Affichage des résultats du sondage: Faites-vous confiance à la médecine ?

Votants
54. Vous ne pouvez pas participer à ce sondage.
  • oui, j'ai une confiance presque totale ( médecine occidentale)

    31 57,41%
  • non, pas du tout !

    3 5,56%
  • plus envers les médecines douces ou naturelles.

    6 11,11%
  • à la médecine orientale.

    1 1,85%
  • j'utilise celle qui me convient à ce moment là .

    10 18,52%
  • ce sont tous des charlatans !!

    2 3,70%
  • j'aimerai avoir d'autres possibilités que celles citées.

    8 14,81%
Sondage à choix multiple
Discussion fermée
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 50

Faites vous confiance à la médecine ?




  1. #1
    L'Hérétique

    Faites vous confiance à la médecine ?

    Salut,
    Jusqu'à quel point faites vous confiance à la médecine ?
    Merci de préciser quel type de médecine

    A+

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Cécile

    Re : Faites vous confiance à la médecine ?

    Pour moi, "la médecine" n'existe pas. Ce qui existe, ce sont les médecins. J'ai donc plus ou moins confiance dans les médecins (c'est au cas par cas, et au feeling).

  4. #3
    cameleon2005

    Re : Faites vous confiance à la médecine ?

    Bonjour,
    Faire confiance a la medecine?je ne sais pas,surtout que c'est pas toujours efficace.Mais bon,tout les progres en medecine rassurent,et donnent envie de faire confiance.
    Faire confiance aux medecins?Ca,ca vaut la peine d'etre discute,parceque avoir en sa possession la possibilite de sauver des vies,ca doit etre respecte par les medecins(ce qui n'est pas toujours le cas, Helas!).Ce qui revient a dire qu'il faut se mefier!!!


  5. #4
    L'Hérétique

    Re : Faites vous confiance à la médecine ?

    Citation Envoyé par Cécile
    Pour moi, "la médecine" n'existe pas. Ce qui existe, ce sont les médecins. J'ai donc plus ou moins confiance dans les médecins (c'est au cas par cas, et au feeling).
    Bonjour et merci de répondre au sondage,
    Et dans le cas de la médecine hospitalière, ou des hôpitaux universitaires, quelle es ton attitude ?
    Merci et Bon W.E.

  6. #5
    Cécile

    Re : Faites vous confiance à la médecine ?

    Citation Envoyé par L'Hérétique
    Et dans le cas de la médecine hospitalière, ou des hôpitaux universitaires, quelle es ton attitude ?
    Comme je te dis, ça dépend des cas. Un même hôpital a été très mauvais en traumatologie et très bon en obstétrique dans mon cas.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    GottferDamnt

    Re : Faites vous confiance à la médecine ?

    Faut bien avoir confiance car on a pas la possibilité d'avoir mieux !

  9. #7
    camaron

    Re : Faites vous confiance à la médecine ?

    Comme il y a la moitié de mes maux qui sont psychosamatiques, ou du moins je l'imagine, puisque je suis fait comme la majorité des malades.

    Je fais le même pari que Pascal, j'ai intérêt à faire une confiance totale à la médecine qui m'ai proposée. D'ailleurs qu'ai je à perdre à ne pas lui faire confiance ?

  10. Publicité
  11. #8
    L'Hérétique

    Re : Faites vous confiance à la médecine ?

    Salut,
    Je me rappelle ce que m'avait dit un jour un médecin :" la médecine est un art, pas une science, et comme dans l'art, il en sont des bons médecins et de moins bons"

    Je crois que ça se passait de commentaires.
    A+

  12. #9
    Leonpolou

    Re : Faites vous confiance à la médecine ?

    Ouais mais si tu commence a te poser ce genre de question ben regarde en arriere et tu verra que celle-ci est digne de notre confiance.

    De plus il faut arreter de vouloir tout expliquer, j' avai entendu ca, Un jeune polytechnicien ne voulait pas monter dans un avion car selon lui le vol d' un avion n' avait aps de réponse mathématique. C' est du délire? enfin bon.

  13. #10
    Mag227

    Re : Faites vous confiance à la médecine ?

    Ben moi, je vais peut-être vous choquer, mais je n'ai pas totalement confiance ne la médecine et j'ai de solides raisons étayées par de solides dossiers que je constitue en découpant des articles, des études, des statisitques ça et là! Je crois qu'il y a en médecine des gens de bonne volonté, mais je crois que ces gens sont tributaire malgré eux, consciemment ou pas, d'enjeux qui les dépasse. Il ne faut pas oublier que l'industrie pharmaceutique est justement une industrie! Qui dit industrie dit profit, et à partir de là, je ne peux pas croire que ces industries aient réellement envie de soigner tout le monde: ça saurait scien la branche sur laquelle elles reposent! A l'appui, un ami proche de mes parents a travaillé à l'institut Pasteur et il a démissionné, écoeuré. D'après lui, tout es tréglé d'avance: quand il y a une vraie découverte, il y a des pressions terribles pour les étouffer si elles dérangent quelques petites pratiques bien établies. Parfois on décide d'en publier qq unes, mais ce n'est jamais celui qui fait la découverte qui en a le droit s'il n'est pas connu: ce sera le Pr untel, chef du labo qui le fera et en receuillera les lauriers. Mon médecin personnel a confirmé, m'expliquant qq unes des pressions qu'il avait subie au cours de sa carrière. Je ne crois pas que la médecine moderne ait réellement fait avancer le schmilblick: d'autres maladies remplacent régulièrement celles qui sont éradiquées. L'espérance de vie n'augmente que parce que la mortalité infantile diminue et non parce que l'on vit plus vieux: au contraire! Les gens d'avant vivaient très âgées si toutefois les conditions propres à leur statut social le permettaient (c'est juste une question de société) et il ya eu quatre centenaires dans ma famille. Aujourd'hui, les gens vivent pas mal longtemps mais de plus en plus menacés par des maladies cardiovasculaires, cholestérol, diabète, alzheimer... D'ailleurs, vous êtes-vous déjà demandé comment la vache folle est passé à l'homme? quand on sait que les vaccins étaient fabriqués il y a pas si longtemps avec de la moëlle de boeuf, du broyat de cerveau de singe.... Y'a de quoi se poser des questions et cela se fait d'ailleurs dans les milieux hospitaliers. Et les empoisonnements à l'aluminium? et ces pace-makers qui perforaient les coeurs des transplantés alors que l'industrie (!) qui les fabriquait avait été prévenue et qu'elle a laissé faire jusqu'à ce que ça devienne trop voyant! Et les rayons qui font disparaître les tumeurs pendant quelques temps, alors qu'ils ne font que disperser les cellules cancéreuses dans tout le corps, lesquelles vont créer des métastases ailleurs! Après une brève rémission on vous annoncera que votre cancer est "revenu" et qu'il est plus présent qu'avant! Non je crois que les médecins actuels sont pour la plupart des savants fous qui font croire aux gens qu'ils peuvent tout guérir au lieu d'admettre que parfois ils ne peuvent pas tout savoir. Ils jouent ainsi avec la vie des gens. Ex. mon dentiste m'a donné un antibiotique corsé sans me prévenir qu'il fallait boire plus que de coutume avec ce traitement. Comme en plus à la base je ne bois pas beaucoup, j'ai pissé du sang pendant deux jours avant de l'appeler! Là, il m'a tranquillement expliqué que j'aurais dû boire plus: n'était-ce pas son rôle de m'en informer? tel autre gynécologue m'a prescrit un médicament interdit aux femmes enceintes (ce qui était mon cas) en me disant: "bah! faut pas être trop frileux! ça fait dix ans que ça marchait avant qu'il ne l'interdise aux femmes enceintes, alors je ne vois pas pourquoi ça ne marcherait plus!"!!!!! Scandaleux quand on sait que parfois les effets nocifs se révèlent à très long terme. regardez le scandale du distilbène: ces femmes ont mis vingt ans pour faire admettre que c'était ce médicament qui était à l'origine de leur malformation génitale voire de leur stérilité! Le fait est que les médicaments ne sont plus assez testés, ou du moins pas assez longtemps comme le prouvent les retraits réguliers de certains du commerce. J'ai pris de l'Isoméride pendant un an (la pillule à maigrir miracle à l'époque) avant que ce médicament ne soit interdit car il avait causé des accidents cardiaques: verifiez!!! C'est comme pour le prozac: on l'a présenté comme le médicament révolutionnaire pour les dépressifs, et l'on en revient après s'être rendu compte qu'il n'agissait qu'un temps et qu'après on retombait plus bas encore que de là où on était parti (je l'ai vérifié personnellement, mon père en prenait, et ça l'a détruit en quelques années!): il y a eu significativement plus de suicides chez ceux qui en prenaient que chez les autres... Je finirais en vous citant le cas de cette élève diabétique que j'ai connue, et qui prenait de l'aspartame en pensant que ce serait mieux pour elle. Son diabète s'était vraiment détérioré. Un jour, elle a changé de médecin et ce dernier lui a fait arrêter imméditement l'aspartame: son diabète s'est aussitôt améliorer et stabilisé à un taux très bas, ce qui lui a permis d'alléger son traitement et de vivre comme les autres enfants de son âge. Vous ne croyez pas que les autres médecins qu'elles avaient vu auraient tous dû savoir ça, que l'aspartame aggravait le diabète, est soupçonner de causer des alzheimer, des tumeurs au cerveau etc.? Je ne vais pas citer tous les exemples que je connais, mais je défie quiconque de me démontrer que c'est faux, et je tiens mes dossiers à disposition de tous. Pour moi, la vraie médecine doit procéder comme la médecine chinoise: empêché les gens de tomber malade au lieu de les soigner après. Elle ne doit pas vous guérir d'un côté pour vous détraquer de l'autre. La notion d'effets secondaires est pour moi une aberration, au même titre que l'expression "dommage collatéraux" pendant les guerres: on parle d'êtres humains là! Pour moi, la bonne médecine est holistique: elle prend en compte l'être humain dans sa globalité et non pas le morceler comme elle le fait actuellement: phrénologue, endicronologue, gastroentérologue, spécialiste du fémur droit, expert en orteils du pied gauche etc. Les maladies psychosomatiques, l'effet placébo, les effets physiques des phobies et autres choses prouvent assez que l'être humain est une entité complexe et qu'il faut de surcroît prendre en compte l'état de son mental au moment de sa maladie.
    Voilà, quelques éléments de réponses qui me viennent, mais je serais intarissable sur le sujet si je ne me fixais une limite. Mais les exemples sont nombreux qui nous montrent que nous ne sommes que des cobayes (pour les U.S.A; notamment comme je l'ai encore entendu hier sur canal plus dans Lundi investigation), ou du moins que notre médecine ne sait pas si bien que ça ce qu'elle fait!
    J'attends vos réaction, car c'est un sujet qui me tiens à coeur.

