Répondre à la discussion
Page 2 sur 5 PremièrePremière 2 DernièreDernière
Affichage des résultats 31 à 60 sur 122

Peut-on vivre autre part que sur Terre ?



  1. #31
    benfarran

    Re : Peut-on vivre autre part que sur Terre?


    ------

    Et si nous vivions autre part que sur Terre quels seraient les changements que l'on noterait sur l'organisme hum

    -----

  2. Publicité
  3. #32
    the_oliver_2000

    Re : Peut-on vivre autre part que sur Terre?

    Citation Envoyé par gillesh38
    Deuxième remarque que j'ai déjà faite ailleurs : croire qu'il y a une "loi du progrès indéfini" est faux historiquement, mathématiquement, et physiquement :dans la nature, les phénomènes naturels, croissent, atteignent un maximum et décroissent, je ne connais que l'expansion de l'UNivers qui soit éternelle!
    Je pense que tu voulais dire "loi du progrès infini" non ? Ou alors j'ai mal compris le sens de ta phrase.

    Citation Envoyé par Skippy le Grand Gourou
    C'est vrai que vu comme ça, c'est pas gagné... Trouver quelque chose qui révolutionne la physique à ce point... La fusion froide ?
    Pourquoi pas, certains trouvent ça prometteurs. J'ai lu un article la dessus il y a quelques mois sur la sonoluminescence, les bulles de gaz se contractent tellement que les conditions pour la fusion seraient réunies. Certains résidus auraient d'ailleurs étaient découverts. Mais cela reste à confirmer et à exploiter...
    Mais il reste certainement à découvrir des choses que l'on ne peut même pas imaginer, qui au début du siècle aurait pensé à l'émergence de la physique quantique ou de la relativité générale ?

    Pour revenir à la question je dirais oui on peut vivre ailleurs que sur terre. Sous cloche on peut vivre n'importe où non ? Reste à voir si on peut considérer cela vivre

  4. #33
    benfarran

    Re : Peut-on vivre autre part que sur Terre?

    Désolé j'ai eu un petit bug... Je disais donc quels seraient les changements que l'on pourrait noter si on vivait sur une autre planète que sur Terre (à l'échelle de l'organisme humain)....

  5. #34
    Skippy le Grand Gourou

    Re : Peut-on vivre autre part que sur Terre?

    Citation Envoyé par the_oliver_2000
    J'ai lu un article la dessus il y a quelques mois sur la sonoluminescence, les bulles de gaz se contractent tellement que les conditions pour la fusion seraient réunies. Certains résidus auraient d'ailleurs étaient découverts. Mais cela reste à confirmer et à exploiter...
    J'ai également lu un truc sur la sonoluminescence, c'est effectivement très intéressant.

  6. #35
    Skippy le Grand Gourou

    Re : Peut-on vivre autre part que sur Terre?

    quels seraient les changements que l'on pourrait noter si on vivait sur une autre planète que sur Terre (à l'échelle de l'organisme humain)....
    Bah ça dépend de ta planète : effets de la sur ou sous-gravité (gain ou perte de taille et de capacité musculaire), effets des périodes de rotation, etc...

  7. #36
    Argyre

    Re : Peut-on vivre autre part que sur Terre?

    Citation Envoyé par benfarran
    Désolé j'ai eu un petit bug... Je disais donc quels seraient les changements que l'on pourrait noter si on vivait sur une autre planète que sur Terre (à l'échelle de l'organisme humain)....
    On connait à peu près les effets de l'impesanteur. En gros, perte de masse osseuse par décalcification et réduction du volume sanguin sont les effets majeurs. A priori, ça peut se stabiliser et on peut vivre avec si on fait des exercices quotidiens avec certaines machines. On a même fait naître des rongeurs en orbite sans constater de problèmes irréversibles.
    Avec 0,3g (Mars), rien n'a été fait, donc on ne sait pas grand chose. Cependant, on peut estimer que cela doit correspondre à quelque chose entre l'impesanteur et la pesanteur normale. En fait, comme la verticalité est rétablie et que nos jambes devront nous porter tout le temps (ce qui n'est pas le cas en impesanteur) je pense qu'il n'y aura aucun problème notoire. Ce serait même le contraire, on se sentirait beaucoup mieux, avec moins de mal au dos, aux genoux ou aux pieds, en particulier en fin de journée ou après la cinquantaine ...
    Les gens nés sur Mars seraient cependant un peu différents des terriens, car plus grands et longilignes que les terriens en moyenne.
    Un autre problème à long terme concerne le système immunitaire qui pourrait se fragiliser s'il n'existe aucun microbe à combattre ... jusqu'au jour où un immigrant l'apporte clandestinement ...

