Répondre à la discussion
Page 6 sur 6 PremièrePremière 6
Affichage des résultats 151 à 164 sur 164

Pourquoi l'homme est il différent?



  1. #151
    noir_ecaille

    Re : Pourquoi l'homme est il différent?


    ------

    Les ancêtres Homo et leurs précurseurs se seraient simplement mis à lancer des cailloux en essayant de viser juste, de préférence entre les yeux d'un prédateur ou d'une proie à moins d'un alter-ego concurrent à éliminer ? Ça paraît banal mais ça met en jeu énormément de connexions nerveuses -- particulièrement les neurones contrôles-moteurs qui (comme l'indique leur nom) contrôlent la force musculaire et le reste pendant toute la durée d'un mouvement.

    FS a fait un article récemment à propos d'une recherche menée par un américain, sur le fait que nous sommes meilleurs que les chimpanzés au baseball -- et pas seulement parce qu'on en aurait inventer les règles. Notre physique dans son ensemble est une redoutable machine à fronder qui peut lancer une balle jusqu'à 160 km/h, contre 30 km/h chez notre cousin. Lire ici.

    Auparavant un fil de discussion FSG avait déjà traité/soulevé la différence de force dans un mouvement du bras chez l'Homme et le chimpanzé. Quelques infos ici par exemple.

    On sait que notre cerveau est remarquablement plastique -- quand bien même certains accidentés ont perdu des neurones par pans entiers, ils parviennent à force de rééducation à regagner tout ou parti des fonctions impactées.


    Moralité, à force de balancer des projectiles (probablement des pierres bien lourdes puis des trucs de plus en plus ergonomiques), on se serait mis à réfléchir pendant le temps gagné sur la chasse ou la défense contre les prédateurs. Peut-être comment mieux viser et faire plus mal encore la prochaine fois... Bande de sales gamins

    -----
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  2. Publicité
  3. #152
    Amanuensis

    Re : Pourquoi l'homme est il différent?

    Et en plus, "grâce à" la bipédie complète, nous savons lancer en marchant ou en courant, ce qui semble hors des capacités de nos cousins.

    Mettons-nous à la place d'un prédateur: non seulement les minus en face lancent des cailloux, mais encore ils avancent. Ce type de menace est utilisé (ou était, maintenant...) par au moins une ethnie en Afrique pour aller piquer sous leur museau un morceau d'une proie abattue par des lions...

    Un point "tout bête": un prédateur comme une lionne doit abattre des centaines de proies dans sa vie. Si elle a ne serait-ce que 1% de risque d'avoir une blessure mortelle ou invalidante par chasse, sa vie est fortement écourtée.

    Bref, l'idée que les compétences dans le lancer d'objets soient un facteur significatif de l'évolution humaine n'a rien de farfelue.

    (Par contre la coordination oeil-bras, la coordination motrice, etc., sont acquises antérieurement, par la brachiation. Exemple d'exaptation pouvant "expliquer" pourquoi le lancer ne s'est pas développé dans d'autres branches de mammifères.)
    Dernière modification par Amanuensis ; 21/07/2013 à 07h15.
    Pour toute question, il y a une réponse simple, évidente, et fausse.

  4. #153
    noir_ecaille

    Re : Pourquoi l'homme est il différent?

    Ne pas oublier le quatrième batteur de l'équipe, celui qui ramène tous les équipiers sur base "à la maison", surtout si son swing frappe un home run

    Un bon coup de gourdin balancer au bon endroit avec un bon timing peut stopper net une carrière de prédation ou même la vie. Là encore la bipédie, une taille flexible et de bons bras entrent en jeu.
    Dernière modification par noir_ecaille ; 21/07/2013 à 15h30.
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  5. #154
    noureddine2

    Re : Pourquoi l'homme est il différent?

    je partage ce lien http://evolutionenaction.free.fr/topic1/index.html
    j'aime faire des liaisons avec des évolutions virtuelles informatiques .

  6. #155
    JPL
    Responsable des forums

    Re : Pourquoi l'homme est il différent?

    Citation Envoyé par noir_ecaille Voir le message
    Ne pas oublier le quatrième batteur de l'équipe, celui qui ramène tous les équipiers sur base "à la maison", surtout si son swing frappe un home run

    Un bon coup de gourdin balancer au bon endroit avec un bon timing peut stopper net une carrière de prédation ou même la vie. Là encore la bipédie, une taille flexible et de bons bras entrent en jeu.
    Inspiré par Stephen Jay Gould et sa passion du base-ball ?
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  7. #156
    noir_ecaille

    Re : Pourquoi l'homme est il différent?