  14. #11
    L'Hérétique

    Re : Faites vous confiance à la médecine ?

    Citation Envoyé par Mag227
    Ben moi, je vais peut-être vous choquer, mais je n'ai pas totalement confiance ne la médecine et j'ai de solides raisons étayées par de solides dossiers que je constitue en découpant des articles, des études, des statisitques ça et là! Je crois qu'il y a en médecine des gens de bonne volonté, mais je crois que ces gens sont tributaire malgré eux, consciemment ou pas, d'enjeux qui les dépassent.....
    .....J'attends vos réactions, car c'est un sujet qui me tiens à coeur.
    Salut,
    Merci de donner une opinion tranchée sur le sujet, en effet je pense aussi que les gens en général sont des moutons qui font hélas trop confiance à la médecine comme elle est pratiquée chez nous, je pense sincèrement qu'il faut être simplet par exemple pour croire qu'on sera mieu soigné dans un hopital universitaire, en effet, là, c'est pour former des médecins, et aussi pour faire du fric pour payer ces formations, il ne faut pas se leurer !

    A+

  15. #12
    georges

    Smile Re : Faites vous confiance à la médecine ?

    Bonjour,
    J'en reviens à la question initiale et pour moi il y a deux médecines différentes: la médecine préventive liée au concept d'acupuncture, acupressure, auriculothérapie, chi qong (médecine orientale)... et la médecine curative qui est là pour les pathologies déjà déclarées (médecine occidentale).
    La première permet de se rendre compte des troubles qui apparaissent avant que ces derniers ne se transforment en maladie et donc permet d'agir en amont et dans certains cas durant la maladie si cette dernière est déjà déclarée. Elle est basée sur l'observation du pouls, de la langue, des oreilles et permet de diagnostiquer l'organe qui faiblit et d'y agir dessus. Il a été démontré que certaines parties superficielles du corps ont un lien avec certains organes par le développement embryonnaire et sa métamérisation. Je fais entièrement à cette médecine qui a fait ces preuves durant des millénaires mais il faut voir un médecin diplômé dans ces spécialités plutôt que de voir des pseudo-médecins auto-proclamés qui ne sont que des charlatans.
    pour la médecine occidentale, qui cherche à guérir (et pour moi, sans chercher à en connaitre les causes profondes du déclenchemnt de la maladie à l'opposé de la médecine précédente...), il faut aussi lui faire confiance car comment éliminer une bactérie du corps sans antibiotique, soigner le diabète sans insuline, éliminer les cancers sans chimiothérapie. Bien entendu, comme chaque être humain, aucun médecin n'est infaillible.
    Donc pour conclure, je fais confiance à la médecine traditionnelle chinoise et à la médecine moderne occidentale en sachant bien que toute erreur de diagnostic, qui peut parfois survenir, n'est pas liée à la médecine mais à l'être humain qui se sert de cet outil.
    Voici donc mon avis tout à fait personnel sur la médecine et la confiance qu'il faut lui faire.
    A une prochaine.

  16. #13
    Mag227

    Re : Faites vous confiance à la médecine ?

    Ton avis me paraît tou à fait intéressant et bien nuancé, ce qui témoigne de ta volonté de de faire un avis objectif. Je suis ravie de dialoguer avec des gens comme toi et l'hérétique, ça fait plaisir d'essayer de débattre avec sincérité et entre gens civilisés. Il est vrai comme le dit l'hérétique que les gens en générale font une confiance trop totale à la médecine alors que d'autres enjeux entrent en ligne de compte (cf. ce médecin des urgences qui m'a donné pour un abcès dentaire un antibiotique formellement interdit en cas d'allaitement alors que j'ai bien insisté sur le fait que j'allaitais mon fils. Il m'a avoué qu'il ne savait pas trop se prononcer sur son inocuité ou non pour mon bébé, et c'est le pharmacien qui, le lendemain, répondant à mes questions, m'a carrément déconseillé de le prendre en m'expliquant les risques). D'un autre côté, je suis d'accord pour dire qu'il est des cas où malheureusement on ne peut faire autrement que de recourir aux antibiotiques (ma rage de dent par exmple) ou autres traitements plus lourds, quoique... (mais je ne donnerai pas mon avis détaillé là-dessus car je vais encore me faire incendier par le modérateur: mais si vous voulez bien en discuter avec moi on peut tjs le faire par messages perso interposés). je lancerais bien un sujet sur ce que pense objectivement les scientifiques sur les milliers de cas cliniques étudiés par le Dr Hamer en Allemagne (s'ils se sont donné la peine de lire ses travaux avant de le critiquer en bloc), sur le traitement Beljanski (qui a guéri ma tante d'un cancer et que Mittérand utilisait aussi en se gardant bien de défendre le médecin harcelé par les autorités médicales), sur l'action du silicium organique sur la restructuration des cellules et autres sujets hérétiques, sur les travaux du Dr Morse au sujet de l'action du mental et des croyances dans les phénomènes de guérison et autres sujets hérétiques... mais je me ferais lapider, alors que selon moi il devrait véritablement y'avoir débat car les enjeux sont importants et les gens qui se font escroquer nombreux. Pourtant tous ces gens précités sont aussi des scientifiques avec de solides connaissances scientifiques qui se sont justement fait classer hérétique parce que dérangeant des "dogmes" établis. Comme me disait cet ami qui a travaillé 20 à l'insitut Pasteur, "c'est un milieu où il ne fait pas bon faire de vraies découvertes". Par exemple, savez-vous qu'il se tient régulièrement en parallèle des colloques mondiaux sur le sida un autre colloque rassemblant d'authentiques chercheurs (dont le prix nobel Kary Mullis), mais dissidents, pours une réévaluation de l'hypothèse HIV? (cf. www.sidasante.com, rassemble les meilleures contributions mondiales des dissidents du sida, qui rejettent l'hypothèse virale; www.duesberg.com, site du DR Duesberg: pour quoi n'y a-t-il aucun relais médiatique de cet événement, aucun écho officiel? Parce que je crois qu'il en va de la science comme des religions: il y a des dogmes, des saints et des grands pontes.
    P.S. Je n'accepterai que les remarques de ceux qui se sont seront donné la peine de vérifier par eux-mêmes ces renseignements, d'avoir une démarche scientifique en faisant une recherche sur les Dr Duesbuerg (de Berkeley et de l'ANS), Hässig, Charles Thoams (de Harvard), Kary Mullis (prix nobel de chimie en 1993, dontles travaux sont détournés selon ses dires mêmes pour mesurer la charge virale) et bien d'autres encore. Cf. encore le site de M. Le ribault, victime d'une inquisition qui l'a poussé à fuir la France etc. Quand vous aurez vu tout cela ou du moins une partie, que vous vous serez fait une opinion éclairée sur le sujet, alors vous pourrez me faire part de vos objections et remarques, en les étayant.
    Ici, chacun essaie de débattre avec ses moyens (certes limités) mais néanmoins avec sincérité. Arrogants et gens de mauvaise volonté s'abstenir.

  17. #14
    L'Hérétique

    Re : Faites vous confiance à la médecine ?

    Salut,
    Il est vrai qu'en fait, on ne peut tout connaitre ou apréhender dans un domaine ausi vaste que l'art médical, et je reconnais que tu as une démarche qui me semble bien ouverte et critique ())
    Ce n'est pas pour rien que j'ai choisi ce pseudo ! Mais il est parfois décourrageant d'essayer d'expliquer un point de vue différent surtout à qq qui reffuse d'écouter ....
    Ce qui m'a poussé à poster ce sondage c'est le nombre de posts "dérangeants" que j'ai lu sur le forum, tous ayant trait à la santé ( sida, Beljanski etc.), et mon but premier est de mesurer l'opinion qu'ont les forumeurs par rapport à la médecine et surtout la façon dont ils la (voient) perçoivent.
    Et si d'autres fils sont créés, ouvrant des discutions différentes, j'y participerai dans la mesure de mes moyens.

    ( Au fait, Mag227, tu as un message privé )

    A+

  18. #15
    kinette

    Re : Faites vous confiance à la médecine ?

    Citation Envoyé par Mag227
    Je ne crois pas que la médecine moderne ait réellement fait avancer le schmilblick: d'autres maladies remplacent régulièrement celles qui sont éradiquées. L'espérance de vie n'augmente que parce que la mortalité infantile diminue et non parce que l'on vit plus vieux: au contraire! Les gens d'avant vivaient très âgées si toutefois les conditions propres à leur statut social le permettaient (c'est juste une question de société) et il ya eu quatre centenaires dans ma famille. Aujourd'hui, les gens vivent pas mal longtemps mais de plus en plus menacés par des maladies cardiovasculaires, cholestérol, diabète, alzheimer...
    Ce que tu dis ne repose sur aucune donnée scientifique...
    L'espérance de vie augmente non seulement à cause de la diminution de la mortalité infantile mais aussi à cause de la diminution de mortalité pour d'autres problèmes...
    A ton avis, n'y a-t-il que des enfants qui mourraient de la tuberculose, de la syphilis, de la peste, de l'appendicite? (ma mère a eu l'appendicite à 50 ans... ce n'est pas si rare).
    Si de "nouvelles maladies" apparaissent, c'est parce que les anciennes ne sont plus là pour faire mourir les gens avant.

    D'ailleurs, vous êtes-vous déjà demandé comment la vache folle est passé à l'homme?
    Tu connais le nombre de morts en France par cette maladie?

    quand on sait que les vaccins étaient fabriqués il y a pas si longtemps avec de la moëlle de boeuf, du broyat de cerveau de singe.... Y'a de quoi se poser des questions et cela se fait d'ailleurs dans les milieux hospitaliers.
    Déjà j'aimerais bien voir tes sources...
    Et quelle horreur, certains vaccins sont encore produit à partir d'oeufs!
    Olala, quelle horreur, on va tous mourir...
    Non, sans blague, il n'est pas malsain de se renseigner sur la façon dont sont produits des médicaments, mais encore faut-il bien se renseigner, avant de s'affoller comme ça.

    Et les empoisonnements à l'aluminium?
    Quels empoisonnements?

    et ces pace-makers qui perforaient les coeurs des transplantés alors que l'industrie (!) qui les fabriquait avait été prévenue et qu'elle a laissé faire jusqu'à ce que ça devienne trop voyant!
    Tu as trouvé ça où?

