Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 57

La vulgarisation scientifique



  1. #1
    liliopkins

    La vulgarisation scientifique


    ------

    Bonjour à tous

    Aujourd’hui les scientifiques sont admirés et reconnus. Fort heureusement ceux qui font avancer le monde des idées ne sont plus brûlés sur la place public, du moins, ne craignent-ils plus pour leurs vies en occident..
    Si les spécialistes se penchaient un peu plus sur le partage de leurs savoirs, ils connaîtraient sans doute le plus vif intérêt du grand public. Il est déplorable que la vulgarisation scientifique ne soit pas plus étendue et courue. A une époque où l’on croit tout savoir, on se rend vite compte que le « vrai savoir » n’est détenu que par quelques poignées d’intellectuels. On pense que nos esprits ont évolué mais nous sommes toujours les mêmes êtres humains avec les mêmes questions éthiques. Pourtant, la vulgarisation est possible. Non pas dans l’explication scientifique des processus logiques mais dans toute la portée de réflexion éthique que de simples explications peuvent soulever. Au fond, comment les scientifiques peuvent-ils abandonner leur position essentielle de philosophe ?

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    luxtin

    Re : La vulgarisation scientifique

    Bonjour,

    je suis tout à fait d'accord avec vous.
    Cette valeur de la transmission des connaissances est pour moi très importante.
    Je suis doctorant en dernière année dans l'aéronautique. Sur mon blog (Goutte de science), je m'efforce de vulgariser mes connaissances scientifiques.
    J'ai notamment commencé une vulgarisation de ma thèse intitulée "Expliquer ma Thèse à Mamie" dans laquelle j'explique ma thèse à une grand-mère imaginaire (en fait ma vraie grand-mère la lit aussi).

    Je souffre cependant du peu de lecteurs qui me lisent, et je trouve dommage que le tissu des scientifiques souhaitant partager leurs connaissances ne soit pas plus ténu.
    Il existe des initiatives par-ci par-là (le café des sciences notamment) mais qui restent trop rares et isolées.

    Pour moi, il subsiste un esprit ocultiste dans le domaine scientifique. Les connaissances dans ce domaine sont réservées à une élite qui est - et doit rester - la seule à le détenir.
    Le second point qui pourrait expliquer cette désertion de la transmission des connaissances scientifique est peut-être le refus de se mettre aux nouvelles technologies (sites internet, blogs, forums, etc...) pour les transmettre. Alors que la croissance des blogs parlant d'informatique ou de nouvelles technologies a connu un effort fulgurant, dans les autres domaines la croissance est bien moindre. Et ceci pourrait peut-être expliquer cela.

  4. #3
    catnap

    Re : La vulgarisation scientifique

    Citation Envoyé par liliopkins Voir le message
    Bonjour à tous
    Si les spécialistes se penchaient un peu plus sur le partage de leurs savoirs, ils connaîtraient sans doute le plus vif intérêt du grand public. Il est déplorable que la vulgarisation scientifique ne soit pas plus étendue et courue. A une époque où l’on croit tout savoir, on se rend vite compte que le « vrai savoir » n’est détenu que par quelques poignées d’intellectuels.
    Qu'il y ait une réticence à communiquer chez certains scientifiques, certes car cela prend beaucoup de temps et le retour n'est pas toujours valorisant, mais l'offre existe quand même assez largement. Internet permet aujourd'hui de recueillir énormément de ces "savoirs", même s'il faut parfois faire un effort pour les assimiler, et surtout faire preuve d'esprit critique.

    Je suis moins sûr de la demande: combien d'émissions de télé ont disparu faute de public, et de revues ou de collections de livres abandonnées faute de lecteurs? Mais "il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer"!

  5. #4
    luxtin

    Re : La vulgarisation scientifique

    Citation Envoyé par catnap Voir le message
    Qu'il y ait une réticence à communiquer chez certains scientifiques, certes car cela prend beaucoup de temps et le retour n'est pas toujours valorisant, mais l'offre existe quand même assez largement. Internet permet aujourd'hui de recueillir énormément de ces "savoirs", même s'il faut parfois faire un effort pour les assimiler, et surtout faire preuve d'esprit critique.
    Je suis intéressé. Avez-vous des liens à nous indiquer ? Mis à part Wikipédia qui effectivement commence à collecter un bon nombre de savoirs scientifiques très intéressant.

    Citation Envoyé par catnap Voir le message
    Je suis moins sûr de la demande: combien d'émissions de télé ont disparu faute de public, et de revues ou de collections de livres abandonnées faute de lecteurs? Mais "il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer"!
    Peut-être qu'il faut revoir la façon de présenter les choses ?

  6. #5
    Gwyddon

    Re : La vulgarisation scientifique

    Bonjour

    Citation Envoyé par luxtin Voir le message
    Pour moi, il subsiste un esprit ocultiste dans le domaine scientifique. Les connaissances dans ce domaine sont réservées à une élite qui est - et doit rester - la seule à le détenir.
    Ou plutôt le contraire : le grand public ne désirant pas se prendre la tête à réfléchir, il faut que tout soit pré-mâché, ce qui ne peut pas être le cas avec la vulgarisation où il faut mettre le lecteur (l'auditeur) en contexte.

