Répondre à la discussion
Page 6 sur 7 PremièrePremière 6 DernièreDernière
Affichage des résultats 151 à 180 sur 184

Hypothèse Gaïa



  1. #151
    invité6543212033

    Re : Hypothèse Gaïa

    Moi je préfère m'arrêter aux biotopes mais c'est vastes ... !

    Cordialement,

    -----


  2. Publicité
  3. #152
    noir_ecaille

    Re : Hypothèse Gaïa

    Donc on a peu de chance de pouvoir considérer la biosphère dans son ensemble comme un méta-organisme.

    J'ai une question : quelles sont les différences essentielles entre "niche écologique", "biotope" et "écosystème" ? Je sens les subtilités mais je n'arrive pas à les caractériser de façon convenable et satisfaisante. Des exemples ?

  4. #153
    Epsilon Eridani

    Re : Hypothèse Gaïa

    Citation Envoyé par octanitrocubane Voir le message
    Moi je préfère m'arrêter aux biotopes mais c'est vastes ... !

    Cordialement,
    Dans ce cas je parlerait plutôt de bicénose. Et de quel biotopes parle tu ? Un biotope à l'échelle terrestre ?

  5. #154
    Cendres

    Re : Hypothèse Gaïa

    Citation Envoyé par noir_ecaille Voir le message
    Donc on a peu de chance de pouvoir considérer la biosphère dans son ensemble comme un méta-organisme.

    J'ai une question : quelles sont les différences essentielles entre "niche écologique", "biotope" et "écosystème" ? Je sens les subtilités mais je n'arrive pas à les caractériser de façon convenable et satisfaisante. Des exemples ?
    - Une niche écologique correspond à un ensemble d'exigences écologiques pour une espèce donnée: climat, alimentation, reproduction...

    - Un Biotope représente les caractéristiques spatiales et physico-chimiques d'un écosystème. Il a une dimension spatiotemporelle bien définie.

    - Un écosystème est une unité écologique de base, qui permet de diviser la biosphère. Il est composé d'une biocoenose (une communauté vivante) et de caractéristiques physico-chimiques. On a donc: écosystème = biotope + biocoenose.
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  6. #155
    invité576543
    Invité

    Re : Hypothèse Gaïa

    Pour la prononciation, c'est biocœnose, biocénose.

    PS : alors que cela correspond au grec qui a donné koiné. On aurait dû avoir biokoinose j'imagine, plus proche de la prononciation bioco-énose, qui n'est pas la bonne...
    Dernière modification par invité576543 ; 27/01/2010 à 18h43.

  7. #156
    JPL

    Re : Hypothèse Gaïa

    Cendres ne prononce certainement pas bioco-énose C'est simplement le problème du clavier français qui n'offre pas d'accès commode aux ligatures. Remarque qu'avec la même étymologie cœnesthésie/cénesthésie a suivi le même chemin. Personnellement je mets les ligatures grâce au correcteur orthographique de Firefox.

    Quant à savoir comment se prononçait réellement le grec ancien, c'est à peu près insoluble. En tout cas beaucoup plus difficile que pour le latin.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  8. Publicité
  9. #157
    invité576543
    Invité

    Re : Hypothèse Gaïa

    Citation Envoyé par JPL Voir le message
    Cendres ne prononce certainement pas bioco-énose
    Je n'en doute pas (exemple de rire traduisant une incompréhension...).

    Mais noir_écaille et d'autres lecteurs découvrent peut-être le mot, et l'écriture peut les amener à ne pas le prononcer correctement.

    Bizarre de tout voir comme des critiques, et non comme de l'aide constructive...

