Discussion fermée
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 32

Essai : distortion/perturbation de l'espace-temps



  1. #1
    pseudo1978

    Exclamation Essai : distortion/perturbation de l'espace-temps


    ------

    Bonsoir à tous/toutes,

    Je vais commencer ici, mon essai qui est une recherche sur ce qui doit etre fait afin de créer un "trou" dans notre espace-temps.Je le complèterai au fur et à mesure (il y aura donc plein "d'EDIT")

    Ce qui sera interessant c'est d'avoir les "réactions" de personnes expertes en la matière..

    Il s'agit de créer un champ electromagnétique si puissant (et non les quelques milli Tesla des circuits electroniques) afin de PERTURBER l'espace-temps et son champ gravitationnel.

    Nous avons vu que c'est le courant électrique qui crée le champ electromagnétique.Il faudrait donc un COURANT D'UNE INTENSITé si PUISSANTE que le champ electromagnétique, qui en découlera, sera AUTANT aussi puissant..

    Ce n'est pas un milli Tesla, un Kilo Tesla, un Mega Tesla, c'est de l'ordre du Giga Tesla

    C'est une quantité considérable, dont un scientifique (expert n'envisageant pas l'impossible) me rira au nez...

    Voici ce que je propose: voir du coté de la SUPRACONDUCTION


    J'aimerai bien SAVOIR ce qui se passerai si on "fait subir" à une enceinte faite de "vide" (sans gazs quelconques, le "vide" dit "spacial") une augmentation de champ magnétique de l'ordre du Giga tesla.

    Je pense que le "vide spacial" n'est pas totalement vide, c'est une apparence que le "vide", il doit y avoir ds "particules du vide" (constitutives de ce "vide spacial")

    Ainsi, je suis mon instinct et je SUIS PERSUADé que ce "vide" dans l'enceinte, va se "déchirer" créant une sorte de "trou"

    Une fois ce "trou" fait, imaginons envoyer une sorte de "sonde"------> la sonde va emprunter une sorte de "VORTEX" pour se retrouver je ne sais à quel endroit de notre univers, mais bien plus loin que le labo où se trouvera la machinerie expérimentale...

    Et, pourquoi chercher loin cette "machinerie expérimentale" que nous voulons pour notre quête, si elle se trouve tout près ?

    la Z machine de sandia

    --> Si cette machine est capable de créer le milliard de degrés de température, un "hybride" de cette même machine sera capable de créer le milliard de TESLAS...!!!!

    PS: Série tv Stargate SG1 ? Vous savez, les types qui font les séries tv sciences fictions (réalisateurs) CONSULTENT de véritables chercheurs spécialistes...pour le scénario de leur(s) projet(s) télévisuel et/ou cinématographique(s)

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Gwyddon

    Re : Essai: distortion/perturbation de l'espace-temps

    Bonjour,

    Sais-tu ce qu'est la relativité générale ? On ne crée pas des "trous" dans l'espace-temps...

    C'est l'énergie qui est source de courbure, où en parles-tu ?
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  4. #3
    Yoghourt

    Re : Essai: distortion/perturbation de l'espace-temps

    Bonjour,

    Citation Envoyé par pseudo1978 Voir le message
    Je vais commencer ici, mon essai qui est une recherche sur ce qui doit etre fait afin de créer un "trou" dans notre espace-temps.
    C'est à dire une singularité, par exemple un trou noir.

    Je le complèterai au fur et à mesure (il y aura donc plein "d'EDIT")
    Nope, le forum ne permet l'édition que durant les 5 minutes suivant la soumission du message.

    Il s'agit de créer un champ electromagnétique si puissant (et non les quelques milli Tesla des circuits electroniques) afin de PERTURBER l'espace-temps et son champ gravitationnel.
    Chic, il y aune théorie unificatrice sous-jacente, alors?
    Quelle fréquence, le champ? Si c'est statique ou TBF, autant parler de champ magnétique. Et si c'est le cas, y'a peu de chances que vous génériez un champ plus important en labo que celui du soleil. Or le soleil n'est pas une singularité (sinon nous ne serions pas là pour en parler).
    Si ce n'est ni statique ni TBF, alors je ne vois pas pourquoi vous parlez en Tesla. Autant parler en V/m.

    Nous avons vu que c'est le courant électrique qui crée le champ electromagnétique.
    Drôle de formulation, passons.