  8. Publicité
  9. #37
    invite87654345678
    Invité

    Re : Peut-on vivre autre part que sur Terre?

    Bonsoir

    J'ai souvenir que Jean Claude Ribes, astrophysicien, ancien directeur de l'observatoire de Lyon a écrit un livre (dont je ne retrouve pas le titre) sur les voyages interplanétaires.

  10. #38
    benfarran

    Re : Peut-on vivre autre part que sur Terre?

    Si vous avez des références sur des livres des magasines des émissions traitant le sujet, pouvez vous me les transmettre?
    Merci d'avance...

  11. #39
    DanielH

    Re : Peut-on vivre autre part que sur Terre?

    gillesh38:
    Deuxième remarque que j'ai déjà faite ailleurs : croire qu'il y a une "loi du progrès indéfini" est faux historiquement, mathématiquement, et physiquement :dans la nature, les phénomènes naturels, croissent, atteignent un maximum et décroissent, je ne connais que l'expansion de l'UNivers qui soit éternelle!
    Tu as tout a fait raison, mais tout dépend de la position du maximum. J'ai toujours du mal à croire que je vie justement à, un moment très particulier de l'évolution. Donc, pour moi, le plus probable est que le progrès va continuer et qu'on est loin de tout connaître. Ca ne veux pas dire que l'on pourra un jour aller vers d'autres systèmes solaire, ni le contraire d'ailleurs. Disons que la réponse à la question est dans un état intriquée !!!!

  12. #40
    Argyre

    Re : Peut-on vivre autre part que sur Terre?

    Citation Envoyé par DanielH
    Tu as tout a fait raison, mais tout dépend de la position du maximum. J'ai toujours du mal à croire que je vie justement à, un moment très particulier de l'évolution. Donc, pour moi, le plus probable est que le progrès va continuer et qu'on est loin de tout connaître.
    Le plus probable, oui, mais tout étant égal par ailleurs (c'est à dire en comparant avec d'autres moments de l'histoire) ... ce qui n'est pas le cas !
    La connaissance du tableau de Mendéleiev, par exemple, apporte un élément crucial au problème, car les combinaisons atomiques simples sont en nombre finis, avec donc une limite universelle à la résistance des matériaux pour la tension, la torsion, une limite pour la dureté, une limite à la conductivité électrique, une limite à la densité maximale et minimale pour un solide ou un liquide, une limite de température et de pression pour le passage à l'état liquide ou vapeur, etc.. De même, les stations au sol ou les satellites en orbite peuvent observer le ciel dans toutes les longueurs d'onde de la lumière, observer le flux des protons, celui des atomes plus lourds, des neutrinos, des électrons, des neutrons .... il n'y a plus de révolution scientifique à attendre de l'observation de quelque chose qui n'a jamais été observé (à moins de cas particuliers).
    La vitesse de cette lumière serait également une vitesse maximum infranchissable.
    Autre élément fondamental, il existe maintenant dans presque tous les domaines scientifiques des centaines de chercheurs, alors qu'ils n'étaient tous domaines confondus que quelques centaines en 1900 !
    Ce qui explique d'ailleurs que les progrès aient été exponentiels au 20ème siècle. Mais ce qui est également un argument très fort pour dire qu'on va approcher très très vite d'une sorte de courbe logarithmique (et non plus exponentielle) des progrès des connaissances humaines. D'ailleurs, on la perçoit déjà dans certains domaines, comme ceux de l'astronautique, de la mécanique quantique et de l'intelligence artificielle.
    En résumé, le raisonnement par induction nous fait croire qu'il y aura toujours un progrès exponentiel, alors que le raisonnement par déduction nous fait penser qu'on va très vite atteindre une courbe logarithmique !
    J'ai tendance à me fier à la déduction plutôt qu'à l'induction, question de principe et de rationnalité scientifique, mais il n'est pas inutile de rappeler que de nombreux scientifiques se sont fourvoyés en ayant fait un peu trop confiance à leur capacité à "déduire" des choses ...

