Affichage des résultats du sondage: Parmi les pratiques et événements suivants, quel est celui ou celle qui vous inquiète le plus ? Est-

Votants
32. Vous ne pouvez pas participer à ce sondage.
  • ...les manipulations génétiques sur les animaux et les végétaux

    13 40,63%
  • ...la contamination de la viande par des bactéries

    4 12,50%
  • ...la vache folle

    2 6,25%
  • ...l'utilisation d'engrais et de pesticides en agriculture

    7 21,88%
  • ...l'utilisation d'hormones et d'antibiotiques dans la viande

    3 9,38%
  • ...aucun

    3 9,38%
Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 17 sur 17

Qu'est-ce qui vous inquiète le plus ?




  1. #1
    Antikhippe
    Bonjour !

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Quinto
    Bonsoir,

  4. #3
    Neutrino
    En gros c'est le sondage "de quoi voulez vous mourrir: peste, choléra, typhus, lèpre, polio, variole?". L'idéal est de supprimer toutes les nuisances de la liste du sondage.

    Cela dit ça me renseigne bien : 40% de peur pour les OGM, ça veut vraiment dire que les gens imaginent que les gènes vont sauter dans leurs cellules intestinales. Alors qu'à la première bouchée de viande aux hormones on perd déjà un peu sa santé.
    Et que nous retrouver sans antibiotiques à cause d'abus est la pire chose qui puisse nous arriver, surtout avec l'explosion du nombre de personnes immunodéprimées (sidéens, cancéreux, leucémiques, bébés bulles...).
    Ca relève un peu de la croyance en mère Gaïa, si la nature est "tuée" par les OGMs alors nous allons tous tomber par terre, malades comme des chiens. Il ne faut pas confondre menaces environnementales et menaces de santé publique. Cela dit le sujet de la question est global : "inquiète le plus".

    D'un point de vue environnemental, je vote pour les OGMs puis les engrais/pesticide

    D'un point de vue hygiène et santé publiques je vote pour les Hormones et les Antibiotiques dans l'alimentation puis pour les Pesticides, avec un prix du meilleur espoir biochimique pour la Vache Folle dont on n'a toujours pas élucidé le mécanisme, et qui pourrait exploser bientôt (temps de latence supposé, du à l'hétérozygotie pour le gène PrP).

    En tout dernier je place les bactéries dans l'alimentation. Si on ne gachait pas notre arsenal antibiotique pour faire grossir boeufs et saumons, on n'aurait pas à craindre une simple salmonelle. Et je précise aussi qu'en fabriquant de la bouffe stérile, une listéria n'a aucune compétition biologique avec des germes non pathogènes et se développe beaucoup plus vite que dans un aliment raisonnablement désinfecté.

    Cordialement
    Neutrino


  5. #4
    Narduccio
    Bonjour,
    j'ai longtemps hésité a répondre car ce sondage est très incomplet, il s'agit de tes peurs, mais nous en avons surement d'autres.
    Et puis, j'ai choisi dans la liste et j'ai répondu les bactéries dans la viande. Mais en y réfléchissant bien, il s'agissait d'une réponse raisonnée car il y a plus de morts par intoxication alimentaire à ma connaissance que par les autres raisons invoquées mais j'avais réfléchi... Je pense que nos vraies peurs sont instinctives pour que ma réponse soit valable, j'aurais peut-être pas du réfléchir....

  6. #5
    Cécile
    Moi aussi, y'a plein d'autres choses qui m'inquiètent plus que ce que tu proposes.
    Le réchauffement climatique, par exemple.
    Les intégrismes aussi.
    Les armes nucléaires.
    etc.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    John78
    Bonjour

    Ce qui m'inquiète le plus c'est que notre arsenal thérapeutique se réduit de plus en plus vis à vis de microbe de plus en plus résistant et/ou virulent. Celà fait des années que l'on a pas découvert de nouvelle classe d'antibiotique. On voit réapparaitre des germes que l'on croyait disparus comme la tuberculose. Les infections nosocomiales illustrent aussi bien ce problème.

    Pour les virus, émerge des éléments contre lesquels malgré nos efforts scientifiques et technologique on reste fort désarmé. Le sida est un cas d'espèce. La situation en Afrique et en Asie du sud est est vraiment terrifiante, non seulement on n'a pas de vaccin mais en plus l'acces aux médicaments et à un vaccin potentiel reste problématique pour beaucoup de raison (économique, politique). C'est fou quand même de se dire qu'aujourd'hui, contre le sida, après 15 ans de recherche acharnées et avec des moyens considérable, la seule "approche" éfficace demeure un bout de latex inventé il y a un demi-siècle. Chez moi, jeune chercheur, ca force l'humilité et la modestie.

    A+
    John

  9. #7
    Neutrino
    Contre les infections nosocomiales il y a une solution simple : commencer par apprendre l'hygiène aux étudiants en médecine.

    Entre les étudiants en 1ère année qui ne se lavent pas et empestent l'amphithéatre (3 cas avérés!), les externes qui passent leur anorak par dessus la blouse pour aller manger au Doner Kébab, et les internes en chirurgie qui se ramènent au mess de l'Hôpital avec une blouse portant encore des taches de sang, il y a de quoi hurler de colère. Tout ça parce que la blouse est un instrument de reconnaissance sociale et qu'il faut l'exposer. En attendant c'est un bon moyen pour un staphylocoque doré pour sauter d'un pédiatre à un anesthésiste pendant la pause déjeuner.
    Neutrino

  10. Publicité
  11. #8
    guizmo
    Citation Envoyé par Narduccio
    j'ai longtemps hésité a répondre car ce sondage est très incomplet, il s'agit de tes peurs, mais nous en avons surement d'autres.
    Salut, est-ce vraiment de tes peurs ou d'une opposition avec ton opinion ?