    C'est plus un défaut d'écoute qu'un défaut de transmission à notre époque... D'autant plus que contrairement au premier post

    Aujourd’hui les scientifiques sont admirés et reconnus
    L'image du scientifique a bien changé depuis 30 ans, et il est aujourd'hui plutôt décrié, chacun se voyant spécialiste sur tout et n'importe quoi, pensant que son avis a autant de poids que l'avis d'un spécialiste de la question (il suffit de voir ne serait-ce que sur ce forum quand il s'agit de sujets brûlants )

    Le second point qui pourrait expliquer cette désertion de la transmission des connaissances scientifique est peut-être le refus de se mettre aux nouvelles technologies (sites internet, blogs, forums, etc...) pour les transmettre. Alors que la croissance des blogs parlant d'informatique ou de nouvelles technologies a connu un effort fulgurant, dans les autres domaines la croissance est bien moindre. Et ceci pourrait peut-être expliquer cela.
    Encore une fois une analyse bien pauvre de la situation ! Il existe plein de site internets de scientifiques, ces derniers utilisant de toute façon intensivement l'outil internet dans leurs recherches. Et que dire des forums, ne sommes-nous pas sur un forum... scientifique ?

    De même, les blogs de scientifiques sont nombreux, mais ils souffrent comme vous le dite d'un manque d'écoute... C'est plutôt ici que se trouve le problème, dans l'écoute !


    Je suis intéressé. Avez-vous des liens à nous indiquer ? Mis à part Wikipédia qui effectivement commence à collecter un bon nombre de savoirs scientifiques très intéressant.
    Je peux vous poser une question ? Comment se fait-il que vous ne sachiez pas trouver l'information sur internet, alors que vous êtes doctorant ? (question de curiosité, n'y voyez pas d'attaque !)
    Dernière modification par Gwyddon ; 01/10/2007 à 11h24. Motif: la politesse ne fait jamais de mal
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    luxtin

    Re : La vulgarisation scientifique

    Citation Envoyé par Gwyddon Voir le message
    Ou plutôt le contraire : le grand public ne désirant pas se prendre la tête à réfléchir, il faut que tout soit pré-mâché, ce qui ne peut pas être le cas avec la vulgarisation où il faut mettre le lecteur (l'auditeur) en contexte.

    C'est plus un défaut d'écoute qu'un défaut de transmission à notre époque...
    Vous avez sûrement raison.

    Citation Envoyé par Gwyddon Voir le message
    Encore une fois une analyse bien pauvre de la situation ! Il existe plein de site internets de scientifiques, ces derniers utilisant de toute façon intensivement l'outil internet dans leurs recherches. Et que dire des forums, ne sommes-nous pas sur un forum... scientifique ?
    Là n'est pas le problème. Je me suis peut-être mal exprimé.
    De mon point de vue je constate deux choses :
    1. il est assez difficile d'obtenir des conseils très techniques par internet dans le domaine scientifique. En tout cas dans ma discipline, il existe peu (j'en ai trouvé peu) de forum ou de site parlant d'aéroacoustique numérique. Alors ok, le domaine est très pointu, au carrefour de la mécanique des fluides, de l'acoustique et du calcul numérique. Mais même dans ces trois domaines là, les ressources interactives sont faibles. J'insiste sur le terme interactif. Toutes les revues scientifiques publient leurs articles en ligne (la plupart du temps payants...), mais ce n'est pas de ça dont on parle. Ce que je cherche ce sont des forums, comme ici, comme ailleurs, permettant une discussion, un échange dans des domaines très pointus.
    2. Il existe peu de sites de vulgarisation scientifiques. Quand je dis "peu", c'est dans mon domaine, et c'est peut-être une erreur. Peut-être que je n'ai pas assez cherché.

    Je peux vous poser une question ? Comment se fait-il que vous ne sachiez pas trouver l'information sur internet, alors que vous êtes doctorant ? (question de curiosité, n'y voyez pas d'attaque !)
    La question n'est peut-être pas de savoir où pas chercher l'information.
    D'une part les informations que j'ai cherchées ne sont peut-être pas sur internet.
    D'autre part, le temps que je peux consacrer à mes recherches sur le net est limité.
    Et effectivement, je le reconnais, je n'ai peut-être pas suffisamment cherché.

    Parmi les outils que j'utilise pour faire des recherches bibliographiques, j'utilise bien évidemment google (base, "scholar", "book"). Sur wikipédia on peut parfois trouver des articles et des liens intéressants. Ensuite dans mon laboratoire, on a un moteur de recherche sur différentes revues scientifiques spécialisées.

    Mais je suis preneur de tout conseils avisés.
    Ce n'est pas parcequ'on est doctorant qu'on est beaucoup plus malin que les autres

  9. Publicité
  10. #7
    Gwyddon

    Re : La vulgarisation scientifique

    Citation Envoyé par luxtin Voir le message
    Vous avez sûrement raison.
    N'exagérons pas, et ne tombons pas dans l'ironie

    Là n'est pas le problème. Je me suis peut-être mal exprimé.
    De mon point de vue je constate deux choses :
    1. il est assez difficile d'obtenir des conseils très techniques par internet dans le domaine scientifique. En tout cas dans ma discipline, il existe peu (j'en ai trouvé peu) de forum ou de site parlant d'aéroacoustique numérique. Alors ok, le domaine est très pointu, au carrefour de la mécanique des fluides, de l'acoustique et du calcul numérique. Mais même dans ces trois domaines là, les ressources interactives sont faibles. J'insiste sur le terme interactif. Toutes les revues scientifiques publient leurs articles en ligne (la plupart du temps payants...), mais ce n'est pas de ça dont on parle. Ce que je cherche ce sont des forums, comme ici, comme ailleurs, permettant une discussion, un échange dans des domaines très pointus.
    Alors ce que vous appelez vulgarisation n'a rien à voir avec ce que le grand public comme le scientifique nomme "vulgarisation" : vous parlez de conseils techniques pointus !