  13. #41
    benfarran

    Re : Peut-on vivre autre part que sur Terre?

    Moi aussi je pense que l'on ne sait pas vraiment de quoi sera fait notre futur... Qui sait il y a tellement de choses que l'on ignore! Moi je suis plutôt optimiste sur le futur et je pense qu'ill y aura des grandes avancées dans les domaines scientifiques, nottamment en astronomie.
    Sinon (et j'ai endance à un peu l'oublier comme je trouve ce sujet très interressant), il ne faut pas perdre de vue le fait que cette problématique doit répondre à un projet de TPE... Toutes ces informations sont très interressantes mais je ne vois pas comment structurer le tout pour en faire un compte rendu interressant lui aussi. N'auriez vous pas quelques idées originales pouvant faire partie de ce sujet et que je pourrais présenter lors de mon "oral"? Nous avons pensé à écrire aux scientifiques de l'université de Montpellier II qui nous ont répondu qu'ils étaient volontiers près à accepter de nous aider...
    Merci encore pour votre participation...

  14. #42
    DanielH

    Re : Peut-on vivre autre part que sur Terre?

    Argyre:
    J'ai tendance à me fier à la déduction plutôt qu'à l'induction, question de principe et de rationnalité scientifique, mais il n'est pas inutile de rappeler que de nombreux scientifiques se sont fourvoyés en ayant fait un peu trop confiance à leur capacité à "déduire" des choses ...
    Note que la plus part des domaines scientifiques que tu sites n'était même pas envisageable il y a 1 siècle ou 2. De nouveaux domaines ont fait depuis leur apparition. Par exemple on peut attendre d'énormes progrès en nanotechnologie ou en biologie moléculaire. Il y a encore un grand nombre de domaines où on ne comprend pas grand chose. Par exemple en chimie la plus part des raisonnements sont encore empirique. Les calcul partant directement de la mécanique quantique sont très récents et très prometteur.

    Concernant la vie dans l'espace les progrès attendu ne concerne pas que la physique ou les technologies, mais aussi la compréhension de la consience, les possibilités d'adaptation de l'organisme et que sais-je encore....

    Les progrès exponentiels s'arrêteront un jour, mais je ne crois pas que ce soit pour demain.

  15. Publicité
  16. #43
    Argyre

    Re : Peut-on vivre autre part que sur Terre?

    Citation Envoyé par DanielH
    Note que la plus part des domaines scientifiques que tu sites n'était même pas envisageable il y a 1 siècle ou 2. De nouveaux domaines ont fait depuis leur apparition.
    C'est un raisonnement par induction (généralisation à partir d'exemples).

    Citation Envoyé par DanielH
    Par exemple on peut attendre d'énormes progrès en nanotechnologie ou en biologie moléculaire.
    Ca fait 2 exemples. Ce n'est pas négligeable, c'est vrai.
    Néanmoins, sachant que beaucoup de laboratoires travaillent dans ce domaine porteur (le public et le privé mettent le paquet dessus en ce moment), je parierais sur une trentaine d'années de croissance très forte ... puis retour à une croissance logarithmique, comme pour les autres, le temps d'atteindre les limites basiques fondamentales de la discipline (basiques, car il pourrait y avoir 20 ans plus tard un sursaut révolutionnaire, ce n'est pas exclu bien sûr).

    Citation Envoyé par DanielH
    Il y a encore un grand nombre de domaines où on ne comprend pas grand chose. Par exemple en chimie la plus part des raisonnements sont encore empirique. Les calcul partant directement de la mécanique quantique sont très récents et très prometteur.
    Un bon point pour toi, je ne connais pas bien ce domaine.

