Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 2 sur 2

Réflexions et interrogations (fin)



  1. #1
    Magellan

    Réflexions et interrogations (fin)


    ------

    Abordons enfin le chapitre crucial du Book des IGB : le chapitre 9 !
    Qui abonde en affirmations contradictoires et raccourcis faciles !!!

    Rappelons que ce chapitre parle uniquement de l'instanton gravitationnel singulier de taille zéro dont la charge topologique invariante vaut 1 (quelque soit la "taille" de l'instanton - v.p.242). et la densité de charge topologique est infinie(taille nulle - v.p.242).
    Or, voici ce qu'on lit en p.309, "pour retrouver son état fondamental (une densité de CT nulle)...".
    Infinie en p.242 et nulle en p.303 !!!
    Mais parlons un peu de leur analogie purement "numérologique" : le dieu Zéro.
    Les Bog partent d'un ensemble vide et de son cardinal qui est nul, donc :départ de zéro.
    Puis, ils opèrent des changements profonds sur l'ensemble de départ : ils placent le cardinal dans l'ensemble vide, qui non seulement ne devient plus vide mais voit son cardinal devenir = à 1.
    L'ensemble vide devient l'ensemble des cardinaux de 0 à l'infini et acquière une propriété par le biais d'une opération mathématique
    assez complexe (évaluer le cardinal de l'ensemble avant l'opération, inclure ce cardinal dans l'ensemble, réévaluer le nouveau cardinal et ainsi de suite en sommation infinie de cardinaux...).
    Cette sommation selon eux dépend "d'un moteur algébrique" interne au zéro, genre fonction delta de Dirac.
    Pourquoi une fonction ne pourrait-elle pas être "indépendante" des nombres, soit considérée comme un "être mathématique" autonome ???
    Il y aurait un "principe" capable d'engendrer du zéro un infini de nombres; le zéro serait alors dépourvu de cette propriété.
    Là où l'on retombe dans les discours peu clairs :
    Le potentiel topologique de l'instanton initial de taille nulle propage la CT de cet instanton(CT étant= à 1) vers l'infini (p309).
    De quel inifini s'agit-il ?? (Infini de la taille de l'instanton, infini de chiffres, de charge,de quoi ?). D e +, la CT vaut toujours 1, même à l'infini.
    Que l'instanton originel soit vu comme une infinité d'instantons superposés en un seul point- le point zéro - ne suppose pas un changement dans la CT qui est un invariant restant = à 1 quoiqu'il arrive !!!
    Si info = CT: alors info invariante !!!
    La densité de CT n'augmente pas quelque soit le nombre d'instantons superposés au point zéro tant que la taille reste nulle ( la densité étant vue, si je ne me trompe, comme un rapport entre nombre d'instantons/unité de "taille") !
    Apparemment, l'info n'augmente pas tant que la Singularité qu'est l'instanton primordial ne se comporte pas comme une boule de taille non nulle, l'info ne devient "tangible" que lorsque le zéro a donné 1 (et puis 2,3,4,....).
    Tout cela nous donne quoi, en fin de compte ?
    Une bête suite infinie de nombres !
    C'est celà la big info contenant "l'histoire" de notre univers ???
    Remarque 1 : C'est vrai, le book des Bog ne contient pas d'énergie réelle. Je l'ai jeté dans mon feu-ouvert et mesuré l'apport énergétique provenant de sa combustion (mesure simple par apport de chaleur mesurable sur themomètre) : celui-ci était nul !!!
    Longtemps, je me suis demandé où était partie l'énergie des liaisons chimiques contenues dans le carbone du papier, les caractères d'imprimerie, etc...
    Peut-on aussi imaginer une quelconque analogie avec un DVD-RW, donc réinscriptible ???
    Remarque 2 : p.310 à 314 :
    La boule est devenue si grande que son centre est si loin qu'il a disparu : nous avons perdu l'origine de la boule (mais pas encore la boule).
    Cette perte est totale puis que le centre et l'intérieur de la sphère n'existent plus du tout : ils sont devenu imaginaires !
    Question : ne l'était-il pas déjà ??
    Puisque l'instanton vivait déjà dans un temps imaginaire (qui prenait déjà un aspect purement spatial, d'où une signature ++++)
    Questions : les 3 premiers +++ de cette signature se raportent-ils à des espaces réels ?
    Le dernier + est-il un espace réel ou déjà imaginaire puisqu'il est en fait un temps imaginaire ayant "l'aspect" d'un espace ("Qu'est-ce qu'un temps qui ne s'écoule pas, un temps horizontal "couché", sinon une dimension spatiale ?", a-t-on jadis au début du book
    Il s'agit peut-être d'astuces mathémateuses, de jeu de mots ou de concepts, mais un espace imaginaire qui est un temps réel, c'est pas très facile à saisir...
    Enfin si tout se passe au début en temps imaginaire, si "un choc à l'origine" a eu lieu(p.303), il faudrait que cette dimension, ce pré-univers soit causal pour engendrer un résultat.
    Enlever un point de la boule des nombres (le centre ou le zéro ?) et voilà que nous remplaçons la 4° dim d'espace par une dim de temps réel; C'est fou, non ???
    Enfin, les Bog confondent-ils ensembles et sosu-ensembles ?
    Les familles des nombres réels ne forment-ils pas 1 ensemble contenant 3 sous-ensembles: le sous-ensemble des entiers, celui des rationnels et celui des irrationnels (la p.298 fait allusion aux nombres "complets", faute de frappe, prob, les nombres complexes, mélange de nombres réels et imaginaires)? Inclut-on ces nombres complexes dans l'ensemble des nombres réels puisqu'ils sont une sorte d'amalgame ??
    P314 : Ce que le zéro nous donne, c'est une stupide suite de nombres pas une info valable pour créer un univers.
    De plus, la transformation information en énergie -même imaginaire - n'a pas été explicitée -seulement évoquée intuitivement -, nous, lecteurs non matheux , n'avons eu aucune preuve de la possibilité d'une telle transformation.
    Comment y croire, par conséquent,à cette transfo info énergie ??
    Last enfin, il est triste de voir que cette immense et infinie info d'origine -qui aurait donc dû donner une énergie imaginaire infinie - n'a donné qu'une énergie réelle certes colossale mais finie lors du Big bang et que donc l' énergie de notre univers ne représente pas la totalité de l'info originale !!
    Quel mauvais rendement thermodynamique !!!!