    Et les rayons qui font disparaître les tumeurs pendant quelques temps, alors qu'ils ne font que disperser les cellules cancéreuses dans tout le corps, lesquelles vont créer des métastases ailleurs!Après une brève rémission on vous annoncera que votre cancer est "revenu" et qu'il est plus présent qu'avant!
    Quand tu auras fini de raconter n'importe quoi... peux-tu m'expliquer comment des rayons peuvent disperser des cellules cancéreuses...

    Non je crois que les médecins actuels sont pour la plupart des savants fous qui font croire aux gens qu'ils peuvent tout guérir au lieu d'admettre que parfois ils ne peuvent pas tout savoir. Ils jouent ainsi avec la vie des gens.
    Mais oui, bien sûr...
    Moi je dirais qu'on a plutôt la tendance inverse: des personnes qui ne comprenant rien à la médecine imaginent qu'on peut tout soigner, qui n'acceptent aucun risque médical, et sont prêts à suivre la tendance américaine des procès à tout va...

    Ex. mon dentiste m'a donné un antibiotique corsé sans me prévenir qu'il fallait boire plus que de coutume avec ce traitement. Comme en plus à la base je ne bois pas beaucoup, j'ai pissé du sang pendant deux jours avant de l'appeler! Là, il m'a tranquillement expliqué que j'aurais dû boire plus: n'était-ce pas son rôle de m'en informer?
    Si ce que tu raconte est vrai, oui il aurait dû t'informer de ce possible problème (mais je pense qu'il faut une certaie mesure à tout: veut-on d'une médecine où le médecin soit tenu avant chaque intervention de réciter la liste de toutes les complications possibles à son malade, en lui faisant signer une décharge comme quoi il est informé, et que le médecin est couvert en cas de problème?).
    Et qui est responsable dans ce cas: si tu bois moins qu'il n'est recommandé pour une personne en bonne santé, mettant ainsi ta santé globalement en danger, est-ce de la faute du médecin que tu subisses les conséquences de cette habitude (ici aggravées par le médicament), ou de ta faute? (Je ne dis pas que dans le cas exposé c'était de ta faute, mais juste que les médecins ne sont pas devins et ne peuvent pas tout prévoir).
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  19. #16
    kinette

    Re : Faites vous confiance à la médecine ?

    tel autre gynécologue m'a prescrit un médicament interdit aux femmes enceintes (ce qui était mon cas) en me disant: "bah! faut pas être trop frileux! ça fait dix ans que ça marchait avant qu'il ne l'interdise aux femmes enceintes, alors je ne vois pas pourquoi ça ne marcherait plus!"!!!!! Scandaleux quand on sait que parfois les effets nocifs se révèlent à très long terme. regardez le scandale du distilbène: ces femmes ont mis vingt ans pour faire admettre que c'était ce médicament qui était à l'origine de leur malformation génitale voire de leur stérilité! Le fait est que les médicaments ne sont plus assez testés, ou du moins pas assez longtemps comme le prouvent les retraits réguliers de certains du commerce.
    Je ne vois pas comment tu peux tester les effets d'un médicament sur les femmes enceintes...
    C'est un véritable problème, et du coup, la plupart des laboratoires ont pris le parti de déconseiller l'usage de leurs médicaments, quels qu'ils soient, aux femmes enceintes... qui si elles suivent tous ces conseils se retrouvent avec un arsenal thérapeutique quasi-nul (mais bon, on demande le risque zéro...).
    Après, ben c'est de la responsabilité du médecin et du patient de décider s'ils prennent un risque calculé (sachant que bon, pour certaines molécules, il y a très peu de chances que ce soit toxique), ou s'ils préfèrent une absence de soin.
    Je pense qu'ensuite c'est à chacun de doser le risque qu'il accepte de prendre.

    J'ai pris de l'Isoméride pendant un an (la pillule à maigrir miracle à l'époque) avant que ce médicament ne soit interdit car il avait causé des accidents cardiaques: verifiez!!!
    Et alors? Ma mère a pas mal utilisé un médicament appelé "glyphanan", qui soulageait la douleur (c'était ce qu'elle avait trouvé de plus efficace à l'époque). Il s'est avéré que ce médicament entraînait rarement des allergies... ce qui est arrivé à ma mère (elle aurait pu en mourir). Le médicament a quelques temps après été retiré du marché. Doit-on pour autant hurler au scandale, à la mise en danger délibérée de vies humaines? A mon avis non, on ne savait pas, ce n'était pas prévisible.

    C'est comme pour le prozac: on l'a présenté comme le médicament révolutionnaire pour les dépressifs, et l'on en revient après s'être rendu compte qu'il n'agissait qu'un temps et qu'après on retombait plus bas encore que de là où on était parti (je l'ai vérifié personnellement, mon père en prenait, et ça l'a détruit en quelques années!): il y a eu significativement plus de suicides chez ceux qui en prenaient que chez les autres...
    Beaucoup d'idées reçues sur ces médicaments... les antidépresseurs, pris de façon raisonnable et avec un suivi n'ont pas d'effets "destructeurs" (il peut y avoir des effets secondaires, mais alors il faut changer de médicament), et peuvent au contraire permettre de remonter la pente et apporter un soutien.
    http://www.atoute.org/dcforum/DCForumID5/3599.html
    http://www.atoute.org/dcforum/DCForumID5/10895.html
    Pour le suicide, c'est expliqué ici:
    http://www.atoute.org/dcforum/DCForumID5/3509.html
    Les anti-dépresseurs ont un effet desinhibiteur, au même titre que l'alcool, par exemple. Au début du traitement, il arrive qu'il y ait des envies suicidaires, par décalage entre la levée de l’inhibition et la persistance de l’humeur dépressive
    .
    Après l'utilisation d'antidépresseurs, on ne retombe pas systématiquement plus bas (bien des personnes pourront témoigner, la consultation du forum dont j'ai donné l'adresse suffit à se faire une idée). Evidemment, s'il n'y a pas de suivi et que les problèmes personnels persistent, il ne faut pas attendre des miracles d'un médicament!
    http://www.atoute.org/dcforum/DCForumID34/173.html
    Il faut vraiment en conclure qu'un antidépresseur ne se prend pas à la légère, et que certains effets comme la levée de l'inhibition nécessitent un suivi spécialisé, en particulier chez les adolescents, mais aussi chez les adultes.
    On a eu tendance à banaliser la prescription de ces nouveaux antidépresseurs parce qu'ils avaient beaucoup moins d'effets secondaires sque les "vieux" médicaments, et maintenant comme d'habitude c'est le retour de balancier, il faut arrêter de prescrire à tour de bras et revenir à une juste mesure. Et il faudrait aussi remettre la psychothérapie au coeur du dispositif de traitement des adolescents.
    Je finirais en vous citant le cas de cette élève diabétique que j'ai connue, et qui prenait de l'aspartame en pensant que ce serait mieux pour elle. Son diabète s'était vraiment détérioré. Un jour, elle a changé de médecin et ce dernier lui a fait arrêter imméditement l'aspartame: son diabète s'est aussitôt améliorer et stabilisé à un taux très bas, ce qui lui a permis d'alléger son traitement et de vivre comme les autres enfants de son âge. Vous ne croyez pas que les autres médecins qu'elles avaient vu auraient tous dû savoir ça, que l'aspartame aggravait le diabète, est soupçonner de causer des alzheimer, des tumeurs au cerveau etc.?
    Tout d'abord il faut arrêter de colporter des rumeurs... l'aspartame n'est pas une substance dangereuse
    http://www.e-sante.be/magazine/artic...idRubrique=970
    http://www.e-sante.be/magazine/artic...idRubrique=970
    http://www.atoute.org/dcforum/DCForumID5/10405.html

    Je ne vais pas citer tous les exemples que je connais, mais je défie quiconque de me démontrer que c'est faux, et je tiens mes dossiers à disposition de tous.
    C'est ce que disent beaucoup de personnes... seulement il y a les racontars et les faits...

    Pour moi, la vraie médecine doit procéder comme la médecine chinoise: empêché les gens de tomber malade au lieu de les soigner après.
    Et alors tu fais quoi quand tu es malade, tu laisses faire?

    Elle ne doit pas vous guérir d'un côté pour vous détraquer de l'autre. La notion d'effets secondaires est pour moi une aberration, au même titre que l'expression "dommage collatéraux" pendant les guerres: on parle d'êtres humains là!
    Ben voyons... le risque zéro, grand rêve des personnes naïves...
    Peut-être fais-tu alors partie des gens qui imaginent que par contre la phytothérapie (qui est une grande part de la médecine chinoise) n'a aucun effet secondaire?

    Pour moi, la bonne médecine est holistique: elle prend en compte l'être humain dans sa globalité et non pas le morceler comme elle le fait actuellement: phrénologue, endicronologue, gastroentérologue, spécialiste du fémur droit, expert en orteils du pied gauche etc. Les maladies psychosomatiques, l'effet placébo, les effets physiques des phobies et autres choses prouvent assez que l'être humain est une entité complexe et qu'il faut de surcroît prendre en compte l'état de son mental au moment de sa maladie.
    Au final ça donne quoi? Le chamanisme? La magie?
    Crois-tu vraiment que c'est avec ce genre de principes qu'on va arriver à sauver des gens?
    On n'a qu'à arrêter les opérations de l'appendicite et utiliser le pouvoir de la pensée tant qu'on y est...

    Voilà, quelques éléments de réponses qui me viennent, mais je serais intarissable sur le sujet si je ne me fixais une limite. Mais les exemples sont nombreux qui nous montrent que nous ne sommes que des cobayes (pour les U.S.A; notamment comme je l'ai encore entendu hier sur canal plus dans Lundi investigation), ou du moins que notre médecine ne sait pas si bien que ça ce qu'elle fait!
    J'attends vos réaction, car c'est un sujet qui me tiens à coeur.
    Je comprends que le sujet tienne à coeur, qu'on puisse se questionner sur la façon dont fonctionne le marché des médicaments,... mais de là à croire à tout et n'importe quoi, et à toutes les histoires qui vont dans le sens de "la méchante médecine qui utilise les gens comme cobayes", il y a un fossé qu'il me semble tu as malheureusement franchi...

    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  20. #17
    kinette

    Re : Faites vous confiance à la médecine ?