    Par contre pour ce qui est de la vulgarisation au sens large, il existe des tas d'endroits où trouver des choses rigolotes et instructives. Par exemple en mécanique des fluides, il y a pleins de sites présentant la mécanique des fluides de façon ludique, ainsi que des sites avec des cours de mécanique des fluides élémentaire aussi bien qu'avancée, des vidéos, etc...

    Un exemple : une petite recherche de 30 secondes m'a fourni ce genre de lien : http://www.canalu.fr/canalu/index.php?q=turbulence

    où l'on peut trouver des vidéos d'expériences en français

    Sur le site du MIT, il y en a tout un paquet (mais en anglais certes).

    2. Il existe peu de sites de vulgarisation scientifiques. Quand je dis "peu", c'est dans mon domaine, et c'est peut-être une erreur. Peut-être que je n'ai pas assez cherché.
    Mais votre domaine n'est-il pas déjà "trop" pointu ? De même il existe peu de de sites de vulgarisation scientifique traitant de la couverture de l'espace des paramètres du Modèle Standard Supersymétrique Minimal, mais c'est peut-être aussi parce que c'est trop pointu.

    La question n'est peut-être pas de savoir où pas chercher l'information.
    D'une part les informations que j'ai cherchées ne sont peut-être pas sur internet.
    Ceci est tout à fait possible ; mais je constate encore une fois que vous parlez de vous, donc d'une chose qui concerne un professionnel et on a quitté ici le champ de la vulgarisation
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  11. #8
    predigny

    Re : La vulgarisation scientifique

    L'offre, elle existe, (il n'y a qu'a voir les conférences gratuites données par le CEA à Saclay) la demande aussi, mais c'est clair qu'elle n'est pas ce que l'on pourrait espérer. La Science a-t-elle perdu de son prestige ? Sans doute un peu : des affaires comme le nuage de Chernobyl respectueux des frontières, n'arrangent pas les choses. Le merveilleux avenir qui devait être possible grace à la science, à pris un coup dans l'aille : Les antibiotiques sont de moins en moins efficaces, de nouvelles maladies émergent, les OGM, les "labos" en général, font peur ; La science n'est-elle pas, dans l'esprit de beaucoup de gens, à l'origine de tous les produits qui polluent notre planète ?. Et puis les carrières scientifiques, c'est difficile et le rapport rémunérations/efforts, est faible. ...etc, etc ! Même les scientifiques ont du mal à entretenir le feu sacré tant leur domaine d'investigation est étroit, spécialisation et obligations de résultats oblige. Mais c'est clair que les médias ont une grosse part de responsabilité dans cette vision des choses. La dictature de l'audimat aligne le niveau des émissions vers le bas et les documentaires de vulgarisation ont quasiment disparu. Dommage !

  12. #9
    f6bes

    Re : La vulgarisation scientifique

    Bjr à tous....
    C'est quoi la définition de VULGARISATION scientifique ??
    Etre COMPREHENSIBLE par le plus grand nombre, mais là on ne
    peut aller guére loin dans la "vulgarisation" !
    D'autre part pour VULGARISER faut etre pédagogue (à mon sens) et employer
    les mots compris par le plus grand nombre.
    Ca laisse peu de place pour aller bien loin.

    Tous les scientifiques ne sont pas pédagogues et là bonjour la compréhension du message à faire passer.
    Sur ce forum (je ne sais s'il (elle) est scientifique) mais une personne qui SAIT expliquer,je dirais "mmy".
    C'est toujours un plaisir à le (la) lire.
    Bonne journée

  13. #10
    luxtin

    Re : La vulgarisation scientifique

    Citation Envoyé par Gwyddon Voir le message
    Alors ce que vous appelez vulgarisation n'a rien à voir avec ce que le grand public comme le scientifique nomme "vulgarisation" : vous parlez de conseils techniques pointus !
    Oui et non. Je recherche les deux en fait.

    Citation Envoyé par Gwyddon Voir le message
    Un exemple : une petite recherche de 30 secondes m'a fourni ce genre de lien : http://www.canalu.fr/canalu/index.php?q=turbulence
    Je ne connaissais pas ce site.
    Je vais aller y farfouiner un peu. Typiquement les mots "stabilité" et "aéroacoustique" ne donnent rien sur ce site.