    Il faudrait donc un COURANT D'UNE INTENSITé si PUISSANTE que le champ electromagnétique, qui en découlera, sera AUTANT aussi puissant..
    La foudre ne génère pas de singularité. Les grands transformateurs non plus. Itou pour le soleil. Je ne comprends pas pourquoi vous parlez intensité. Une intensité gigantesque à tension nulle, c'est puissance 0 donc travail 0 donc effet 0.

    J'aimerai bien SAVOIR ce qui se passerai si on "fait subir" à une enceinte faite de "vide" (sans gaz quelconques, le "vide" dit "spacial") une augmentation de champ magnétique de l'ordre du Giga tesla.
    1ère phase: chercher dans la nature s'il existe des phénomènes de ce type
    2ème phase: confronter les résultats du terrain avec votre théorie

    Je pense que le "vide spacial" n'est pas totalement vide, c'est une apparence que le "vide", il doit y avoir ds "particules du vide" (constitutives de ce "vide spacial")
    Pour approfondir, il faut bucher la mécanique quantique...

    Ainsi, je suis mon instinct et je SUIS PERSUADé que ce "vide" dans l'enceinte, va se "déchirer" créant une sorte de "trou"
    Votre instinct n'est pas en accord avec la relativité générale, alors. Certains de nos anciens étaient persuadés que la Terre était plate. L'instinct et la conviction ne forment pas une théorie ou un fait scientifique.

    Une fois ce "trou" fait, imaginons envoyer une sorte de "sonde"
    Le "trou" est une singularité, avec un horizon évènementiel. Pour envoyer "quelque chose" dans le trou, il faut passer cet horizon: bye bye l'hypothétique retour d'info. Pour "entrer dans le trou", il faut cheminer quelque part, donc un espace-temps. Y'a pas un hic dans le raisonnement, là?

    On nage dans le film "Buckaroo Banzaï"
    La science-fiction, même en hard-science, ça se passe comme ce qu'il y a sur le tableau dans la BD ci-dessous: éventuellement de belles théories pas trop foireuses, connectées ensemble avec des "miracles". La démarche scientifique, c'est le commentaire du bonhomme: expliciter tout ce qui est "miracle".
    Images attachées Images attachées
    Dernière modification par Yoghourt ; 20/03/2007 à 08h19.
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  5. #4
    pseudo1978

    Re : Essai: distortion/perturbation de l'espace-temps

    Citation Envoyé par Gwyddon Voir le message
    Bonjour,

    Sais-tu ce qu'est la relativité générale ? On ne crée pas des "trous" dans l'espace-temps...

    C'est l'énergie qui est source de courbure, où en parles-tu ?
    Précisément, la RG je sais ce que c'est (principe déquivalence, masse inertielle/masse pesante, le temps ne sécoule pas de la même façon pour deux observateurs se trouvant dans des champs de gravité différents, blabla..etc etc..).

    L'equivalence masse /energie énoncé par Einstein démontre que plus le corps est massif (et donc il ya plus d'energie) alors il ya une distortion /courbure de l'espace temps..

    Supposez que la source de Giga tesla ne déchire pas ou ne crée pas un trou (méa culpa, c'est pas les termes appropriés) dans l'espace-temps MAIS LE COURBE sous forme de VORTEX.

    Qu'en pensez-vous ?

    Deja répondez à la question suivante:

    Que se passerait-il, si on envoie une source de un Giga tesla à un vide (maintenu comme tel, dans une enceinte) ?

  6. #5
    pseudo1978

    Re : Essai: distortion/perturbation de l'espace-temps

    PS: Notez que j'avais mis des GUILLEMETS au mot: Trou

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    pseudo1978

    Re : Essai: distortion/perturbation de l'espace-temps

    Citation Envoyé par Yoghourt Voir le message


    C'est à dire une singularité, par exemple un trou noir.
    Une singularité, oui..Un trou noir cela reste à prouver qu'ils existent comme ils sont modélisés théoriquement, à savoir des "singularités"..


    Chic, il y aune théorie unificatrice sous-jacente, alors?
    Pas la prétention à cela, tant que nous n'aurons pas compris EXACTEMENT les lois (à l'arbitraire) emises pour la MQ, nous ne pourons arriver à cette equation "universelle", chère à Hawking, d'unification

    Quelle fréquence, le champ? Si c'est statique ou TBF, autant parler de champ magnétique. Et si c'est le cas, y'a peu de chances que vous génériez un champ plus important en labo que celui du soleil. Or le soleil n'est pas une singularité (sinon nous ne serions pas là pour en parler).
    Si ce n'est ni statique ni TBF, alors je ne vois pas pourquoi vous parlez en Tesla. Autant parler en V/m.
    1/ Qu'est ce que vous voulez dire pas "fréquence du champ" ? TBF ? C'est: Tres Basses Fréquences ?