    Hello,
    je lancerais bien un sujet sur ce que pense objectivement les scientifiques sur les milliers de cas cliniques étudiés par le Dr Hamer en Allemagne (s'ils se sont donné la peine de lire ses travaux avant de le critiquer en bloc), sur le traitement Beljanski (qui a guéri ma tante d'un cancer et que Mittérand utilisait aussi en se gardant bien de défendre le médecin harcelé par les autorités médicales), sur l'action du silicium organique sur la restructuration des cellules et autres sujets hérétiques, sur les travaux du Dr Morse au sujet de l'action du mental et des croyances dans les phénomènes de guérison et autres sujets hérétiques... mais je me ferais lapider, alors que selon moi il devrait véritablement y'avoir débat car les enjeux sont importants et les gens qui se font escroquer nombreux.
    Bravo pour le recueil des dernières gogothérapies à la mode...
    En ce qui concerne Blejanski, ça a déjà été pas mal discuté dans un autre fil...
    Tu parles de te faire lapider... je ne pense pas qu'on puisse se faire lapider pour excès de naïveté, mais c'est tout de même dommage de laisser passer des conneries et des affirmations non scientifiques sur un forum scientifiques, donc ne t'attends pas à ce qu'on laisse passer des affirmations sans preuves sur des gogothérapies qui profitent de la crédulité des gens.
    Les gens qui se font escroquer sont effectivement malheureusement trop nombreux, tu as raison.

    Pourtant tous ces gens précités sont aussi des scientifiques avec de solides connaissances scientifiques qui se sont justement fait classer hérétique parce que dérangeant des "dogmes" établis.
    Evidemment on retombe dans le discours habituel de la méchante science orthodoxe contre les génies qui découvrent des choses miraculeuses... la réalité est souvent bien plus complexe que ça.

    Comme me disait cet ami qui a travaillé 20 à l'insitut Pasteur, "c'est un milieu où il ne fait pas bon faire de vraies découvertes". Par exemple, savez-vous qu'il se tient régulièrement en parallèle des colloques mondiaux sur le sida un autre colloque rassemblant d'authentiques chercheurs (dont le prix nobel Kary Mullis), mais dissidents, pours une réévaluation de l'hypothèse HIV? (cf. www.sidasante.com, rassemble les meilleures contributions mondiales des dissidents du sida, qui rejettent l'hypothèse virale;
    Bravo, une des autres dernières conneries à la mode... tu fais très fort.
    On a aussi discuté de ceci dans d'autres fils... c'est quand même marrant ces gens qui finissent par croire n'importe quoi malgré une accumulation de preuves scientifiques phénoménale (le HIV est un des virus les mieux étudiés, je ne vois pas comment des scientifiques pourraient travailler sur du vent).

    www.duesberg.com, site du DR Duesberg: pour quoi n'y a-t-il aucun relais médiatique de cet événement, aucun écho officiel? Parce que je crois qu'il en va de la science comme des religions: il y a des dogmes, des saints et des grands pontes.
    S'il y avait des dogmes si forts que tu le dis, la science n'avancerait pas et ne remettrait pas en question sans arrêt certaines données acquises.


    P.S. Je n'accepterai que les remarques de ceux qui se sont seront donné la peine de vérifier par eux-mêmes ces renseignements, d'avoir une démarche scientifique en faisant une recherche sur les Dr Duesbuerg (de Berkeley et de l'ANS), Hässig, Charles Thoams (de Harvard), Kary Mullis (prix nobel de chimie en 1993, dontles travaux sont détournés selon ses dires mêmes pour mesurer la charge virale) et bien d'autres encore. Cf. encore le site de M. Le ribault, victime d'une inquisition qui l'a poussé à fuir la France etc.
    J'adore ce passage... parce que toi tu crois avoir les connaissances scientifiques et t'être suffisament renseignée pour affirmer tout ce que tu as écrit ici?
    Recherche un peu les discussions sur le forum à propos du sida, et on en reparlera.
    Si ça t'intéresse, oui, j'ai perdu malheureusement plein de temps à me pencher sur toutes les arnaques dont tu parles. Il n'en ressort rien de bon, et je n'ai pas trouvé grand chose qui aille dans le sens de ces "génies rejetés" que tu as l'air d'admirer.

    Quand vous aurez vu tout cela ou du moins une partie, que vous vous serez fait une opinion éclairée sur le sujet, alors vous pourrez me faire part de vos objections et remarques, en les étayant.
    Ici, chacun essaie de débattre avec ses moyens (certes limités) mais néanmoins avec sincérité. Arrogants et gens de mauvaise volonté s'abstenir.
    J'ai bien peur que tu prennes pour de l'arrogances mes réponses... mais lorsqu'on débarque sur un site scientifique pour ressortir tous les "marroniers des gogothérapies à la mode", il ne faut pas s'attendre à une approbation sans limite.
    Si tu veux croire que le virus du sida n'existe pas, que l'on a des médicaments miracles trouvés par des "génies incompris" et que la médecine n'est qu'une grosses arnaque, je me demande ce que tu viens faire ici... futura-science n'est pas le lieu où étaler l'ensemble de ses croyances irrationnelles.
    Si tu viens chercher de l'information scientifique, et essayer de comprendre mieux les choses, OK mais ça n'a pas l'air d'être le cas.

    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  21. #18
    L'Hérétique

    Re : Faites vous confiance à la médecine ?

    Citation Envoyé par kinette
    Hello,

    Bravo pour le recueil des dernières gogothérapies à la mode...
    En ce qui concerne Blejanski, ça a déjà été pas mal discuté dans un autre fil...

    Bravo, une des autres dernières conneries à la mode... tu fais très fort.
    On a aussi discuté de ceci dans d'autres fils... c'est quand même marrant ces gens qui finissent par croire n'importe quoi malgré une accumulation de preuves scientifiques phénoménale (le HIV est un des virus les mieux étudiés, je ne vois pas comment des scientifiques pourraient travailler sur du vent).


    J'adore ce passage... parce que toi tu crois avoir les connaissances scientifiques et t'être suffisament renseignée pour affirmer tout ce que tu as écrit ici?
    Recherche un peu les discussions sur le forum à propos du sida, et on en reparlera.
    Si ça t'intéresse, oui, j'ai perdu malheureusement plein de temps à me pencher sur toutes les arnaques dont tu parles. Il n'en ressort rien de bon, et je n'ai pas trouvé grand chose qui aille dans le sens de ces "génies rejetés" que tu as l'air d'admirer.


    J'ai bien peur que tu prennes pour de l'arrogances mes réponses... mais lorsqu'on débarque sur un site scientifique pour ressortir tous les "marroniers des gogothérapies à la mode", il ne faut pas s'attendre à une approbation sans limite.
    Si tu veux croire que le virus du sida n'existe pas, que l'on a des médicaments miracles trouvés par des "génies incompris" et que la médecine n'est qu'une grosses arnaque, je me demande ce que tu viens faire ici... futura-science n'est pas le lieu où étaler l'ensemble de ses croyances irrationnelles.
    Si tu viens chercher de l'information scientifique, et essayer de comprendre mieux les choses, OK mais ça n'a pas l'air d'être le cas.

    K.
    Salut, Kinette,
    C'est encore un jugement d'opinion !
    Tu ne te donnes pas la peine d'étayer et tu regroupes tout sous les mêmes vocables, gogothérapies etc.
    Alors, soit tu interviens en tant que modérateur et tu censures le sujet, soit tu t'abstiens !
    Car les argumentations proposées par Mag reposent aussi sur des études scientifiques faites par des scientifiques, donc pas de problème pour en discuter.
    A+

  22. #19
    kinette

    Re : Faites vous confiance à la médecine ?

    Bonjour,
    Il serait très long de reprendre tout ce qui a été dit ailleurs sur les "régimes miracles", les personnes qui affirment que le VIH n'existe pas, ainsi que l'affaire Beljanski (je répète que ça a été discuté ailleurs).

    Par "gogothérapies", j'englobe sciemment tous ces traitements présentés comme miraculeux, qui sont un joli phénomène de mode, mais ne sont pas basés sur des fait scientifiquement prouvés, et exploitent la crédulité des gens en donnant des explications pompeuses et pseudo-scientifiques.
    (la médecine chinoise est à la marge de ceci, comprenant des traitement efficaces, mais pour lesquels les explications sont non scientifiques, et d'autres choses moins éprouvées.).

    études scientifiques faites par des scientifiques
    Je pense qu'on n'a pas la même définition du terme "scientifique".
    Peut-on vraiment traiter de scientifique une personne qui affirme que le VIH n'existe pas, ou que son super régime miracle (qui n'est bas sur aucune expérience scientifique) guérit tout et n'importe quoi?

    De toute façon oui la modération de toute les bêtises qu'on a pu lire ici sera peut-être appliquée, c'est en discussion.

    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  23. #20
    Cécile

    Re : Faites vous confiance à la médecine ?

    Bonjour,

    La question elle-même n'a rien de scientifique, la confiance est un sentiment, pas une déduction ou une preuve. Elle peut éventuellement reposer sur des déductions scientifiques, mais pas forcément (c'est d'ailleurs rarement le cas).

  24. #21
    L'Hérétique

    Re : Faites vous confiance à la médecine ?

    Citation Envoyé par Cécile
    Bonjour,

    La question elle-même n'a rien de scientifique, la confiance est un sentiment, pas une déduction ou une preuve. Elle peut éventuellement reposer sur des déductions scientifiques, mais pas forcément (c'est d'ailleurs rarement le cas).
    Salut,
    Oui, c'est d'ailleur pour ça que je l'ai posté en sondage, détournant un peu le sens du sondage, qui lui est une estimation "scientifique", quoique à mon avis trop faible pour être représentative, des %tages en fonction des participants et de leurs réponses.

    Et si le fil dérive, c'est parce que des intervenants ont posté plus d'explications en relation avec leur expérience personnelle ou leurs connaissances.
    De là à argumenter trois longs posts sur les commentaires d'un participant, il y a presque "harcellement"
    Si c'est vraiment "hors charte", je propose aux intervenants qui désirent en discuter de se retrouver sur le forum non modéré "cybersciences" de façon à ne pas polluer celui-ci ET de pouvoir continuer le dialogue.
    http://www.cybersciences.com/forum/

    Mais le sondage reste ouvert, sauf si la modération en décide autrement.


    A+

  25. #22
    L'Hérétique

    Re : Faites vous confiance à la médecine ?

    Citation Envoyé par kinette
    Bonjour,
    Il serait très long de reprendre tout ce qui a été dit ailleurs sur les "régimes miracles", les personnes qui affirment que le VIH n'existe pas, ainsi que l'affaire Beljanski (je répète que ça a été discuté ailleurs).