    Non, plus vieux. C'est juste une image pour marquer l'esprit

    Un certain vieux fil de discussion, j'avais déjà évoqué enfants et de leurs instincts/pulsions primaires à choper des bout de bois en forêt ou des pierres et exécuter des gestes pour eux très naturels :
    - balancer des cailloux sur une cible
    - trouver une branche solide et se battre
    - explorer l'environnement du bout d'une branche, creuser...
    - choquer des pierres ensemble
    etc.

    Ça date au moins de 2010 me concernant. Il est facile de se rendre compte qu'on corrige ces gestes chez les jeunes enfants dans nos sociétés modernes, parce qu'ils (ces gestes) comportent désormais plus de risques pour l'entourage de de bénéfices en propre pour l'individu. Auparavant, il s'agissait peut-être des clefs qui nous ont ouvert la voie évolutive que nous suivons actuellement.

    Qu'un chercheur se soit penché sur la piste du singe frondeur, je peux difficilement dire à quel point ça me fait plaisir à moi qui ne peux que suivre la recherche de loin en spectatrice passive. C'est comme un "happy end" épique dans un film ou un roman, et en même temps ce n'est qu'un début et j'attends de voir la suite avec un indicible plaisir de découverte innocente et émerveillée ^^ C'est comme l'impression d'avoir partagé la même intuition -- et en plus avec des gens versés dans le domaine. C'est excitant
    Dernière modification par noir_ecaille ; 22/07/2013 à 00h25.
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  8. Publicité
  9. #157
    noir_ecaille

    Re : Pourquoi l'homme est il différent?

    Petite vidéo à propos du contrôle moteur humain versus chimpanzé :
    https://www.youtube.com/watch?v=w98mem4FVQ0
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  10. #158
    mp3dux

    Re : Pourquoi l'homme est il différent?

    Bonjour,

    1- Tout d'abord quand tu parles d'hommes tu inclus quoi comme branches de l'évolution ? L'homme actuel est un sapiens, selon que tu parles du genre homo ou de l'espèce sapiens les réponses ne seront pas les mêmes. Une autre espèce différente du sapiens, neanderthalensis, avait un mode de vie qui ressemblait beaucoup plus à celui du sapiens de son époque que des vaches, des poules ou encore des chimpanzés d'aujourd'hui. Si on le qualifiait d'animal alors il fallait aussi inclure le sapiens dans ce même groupe. S'il avait survécu il aurait peut être fait mieux que le sapiens en matière de technologie...On ne saurait le dire.

    2- A ce que je sache , l'évolution ne s'est pas arrêté en 2007...et d'après nos connaissances actuelles, le genre homo aurait fait son apparition il y a moins de 3 millions d'années. Ce n'est pas beaucoup à l'échelle de la terre, 4500 millions d’années ou de l'univers 14,8 Milliards d'années... Donc l'évolution continue. On peut imaginer au crétacé un tyrannosaure demander à son congénère :
    -"pourquoi sommes nous les plus féroces prédateurs de cette surface ? Je pense que nous sommes une espèce élue pour régner sur la terre, rrrrrrrhhhh " il bave en montrant sa dentelures impressionnante.
    -"euh attendons quelques millions d'années pour en reparler, je pense qu'il y a à chaque ère une espèce dominante qui impacte généralement plus ou moins l’environnement que les précédentes." On dirait qu'il a pas eu totalement tort.

    3- Et encore, rien que dans l'univers connu, on dénombre des milliards de milliards de planètes, sur d'autres planètes rien ne confirme comme sur la terre qu'un sapiens ou qu'une espèce qui lui ressemble est toujours celui qui envoie des missiles et tue les autres...On ne peut prendre un échantillon en occurrence l'homme sur la terre et généraliser la conclusion à tout l'univers.
    Si nous faisions tout ce que nous sommes capables de faire, nous en serions abasourdis. T.E

  11. #159
    loukimed

    Re : Pourquoi l'homme est il différent?

    Peut-être poses-tu la mauvaise question, devrions-nous pas plutôt dire "Est-ce que l'homme est réellement intelligent?" ou "Qu'est-ce qui simule l'intelligence de l'homme?"
    Partons d'un principe physique simple:
    -L'univers est composé de particules et rien n'existe si ce n'est l'essence de particules.
    -Donc l'homme est composé de particules, et, ce qui engendre ce que l'on appelle "intelligence" est issu de particules.
    -Maintenant si l'homme est intelligent, c'est que les particules possèdent une intelligence, chose qui n'est pas vraie ou du moins qui n'a jamais été prouvée.
    -Partant de ce principe, l'homme n'est pas intelligent mais simule l'intelligence.