    Je pensais à la diffusion d'un champ CONTINU et non, "fréquentiel"..

    2/ Pourquoi ne pourais je générer un champ plus important que celui généré par le soleil ? Avez vous fait l'expérience PRATIQUE ? (mettez les données mathématiques sur papier, de coté, envisagez que cela soit possible en dehors des "equations")


    Drôle de formulation, passons.
    Bon, si vous préferez (retour au lycée):

    Soit un circuit fermé composé d'un condensateur et d'un solénoïde (L C ).Le condensateur délivre une tension et donc une intensité electrique, la décharge du condensateur induit un champ electromagnétique source d'energie récupérable par le solénoïde..etc etc..


    La foudre ne génère pas de singularité. Les grands transformateurs non plus. Itou pour le soleil. Je ne comprends pas pourquoi vous parlez intensité. Une intensité gigantesque à tension nulle, c'est puissance 0 donc travail 0 donc effet 0.
    Je parle de champ de l'ordre du GIGA tesla, vous deviez du sujet.Je parle d'intensité dans le sens où la définition communément admise d'un CHAMP est celui de FORCES et donc d'intensité, de puissance, et de travail...


    1ère phase: chercher dans la nature s'il existe des phénomènes de ce type
    2ème phase: confronter les résultats du terrain avec votre théorie
    Il n'en existe pas, c'est précisément pourquoi je cherche à en faire l'expérience; le but étant les voyages galactiques etoiles/etoiles dans des temps raisonnables (pour une vie humaine).


    Pour approfondir, il faut bucher la mécanique quantique...
    La MQ ne donne aucune information sur le VIDE, au jour d'aujourd'hui.


    Votre instinct n'est pas en accord avec la relativité générale, alors. Certains de nos anciens étaient persuadés que la Terre était plate. L'instinct et la conviction ne forment pas une théorie ou un fait scientifique.
    Cf ce que j'ai ecrit en réponse.


    Le "trou" est une singularité, avec un horizon évènementiel. Pour envoyer "quelque chose" dans le trou, il faut passer cet horizon: bye bye l'hypothétique retour d'info. Pour "entrer dans le trou", il faut cheminer quelque part, donc un espace-temps. Y'a pas un hic dans le raisonnement, là?
    C'est le modèle théorique, mais rien ne prouve qu'il en est EFFECTIVEMENT ainsi..du "trou noir"...


    On nage dans le film "Buckaroo Banzaï"
    La science-fiction, même en hard-science, ça se passe comme ce qu'il y a sur le tableau dans la BD ci-dessous: éventuellement de belles théories pas trop foireuses, connectées ensemble avec des "miracles". La démarche scientifique, c'est le commentaire du bonhomme: expliciter tout ce qui est "miracle".
    Sympathique bande déssinée, vous n'avez pas répondu sur la Zmachine, dont une publication a été faite sur son existence, et d'avoir atteint le milliard de degrés..

    Un "hybride" de cette machine pourait alors, logiquement, délivrer les Gigas tesla nécéssaires.. Qu'en pensez-vous ?
    Dernière modification par pseudo1978 ; 20/03/2007 à 09h16.

  9. Publicité
  10. #7
    pseudo1978

    Re : Essai: distortion/perturbation de l'espace-temps

    Ben alors ?

    Personne ne peut donner d'avis "prédictifs", sur mon interrogation principale ?

    Je pensais que le forum de futura etait modéré/fait d'EXPERTS ..


  11. #8
    mariposa

    Re : Essai: distortion/perturbation de l'espace-temps

    Citation Envoyé par pseudo1978 Voir le message

    La MQ ne donne aucune information sur le VIDE, au jour d'aujourd'hui.
    .
    Visiblement tu ne connais rien à la MQ. Si on décidait d'écrire un livre sur le théme le vide en MQ il y de quoi écrire un livre de 1000 pages. Etant entendu que je parle des connaissances acquises et non de quelconque spéculations.
    .
    Sais-tu ce qu'est l'effet Casimir?

    Sais-tu que ce qu'est le décalage de Lamb?

    sais-tu ce qu'est un vide quantique?

    Sais-tu ce qu'est un vide résultant d'une transition de phase?

    As-tu entend parler parler d"une brisure spontanée de symétrie?
    .
    Connais-tu les études sur la topologie du vide?
    .
    Connais-tu la définition de la modestie et de l'humilité?