    -----

  2. #2
    invite76

    Re : réflexions et interrogations (fin)

    Bonjour,

    Pardon mais le procédé ci-dessous me semble un très mauvais verbiage. On procède ainsi (axiomes de Peano) pour construire les entiers naturels, à ceci près qu'on le fait proprement: mettre un cardinal dans un ensemble vide est effectivement vide...de sens. Ce qui me gène, dans le texte bogdanesque, c'est que l'on part des entiers pour les construire. Le "moteur algébrique" et la fonction de Dirac semblent fumeux (j'espère pour eux qu'ils parlent de la distribution de Dirac, car ce n'est pas une fonction, regardez donc bien leur texte).
    Ceci me semble donc vide de contenu, de sens et de rigueur. C'est une critique des deux frères, pas des participants au forum, ne vous méprenez pas. Ils ont déjà (outre les pages citées) fait des confusions, et mélangé énergie de Planck, temps de Planck etc...
    Pour moi, c'est du baratin complet, pour rester gentil

    Amicalement

    JM

    ----vous avez écrit----------

    Les Bog partent d'un ensemble vide et de son cardinal qui est nul, donc :départ de zéro.
    Puis, ils opèrent des changements profonds sur l'ensemble de départ : ils placent le cardinal dans l'ensemble vide, qui non seulement ne devient plus vide mais voit son cardinal devenir = à 1.
    L'ensemble vide devient l'ensemble des cardinaux de 0 à l'infini et acquière une propriété par le biais d'une opération mathématique
    assez complexe (évaluer le cardinal de l'ensemble avant l'opération, inclure ce cardinal dans l'ensemble, réévaluer le nouveau cardinal et ainsi de suite en sommation infinie de cardinaux...).
    Cette sommation selon eux dépend "d'un moteur algébrique" interne au zéro, genre fonction delta de Dirac.
    -----------------------------

Discussions similaires

  1. Réflexions sur l'infini
    Par cosmostroumph dans le forum Science ludique : la science en s'amusant
    Réponses: 10
    Dernier message: 09/04/2007, 12h37
  2. réflexions philosophiques
    Par Seirios dans le forum Lectures scientifiques
    Réponses: 5
    Dernier message: 21/10/2006, 00h04
  3. Réflexions sur les épidémies
    Par fabinoo dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 17
    Dernier message: 14/10/2004, 10h27
  4. Réflexions et interrogations (suite)
    Par Magellan dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 6
    Dernier message: 27/08/2004, 20h37