  10. #158
    JPL

    Re : Hypothèse Gaïa

    Ce n'était en rien une critique.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  11. #159
    Castelcerf

    Re : Hypothèse Gaïa

    Citation Envoyé par noir_ecaille Voir le message
    J'ai envie d'être méchante... Est-ce que tu sais lire avant de parler de vie, caillou, possibilité et j'en passe ?
    Alors à la question je répond oui, mais je ne vois pas bien ou tu veux en venir. Pour ton envie ce n'est pas bien grave, si ca peux défouler...
    Citation Envoyé par noir_ecaille Voir le message
    Vas-y : explique, décris, détaille.
    Mais toi; as tu lu justement mes post précédents ? je ne dis pas que mes arguments soit fantastique; mais je pense avoir suffisamment expliqué là ou je voulais en venir.
    Bon je vais réessayer de me réexpliquer alors...

    Citation Envoyé par noir_ecaille Voir le message
    Donc on est bien d'accord : l'âne est mort.
    Oui... Et pour reprendre ton expression: Donc on est bien d'accord: les cellules sont vivantes.

    Citation Envoyé par noir_ecaille Voir le message
    Oui. Sauf que l'âne est toujours mort. Dommage
    Oui et c'est justement ca qui est intéressant et que je veux illustrer... J'imagine que tu comprendrais mes mots si tu arrêtais de faire l'idiot.
    Un organisme vivant peux être composé d'autres organismes vivants, liés les uns entre eux et interdépendant à diverses degré. C'est tout ce que je cherchais à démontrer; pour ensuite l'extrapoler sur cette base.

    Citation Envoyé par noir_ecaille Voir le message
    J'imagine que ton propre référentiel est restreint, voire succinct. Un humain est un organisme pluricellulaire et une fourmilière une société d'organismes pluricellulaire. Avec cette notable différence : contrairement aux bactéries laissées à elles-même dans l'environnement, nos cellules sont incapables de survivre isolément. Et la fourmi survit largement sans la meute plusieurs jours, semaines, mois...
    Ta façon de présenter les choses, est une vision fermé qui illustre la critique je te faisais justement.
    tu choisis arbitrairement de mettre en paralèlle, l'homme avec la fourmi, sur simple base qu'ils sont tous deux pluricellulaire.

    Je t'accorde: dans le systême de clasification du vivant, c'est un excellent critère.

    Mais je te rappel qu'une classification reste un concept abstrait, denué de toute vérité extérieur au référentiel de ce classement. Lorsqu'on cherche à comprendre ce qu'est le vivant dans son ensemble, se rapporter immédiatement à ce classement fait par des humains est réducteur. (loin de moi l'idée de critiquer le classement actuel qui est très intelligent; mais n'oublions pas ce qu'il est pour autant)

    Tu dis: Nos cellules sont incapables de survivre isolément; pourtant je viens justement de dire le contraire. L'organisme âne est mort et les cellules sont toujours vivantes.
    Donc au contraire; moi je dis:
    Nos cellules sont capable de survivre isolément.
    (Tu vas me dire pas très longtemps...Evidement il se trouve que leurs écosytême n'est plus propice à la survie à long terme, et qu' elles risquent dans la pluspart des cas de finir par mourir. Je précise pour que tu ne te sentes pas obliger de me le dire...)

    Il n'empêche, l'âne est mort et les cellules sont vivantes, et la différence entre la cellule et la fourmis, est principalement une différence d'échelle ou de référentiel notament au niveau de la notion du temps (j'abuse de ce mot.. ok un peu j'avous... mais je l'aime beaucoup )

    C'est un peu comme si tu me disais, la vie d'un papillon est plus courte que celle d'un humain... C'est évident...
    He bien chose surprenante: dans ma vision des choses c'est loin d'être évident.


    Citation Envoyé par noir_ecaille Voir le message
    Classique selon quel dictionnaire ? Le tien ? Intuitive ? Ton intuition personnelle serait l'intuition commune ? Tu chausses les chaussures ou bien les boîtes ?
    Je vais éclairer ta lanterne : trois règnes compose le vivant, et pas un de plus :
    - archées (une sorte de microorganisme ultra-costaud)
    - bactéries
    - eucaryotes (cellules à compartiments)
    Dans les eucaryotes il y a : nos cousines les plantes, nos cousins les mycètes (champignons, moisissures, levures...), nos cousins les protozoaires, enfin les animaux (des animaux allant de vers microscopiques à des cétacés de plusieurs tonnes).