  12. #9
    Jiav

    Re : Essai: distortion/perturbation de l'espace-temps

    Citation Envoyé par pseudo1978 Voir le message
    Que se passerait-il, si on envoie une source de un Giga tesla à un vide (maintenu comme tel, dans une enceinte) ?
    D'abord:
    Citation Envoyé par Yoghourt
    Je ne comprends pas pourquoi vous parlez intensité. Une intensité gigantesque à tension nulle, c'est puissance 0 donc travail 0 donc effet 0.
    Ensuite: avec un champ de 1013 Gauss (sauf erreur), le vide devient conducteur (claquage du vide), ce qui peut se produire avec certains phénomènes astro.
    L'été vient.

  13. #10
    Yoghourt

    Re : Essai: distortion/perturbation de l'espace-temps

    Oulla, le phénomène astro dans la phrase qui parle de claquage du vide n'a plus rien à voir avec la génération d'un champ électromagnétique par circulation d'un courant (dont parlait initialement le message de pseudo1978).
    Je remarque que l'article sur létude du claquage du vide par micro-pointe tralala évoque un champ électromagnétique UHF localement fort (en plus d'un plasma), et destruction des micro-pointes lors de l'expérience. Comme pour la Zmachine, on n'y parle pas de phénomène étudié en continu, mais au contraire très bref.
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  14. #11
    pseudo1978

    Re : Essai: distortion/perturbation de l'espace-temps

    Citation Envoyé par mariposa Voir le message
    .
    Visiblement tu ne connais rien à la MQ. Si on décidait d'écrire un livre sur le théme le vide en MQ il y de quoi écrire un livre de 1000 pages. Etant entendu que je parle des connaissances acquises et non de quelconque spéculations.
    .
    Sais-tu ce qu'est l'effet Casimir?

    Sais-tu que ce qu'est le décalage de Lamb?

    sais-tu ce qu'est un vide quantique?

    Sais-tu ce qu'est un vide résultant d'une transition de phase?

    As-tu entend parler parler d"une brisure spontanée de symétrie?
    .
    Connais-tu les études sur la topologie du vide?
    .
    Connais-tu la définition de la modestie et de l'humilité?
    Je connais tout cela, mais vous n'avez pas lu ce que j'ai ecrit au sujet de la MQ..-------> c'est de l'ARBITRAIRE...

    Vous sortez des termes :àquejemelajoueavecmesacquisde docteurèssciencesMQ.....

    Et, vous n'avez pas donné l'element de réponse PRINCIPAL attendu (outre vos déviations du sujet), à savoir: "" de quoi est constitué le vide (quantique) ? "", j'ajoute ce "qualificatif" pour vous faire plaisir..

    Mais, je vais y revenir à tout cela..

  15. #12
    Lord M

    Re : Essai: distortion/perturbation de l'espace-temps

    Salut !

    J'ai toujours été très nul en électricité, mais il me semble quand même qu'il y a une relation entre intensité du champ magnétique et tension/intensité du courant électrique non ?

    Si oui, quelle serait la tension/intensité nécessaire pour créer un "champ électromagnétique de l'odre du giga-tesla" ?

    Quelle est l'importance du fait que l'expérience se déroule dans le vide plutôt que dans l'atmosphère ?
    Lord M

    What we do in life echoes in eternity

  16. Publicité
  17. #13
    pseudo1978

    Re : Essai: distortion/perturbation de l'espace-temps

    Citation Envoyé par Jiav Voir le message
    D'abord:


    Ensuite: avec un champ de 1013 Gauss (sauf erreur), le vide devient conducteur (claquage du vide), ce qui peut se produire avec certains phénomènes astro.
    Source..?

    C'est à dire: où puis je trouver cette expérience, le compte rendu et/ou publication des chercheurs, qui a mise le vide (quantique) conducteur, via ce "claquage du vide"..

    Merci.

  18. #14
    Gwyddon

    Re : Essai: distortion/perturbation de l'espace-temps

    Citation Envoyé par pseudo1978 Voir le message
    Je connais tout cela, mais vous n'avez pas lu ce que j'ai ecrit au sujet de la MQ..-------> c'est de l'ARBITRAIRE...

    Vous sortez des termes :àquejemelajoueavecmesacquisde docteurèssciencesMQ.....

    Et, vous n'avez pas donné l'element de réponse PRINCIPAL attendu (outre vos déviations du sujet), à savoir: "" de quoi est constitué le vide (quantique) ? "", j'ajoute ce "qualificatif" pour vous faire plaisir..