    Citation Envoyé par DanielH
    Concernant la vie dans l'espace les progrès attendu ne concerne pas que la physique ou les technologies, mais aussi la compréhension de la consience, les possibilités d'adaptation de l'organisme et que sais-je encore....
    Concernant la conscience, je ne vois pas très bien le rapport avec l'espace. En revanche, je suis d'accord, l'arrivée de l'homme sur d'autres planètes ou dans l'espace pourrait apporter pas mal de nouveautés dans toutes sortes de domaines scientifiques et technologiques.
    En fait, tu prêches un converti car je suis un fervent partisan de l'exploration humaine de l'espace, en commençant par l'installation de bases autonomes sur Mars !
    Dans ce contexte là, j'admet qu'il y a encore quelques surprises scientifiques et technologiques majeures à attendre.
    Mais encore faut-il qu'on décide de les faire ces bases martiennes !

  17. #44
    GillesH38a

    Re : Peut-on vivre autre part que sur Terre?

    Citation Envoyé par DanielH
    Tu as tout a fait raison, mais tout dépend de la position du maximum. J'ai toujours du mal à croire que je vie justement à, un moment très particulier de l'évolution. Donc, pour moi, le plus probable est que le progrès va continuer et qu'on est loin de tout connaître. Ca ne veux pas dire que l'on pourra un jour aller vers d'autres systèmes solaire, ni le contraire d'ailleurs. Disons que la réponse à la question est dans un état intriquée !!!!
    Ce n'est pas si improbable que cela. Si la consommation énergétique est une courbe en cloche, elle est probablement corrélée à la population humaine. L'intérieur de la gaussienne contient l'essentiel de la population totale, et une partie non négligeable vivra le moment du maximum (l'humanité actuelle contient de 5 à 10 % de l'ensemble des êtres humains ayant vécu sur Terre).
    D'après les données actuelles connues, je le répète, l'hypothèse la plus vraisemblable est que la consommation énergétique et la population humaine sont corrélées à la consommation des énergies fossiles, et nous sommes proches d'en avoir consommé la moitié.

    L'hypothèse de trouver de nouvelles sources permettant de continuer la croissance est d'un strict point de vue rationnel une pure spéculation: pas une impossibilité, mais un évènement objectivement peu probable.

    Ce n'est que le désir de progrès qui nous fait préférer cette hypothèse, c'est une raison affective et non scientifique. Malheureusement dans l'histoire des Sciences, les hypothèses privilégiées pour des raisons affectives (géocentrisme, force vitale, création divine de l'homme) n'ont pas eu beaucoup de succès.

    Autre remarque sur la colonisation d'autres planètes : il est fort peu probable que la Terre devienne moins habitable que les autres planètes ET que nous ayons conservé simultanément une technologie suffisante pour la quitter!

  18. #45
    Argyre

    Re : Peut-on vivre autre part que sur Terre?

    Citation Envoyé par gillesh38
    Autre remarque sur la colonisation d'autres planètes : il est fort peu probable que la Terre devienne moins habitable que les autres planètes ET que nous ayons conservé simultanément une technologie suffisante pour la quitter!
    Il est effectivement peu probable que la Terre devienne moins habitable que les autres planètes, et alors ? L'objectif n'est pas d'évacuer la Terre pour aller sur la Lune ou Mars, mais d'aller aussi vivre sur d'autres planètes.
    Concernant la technologie, cela devient hors-sujet puisqu'il n'est pas la peine d'attendre une éventuelle baisse de l'habitabilité, ça sera un projet contemporain.
    Et la NASA a déjà dans ses projets la fusée qui permettra d'aller sur la Lune et Mars dans les 30 ans, la technologie ayant déjà été validée.
    Bref, d'ici 30 ans, nous serons je l'espère en train de faire des plans d'installation définitive sur la planète Mars. 30 ans à tenir pour l'habitabilité, c'est suffisant ?

  19. #46
    DanielH

    Re : Peut-on vivre autre part que sur Terre?

    Argyre:
    je parierais sur une trentaine d'années de croissance très forte ... puis retour à une croissance logarithmique, comme pour les autres, le temps d'atteindre les limites basiques fondamentales de la discipline (basiques, car il pourrait y avoir 20 ans plus tard un sursaut révolutionnaire, ce n'est pas exclu bien sûr).
    Tu donnes la réponse toi-même. Il n'est pas exclu que d'autres domaines fassent leur apparition et relance le progrès technologique. La problème dans ce genre de discussion est qu'on parle dans le vide parce que si on savait ce qui fera avancer le progrès dans 50 ans, on le ferait maintenant!!! Dons on parle de ce que l'on ne connait pas !!!