    Fais un effort avant de te ridiculiser.
    Je ne me ridiculise pas du tout, c'est toi qui refuse de saisir le sens de mes phrases. Peu être je m'exprime très très mal; ou peu être refuse tu simplement de comprendre.
    Notre espèce existe depuis un petit nombre d'années maintenant. Et depuis l'origine, il a toujours considérer de façon intuitive sans définition ou dictionnaire, qu'il existait de nombreux être vivant.
    La description que tu me donnes, est très jolie et bien scientifique, c'est parfait mais cela ne m'intérèsse pas car elle est coupé de la réalité intuitive dont je parlais dans ma phrase.
    Ces découvertes très récentes par rapport à l'homme sont loin d'être répandu, au point d'être devenu intuitive, d'autant que la connaissance ne fait pas la conscience. Et si par exemple beaucoup de gens ont connaissance des bactéries peux en on conscience, (et d'ailleurs est ce que cela aurait un intérêt mais euh bref je m'écarte du sujet..)

    Donc mes mots, maladroits peu être; cherchent à exprimer des idées; Si tu penses que c'est complètement idiot, ca l'es peu être... mais avant de répondre, relis histoire de vérifier si ce ne serait pas toi qui n'aurais pas saisi le sens.

    Et pour en revenir donc au fameux "caillou" fil directeur de ce sujet.

    Je dis donc qu'on pourrait peu être voir la vie de façon fractale, ou comme des poupées russes. Et donc dans le domaine de nos connaissances: (et de façon extrêment simplifié)
    Quelquechose comme: cellule, organes, "organisme", biosphère

    (ceci étant donc un classement, je reviens donc à ce que cela implique. peu être par exemple serait plus judicieux d'y avoir d'autres étapes entre organisme et biosphère, ou qu'au contraire organes est injustifié)

    Et donc pour finir...
    par analogie de cet aspect poupée russe, et en dépassant les concepts et connaissances habituels; ne devrais t'on pas se poser la question, de savoir si la: "terre, systême solaire , galaxie ,univers ou plus grand" ne devrait il pas être aussi compris dans ce classement. Et inversement à une échelle plus petite que la cellule, ne pourrait on pas encore trouver des choses que l'on pourrait qualifier de vivant.

    Voila j'éspère qu'après ce post tu aura compris mes propos .. car la vraiment j'ai mis beaucoup de temps à écrire pour être le plus clair possible.
    Sinon tans pis.

    Cordialement.

    @octa..
    Je ne pense pas qu'il puisse exister d'ilôt isolé sur la planète.
    (Même les galapagos! )
    En cherchant bien je pense que tu trouveras toujours une chaîne de relation entre des organismes qui te permettra si tu la parcours dans les deux sens de relié toutes la biosphère.
    Dernière modification par Castelcerf ; 27/01/2010 à 19h54.

  12. #160
    Cendres

    Re : Hypothèse Gaïa

    Citation Envoyé par Michel (mmy) Voir le message
    Bizarre de tout voir comme des critiques, et non comme de l'aide constructive...
    Justement, une aide constructive pourrait être d'indiquer, au béotien que je suis, comment écrire un "e dans l'o" dans VBulletin.
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  13. #161
    Cendres

    Re : Hypothèse Gaïa

    Citation Envoyé par Castelcerf Voir le message
    Mais je te rappel qu'une classification reste un concept abstrait, denué de toute vérité extérieur au référentiel de ce classement.
    La classification du vivant est bien faite sur des choses concrètes, non?
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  14. #162
    Castelcerf

    Re : Hypothèse Gaïa

    Oui bien sûr cendres.
    mais cela reste une classification, donc un choix "abstrait" ou arbitraire peu être devrais je dire; de critères concrêts.