    Citation Envoyé par Gwyddon Voir le message
    Mais votre domaine n'est-il pas déjà "trop" pointu ? De même il existe peu de de sites de vulgarisation scientifique traitant de la couverture de l'espace des paramètres du Modèle Standard Supersymétrique Minimal, mais c'est peut-être aussi parce que c'est trop pointu.
    Oui c'est vrai que mon domaine est très pointu.
    Mais en informatique on peut trouver de l'aide ou de la documentation même sur des sujets extrêmement pointus. Pourquoi pas en sciences ?
    Je pense que votre hypothèse quand au manque d'écoute du public vis à vis des sciences peut venir expliquer ce phénomène.


    Citation Envoyé par f6bes
    C'est quoi la définition de VULGARISATION scientifique ??
    D'après wikipédia la vulgarisation c'est "l'ensemble des actions permettant au public d'accéder à la culture scientifique, technique, industrielle et environnementale, c'est-à-dire aux savoirs, savoir-faire et savoir-être de ces mêmes disciplines.". En somme, c'est établir un dialogue entre un spécialiste et un profane.

    En cela je ne suis pas d'accord avec f6bes quand il dit que "Ca laisse peu de place pour aller bien loin".
    Je ne vois pas de limitations à cela, si ce n'est notre imagination ou notre connaissance du monde pour trouver les bonnes métaphores et analogies.

  14. #11
    Cécile

    Re : La vulgarisation scientifique

    Il n'y a pas une vulgarisation, il y a des vulgarisations.
    Science et vie Junior ne vulgarise pas comme La Recherche. Un livre comme "L'Univers élégant" ne vulgarise pas comme une expo de la Cité des Sciences. "La tête au carré" sur France Inter ne vulgarise pas comme un site Internet. Ce sont des supports différents, des publics différents, et des objectifs différents. Tous sont utiles, on ne peut pas dire "telle vulgarisation est mieux que telle autre".
    L'offre existe, pour peu qu'on la cherche. Mais il y a tellement d'informations partout, non hiérarchisées, qu'elle n'est pas toujours évidente à trouver, surtout pour le profane. Et souvent, l'offre et la demande ne se rencontrent pas. Le chercheur qui vulgarise veut partager sa passion. Le lecteur/auditeur/téléspectateur/internaute cherche souvent des réponses à ses inquiétudes.

  15. #12
    Gwyddon

    Re : La vulgarisation scientifique

    Citation Envoyé par luxtin Voir le message
    En cela je ne suis pas d'accord avec f6bes quand il dit que "Ca laisse peu de place pour aller bien loin".
    Je ne vois pas de limitations à cela, si ce n'est notre imagination ou notre connaissance du monde pour trouver les bonnes métaphores et analogies.
    Je suis tout à fait d'accord avec cela

    Au passage, la remarque de Cécile est très pertinente : il y a des degrés divers de vulgarisation, lié au public visé. On ne vulgarise pas de la même manière de la physique à un scientifique et à un littéraire.

    De même, on pourrait dire que finalement les conférences - même de chercheurs ! - sont aussi une forme de vulgarisation : la communication des résultats n'est-elle pas de la vulgarisation à destination des personnes non-spécialistes du domaine ?
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  16. Publicité
  17. #13
    luxtin

    Re : La vulgarisation scientifique

    Citation Envoyé par Gwyddon Voir le message
    De même, on pourrait dire que finalement les conférences - même de chercheurs ! - sont aussi une forme de vulgarisation : la communication des résultats n'est-elle pas de la vulgarisation à destination des personnes non-spécialistes du domaine ?
    Oui je suis tout à fait d'accord. Quand je fais une présentation de mon sujet même à des chercheurs qui sont dans mon domaine, nécessairement je suis obligé de simplifier certaines choses en faisant des analogies. Sauf que dans ce cas, les analogies ne sont pas des issues du "savoir commun", mais d'un savoir technique que l'auditoire connait.

  18. #14
    ananda

    Re : La vulgarisation scientifique

    Citation Envoyé par luxtin Voir le message
    Bonjour,

    je suis tout à fait d'accord avec vous.
    Cette valeur de la transmission des connaissances est pour moi très importante.
    Je suis doctorant en dernière année dans l'aéronautique. Sur mon blog (Goutte de science), je m'efforce de vulgariser mes connaissances scientifiques.
    J'ai notamment commencé une vulgarisation de ma thèse intitulée "Expliquer ma Thèse à Mamie" dans laquelle j'explique ma thèse à une grand-mère imaginaire (en fait ma vraie grand-mère la lit aussi).

    Je souffre cependant du peu de lecteurs qui me lisent, et je trouve dommage que le tissu des scientifiques souhaitant partager leurs connaissances ne soit pas plus ténu.
    Il existe des initiatives par-ci par-là (le café des sciences notamment) mais qui restent trop rares et isolées.
    En ce qui concerne la vulgarisation, il y a la possibilité de faire un site, mais ça peut être un coup d'épée dans l'eau car il faut trouver un public conséquent et (déjà un minimum) intéressé...En tant que doctorant, tu peux participer à la fête de la science selon différentes modalités : journée porte ouverte (faut en parler dans ton labo s'ils sont prêts à organiser cela) ou encore la manifestation "caravane des sciences" : en gros tu montes un atelier scientifique (tu es libre du contenu et de la forme : speech, videoprojection ou bien mini-expériences avec les élèves, etc.), et puis tu vas le présenter de collège en collège dans les classes de 4ième/3ième. Il suffit de se renseigner auprès de ton coordinateur régional "Fête de la Science" (bon pour cette année c'est râpé), .