    Pour répondre à la question, "qu'est-ce qui simule l'intelligence de l'homme?"
    -La conservation du savoir et donc la capacité à communiquer et à interpréter des paroles. (ceci est le découlement de l’apparition de gènes que précédemment l'ancêtre de l’homo-sapiens ne possédait pas)
    -Mais ce n'est pas suffisant, il faut aussi une mémoire.
    -A partir du moment où l'homme a évolué dans le sens où il pouvait retenir de l'information, il a pu commencé à simuler cette intelligence.
    -Encore une fois, ce n'est pas suffisant, car la transmission orale engendre des pertes et ce, à cause de la défaillance de la mémoire humaine.
    -Il a fallut inventé un moyen pour conserver réellement l'information.
    -L'écriture, achèvement magistral de l'homme, la capacité à retranscrire la matière sur la matière, n'est-ce pas beau?
    -A partir de ce moment il ne fut plus qu'une question de temps pour que l'homme puisse rassembler tous les savoirs, n'ayant pas à se soucier d'oublier le passé.
    -On a ici le schéma qui montre cette simulation.

    (Bien évidemment, si l'univers est déterministe, l'homme ne possède pas d'intelligence et n'est que l'accomplissement de l'univers tel qu'il doit évoluer.)

  12. #160
    EauPure

    Re : Pourquoi l'homme est il différent?

    Citation Envoyé par noureddine2 Voir le message
    je partage ce lien http://evolutionenaction.free.fr/topic1/index.html
    j'aime faire des liaisons avec des évolutions virtuelles informatiques .
    Bonjour et merci pour ce lien
    Citation Envoyé par evolutionenaction
    Et pourtant, en quelque 300 générations, l'algorithme évolutif a trouvé une solution. Et une solution remarquable à plusieurs titres :
    il est très difficile de comprendre comment cela fonctionne
    elle n'utilise que 32 des 100 portes disponibles
    5 de ces portes ne sont pas connectées directement à la sortie, et ne devraient donc théoriquement pas avoir d'impact sur le fonctionnement du circuit. Elles influencent le résultat par des moyens qui ne sont pas prévus par les spécifications du circuit, sans doute en créant des interférences.
    En recopiant la solution sur une puce différente, le résultat obtenu est moins bon : la solution utilise donc des imperfections propres à chaque puce, imperfections dont personne ne connait la nature.
    Étonnant, ces imperfections ont elle un rapport avec la MQ ?
    C'est peut être faire de l'ordinateur quantique sans le savoir
    Dernière modification par EauPure ; 04/03/2015 à 07h04.
    La béatitude est l'attitude de l’abbé : la théorie bleue

  13. #161
    EauPure

    Re : Pourquoi l'homme est il différent?

    le lien car c'est une autre page du site http://evolutionenaction.free.fr/mapage4/index.html
    La béatitude est l'attitude de l’abbé : la théorie bleue

  14. #162
    tyrotyz
    Invité

    Re : Pourquoi l'homme est il différent?

    J'ai pas lu les 11 pages du post donc désolé si je fais doublon, je réponds à la question initiale.

    J'ai lu récemment dans un bouquin une hypothèse qui me plait bien. L'homme est présenté comme un "carnivore social": "C'est la combinaison de caractères typiques des primates et de quelques caractères typiques des carnivores qui a donné un résultat biologiquement sans autre exemple que l'homme [...] Ce qui est unique chez l'homme, c'est qu'il allie de manière idéale la disposition des primates supérieurs à transmettre les acquisitions culturelles d'une génération à l'autre avec l'aptitude sociale à la collaboration et à l'éthique sociale des prédateurs chassant en étroite communauté. De cette façon, l'union de deux formes de comportement, auparavant présentes mais séparées, a crée quelque chose qui n'avait jamais existé dans l'histoire de l'évolution".
    Dans la même idée, les anthropologues définissent parfois l'homme comme l'animal qui a su définir des règles sociales, oubliant les prédateurs sociaux, vivant en bande, respectant un ordre social et partageant un butin selon des règles strictes.
    Avec comme suite, l'animal le plus proche de l'homme n'est pas le chimpanzé mais le loup, qui partage la même niche écologique que nos ancêtres. L'auteur partageant son expérience qu'il est plus reposant de passer une vie commune avec un chien qu'avec un chimpanzé.

  15. Publicité
  16. #163
    goldo6

    Re : Pourquoi l'homme est il différent?