    Argyre:
    Concernant la conscience, je ne vois pas très bien le rapport avec l'espace.
    Je pense à la réalité virtuel ou encore plus futuriste, à une vie hors du coprs.... Je parle là encore de ce que je ne connait pas !!!!

    gillesh38:
    L'hypothèse de trouver de nouvelles sources permettant de continuer la croissance est d'un strict point de vue rationnel une pure spéculation: pas une impossibilité, mais un évènement objectivement peu probable.
    Pas besoin de trouver de nouvelles sources, faisons déjà avec ce que l'on connait....

  20. #47
    GillesH38a

    Re : Peut-on vivre autre part que sur Terre?

    Dans le passé, le besoin d'expansion de l'humanité a toujours été motivé, soit par une nécessité vitale (par exemple à cause d'une désertification du milieu naturel, ou des famines comme en Irlande), soit par une rentabilité à court terme (conquête des Amériques par les Espagnols).

    Simplement, pour faire un projet coûteux, il faut que des investisseurs privés ou publics acceptent d'y consacrer de l'argent, et construire un vaisseau spatial pour coloniser une planète serait extrêmement coûteux, à supposer même que cela soit possible.

  21. #48
    GillesH38a

    Re : Peut-on vivre autre part que sur Terre?

    Citation Envoyé par DanielH
    Pas besoin de trouver de nouvelles sources, faisons déjà avec ce que l'on connait....
    Bonjour Daniel
    Je ne pense pas qu'on puisse sérieusement envisager la colonisation d'autres planètes avec ce qu'on connait déjà ! d'autre part, je ne pense pas non plus que les sources actuelles puissent faire face à une dépletion des ressources fossiles (si je ne m'abuse le scénario que tu m'avais envoyé supposait un état stable de ces ressources jusqu'en 2050).
    Cordialement

    Gilles

  22. Publicité
  23. #49
    benfarran

    Red face Re : Peut-on vivre autre part que sur Terre?

    Citation Envoyé par benfarran
    Moi aussi je pense que l'on ne sait pas vraiment de quoi sera fait notre futur... Qui sait il y a tellement de choses que l'on ignore! Moi je suis plutôt optimiste sur le futur et je pense qu'ill y aura des grandes avancées dans les domaines scientifiques, nottamment en astronomie.
    Sinon (et j'ai endance à un peu l'oublier comme je trouve ce sujet très interressant), il ne faut pas perdre de vue le fait que cette problématique doit répondre à un projet de TPE... Toutes ces informations sont très interressantes mais je ne vois pas comment structurer le tout pour en faire un compte rendu interressant lui aussi. N'auriez vous pas quelques idées originales pouvant faire partie de ce sujet et que je pourrais présenter lors de mon "oral"? Nous avons pensé à écrire aux scientifiques de l'université de Montpellier II qui nous ont répondu qu'ils étaient volontiers près à accepter de nous aider...
    Merci encore pour votre participation...
    Peut être que je me répète mais pouvez vous répondre à ma demande?
    Merci d'avance...

  24. #50
    Argyre

    Re : Peut-on vivre autre part que sur Terre?

    Citation Envoyé par benfarran
    Peut être que je me répète mais pouvez vous répondre à ma demande?
    Merci d'avance...
    Peut-on vivre ailleurs que sur Terre, telle était la question !
    Commence donc par tenter de cerner le concept de "vivre" en prenant comme exemples des extrêmes du style : touaregs dans le désert, inuits dans les régions très froides du nord canadien, mais aussi sous-marinier ou habitant de la base Dumont d'Urville en Terre Adélie (même s'il ne reste que 8 mois à l'écart du monde), ou encore employé de bureau dans un gratte-ciel et travaillant 12 heures par jour (donc il reste quasiment tout le temps dedans !).
    Tu peux également parler des plongeurs, des astronautes mais aussi des pompiers ou des professionels de la haute montagne, qui peuvent vivre dans des zones "invivables", grâce à un dispositif inventé par l'homme, qui permet de respirer ou de se protéger des différents dangers (froid, chaleur, faible pression,...) .