    Bien sûr la Fête de la Science, ça ne dure qu'une semaine, mais il ne faut pas sous-estimer l'impact auprès du public.

    Mon expérience en la matière : avec d'autres doctorants, dans le cadre de l'activité "Caravane des Science", on a créé un atelier autour de la biologie végétale qu'on a présenté dans des classes de collége de notre région. Normalement, il y a moyen d'être remboursé pour les frais de déplacement et d'hébergement (c'était notre cas). Effectif de l'audience : 30 élèves en moyenne par classe, 4 classes par jour pendant 4 jours soit au total presque 500 élèves. Près de 500 élèves chaque année qui sont en grande majorité captivés et avides "d'apprendre la Science" autour de petites expériences, et à qui on a fourni l'adresse de notre site, on laissait aussi un CD gravé du diaporama powerpoint de notre intervention au prof (s'il voulait le réutiliser en classe). Sans vouloir idéaliser le truc, j'ai plaisir à croire que chez certains (et certaines) on a fait naître des vocations...en sachant que la motivation pour faire des études scientifiques, ça se joue souvent à peu de choses : perso si j'ai fait des études en biologie, c'est parcequ'une prof de collège m'a donné une "image positive" de cette matière, une image que j'ai toujours gardée (c'était le moment émotion )

    a+

  19. #15
    Gwyddon

    Re : La vulgarisation scientifique

    Je crois à l'aspect positif de la fête de la science, c'est là où j'ai rencontré celui qui allait être mon maître de stage en 2e année de prépa

    Plus sérieusement, la fête de la science c'est bien certes, mais :

    _ il faudrait sensibiliser les gens sur le long terme, et pas seulement pendant une semaine

    _ le bilan de la fête de la science où en tant que spectateur (et observateur de mon entourage...) j'ai participé (2004) était mitigé : les classes qui venaient le faisaient un peu forcé, se foutait de ce que racontait le conférencier, et des confs à mon sens importante pour le grand public (réacteurs nucléaires par exemple...) n'avait été suivies que par 3 personnes non physiciennes...

    Je parle du site de Jussieu ici, alors bien sûr il ne faut pas généraliser à toute la France, mais ça m'avait laissé un goût amer à l'époque.
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  20. #16
    luxtin

    Re : La vulgarisation scientifique

    Citation Envoyé par ananda Voir le message
    En ce qui concerne la vulgarisation, il y a la possibilité de faire un site, mais ça peut être un coup d'épée dans l'eau car il faut trouver un public conséquent et (déjà un minimum) intéressé...
    Oui, je m'en rend bien compte.
    Mis à part, mes amis, ma famille et quelques personnes "égarées" lors d'une recherche dans google, peu de monde vient lire mon blog

    Citation Envoyé par ananda Voir le message
    En tant que doctorant, tu peux participer à la fête de la science
    Oui, j'en avais entendu parler.
    Mais à l'époque où j'aurais pu le faire, j'ai laissé passer ma "change", et maintenant j'ai d'autres priorités malheureusement.

    En tout cas ça avait l'air d'être une chouette expérience

  21. #17
    Cécile

    Re : La vulgarisation scientifique

    Citation Envoyé par luxtin Voir le message
    Mis à part, mes amis, ma famille et quelques personnes "égarées" lors d'une recherche dans google, peu de monde vient lire mon blog
    J'ai été y faire un tour... j'ai rien compris au dernier post, où tu parles de KDE sans définir ce que c'est (d'ailleurs, je ne sais toujours pas), et de plein d'autres trucs incompréhensibles pour le profane. Quelques progrès à faire en vulgarisation ?

    PS. Ne prends pas ça pour un attaque perso, plutôt une critique qui se veut constructive. En plus, mon message laissé sur ton blog n'est pas passé, d'où ce message ici.

  22. #18
    Gwyddon

    Re : La vulgarisation scientifique

    Citation Envoyé par luxtin Voir le message
    Oui, je m'en rend bien compte.
    Mis à part, mes amis, ma famille et quelques personnes "égarées" lors d'une recherche dans google, peu de monde vient lire mon blog
    Il y a aussi le facteur d'index : es-tu hébergé sur un site dont la recherche sur google donne des résultats sur le haut de la première page ?

    Je me suis rendu compte lorsque j'ai installé mon site sur le serveur de mon école que sa fréquentation a explosé, j'ai même reçu par email des demandes de téléchargement à but éducatif

    Bref bref, on s'éloigne du sujet désolé.
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  23. Publicité
  24. #19
    luxtin

    Re : La vulgarisation scientifique

    Citation Envoyé par Cécile Voir le message
    J'ai été y faire un tour... j'ai rien compris au dernier post, où tu parles de KDE sans définir ce que c'est (d'ailleurs, je ne sais toujours pas), et de plein d'autres trucs incompréhensibles pour le profane. Quelques progrès à faire en vulgarisation ?
    Oui alors, en fait tout ce que j'écris n'est pas de la vulgarisation
    KDE est un environnement graphique pour linux (l'équivalent de Windows pour Linux) sur lequel je bosse à mes heures perdues. Pour plus de détails, voir ici : KDE sur Wikipédia.

