Répondre à la discussion
Page 2 sur 2 PremièrePremière 2
Affichage des résultats 31 à 36 sur 36

L'univers, fini ou infini ???



  1. #31
    Démostène

    Smile Re : L'univers, fini ou infini ???


    ------

    Salut,
    Tu écris "L'espace cosmique est-il clairement fini, ou quasi-infini?"

    N'est-ce pas la une réduction conjecturelle à multiples critères ?

    Le contexte qui entoure ce genre de phrase nécessite une déscription plus précise du cadre car avec si peu de mots, on ne sais ni ou l'on est, ni ou l'on va !
    @+

    -----
    " Devant l'homme, la forêt, derrière, le désert" Chat-tôt-brillant.

  2. Publicité
  3. #32
    invité576543
    Invité

    Re : L'univers, fini ou infini ???

    Citation Envoyé par maxbill Voir le message

    Ok, mais dans un contexte vraiment infini, "très structuré" ça signifie simplement "très rare",
    Pas vraiment! C'est plutôt en rapport avec la notion d'entropie. Si on observe l'Univers actuel, les cas "très structurés" sont en "équilibre dynamique", ils sont loin de l'équilibre thermodynamique (i.e., l'état d'entropie maximale) et sont maintenus dans cet équilibre dynamique par un flux énergétique. Des exemples sont les étoiles, les atmosphères de planète, la tectonique (e.g., la Terre ou Io) ou le vivant.

    mais très rare c'est infiniment nombreux quand même non?
    Pas nécessairement. Il suffit que les cas "peu structurés" remplissent presqu'à eux seuls l'infini.

    Je me répète, l'infini demande l'existence d'au moins une classe infinie, rien de plus. Ensuite, si on enlève cette classe, ce qui reste peut très bien être fini! Il peut aussi être infini. Il n'y a pas de règle générale.

    Pour l'Univers infini, on peut imaginer que les cas localement à l'équilibre thermodynamique (ou presque) remplissent presque tout. Que les étoiles soient en nombre infini. Mais que le vivant soit en nombre fini. Cela n'amène aucune contradiction avec un Univers infini.

    Cordialement,
    Dernière modification par invité576543 ; 19/10/2007 à 15h59.

  4. #33
    maxbill

    Re : L'univers, fini ou infini ???

    Ok ça y est je comprend enfin mieux, merci de tes réponses mmy.

    Toutefois il reste une énigme pour moi encore. Dans mon esprit je ne peux pas séparer la nature de la notion de hasard. On peut en effet fabriquer un univers infini où nous sommes unique sans "contradiction" logique, mais est-ce bien "naturel" cette répartition singulière?

    Si nous étions dans une bulle (structurée) unique dans un infini banal, ça signifie qu'il n'y a pas une répartition vraiment aléatoire, nous serions le fruit d'une contingence infiniment improbable, (voire divine)? Or qu'en serait-il de notre notion d'entropie sans l'idée de hasard?

    Il y a peut-être une différence d'appréciation du terme "infini" entre les matheux et les physiciens :

    Image-question : Prenons une suite infinie de "0" et de "1" aléatoire. Imaginons une machine qui interprète ces données comme du son (avec un format standard numérique), son haut-parleur fournira un genre de bruit informe (entropie maxi). Pour un physicien, c'est clair que ça restera toujours ainsi, bruyant. Mais pour un matheux, il suffit d'attendre et un jour on devrait entendre l'intégrale de shakespear en 12 langues, par exemple, etc. Et même, ceci devrait se répéter infiniment de fois, non?



    cordialement
    Dernière modification par maxbill ; 21/10/2007 à 16h28.
    MaxBill

  5. #34
    mach3

    Re : L'univers, fini ou infini ???

    Mais pour un matheux, il suffit d'attendre et un jour on devrait entendre l'intégrale de shakespear en 12 langues, par exemple, etc.
    ce n'est pas sans me rappeler quelque chose :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Paradoxe_du_singe_savant

    m@ch3
    Never feed the troll after midnight!

  6. #35
    maxbill

    Re : L'univers, fini ou infini ???

    Citation Envoyé par mach3 Voir le message
    ce n'est pas sans me rappeler quelque chose :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Paradoxe_du_singe_savant
    m@ch3
    En effet, j'avais oublié ça.
    Dans mon propos on peut aussi évoquer un exemple plus "thermodynamique" : la probabilité que toutes les molécules d'air de ma pièce se retrouvent un jour dans un coin est "nulle" pour la physique, mais sans problème pour les maths (si toutefois on considère le jeu des chocs purement aléatoires de ces molécules).

    D'où mon idée que l'"infini" est une idéalité trop pure et matheuse pour l'approche physique de l'univers.
    Quasi-infini : toujours au delà des mesures expérimentales mais pas un pur idéal.
    Dernière modification par maxbill ; 21/10/2007 à 21h23.
    MaxBill

  7. #36
    Rik

    Re : L'univers, fini ou infini ???

    Citation Envoyé par Co-90 Voir le message
    Bonjour,
    Je vous pose la question à tous et toutes : L'univers est-il fini ? Je pense qu'une majorité de gens pensent qu'il est fini.
    Citation Envoyé par ik4itb Voir le message
    Comme on l'a dit plus de 200 fois sur le forum, l'univers est supposé infini..
    Non mais alors! Faudrait quand même faire attention ceux qui dorment au fond de la classe!
    Cordialement,
    Rik
    Le premier précepte était de ne recevoir jamais aucune chose pour vraie. Descartes

  8. Publicité
Page 2 sur 2 PremièrePremière 2

Discussions similaires

  1. Univers fini ou infini?
    Par chez_bob dans le forum Archives
    Réponses: 178
    Dernier message: 29/08/2013, 12h33
  2. Univers Fini/Infini et matière Fini?
    Par dewsz dans le forum Archives
    Réponses: 6
    Dernier message: 15/12/2006, 16h46
  3. Univers fini ou infini: précision
    Par Lucaaaaaa dans le forum Archives
    Réponses: 20
    Dernier message: 13/11/2005, 20h54