    Avec ça, tu peux tout extrapoler. Au niveau théorique, on peut aller presque partout (pas dans le soleil quand même !), il suffit d'apporter le dispositif qui va permettre de se protéger.
    On peut donc aller sur presque n'importe quelle planète, n'importe quelle astéroïde ou comète, etc.
    En pratique, cependant, on s'installe à un endroit pour 2 raisons :
    - soit il y a tout ce qu'il faut pour survivre, en particulier l'énergie et les besoins en ressources de base sous une forme ou une autre (oxygène, eau, azote, carbone,...)
    - soit il y a de quoi faire des échanges commerciaux, pour que d'autres apportent ce dont on a besoin alors qu'on fournit un service ou on vend un produit en échange.

    Exemple d'idée : on s'installe sur un astéroïde et on exploite un minerai de nickel qu'on envoie sur Mars (ou sur la Terre s'il n'y en a plus, ce qui devrait être le cas d'ici 200 ans !). En échange, Mars ou la Terre envoie de la nourriture, des vêtements et du matériel divers, bref tout ce qui est difficile à obtenir avec les maigres ressources de l'astéroïde.

  25. #51
    benfarran

    Re : Peut-on vivre autre part que sur Terre?

    Merci beaucoup. Si vous avez d'autres idées n'hésitez pas....
    Sinon la discussion continue toujours sur lle forum..
    Encore merci pour votre participation...

  26. #52
    Cécile

    Re : Peut-on vivre autre part que sur Terre?

    Salut,

    C'est marrant, à part Argyre, personne n'aborde les problèmes humains engendrés par la vie hors de Terre. Tout le monde parle du voyage, or, le thème proposé n'est pas "peut-on aller ailleurs que sur Terre", mais "peut-on vivre ailleurs que sur Terre".
    Je pense que les problèmes techniques sont surreprésentés par rapport aux problèmes psychologiques. En gros, une fois qu'on aura les techno pour aller ailleurs, tout restera à faire. On connaît déjà des modes de vie en vase clos (sous-marins, antarctique, ect), mais ceux-ci impliquent toujours un retour vers le monde "normal" au bout de quelques temps (généralement pas plus de quelques mois). QUe se passerait-il pour un voyage sur Mars (plusieurs années me semble-t-il), voire un voyage hors du système solaire ? Comment limiter les conflits entre les membres ? Comment éviter la grosse déprime de ceux qui sont loin de leurs proches pendant des années, et dans un danger permanent ?
    Et encore, ceci ne concerne que le voyage. Comment imaginer de recréer une vie sociale ailleurs ? comment s'adapter au sentiments d'être loin de tout ? comment éviter le "pétage de plombs" ?Comment faire face au fait qu'en cas de pépin, personne ne peut nous secourir ? Quid de la claustrophobie (pas en quelques mois, mais au bout de plusieurs année, l'envie d'enlever cette p.. de combinaison nécessaire pour chaque sortie hors du vaisceau) ?

    Bref, il faut éviter de croire que les obstacles sont uniquement techniques. Les obstacles humains (psychologiques notamment) me semblent bien plus importants.

  27. #53
    benfarran

    Re : Peut-on vivre autre part que sur Terre?

    C'est vrai ça... On a beaucoup abordé le thème voyage inter stellaire mais qu'a t on dit sur les conséquences qur les Hommes? Merci beaucoup cecile pour tes suggestions.

  28. #54
    Argyre

    Re : Peut-on vivre autre part que sur Terre?

    Citation Envoyé par Cécile
    Je pense que les problèmes techniques sont surreprésentés par rapport aux problèmes psychologiques.
    Ca, c'est typiquement une remarque de femme !...
    En général, les hommes sont beaucoup moins sensibles aux conditions de vie que les femmes, donc ils ne mettent pas l'accent dessus.
    Quoi qu'il en soit, si on devait passer notre vie dans un petit vaisseau, on finirait (peut-être) par "peter un plomb", ça parait évident mais ça reste à prouver ! Les aventuriers du tour du monde en solitaire à bord d'un petit bateau ne semblent pas en avoir marre de refaire leur aventure. Et leurs conditions de vie sont extrêmement stressantes et inconfortables. C'est vrai qu'il y a plutôt des hommes ... Mais il faudrait leur poser la question à eux : est-il possible de vivre à plusieurs dans une base de 3000 mètre carrés pendant 20 ans sans "péter un plomb" ? Je doute qu'il disent non ...