    D'ailleurs il suffit d'étudier l'histoire de la classification du vivant actuel et son évolution, pour saisir ce que je veux dire.

    Un exemple dans un autre domaine: si tu donne à 50 personnes des petits papiers de couleurs et que tu leur demande de les classer.
    tu peux obtenir diverses classements:
    certains basé sur des critères concrèts comme l'intensité, la teinte, la clarté, d'autres sur des analogie comme par rapport à l'arc en ciel ( spectre ), d'autres des critères émotionnel, d'autres sur des notions de dualité chaud - froid etc etc etc...
    Y a t'il un classement plus "vrai" que les autres ? Je ne pense pas, dans leur référentiel ils sont tous juste.
    Mais selon le contexte certains peuvent être plus pertinent.

    Dans le cas de la classification du vivant, on a choisis comme contexte l'évolution de la vie sur terre.

  15. Publicité
  16. #163
    Cendres

    Re : Hypothèse Gaïa

    Arbitraire oui, je préfère. Encore qu'aujourd'hui, avec la classification phylogénétique, on dispose de preuves encore plus solides et cohérentes.
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  17. #164
    invite765732342432
    Invité

    Re : Hypothèse Gaïa

    Citation Envoyé par Cendres Voir le message
    Encore qu'aujourd'hui, avec la classification phylogénétique, on dispose de preuves encore plus solides et cohérentes.
    La question n'est pas sur la cohérence de cette classification, je ne pense pas que qui que ce soit ici remette en cause le bien-fondé de cette classification.
    Il y a juste qu'une classification est élaborée dans un but précis. Si on suis un autre but, la classification peut être différente... sans que ni l'une, ni l'autre soit fausse.

    Ainsi, quand on étudie fourmi et homme, on peut à la fois les placer sur le même plan: des animaux, mais également les mettre sur une échelle différente, mettant alors la fourmilière sur le même plan que l'homme (ou que le chien... c'est pareil, enfin presque...)

    D'ailleurs, si on étudie le comportement de différentes colonies (de Lasius niger, par exemple), on pourra observer des relations similaires à certaines relations entre individus humains

  18. #165
    Cendres

    Re : Hypothèse Gaïa

    Citation Envoyé par Faith Voir le message
    La question n'est pas sur la cohérence de cette classification, je ne pense pas que qui que ce soit ici remette en cause le bien-fondé de cette classification.
    Je répondais simplement sur "abstrait" et "concret".
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  19. #166
    noir_ecaille

    Re : Hypothèse Gaïa

    Merci à JPL, Cendres et Michel (mmy) pour ces éclaircissements linguistiques. Non en effet je ne connaissait pas le terme "biocœnose". Je me rends compte que j'utilisais, à tort, le terme d'écosystème pour biocœnose -- alors que c'en est une partie :-/

    Je crois que beaucoup de monde confond en fait. Je me rends mieux compte que la biosphère, vu de ce vocabulaire tout neuf, n'est que la "couche du vivant" en termes réducteurs.

    Donc si on doit discuter de la théorie Gaïa, à la louche, ce serait la biocœnose intégrale de la planète qui en tiendrait lieu, et non la "biosphère". Reste à prouver que tout ce petit monde est en interaction constante -- ou pas.

    Quelqu'un a mentionné qu'il existe des biotopes bien particuliers dont la biocœnose est isolée -- comme les sous-sols profonds et la micro-vie qui l'habite. Pourtant les bactéries en question font partie de la biosphère, même si a priori il n'y a pas d'échange significatif, même faible, entre cette biocœnose et le reste du monde. Ca porte un sérieux coup au concept d'une régulation mondiale, globale et réciproque du vivant par le vivant.

    J'ajoute une petite connaissance du paléoclimat : au temps des dinosaures (ou de leurs ancêtres ?), nos océans étaient devenus, d'après certains experts, de vrais cloaques anaérobies et suffocants à cause justement du vivant -- qui ne se régule pas tant que ça et provoque parfois ses propres catastrophes écologiques.