    Mais, je vais y revenir à tout cela..
    En attendant vous avez démontré que votre connaissance et de la mécanique quantique, et de la relativité, frôlait le néant, ce qui n'est pas le cas de mariposa vu les définitions qu'il te demande. Vous avez beau clamer que vous connaissez la mécanique quantique et la relativité, votre texte prouve le contraire, et vous n'avez pas répondu aux questions posées.

    De plus, je vous remercie de ne pas être insultant : mariposa n'est pas sorti du sujet principal, et nul par n'a cherché à vous rabaisser avec des arguments d'autorité.

    Je vous laisse une dernière chance de vous rattraper, faute de quoi c'est la fermeture.

    Pour la modération,

    Gwyddon
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  19. #15
    mariposa

    Re : Essai: distortion/perturbation de l'espace-temps

    Citation Envoyé par pseudo1978 Voir le message
    Je connais tout cela, mais vous n'avez pas lu ce que j'ai ecrit au sujet de la MQ..-------> c'est de l'ARBITRAIRE...

    Vous sortez des termes :àquejemelajoueavecmesacquisde docteurèssciencesMQ.....

    Et, vous n'avez pas donné l'element de réponse PRINCIPAL attendu (outre vos déviations du sujet), à savoir: "" de quoi est constitué le vide (quantique) ? "", j'ajoute ce "qualificatif" pour vous faire plaisir..

    Mais, je vais y revenir à tout cela..
    En MQ "standard" le vide c'est un vecteur d'état de Hilbert donc on ne peut pas transfigurer la MQ en posant de quoi est constitué le vide. C'est comme si on posait là question de quoi est constitué la vitesse du vent? La vitesse du vent represente une propriété du vent et de la même façon que le vide quantique represente l'état de plus basse énergie. Pas d'accord?
    .

  20. #16
    pseudo1978

    Re : Essai: distortion/perturbation de l'espace-temps

    Citation Envoyé par Yoghourt Voir le message
    Oulla, le phénomène astro dans la phrase qui parle de claquage du vide n'a plus rien à voir avec la génération d'un champ électromagnétique par circulation d'un courant (dont parlait initialement le message de pseudo1978).
    Je remarque que l'article sur létude du claquage du vide par micro-pointe tralala évoque un champ électromagnétique UHF localement fort (en plus d'un plasma), et destruction des micro-pointes lors de l'expérience. Comme pour la Zmachine, on n'y parle pas de phénomène étudié en continu, mais au contraire très bref.
    Hmm..

    Vous avez raison, le phénoméne qui est relativement bref, pose problème, plus est encore d'un "rafistolage" de la bête..pour l'expérience que j'envisage. (je vais décortiquer, pieces par pieces, le schèma de cette Zmachine, pour comprendre, bon "départ" déjà..)

    Sinon, si l'expérience ne peut etre faite "matériellement" (pour des raisons évidentes de coût et de place dans mon modeste garage ) Pensez vous que cela peut etre simulé sur ordi. ?

    Si oui, quel logiciel de simulation pour ces types d'expériences, à me conseiller, si vous avez une idée ?

    Merci.

  21. #17
    Jiav

    Re : Essai: distortion/perturbation de l'espace-temps

    Citation Envoyé par pseudo1978 Voir le message
    où puis je trouver cette expérience
    (l'identifiant ISSN est une bonne clef).

    Citation Envoyé par yoghourt
    on n'y parle pas de phénomène étudié en continu, mais au contraire très bref.
    Tout à fait, mais vu que pseudo1978 parlait de Z machine...
    L'été vient.

  22. #18
    pseudo1978

    Re : Essai: distortion/perturbation de l'espace-temps

    Citation Envoyé par Gwyddon Voir le message
    En attendant vous avez démontré que votre connaissance et de la mécanique quantique, et de la relativité, frôlait le néant, ce qui n'est pas le cas de mariposa vu les définitions qu'il te demande. Vous avez beau clamer que vous connaissez la mécanique quantique et la relativité, votre texte prouve le contraire, et vous n'avez pas répondu aux questions posées.

    De plus, je vous remercie de ne pas être insultant : mariposa n'est pas sorti du sujet principal, et nul par n'a cherché à vous rabaisser avec des arguments d'autorité.

    Je vous laisse une dernière chance de vous rattraper, faute de quoi c'est la fermeture.

    Pour la modération,

    Gwyddon
    Je n'ai insulté personne (relisez mes posts).