    Ceci dit, certains problèmes sont inhérents à la nature humaine et n'ont rien à voir avec la "vie" ailleurs. Les conflits entre les membres, il y en aura, tout comme il y a des conflits entre des personnes riches qui ont tout ce qu'elles veulent sur Terre. Certains ont de sérieux problèmes psychologiques et tentent de se suicider, alors qu'elles sont riches et célèbres. Bref, la déprime, ça arrive surtout à ceux qui ne parviennent pas à concilier leurs envies et leurs actes ou leur situation. Quelqu'un qui est préparé à rester enfermer est ainsi en meilleure position que quelqu'un qui va où il veut mais qui n'est pas préparé à perdre un être cher par exemple.
    C'est pareil pour le "danger permanent" (à relativiser tout de même). Certains esprits faibles ne tiendraient pas longtemps, mais quelqu'un de motivé n'aurait sans doute aucun problème.
    Quand à l'envie d'enlever sa combinaison quand on est en extérieur sur Mars par exemple, elle ressemble à l'envie de se jeter de la falaise pour caresser le rêve du vol de l'oiseau ! Seul quelqu'un qui a un problème psychologique sérieux et un brin de folie ferait un tel geste.

    Attention, loin de moi l'idée que l'étude des facteurs humains n'est pas importante, bien au contraire. Je pense seulement que les problèmes sont déjà à motié résolus lorsqu'on choisit des gens motivés et préparés. Cela exclut donc d'entrée ceux qui pensent qu'ils ne tiendraient pas, ceux qui ne veulent pas et ceux qui ne savent pas trop à quoi s'attendre. Et je suis certain que même des contraintes du style "pas de retour sur Terre possible" n'empêcheront pas de nombreuses personnes saines de corps et d'esprit et comprenant tous les enjeux et les difficultés à surmonter de se porter volontaire. Certes, elles seront peu nombreuses, mais il y en aura, c'est une certitude, tout comme il y a des volontaires pour faire un tour du monde en solitaire, pour traverser l'Atlantique à la rame, ou pour se retirer jusqu'à la fin de sa vie dans un monastère.

  29. Publicité
  30. #55
    Cécile

    Re : Peut-on vivre autre part que sur Terre?

    Citation Envoyé par Argyre
    Ca, c'est typiquement une remarque de femme !...
    En général, les hommes sont beaucoup moins sensibles aux conditions de vie que les femmes, donc ils ne mettent pas l'accent dessus.
    Tiens, le machisme ressort...
    En fait, t'as tout faux. C'est pas une idée de femme, la Nasa (grande majorité d'hommes) y a sérieusement réfléchi en vue des voyages sur Mars (qui ne dureront que quelques années, faut-il le rappeler ?). Une des questions était : faut il uniquement des hommes (d'où problèmes d'abstinence... et il semble que les hommes soient parfois plus sensibles sur ce point ), ou des couples consitutés (avec problèmes éventuels de brouille, d'adultère...). Et ce n'est pas moi, mais la Nasa, qui considérait que c'était une des difficultés majeures aux voyages sur Mars, peut être plus importante que les difficultés techniques.
    Sans compter un ou deux reportages que j'avais lus sur la vie à Vostok, en Antarctique, où quelques hommes (et oui, pas forcément les femmes) avaient en effet pété les plombs (certains ne supportaient plus leur collègue de chambrée, par exemple. Mais difficile d'aller dormir dehors par -70°C)

    Les aventuriers du tour du monde en solitaire à bord d'un petit bateau ne semblent pas en avoir marre de refaire leur aventure. Et leurs conditions de vie sont extrêmement stressantes et inconfortables.
    Oui, mais encore une fois, ça ne dure que quelques mois, une ou deux années au plus, et ils peuvent abandonne quand ils veulent (difficile dans l'Espace).

    C'est vrai qu'il y a plutôt des hommes ... Mais il faudrait leur poser la question à eux : est-il possible de vivre à plusieurs dans une base de 3000 mètre carrés pendant 20 ans sans "péter un plomb" ? Je doute qu'il disent non ...
    Je doute qu'ils disent non au départ dans l'exaltation de la découverte. Je doute qu'ils ne pètent pas les plombs à la longue.