    A votre avis, quelle serait la preuve irréfutable que l'ensemble de la biocœnose terrestre est interdépendante complète (= "tout le monde dépend de tout le monde") ?

  20. #167
    Epsilon Eridani

    Re : Hypothèse Gaïa

    Selon moi ça dépend de ce que tu appelle "biocénose terrestre".
    Est-ce que tu parle du concept biocénose terrestre ou de la biocénose terrestre telle qu'elle est aujourd'hui ?

    Si c'est de biocénose en général, c-a-d que si elle était différente de celle d'aujourd'hui tu l'appellerait quand même biocénose, alors je ne pense pas qu'elle soit en "interdépendance complète". La disparition d'un grand nombre d'individus comme les plantes changerait le visage de la biocénose mais ne la supprimerait pas.

    Cependant, si on parle de la biocénose actuelle (appelons la Biocénose), c-a-d la biocénose actuelle (ou même celle des dinosaures pour un observateur de leur époque) alors je pense qu'il existe une interdépendance, pas forcément complète, mais présente tout de même. En effet si une espèce de criquet rose de serbo-croatie disparaissait, je ne suis pas sûr que cela aurait un gros impact mais si les plantes disparaissaient, alors là la Biocénose en souffrirait.

    Mais je viens de me rendre compte en écrivant ça que ça ne répond pas à la question : si les plantes par exemples disparaissaient, cela aurait forcément un énorme impact. Mais est-ce que la Biocénose est faite de manière à ce que justement les plantes ne puissent pas disparaitre ?
    Vu que les espèces évoluent en fonction de leur environnement, la sélection naturelle n'aurait-elle pas fait que non seulement seul les plus aptes survivent, mais aussi que le système en entier (leur environnement) soit le plus apte à survivre lui même, puisqu'il s'adapte lui même ?

  21. #168
    Cendres

    Re : Hypothèse Gaïa

    Citation Envoyé par Epsilon Eridani Voir le message

    Vu que les espèces évoluent en fonction de leur environnement, la sélection naturelle n'aurait-elle pas fait que non seulement seul les plus aptes survivent
    C'est plus compliqué que ça; il ne faut pas confondre l'adaptation d'une espèce/population précise face à une pression de sélection donnée, et l'adaptation en tant que trait avantageux. Il existe des "maladaptations".

    Pour le reste, que veux-tu dire par "ls système s'adapte"? Comment et à quoi?
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  22. Publicité
  23. #169
    noir_ecaille

    Re : Hypothèse Gaïa

    En fait je pense que si on supprimait toute les plantes à l'instant t, on aurait juste une évolution de la biocœnose. Les phyto-dépendants y passerait, les autres s'adapteraient.
    Prenons les fumeurs noirs du planché océanique. La biocœnose locale ne serait pas affectée plus que ça, je pense. Idem concernant les bactéries lithotrophes du sous-sol profond.

    Le vivant a connu plusieurs grandes extinctions massives par le passé. Chacune a apporté son lot de réformateurs survivants -- des espèces qui ont vivoté le temps que la crise passe, puis pulluler et enfin que la radiation adaptative s'opère.
    Il n'est pas exclu que le vivant repasse par un stade du tout-bactérien ou sinon rien.

    Pour moi, "actuel" ou "passé" c'est peu ou prou pareil dans ce cas : les acteurs changent, les décors évoluent, le théâtre où ça se joue reste le même.