    Par "gogothérapies", j'englobe sciemment tous ces traitements présentés comme miraculeux, qui sont un joli phénomène de mode, mais ne sont pas basés sur des fait scientifiquement prouvés, et exploitent la crédulité des gens en donnant des explications pompeuses et pseudo-scientifiques.
    (la médecine chinoise est à la marge de ceci, comprenant des traitement efficaces, mais pour lesquels les explications sont non scientifiques, et d'autres choses moins éprouvées.).
    Je pense qu'on n'a pas la même définition du terme "scientifique".
    Peut-on vraiment traiter de scientifique une personne qui affirme que le VIH n'existe pas, ou que son super régime miracle (qui n'est bas sur aucune expérience scientifique) guérit tout et n'importe quoi?

    De toute façon oui la modération de toute les bêtises qu'on a pu lire ici sera peut-être appliquée, c'est en discussion.

    K.
    Salut,
    Oui, le fil Beljansky est toujours ouvert, mais on a, me semble-t-il fait le tour dans l'état actuel des informations disponibles.
    Justement, pour les "gogothérapies", le tors du postant innitial a été d'en citer plusieurs, et bien sur je ne trouve pas non plus nécéssaire de les réfuter tous, mais de là à mettre tout dans le même sac, ce n'est pas scientifique !
    A+
    Dernière modification par L'Hérétique ; 16/02/2005 à 15h05.

  26. #23
    Mag227

    Cool Re : Faites vous confiance à la médecine ?

    Citation Envoyé par kinette
    Déjà j'aimerais bien voir tes sources...
    Et quelle horreur, certains vaccins sont encore produit à partir d'oeufs!
    Olala, quelle horreur, on va tous mourir...
    Non, sans blague, il n'est pas malsain de se renseigner sur la façon dont sont produits des médicaments, mais encore faut-il bien se renseigner, avant de s'affoller comme ça.
    J'ai fait des études STL et la composition des vaccins était une partie de mes cours, notamment l'étude de leurs substrats. Autres sources: mon ami ex-chercheur de Pasteur et un pédiatre à l'hosto à qui je faisais part de mes craintes au sujet de la moëlle de boeuf et qui a laissé entendre que la question était justement soulevée.

    Citation Envoyé par kinette
    Quels empoisonnements?
    Cf. les quelques Sc. et avenir consacrés à ce sujet et sur la myofascite à macrophage soupçonnée de découler de l'aluminium. Cf. ces renseignements aimablement fournis par mon ami: "La plupart des vaccins actuels fabriqués pour l'homme, mais aussi l'animal, renferment un adjuvant très nocif: l'hydroxyde d'aluminium, correspondant à un apport global en ions aluminium de l'ordre de 1250 micro grammes par dose. Médicalement parlant, l'hydroxyde d'aluminium est considéré comme un poison toxique pour l'organisme à partir de 60 micro grammes! Avant l'âge d'un an, un bébé vacciné normalement en a reçu au moins 8000 micro grammes! soit 130 fois plus! A quinze mois, il a reçu environ 10000 micro grammes d'aluminium! soit 160 fois plus! L'aluminium pénètre les tissus en se combinant à la ferritine du sang, en lieu et plac edu fer. l'aluminium reste fixé dansl'organisme, car il n'est pas éliminé par les reins. C'est un toxique cellulaire, qui se concentre et imprègne progressivement le squelette, les reins et le système nerveux (surtout le cerveau et la moëlle épinière). La concentration sérique en aluminium dite "normale", par litre d esang, est inférieure à 15 micro grammes. une altération des fonctions cérébrales est détectable à partir d'un taux de 60 micro grammes. Les signes cliliques patents d'encéphalopathie apparaissent à partir de 100 micro grammes. L'être humain possède des mécanismes de régénération qui lui permettent, la plupart du temps, de minimiser les effets toxiques et dévastateurs de l'aluminium. Cependant, il arrive que ces mécanismes soient débordés et ne permettent pas d'empêcher la nécrose cellulaire, générant des trous dans les tissus nobles: ostéoporose pour le squelette, encéphalites spongiformes (vache folle) et sclérose en plaques (paralysie progressive) pour le système nerveux central. A l'heure actuelle, la Médecine est absolument certaine du lien qui existe entre un taux anormalement élevé d'aluminium dans le cerveau et les maladies de Parkinson (tremblements, raideues etc.), d'Alzheimer (démence sénile précoce):
    Cf.
    - Alfrey AC, Legendre GR, Kheany WD: "The dialysis encephalopathy syndrome. possible aluminium intoxication", N. Engl. J. Med. 1976, 294, 184-188.
    - "Aluminium toxicity in food and environment", RC Massey and D. Taylor Eds, 1988.
    - Dr R.Garnier du centre anti-poison de Paris au concours médical 22/2/1997, 119-07, 474-475.
    - Travaux du DR Jean-Michel Jadoul, chef de clinique adjoint à l'hôpital StLuc de Bruxelles.
    Université catholique de Louvain La Neuve (1340, Belgique): travaux d'une équipe dirigée par le neurobiologiste Philippe Van Den Bosch de Aguilar et par le biochimiste Robert Crichton.
    - Que choisir, Mars 87, interview du Dr Louis Lery, chef du Sce. Vaccinations de l'institut Pasteur Lyon: "si l'on vaccine contre la diphtérie, le tétanos, la polio, la coqueluche et l'hépatite B, l'ensemble représente tout de même 8mg d'hydroxyde d'aluminium".

    Au sujet des pace-makers perforant:
    Citation Envoyé par kinette
    t'as trouvé ça où?
    Je l'ai dit: dans lundi investigation d'avant-hier sur Canal plus, avec nbx témoignages à l'appui de transplantés et une enquête sur comment le laboratoire américain le savait depuis qq temps déjà et l'a retiré du marché américain en le laissant sur le marché français.

    Au sujet des cellules cancéreuses dispersées dans l'organisme, je ne sais plus où j'ai lu ça et je crois que c'est parce que les rayons détruisent les tumeurs dont les cellules se répandent ensuite pour se fixer ailleurs. Mais voici sur la chimio et ses échecs: -
    - Allen Levin, Dr en médecine, USCF, The healing of cancer, Marcus Books, 1990.
    - Le Dr hardin Jones, Pr à l'université de californie: "les patients vont aussi bien voire mieux s'ils ne sont pas traités".
    - "De nbx cancérologues recommandent la chimio. pour pratiquement toutes les tumeurs, avec un optimisme non découragé par un échec quasi immanquable" Albert, Braverman, Dr en méd., "La cancérologie ds les années 90", Lancet 1991, vol 337, p901.
    - "Malgré l'usage répandu de la chimio? le taux d emortalité par cancer du sein n'a pas changé ces 70 dernières années", Thomas Dao, Dr en méd., Nex england journal of medecine, 1977, vol 292, P707. etc.

    Et non: je n'attends pas de mon médecin qu'il me récite la liste des effets indésirables, mais les consignes élémentaires: boire de l'eau en était une centrale dans ce traitement.
    Pour les effets secondaires, je sais lire, merci.
    Et donner un médicament interdit à une femme enceinte, c'est pas jouer avec la santé, voire la vie, des gens peut-être?
    Et oui, j'attends une médecine à risque Zéro. Sinon, c'est pas de la médecine, mais du bricolage. On bouche les trous et on attend que ça pète ailleurs. C'est pas soigner, c'est retarder le problème.

    Citation Envoyé par kinette
    Je ne vois pas comment tu peux tester les effets d'un médicament sur les femmes enceintes...
    C'est un véritable problème, et du coup, la plupart des laboratoires ont pris le parti de déconseiller l'usage de leurs médicaments, quels qu'ils soient, aux femmes enceintes... qui si elles suivent tous ces conseils se retrouvent avec un arsenal thérapeutique quasi-nul (mais bon, on demande le risque zéro...).
    Après, ben c'est de la responsabilité du médecin et du patient de décider s'ils prennent un risque calculé (sachant que bon, pour certaines molécules, il y a très peu de chances que ce soit toxique), ou s'ils préfèrent une absence de soin.
    Je pense qu'ensuite c'est à chacun de doser le risque qu'il accepte de prendre.
    Oui c'est pour ça que je me suis soignée à l'homéopathie pendant ma grossesse; risque zéro. Et les nausées, j'ai fait avec. A la maternité j'ai refusé de donner la vitamine D proposée à mon bébé, car j'habitais dans le sud au bord de mer et que fils est né en juillet. Côté vit. D on était tranquille. Eh bien c'est le seul bébé qui na hurlait pas toute la journée à la maternité et qui n'avait pas de colique. Quand j'ai raconté à la sage-femme qui me suivait à domicile que mon bébé ne pleurait jamais elle m'a tout de suite demandé si j'avais donné la vitamine proposé à ce dernier en devinant bien que non: elle m'a expliqué que c'est parce que la vitamine D est administrer avec un lait hypoallergénique qui est très mal supporté par les nourrissons et leur donne très mal au ventre. C'est pour ça que les autre bébés pleuraient sans cesse.

    Citation Envoyé par kinette
    Et alors? Ma mère a pas mal utilisé un médicament appelé "glyphanan", qui soulageait la douleur (c'était ce qu'elle avait trouvé de plus efficace à l'époque). Il s'est avéré que ce médicament entraînait rarement des allergies... ce qui est arrivé à ma mère (elle aurait pu en mourir). Le médicament a quelques temps après été retiré du marché. Doit-on pour autant hurler au scandale, à la mise en danger délibérée de vies humaines? A mon avis non, on ne savait pas, ce n'était pas prévisible.
    Eh bien, elle a eu bien d ela chance. Aurais-tu dis la même chose si elle était morte. Doit-on hurler au scandae et était-ce prévisible? Oui, on le doit et quand à savoir si c'était prévisible ou pas c'est justement pour ça qu'on teste les médicaments il me semble? Mais je crois que les durée de test ont été tellement raccourcies dans la hâte de rentabiliser au plus vite, que c'est sûr qu'on ne plus rien prévoir, sachant que certaines nuisances ne s'observent qu'à long terme et parfois au termes de recoupements difficiles à repérer (cf. encore une fois le distilbène). Va dire à ces pauvres femmes incapables de connaître un jour les joies de la maternité qu'elles sont réductibles à des "paramètres" non prévisibles. "Vous êtes mutilée à vie, votre vie de femme est bouleversée à jamais, mais pardon, on pouvait pas savoir, vous comprenez, le délai légal avant commercialisation avait été respecté pourtant!".