    Attention, loin de moi l'idée que l'étude des facteurs humains n'est pas importante, bien au contraire. Je pense seulement que les problèmes sont déjà à motié résolus lorsqu'on choisit des gens motivés et préparés.
    Mouais, je suis sceptique.
    Certes, elles seront peu nombreuses, mais il y en aura, c'est une certitude, tout comme il y a des volontaires pour faire un tour du monde en solitaire, pour traverser l'Atlantique à la rame, ou pour se retirer jusqu'à la fin de sa vie dans un monastère.
    Qu'il y ait des volontaires en nombre suffisant ne fait aucun doute. Qu'ils tiennent le coup est beaucoup moins sûr.

  31. #56
    Skippy le Grand Gourou

    Re : Peut-on vivre autre part que sur Terre?

    Citation Envoyé par Argyre
    Ca, c'est typiquement une remarque de femme !...

    Je souscrit totalement à toutes les remarques de Cécile. Même un sain d'esprit peut péter les plombs à la longue. La promiscuité, l'enfermement, l'habitude, etc... Tout cela peut à mon avis provoquer de graves dégats psychologiques. Et si un esprit sélectionné et entraîné est capable de le supporter quelques mois, voire quelques années, je doute que beaucoup de gens en soient capables sur des décennies.

  32. #57
    Garion

    Re : Peut-on vivre autre part que sur Terre?

    En fait, toute est une question de promiscuité et de du nombre de personnes. Que ce soit sur terre ou ailleurs, il est difficile de vivre dans un milieu clôt et toujours avec les mêmes personnes.

    Ce n'est donc pas un problème spécifique à la vie sur une autre planète.

    D'ailleurs, si on transportait un milliard d'humains d'un coup sur une planète accueilllante, il n'y aurait pas ce genre de problème.

  33. #58
    Balavoine

    Re : Peut-on vivre autre part que sur Terre?

    Selon moi oui, c'est tout à fait possible. Mais pas dans l'état actuel des choses. Nous n'avons pas assez avancé pour ça (enfin, qu'est-ce qu'on en sait réellement ?) et si nous voulons un jour pouvoir coloniser, car nous pourrions bien en être capable, il nous faudrait déjà résoudre une infinité de problèmes afin de ne pas coloniser une autre planète pour la pourrir comme la nôtre. Il y a "évoluer" et "évoluer"...

  34. #59
    Cécile

    Re : Peut-on vivre autre part que sur Terre?

    Citation Envoyé par Garion
    En fait, toute est une question de promiscuité et de du nombre de personnes. Que ce soit sur terre ou ailleurs, il est difficile de vivre dans un milieu clôt et toujours avec les mêmes personnes.
    Tu connais beaucoup de personnes qui vivent dans un environnement réellement clot pendant plusieurs années, voire des décennies ?
    J'ai beau me creuser la tête, à part les prisonniers, je n'en vois pas. Même les personnes qui vivent toujours dans le même village savent que si elles veulent, elles peuvent aller ailleurs. Et puis, un village, ce n'est pas si petit. Tandis qu'un vaisceau spatial... y'a qu'en science fiction qu'ils ont la taille des villes.

    Merci de ton appui, Skippy le grand gourou !

  35. #60
    Garion

    Re : Peut-on vivre autre part que sur Terre?

    J'étais dans l'optique de "vivre sur une autre planète", pas y aller.

Page 2 sur 5 PremièrePremière 2 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. peut on mettre son modem sur une autre ligne ?
    Par regaletvous dans le forum Internet - Réseau - Sécurité générale
    Réponses: 4
    Dernier message: 20/01/2006, 12h31
  2. Réponses: 18
    Dernier message: 03/10/2005, 08h40
  3. vivre sur terre ?????????
    Par Brutos dans le forum Archives
    Réponses: 8
    Dernier message: 06/02/2005, 14h02
  4. Peut-on demmarer un PC sur le reseau d'un autre poste ?
    Par smysted dans le forum Internet - Réseau - Sécurité générale
    Réponses: 4
    Dernier message: 28/12/2003, 11h46
  5. Réponses: 8
    Dernier message: 26/08/2003, 20h50