    Il faudrait mettre en évidence un mécanisme empêchant la disparition des plantes plutôt que tabler sur un trou pour combler un vide. Tant que de tels mécanismes de "sauvegarde" resteront sans preuve active (faire la preuve de sa présence plutôt que prouver qu'il y a une chaise vide), ça me paraît difficilement défendable. Ça serait intéressant de s'en assurer

  24. #170
    Cendres

    Re : Hypothèse Gaïa

    Citation Envoyé par noir_ecaille Voir le message
    En fait je pense que si on supprimait toute les plantes à l'instant t, on aurait juste une évolution de la biocœnose. Les phyto-dépendants y passerait, les autres s'adapteraient.
    Donc, a priori, tous les organismes nécessitant du dioxygène y passeraient.
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  25. #171
    noir_ecaille

    Re : Hypothèse Gaïa

    A priori, oui

  26. #172
    invité6543212033

    Re : Hypothèse Gaïa

    çà dépend si vous faites aussi disparaître le phytoplancton ... !

  27. #173
    Alhec

    Re : Hypothèse Gaïa

    Absolument, je crois que le rôle des plantes terrestres est très limité quant à la production de dioxygène.

  28. #174
    JPL

    Re : Hypothèse Gaïa

    Il subsiste encore une petite impropriété de termes : un écosystème est constitué d'une biocénose et d'un biotope. Donc dans l'hypothèse Gaïa (dont j'ai déjà dit que je n'y adhérais pas) on considère le "super-écosystème" terrestre (et pas la super-biocénose) comme un être vivant unique.

    Habituellement (du moins c'est ainsi que je le comprend) biosphère désigne la biocénose mondiale + la "pellicule" terrestre (qui serait un "super-biotope") qui est directement concernée par la vie.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  29. Publicité
  30. #175
    Epsilon Eridani

    Re : Hypothèse Gaïa

    Citation Envoyé par Cendres Voir le message
    C'est plus compliqué que ça; il ne faut pas confondre l'adaptation d'une espèce/population précise face à une pression de sélection donnée, et l'adaptation en tant que trait avantageux. Il existe des "maladaptations".

    Pour le reste, que veux-tu dire par "ls système s'adapte"? Comment et à quoi?
    Comme l'indiquait le point d'interrogation, c'était une question que je posais, pas une affirmation. Je me demandais si, puisque beaucoup d'êtres vivants dépendent des plantes, la biocénose avait évoluée pour faire en sorte que jamais il n'apparaisse une nouvelle espèce qui détruirait toutes les plantes. J'ai pris l'exemple des plantes, mais j'aurais pu citer biens d'autres exemples où des individus dépendent d'autres (la chaine alimentaire par exemple) .
    La "solidarité" était un des cauchemars de Darwin, puisque au premier abord cela allait à l'encontre de "seul le plus apte survit". Mais on s'est rendu compte que la solidarité d'un individu envers un autre apportait en fait toujours du bénéfice aux deux individus. On peut donc étendre le principe de sélection naturelle aux systèmes complexes. Puisqu'il y a une "solidarité" entre les plantes par exemple et un grand nombre d'être vivant, est-ce qu'on ne pourrait pas en conclure que ces êtres vivants auraient évolués pour protéger les plantes, puisque sans elles ils n'existeraient pas ?

  31. #176
    quetzal

    Re : Hypothèse Gaïa

    Citation Envoyé par noir_ecaille Voir le message
    A votre avis, quelle serait la preuve irréfutable que l'ensemble de la biocœnose terrestre est interdépendante complète (= "tout le monde dépend de tout le monde") ?

    ben, si toutes espèces étaient radicalement dépendante de toute les autres, alors la disparition d'une seule serait fatale à l'ensemble, un peu comme dans un organisme, si l'on détruit l'une des fonctions vitale tout le reste y passe.

    qu'on enlève le foie, la rate, le cerveau, le système sanguin, les yeux, et plein d'autres fonctions, l'organisme ayant perdu une de ses fonctionnalités perd en capacité de maintiens en vie, dans la nature, cela devient une proie(plus) facile si ce n'est pas immédiatement mortel, et simplement mortel pour tout arrêt d'une partie "vitale" du tout.