  27. #24
    Mag227

    Re : Faites vous confiance à la médecine ?

    Suite:[U]

    Je passe sur le prozac et les antidépresseurs, ainsi que sur l'aspartame ou je possède autant de documents affirmant l'inverse des tiens: alors, dans ce cas-là que fait-on? A diplôme et formation équivalents, qui croire?
    J'ai tendance à me fier à une vieille méthode d'enquête criminelle: à qui rpofite le crime? En clair: qui a le plus à gagner en mentant par omission ou dénaturation? La dédcution est faite pour ma part. Sans compter que j'ai vu par moi-même le cas de la jeune fille diabétique s'améliorer après avoir arrêté l'aspartame.

    Citation Envoyé par kinette
    On n'a qu'à arrêter les opérations de l'appendicite et utiliser le pouvoir de la pensée tant qu'on y est...
    Attention, médicamentation et chirurgie, ça n'est pas exactement la même chose. La chirurgie est un mode d'intervention mécanique sans surprise (autre que quelques scalpels et autres compresses oubliés dans l'abdomen de quelques pauvres patients).
    Quand à guérir par la pensée hum... ne me tente pas. Cf. Sc. et Avenir de septembre 2002: "cancer, l'insaisissable part du psy", ce qui n'est pas autre chose que ce que disait feu le Dr Hamer et aujourd'hui encore le Dr Alain Scohy.
    cf. aussi le magasine "effervescience" sur "Evolution, involution, révolutions: sous l'effet du stress nos cellules pourraient produire des micro-organismes" (Dr Robinson). Eliminer les bactéries soit, mais comprendre pourquoi et comment elles se développent et prévenir ce phénomène: mieux!
    Sans compter la théorie sur les microzymas du Dr Béchamp, rival direct de Pasteur et agrégé de pharmacie, Docteur ès Sciences physiques et en médecine lui (Pastreur= Dr ès science et égrégé de physique et chimie; contrairement à ce que pense bcp de gens, il n'était pas médecin, mais toi tu dois le savoir).

    [QUOTE=kinette] Evidemment on retombe dans le discours habituel de la méchante science orthodoxe contre les génies qui découvrent des choses miraculeuses... la réalité est souvent bien plus complexe que ça. [:QUOTE=kinette]

    Débattre si la science est méchante ou pas est hors de propos et ne m'intéresse pas. Par contre, je remarque que prêter ce discours à des gens comme moi est bien pratique pour éluder les vrais problèmes et tenter de jeter le discrédit sur ce qui ne colle pas à la doxa.
    Moi, je m'informe en permanence et j'essaie modestement de me faire un e opinion d'après tout ce que je lis. Il se trouve que l'abondance des témoignages accablants pour la science m'a convaincu qu'il y avait effectivement un lièvre. Je pense avoir assez d'objectivité pour arriver à la conclusion inverse si jamais j'en ai des preuves convaincantes. Je ne défends pas cette position par principe, mais par déduction à la suite de nombreux éléments dont je peux justifier la provenance. Ca s'est trouvé comme ça c'est tout. Figure-toi qu'on ne naît pas réfractaire à la médecine allopathique comme ça, par répulsion héréditaire pour les médicaments. Et je me souviens d'une époque où j'avais confiance ne la médecine moderne moi aussi. Si j'ai changé d'avis c'est parce que j'ai des bonnes raisons. J'ai vu ma grand-mère guérir ses rhumatismes au G5 (merci M.Le Ribault) et ma tante guérir d'un cancer grâce à Beljanski. Mon père n'a jamais été aussi malade que lorsqu'il a pris le prozac. etc. Il y a des choses qui m'ont fait me poser des questions...

    Citation Envoyé par kinette
    J'adore ce passage... parce que toi tu crois avoir les connaissances scientifiques et t'être suffisament renseignée pour affirmer tout ce que tu as écrit ici?
    Recherche un peu les discussions sur le forum à propos du sida, et on en reparlera.
    Si ça t'intéresse, oui, j'ai perdu malheureusement plein de temps à me pencher sur toutes les arnaques dont tu parles. Il n'en ressort rien de bon, et je n'ai pas trouvé grand chose qui aille dans le sens de ces "génies rejetés" que tu as l'air d'admirer.
    Oui, moi aussi j'adore ce passage. Et je réponds oui. Suffisamment? on ne peut jamais tout voir et tout savoir, mais oui je me renseigne et je fais mon possible pour me tenir au courant. J'ai dit dans un autre message que souvent, quand je lisais un truc, je ne retenais que l'idée générale, et non les explications techniques et les détails. Cela ne veut pas dire que je ne les connais pas et qu'elles ne sont pas entrée en compte dans l'opinion que je me suis faite de telle ou telle découverte. Cela ne veut pas dire non plus que je ne suis pas capable de citer mes sources très précisément. J'ai par ailleurs préciser que j'ai la manie de tout garder, archiver et classer méthodiquement. J'ai une bonne dizaine de classeurs remplis d'articles, d'extraits de livres, découpés ou photocopiés ça et là dans les revues et ouvrages les plus divers, y compris sur des sites internet. Je peux étayer ma position sur n'importe quel sujet, mes archives à l'appui. Mais comme je ne les ai pas scannées et qu'elles sont trop volumineuses, je ne peux les envoyer en pièce jointe ici. Cependant il suffit à la plupart de se connecter sur le site de Que choisir et d'utiliser leur moteur de recherche (sur par exemple: traitements hormonaux, cancer, sida, Kreustfeld-Jakob, etc...) pour accéder à des articles qui confirmeront en substance beaucoup des éléments que j'ai avancés, et qui sont des compilations/synthèses des recherches les plus récentes dans ces domaines.
    Alors amatrice? certes. Naïve? sans doute un peu. Maladroite? très.
    Mais non informée: certainement pas!
    Pour les génies "que j'ai l'air de tant admirer" il valent bien ceux que tu as l'air de vouloir défendre à tout prix. Car comme je te le disais, à diplômes et compétences équivalentes, comment savoir qui a raison? J'ai par ailleurs lu des articles sur l'intégrité de certains grands pontes de la médecine, qui se font payer pour cautionner telle découverte et appuyer tel nouveau médicament. Certains vont même jusqu'à faire payer leur signature apposée à des articles écrits par des "nègres" à la solde des industries pharmaceutiques. Mais il faut bien gagner des points en écoulant euh... pardon! prescrivant son quotat annuel de médocs pour se payer des voyages. En revanche, qu'ont les dissidents à gagner, en dehors du mépris d eleurs pairs, du discrédit consensuel et d'une mise à l'écart personnelle, quand c'est pas tout bonnement la coupure des crédits de recherches et la faillite personnelles? Hein, qu'y gagne-t-il? Un suicide dans le cas de Beljanski? Un exil dans le cas de Le Ribault? La misère dans le cas de Tesla?
    Le fait que ces dissidents de la science soient moins nombreux que ceux qui sont "dans le droit chemin" ne prouvent rien.


    "Une erreur n'est pas une vérité parce qu'elle est partagéê par beaucoup de gens, tout comme une vérité n'est pas fausse parce qu'elle est émise par un seul individu", Ghandi.

  28. #25
    Mag227

    Re : Faites vous confiance à la médecine ?

    Citation Envoyé par kinette
    Je pense qu'on n'a pas la même définition du terme "scientifique".
    Peut-on vraiment traiter de scientifique une personne qui affirme que le VIH n'existe pas
    Alors t'as pas lu les travaux que je t'ai indiqué: ils ne disent pas que le sida n'existe pas, mais qu'il s'explique autrement. Comment peut-on dire aux sujets de trois prix nobels, de membre de l'académie des sciences nord-américaine, de Pr émérites, de multiples docteurs etc. que ce ne sont pas des scientifiques? Effectivement, il faut revoir ta définition de "scientifique".

  29. #26
    Cécile

    Re : Faites vous confiance à la médecine ?

    Citation Envoyé par Mag227
    elle m'a expliqué que c'est parce que la vitamine D est administrer avec un lait hypoallergénique qui est très mal supporté par les nourrissons et leur donne très mal au ventre. C'est pour ça que les autre bébés pleuraient sans cesse.
    ?? pas besoin de donner du lait pour donner de la vitamine D.

  30. #27
    Mag227

    Re : Faites vous confiance à la médecine ?

    Le lait servait evidemment de support à la vitamine D à administrer. Les puéricultrices te la propose sous la forme d'un petit biberon de lait hypoallergénique. Il ne s'agit bien sûr pas de ces laits enrichis en vitamine D que l'on vante tellement dans les pub. D'ailleurs, la pédiatre de l'hosto m'en avait donné à prendre pour la maison sous forme d'ampoule ou de mini seringues buccales je sais plus (je confond avec la vitamine K que j'ai dû continuer à lui donner à la maison). Donc sans lait. Mais c'est mon pédiatre personnel qui m'avait expliqué que c'était pas la peine de la donner (la D) car autrefois on envoyait les enfants rachitiques au bord de la méditérannée précisément, et qu'on donnait de la vitamine D ensuite aux enfants du "nord", puis que ça s'est généralisé. Or nous dans le sud, on en a vraiment pas besoin (surtout en plaine été, et qu'en plus on allaite).

  31. #28
    kinette

    Re : Faites vous confiance à la médecine ?