    Si je m'exprime comme mariposa avec des termes "barbares" pour le (la) lecteur(trice), celle(celui) -ci n' y comprendrait rien..

    J'ai essayé d'être le plus SIMPLE possible dans cet Essai.

    -espace-temps de Minkowski muni de sa métrique de Lorentz ( k= racine carrée de (c2(t2-t1)2 - (x2-x1)2 - (y2-y1)2 - (z2-z1)2) ece qui impliqueque k2 inf ou egal à c2 => l k l inf ou egal à c..........etc..etc..

    -la relativité restreinte (constante c , ce que voit un observateur dépend de sa vitesse propre alors que la mécanique Newtonienne postule que c'est pareil quel que soit la vitesse de l'observateur, equivalence masse/energie, etc..

    -la relativité générale (extention de la RR aux champs gravitationnels, comme je l'ai dit;: principe d'equivalence, la dimension TEMPS n'est pas la même pour deux observateurs se trouvant des champs de gravité différents, etc..)

    -Il ya aussi le groupe de Poincaré qui donne des "translations spacio-temporelles", le théorème de E.Noether, l'espace-temsp de Kaluza, etc etc.

    En mécanique quantique l'equation de Shroedinger donne dejà une "idée" de l'arbitraire utilisé dans le domaine, c'set pas concret comme la loi: Ec = 1/2 mv2

    Vous comprenez, en plus que ce que je viens d'ecrire ci-dessus, devient du "chinois" pour l'internaute de passage et interéssé par ce Topic, non initié..????

    Au final, vous me "donnez une dernière chance pour me rattraper", cela veut dire que je dois dire AMEN aux points de vue des intervenants ?

    C'est un partage de points de vue, d'opinions, ici, ou c'est une secte..?

    Et, veuillez ne pas m'agresser comme cela, s'il vous plait....Merci..
    Dernière modification par pseudo1978 ; 20/03/2007 à 15h45.

  23. Publicité
  24. #19
    quetzal

    Re : Essai: distortion/perturbation de l'espace-temps

    salut, intérréssant le problème du claquage du vide.. cela coufrait-il dire que le vide ce comporte comme un isolant ?? qu'il en a les propriétés??

    cela fait-il sens ?? electrostatiquement parlant ??

  25. #20
    mariposa

    Re : Essai: distortion/perturbation de l'espace-temps

    Citation Envoyé par pseudo1978 Voir le message
    J
    En mécanique quantique l'equation de Shroedinger donne dejà une "idée" de l'arbitraire utilisé dans le domaine, c'set pas concret comme la loi: Ec = 1/2 mv2
    .
    En quoi l'équation de Schrodinger est-elle arbitraire? Je veux bien qu'elle soit arbitraire à condition d'accepter que la loi de Newton soit arbitraire et bien d'autre chose.
    .
    Ton affirmation ne serait-elle pas arbitraire et pour tout dire sans fondements?

  26. #21
    Lord M

    Re : Essai: distortion/perturbation de l'espace-temps

    Pas de réponse :'(
    Lord M

    What we do in life echoes in eternity

  27. #22
    pseudo1978

    Re : Essai: distortion/perturbation de l'espace-temps

    Citation Envoyé par mariposa Voir le message
    .
    En quoi l'équation de Schrodinger est-elle arbitraire? Je veux bien qu'elle soit arbitraire à condition d'accepter que la loi de Newton soit arbitraire et bien d'autre chose.
    .
    Ton affirmation ne serait-elle pas arbitraire et pour tout dire sans fondements?
    Vous voulez que je vous l'ecrive l'equation de Schrödinger ?

    Le Monsieur utilise un nombre ahurissant de différentielles pour aboutir à.....................deux parties (à ce stade "diviser" l'equation en 2 parties précisément c'est de l'arbitraire déjà, rendre l'equation "élégante", rien de CONCRET)..Ne parlons pas des "termes posés", toujours à l'arbitraire, qui en découlent (nbre quantique principal, magnétique, azimutal..)

    Notez que au tout début, le Monsieur "néglige" la masse de l'electron dans la masse réduite (ça n'est pas à faire même si elle est infime)...Passe au changement de variables, via un système de coordonées sphériques (qui nous dit que les systemes electrons/noyaux sont "sphériques concentriques" ?)..On passe ainsi, par l'utilisation de l'elèment de volume "dv" du systeme, passant par "une CONDITION de normation", pour finir aux solutions qui sont les orbitales...

    Je ne vous parle pas apres des spéculations du type "probabilité de présence" de tel ou tel electron, à telle ou telle orbitale..