  12. #9
    Narduccio
    Si j'accepte de débattre, c'est que je n'ai pas peur d'affronter des oppositions à mes opinions. Je pense que les débats font avancer la connaissance, il font aussi évoluer les idées que l'on peut avoir sur tel ou tel sujet. Et mettre en "page", son opinion sur un sujet permet aussi de clarifier ces idées.
    Tout le monde à ses peurs et un certains nombres de ces peurs sont irrationnelles. Je ne me retrouve pas beaucoup dans la liste d'Antikhippe.
    Si l'on prend l'exemple de la vache folle, pour l'instant en France l'on est à moins de 10 cas au total. En Angleterre pays le plus touché, on n'atteint pas 100 cas en 15 ans. Il y a environ 600 morts par ans en France par intoxication alimentaire. On n'est plus dans le même ordre de grandeur. Entre un risque sur-médiatisé et un risque bien réel, il vaut mieux traîter efficacement le second.
    Je précise, je ne dit pas qu'il faut rien faire contre la maladie de la vache folle, ni que j'éprouve pas de compassion pour ses malheureuses victimes au contraire. Mais l'arbre ne doit pas cacher la forêt.

  13. #10
    E Meunier
    Et quant aux OGM, les diabétiques leur disent merci! En effet sans bactéries transformées par l'homme, la quantité d'insuline disponible serait limitée!
    Et combien d'autres médicaments sont dans ce cas. Les OGM c'est typiquement une peur irraisonnée, parce qu'on n'y connaît rien. Ce qui ne veut pas dire que l'on doit faire n'importe quoi. Les OGM sont suceptibles (certains) de poser problème à l'envirronement, pas forcément à la santé publique.

    E Meunier

  14. #11
    alia X
    Bonjour.



    John78 a dit: "On voit réapparaitre des germes que l'on croyait disparus comme la tuberculose. Les infections nosocomiales illustrent aussi bien ce problème. "

    C'est faut: la tuberculose a disparu des pays riches mais pas des pays démunis. Du coup, ce type de maladie fait sa réapparition chez les personnes les plus pauvres de nos contrées.
    J'aurai aimé voter mais le choix est difficile: les catégories se recoupent plus ou moins et elles sont toutes issues de la bétise humaine.

  15. #12
    vince
    Citation Envoyé par alia X
    C'est faut: la tuberculose a disparu des pays riches mais pas des pays démunis. Du coup, ce type de maladie fait sa réapparition chez les personnes les plus pauvres de nos contrées.
    Une amie de ma mère a eu, il y a peu, une tuberculose qui fut très difficile à soigner car très virulente.

  16. #13
    Yoyo
    Citation Envoyé par alia X

    C'est faut: la tuberculose a disparu des pays riches mais pas des pays démunis. Du coup, ce type de maladie fait sa réapparition chez les personnes les plus pauvres de nos contrées.
    J'aurai aimé voter mais le choix est difficile: les catégories se recoupent plus ou moins et elles sont toutes issues de la bétise humaine.
    Non il y a plusieurs cas de tuberculoses en france par an, qui ne touche pas que les plus demunis. Cette maladie est loin d'avoir disparue surtout avec la progression du SIDA.

    Yoyo

  17. #14
    alia X
    Je suis désolée pour l'amie de la mère de vince mais je reste persuadée que la pauvreté est un vecteur de maladie, car les démunis n'ont pas de couverture sociale et donc pas d'accès aux soins. Ils tombent malades et ne se soignent pas forcement.


    Pour répondre à Yoyo, je suis coupable de négligeance envers les personnes immunodéficientes. Je les ai oubliés (la honte ops: ) car il me parait évident qu'elles sont plus fragiles et celles qui ont conscience de leur état font la chasse aux germes.

  18. #15
    Antikhippe
    'lut

    C'est vrai que j'ai omis certaines choses, mais sur un débat si vaste, je ne peux pas me permettre d'y écrire toutes les peurs qui existent au monde jusqu'à la peur du loup, ou alors, mon message fera trois pages et personne ne prendra la peine de le lire.

  19. #16
    Antikhippe
    Et au cas où vous n'auriez pas remarqué, ce qui est quand même difficile, c'est que toutes ces peurs ont des origines biologiques ou biochimiques... !!!

  20. #17
    Narduccio
    la pauvreté est un vecteur de maladie

    Citation Envoyé par Citation
    Même le fait d'ingérer le vibrion ne suffit pas à déclencher le choléra. Une expérience réalisée sur des étudiants américains, sous contrôle médical continu, a montré qu'il était nécessaire de leur faire boire 10 000 000 vibrions pour qu'ils fassent un choléra expérimental. Alors que 1 000 vibrions sont suffisants à l'infestation d'un paysan brésilien ou péruvien souffrant de malnutrition, dont la production d'acide gastrique est amoindrie (cet acide détruit normalement l'agent du choléra), et dont le tractus intestinal fragilisé laisse passer le vibrion dans un organisme dont le système de défense est lui aussi affaibli.


    Science & Vie N°883, Avril 91, page 58
    Et cela s'avère vrai pour de nombreuses maladies.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Actu - Une méthode de décryptage qui inquiète
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 3
    Dernier message: 01/11/2007, 17h03
  2. qu'est-ce qui vous pousse à photographier ?
    Par Gio55 dans le forum Matériel astronomique et photos d'amateurs
    Réponses: 12
    Dernier message: 11/02/2007, 08h10
  3. que pensez-vous de ceux qui vous entourent?
    Par sophieschneider dans le forum [ARCHIVE] Psychologie / Sociologie
    Réponses: 8
    Dernier message: 29/07/2004, 20h46