    Bonjour,
    Juste quelques questions:
    - trouve-moi un site SERIEUX (pas du style alternatives de santé et on nous cache tout) parlant de vaccin à base de moelle de boeuf... (il me semble que tu as oublié que le mot "serum" n'est pas synonyme de "moelle"...)
    - quels sont les risques associés à ton avis aux différents modes de fabrication des virus (on va en profiter puisque tu es "spécialiste")?
    - pourquoi alors si l'aluminium est si toxique ne sommes-nous pas tous morts des doses énoooormes d'aluminium contenu dans les vaccins?
    - quelle est ta définition de "tissus nobles"?
    - penses-tu qu'une corrélation (exemple "concentration en aluminium-Alzheimer) soit nécessairement le signe d'un rapport de cause à effet? Comment expliques-tu que beaucoup de scientifiques soient carrément moins catégoriques que toi dans le cas du lien "aluminium"/certains problèmes de santé? (les effets toxiques sont connus mais pas pour tout ce que tu avances).
    - es-tu vraiment sûre et certaine des chiffres que tu avances (quantité d'aluminium toxique, et dose dans les vaccins)?
    Regarde un peu mieux ce document... http://www-old.ineris.fr/recherches/.../aluminium.pdf
    - pour les rayons qui dispersent les cellules cancéreuses, j'attends toujours les preuves
    - crois-tu vraiment que si les études montraient une action nulle des chimiothérapies, on continuerait à en faire? (et que les gens continueraient à en accepter)
    - penses-tu réellement qu'il faille un risque zéro pour tout? Doit-on alors interdire la voiture, interdire les anesthésies pour les opérations? (risque loin d'être zéro, même pour une petite intervention).
    - vas-tu recommander aux femmes atteintes de la maladie de Crown (cf le topic consacré) de se "soigner" avec l'homéopathie pendant leur grossesse?
    - penses-tu qu'il faille faire un procès dès qu'une personne meurt lors d'une opération car elle a fait une réaction à un anesthésique (alors que rien ne permettait de le prévoir)?
    - penses-tu qu'il est totalement anormal d'observer des allergies à des médicaments, alors qu'on observe des allergies aux fraises, et aux cacahuètes qui peuvent entraîner aussi la mort?
    - penses-tu vraiment que les durées pour le développement et la commercialisation des médicaments aient diminué comme tu le dis? Renseigne-toi...
    - penses-tu vraiment que la chirurgie est quelque chose de "sans surprise"?
    - penses-tu vraiment que nos cellules pourraient "produire des microorganismes"? (dans ce cas tu es carrément irrécupérable à mon avis... ton cas ne relève pas de la science mais des patasciences, et prétendre y comprendre quelque chose de ta part est avoir de bien hautes prétentions. Excuse-moi de te le dire comme ça, mais je trouve ce genre d'idées très graves de la part de quelqu'un qui affirme s'être renseigné).
    - sais-tu faire la différence à ton avis entre de beaux discours "pseudo-scientifiques" avec plein de termes techniques qui font joli, et de véritables connaissances scientifiques? (à mon avis vu tout ce que tu as commencé à écrire, non, et de plus tu as une certaine propension à croire tout ce qui semble "hérétique" plutôt que les acquis scientifiques solides... je ne suis pas certaine que ce soit une bonne façon de procéder.).
    En ce qui concerne les zozos qui affirment que le VIH n'est pas la cause du SIDA (certains ayant même affirmé que le virus n'existe pas, d'autres qu'il n'a rien à voir, je commenc eà bien connaître leur rengaine, associée à toute une nébuleuse de croyance que "tout vient de l"esprit" ou que "tout vient de conflits intérieurs"), je ne sais comment t'exprimer mon étonnement et ma perplexité que des personnes se prétendant scientifiques croient à de telles fables...

    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  32. #29
    Mag227

    Re : Faites vous confiance à la médecine ?

    J’ai été voir le document que tu m’indiques et il est intéressant en effet. Je commente au fil du texte :

    « Les références bibliographiques aux auteurs sont citées pour permettre un accès direct l’information scientifique mais n’ont pas fait l’objet d’un nouvel examen critique par les rédacteurs de la fiche » : ça commence bien.
    « L’alimentation peut augmenter l’absorption, par exemple en formant des complexes absorbables avec des acides carboxyliques comme l’acide citrique ou lactique, ou elle peut la réduire en formant des composés insolubles avec des phosphates ou des silicate (ATSDR,1999) » : on est d’accord.
    « Le taux d’absorption n’est pas précisé » (au sujet de l’inhalation) : c’est bien pratique (restez ! y’en a plein des comme ça).
    « Des études ont ainsi démontré que l’aluminium peut passer l’épithélium nasal et atteindre le cerveau via le transport axonal (ATSDR, 1999) » : on est d’accord aussi.
    « L’aluminium est un additif courant des déodorants et son absorption directe à travers la peau a été évoquée (Graves et al., 1990) mais cette hypothèse n’a pas été confirmée cliniquement. » : c’est bien commode à un moment où ça fait débat.
    « La distribution de l'aluminium s’effectue principalement dans le squelette, le foie, les testicules, les reins, le cerveau et dans une moindre mesure dans les autres tissus mous, 1,9 μg/L dans le plasma, de 1 à 3 μg/g (poids humide) dans les os, de 1 à 3 μg/g (poids sec) dans la matière grise cérébrale (Nieboer et al., 1995) et de 56 à 215 mg/kg (poids sec) dans les poumons (Alfrey et al., 1980). » : c’est bien ce que disait l’ami que j’ai cité. Attention : concentration rapportée au poids.
    « La demi-vie d’élimination de l’aluminium dans les urines dépend de l’exposition et de la fonction rénale. »
    « Après administration par voie orale, l'aluminium s'accumule dans le cerveau (préférentiellement dans l'hippocampe), les os, les muscles et les reins (ATSDR, 1999). (chez l’animal après absorption orale). » : cqfd.
    « L’immunisation des enfants avec des vaccins contenant des dérivés de l’aluminium peut entraîner le développement d’une hypersensibilité retardée à ce composé » : cela est bien vague. Quelle genre d’hypersensibilité ? Quelles formes ? Que veut dire retardée ? C’est bien la preuve qu’il faut apprécier les conséquence de l’aluminium dans les vaccins sur du long terme, et que nous n’avons pas encore assez de recul aujourd’hui.
    « Parmi les treize études épidémiologiques recensées par Flaten (2001) examinant l'association potentielle entre l'exposition orale à l'aluminium via l'eau de boisson et la maladie d’Alzheimer, neuf ont montré une association statistiquement significative. Le tableau ci dessous présente les résultats de quelques études les plus significatives » : 9 sur 13, pas mal comme score non ?
    « D'autres pathologies neurologiques sévères comme la sclérose latérale amyotrophique, la démence parkinsonienne et le syndrome de l’île de Guam ont été reliées à l'accumulation d'aluminium dans le cerveau (OMS IPCS, 1997). Cependant le rôle de l'aluminium dans ces pathologies est encore sujet à débat » : c’est bien ce que je disais que le pédiatre de l’hosto m’avait dit.
    « Des données obtenues chez des patients insuffisants rénaux chroniques dialysés au long cours montrent que l'aluminium peut être responsable d'encéphalopathies. Les symptômes principaux sont des problèmes d'élocution, le développement d'une démence, de convulsions, de myoclonie (ATSDR, 1999 ; OMS IPCS, 1997). Des taux élevés d'aluminium sont trouvés dans le cerveau, les muscles et le tissu osseux. De nombreux cas d'encéphalopathies ont été décrits en association avec des concentrations d'aluminium dans le liquide de dialyse supérieures à 200 μg/L (OMS IPCS, 1997). Des études épidémiologiques montrent que les cas d'encéphalopathies sont presque inexistants dans les centres de dialyse qui utilisent une eau contenant moins de 50 μg/L d'aluminium pour préparer le liquide de dialyse (OMS IPCS, 1997). » :
    « L'aluminium peut aussi être responsable d'ostéomalacie chez des insuffisants rénaux chroniques exposés via le liquide de dialyse ou chez des enfants insuffisants rénaux traités par de l'hydroxyde d'aluminium pour contrôler l'hyperphosphatémie associée (Ward et al.,1978 ; Andreoli et al., 1984). Une concentration sans risque a été estimée inférieure à 30 μg/L (Platts et al., 1984). » :
    « Le rôle de l’aluminium, utilisé dans certains vaccins, a été évoqué dans le développement d’une affection de découverte récente, la myofasciite à macrophages. Elle est caractérisée par la présence d’une lésion histologique particulière due à l’existence d’un infiltrat inflammatoire de l’épi, du péri ou de l’endomysium périfasciculaire, avec présence de macrophages contenant des inclusions contenant du phosphate d’aluminium (Gherardi et al.,
    1998). Une centaine de patients ont été identifiés jusqu’à présent en France. La fréquence apparemment élevée des antécédents de vaccination chez 53 d’entre eux plaide en faveur de l’origine vaccinale de cet aluminium (INVS, 2001). Cependant, l’absence de témoins (sujets porteurs de la lésion mais non vaccinés) empêche d’affirmer l’existence d’un risque réel de survenue de myofasciite à macrophages au décours de l’administration d’un vaccin contenant un adjuvant aluminique. »
    : on risque pas d’entrouver à mon avis, des témoins non vaccinés porteur de cette maladie….
    « Les composés de l'aluminium sont neurotoxiques chez les animaux exposés oralement (ATSDR, 1999). Des souris qui ingèrent 130 mg d'aluminium /kg/jour (sous forme de lactate d'aluminium) pendant 6 semaines présentent des troubles cognitifs, comportementaux et neuromoteurs (Golub et al., 1989). Un NOAEL pour la neurotoxicité a été déterminé à 62 mg d'aluminium /kg/j et un LOAEL à 130 mg/kg/j. Cependant, l’interprétation des études s’avère délicate du fait de la présence potentielle dans la nourriture commercialisée pour les animaux de laboratoire, de quantité significative d’aluminium, qui peut ainsi interférer avec les essais. » :
    « Le bromure d’aluminium, le chlorhydrate d’aluminium, l’hydroxyde d’aluminium, le lactate d’aluminium le nitrate d’aluminium, l’oxyde d’aluminium, le sulfate d’aluminium, le sulfate de potassium et d’aluminium et le sulfate de sodium et d’aluminium n’ont fait pas l’objet d’un examen par l’Union Européenne. (sur les effets cancérigènes). » : tiens ? pourquoi ?
    « Le bromure d’aluminium, le chlorhydrate d’aluminium, l’hydroxyde d’aluminium, le lactate d’aluminium le nitrate d’aluminium, l’oxyde d’aluminium, le sulfate d’aluminium, le sulfate de potassium et d’aluminium et le sulfate de sodium et d’aluminium n’ont fait pas l’objet d’un examen par l’Union Européenne. (sur le caractère génotoxique). » : c’est commode ça ! En fait on sait pas grand-chose donc.
    « Les seules données disponibles concernent des enfants insuffisants rénaux qui ont été traités par plus de 100 mg d’aluminium/kg/jour (sous forme d’hydroxyde d’aluminium) dans les six premiers mois de leur vie. De l’ostéomalacie et une augmentation des taux osseux et sériques d’aluminium sont signalées (Andreoli et al., 1984 ; Griswold et al., 1983). Il n’existe pas d’autres données de toxicité sur la reproduction et le développement chez l’homme pour des expositions à l’aluminium par inhalation, voie orale ou voie cutanée (ATSDR, 1999 ; OMS IPCS, 1997). » : c’est fou cette absence de données, d’études, d’un coup au sein de la communauté scientifique : qu’attend-on pour se pencher dessus ?
    « Facteur d’incertitude : un facteur d’incertitude de 3 a été appliqué pour l’extrapolation de données animales vers l’homme et un facteur de 10 pour la variabilité au sein de la population humaine. (valeurs toxicologiques de référence). » :

    Dis-moi, tu cite de jolis liens comme ça pour avoir l'air de savoir de quoi tu parles ou est-ce que tu les lis vraiment ces docs. Dans ce cas, relis.