    Et vous "gobez" ça, vous, parceque ça vous parrait "juste" ?

    Je vous rappelle que 1/2 de mv2 c'est issu de l'observation expérimentale, et non, comme de l'equation de Schrshjkf..ger..de l'ARBITRAIRE (je me répète)...

  28. #23
    pseudo1978

    Re : Essai: distortion/perturbation de l'espace-temps

    Citation Envoyé par Lord M Voir le message
    Pas de réponse :'(
    Excusez moi.(beaucoup d'intervenant m'ont répondu)

    Si vous attendiez une réponse, c'est au sujet de quel interrogation de votre part ?

    Merci.

  29. #24
    Coincoin

    Re : Essai: distortion/perturbation de l'espace-temps

    C'est bien, Pseudo1978, tu as étudié l'atome d'hydrogène en mécanique quantique. Mais si tu en savais suffisamment pour juger, tu saurais que ce n'est pas l'équation de Schrödinger, tu saurais que 90% de ton message ne parle que de la résolution de l'équation de Schrödinger dans le cas d'un potentiel coulombien central.

    Le Monsieur utilise un nombre ahurissant de différentielles pour aboutir à.....................deux parties (à ce stade "diviser" l'equation en 2 parties précisément c'est de l'arbitraire déjà, rendre l'equation "élégante", rien de CONCRET)..
    Elle te fait peur l'équation ? As-tu compris le sens physique de chacun des termes ?
    Ne parlons pas des "termes posés", toujours à l'arbitraire, qui en découlent (nbre quantique principal, magnétique, azimutal..)
    Ces nombres ne servent que pour la résolution de l'équation de Schrödinger.

    Notez que au tout début, le Monsieur "néglige" la masse de l'electron dans la masse réduite (ça n'est pas à faire même si elle est infime)..
    C'est pourtant la base de la physique ! Faire une approximation est totalement fondé si on sait les conséquences. En l'occurence, on sait qu'on pourra résoudre le problème avec une résolution de l'ordre de 1/2000. Amplement suffisant pour ce qu'on veut faire.

    Passe au changement de variables, via un système de coordonées sphériques (qui nous dit que les systemes electrons/noyaux sont "sphériques concentriques" ?)..
    La symétrie du problème.

    On passe ainsi, par l'utilisation de l'elèment de volume "dv" du systeme, passant par "une CONDITION de normation", pour finir aux solutions qui sont les orbitales...
    Oui. Et ça ne te choquerait pas si tu avais compris ce qu'était la fonction d'onde.

    Mais bien sûr, je suppose que pour parler ainsi, tu as le recul suffisant (tu maîtrises par exemple le formalisme de la théorie quantique des champs)
    Encore une victoire de Canard !

  30. Publicité
  31. #25
    jiherve

    Re : Essai: distortion/perturbation de l'espace-temps

    Bonsoir
    revenons sur terre aujourd'hui ce que l'on sait faire c'est çà:
    http://www.manep.ch/pdf/events/21T_features.pdf
    ou ça
    http://download.sfrs.fr/media-1/cana...pdf/180705.pdf
    JR
    Dernière modification par JPL ; 20/03/2007 à 22h26. Motif: Correction d'URL

  32. #26
    Gwyddon

    Re : Essai: distortion/perturbation de l'espace-temps

    Citation Envoyé par quetzal Voir le message
    salut, intérréssant le problème du claquage du vide.. cela coufrait-il dire que le vide ce comporte comme un isolant ?? qu'il en a les propriétés??

    cela fait-il sens ?? electrostatiquement parlant ??
    Bien sûr, le vide possède et une perméabilité magnétique, et une permittivité diélectrique


    Citation Envoyé par pseudo1978 Voir le message
    Hmm..

    Vous avez raison, le phénoméne qui est relativement bref, pose problème, plus est encore d'un "rafistolage" de la bête..pour l'expérience que j'envisage. (je vais décortiquer, pieces par pieces, le schèma de cette Zmachine, pour comprendre, bon "départ" déjà..)
    Vous vous embouillez : au début vous nous parlez de champ continu, maintenant vous parler de Z-machine (qui génère tout sauf du continu).