    il me semble que sur ce point, il n'y a pas photo, le vivant peu perdre beaucoup de ces espèces, sans toutefois disparaitre... de toute façon si la bioconose (jolie terme toutefois ) est faites d'espèces elle-même lié a la structure de l'ADN, il n'y a pas de structure a-priori pour déterminante pour celle-ci. une fourmilière est une société, pas un organisme, l'organisme a un plan propre de développement répétitif (ADN)... le bioconose elle surtout ne doit pas en avoir, la diversité et l'absence d'interdépendance a-priori des espèces semble-être le bon moyen pour assurer dans le temps la surie de quelques-unes quant toute les autres sont éliminé par l'environnement...

    si la bioconose était un organisme, la moindre crise l'aurait éliminé, le fait d'être au mieux une société, lui a permis de délester des "variant" superflu" sans disparaitre.

  32. #177
    Cendres

    Re : Hypothèse Gaïa

    Il peut y avoir interdépendance, sans que ça soit vital. La disparition d'un élément dans ce cas entraîne un préjudice, plus ou moins étendu y compris dans le temps, mais pas forcément fatal.

    Mais pour l'instant, nous spéculons beaucoup.
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  33. #178
    Castelcerf

    Re : Hypothèse Gaïa

    Citation Envoyé par quetzal Voir le message
    ben, si toutes espèces étaient radicalement dépendante de toute les autres, alors la disparition d'une seule serait fatale à l'ensemble, un peu comme dans un organisme, si l'on détruit l'une des fonctions vitale tout le reste y passe. ...
    ... si la bioconose était un organisme, la moindre crise l'aurait éliminé, le fait d'être au mieux une société, lui a permis de délester des "variant" superflu" sans disparaitre.
    Evidement la disparition d'une seule espèce est négligeable... Et heureusement l'ecosytême est plus solide que cela, sinon comme tu le dis il aurait connu plus de grandes crises dans son histoire.
    Il n'empêche que comme le dis cendres, la disparition d'une espèce entraine à mon avis forcément un rééquilibrage avec plus ou moins de conséquences selon l'espèce et notamment selon sa place dans la chaîne alimentaire.

    Deplus il paraît illogique vu l'échelle, de comparer une espèce au rôle d'un organe vitale...
    Sinon vu le nombre d'espèces sur terre cela voudrait dire que notre super écosytême aurait des millions d'organe vitaux.. cela ne me paraît pas sérieux.
    Il serait donc plus logique qu'à cet échelle; un organe soit représenté non pas, par une seule espèce, mais par un écosystême.

    Par exemple je pense que si le phytoplancton, et une grande partie de la chaîne qui l'entoure venait à disparaitre des océans. ce serait une atteinte à un point vitale, et le super ecosystême s'effondrerait. Aussi bien sur terre qu'en mer.

    Soyons clair, la vie ne disparaitrai pas forcement pour autant, car la durée de dégradation du systême devrait à priori permettre l'adaptation de certaines espèces rapide à s'adapter. Mais ce serait la naissance d'un nouvel super écosystême qui n'aurait plus rien à voir avec l'ancien; et cela prendrait alors tout le temps nécessaire pour retrouver la diversité, la complexité et la solidité de l'ancien équilibre.


    Citation Envoyé par quetzal Voir le message
    une fourmilière est une société, pas un organisme, l'organisme a un plan propre de développement répétitif (ADN)
    Hum...
    Pourtant la fourmillière aussi à son ADN, qui vas être transmis de la reine à ses descendantes. Certe une vision de l'ADN un peu plus complexe que celui d'un être humain ( car sa survie ne dépend pas de l'organisme porteur de l'ADN), mais ce n'est pas une raison pour l'exclure définitivement de la catégorie organisme.

    Citation Envoyé par quetzal Voir le message
    le bioconose elle surtout ne doit pas en avoir, la diversité et l'absence d'interdépendance a-priori des espèces semble-être le bon moyen pour assurer dans le temps la surie de quelques-unes quant toute les autres sont éliminé par l'environnement...
    Et pourtant ce n'est que la somme de tous ces dévellopements répétitifs dont tu parles... Donc rien ne change si ce n'est la complexité du systême.