    En ce qui concerna la vulgarisation, je te conseille de regarder plutôt de ce côté de mon blog :
    - Ma thèse expliquée à Mamie (attention, c'est très long...)
    - Catégorie "Sciences", je suis en particulier assez content de l'article : Faire de la trigo autour d'un gâteau

    Citation Envoyé par Cécile Voir le message
    PS. Ne prends pas ça pour un attaque perso, plutôt une critique qui se veut constructive. En plus, mon message laissé sur ton blog n'est pas passé, d'où ce message ici.
    Pas de problèmes, j'accueille ta remarque avec plaisir. D'ailleurs je pense que je vais le retoucher en prenant en compte tes remarques.
    Par contre je suis surpris que tu n'aies pas pu mettre de commentaires...
    Si ça ne te dérange pas, est ce qu'on peut continuer cette discussion par mp ?
    C'est vrai qu'il y a longtemps que je n'ai pas eu de commentaires, peut-être qu'il y a un problème technique...
    Dernière modification par Gwyddon ; 01/10/2007 à 15h59.

  25. #20
    luxtin

    Re : La vulgarisation scientifique

    Citation Envoyé par Gwyddon Voir le message
    Il y a aussi le facteur d'index : es-tu hébergé sur un site dont la recherche sur google donne des résultats sur le haut de la première page ?

    Je me suis rendu compte lorsque j'ai installé mon site sur le serveur de mon école que sa fréquentation a explosé, j'ai même reçu par email des demandes de téléchargement à but éducatif

    Bref bref, on s'éloigne du sujet désolé.
    Alors ça dépend sur quels critères on cherche. Je sais que j'ai eu pas mal de visite sur la recherche "W Cephei" (la plus grosse étoile connue), pour laquelle j'arrive en troisième position. Pour mon nom, je sors en premier. Ensuite, j'ai mis des mots clés dans les balises méta, mais je ne suis pas certain que ça fonctionne bien.

    Dans tous les cas, je vais changer d'hébergement et de moteur de blog dans peu de temps. Je prendrai le temps de regarder plus en détail le problème du référencement.

    C'est vrai qu'on s'éloigne du sujet là
    En tout cas merci pour la discussion sur la vulgarisation et pour vos conseils

  26. #21
    ananda

    Re : La vulgarisation scientifique

    Citation Envoyé par Gwyddon Voir le message
    il faudrait sensibiliser les gens sur le long terme, et pas seulement pendant une semaine
    Justement, concernant mon expérience, je suis convaincu qu'un "simple" atelier de vulgarisation présenté en classe peut avoir une répercussion à long terme sur les élèves. Cela leur donne la curiosité minimale et cruciale à un moment où ils se posent des questions sur leurs orientations et attendent des réponses concrètes (ils se posent des questions du genre : "Monsieur, c'est comment les études scientifiques ? Faut être fort en maths pour faire ceci ou cela ?) Tout le monde n'est pas fils de prof, et à leur âge, j'aurai aimé recevoir des conseils de doctorants plutôt que ceux fournis par les conseillers d'orientation

    Citation Envoyé par Gwyddon Voir le message
    le bilan de la fête de la science où en tant que spectateur (et observateur de mon entourage...) j'ai participé (2004) était mitigé : les classes qui venaient le faisaient un peu forcé, se foutait de ce que racontait le conférencier, et des confs à mon sens importante pour le grand public (réacteurs nucléaires par exemple...) n'avait été suivies que par 3 personnes non physiciennes...
    Evidemment, chaque manifestation scientifique est différente, sa réussite auprès des élèves dépend du talent pédagogique des intervenants, des moyens, MAIS également de la façon dont sont présentées les choses. Je vais prendre deux scénarios "opposés" pour illustrer ce dernier point :

    1/ Le scénario "catastrophe" : des élèves qui se déplacent dans un lieu extérieur au collège : pour eux, "c'est comme des vacances" car ils n'ont pas cours, et ils sont tous excités de sortir (ça chahute dans le bus, ça papote, ça se bécote allégrement , etc.). Bref, on les place devant un conférencier plein de bonne volonté, et qui fait un monologue d'une heure sur la demi-vie du carbone 14, aidé par un magnifique tableau Excel avec moult graphiques 3D. Dans ce contexte, le conférencier aura beau être un demi-dieu de l'expression orale, garder l'attention des élèves à qui on demande uniquement d'écouter, c'est ingérable : forcément ça papote, ça rigole et je dirais : c'est normal.

    2/ Un autre scénario complètement opposé : les conférenciers vont au contraire au contact des élèves dans les classes, en prenant la place du prof (le temps de l'atelier). Au lieu de faire des monologues peu interactifs, ils font des petits jeux de questions-réponses, en organisant également des mini-expériences à réaliser par les élèves eux-mêmes. Premier point positif : bien qu'ils n'aient pas "cours", ils gardent en tête cette idée qu'ils sont dans un cadre pédagogique, puisqu'ils sont toujours dans leurs locaux (ils ne sont pas dépayés, en somme). Second point positif : en privilégiant l'implication de l'élève avec des expériences, en le faisant participer, on garde son attention, et ça se passe beaucoup mieux. Il est clair également que cela demande de plus grands moyens, par exemple il faut un budget pour fournir le matériel nécessaire aux expériences.