    Pour rappel, un champ qui se propage est un champ oscillant, sinon pas de propagation... Or vous nous demandiez au début ce qui se passe si l'on envoie 30 GTesla dans le vide

    Et quand bien même, l'énergie d'un tel champ magnétique confiné dans 10 m3 est de l'ordre de 1027 Joules. A comparer, mettons, avec l'énergie gravitationnelle de la Terre, de l'ordre de 1032 Joules. Je ne crois pas que la Terre déchire ou crée des vertex spatio-temporels
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  33. #27
    pseudo1978

    Re : Essai: distortion/perturbation de l'espace-temps

    Citation Envoyé par Gwyddon Voir le message
    Bien sûr, le vide possède et une perméabilité magnétique, et une permittivité diélectrique




    Vous vous embouillez : au début vous nous parlez de champ continu, maintenant vous parler de Z-machine (qui génère tout sauf du continu).

    Pour rappel, un champ qui se propage est un champ oscillant, sinon pas de propagation... Or vous nous demandiez au début ce qui se passe si l'on envoie 30 GTesla dans le vide

    Et quand bien même, l'énergie d'un tel champ magnétique confiné dans 10 m3 est de l'ordre de 1027 Joules. A comparer, mettons, avec l'énergie gravitationnelle de la Terre, de l'ordre de 1032 Joules. Je ne crois pas que la Terre déchire ou crée des vertex spatio-temporels
    Avez vous vu le film "Contact" (de R.Zemeckis, avec Jodie Foster) ?

    Dans le film, c'est une machine circulaire dans laquelle est créé un champ si intense que cela "ouvre" un vortex (là où est envoyée/plongée, l'eroine du film, via une sonde)..

    Science fiction ?

    -Pas si sûr...

    Si nous pouvons, aujourd'hui, créer une température du milliard de degrés (Z_machine à l'etude par moi même), nous pouvons faire de même pour un champ electromagnétique..

  34. #28
    pseudo1978

    Re : Essai: distortion/perturbation de l'espace-temps

    Et, le champ electromagnétique au lieu de se propager (comme le fait tout champ de cet ordre), il reste "enfermé" (milieu fermé à la propagation), pour se "confiner" sur lui même..

  35. #29
    pseudo1978

    Re : Essai: distortion/perturbation de l'espace-temps

    Citation Envoyé par Coincoin Voir le message
    C'est bien, Pseudo1978, tu as étudié l'atome d'hydrogène en mécanique quantique. Mais si tu en savais suffisamment pour juger, tu saurais que ce n'est pas l'équation de Schrödinger, tu saurais que 90% de ton message ne parle que de la résolution de l'équation de Schrödinger dans le cas d'un potentiel coulombien central.

    Elle te fait peur l'équation ? As-tu compris le sens physique de chacun des termes ?
    Ces nombres ne servent que pour la résolution de l'équation de Schrödinger.

    C'est pourtant la base de la physique ! Faire une approximation est totalement fondé si on sait les conséquences. En l'occurence, on sait qu'on pourra résoudre le problème avec une résolution de l'ordre de 1/2000. Amplement suffisant pour ce qu'on veut faire.

    La symétrie du problème.

    Oui. Et ça ne te choquerait pas si tu avais compris ce qu'était la fonction d'onde.

    Mais bien sûr, je suppose que pour parler ainsi, tu as le recul suffisant (tu maîtrises par exemple le formalisme de la théorie quantique des champs)
    Je ne sais pas pourquoi, mais quelque chose me dit que si vous etiez assez petit pour voir en "LIVE" le comportement des electrons, vous en seriez béa béa..(par rapport à vos acquis de mécanique quantique)

    Par ailleurs, je pense que l'erreur réside précisément en l'utilisation de probabilités, de postuler que les energies sont quantifiées (non continues)...)------> il s'agit d'un LEURRE.

    Je n'ai pas d'arguments, c'est une "intuition", dans ma vie j'ai toujours eu des intuitions exactes, je ne serait nullement éttonné si demain, j'apprend que mes dires ont étés confirmés, via une nouvelle expérience..

  36. #30
    pseudo1978

    Re : Essai: distortion/perturbation de l'espace-temps

    Les "théoriciens du quantique" refusent d'admettre qu'ils ont tort..Aujourd'hui, à notre echelle de connaissances, nous ne sommes pas encore capables d'expliquer pourquoi nous n'avons pas de données exactes (entiers) contrairement à des données probabilistes..

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Courbure de l'espace ou de l'espace temps ?
    Par nikcos dans le forum Physique
    Réponses: 5
    Dernier message: 18/08/2007, 21h41
  2. Réponses: 6
    Dernier message: 17/08/2006, 15h25
  3. L'espace-temps :s
    Par phenixofire dans le forum Archives
    Réponses: 35
    Dernier message: 13/01/2006, 16h02