    A mon avis, la différence c'est sa liberté. Pas la liberté de marcher à gauche ou à droite. Cette liberté, un chien l'aurait également.

    Mais la liberté de remettre les lois naturelles en cause, de s'écarter de la nature, de s'écarter de sa propre nature, de décider ce qui est bon ou mauvais pour lui.

    Cela les autres animaux ne le peuvent pas. Ou, s'ils le peuvent, dans une largement moindre mesure.

    Tandis que l'homme le peut : il peut rester omnivore ou devenir végétarien; il peut décider de reconnaitre ou non des droits aux autres humains, même aux autres animaux; accorder ou non de l'importance à l'éducation; il peut décider de ce qu'il veut combattre dans la nature et même dans sa nature et de que qu'il accepte, etc.

    Disposant d'une telle liberté, l'homme peut accomplir le bien que cela soit gratuitement ou non, ou commettre les pires perversités par pur plaisir. En fait, ce sont les deux facettes de la liberté. L'homme peut même se contraindre à résister à ses pulsions (par conscience, par conformité, par hypocrisie, par humanité, peu importe) ou de le laisser aller.

    Tandis que l'animal ne fait ni le bien ni le mal : il n'agira jamais contre sa nature, il agit selon sa nature. L'animal ne renonce pas, il ne fait pas le choix du bien, ni celui de la cruauté. Le lion qui saute sur sa proie ne peut être cruel qu'à nos yeux d'hommes.

    Et c'est cela qui rend évolutif le concept d'Humanité : Nos sociétés n'ont plus grand chose à voir avec nos sociétés du de l'antiquité, du moyen-âge, ni même du 19ième ou encore de l'immédiate après-guerre.

    Et les sociétés humaines d'une région du monde ont posé parfois des choix, des valeurs radicalement différentes d'autres sociétés humaines installées dans d'autres régions du monde.

    Tandis qu'un chien reste un chien. Un chien d’aujourd’hui se comporte comme un chien du 19ième . Un chien chinois, comme un chien français.

    L’humanité est devenue ce qu'elle est alors que l'animalité est ce qu'elle est.

  17. #164
    noir_ecaille

    Re : Pourquoi l'homme est il différent?

    Je pense qu'un tardigrade nous surclasse en tout, concernant la survie. Il aurait donc plus de cette "liberté" quant à ne pas subir son environnement...

    À moins que cette "liberté" n'ait rien de scientifique et tout d'un concept "philosophique" ? Surtout quand ça parle de "bien" et de "mal" ou de "combattre la nature", des non-sens scientifiques. CQFD.


    À propos de philosophie et surtout concernant la liberté, son autre facette est plutôt ainsi :

    Liverté <==> Choix <==> Responsabilité <==> Devoir

    Simple mais trop de gens l'oublient.


    Autre aspect, historique cette fois : les guildes et autres corporations du mal-vulgarisé Moyen-Âge avaient déjà inventé des concepts toujours d'actualités comme l'argent dématérialisé, le salaire minimum, la pension de retraite ou encore les cotisations mutuelles d'assurance "pépin/maladie" -- qu'on appelaitdes "privilèges" à l'époque, chacun fonction du groupe social où on évoluait. Maintenant est-ce que le concept d'équivalence (ex : l'argent) est une invention humaine ? Même pas, si on s'en réfère à l'ATP comme porteur d'énergie et un acide gras comme stockage d'énergie et d'eau.

    Ne pas connaître les différences culturelles chez les animaux, y compris au sein d'une même espèce, c'est ignorer une bonne partie de l'éthologie de ces dernières décennies. On a notamment mis en évidence des différences de "vocabulaires" chez des singes vervets en fonction de la région du monde où on les observe, ou encore des "tubes de l'été" chez les cétacés. Ou encore le fait que les chiens sauvages ou marrons présentent des particularismes régionaux -- chien chanteur, dingo, chiens parias indiens, chiens errants des rues états-uniens... Autant d'environnement différents et autant de patterns comportementaux particularistes en conséquence. Sans parler du dressage : prenons un standard comme le berger malinois, on peut en faire aussi bien des chiens d'aveugle que des chiens policiers.


    Bref : un humain reste aussi un humain -- c'est à dire un animal, Homo sapien -- quelle que soit son éducation...
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

Page 6 sur 6 PremièrePremière 6

Discussions similaires

  1. L'homme est il un danger pour l'Homme ?
    Par hiram dans le forum [ARCHIVE] Philosophie
    Réponses: 19
    Dernier message: 30/08/2004, 11h23