    Modif Voici un exemple avec ce que l'on a fait : http://atelier.fds.free.fr
    Dernière modification par Gwyddon ; 01/10/2007 à 19h12.

  27. #22
    adea

    Re : La vulgarisation scientifique

    À mon avis le lus grand problème n'est pas le manque de la vulgarisation scientifique, mais le manque du publique. Déjà il y a vraiment peu de personnes, qui sont vraiment intéressés à la science. Avec mon école par exemple on va aller à la fac la semaine prochaine pour une journée où il y a un projet pour des élèves qui sont intéressés par les maths. Tout le monde veut y aller, mais c'est pour la plupart pas pour l'intéret scientifique ou par la courieusité du sujet traité, mais surtout, parce qu'on a le droit de ne pas aller en cours.
    Je trouve aussi que parfois l'école réussit à dégoûter de la science. Moi par exemple, je n'aime pas du tout la bologie comme elle est enseignée à l'école et à cause de ça, je n'aurais jamais eu l'idée toute seule de chercher par exemple sur Internet une site concernant la biologie. Et pourtant, quand je tombe sur un article qui parle de la biologie, je le trouve souvent intéressant et j'ai du plaisir à le lire.

  28. #23
    Cécile

    Re : La vulgarisation scientifique

    Citation Envoyé par adea Voir le message
    À mon avis le lus grand problème n'est pas le manque de la vulgarisation scientifique, mais le manque du publique. Déjà il y a vraiment peu de personnes, qui sont vraiment intéressés à la science.
    Justement, le but de certaines vulgarisations comme la Fête de la Science, c'est de s'adresser à des gens qui ne sont pas naturellement attirés par les sciences. Pour ceux qui aiment déjà les sciences, il y a plein de trucs à lire ou à voir.

    Je trouve aussi que parfois l'école réussit à dégoûter de la science.
    Oui, je suis d'accord. D'où l'idée de l'enseigner différemment, par exemple via les projets de "la main à la pâte". www.inrp.fr/lamap/

  29. #24
    Rik

    Re : La vulgarisation scientifique

    Souvent quand on parle de vulgarisation, sur Futura ou ailleurs, il est sous-entendu que c'est de peu d'importance; c'est un livre de vulgarisation veut dire au mieux qu'il n'a pas d'intérêt, qu'il ne faut pas s'y fier, au pire que c'est carrément faux.
    Comme si seules les lourdes formules mathématiques, innaccessibles au commun des mortels, pouvaient expliquer le monde.
    Le premier précepte était de ne recevoir jamais aucune chose pour vraie. Descartes

  30. Publicité
  31. #25
    Ryuujin

    Re : La vulgarisation scientifique

    Il y a expliquer et expliquer ; apporter une explication grossière, et chercher une explication la plus complète possible et la valider.

    Quand tu dis à un gamin qui te demande comment se forment les arc-en-ciel "c'est par la lumière qui traverse les gouttes d'eau dans l'air", tu ne lui explique en fait rien.

  32. #26
    Gwyddon

    Re : La vulgarisation scientifique

    Citation Envoyé par Rik Voir le message
    Souvent quand on parle de vulgarisation, sur Futura ou ailleurs, il est sous-entendu que c'est de peu d'importance; c'est un livre de vulgarisation veut dire au mieux qu'il n'a pas d'intérêt, qu'il ne faut pas s'y fier, au pire que c'est carrément faux.
    N'importe quoi, il faut arrêter de caricaturer et le sous-entendu que tu écris ici n'est pas présent sur ce forum, sinon autant arrêter le forum non ?

    La vulgarisation a un interêt certain, par contre s'y fier aveuglément comme explication rigoureuse est un leurre... Surtout que

    Comme si seules les lourdes formules mathématiques, innaccessibles au commun des mortels, pouvaient expliquer le monde.
    à partir d'un certain niveau de rigueur les mathématiques sont indispensables, c'est tout et c'est se voiler la face que de prétendre le contraire.
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  33. #27
    Rik

    Re : La vulgarisation scientifique

    Citation Envoyé par Gwyddon Voir le message
    sinon autant arrêter le forum non ?
    Il est vrai que vous êtes aux premières loges question vulgarisation, relation avec le public. Je dirais public en sortie; je m'explique.
    Ce qui existe ce sont les phénomènes. De ce que nous en percevons les scientifiques élaborent des théories cohérentes, constituées de concepts et étayées par un raisonnement rigoureux (basé sur les maths). Après il est bien venu de faire le chemin inverse, d'aller de la théorie aux phénomènes, à savoir traduire simplement s'il est possible la théorie. Il y a là un sorte d'aller et retour entre la perception des phénomènes, l'appareillage théorique et la compréhension des phénomènes par des "choses" simples. Il y a là une sorte d'aller et retour entre la perception et la théorie, le passage se faisant par l'homme ordinaire.
    La vulgarisation c'est le retour, le chemin de la théorie à la perception. C'est d'ailleurs pour ça que parfois certains veullent rentrer par la sortie (Futura par exemple), ils confondent entrée et sortie.
    Mais, amha, si une théorie fait appel à un appareillage mathématique trop lourd c'est qu'elle n'est pas arrivé à maturité, qu'elle n'a pas encore fait le chemin du retour. Elle n'explique pas le monde; peut-être que la véritable science se trouve dans la vulgarisation, ou tout du moins à la frontière entre phénomène et noumène, porte d'entrée et de sortie entre l'intérieur et l'extérieur.
    J'arrête là, il est tard!
    Bonne nuit à tous!
    Le premier précepte était de ne recevoir jamais aucune chose pour vraie. Descartes

  34. #28
    Gwyddon

    Re : La vulgarisation scientifique

    Bonsoir,

    Citation Envoyé par Rik Voir le message
    .
    La vulgarisation c'est le retour, le chemin de la théorie à la perception.
    Non pas du tout. Le retour comme tu l'appelles c'est l'expérimentation scientifique, qui nécessite aussi des mathématiques, notamment les statistiques.