  33. #30
    Mag227

    Smile Re : Faites vous confiance à la médecine ?

    De plus il me semble que ton dernier message fait preuve à plusieurs reprise de mauvaise foi et d'une volonté manifeste de ne pas envisager le point de vue d'autrui comme envisageable. je te reprends au fil du texte:

    - trouve-moi un site SERIEUX (pas du style alternatives de santé et on nous cache tout) parlant de vaccin à base de moelle de boeuf... (il me semble que tu as oublié que le mot "serum" n'est pas synonyme de "moelle"...): pour les sites j'en ai déjà donné (que choisir par exmple qui fait des synthèses), et je dirais le site sur l'aluminium que tu viens de m'indiquer.
    Pour le coup du sérum, OK, j'ai manqué de rigueur? va pour "sérum".

    - quels sont les risques associés à ton avis aux différents modes de fabrication des virus (on va en profiter puisque tu es "spécialiste")?: des contaminations animal / homme. Mais c'est vrai, je peux me tromper, j'suis pas experte en ça et je citais les propos d'un tiers comme je te le disais. Mais si je dois vraiment donner mon avis....

    - pourquoi alors si l'aluminium est si toxique ne sommes-nous pas tous morts des doses énoooormes d'aluminium contenu dans les vaccins?: parce que certains effets ne sont visibles que sur de longues périodes (cf. ton doc. et l'allusion à des "hypersensibilités retardée": ça veut dire quoi à ton avis ce jargon?

    - quelle est ta définition de "tissus nobles"?: ce sont les propos d'un tiers encore une fois, mais il semble après lecture de ton doc. que ce soit les tissus qu'ils indiquent à la fin.

    - penses-tu qu'une corrélation (exemple "concentration en aluminium-Alzheimer) soit nécessairement le signe d'un rapport de cause à effet? Comment expliques-tu que beaucoup de scientifiques soient carrément moins catégoriques que toi dans le cas du lien "aluminium"/certains problèmes de santé? (les effets toxiques sont connus mais pas pour tout ce que tu avances).: retourne lire le doc. sur l'aluminium que tu m'as fourni et vois ce que j'ai souligné. Ils ne sont certes pas catégoriques mais soulignent bien des corrélations "significatives" d'après leurs propres termes, dans 9 études sur 13 quand même!

    - [I]es-tu vraiment sûre et certaine des chiffres que tu avances (quantité d'aluminium toxique, et dose dans les vaccins)?
    Regarde un peu mieux ce document...
    : regarde mieux toi-même, il s'agit de concentration par gramme ou Kg...

    - pour les rayons qui dispersent les cellules cancéreuses, j'attends toujours les preuves: Au temps pour moi: je ne sais plous où j'ai vu ça.

    - crois-tu vraiment que si les études montraient une action nulle des chimiothérapies, on continuerait à en faire? (et que les gens continueraient à en accepter): sincèrement oui. Pour donner l'impression qu'on fait qqch et srtout qu'on sait quoi faire. Le fait est que les Dr que j'ai cités précédemment là-dessus développent précisément cet état de chose, études à l'appui. Lis-les et trouveras les réponses à tes questions. Pour ce qui est des gens: ils ne sont pas tous au courant des statisitiques et font confiance en général à leur médecin.

    - penses-tu réellement qu'il faille un risque zéro pour tout? Doit-on alors interdire la voiture, interdire les anesthésies pour les opérations? (risque loin d'être zéro, même pour une petite intervention).: réellement, non. Je suis d'accord. Mais c'est mon rêve. Pour les transports ok. Mais pour la médecine, sans atteindre le zéro, m'est avis qu'on pourrait sérieusement réduire les risques. Déjà en admettant ses limites au lieu de faire croire que l'onsait tout. Mes beaux-parents ont une confiance aveugle en la médecine et sont persuadés qu'elle sait tout et peut tout. Preuve que la médecine n'est pas claire à ce sujet (sur ses limites et sur certaines précautions...).

    - vas-tu recommander aux femmes atteintes de la maladie de Crown (cf le topic consacré) de se "soigner" avec l'homéopathie pendant leur grossesse?: je ne connais pas cette maladie, mais il est évident que je ne parlais que de moi; j'ai dit "J'AI pris de l'homéopathie"; bien sûr je la recommande en cas de problèmes courants (nausées, oedèmes, contraction, stress...). Pas pour les problème plus sérieux comme ta maladie de Crown là. Pour tout dire, il m'arrive de rectifier mes positions moi. Ex. je ne voulais pas de péridurale, et bien j'étais bien contente qu'on me la propose le moment venue (car ça déchire vraiment!).

    - penses-tu qu'il faille faire un procès dès qu'une personne meurt lors d'une opération car elle a fait une réaction à un anesthésique (alors que rien ne permettait de le prévoir)?: non, et je n'ai jamais prétendu le contraire. mais tu ne fais que me citer des cas isolés de problèmes ponctuels (ce qui est loin d'être le cas des vaccins par exemple).

    - penses-tu qu'il est totalement anormal d'observer des allergies à des médicaments, alors qu'on observe des allergies aux fraises, et aux cacahuètes qui peuvent entraîner aussi la mort?: non. Ce que je dis c'est qu'on passe tellement de temps à faire croire aux gens qu'on sait tout guérir, qu'on oublie de leur dire qu'il y a des risques. Le problème se situe pour moi au niveau de la qualité et de la clarté de l'information, pas au niveau de la réalité des faits.

    - penses-tu vraiment que les durées pour le développement et la commercialisation des médicaments aient diminué comme tu le dis? Renseigne-toi...- penses-tu vraiment que la chirurgie est quelque chose de "sans surprise"?: je voudrais bien avoir plus de renseignements à ce sujets justement. si tu as qq bons sites à m'indiquer.

    - penses-tu vraiment que nos cellules pourraient "produire des microorganismes"? (dans ce cas tu es carrément irrécupérable à mon avis... ton cas ne relève pas de la science mais des patasciences, et prétendre y comprendre quelque chose de ta part est avoir de bien hautes prétentions. Excuse-moi de te le dire comme ça, mais je trouve ce genre d'idées très graves de la part de quelqu'un qui affirme s'être renseigné).: contrairement à toi, mon intervention à ce sujet n'était pas arbitraire et émotive, mais basée suu une étude précise que je t'ai indiquée. Peux-tu en faire autant, pulsions irrationnelles mises à part? As-tu pris connaissance de cette étude, as-tu des commentaires objectifs et à y apporter et des arguments scientifiques ? Si oui lesquels? Si non, ne parle pas de ce que tu ne connais pas.

    - sais-tu faire la différence à ton avis entre de beaux discours "pseudo-scientifiques" avec plein de termes techniques qui font joli, et de véritables connaissances scientifiques? (à mon avis vu tout ce que tu as commencé à écrire, non, et de plus tu as une certaine propension à croire tout ce qui semble "hérétique" plutôt que les acquis scientifiques solides... je ne suis pas certaine que ce soit une bonne façon de procéder.).: je me suis expliquée à ce sujet sur la discussion sur les E.T. aujourd'hui. Jette-z-y un oeil...
    Quand au blabla scientifique qui fait joli, j'ai un peu la même impression à ton sujet, toi qui cite des liens qui abondent dan smon sens: tu pensais peut-être que j'allais pas y aller voir et que ça impresssionnerait son petit monde de citer un lien d'un ton entendu? Car combien vont aller voir le site par eux-mêmes? Cf. mon résumé supra. Pour ce qui est du terme "hérétique", cela illustre bien la position de la science actuelle, entre dogmatisme et suffisance. Ce n'est quand même pas moi qui les ai lancés sur le site ces sujets "hérétiques" (sauf le tsunami, mais c'était pour glâner des explications techniques sur l'arme climatique et son potentiel). Pour moi, rien n'est hérétique et tout est digne d'intérêt. Je suis curieuse de TOUT, et pas seulement de ce qui est balisé. J'accepte aussi bien la science... comment dire... officielle, que la science "hérétique". Et c'est pour cela que je suis venue sur ce site, pour essayer de trouver un compromis entre les deux, leurs bases communes s'il y en a.

    En ce qui concerne les zozos qui affirment que le VIH n'est pas la cause du SIDA (certains ayant même affirmé que le virus n'existe pas, d'autres qu'il n'a rien à voir, je commenc eà bien connaître leur rengaine, associée à toute une nébuleuse de croyance que "tout vient de l"esprit" ou que "tout vient de conflits intérieurs"), je ne sais comment t'exprimer mon étonnement et ma perplexité que des personnes se prétendant scientifiques croient à de telles fables...: ce n'était pas mon propos et tu le sais bien. Je dis que trois prix nobel, des Professeurs émérites et d'éminents docteurs en diverses disciplines scientifiques valent bien qu'on leur accorde un peu de crédit quand ils affirment, preuves à l'appui (qui plus est), qu'il y a une autre explication. As-tu lu ces arguments-là plutôt que de perdre ton temps à lire des "fables" comme tu dis. Ta perplexité est-elle appuyée de quelques prix nobels en la matière, de quelques doctorat alors, ou d'une quelconque expérience de laboratoire sur le sujet? Car ta perpléxité n'entre pas pour moi en ligne de compte dans ce débat d'arguments à arguments. Débats avec des faits et avec des vérifications personnelles, ça te sera plus utile. Pour ma part, je ne me prétends pas scientifique. Je me considère comme quelqu'un qui essaie de comprendre, en amateur certes, le monde qui l'entoure.
    J'espère avoir répondu à tes "quelques" questions.

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Ne faîtes jamais confiance à votre antivirus !
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 34
    Dernier message: 29/01/2007, 16h43
  2. En quoi avez vous confiance en la science ?
    Par Jmiyun dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 11
    Dernier message: 08/12/2006, 10h31
  3. Comment faites-vous ????
    Par vercasand dans le forum Logiciel - Software - Open Source
    Réponses: 8
    Dernier message: 23/07/2006, 09h46
  4. Que faites vous après le bac?
    Par vieuxmoine dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 3
    Dernier message: 10/05/2006, 07h15
  5. Quelles études faîtes-vous ?
    Par soleil dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 16
    Dernier message: 30/06/2004, 21h26