    Quand à la sélection naturelle, il me semble qu'elle trouve plus de point positif dans l'entreaide et l'interdépendance, que dans l'indépendance totale et le chacun pour soi. La prévision d'un risque hypothétique n'est pas un facteur très fort pour la sélection, les grandes crises n'arrivant que bien plus rarement que les petites entreaides si je puis dire.

    Et je ne comprend pas ton "absence d'interdépendance à priori" car moi je dirai vraiment plustôt l'inverse à la vue de toutes les lectures que j'ai eu depuis que je suis petit sur les liens inter-espèces de diverses natures au sein des écosytêmes.

  34. #179
    quetzal

    Re : Hypothèse Gaïa

    Et je ne comprend pas ton "absence d'interdépendance à priori" car moi je dirai vraiment plustôt l'inverse à la vue de toutes les lectures que j'ai eu depuis que je suis petit sur les liens inter-espèces de diverses natures au sein des écosytêmes.
    disons qu'ici, c'est surtout sur l'absence de coordination volontaire inter-espèce qui me semble faire la différence entre société, sociabilité, et organisme... la grégarité est une sociabilité qui se rapproche de l'organisme, parceque par exemple, chez le cerf, celui-ci vas simuler d'être bléssé afin d'attirer à lui le prédateur afin de proteger le reste de la harde. il y a un comportement altruiste avec une partie de soi-même... c'est un mécanisme qui trouve son apogée dans l'apoptose et la lyse volontaire de la céllue au produit du tout, que l'on peu retrouver dans des comportement sacrificiel (héroisme) chez l'homme ou encore dans celle du septuku au japon.

    je ne dis pas que les espèce entre-elle ne soit pas lié a l'existence des autres espèces, mais la régulation qui s'opère entre elle n'ont rien de volontaire.. prend les cas des lemmings et des renards argenté(prédateur naturel de ses bestioles). donc quand les population de leming explose, la population de renard explose, aussi et quand les leming disparaissent leurs prédateurs aussi, par la faim, et non pas une quelconque voonté interespèce, entre proie et leur prédateur..

    c'est bien l'existence de ce fait primordial, il y a de la prédation qui en-soi fait que les espèces vivant au dépent d'autres, fait qu'il ne saurait y avoir organiation "commune, pour savoir qui doit-être mangé par les lions cette fois-ci... même dans les troupeaux les mieux scéllé, il y a un du chacun pour soi et du dieu pour sauve la reine... ce qui est deja moins le cas chez les abeilles, ou chez les loups, voir chez l'homme.. mai l'on auras tout de même mal à croire que les plus malade se "donne" volontairement au prédateur sans même courrir un peu.

    pour ma part j'estime que l'on n'est pas en droit de parler pour un biotopes pour la biosphère, la bioconose ou tout autres termes d'organisme, ou d'ensemble réellement organisé... là ou une espèce particulière pourras tendre vers desniveau d'organisation bien plus élévé... le corps humain ne serait-il pas une enorme société de 100 milliard de céllule toute bien organisé et descendante d'une célulle-mère? (a acceptant ce point de vue, l'on voit bien ici que la proximité génétique fonde un liens de mêmeté entre les parties du tout, afin que de l'organisation commune, naisse une cohérence profitable a tout les parties de ce tout organisé)

  35. #180
    noir_ecaille

    Re : Hypothèse Gaïa

    (message supprimé par l'auteur)

Sur le même thème :

Page 6 sur 7 PremièrePremière 6 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Prog En Simulation GaÏa
    Par SPOCKY dans le forum Électronique
    Réponses: 0
    Dernier message: 08/07/2005, 12h16
  2. Zones dépourvues d'oxygène sur gaia !
    Par baticho dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 25
    Dernier message: 09/04/2004, 21h21