement....

    En utilisant le générateur de fumée, j'ai constaté que parfois des volutes restent concentrées juste après avoir été produites et l'aspiration n'y peut rien car elles sont à plus de 50 cm des fentes. Par contre je me disais qu'un simple petit ventilateur pouvait les envoyer se faire aspirer vers les fentes... Bon là, c'est limite comme concept....
    Mais par contre, le ventilateur éloigne instantanément ces volutes des autres convives et les dilue dans le volume d'air de la pièce, ce qui fait tout de suite tomber la concentration de virus par litre d'air au voisinage de tous les nez...

    Et l'étape d'après, considérant que l'air est uniformément pollué, il suffit que la machine située ailleurs que sur la table (cool) fasse son travail de purification en tâche de fond...
    Normalement c'est elle qui va gagner la compétition car chaque minute qui passe la personne contaminée produit 10 litres d'air contaminé (exemple) alors que la machine en traite 1600 !

    En conclusion je vais pouvoir me retrouver à l'intérieur d'un appartement clos avec des amis, en toute sécurité, à condition d'utiliser la procédure suivante:
    - Brasser l'air autour des personnes avec un ventilateur (on casse et dilue les volutes de covid concentrées)
    - Mettre ma machine en marche dans un coin de la pièce (traitement anticovid beaucoup plus rapide que sa production même s'il y a plusieurs personnes contaminées..)
    - Gestes barrière obligatoires (éloignement et lavage des mains), comme en extérieur.

    Dans cette deuxième façon d'utiliser l'unité de désinfection il faut admettre que de très faibles niveaux de concentration Covid ne sont pas contaminantes. Je suis près de l'admettre car c'est bien ce qui se passe en extérieur: on respire bien de temps en temps une volute, mais pas longtemps. Il y a probablement une dose minimale de virus qui ne fait rien.

    Merci encore
    A+

    PS: mon unité consomme moins de 100 Watts
    Dernière modification par FDFD ; 16/08/2020 à 13h55.

  34. #28
    christophej

    Re : Traitement de l'air anti-covid par UV lors des réunions en intérieur

    @Vincent PETIT L'air vicié est de toute façon envoyé un peut partout dans la pièce, même en l'absence de ventilation, en vertu du principe que j'ai évoqué plus haut.

    @FDFD Attention à ne pas se sentir invincible! le calcul n'est pas aussi simple. L'efficacité du dispositif ne correspond pas au ratio volume d'air expiré / volume d'air aspiré par le dispositif. Il est fonction du ratio entre le temps de renouvellement de l'air et le temps de viabilité des gouttelettes aérosols chargées en virus, qui varie lui-même en fonction des conditions météo. Si j'arrive à réduire la charge virale de 90% dans la pièce (objectif visé) c'est déjà beaucoup. Le dispositif vise à réduire les contaminations aérosols longues distances. Il ne doit pas se substituer aux mesures de protection contre les contaminations rapprochées (sauf si tu es capables de les gérer en drainant le flux d'air à distance rapproché).

    La charge virale minimale infectieuse est de un virion. S'il parvient à pénétrer une cellule cible, ce qui est peu probable, il pourra s'y reproduire et générer plusieurs milliers de virions, dont une petite partie arrivera à son tour à pénétrer une cellule cible etc...

    A faible dose, on peut considérer que le risque statistique d'attraper la Covid est proportionnelle aux nombre de virions inhalés, un peu comme au loto, plus on joue, plus on a de chance de gagner.

    J'ai fais quelques recherches depuis et il semblerait que nous soyons tout deux devancé:
    https://www.luxibel.com/sites/defaul...Air%20V2_0.pdf
    https://www.luxibel.com/en/news/luxi...ystem-premiere
    Il y en aura probablement d'autres ces prochains temps, à suivre...

    P.S. il fallait évidemment lire 500m3/heure et non 500litres/heure sur mon précédant post, vous aurez corrigé de vous-même.

  35. #29
    Flyingbike
    Modérateur

    Re : Traitement de l'air anti-covid par UV lors des réunions en intérieur

    nb : un dispositif à but virucide bactéricide ou fongicide doit répondre à des normes. Et dans ce cas l’évaluation est fonctionnelle
    La vie trouve toujours un chemin

  36. #30
    FDFD

    Re : Traitement de l'air anti-covid par UV lors des réunions en intérieur

    Bonjour à tous

    @christophej

    Merci pour toutes les bonnes remarques avec lesquelles je suis assez d'accord.

    OK, ce n'est pas le ratio volume d'air expiré / volume d'air aspiré qui pilote l'efficacité de la deuxième option (pour moi).

    J'ai donc commencé un dimensionnement et c'est bien clair que dans cette option nouvelle pour moi il faut augmenter le débit de traitement de l'air. Je comprends bien l'utilité du 500 m3 / H...

    Je donnerai mes résultats quand j'aurai vérifié mes calculs.

    Par contre, je fais cette évaluation avec des hypothèses simplifiées mais qui me semblent dimensionnantes:
    - Dans une salle fermée de volume donné il y a un contaminateur qui délivre des virus avec un débit constant
    - une ventilation brasse l'air en permanence ce qui assure une dilution supposée instantanée dans tout l'air de la pièce
    - Les autres occupants respirent cet air avec un débit donné
    - une machine traite l'air et détruit tous les virus de l'air traité
    - les aérosols transportant les virus sont "éternels" et ne se déposent pas. Ils flottent jusqu'à ce qu'ils soient aspirés par un humain ou par la machin.

    Avec ces hypothèses je calcule la dose de virus que reçoivent les contaminés potentiels en fonction du temps passé dans la pièce. Le paramètre de ces évolutions sont le débit du traitement et le volume de la pièce.

    Merci d'avance pour la discussion.

    Cordialement.

Page 1 sur 3 12 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Unité de purification d'air à UV C (anti-covid 19)
    Par FDFD dans le forum Technologies
    Réponses: 9
    Dernier message: 03/08/2020, 19h42
  2. Actu - L’anti-testostérone : une piste pour la prévention du Covid-19 ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 08/05/2020, 12h30
  3. Actu - L’anti-testostérone : une piste pour la prévention du Covid-19 ?
    Par RSSBot dans le forum Covid-19, SARS-CoV2 : actualités et discussions
    Réponses: 0
    Dernier message: 08/05/2020, 12h30
  4. Actu - Covid-19 : la prudence est de mise avec le médicament anti-paludisme
    Par RSSBot dans le forum Covid-19, SARS-CoV2 : actualités et discussions
    Réponses: 0
    Dernier message: 27/02/2020, 12h00
  5. Actu - Covid-19 : la prudence est de mise avec le médicament anti-paludisme
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 27/02/2020, 12h00