    C'est d'ailleurs pour ça que parfois certains veullent rentrer par la sortie (Futura par exemple), ils confondent entrée et sortie.
    Tu confonds vulgarisation et sciences.

    Mais, amha, si une théorie fait appel à un appareillage mathématique trop lourd c'est qu'elle n'est pas arrivé à maturité, qu'elle n'a pas encore fait le chemin du retour.
    Ce n'est pas parce que tu ne comprends pas une théorie qu'elle n'est pas arrivée à maturité. J'ai l'impression que tu ne sais pas faire la part des choses...

    Elle n'explique pas le monde; peut-être que la véritable science se trouve dans la vulgarisation, ou tout du moins à la frontière entre phénomène et noumène, porte d'entrée et de sortie entre l'intérieur et l'extérieur.
    La vulgarisation est nécessaire bien sûr, pour la transmission du savoir. Mais elle ne fait pas la science.
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  35. #29
    Squalor

    Re : La vulgarisation scientifique

    Bonsoir!

    Bien bien cette discution !

    Je voulais juste souligné un trait important de la vulgarisation: L'expérience, l'apprentissage de la vulgarisation..

    Je vous explique cela rapidos:

    Je bosse dans un labo de neurobio,les premières fois que j'ai essayé d'expliquer ce que je faisais à des personnes de mon entourage (famille, amis, scientifique ou pas), je me suis completment embourbé et ils n'ont rien compris

    Maintenant que j'ai fait quelques tentatives (nombreuses même) je me rends compte qu'il m'est plus aisé d'expliquer ce que je fais..

    en gros, la classique, mais non mensionnée expérience de la vulgarisation.

    Au plus on tente de vulgariser, au plus on trouve les images simples et les explications nettes et sans superflus !

    Attention, le feed back est extrêment utile ! C'est pour cela qu'il est peut etre plus simple de vulgarisé oralement (et avec un appuis visuel) que simplement par écrit...

    amicalement,

    Greg
    La science consiste à passer d'un étonnement à un autre. (Aristote)

  36. #30
    Rik

    Re : La vulgarisation scientifique

    Citation Envoyé par Gwyddon Voir le message
    Le retour comme tu l'appelles c'est l'expérimentation scientifique..
    C'est vrai!

    Tu confonds vulgarisation et sciences.
    Ce que je voulais dire (mais tout ça est un peu neuf et un peu flou dans ma tête) c'est que si la science doit expliquer les phénomènes elle doit aussi se faire comprendre de tous.

    Ce n'est pas parce que tu ne comprends pas une théorie qu'elle n'est pas arrivée à maturité.
    On est en plein dans le problème, là!

    J'ai l'impression que tu ne sais pas faire la part des choses....
    Rappel de la charte
    2. Vous pouvez critiquer les idées, mais pas les personnes.

    La vulgarisation est nécessaire bien sûr, pour la transmission du savoir. Mais elle ne fait pas la science.
    Certes! Pour préciser un peu ce que je tente d'exprimer je citerais Bernadette Sensaude-Vincent:
    "l'opinion se trouve dans la situation d'être en rupture totale (l'épistémologie de la rupture) avec l'esprit scientifique, celui-ci se forgeant et se formant contre le sens commun, en surmontant les obstacles de l'expérience immédiate, de la facilité et de l'émotion. Cette rupture avec le sens commun contraste avec les idées dominantes qui avaient présidé à l'essor de la vulgarisation au XIXe siècle, puisqu'elle se fondait au contraire sur le credo, thématisé d'ailleurs par un philosophe, Auguste Comte (1798-1857), qui est que la science n'est que le prolongement du bon sens ou la continuation du sens commun par d'autres voies" (Science et opinion publique in Figures de la science; éditions parenthèses)
    Le premier précepte était de ne recevoir jamais aucune chose pour vraie. Descartes

Sur le même thème :

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Magazine de vulgarisation scientifique ?
    Par H.Poincaré dans le forum Lectures scientifiques
    Réponses: 39
    Dernier message: 12/01/2009, 19h15
  2. TPE Vulgarisation scientifique
    Par karsso dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 2
    Dernier message: 13/11/2007, 18h21
  3. Vulgarisation Scientifique
    Par somonovitz dans le forum Stages
    Réponses: 1
    Dernier message: 26/02/2006, 05h43
  4. Site de non-vulgarisation scientifique
    Par somonovitz dans le forum Internet - Réseau - Sécurité générale
    Réponses: 4
    Dernier message: 12/04/2004, 10h42